Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Marie Sarkozy ?

Jean-Marie Sarkozy ?

Ainsi,Nicolas Sarkozy, en proposant la création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, chasserait sur les terres du Front national. La politique qu’il mettrait en oeuvre aurait "des relents vichystes" et serait honteuse pour les partis de gauche, l’UDF et les associations spécialisées dans la défense des droits de l’homme et habilitées à éclairer les pauvres citoyens que nous sommes sur les bonnes et les mauvaises causes. La symbiose serait telle qu’on pourrait évoquer un téléscopage des identités et que Jean-Marie Sarkozy ferait irruption dans notre espace politique.
Pourtant, à y regarder de près, NS s’est contenté de formuler la nécessité de trois conditions pour qu’un étranger puisse faire venir sa famille en France : qu’il puisse la loger, qu’il dispose d’un emploi et qu’il connaisse des rudiments de langue française. Conditions minimales et de bon sens. Deviendraient-elles indignes à partir du moment où elles seraient exigées sous l’égide d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale ? Ce procès est absurde qui renvoie à des polémiques qu’on espérait dépassées. Apparemment, il est urgent pour certains de continuer à se payer de mots pour se dissimuler la réalité, alors que celle-ci s’inscrit, surabondante et préoccupante, dans l’espace public. A nouveau, plutôt que d’appréhender le contenu, on détourne l’attention sur l’étiquette. L’indignation facile remplace la pensée lucide et opérationnelle. On sort le diable de sa boîte et tout serait dit, tout serait joué.
Il convient de tenir les deux bouts de la chaîne et d’analyser ce qui se rapporte au Front national et ce qui concerne NS.
Pour le premier, ne serait-il pas temps, et surtout depuis 2002, de mettre au clair notre perception ? Il y a une véritable schizophrénie qui consiste à la fois à l’accepter dans les univers politique et médiatique, et à le traiter, sur le plan de l’analyse et de la dénonciation, comme s’il était interdit. Tous les responsables de gauche qui participent à juste titre sur les plateaux à des débats avec des représentants du FN peuvent-ils, dans le même mouvement, dénier à cet adversaire le droit d’exister ? Si on estime que le FN viole les règles fondamentales de notre République par son inspiration et par ses modalités d’insertion dans la vie publique, qu’on n’hésite pas à l’interdire. Comme on sait qu’une telle entreprise, à la supposer possible, serait injustifiable, on s’accommode de sa présence mais on met en cause de manière permanente la légitimité de celle-ci. Ce n’est pas que le FN, dans sa substance, intéresse particulièrement les familles de gauche mais elles s’en servent comme d’un pion, d’un poison pour troubler, entraver et polluer la stratégie des partis de droite, des structures aptes au gouvernement. Le FN est ainsi jeté, comme un empêcheur de penser librement, dans les esprits adverses par une gauche plus soucieuse de détruire les possibilités d’une écoute et d’une gestion profondes du réel que de se donner les moyens de maîtriser ce dernier. Pour prendre un exemple signifiant, Olivier Besancenot, dont le talent personnel est éclatant, propose une politique sommaire et dangereuse dont il faut bien admettre que le slogan principal, voire exclusif, de faire payer les riches est un peu court. Lorsque les socialistes s’aventurent sur ce terrain qui crée une familiarité entre cette gauche extrême et celle qu’ils représentent, personne ne va leur dénier le droit de penser et d’élaborer au prétexte que ce champ serait miné.

Il y a longtemps, par une formule qui n’a pas vieilli et qui demeure formidablement juste, Laurent Fabius a su résumer la force et les limites du FN sur le plan de l’immigration. Il a déclaré que ce parti posait de bonnes questions mais apportait de mauvaises réponses.On peut dire que rien n’a changé et que c’est son inaptitude à fournir des solutions fiables et imprégnées d’autorité républicaine à une crise qu’il avait annoncée avant tout le monde, qui constitue l’irrémédiable faiblesse du FN. Malheureusement, Laurent Fabius, parce qu’il paraissait rendre hommage à la lucidité sociale du FN à l’époque, s’est vu désavoué par son propre camp alors qu’il avait exprimé l’essentiel. Peu ou prou, aujourd’hui, NS va dans le même sens lorsqu’il souligne que pour le FN, l’immigration est "un cheval de bataille" - au demeurant, avec un programme réduit à mille variations sur cette unique obsession - alors que pour lui elle sera "un thème d’action". Les interrogations d’alors sont les débats fondamentaux d’aujourd’hui. Elles n’ont pas changé de nature mais ont pris une amplification sans commune mesure avec leur ancienne portée. Que faire des immigrés qui viennent chercher chez nous l’Amérique et se retrouvent clandestins, dénués de tout et dans une très grande précarité ? Que faire des délinquants étrangers sans attaches véritables et qui surpeuplent les prisons, notamment en Ile-de-France ? Que faire pour favoriser l’instauration d’un authentique contrat entre ceux qui honorent la France en respectant ses lois, et l’Etat qui doit faciliter, comme une équitable contrepartie, leur intégration. Que faire, en un mot, pour qu’une politique d’immigration soit en même temps vigoureuse, humaine et efficace ? Ces questions d’hier, ces préoccupations d’aujourd’hui n’ont pas de caractère iconoclaste ni sulfureux. Elles réunissent Le Pen, Laurent Fabius, qui apparemment feint d’oublier sa clairvoyance d’hier, et Nicolas Sarkozy à tant d’autres qui n’ont pas peur de regarder la réalité de notre société en face. On sait bien que l’immigration n’est pas systématiquement une chance pour la France et qu’elle ne le devient qu’à certaines conditions. Pensons, au sein du Parti socialiste, à Ségolène Royal, Manuel Valls ou Jean-Marie Bockel. La familiarité est indiscutable entre ceux qui pour réfléchir se fondent sur le réel, qu’on a le devoir d’observer. Le vrai partage est là : d’un côté les idéalistes avec leurs oeillères, rêvant sur le réel pour croire en un réel de rêve, de l’autre les réalistes actifs pour construire un réel acceptable.

Lorsque NS est mis en cause par ce reproche de "banaliser" le FN ou de favoriser la "lepénisation des esprits", ce poncif ressassé et si commode dans sa confortable généralité, quand le ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale suscite l’indignation, force est de se demander dans quelle République on vit. Je le répète, ce qui distingue les esprits lucides aujourd’hui, ce ne sont plus les questions - elles sont admises - mais les réponses. Pour peu qu’on ne dénie plus au FN le rôle d’éclaireur qu’il a eu, on le sort de l’autarcie sulfureuse dans laquelle on l’enfermait. Pour l’immigration, il n’est plus un porteur de pancarte scandaleuse mais il a simplement annoncé ce qui aujourd’hui apparaît comme une évidence. Comme il a toujours été incapable de fournir des solutions à la hauteur démocratique espérée, il était urgent et nécessaire qu’un responsable politique tirât les conséquences de la profondeur de la crise et des réponses républicaines à lui apporter. Si celles-ci étaient demeurées en deshérence, nul doute que le ressentiment social et l’exaspération citoyenne auraient explosé et que par une conclusion logique, le FN en aurait profité, en dépit de l’outrance techniquement peu argumentée des mesures qu’il suggère. Loin de banaliser le discours du FN, NS l’étouffe. Comme, d’une certaine manière, François Mitterrand a accentué la chute du Parti communiste. Cela n’empêchera pas demain peut-être un score de haut niveau du FN mais il est déjà significatif de constater qu’il est pour l’instant en quatrième position, précédé par un candidat de rupture et de dissidence, mais très classique. Essayons de concevoir l’impact d’une campagne présidentielle où Jean-Marie Le Pen aurait été le seul à proclamer les réponses aberrantes aux pertinentes questions sociales formulées depuis des lustres : nous serions assurés d’un nouveau 2002.

Alors cessons les grands mots pour éviter d’avoir à affronter les grands maux. Il n’y a rien de vichyste dans le ministère proposé. L’immigration et l’identité nationale sont deux phénomènes qui sont naturellement reliés. Si on ne maîtrise pas l’immigration, l’identité nationale, qui est une valeur respectable et donc à défendre et à préserver, sera menacée. Un ministère doit avoir en charge cette double démarche d’humanité et de sauvegarde. Qu’on cesse de croire que la République se renie forcément lorsqu’elle se défend. L’aveuglement de certaines controverses purement partisanes réside sans doute là, dans cette incapacité à constater ce risque : si on refoule le réel, si on a peur de le nommer et d’en tirer les leçons, c’est la démocratie qui sera gravement atteinte. Faute de savoir mettre en oeuvre un humanisme rigoureux, on aura seulement la force.

NS a répliqué sur ce plan aux reproches absurdes qui lui étaient adressés. Il n’a besoin d’aucun conseil. Un républicain n’est pas condamné à la mollesse. Sinon, triste République à venir.

Plus généralement, qu’il songe seulement à l’image qu’on peut avoir parfois de sa campagne présidentielle : il devance ses adversaires dans tous les sondages et pourtant, il donne l’impression de les suivre.
C’est une autre histoire qui mériterait un billet purement politique, je me contenterai d’être un lecteur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (264 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • (---.---.183.164) 12 mars 2007 10:58

    imaginez un ministère de l’immigration confié à Madame Simone Veil. Cela aurait un sens très fort et serait porteur de beaucoup d’espoir pour tous.


    • la fouine 14 (---.---.234.157) 12 mars 2007 20:10

      je suis pour un ministere de l immigration qui surveillerait les abus regroupement de la famille arrivees des pays de l est tous ses individus viennent percevoir les alloc les soins gratos et je ne site pas tout alors oui a lepen et a sarko


    • (---.---.140.77) 12 mars 2007 22:19

      Encore un avocat de Papon !!!


    • (---.---.140.77) 12 mars 2007 22:21

      Tiens les trolleurs SarkoPen sont de retour !!!


    • (---.---.140.77) 12 mars 2007 22:33

      Il en loin de son ministère de l’immigration !!!!

      Voila la politique actuel de super menteur Sarkonik :

      Quelques chiffres concernant l’année 2005

      6 000 titres de séjours de plus d’un an distribués aux étrangers en 2005.

      7% seulement des 186 000 titres de séjours allèrent de paire avec un contrat de travail en 2005. (5% en 2004).

      75% des titres de séjours sont distribués à des non européens.

      150 000 naturalisations d’étrangers en 2005.

      49% des 150 000 naturalisations proviennent des trois pays du Maghreb, selon l’Intérieur.

      55 000 naissances issues de parents étrangers bénéficiant du « droit » du sol, permettant à ces derniers de rester définitivement sur le territoire, soit 165 000 personnes.

      600 000, c’est le nombre de clandestins franchissant les frontières françaises (Dom-Tom inclus) chaque année, selon un rapport du Sénat (n°300 série 2005-2006)

      36 milliards d’euros, c’est le coût annuel des colonies étrangères installées en France selon l’économiste Jacques Bichot du Conseil Economique et Social. Etude présentée à l’Institut Géopolitique des Populations en 2004, censurée par les médias.

      36 milliards d’euros c’est aussi -coïncidence fortuite- le déficit public de la France en 2006.

      50 milliards d’euros, c’est le coût global annuel des étrangers présent en France en 2005 selon une autre étude, menée par l’économiste de l’université de Princeton, Gérard Pince, expert au sein du FMI et de la Banque Mondiale. Pour la même année, Pierre Milloz, Inspecteur général dans l’administration dont les études furent couronnées par la chancellerie des Universités de Paris (Prix Deschanel) et à deux reprises par l’Académie des sciences morales et politiques (prix René Cassin, prix Lucien Dupont), arrive aux mêmes conclusions quant au coût exorbitant des populations allogènes, net de leur contribution à la société via impôts bien entendu. 300 millions d’euros, c’est le coût de la prise en charge des immigrés clandestins dans des hôtels.

      40% des 250 000 étudiants étrangers qui quittent l’université sans licence.

      8000 euros, c’est le coût pour l’Etat de la scolarité d’un étudiant étranger

      178 689 , c’est le nombre d’étrangers (souvent illégaux) qui ont bénéficié de l’Aide médicale d’Etat en 2005, soit des soins gratuits sans ticket modérateur, à la différence des milliers de familles françaises modestes qui payent le ticket modérateur.

      7000 euros. C’est le cadeau de Sarkozy aux étrangers Maliens pour les inciter au retour. La prime précédente au retour s’élevait à 3660 euros, Nicolas Sarkosy, en doublant la mise, voulait « multiplier par dix » le nombre de retour annuels au pays. Mais l’incitation au retour fit choux blanc : 120 bénéficièrent de l’offre en deux ans et demi sur 120 000 Maliens résident en France, dont 60% de façon illégale.

      0, c’est le nombre de clandestins Maliens que Nicolas Sarkozy a renvoyé en 2005.

      Lors de son voyage au Mali en mai 2006, Nicolas Sarkozy annonçait fièrement à ses hôtes « Je vous mets au défi de dire qu’il y a eu le moindre charter vers le Mali depuis quatre ans ».

      73 000. C’est le nombre de reconduites à la frontières prononcées par la justice en 2005. Sur ce nombre seuls 19 849 clandestins ont été reconduits, soit 27% seulement.

      80 000 familles polygames, à la charge du contribuable.

      3,83% d’augmentation des violences envers les personnes, selon les chiffres de la direction générale de la police nationale (DGPN) en 2005.

      7% d’augmentation des violences envers les personnes en un an ( base août 2006).

      10% d’augmentation des violences gratuites en un an (base août 2006).

      62,2% des jeunes judiciarisés sont étrangers ou d’origine étrangère, selon le sociologue vedette des médias Sébastian Roché.

      8,9% d’augmentation du nombre d’agressions perpétrées contre des usagers des transports publics urbains (hors RATP et SNCF), en 2005.

      3, c’est le nombre d’organisations islamistes tolérées au sein du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Soit le Milli Gorus, le Tabligh, et surtout l’UOIF, branche française des Frères musulmans.

      4 millions d’euros, c’est la valeur des 8000 m2 de terrain offerts aux musulmans Marseillais pour la construction d’une gigantesque mosquée avec minaret, octroyé par le maire UMP jean-Claude Gaudin.

      420.000 euros, c’est la subvention du Conseil régional d’Alsace UMP à la grande mosquée de Strasbourg.

      506 000 euros, c’est la subvention du Conseil général du Bas-Rhin UMP alloué à la grande mosquée de Strasbourg.

      276 000 euros, c’est la subvention de la Mairie UMP de la Rochelle à l’agrandissement de la mosquée.

      702 342 euros, c’est la subvention de la mairie UMP de Torchon pour construire une mosquée.

      24 000 euros, c’est la subvention de la mairie UMP d’Asnières de Manuel Aeshlimann, directeur marketing de Sarkozy, allouée à l’association musulmane ACEA.

      20 000 euros, c’est la somme que Maire UMP Jean Luc Moudenc a dépensé pour acheter un terrain destiné à être rétrocédé aux musulmans pour la construction d’une mosquée. 2.000, c’est le nombre de mètres carrés offerts aux musulmans par la mairie UMP de Muret, pour une mosquée.

      500, ce sont les mètres carrés de terrain acheté par la mairie UMP de Carrières sur Ouche pour la construction de la future mosquée.


    • Eric 13 mars 2007 08:48

      Pourquoi ?


    • Eric 13 mars 2007 08:51

      Pourquoi=question a DW


    • PasKal (---.---.201.240) 13 mars 2007 10:10

      LE PROBELEME DE SARKOSY DE NAGY BOCSA CES TEMPS-CI EST QU’IL N’ARRIVE PLUS A SE FAIRE ENTENDRE FAUTE DE N’AVOIR PLUS RIEN A DIRE !

      ALORS, IL UTILISE LA MEME TECHNIQUE QUE LE-PEN : IL PROVOQUE ET OUTRE SES PROPOS VOLONTAIREMENT, QUITTE A CHOQUER, POUR CREER DES REACTIONS ET QU’AINSI ...L’ON PARLE A NOUVEAU DE LUI ET RENTE AINSI DE REVENIR DANS L’ACTUALITE.

      NE TOMBONS PAS DANS CE PANNEAU ET IGNORONS CES ECARTS VOLONTAIRES ; IGNORONS SARKOSY DE NAGY BOCSA ET SES « METHODES A LA LE-PEN » !!!

      DE TOUTE FACON, SARKOSY EST (DEJA) LE PASSE !


    • Allez Bayrou ! (---.---.201.240) 13 mars 2007 10:14

      Oui, c’est vrai : << Sarkosy = passé >> !

      Parlons de l’essentiel : le second tour « Bayrou - Royal » qui verra Bayrou l’emporter !

      Cessons de perdre notre temps à discourir à propos de Sarkosy qui ne passera à l’évidence pas le 1er tour.


    • buenaventura (---.---.167.123) 22 mars 2007 00:07

      Sous cette pléthore de chiffres qui désignent, en filigrane, l’étranger comme l’un des responsables de la dette française, on ne trouve aucune trace de compassion. Et pas davantage d’analyse rationnelle malgré de prétendues évidences. Alors qu’il manque des centaines de milliers d’appartements pour loger les ménages à bas revenus (dont font partie majoritairempent les immigrés), l’auteur, cherche, réflexe bien connu, à désigner un coupable à la rancoeur populaire. Sans autre commentaire ...


    • seb59 (---.---.180.194) 12 mars 2007 11:40

      @ Demian

      Et les idees recevables pour toi, c’est celles qui nient les problemes de laicité, de differents culturelles, d’immigration illegale et du deficit budgetaire francais ?

      Ce n’est pas avec de beaux principes utopistes qu’on fait vivre une nation.


    • seb59 (---.---.180.194) 12 mars 2007 11:45

      @ l’auteur

      Votre article est tres bien, car il expose les problemes qui touchent desormais notre republique, mais que certains candidats refusent de voir.

      L’humanisme de certains (ou le deni de leurs fautes passées), rencontre la realité des crises economiques et identitaires de notre pays.

      Tot ou tard, il faudra qu’un candidat (et un gouvernement) prennent à bras le corps ces problemes. Dans le cas contraire, violences et replis communautaires seront legions.

      Pour ce qui est de la legitimité du programme de Mr Le Pen , c’est une question d’opinion, mais je respecte la votre.


    • Julot (---.---.208.241) 12 mars 2007 12:28

      DO NOT FEED THE BLUE TROLL


    • Julot (---.---.208.241) 12 mars 2007 12:31

      Le terme « fasciste » est utilisé avec une telle facilité de nos jours.

      Il est impensable que Sarkozy crée des camps de concentration et extermine ses opposants dans des chambres à gaz.

      Par conséquent on serait bien avis, par respect pour ceux et celles qui ont eut affaire au facsisme, d’éviter des comparaisons de la sorte.

      Critiquez Sarkozy sur ses idées, en lui opposant vos idées. Mais traiter tout le monde fasciste, de nabot, de conanrd, de cruche... c’est une méthode dont je ne vois pas en quoi elle diffère du fascisme.


    • Jojo2 (---.---.158.64) 12 mars 2007 13:29

      Faut apprendre la signification des mots. Et aucun fasciste n’a construit de chambre à gaz.

      La définition est claire (wiki) :

      « Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. ..le terme s’est ensuite étendu à tout mouvement politique s’appuyant sur un pouvoir fort, prônant un État sécuritaire, les métiers organisés en corporations (ceci au moins jusqu’en 1945), l’exaltation du sentiment nationaliste et une politique réactionnaire. »

      Du Sarko pur jus.


    • PasKal (---.---.201.240) 12 mars 2007 14:53

      Jullo a raison : le mpt « fasciste » attaché au nom de Sarkosy de Nagy Bocsa est peut-être un peu trop...

      « Franquisme » (du nabot espagnol Franco) associé à Sarkosy de Nagy Bocsa me semble plus correspondre !

      « Pétainisme » ou « Vychisme » pourrait correspondre également.

      Mais « fasciste », oui, c’est vrai, c’est (un petit peu) ’trop’.

      C’est marrant, depuis le début de sa campagne, il semble que Sarkosy de Nagy Bocsa ’planque’ tous ces fumiers et autres ordures qui truffent l’entourage direct de ce nabotLéon II de mes fesses et qui sont issus des groupuscules d’extrême-droite (les « Occident », « Ordre Nouveau » et autres). On ne les entend plus ; on ne les voit plus.

      Les ’hyènes’ sont planquées, tapies dans l’ombre, attendant l’hypothétique victoire de leur ’mai-maitre’, prêt à se jeter sur la France (et l’argent public) pour s’en repaitre et faire bombance.... Ils attendent leur ministère, en récompense d’avoir été le plus discret et le plus transparent possible durant la campagne, pour ne pas géner leur ’chef-de-meute’ et ne pas effrayer la bonne ’ménagère de moins de 50 ans’.

      Oh oui, nul doute que si la petite ’hyène-en-chef’ était élu, aussitôt on les verrait ressortir du bois ou des placards pour prendre la tête de n’importe quel ministère : « Vive l’incompétence et les cinompétents au Pouvoir ! » pour les Sarkosystes ; « pourvu que l’on puisse continuer à dépecer la France et lui sucer tout son sang, jusqu’à la dernière goutte » (comprendre : continuer à « piquer/voler/détourner l’argent-public » à leur seul et unique profit).

      Cette France des ’hyènes’, cette France Franquiste, cette France Vychiste, cette France Pétainiste : ...non Merci !

      JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 1er TOUR !

      JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 2nd TOUR !

      Sarkosy de Nagy Bocsa et ces ’enflures’ (ne disont pas ’racailles’ et abandonnons ce mot aux divers trous-du-cul et petits merdeux) venues de l’extrême-droite qui constituent l’essentiel de son entourage (sans doute sont-ils même plus nombreux encore que dans l’entourage de Le Pen ; c’est dire !) iront se recaser à pantoufler dans les multinationales de leurs amis multimillionnaires parisianistes pour se faire des c......s en or ; ...mais au frais du ’privé’ cette fois, et plus sur le dos du contribuable, avec l’argent-public !!!


    • sandy (---.---.252.43) 12 mars 2007 17:51

      Cela « ministère de l’immigration et de l’identité nationale » n’aurait-il pas un petit relent vichyste ? N’oublions pas que ce sont ce type de petites dérives qui amènent les totalitarisme, fascistes ou autres. C’est de plus anti-constitutionnel et contre les principes de notre République


    • francparler (---.---.79.57) 12 mars 2007 18:05

      à jojo2 navrer mais il faut changer de dictionnaire car le fascisme est une variante du Nationalisme SOCIALISTE c’est en votant SR que vous verrez réapparaitre les jeunesses socialistes et les camps encadrés par des pseudo militaires. pour la suite reporter vous à l’histoire.


    • olivier01 (---.---.105.191) 12 mars 2007 18:35

      qui au moment de la campagne electoral d’adolph hitler aurait pu dire qu’il allait y avoir des camps d’exterminations ?? pour ceux qui pense que sarko est un grand democrate !!


    • Jojo2 (---.---.50.38) 12 mars 2007 19:07

      « à jojo2 navrer mais il faut changer de dictionnaire »

      Non, c’est le contraire. Le nazisme c’est plus tard. Le fascisme date de 1919, en Italie. C’est à vous d’apprendre l’histoire.


    • jujubinche (---.---.162.94) 12 mars 2007 19:08

      @ francparler.

      Vous racontez n’importe quoi. Le fascisme a été mis en place par Mr Mussolini, bien avant que Hitler n’arrive au pouvoir. Il n’avait pas pour but « les chambres à gaz », mais une assise nationnaliste forte, une crise sociale, une origine réactionnaire devait arriver à un pouvoir dictatorial fort.

      Ce sont les valeurs que portent, peut être malgré lui, sarkozy aujourd’hui. Vous remarquerez d’ailleurs que Mr Fini a préfacé son livre en italie. Tout un symbole.


    • Jojo2 (---.---.50.38) 12 mars 2007 19:30

      Ils sont d’une nullité incroyable et ne veulent rien apprendre. Ils mettent des -1 à ceux qui essaient de les éduquer. C’est mal barré...


    • céévident (---.---.237.128) 12 mars 2007 19:58

      Mais non ! Il s’agit de la fascisation de la Lepenisation du Sarkozisme !...


    • (---.---.140.77) 12 mars 2007 22:26

      Francparler tu n’as pas une franche écriture !!!

      Propos creux et plein de fotes !!!


    • PasKal (---.---.201.240) 13 mars 2007 16:14

      L’on dit souvent qu’un « homme se révèle et révèle sa VRAIE nature lors d’une campagne présidentielle ».

      Si cela est vrai, alors, Sarkosy en reprenant systématiquement les thèses du Front National pour en faire son programme politique et sa ligne de vie personnelle, et en reprenant systématiquement les idées de Le Pen pour se les approprier et les faire siennes, a montré sa VRAIE nature : celle d’un individu d’Extrême-Droite anti-Républicain et anti-Démocratique égaré, par un hasard du destin dans un parti de droite modérée à l’origine et que, petit à petit il a extrême-droitisé ; sans doute sous l’influence d’un ramassis de sales ’racailles’ (comme disent certains trous-du-cul et autres ’petits merdeux’) venus des mouvements d’Extrême-Droite (’Occident’, ’Ordre Nouveau’ et autres), qui constituent l’essentiel de son entourage, tant personnel (c’est à relever car avec Le Pen, c’est le seul cas de la vie politique de notre Nation) que politique.

      Pour moi Sarkosy ne peut avoir comme seule ambition que de devenir président ...du Front National !

      Certainement pas Président de notre Patrie, la France, et des Français !

      C’est aussi pourquoi, en plus de mon adhésion à son projet de refuser les candidats ’claniques’ (qui ne veulent le pouvoir que pour les ’leurs’ et pour accéder aux fonds publics pour continuer, alternativement, à s’enrichir sur le dos des français), au profit de la noble ambition de réunir les compétences pour les mettre au service de la Nation France, je voterai pour l’HONNÊTE HOMME François BAYROU au 1er tour AINSI qu’au 2nd Tour.


    • Mel (---.---.167.46) 14 mars 2007 03:13

      Je suis d’accord pour remettre les termes à leur place : Je me permets de preciser que celui qui a gaze des nuifs s’appelait hitler, et que son parti s’appelait le parti nazi, puisque nous sommes dans la precision. Quant aux fascisme, rien à voir ni avec l’un ni avec l’autre, il s’agit du mouvement nationalo-populo-autoritaire initie par Benito Mussolini en Italie, ne concretement en 1919 et qui n’a pas tenu beaucoup après la fin de son regime.

      Je partage donc totalement l’idee que le melange des concepts fausse nos cadres de pensees.


    • (---.---.37.7) 16 mars 2007 19:39

      Les définitions de wikipedia sont à prendre avec précaution


    • Urtubia (---.---.249.19) 12 mars 2007 11:27

      Empeché le regroupement familliale parce que la mere ne parlerais pas correctement ou pas du tout le français est certainement une preuve du grand humanisme de Mr Sarkozy et surtout de se grande connaissance des sujets qu’ ils abordent car c’ est de notoriete publique que les immigrés qui ne maitrisent pas la langue française ne le ressentent pas comme une barriere « douloureuse » pour eux ! Affligeant cette tentative de manipulation intelectuelle qui s’ apparente plus à une malhonnéteté qu’ a une vision pragmatique du probleme de l’ immigration. D’ ailleurs à ce propos n’ est ce pas Mr Sarkozy qui était le chantre de « l’ immigration 0 ».Et c’ est aussi lui qui préconise le non renouvellement d’ un départ à la retraite sur deux pour les douaniers qui sont déja en manque d’ effectif et de moyens techniques pour faire face à l’ ouverture des frontières. Et tout le programme est comme ca des bouts d’ idées de propositions qui une fois toutes mises en relation montre la contradiction voir le non sens de ce patchwork d’ idée tantot démago, tanto poujado, tanto coco tantot néo-libéral et maintenant la petite touche qui manquait la petite touche facho.Simone Veille est furieuse contre cete idée et n’ en veut pas de ce mininstere de L’ IMMIGRATION et de L’ IDENTITE FRANCAISE

      SI il continu il ne verra pas plus loin que le 22avril ! Et notre République ne peut que mieux s’ en porter !


      • Urtubia (---.---.249.19) 12 mars 2007 18:59

        Empeché le regroupement familliale parce que la mere ne parlerais pas correctement ou pas du tout le français est certainement une preuve du grand humanisme de Mr Sarkozy et surtout de se grande connaissance des sujets qu’ ils abordent car c’ est de notoriete publique que les immigrés qui ne maitrisent pas la langue française ne le ressentent pas comme une barriere « douloureuse » pour eux ! Affligeant cette tentative de manipulation intelectuelle qui s’ apparente plus à une malhonnéteté qu’ a une vision pragmatique du probleme de l’ immigration. D’ ailleurs à ce propos n’ est ce pas Mr Sarkozy qui était le chantre de « l’ immigration 0 ».Et c’ est aussi lui qui préconise le non renouvellement d’ un départ à la retraite sur deux pour les douaniers qui sont déja en manque d’ effectif et de moyens techniques pour faire face à l’ ouverture des frontières. Et tout le programme est comme ca des bouts d’ idées de propositions qui une fois toutes mises en relation montre la contradiction voir le non sens de ce patchwork d’ idée tantot démago, tanto poujado, tanto coco tantot néo-libéral et maintenant la petite touche qui manquait la petite touche facho.Simone Veille est furieuse contre cete idée et n’ en veut pas de ce mininstere de L’ IMMIGRATION et de L’ IDENTITE FRANCAISE SI il continu il ne verra pas plus loin que le 22avril ! Et notre République ne peut que mieux s’ en porter !


      • RemiZ (---.---.178.10) 12 mars 2007 11:38

        « Que faire pour favoriser l’instauration d’un authentique contrat entre ceux qui honorent la France en respectant ses lois, et l’Etat qui doit faciliter, comme une équitable contrepartie, leur intégration. Que faire, en un mot, pour qu’une politique d’immigration soit en même temps vigoureuse, humaine et efficace ? »

        Par exemple, on peut proposer aux étrangers de venir se faire régulariser au cas par cas sur certains critères. Ensuite, on peut les laisser dormir dehors avec femmes et enfants (qui doivent être présents pour montrer qu’ils répondent à ces critères) pendant 2 jours. Finalement, on peut refuser de nombreuses familles qui répondaient aux critères sur le papier, mais qui viendra vraiment vérifier ? On peut aussi poser une date limite. Après, c’est trop tard. Tant pis pour ceux dont les cas n’ont pas été étudiés. Par exemple...

        Ca vous inspire une politique vigoureuse, humaine et efficace ? Le problème de Sarkozy n’est pas de poser les mêmes questions que Le Pen, c’est de s’en inspirer pour ses solutions.


        • matéo (---.---.203.7) 12 mars 2007 14:37

          Manque de discernement, confusion mentale ?

          La ficelle est grosse comme une corde à noeuds, mais bon, on se contentera de vous faire remarquer, et votre haut niveau de conscience morale devrait y trouver son affaire, que le mouvement nationaliste de Jean Marie Le Pen prône la préférence nationale (pour tous les domaines sociaux), le droit du sang (contre le droit du sol en matière de nationalité), le protectionnisme économique et humain (soit la fermeture des frontières, et l’arrêt plus supposé que réel d’ailleurs des mouvements de capitaux et de personnes).

          Ne doutant pas d’avoir affaire à quelqu’un de profondément honnêtete intellectuellement, et probablement suffisamment averti pour ne pas se contenter du Jité de 20 h pour s’informer, je le renverrai donc au projet politique et au programme de l’UMP, sur les sites officiels,pour qu’il puisse constater que les « solutions » de Le Pen et des nationalistes ne figurent pas au menu de l’UMP.

          Ce qui permettra à RémZ de ne pas confondre « réagir » et désinformer, ou de confondre problématiqueS et réponses, ou encore questions et réponses.


        • PasKal (---.---.201.240) 12 mars 2007 15:02

          LE PROBELEME DE SARKOSY DE NAGY BOCSA CES TEMPS-CI EST QU’IL N’ARRIVE PLUS A SE FAIRE ENTENDRE FAUTE DE N’AVOIR PLUS RIEN A DIRE !

          ALORS, IL UTILISE LA MEME TECHNIQUE QUE LE-PEN : IL PROVOQUE ET OUTRE SES PROPOS VOLONTAIREMENT, QUITTE A CHOQUER, POUR CREER DES REACTIONS ET QU’AINSI ...L’ON PARLE A NOUVEAU DE LUI ET RENTE AINSI DE REVENIR DANS L’ACTUALITE.

          NE TOMBONS PAS DANS CE PANNEAU ET IGNORONS CES ECARTS VOLONTAIRES ; IGNORONS SARKOSY DE NAGY BOCSA ET SES « METHODES A LA LE-PEN » !!!

          DE TOUTE FACON, SARKOSY EST (DEJA) LE PASSE !

          IL N’INTERESSE PLUS GRAND MONDE - IL INTERESSE DE MOINS EN MOINS DE MONDE.

          BAYROU ET ROYAL SERONT AU 2ND TOUR.

          NE REMETTONS PAS SARKOSY DE NAGY BOCSA EN SELLE EN DONNANT TROP D’IMPORTANCE A CE PETIT MONSIEUR ET A SES PROVOCATIONS FAITES UNIQUEMENT POUR FAIRE PARLER DE LUI !!!

          ON S’EN FOUT DE SARKOSY DE NAGY BOCSA !

          ON S’EN TAPE DE TOUTES SES CONNERIES ET DE CE PAUVRE TYPE !

          JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 1ER TOUR !

          JE VOTE FRANCOIS BAYROU AU 2ND TOUR !


        • (---.---.37.7) 16 mars 2007 19:48

          Ce ne sont pas les majuscules qui font les arguments


        • parkway (---.---.18.161) 12 mars 2007 11:44

          je vous parie que votre prochain article sera sur... Sarkozy !!

          vous semblez être très obnubilé par ce personnage, cher maître...


          • Gio (---.---.90.81) 12 mars 2007 11:44

            Les cris effarouchés de la « gauche » bien pensante montrent bien le désarroi idéologique dans lequel elle se trouvent.

            Que cette gauche preine la peine de réfléchir avant de se lancer dans une pareille diatribe. Ce ne sont que les chantres du « Sarko-facho », expression aussi inepte que les « vipères lubriques » lancés à pleins poumons et à pleines pages par les pères spirituels auxquels ils persistent à se référer.

            Les marxistes sont des dinosaures qui n’ont toujours pas compris le monde, qui rêvent encore comme Sartre. Quarante ans après ils n’ont toujours pas compris.

            Fondamentalement anti extrème droite je ne comprends pas et ne m’explique pas l’opposition à la création de ce ministère. La forme et les mots ont ils pour eux plus d’importance que la vérité et le fond ? Sans doute.


            • Philippe (---.---.69.251) 12 mars 2007 11:53

              Pas maître, je suis magistrat !Pour le reste, vous vous trompez.Reconnaissez enfin qu’en ce moment il est difficile de ne pas parler de lui ou de ses principaux concurrents.


            • parkway (---.---.18.161) 12 mars 2007 16:33

              cher magistrat,

              combien de fois avez vous fait un article sur dupont-aignan, schivardi, bové ???

              Avez-vous calculé le nombre d’articles de votre part se rapportant à sarkozy ?

              et parmi ces articles, combien de fois avez-vous critiqué sévèrement celui-là ?

              que vous ayez une préférence pour sarko, libre à vous !

              au moins, reconnaissez votre partialité latente...


            • Urtubia (---.---.249.19) 12 mars 2007 19:38

              Demandez l’ avis de SImone Veille son avis à propos de ce ministère.

              Et vu ce que j’ ai entendu soit elle est devenue gauchiste, marxiste... ou alors peut etre parles t elle sous le cout du bon sens et de son experience personnelle de ce genre de mélange !


            • Gio (---.---.90.81) 12 mars 2007 22:03

              En français correct ce serait bien plus lisible.


            • gérard93 (---.---.164.138) 12 mars 2007 11:55

              Messieurs les députés de l’UMP, comment vous, des hommes élevés dans la sensibilité sociale chrétienne, ayant une fibre sociale, à l’écoute, tolérants et je le pense profondément démocrates, pouvez vous soutenir un personnage comme Mr SARKOZY ? Les limites ont été dépassées jeudi soir avec la proposition de créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale . Quel va être le rôle de ce ministère ? Va t il avoir pour mission de baisser les culottes des hommes au faciès douteux ou va t il éditer un guide des traits physiques à surveiller, va t il instaurer un signe distinctif des « indésirables » ??? NON sûrement pas, mais rappelez vous qu’en 1933, dans un pays voisin du nôtre, l’élection aussi a été tout à fait démocratique et a on a vu arriver tout à fait légalement au pouvoir un jeune immigré austro hongrois (eh oui , l’autriche et la hongrie ne formaient qu’une lors de la naissance de Mr Adolf)... Alors, Mrs les députés de l’UMP, pour l’amour de la République, arrêtons de jouer avec le feu, nous avons déjà l’original pour les abominations et le populisme, n’y rajoutons pas un ersatz ..... , faites remonter aux instances de l’ UMP . Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès