Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Luc Mélenchon suit-il la bonne stratégie ?

Jean-Luc Mélenchon suit-il la bonne stratégie ?

La question pourra paraître surprenante tant le chef du Parti de Gauche s’impose dans les médias et également comme présidentiable en vue de l’élection de 2012. Cependant, il ne faut pas confondre la force du bruit produit avec sa pertinence.

Une stratégie qui maximise le bruit

On parle de plus en plus de Jean-Luc Mélenchon. Ses fréquentes foucades contre les journalistes arrivent même au paradoxe de faire parler de lui en son absence. Il faut dire qu’il les multiplie depuis six mois entre sa critique d’un jeune journaliste qui lui posait une question sur les maisons closes, les qualificatifs de « larbin » et « salaud » employés contre David Pujadas ou l’expression de « perruches et métronome » pour parler de trois journalistes femmes reçues par Michel Denisot.

A priori, cette stratégie peut sembler habile. En effet, les journalistes ne sont pas forcément très appréciés et devenir leur tête de turc présente l’avantage de faire (beaucoup) parler de soi. En outre, comme le souligne Marianne, ces attaques peuvent le servir en renforçant son statut de défenseur du peuple contre les élites politico-médiatiques. Cette posture, sur laquelle François Bayrou a joué en 2007, le place au centre du jeu politique et pourrait l’amener à un beau score en 2012.

Une stratégie à double tranchant

Mais comme le souligne Marianne, le « coup de gueule permanent », s’il permet de faire du bruit, n’est pas sans limite et peut parfois lui permettre de se passer de « délivrer un message cohérent et constructif ». Pire, même s’il délivre parfois un tel message, il y a fort à parier que seules ses foucades parviennent aux oreilles des citoyens. Cela pourrait bel et bien le réduire à une sorte de chroniqueur politique qui défend les petits contre les puissants, sans perspective d’arriver au pouvoir.

Bref, en multipliant les déclarations cinglantes, Jean-Luc Mélenchon pourrait au final devenir un autre idiot utile du système (au même titre que le Front National ou le NPA), c’est-à-dire un leader qui capte une part importante de l’électorat sans espoir de devenir une véritable alternative de gouvernement du fait d’un discours, qui, s’il séduit fortement une partie de l’électorat, prend le risque d’être trop réduit à ses excès pour être une alternative crédible de gouvernement.

Une leçon pour les alternatifs ?

La situation des candidats alternatifs (DLR, MRC, PG) est très compliquée. D’un côté, nous avons le besoin d’émerger médiatiquement, ce qui est grandement facilité par des déclarations fracassantes et très critiques, qui retiennent davantage l’attention. Mais de l’autre, on peut se demander si le fait d’être réduit à des foucades, qui peuvent être vues comme excessive par la majorité, ne fait pas de nous les idiots utiles du système qui divertissent sans pouvoir rien changer.

La difficulté est d’autant plus grande que la plupart des militants apprécient beaucoup les déclarations tonitruantes qui sont prises comme de la sincérité et l’illustration nécessaire des souffrances d’une grande partie de la population. Une trop grande modération peut être interprétée comme un manque de conviction ou une faiblesse. Pourtant, un discours plus policé est aussi le moyen de convaincre d’autres citoyens et de pouvoir un jour rassembler une majorité derrière nos idées.

Les foucades de Jean-Luc Mélenchon plaisent sans doute beaucoup à une minorité de l’électorat, mais s’il s’enferme dans un tel registre, il est probable qu’il ne pourra jamais convaincre une majorité de Français de l’envoyer à l’Elysée. D’ailleurs, il ne donne pas vraiment l’impression qu’il en a réellement envie et on peut se demander si son rôle de chroniqueur alternatif et vitupérant de la vie politique ne représente pas pour lui l’horizon indépassable et même souhaitable de sa carrière.

La stratégie actuelle de Jean-Luc Mélenchon est sans doute très efficace pour émerger médiatiquement. Mais en se cantonnant dans un rôle de critique acerbe du pourvoir au détriment de sa capacité de proposition, il risque de se transformer en nouvel idiot utile du système…


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Login Login 29 octobre 2010 14:37
    Tout sur la forme, rien sur la fonds. Le niveau zéro de l’analyse. Laissez-moi être votre Pujadas.
    Regrettez-vous d’employer le mot « idiot » pour parler d’un élu ? Vous cassez mais êtes vous dans votre droit ? 
      

    • Login Login 29 octobre 2010 14:39

      Suis-je un salaud ? un vendu ?  smiley


    • Hortus 29 octobre 2010 14:46

      Trois articles par jour contre Mélanchon, faut-il qu’il fasse peur le bougre... 

      Hier c’était un assistant parlementaire UMP qui livrait une laborieuse et très médiocre copie sur Le Post. Aujourd’hui c’est un pigiste de « Debout la République » qui a toutes les peines du monde à aligner 4 mots entre 5 insultes... 
      On retrouve le bien mauvais parallèle avec Le Pen ce qui prouve bien que ces jeunes gens « aux ordres » n’ont pas bien assimilé ce que représente Le Pen.
      On parle de « foucades » ou « d’idiot utile » mais sans aucun argument. Il est bien difficile de faire le sale boulot des politiciens de droite aujourd’hui. Il semblerait que ces jeunes gens ont perdu, s’ils l’ont acquis un jour, la capacité de réfléchir par eux mêmes.
      Le métier de journaliste est aujourd’hui un bien dur métier. Les ordres du jour sont élaborés à l’Elysée, les études sont commandités par les ministères, les lignes éditoriales sont fixées par les financiers et les politiciens commanditaires... Les glorioles éditoriales sont cannibalisées par une caste fermées d’éditocrates patentés qui verrouillent les accès aux grands journaux, aux télés et aux radios... Difficile d’émerger dans ce corset sécuritaire de l’information. 
      Alors on envoie les étudiants de sciences po faire des ménages sur Agora ou sur le Post...
      Fais toi les dents, petit !

      • Pyrathome pyralene 29 octobre 2010 18:56

        La vérité, c’est qu’il fait peur aux idiots utiles justement, il va syphonner large les voix.........et je m’en délecte d’avance !!
        Mélenchon est tout sauf un idiot, et c’est bien pour cela qui leur fout les chocottes......


      • iris 29 octobre 2010 15:01

        Il a écrit des livres -les avez vous lus -et d’ailleurs en etes vous capable de lire ou d’écrire un livre ??


        • jaja jaja 29 octobre 2010 15:31

          La vie politique uniquement analysée sous l’angle de la stratégie de communication et de la meilleure façon de séduire le gogo électeur....

          En ce qui concerne Mélanchon et plus généralement le Front de Gauche la vraie question est : êtes-vous prêt à faire un accord de gouvernement avec les socialistes partisans de l’économie de marché, donc les aider à faire passer, une fois parvenus au pouvoir, leur politique « libérale » ou non ? Donc, si oui, vous asseoir sur toute votre rhétorique anticapitaliste.

          Pour le NPA, que vous traitez « d’idiot utile » dans cet article la réponse est non. Ne jamais faire au gouvernement le contraire de ce que l’on dit et écrit. C’est pour ça qu’il sera impossible pour le NPA de participer à un gouvernement de la gauche « libérale » défenseur du capitalisme.

          Par ailleurs « l’idiot utile NPA » est engagé à fond dans le combat contre la réforme des retraites. Ses militants, souvent syndiqués SUD ou CGT participent tous aux blocages, ce qui doit réjouir le CAC 40 et Sarko lui-même puisque nous sommes des idiots utiles....

          Enfin être attaqués par DLR, l’idiot inutile, sinon à faire croire à quelques uns en sa vision « nationale » de la République n’est pas un drame...


          • Henrique Diaz Henrique Diaz 31 octobre 2010 10:51

            Jaja,
            N’oublie pas que tu peux participer à un gouvernement et le laminer de l’intérieur pour le forcer à prendre des décisions qui vont dans ton sens et au final pour le battre. Pour cela Sarkozy reste un exemple en tant que ministre de l’intérieur sous le gouvernement De Villepin, non ?

            Et entre nous, le Parti de Gauche et ses dirigeants ne sont pas particulièrement favorables à participer à un gouvernement libéral à la DSK. C’est pareil pour la base du PCF mais pas pour ses dirigeants, habitués à exister par la vassalisation au PS. Si au NPA vous vous joigniez au Front de Gauche, vous pourriez aider à peser pour amener les dirigeants du PCF à la cohérence.


          • lolet lolet 3 novembre 2010 20:33

            Faux, on ne peut laminer un gouvernement de l’intérieur car des « boeufs » redevables de la soupe chaude ne vous laisseront pas faire ...
            Effectivement, il faudrait connaître sa position par rapport au ps : c’est là que tout se joue pour Mélenchon ... qu is’est allié aux cocos ... qui s’allient au ps ...
            C’est là que Mélenchon va perdre ...


          • ELCHETORIX 29 octobre 2010 16:43

            il ne reste à MELENCHON qu’à dénoncer l’imposture de 1973 , celle de la loi Giscard D’ ESTAING autorisant les banques privées à créer la monnaie qui est la cause de ce déficit abyssal qui enchaine le peuple à travailler pour rembourser ces « dettes » aux BANKSTERS de la finance , puis de renoncer à l’EURO et sortir le pays de cette institution « l’UNION EUROPEENNE » et surtout sortir de l’OTAN , organisation militaire atlantiste qui n’a plus lieu d’exister puisque
            les pays du pacte de VARSOVIE et l’URSS ont disparu et JL MELENCHON sera soutenu par une majorité de citoyen qui sont contre la disparition de notre état , programmée par les tenants du mondialisme dominé par les puissances Anglo-Saxonnes dont l’ALLEMAGNE .
            A lire le livre de Pierre Hillard dont le titre est le suivant :
             La MARCHE IRRESISTIBLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL
            Vous serez éclairé par la situation actuelle de ce qui se trame pour la géopolitique par les « élites » Atlantistes .
            @ l’auteur , que penser de votre leader NDA qui fait parti depuis 2001 du think thank US , les « youngs leaders » , organisation pro-Américaine , et donc , Atlantiste et mondialiste avec leur vision du monde de demain , soumis à l’EMPIRE US , comme avant l’EMPIRE ROMAIN , ici , en l’HEXAGONE et ailleurs , parmi les citoyens du peuple , personne ne veut de ce type d’organisation !


            • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 29 octobre 2010 19:38

              « Il ne reste à MELENCHON qu’à dénoncer l’imposture de 1973 , celle de la loi Giscard D’ ESTAING ... »

               Il l’a déjà fait plusieurs fois ( cf. ici par esemple) ainsi que la dénonciation du grand marché transatlantique qui est prévu pour 2015.
               Prenez une de ses dernières allocutions au théâtre Dejazet par exemple, le programme y est explicitement mentionné ( à partir de 42 minute 30 ... ) contre tout ce que vous citez ... une constituante, la sortie du traité de Lisbonne, la sortie de l’OTAN ... Et oui, il fait peur.


            • Capone13000 Capone13000 29 octobre 2010 21:16

              « il ne reste à MELENCHON qu’à dénoncer l’imposture de 1973 , celle de la loi Giscard D’ ESTAING autorisant les banques privées à créer la monnaie qui est la cause de ce déficit abyssal qui enchaine le peuple à travailler pour rembourser ces » dettes «  aux BANKSTERS de la finance , puis de renoncer à l’EURO et sortir le pays de cette institution » l’UNION EUROPEENNE « et surtout sortir de l’OTAN »

              Ca c’est le programme de l’UPR de Francois Asselineau


            • Jowurz 29 octobre 2010 17:47

              Laurent Pinsolle Bonjour,

              Ou votre titre est moqueur ou Mélenchon est fichu !
              Il vaut mieux éviter de « suivre » une stratégie, c’est une mauvaise tactique. Il est préférable de la mettre en oeuvre ou de l’appliquer.

              Imaginez que, telle la Marianne de Rude, la stratégie vous indique le chemin et vous conduise jusqu’à la victoire en vous prenant par la main... quel tableau tonitruant !


              • tchoo 29 octobre 2010 17:57

                C’est pas Mélenchon qui provoque, mais le système journalistique dans son ensemble qui est friand du bruit et qui pour cela n« hésite pas à isoler mots et phrases pour présenter les choses sous leurs angles.
                Mélenchon à autres choses à dire de dérangeant, ce dont il ne se prive pas, mais justement parce que dérangeants nos »amis" journalistes dont le ro^le est de rendre compte préfère s’attaquer aux vaguelettes de surface.
                Vous ne pouvez, donc pas reprocher à Mélenchon une stratégie qui n’en est pas une, c’est plutot un traitement dont il peut soufrir.
                Mais comme l’homme est malin il saura se servir de cette tribune pour faire passer quelques idées que Laurence FERRARI n’entends pas ou n’est pas capable d’entendre, pôvre perruche !


                • TSS 29 octobre 2010 18:45

                  On sait tous que Melenchon (il le sait lui même) est utilisé par le gvt ,avec la complicité des

                  merdias,pour affaiblir le PS mais cela lui permettra de faire connaitre son programme(car il en a

                   un) ! Et puis,franchement ,quelle est difference entre DSK et Sarkho ... ?

                  c’est à nous ,electeurs ,de faire en sorte qu’il se retrouve au 2ème tour en lieu et place du

                   PS,sinon il ne faudra pas se plaindre que rien n’a changé... !!

                   


                  • Pyrathome pyralene 29 octobre 2010 18:48

                    On sait tous que Melenchon (il le sait lui même) est utilisé par le gvt ,avec la complicité des

                    merdias,pour affaiblir le PS

                    N’IMPORTE QUOI !!! totalement faux, voire même diffamant........


                  • TSS 29 octobre 2010 23:38

                    pauvre trou duc ! si Melenchon ne sait pas ça ,ce n’est même pas la peine qu’il continue !

                    je connais bien le parti de gauche ,je soutien !mais cela ne m’empeche pas d’avoir les yeux

                    ouverts... !!


                  • TSS 29 octobre 2010 23:43

                    au fait ,quand je parcours vos couriels ,je vois que vous en connaissez un rayon sur les propos

                     diffamatoires.... !!


                  • djanel Le viking- djanel Le viking- 30 octobre 2010 00:19

                    .

                    Tss avec votre vocabulaire vous pouvez postuler un poste de vendeur ambulant pour une société fabricant des suppositoires.


                  • Henrique Diaz Henrique Diaz 31 octobre 2010 10:40

                    Il est possible que le gouvernement tente d’utiliser le Parti de Gauche pour affaiblir le PS, mais grand bien nous fasse car dans ce genre de stratagème, il se peut que le stratège se fasse prendre à son propre jeu. En voulant affaiblir le PS, l’UMP s’affaiblit elle-même, car ils sont comme deux larrons en foire qui n’ont d’autre fonction que de subtiliser la république à la population, au profit de quelques oligarques. Agiter le spectre d’un retour à Sarko, pour nous dire qu’il vaut mieux se préparer à voter DSK, vote foireux s’il en est mais qui serait toujours mieux que Sarkozy, c’est encore le même argumentairedu pire ou du moins pire.

                    C’est l’histoire de la grenouille qu’on plonge dans une marmitte d’eau bouillante : elle en ressort aussitôt. Celui qui veut faire bouillir une grenouille vivante, sait qu’il doit la plonger d’abord dans l’eau tiède pour n’augmenter que petit à petit la chaleur de l’eau. Avec Sarkozy, l’impatience pousse à augmenter assez vite le degré de libéralisation de la société et donc de soumission du peuple à la finance. Avec DSK, ce serait un peu plus lent, mais le résultat au final sera le même : perte pour les citoyens non oligarques de toute possibilité de liberté véritable, soumission à la domination du totalitarisme doux du capitalisme financiarisé.


                  • Pyrathome pyralene 29 octobre 2010 18:46

                    Jean-Luc Mélenchon pourrait au final devenir un autre idiot utile du système (au même titre que le Front National ou le NPA), c’est-à-dire un leader qui capte une part importante de l’électorat sans espoir de devenir une véritable alternative de gouvernement du fait d’un discours, qui, s’il séduit fortement une partie de l’électorat, prend le risque d’être trop réduit à ses excès pour être une alternative crédible de gouvernement.

                    Mais mon vieux, Dupont-Aignan est dans la même catégorie devant le parti unique UMPS, et de plus avec les mêmes idées, pratiquement, que Mélenchon.......les gaullistes étaient dans la même situation en 1940, De Gaulle étant l’idiot rebelle aussi à cette époque.....
                    Un Gaulliste de gauche et un gaulliste de droite,c’est presque pareil !! qu’ils s’unissent dans la résistance !! ...


                    • Gorg Gorg 29 octobre 2010 19:12

                      @L’auteur,

                       Je constate que vous n’avez retenu des propos de Mélenchon que ses coups de gueule envers certains journalistes qui le provoquent ou font de la désinformation envers lui.. Sur cela il ne fait que dire tout haut ce que certains pensent tout bas. Vous contestez la forme, mais le fond, qu’en pensez vous ?,que pensez vous de Pujadas, Ferrari, Chabot …etc…

                      Des laquais et des perruches, c’est vrai ……, il a entièrement raison ….

                       Par contre, je n’ai pas entendu de journaliste capable de contrer ses idées, soit ils connaissent mal les dossiers ou bien ils savent qu’il a raison et se rabattent sur de basses attaques répétées sans cesse. L’UMP et le PS me font vomir, il est temps de renverser la table.

                       Vous parlez de DLR, est-ce que vous avez oublié que NDA a appelé à voter Sarkozy en 2007. Le connaissant fort bien car issu de l’UMP, il aurait du prôner l’abstention. L’idiot utile c’est plutôt lui.


                      • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 29 octobre 2010 19:51

                        @ Tous,


                        Attention : ce papier ne juge que la stratégie de communication et la forme de JL Mélenchon. Notez également les précautions que je prends, les conditionnels les « risque de devenir »... Mon article est plus nuancé que la façon dont vous le prenez il me semble.

                        Malgré tout, je persiste complètement, sur tout ce que j’ai écrit. Je me pose des questions sur sa stratégie de communication que je pense risquée. Depuis six mois, JLM multiplie les déclarations fracassantes et je crois que si cela fait beaucoup parler de lui, cela éclipse en grande partie le reste de son discours, cela le caricature. Je crois que les attaques contre les journalistes sont une erreur, quelque soit ce que l’on en pense.

                        En critiquant les journalistes, JLM éclipse d’autres parties de son discours plus intéressantes. Bien sûr, ce n’est pas lui qui choisit les extraits que les médias passent de ce qu’il dit. Néanmoins, en prononçant ses paroles, c’est lui qui donne le choix aux médias de ne retenir que ces passages de son discours.

                        Bien sûr, cela plait à beaucoup de militants alternatifs (et je partage certaines de ses opinions) et le bruit que cela fait pourra le servir électoralement à court terme. En revanche, je crois que cela est contre-productif à moyen terme car cela le cantonne à un registre protestataire et absolument pas à un registre d’alternative de gouvernement.

                        @ Hortus,

                        Il n’y a pas d’insultes dans mon papier. Notez par exemple que j’ai choisi à dessein les termes « foucades » ou « déclarations » et pas « dérapages ». Relisez bien ce papier. Il n’est pas hostile à la personne de JLM : le terme « contre-productif » pour une stratégie n’est quand même pas très agressif. Je questionne juste l’évolution de sa stratégie.

                        @ Login

                        Il y a une différence entre traiter un élu d’idiot et dire qu’il « risque de devenir l’idiot utile du système »... L’idiot utile d’un système, pour moi, c’est quelqu’un qui recueille des voix (parfois beaucoup) sans jamais être position (ou dans le cas présent de se mettre en position) de prendre le pouvoir.

                        @ Pyralene

                        Je n’ai absolument pas écrit cela.

                        @ Grog

                        Je pense justement qu’il faut absolument sortir du duopole UMP-PS qui ont soutenu la même politique de libéralisation commerciale, financière et monétaire, y compris pour les services publics.

                        Ici, je cherche à m’interroger sur la méthode. Je crois que celle, très incisive de JLM n’est pas la bonne pour renverser ce duopole. C’est tout. Je crois que la direction prise par le patron du PG n’est pas la bonne.

                        Sur 2007, je crois qu’il était plus courageux de choisir plutôt que de s’abstenir. NDA a fait le choix de Sarkozy juste après un débat de second tour où S.Royal a été très mauvaise. Pour moi, le choix était clair (j’ai appelé à voter Royal sur mon blog), mais je comprends qu’on ait pu faire un autre choix car S.Royal avait beaucoup de limites.

                        • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 29 octobre 2010 20:11

                           A mon avis, vous faîtes fausse route en parlant de stratégie de communication de la part de Jean-Luc Mélenchon. De mon point de vue, ce sont les journalistes qui insistent lourdement avec ces pseudo dérapages ... Si l’on suit un peu son actualité, c’est de la tarte à la crème. Quand j’entends « Le Pen de gauche », franchement, c’est risible.
                           C’est apparemment un républicain, au même titre que Nicolas Dupont Aignan et les deux semblaient d’ailleurs plutôt unis face à Balkany lors de cette émission ... A quand un front républicain entre les deux ?


                        • Login Login 29 octobre 2010 21:26

                          Je maintiens mon commentaire. 

                        • r6ebzgx 30 octobre 2010 11:03

                          Sans doute allez vous nous dire que dans le cas de la (contre)réforme des retraites il était aussi plus courageux de choisir que de s’abstenir ?
                          Car alors que DLR était présent au coté des cortèges de manifestants ( Je les ai vu à Marseille), NDA lui a voté POUR cette loi ! : Melanchon au moins pour le moment reste cohérent entre ses discours et ses actes ;


                        • MAIKEULKEUL 31 octobre 2010 13:45

                          @auteur

                          Vous êtes risible avec votre dialectique

                          Ceux qui tiennent le manche, et leurs affidés, sont accrochés à leurs privilèges et à leurs avantages comme des MOULES au rocher.

                          Essayez de demander à une moule de lâcher prise.

                          Lorsque vous aurez réussi, venez me voir, vous avez mon email


                        • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 29 octobre 2010 19:58

                          @ Elchetorix


                          Nous dénonçons également cette loi à DLR, que ce soit NDA ou moi sur mon blog. Idem sur l’OTAN ou l’euro et nous prônons une réforme radicale de l’Europe (cf plan B présenté aux européennes de 2009, un traité alternatif).

                          Sur les Young Leaders, NDA a seulement participé à un voyage d’étude avec d’autres personnes. Il n’a en aucun cas participé à un think tank et toutes ses prises de position le démontrent. 

                          @ Tchoo

                          En prononçant ces mots, JLM donne le choix aux journalistes de les sélectionner pour parler de lui... Il a une part de responsabilité. En les évitant, il ne leur donnerait pas le choix.

                          @ TSS

                          Complètement d’accord, Sarko et DSK, ce serait le choix entre la peste et le cholera.

                          • ELCHETORIX 29 octobre 2010 20:57

                            @ l ’ auteur , concernant le think thank US , l’auteur du livre que j’ai cité , à savoir Pierre Hillard a noté noir sur blanc la liste de ceux qui ont côtoyé ce gropuscule pro - Etats-uniens !
                            néanmoins je salue la démarche patriotique de NDA et je m’interroge , cependant sur son vrai rôle pour les échéances importantes à venir pour notre pays et ses citoyens .


                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 octobre 2010 12:33

                            Dans l’hypothése d’un second tour DSK-Mélenchon ou Sarko-Mélenchon, pour qui voterait Dupont-Aignan ?


                          • lolet lolet 3 novembre 2010 20:45

                            ça n’a pas empeché NDA de traiter pierre hilard de facho d’extreme droite !
                            ça donne une idée de NDA et de sa manière de penser : il fait partie des Young leaders atlantistes. Point.


                          • pastori 29 octobre 2010 20:22

                            nous passons tous notre temps à brailler que les journaleux sont aux ordres et pourrissent la république à cause de leur audience.


                            seulement, nous ici, nous sommes une centaine à le dire.

                            pour une fois qu’un seul le dise et puisse être entendu par tout le pays, on ne va pas se plaindre ?

                            au delà des humeurs, des mots d’esprit et des élucubrations Agoravoxesques, il faut bien être conscients qu’aucun des prétendants à la présidentielle ne peut gagner seul.

                            de même, aucun parti ne peut prétendre supprimer en 5 ans le libéralisme, le capitalisme, le mondialisme et faire d’un coup couler le leit et le miel.

                            l’enjeu :
                            - c’est la gauche avec une perspective d’une politique sociale  et la promesse d’une meilleure répartition des richesses, une possible marche progressive vers ces changements de fond indispensables. 
                            quelque soit le candidat de gauche car il ne pourra gouverner en roi comme sarko.

                            - la droite avec la poursuite inexorable de cette politique sauvage qui nous mènent tous à la ruine, quel que soit le candidat de droite sarko, dupont aignan, l’UMP villepin, lepen ou bayrou. simplement parcequ’ils sont de droite.

                            aucun ne peut être élu seul, alors cessons à gauche d’opposer les gens de gauche, cherchons plutôt à rassembler pour une candidature commune.

                            car en face, eux les droitistes, ils seront solidaires et unis, même s’iils s’étripent en douce.

                            • pastori 29 octobre 2010 20:33

                              d’ailleurs, il est inutile et peu de ne parler que de personnalités, c’est complètement secondaire. à moins de vouloir à nouveau un roitelet. 

                               
                              la bataille n’est pas un tel contre un tel mais la droite contre la gauche et la confrontation des idées qui vont avec, sachant qu’on ne va pas sortir de la mondialisation, de l’europe, de l’euro, et partager les richesses en un claquement de doigts comme le croient certains.

                              ce sera progressif et réalisable avec la gauche.
                              avec la droite, c’est impossible. 

                              alors vouloir marier mélanchon et dupont aignan, c’est totalement absurde. 
                              à moins que dupont aignan n’adopte les idées de gauche ! à lui de le dire !

                              il faudrait dépasser le stade CM2 ou maternelle et passer à des raisonnements plus constructifs et plausibles.
                              c’est le sort de 65 millions de gens dont il s’agit, pas du tiercé de vincennes.

                              • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2010 21:49

                                bonjour laurent

                                je ne vais pas dénier le fait que les hommes politiques utilises les média, notre président en use et abuse.

                                je pense que les médias sont devenus des agents propagandistes, souvent il n’y a que des informations peoples concernant les hommes politiques ou des caricatures de leur pensé, et généralement il ne sont intéresses que par le spectacle théâtral qu’ils peuvent en retirer.

                                il est aussi juste de rappeler que la majorité des citoyens n’ont pas une très grande culture politique et sont des citoyens sensibles à la foucade. tu ne peux pas ne pas avoir observé que le débat d’idée à quasiment disparu, pour laisser la place au slogan politicien.
                                c’est le résultat de la place gagné par les communicants, et à ce titre ils privilégient la forme sur le fond. nous l’avons vécu avec le président Mitterrand.

                                alors qu’il critique tous ces journalistes qui s’attardent au futile pour passer sous silence le fond, il faudrait que beaucoup l’imitent.

                                concernant son programme, je ne crois pas qu’il imagine un instant disposer d’un programme politique lui ouvrant les portes de l’élysé, et pire les français l’auraient il élu par saute d’humeur, qu’il n’auraient aucun moyen d’appliquer son programme car ceux qui l’auraient élu le lâcheraient immédiatement car ils auraient à entrer en conflit avec le reste du monde occidental et même s’l s’aliaient avec les états du BRIC, les français ne sont pas asez politisés ou ont trop peu de conscience de classe pour relever ce défit. seul un conflit majeur peut apporter cette transition.

                                c’est pour cela que je pense que le partie de gauche doit essayer d’innover en matière d’économie, et de relation socio économique en tenant compte des données mondiales qui sont un déclin programmer de l’Europe face a la compétition mondiale de la production de pays sous rémunérés etc. plutôt que de conquérir un pouvoir où ils ne pourraient rien faire.

                                il à donc parfaitement raison d’occuper la place avec les moyens admis aujourd’hui et essayer de relancer les débats d’idées, car les tenant du pouvoir n’ont aucun interêt à ce que les citoyens s’interrogent sur leur sors ou leur avenir, c’est en cela que trop de médias sont leurs vassaux en ne distillant que des infos de divertissement.

                                a mon sens sont enjeu n’est pas l’Elysé mais un projet de société à inventer, et peut-être refondre dans un nouveau partie les restes du mur de Berlin pour de nouvelles perspectives.

                                cela n’empêche pas de dénoncer les injustices mais comme tu le dis ne constitue pas un projet de gouvernement.

                                cordialement.


                                • LE CHAT LE CHAT 29 octobre 2010 23:15

                                  ben pour moi Mélenchon tape le PS là où ça fait mal et il a raison ! il aurait bien tort de se gêner , le PS n’est plus à gauche , ultralibéral qu’il est , et n’a aucune considération pour ses partenaires , seul lui importe un bon report des voix au second tour pour replacer ses éléphants !
                                  Melenchon a pas quitté le PS pour lui cirer les pompes , où alors il serait pas cohérent !
                                  pour sur il est démago , mais au moins il est plus proches des préoccupations des français des classes populaires et plus compréhensible ! il fera son meilleur score si le PS désigne DSK ? honni par les travailleurs ( les sondages de popularité de DSK s’arrêtent aux quartiers bobos de la capitale )


                                  • nenyazor 30 octobre 2010 13:28

                                    Bel énoncé de vérités générales sans argument, bravo.

                                    Faire le buzz, oui, c’est nécessaire dans la politique moderne pour un parti minoritaire pour se faire entendre un peu. Sans cela, on entendrait parler que de l’UMP et du PS, les deux faces d’un même projet.

                                    Populisme ? écouter le peuple c’est mal peut-être ?
                                    flatterie ? donnez un exemple.
                                    coups de gueules ? bah... vous trouvez peut-être que la société telle qu’elle est est parfaite ? ou alors qu’il n’y a aucun problème majeur ? Vous en avez de la chance, moi j’en vois partout des problèmes à dénoncer...

                                    Discours simpliste ? Parce que pour être crédible il faut être incompréhensible, forcément.
                                    Solution magique qu’il propose ? C’est simplement une autre vision de la société. On a du mal à comprendre de nos jours vu que toute perspective est de choisir entre PS et UMP, entre droite libérale et droite ultra-libérale, entre bonnet blanc et blanc bonnet. Et de toutes façons, dès que le parti en question est ni PS ni UMP, il est tout de suite qualifié d’extrémiste histoire de faire extrêmement peur.


                                  • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 30 octobre 2010 14:17

                                    @ Elchetorix


                                    C’était un voyage et un seul, point barre.

                                    @ Peachy

                                    Je ne peux pas répondre pour NDA (je ne suis pas sûr qu’il ait intérêt à répondre à une telle question de toutes les façons). En revanche, je peux le faire à titre personnel (et à titre personnel uniquement), sans aucune hésitation : Mélenchon dans les deux cas.

                                    @ Pastori

                                    Cette vision du clivage gauche-droite me semble un peu hors du temps. Comme le montrent Lordon, Michéa ou Généreux (vous avez des résumés de leurs livres sur mon blog), la gauche a autant présidé au mouvement de déréglementation néolibérale qui a envoyé des millions de personnes au chômage et paupérisé les classes populaires.

                                    @ Ddacoudre

                                    Je ne pense pas que la critique des journalistes soit une bonne idée (je vais faire un papier sur mon blog demain).

                                    @ Alchimie

                                    Oui, mais à trop faire le buzz, il risque d’être réduit à ce buzz, ce qui est le danger de sa stratégie.

                                    @ Nenyazor

                                    Complètement d’accord sur le bonnet blanc, blanc bonnet de l’UMPS.

                                    En revanche, vous caricaturez mes propos.

                                    • Henrique Diaz Henrique Diaz 31 octobre 2010 10:17

                                      Laurent,
                                      Quand Mélenchon dit qu’il assume ses critiques tonitruantes contre les « journalistes » vedettes des grands médias, cela ne l’empêche pas de développer des propositions pour reconstruire une société vraiment républicaine, c’est-à-dire qui ne soit pas en réalité la propriété d’une petite oligarchie. C’est vous qui contribuez ici au discours journalistique dominant tendant à réduire le discours de Mélenchon à ses attaques contre l’oligarchie et ses larbins surpayés. Il n’est pas difficile pourtant de trouver des vidéos d’interviews où Mélenchon propose, dans un esprit de compromis républicain. Il suffit aussi de lire son dernier petit livre où sont résumées ces propositions.


                                    • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 30 octobre 2010 14:17

                                      Je n’avais pas compris que vous réagissiez à un commentaire.


                                      • Louise 30 octobre 2010 23:30

                                        Je ne crois pas que les attaques contre les médias soient une erreur, les médias ont un rôle important à jouer dans la vie démocratique et il est insupportable de voir beaucoup de journalistes se comporter en chiens de garde du pouvoir. J’avais beaucoup aimé le livre d’Halimi à ce sujet, et JLM a bien raison de ne pas se comporter en serpillière dans ce domaine, contrairement à beaucoup d’hommes/femmes politiques et même si effectivement ça peut lui nuire.


                                        • Deneb Deneb 31 octobre 2010 07:25

                                          En politique il est très facile d’avoir de bonnes idées. Il suffit de s’opposer aux mauvaises, toutes celles qui ne marchent pas. Mais même ses bonnes idées, disons un tiers de ce qu’il dit, exprimées avec une sémantique stalinienne et les accents milosevichiens, ne suffiront pas à en faire le messie tant attendu. JLM ne sera qu’un troublion de plus, un peu comme Chevenement grace à qui Chirac fut élu avec un score digne d’URSS. Avec Besancenot, ils sont les alliés de Sarko, contre leur gré peut-être (et encore, il faut voir), mais des alliés très efficaces.

                                          Desolé de ne pas hurler avec la meute. Mais j’ai déjà donné dans ma jeunesse yougoslave, et chat échaudé craint l’eau tiède.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès