Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Luc Mélenchon est-il plus « dangereux » que Marine Le Pen (...)

Jean-Luc Mélenchon est-il plus « dangereux » que Marine Le Pen ?

Mélenchon, un vrai révolutionnaire ?

Le spectacle de la Bastille de ce dimanche 18 mars était impressionnant. Il est vrai que Jean-Luc Mélenchon avait su rassembler parfaitement ces troupes sur la grande idée révolutionnaire issue du 14 juillet 1789. L'homme est très intelligent et il a compris qu'une partie du peuple de France avait besoin aujourd'hui d'un grand espoir de justice et de fraternité.
 
Bravo à Monsieur Mélenchon qui est un meneur de foules, et d'ailleurs aucun des candidats à la présidence de la République n'a atteint à l'heure actuelle cette capacité d'éloquence et de persuasion.
 
Voici quelques semaines au mois de janvier, j'avais écrit un article qui soulignait le programme politique du chef de file du Front de Gauche avec tout l'intérêt que je lui portais. Bien évidemment, je reste toujours convaincu par les idées de Monsieur Mélenchon qui souhaite changer en profondeur le fonctionnement de notre démocratie, et il est clair qu'il appartient à la vraie gauche, celle du peuple et des libertés, celle qui n'a rien à voir avec les doctrines du Parti Socialiste ou de l'UMP.
 
Jean-Luc Mélenchon porteur d'un projet pour une Sixième République ?
Je réponds OUI.
 
Jean-Luc Mélenchon créateur des nouvelles valeurs démocratiques et républicaines ?
Je réponds OUI.
 
Jean-Luc Mélenchon réformateur du système financier trop complaisant avec la grand capitalisme ?
Je réponds OUI.
 
Jean-Luc Mélenchon protecteur du petit peuple de France que composent les ouvriers, les retraités pauvres, tous les travailleurs humbles des secteurs public ou privé, les exclus de la société, les plus démunis ou les laissés pour compte ?
Je réponds OUI.
 
Jean-Luc Mélenchon, promoteur d'un espoir national ?
Je réponds OUI.
 
Mais Jean-Luc Mélenchon n'en fait-il pas aussi un peu trop par moment ?
Je réponds OUI également.
 
Il est vrai que notre Nation a besoin de profondes réformes. Et il est très clair que ce n'est pas François Hollande qui apportera les solutions, n'étant pas du tout à la hauteur d'un Chef d' Etat et encore moins à la hauteur des évènements actuels.
 
Ce n'est certainement pas Nicolas Sarkozy qui pourra aussi changer la situation, puisqu'il n'a pas réussi à le faire au cours de son mandat présidentiel.
 
Mais Jean-Luc Mélenchon ne se comporte-t-il pas comme un tribun révolutionnaire digne d'un Robespierre, d'un Danton ou d'un Marat pendant les années de la Révolution française ?
 
Et c'est là où se situe le vrai problème.
 
Par ses actions et ses attitudes, en appelant notamment au soulèvement national, Jean-Luc Mélenchon peut faire sombrer la France dans le plus grand des chaos.
 
Il faut savoir que la Révolution est le pire des maux qui puissent arriver dans un pays. Il suffit de réouvrir ses livres d'Histoire pour revivre la Grande Terreur des années noires (1793 – 1794) et pour comprendre alors que les véritables victimes des mouvements révolutionnaires sont en général les citoyens de la rue souvent dupés par une poignée de meneurs dont le principal objectif se résume au basculement des richesses à leur seul profit.
 
Dans cette conjoncture, Jean-Luc Mélenchon un peu trop imprudent au cours de sa campagne, peut sans le vouloir, allumer un incendie qu'il ne pourra peut-être pas éteindre. Ce qui entraînerait la Nation dans un bouleversement social immense dont les conséquences seraient lourdes en toute évidence, notamment dans les équilibres qu'ils faut réinstaurer de toute urgence.
 
Dans son œuvre Malatesta, Henry de Montherlant disait : « Les révolutions font perdre beaucoup de temps. » Et la France n'a pas de temps à perdre.
 
On a souvent dit que le Front National, Jean-Marie Le Pen et aujourd'hui, sa fille Marine représentaient des dangers pour la démocratie. Il est certain que l'extrême droite n' jamais présenté les garanties souhaitées par l'esprit républicain.
 
Mais l'extrême gauche peut-elle de son côté nous rassurer ?
Ici, je répondrai NON.
 
Sincèrement, je crains que Jean-Luc Mélenchon soit dépassé (à un moment donné) par une situation qu'il ne pourra plus maîtriser. Je crains également que le candidat du Front de Gauche (s'il arrive au pouvoir) soit emporté par un mouvement malsain qui détruirait les bases de notre société, et peut être même les valeurs fondamentales de notre République.
 
Trop de démocratie tue… la démocratie !
 
Que Monsieur Mélenchon se contente d'animer sa campagne électorale, avec ses convictions, ses projets et ses réformes institutionnelles pour élever une république populaire, sa Sixième République.
 
Que Monsieur Mélenchon travaille pour infléchir le Parti Socialiste et les autres partis de gauche.
 
Que Monsieur Mélenchon s'attache à conserver et à promouvoir les grands acquis de la Troisième et de la Quatrième République.
Mais que Monsieur Mélenchon freine parfois ses ardeurs et évite le désordre révolutionnaire !
 
Il y va de sa responsabilité citoyenne et entière.
 
Et si nous ne voulons pas donner le pouvoir au Front National, nous ne voulons pas non plus l'abandonner au Front de Gauche.
 
Car c'est alors que Jean-Luc Mélenchon pourrait devenir (en toute éventualité) aussi dangereux et peut être encore plus dangereux que Marine Le Pen !
Et cette solution, la France ne l'acceptera jamais.
 
Pierre-Alain Reynaud

Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (142 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • captain beefheart 19 mars 2012 15:05

    Allez ,n’ayez pas peur ,braves gens . La révolution vous dites ? Hollande va envoyer ses troupes ,le GIGN ou EUROGENDFOR s’il faut . Encore quelque tueries de juif et de militaires ,par des agents dormants du Mossad/DCRI et les français feront dans leur froque. On les connaît maintenant.


    • René de Sescendres René de Sescendres 20 mars 2012 18:53

      Dangereux pour le système ? Non, aucun risque. Dans ce sens, Marine le Pen est la seule à être dangereuse pour le système !


    • Catart Catart 21 mars 2012 14:05

      POUR UN VRAI CHANGEMENT
      l’article 66 du code électoral nous en donne la solution certes non légalisée par l’UMPS car elle fait très peur.
      Le vote blanc du 2ème tour dans le cas bien sûr d’un nouveau duel UMPS.

      AVEC LE VOTE BLANC AU 1ER TOUR LES FRANÇAIS QUI NE SE RETROUVENT PAS DÉFENDU OU EN ACCORD AVEC UN CANDIDAT ASSÈNENT UNE SANCTION FORTE, AU LIEU DE VOTER PAR DÉPIS POUR LES EXTRÊMES ILS FERONT MÊME RECULER LE FN.

      AU 2ÈME TOUR TOUS LES FRANÇAIS QUI NE SUPPORTENT PAS LES 2 CANDIDATS RESTANTS...(UMPS)... SURTOUT LES ÉLECTRICES ET LES ÉLECTEURS DE FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LUC MÉLENCHON QUI DURANT DES MOIS ET DES MOIS LES ONT MATTRAQUÉS AVEC RAISON...DOIVENT VOTER BLANC...AINSI ILS NE VENDRONT PAS LEURS IDÉES...MAIS EN PLUS ILS AURONT LE PLAISIR DE PARTICIPER NON PAS À L’ÉLECTION D’UN PRÉSIDENT MAIS D’UN RIDICULE.

      EN EFFET L’UMPS C’EST BLANC BONNET ET BONNET BLANC NOUS LE SAVONS DEPUIS PLUS DE 40 ANS (PLUS DE 3 MILLIONS DE CHÔMEURS ET 8,5 MILLIONS ET PLUS DE PAUVRES)... 

      http://www.indigne-je-propose.fr/


    • Yohan Yohan 19 mars 2012 15:05

      Le programme de JLM est hautement fantaisiste et hautement irréalisable sans plonger le pays dans le chaos. Rien que le SMIC à 1700€, ce serait des milliers de PME qui devraient se déclarer en cessation de paiement. Même le PC à son époque n’avait pas demandé la lune, lui oui. La question c’est pourquoi un programme bolchévique.
      Intelligent le bougre, il le sait bien que son programme est impossible mais c’est tellement tentant de vendre des chimères à des gens complètement déboussolés et prêts à tout pour se débarasser du candidat sortant. Ceci dit, je dirai bien chiche ! juste pour voir des crétins pleurer sur leur sort d’avoir été aussi cons d’y croire


      • Yurf_coco Yurf_coco 19 mars 2012 16:34

        Il y a d’autre crétin qui ont cru en Sarkosy... Ils pleurent déjà monsieur.


      • Dazen-Li 20 mars 2012 09:49

        Vous savez bien, Monsieur, que ce programme est réalisable, et c’est pourquoi, comme l’auteur de l’article ci-dessus, vous essayez de continuer à crier « Au Loup ! »
        Bien que je ne connaisse pas vos motivations, j’avoue ne pas comprendre comment il est encore possible de défendre une politique de misère, d’inégalités, de haine et s’en va vers la terreur. Une politique qui monte les gens les uns contre les autres. Une politique qui pousse à assassiner des enfants. à enfermer des familles entières, bébés compris, dans des centres de rétentions. Une politique qui tue déja bien trop !!! Alors laissez moi rire avec votre « peur » du rouge !!!


      • lilyy0971 20 mars 2012 12:48

        Des gens ont crû aux promesses de Sarkozy en 2007 en toute bonne foi (je n’en fait pas partie), comme des gens ont crû en Barack Obama et comme des français croient que Mélenchon les sauvera de la m... dans laquelle nous sommes actuellement. C’est beau de rêver ... je ne me fais guère d’illusion à propos de Mélenchon, son parcours politique en dit suffisamment long sur lui


      • PapaDop PapaDop 20 mars 2012 13:01

        @Lilyy ,
         
        « Des gens ont crû aux promesses de Sarkozy en 2007 en toute bonne foi »

        Sarkosy a été ministre de l’intérieur pendant 5 ans ceux qui ont cru en lui et/ou ont été surpris de sa manière de gouverner sont des arrivistes ! Allez-y faites vous avoir encore et encore et encore...droite gauche ,droite gauche

          :->


      • Poire à lavement Poire à lavement 17 avril 2012 18:44

        Le programme économique du Front de Gauche a une caution d’une grande qualité, leur secrétaire national à l’économie est un économiste très respecté, la plupart des gens ayant étudié l’économie ou du moins ses bases se sont vu conseiller ses manuels.

        Envisager une politique de la demande plutôt que de l’offre me semble une question de bon sens.


      • ThéoF 19 mars 2012 15:08

        « Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas. » 
        (Michel Bakounine)


        • momo momo 20 mars 2012 07:51

          Que rajouter à cette phrase de plus que bon sens ? Mélenchon va se rallier à Hollande, il l’a dit. De plus, il risque fort d’être pour Hollande ce que Chevènement fut pour Jospin. On connait la suite : Méluche fait le lit de Sarkozy. Du reste, il s’en prend prioritairement à Marine plus qu’à Sarko, c’est dire. Enfin, c’est un bourgeois et un franc-maçon.


        • Dazen-Li 20 mars 2012 10:11

          Ahahaha ! Quelle argumentation ! « c’est un bourgeois et un franc-maçon » !!!
          Moi je dis tant mieux ! Plus on est de fous... plus on est riches en idées pour construire une belle démocratie !
          Révisez votre histoire de France : la place des bourgeois dans la révolution semble vous avoir échappé. A moins que vous aussi, pratiquiez le déni : déni de cette révolution d’aujourd’hui qui est en marche avec laquelle la peur est en train de changer de camp ?
          La franc-maçonnerie ? Là encore, renseignez-vous : il y a différentes obédiences, et je parierai que celle de Monsieur Mélenchon est en cohérence avec son discours - et ses choix, ses actes, son chemin politique.
          Si votre remarque n’est pas la preuve de votre ignorance et de votre intolérance - pour ne pas dire sectarisme - c’est quoi ?
          Agiter de vieux faux gourous qui ne font plus autant d’effet que vous le voudriez ne vous mènera qu’à aider ceux qui roulent pour MSP (Mon Saigneur Pognon)...
          Allez donc voir du côté des Bilderbergs, et du « Siècle » (en France) : Là sont les vrais dangereux.
          Il est temps de choisir son camp, ne pensez-vous pas ?


        • Yurf_coco Yurf_coco 19 mars 2012 15:40

          Mon chers Monsieur,


          Je trouve que votre analyse est creuse et brille par son absence de démonstration, voir par ses raccourcies diffamatoires. 

          Pour vous donnez du gage, vous commencez par faire un portrait sympathique pour conclure arbitrairement que Mélenchon est plus dangereux que Le Pen.

          Que vous parliez de vos craintes c’est bien. Si on ne partage pas ces craintes avec un professionnel, ça peut soulager de l’écrire, c’est connu.

          Maintenant... si cet article vous sers juste à vous rendre intéressant... je dirai que c’est la curiosité qui m’a amener et que j’en repart sans le moindre effet 



          • Marianne Marianne 19 mars 2012 16:09

            Jean-Luc Mélenchon attire la sympathie pour son franc-parler, pour son analyse juste quant à la financiarisation trop poussée de l’économie, ses valeurs humaines, humanistes et républicaines.
            MAIS ...

            - il est complaisant avec certaines dictatures (Cuba, la Chine), ce qui lui a valu une forte critique et le retrait du soutien de Michel Onfray.
            - il dépense sans compter en voulant ignorer le problème de la dette publique et continue d’exploser le déficit, en laissant croire que la finance et les riches n’ont qu’à payer, ou la banque centrale (BCE), qu’on va annuler le traité de Lisbonne, sans aucun réalisme sur la faisabilité de ses solutions,
            - il ne propose pas une solution de sortie de crise, ni de création de vrais emplois


            • Yurf_coco Yurf_coco 19 mars 2012 16:33

              - il est complaisant avec certaines dictatures (Cuba, la Chine)

              -> Je ne suis pas tout à fait daccord... qui n’est pas complésent avec la Chine ? Sarkozy, la France ? Même les Etats unis... Pourquoi, pour deux raisons :
              1) La chine est incontournable d’un point de vue économique
              2) Contrairement à d’autres, JLM a au moins le mérite de ne pas être hypocrite, et de dire qu’il suit le principe de la non ingérence. Alors que Sarkozy, envoi un ministre s’occuper du dalai-lama et va immédiatement envoyer un autre ministre s’excuser en Chine...
              Donc je ne vois pas pourquoi l’attaquer sur ce champ. Sans compté que Kadafi, lui n’a pas été reçu par mélenchon.

              -il dépense sans compter en voulant ignorer le problème de la dette publique
              -> Vous dites qu’il ignore la dette publique ? Mais c’est l’inverse mon bon monsieur, c’est le seul à la remettre en question. Les autres parties, se plie à la dette, sont près a supprimer tout les services publiques qui a pour seul résultat d’enrichir les banques privés et de nous enfoncer dans la récession, ce qui acroit notre dette de jour en jour. Moi je dirai que c’est l’ump et le ps qui nous ruine a courir après la dette au lieu de s’attaqué au vrai cause de cette dette !

              - il ne propose pas une solution de sortie de crise
              -> CF la réponse d’avant, c’est le seul qui propose de nous sortir de la crise, les autres ne parle que de la dette...

            • taktak 19 mars 2012 16:44

              convoquer Onfray, nouveau chien de garde de la pensée libérale (on dit libertaire pour mieux tromper) ça le fait pas comme argument d’autorité.

              Si votre principal problème c’est de savoir comment on va rembourser une dette injuste, illégitime, et qui au fond n’est que du flan (purement spéculative, puisque le capital a déjà été remboursé...), je crois que vous n’avez aucune sympathie pour son analyse sur « la financiarisation trop poussée de l’économie »


            • mbdx33 mbdx33 19 mars 2012 16:11

              @Yohan
              Smic actuel 1398.37€ Brut
              Smic proposé par Mélenchon 1700€ bruts

              soit 21%

              A toutes fins utiles, je vous rappelle que le smic a augmenté de 14.1% en moyenne par an depuis 1980 passant ainsi de 2.02 à 9.22€ en 2012.
              Je peux aussi préciser qu’il a progressé de 17.5% en moyenne tous les cinq ans depuis 1985.
              Et que compte tenu de l’évolution moyenne du SMIC, une augmentation de 21% ce n’est que la correspondance de 6 années d’évolution du SMIC depuis 1985.

              Je vous rappelle aussi que les évolution de salaires des patrons d’entreprise du CAC40 (+24 en moyenne depuis 2009 et 35% depuis 2003)

              Alors relever le smic de 21% en 5 ans au lieu de 6.

              Si cela vous parait impossible, et bien moi je vous dis que vous êtes vraiment ignare. Commencez donc pour vous plonger dans une étude poussée de la chose et vous verrez que cela n’a rien d’utopique.

              source :http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATnon04145


              • le poulpe entartré 19 mars 2012 22:59

                @mbdx33
                Vous semblez oublier des éléments que les entrepreneurs calculent systématiquement ; celui des charges sociales.

                Elles sont de deux ordres comme vous le savez : salariales et patronales.

                En l’état actuel des taux de cotisations sociales et de la réduction dite « Fillion » (anciennement réduction bas salaires) : le cumul des cotisations patronales pour un salarié rémunéré au smic est presque négligeable. Autrement dit, du fait de cette réduction, les cotisations patronales pôle-emploi (4% d’assurance chômage + 0.30% d’ags) et caisse de retraite complémentaire ( 4.50% d’arrco + 1.20% d’agff ) représentent pour la société : zéro euros.

                Le calcule de la réduction bas salaire requiert (pour des entreprises de moins de 19 salariés) l’usage de la formule suivante :

                Pour ces entreprises de 1 à 19 salariés, l’allègement se calcule à partir de la formule suivante :

                Coefficient = (0,281/0,6) × (1,6 × SMIC calculé pour un an(*)/ rémunération annuelle brute - 1)

                (*) soit le Smic horaire multiplié par 1 820 (ou le résultat de la formule suivante : 12 X 35 x SMIC horaire x 52/12

                Cependant : a titre exceptionnel, le coefficient maximal de 0,281 continuera de s’appliquer pendant 3 ans aux gains et rémunérations v ersés par les employeurs qui, en raison de l’accroissement de leur effectif, dépassent au titre de l’année 2008, 2009, 2010, 2011 ou 2012, pour la première fois, l’effectif de 19 salariés.

                Vous pourrez calculer le montant de la réduction « Fillion » d’un salarié rémunéré au Smic en prenant pour base le brut soit : SMIC horaire brut = 9,22 € soit 1 398,37 € / mensuel.

                N’oubliez pas de calculer le montant des charges sociales patronales URSSAF :

                1- base salaire total :
                assurance maladie, maternité, invalidité, décès, etc : 13.10%
                vieillesse déplafonnée : 1.60%
                allocations familiales : 5.40%
                accident du travail : au minimum 1%
                fnal : 0.10%
                versement transport : au minimum 1%
                2- base plafonnée (mais comme on est loin du seuil de la tranche A c’est pareil)
                vieillesse plafonnée : 8.30%

                Totalisez et ..... vous constatez qu’un salarié rémunéré au smic fait supporter un coût faible à la structure. En conséquence, faire passer le smic à 1700€ (en changeant bien évidement les formules de calcul afférentes) c’est très loin d’être un coût soit-disant « insurmontable » pour la majorité des PME PMI en France. En raisonnant, toutes choses égales par ailleurs, changez le montant de la rémunération dans votre feuille excel et comparer les résultats.

                D’ailleurs, il serait grand temps que le financement de la sécurité sociale incorpore non plus comme seule base le montant brut des salaires mais une cotisation ayant comme assiette l’excédent brut d’exploitation de l’exercice. Un gouvernement de progrès devrait l’incorporer à son programme mais curieusement Flamby l’ignore. Quant à la bande de réac qui est aux commandes, ils préfèreraient revendre leurs mères sur Ebay plutôt que d’engager de véritables mesures équitables, de redressement du pays.


              • lilyy0971 20 mars 2012 12:42

                1700 euros bruts ou nets ? Et pour ceux qui gagnent déjà 1700 euros brut, ils seront aussi augmentés ??
                Je vous rappelle aussi qu’il y a une multitude de français qui percevoient un salaire qui se situe ce que gagnent les patrons du CAC40 et les gens qui touchent le SMIC (j’en sais quelque chose car c’est ce que gagne ma femme après 15 ans de boite). Il compte faire quoi Mélenchon pour eux ???


              • Benoît RIVILLON Benoît RIVILLON 20 mars 2012 14:18

                @Lilly09

                (lisez le programme, 2 € dans toutes les librairies, déjà 330 000 ex. vendus) tout est finançable, figurez-vous.

                Priorité : Des loyers en forte baisse, voilà ce qu’il propose pour aider les gens qui gagne le SMIC !
                • logement public pour les étudiants pour soulager leurs familles
                • 200 000 logements construits par an 
                pour casser le marché spéculatif immobilier par deux.CQFD
                ensuite
                • AUCUN contrat de travail sous le seuil de pauvreté (800€/mois, 13% de la population française) et titularisation des fonctionnaires précaires (surveillants d’école de la Ville de Paris à 250 € /mois par ex.)
                • Smic horaire augmenté de 21% = 1700€ bruts/35h de travail, (et 1700€ nets en 2017)
                • CDI établi comme la norme.
                • Pas de retraite sous le smic mensuel ; financées par une cotisation prise sur les bénéfices financiers des entreprises (40% de leur bénef viennent de leurs placements !)

                • Une fiscalité dont la progressivité est augmentée elle aussi, 
                14 tranches progressives jusqu’à 360 000 €/an imposés à 100%
                • Ecart de 1 à 20 max des salaires dans l’entreprise.
                Exemple : Disneyland Paris écart de 120 actuel, entre 780 €/mois et 96 000 €/mois
                Si le PDG, Philippe Gas, veut s’augmenter l’année prochaine encore, il devra augmenter ses smicards d’autant, et de toutes façons, que l’écart ne dépasse pas 20 points (y a du boulot !)

              • vériane 20 mars 2012 14:20

                Mélenchon n’est pas Robespierre, TOUT AU PLUS c’est MIRABEAU !


              • le poulpe entartré 21 mars 2012 00:17

                @lilytruc,

                Vous avez déjà été salarié dans votre vie ? Ca n’en a pas l’air sinon vous sauriez comment est constitué un bulletin de salaire et comment il se calcule, surtout lorsque l’on gagne le smic.

                Donc un petit rappel pour ceux qui n’ouvrent jamais leurs enveloppes de paie en fin de mois (lorsque les net sont payés par virements) : les cotisations sociales sont TOUJOURS calculées sur le total brut. Très bien mais qu’est ce donc que le total brut ?

                Il est au minimum égal au taux horaires multiplié par le nombre d’heures effectuées dans la session de paye (le mois). C’est la première ligne de bulletin (sauf exceptions). Puis viennent s’incrémenter toutes les autres lignes qui constituent des éléments de rémunération, à savoir :
                Heures supplémentaires : c’est à dire toutes les heures effectuées au delà du contingent des heures normales soit 35h par semaine (ou dans la limite de ce contingent si un accord collectif le prévoit). Nota : ne s’applique pas aux cadres, ni cadres dirigeants : on parle de personnes rémunérées au SMIC.

                Définition : Les heures supplémentaires se décomptent par semaine civile. Sauf stipulations contraires d’un accord d’entreprise ou d’établissement, la semaine civile débute le lundi à 0 heure et se termine le dimanche à 24 heures.

                Champs : un accord collectif d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, une convention ou un accord de branche peut définir les modalités d’aménagement du temps de travail et organiser la répartition de la durée du travail sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année. Cet accord doit alors notamment prévoir les limites pour le décompte des heures supplémentaires. En l’absence d’accord collectif, la durée du travail de l’entreprise ou de l’établissement peut être organisée sous forme de périodes de travail, chacune d’une durée de quatre semaines au plus.

                Contreparties : par voie de convention ou d’accord de branche étendu ou par convention ou accord d’entreprise ou d’établissement, à un taux qui ne peut être inférieur à 10 %.
                En l’absence d’accord visé ci-dessus, à un taux de 25 % pour les 8 premières heures supplémentaires et 50 % au-delà.

                Les primes : elles sont presque aussi nombreuses qu’il existe de branche mais ceux qui sont en CDI depuis plusieurs années (chez le même employeur) voient apparaître la fameuse ligne :
                - Prime d’ancienneté, généralement au bout de trois annnées (de date à date). Son taux est généralement de 3% mais dépend en fait de la convention collective dont vous relevez (entendez par là : supérieur). Il évolue tous les trois ans. Autrement dit si cela fait dix ans que vous êtes dans la même boîte et qu’elle n’apparait pas : direction l’inspection du travail et plainte aux prud’hommes.
                - Prime d’objectif (pas forcément pour les commerciaux), d’assiduité (pour les boulots pas intéressants), de rendement, de régularité, de salissure (dans le bâtiment (ETAM exclus), l’imprimerie), de risques (convoyeurs de fonds, opérateur sur ossature), exceptionnelles (notion très floue), de panier (frais de repas mais soumis à charges sociales), etc.
                - Indemnités : de découcher (PNC, PNT), d’horaires décalés, de tournées, etc
                - les congés payés (en plus lorsque le calcul de vos jours pris a minoré votre brut mensuel)
                Mais pas l’indemnité de licenciement qui est hors charges sociales sauf CSG-CRDS (en bas de votre bulletin vérifier l’assiette).

                Vous effectuez le cumul de toutes ces lignes ( vos absences elles sont en négatifs lorsqu’elles ne sont pas justifiées ou lorsque vous n’avez pas le maintien de salaire en cas de maladie ) et vous obtenez votre total brut. Si vous constatez un écart en négatif : il est temps d’aller voir votre employeur ou le DRH pour réclamer votre dû.

                Ce qui est bien moins connu et pour cause c’est que dans les conditions et limites fixées par la loi du 21 août 2007 (dite « Loi TEPA »), les salaires perçus au titre de temps de travail supplémentaire (heures supplémentaires, heures complémentaires des salariés à temps partiel…) ouvrent droit à des allègements sociaux et fiscaux.

                Vous prenez votre feuille excel, les formules de calcul et vérifiez, une fois de plus, qu’un salarié au SMIC que l’on «  »invite«  » aimablement à faire des heures sup, c’est très rentables en trésorerie (réduction de cotisations sociales) et fiscalement intéressant. Mais il faut que les employés l’ignorent. Qu’ils restent manoeuvrables, manipulables et corvéables sans s’en apercevoir. Et la valeur ajouté c’est pour qui ? Devinez ! Sans le dire ni le répéter.

                Et Parisot que l’on pourrait qualifié de Parisotte, si on lui donnait le bénéfice du doute de l’ignorance, qui ose ouvrir son claque-merde pour dire que le SMIC est un frein au développement des entreprises. Cela se dénomme : foutage de gueule intégral.

                Ou bien ?

                Ou bien elle n’y connait vraiment rien de rien (c’est une fille qui a hérité de la boi boite de son paternel, aucune création, absence de synergie de management, shéma typique du paternalisme d’avant guerre).

                Autrefois, au lycée il y avait un livre que l’on nous faisait acheter chaque année, pour rien. Jamais, un prof nous demandait d’ouvrir le bouquin d’instruction civique. Si, si cela a bien existé. Le personnel politique étant ce qu’il est : on peut le laisser de coté. 
                Envisager l’enseignement de notions élémentaires de droit du travail, de calcul de bulletin de salaires devrait être une priorité pour préparer les générations montantes aux « marchés du travail » (comme si c’était un foire au bétail) dixit les vieilles carnes de droite.


              • wesson wesson 19 mars 2012 16:17

                Bonjour l’auteur, 

                holala, Danton, Robespierre, et pourquoi pas Gengis Kahn ou Attila ??

                c’est la nouvelle lubie de la droite : comme les chars soviétiques sont indisponibles, on appelle Robespierre à la rescousse !

                d’un autre coté, les succès populaires que semblent enchaîner le FDG commencent à faire peur, et les articles de cet ordre fleurissent un peu partout. C’est bon signe.

                • Micka FRENCH Micka FRENCH 20 mars 2012 11:36

                  De l’Ecossaise...

                  Ouh là là !

                  Le monsieur-auteur semble semble particulièrement inquiet pour le candidat agité et amnésique de la DROITE, qui ne se souvient même plus qu’il ETAIT ELU « PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET DE TOUS LES FRANCAIS » et qu’il a dérapé HONTEUSEMENT DANS UN REGIME MAFIEUX à la BERLUSCONI, privant de sens le POSTE ULTIME DE LA REPUBLIQUE QU’IL A SOUILLEE tant en FRANCE qu’à l’étranger..

                  Micka FRENCH sur le Web
                  http://Mickafrench.unblog.fr


                • Poire à lavement Poire à lavement 17 avril 2012 19:13

                  « Trop de démocratie tue… la démocratie ! »

                  Après avoir lu cette formule digne d’un mauvais publicitaire peut on espérer tire quoi que ce soit de cet auteur ?


                • taktak 19 mars 2012 16:30

                  Cet article me laisse perplexe. Premièrement, il fait une erreur historique de fond : la France doit beaucoup à la révolution française, et les atrocités de la révolution de 1789 sont moins le fait du processus révolutionnaire que de la réaction : réactions des blancs d’une part qui ont engagé la guerre civile, réactions à l’intérieur même de la révolution.

                  Deuxièmement, Il est étonnant de voir ici condamner par principe tout appel à la révolution, par principe, et fusse t elle comme précisée par le front de gauche citoyenne, pacifique et par les urnes....
                  C’est assez malhonète de tracer à tout jamais une égalité entre émeute violence et pourquoi pas guerre civile d’une part et révolution d’autre part. Cela n’ayant pour but que d’effrayer l’électeur.

                  Car en l’occurrence, Il n’y a ici aucun lieu d’effrayer le citoyen, puisque tout le propos du front de gauche s’inscrit dans la stricte légitimité de la république

                  En revanche, il y a effectivement lieu d’effrayer le bourgeois (cf hollande « je ne suis pas dangereux ») car il s’agit de rendre le pouvoir au peuple, ce qui signifierait un retour au valeurs républicaines, et donc la fin des privilèges et de l’exploitation du peuple par une minorité. Et donc en quelque sorte une révolution, c’est à dire la remise en cause complète de l’ordre établi (à savoir aujourd’hui : le marché décide). C’est là que je suis perplexe car c’est tout de même une position assez schizophrène de préconiser ce changement en début d’article, et par on ne sait quelle peur subite se refuser de le faire pour lui préférer de légères et insignifiantes modifications à la marge.

                  On comprend à la lecture de plusieurs article de l’auteur, que ce qui lui importe le plus, c’est la préservation de l’Ordre. En ce sens, son raisonnement devient compréhensible.

                  Et c’est pourquoi il n’est pas étonnant de lire en conclusion de cet article, au final relativement nauséabond, un propos proprement scandaleux, à savoir que le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple, puisqu’il peut conduire au désordre (on se demande toujours comment puisque l’on parle ici d’élection, pas de coup d’état), c’est au final plus dangereux que le fascisme : dans ce dernier cas l’ordre établis reste préservé.

                  Je tiens quand même à interpeller l’auteur sur le fait que certes, lors de tout changements il y a risque, mais cela ne justifie pas l’immobilisme et le conservatisme :
                  car, si dans un cas il s’agit d’une éventualité purement spéculative, dans l’autre à savoir voter pour Sarkozy ou Bayrou (et dans une toute autre et moindre mesure Hollande) la situation profondément injuste et anti démocratique qui est faites aux citoyens français persistera ce qui est, de façon sûre et ineluctable, la cause de désordre futures. Preuve en est les émeutes de 2005 par exemples, ou la situations explosives de la Grèce.


                  • Dazen-Li 20 mars 2012 10:18

                    Bravo pour cette analyse-démonstration : vos propos sont clairs, centrés sur l’humain et argumentés.
                    Je vous suis à 100%.


                  • mojique mojique 20 mars 2012 10:37

                    Cet article me laisse perplexe. Premièrement, il fait une erreur historique de fond : la France doit beaucoup à la révolution française, et les atrocités de la révolution de 1789 sont moins le fait du processus révolutionnaire que de la réaction : réactions des blancs d’une part qui ont engagé la guerre civile, réactions à l’intérieur même de la révolution.

                    Tu confonds avec la Commune où la violence est le fait de Thiers et des Versaillais.

                    Les violences de la Révolution sont le fait du peuple des sans-culotte qui massacraient tout et n’importe qui du moment qu’une personne étaient soupçonnée d’être aristo, les poètes comme Régnier etc... Et les monuments, les oeuvres d’art que ces incultes ont saccagés.

                    Et les psychopathes comme Danton, Robespierre, Marat. çà s’est calmé avec Napoléon et L’Empire.


                  • Yurf_coco Yurf_coco 20 mars 2012 11:10

                    " Et les monuments, les oeuvres d’art que ces incultes ont saccagés"


                    C’est vrai, je suis d’accord avec vous, les pauvres n’ont pas de goût. Ils ne pensent qu’à bouffer et survivre ces idiots.

                  • mojique mojique 20 mars 2012 12:55

                    Mais le Méluche va les éduquer !


                  • Yurf_coco Yurf_coco 20 mars 2012 14:31

                    Bah oui, puisque des gens comme vous sont trop cultivé pour éduquer la France d’en Bas.


                  • mojique mojique 20 mars 2012 21:03

                    J’ai surtout assez de sens critique pour ne pas me pâmer devant le blabla démago de Mélenchon.


                  • Yurf_coco Yurf_coco 21 mars 2012 08:09

                    Ah, bah si vous êtes trop intelligent pour lui alors... effectivement.


                    Vous auriez dû vous présenter aux élections présidentielles... Enfin, le problème reste le même, le idiots qui ose défendre leur droits par la gauche n’auront pas le niveau pour vous comprendre, n’est ce pas ?

                    J’aimerai savoir, avec votre sens critique avancé, quel genre de candidat trouve merci à vos yeux ?

                  • iris 19 mars 2012 16:46

                    sur sciences humaines un article à lire-
                    pourquoi les pauvres votent contre leurs interèts-pours l’èspérance à ce que j’ai compris....
                    il ne faut pas vendre la peau de bète avant de l’avoir tuer......


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 mars 2012 22:00

                      Les pauvres votent pour celui qui porte le plus beau costume et qui parle le plus fort. Deux Rmistes sur trois soutiennent Sarkozy « parce qu’il passe bien à la télé ». Ce sont les mêmes qui se font escroquer par les vendeurs au porte-à-porte et les démarcheurs du télémarketing.


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 mars 2012 22:09

                      Et ça ne les dérange même pas de se faire traiter par Sarkozy de « cancer de la société », « d’assistés », de « principal problème de la France » ou de « fraudeurs ».


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 mars 2012 22:20

                      D’ailleurs, en cela, les chiffres de l’INSEE sont accablants. A l’exception notable des ultra-riches, très informés (et on les comprend), l’électorat sarkozyste repose quasi-exclusivement sur les vieillards de plus de 77 ans, peu scolarisé dans leur jeunesse, et les moins instruits des Français. Soit ceux d’entre-nous qui sont les plus influençables et manipulables, ceux qui sont les plus aptes à recevoir les messages simplistes et manichéen de l’UMP.


                    • mojique mojique 20 mars 2012 10:27

                      Comme l’électorat FN et ses senilo-fascistes.


                    • mojique mojique 20 mars 2012 10:28

                      Parce que tu trouves que l’agité passe bien à la tv ?


                    • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 19 mars 2012 16:55

                      Oui Mélenchon est dangereux car il exploite le sentiment de révolte populaire pour imposer une vision républicaine de la démocratie qui combat la souveraineté du peuple français !
                      La VI ème république nie la souveraineté du peuple pour la remettre entre les mains de parlementaires avec encore plus de pouvoir et affidés à Bruxelles ! Quel progrès ! Mélenchon prend la Bastille mais sans le peuple français, avec ses frères quoi...

                      Lire : Mélenchon nous refait le coup de 1789 !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès