Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Luc Mélenchon lance sa web-série : « En Marche »

Jean-Luc Mélenchon lance sa web-série : « En Marche »

C’est sur son blog que le 10 novembre dernier, entre autres évocations, Jean-Luc Mélenchon annonçait la naissance de la web-série « En Marche » du Front de gauche.

Cette web-série devrait être tout entière consacrée à sa campagne présidentielle :

"Pour moi c’est un pari. Pour ceux qui la réalisent c’est un énorme défi. Une web-série en cours de campagne et qui la raconte, cela ne s’est jamais vu, jamais fait nulle part. Même pas « aux-Etats-Unis-dans-la-campagne-d’Obama », cette comparaison tarte à la crème de tous les ébahis de la com. Ceux-là veulent faire modernes et sont incapables de faire mieux que d’imiter ce qui a déjà été fait sans rien inventer de nouveau."

« Ebahis de la com« , une fois de plus l’expression fait mouche. Un peu trop, même, lorsque l’on se rend compte au détour d’un article de Marianne2 qu’elle concerne aussi le directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon himself, Arnauld Champremier-Trigano, qui le 30 août dernier vantait le projet de web-série mélenchonesque en ces termes :

« Du jamais vu, même pas dans la campagne Obama. »

Tout de même, se faire traiter d’ébahi tout juste capable de comparaison tarte à la crème par celui dont on est censé organiser la communication, qui plus est en vue d’une élection présidentielle, ça fait mauvais genre. Enfin, c’est un dommage collatéral : à force d’envoyer des carreaux à tort et à travers, il fallait bien que l’arbalète de Jean-Luc Mélenchon se trompe un jour de cible.

L’article de Marianne2 permet par ailleurs de découvrir Alban Fischer, directeur de campagne web du Front de gauche, qui travaille en étroite collaboration avec Arnauld Champremier-Trigano sur ce projet de web-série :

« Les blagues fusent. Ces deux-là, cela fait dix ans qu’ils se sont rencontrés. Quand Arnaud Champremier-Trigano, 38 ans – lunettes rétro vissées sur le nez – a créé le magazine indépendant TOC avant de lancer sa petite sœur, l’agence de communication TOC Média. Cet ancien militant du PS, à l’origine des Clubs Res Publica, a officié également comme chroniqueur pour plusieurs chaines et radios, notamment sur Europe1 où il a été invité à causer Web et politique dans l’émission Médiapolis. De dix ans son cadet, Alban Fischer – au look plus classique – l’avoue volontiers : « Je n’ai jamais milité au Parti de gauche mais j’ai toujours été très politisé. » Ancien journaliste de CAPA, il a co-fondé il y a quatre ans Blogtrotters – une expérience de reportage participatif en ligne qui fait parler d’elle jusqu’aux Etats-Unis. »

Au-delà de l’angle arbitrairement polémique sous lequel nous avons abordé ce projet de web-série, il reste utile d’en saluer la réalisation : c’est neuf, c’est frais, et cela ne peut que contribuer à servir intelligemment les idées de M. Mélenchon – donc le débat républicain.

Le Monde nous apprenait aujourd’hui que « les deux premiers épisodes ont été diffusés, lundi 14 novembre, au siège de sa campagne, aux Lilas (Seine-Saint-Denis). » La série devrait être composée de 35 épisodes d’une dizaine de minutes chacun, diffusés à compter du 21 novembre sur le site Place au peuple 2012. En voici la bande annonce :


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • latortue latortue 18 novembre 2011 10:52

    Mélenchon tiens parlons en ,je l’ai vue hier soir dans l’émission ’’des paroles et des actes ’’face a un Copé ,lui qui d’habitude est très agressif avec les autres n’a pas fait le poids face a Copé .Il c’est laissé tout le temps couper la parole ,et l’agressivité était du côté de Copé champion de la langue de bois qui débitait connerie sur connerie .Quand est ce qu’on va avoir un vrais contradicteur aux mensonges que raconte la droite et ses vassaux un rentre dedans qui parle vrais en face de ces puant personnages ,il fallait voir ça rien ne manquait , même le toutou idiot de la droite qui oche la tête derriere Copé dans le public .Un grand festival et en face un Mélenchon bien peu agressif ,des journalistes idem ,en comparaison avec la même émission ou MLP était l’invité celle ci avait été littéralement aggressé .bref Mélenchon m’a beaucoup déçu entre lui et le festival d’ânerie que laisse raconter la gauche je vois bien la machine a perdre se profiler a l’horizon 2012 .


    • Jean 18 novembre 2011 14:23

      Ras le bol des politiques et leurs débats à la con ! le pouvoir au peuple !

      Un parti sans étiquette pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
      (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

      On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitués des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

      Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

      Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

      Plus de place aux lobbies, plus de prises pour eux, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

      Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin

      Manifestement un nouveau parti à voir...http://www.lepf.fr/

      Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

      On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

      Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

      http://www.democratiedirecte.fr/

      http://www.dailymotion.com/video/xl...

      http://www.dailymotion.com/video/xi...


    • 59jeannot 18 novembre 2011 14:35

      j’ai trouvé J ;L;Mélenchon calme, et clair dans ses explications. Il est vrai que Copé utilisait la technique favorite des représentants de l’UMP, à savoir parler, parler sans cesse pour empêcher son adversaire de se faire entendre. Vous pouvez écouter tous les débats que vous voulez, cette technique est utilisée systématiquement par les membres de l’UMP.
      Faute d’arguments à opposer à JL Mélenchon, J.F. Copé a utilisé la parlotte ininterrompue pour palier à son incurie. 


    • onetwo onetwo 19 novembre 2011 00:49

      Il semblerait que Mélenchon est choisi de ne pas s’énerver face aux politiciens qui lui coupent la parole. Il ne tombe pas dans le piège. Il fait le pari que les téléspectateurs choisiront le candidat qui apporte des arguments contre celui qui empêche le débat. Pari risqué mais courageux et optimiste.


      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 18 novembre 2011 13:29

        Il n’est pas la solution.

        La démocratie représentative est dépassée, elle est même le problème.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 novembre 2011 14:06

          Bonjour,

          je les ai vus hier soir dans le débat, l’autre avec sa bonne gueule d’ange, on lui donnerait le bon dieu sans confession ma bonne ville de Meaux, citant Bossuet à la volée...toute la panoplie du parfait enfant de chœur destiné à finir évêque, c’est confondant de platitude umpéiste.

          A coté, le pauvre Mélenchon, dont on devine qu’il n’a pas voyagé dans un caisson de bronzage, au retour de Strasbourg où il est député européen, il se démène pour emmener le débat sur le point clé, la création monétaire...Pensez bien que l’autre en quelques poncifs usés renvoie la balle sur un sujet d’actu qui s’impose en pleine campagne mais au sujet duquel il ne répète que des arguments mensongers avec des chiffres à l’emporte pièce.

          Et surtout pas de référendum, c’est céder le pouvoir au peuple qui à 99 % n’y connait rien non plus !

          Vas y Méluche, le peuple aura ta voix.
           


          • foufouille foufouille 18 novembre 2011 14:29

            episode 36
            comment il fait pour toucher 6000€ au lieu de 15000

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Stéphane

Stéphane
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès