Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Noël Guérini, bientôt sous les verrous !

Jean-Noël Guérini, bientôt sous les verrous !

Ca y est ! Le coriace juge Duchaine à mis en examen Jean-Noël Guérini. Enfin ! L'omerta de François Hollande et Martine Aubry sur cette prise de pouvoir mafieuse, depuis deux ans révélée par le dossier Montebourg, en dit long sur les complicités des dirigeants politiques...

Et bien voilà. C'est presque fait. Jean-Noël Guérini est mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue d'un trafic d'influences" par l'efficace juge Duchaine. Le département dormira mieux le jour où il sera mis derrière les barreaux car la bête s'agite encore dans les filets.

Dans la soirée, Martine Aubry en Allemagne où elle se trouvait et en direct sur BFM, nous a appris sa grande ignorance des faits, "je ne connais pas ce dossier, qui est un dossier personnel et qui concerne Jean-Noël Guérini". Elle a rabâché la classique présomption d'innocence, souhaité quand même "son retrait" d'autant plus qu'elle "aspire à être présidente de la république" comme si, par le simple fait de cette candidature, elle effaçait ainsi toutes les suspicions que nous pourrions avoir contre elle. La leader du PS, très agacée par les logiques questions des journalistes, arrache net son oreillette pour mettre fin à l'interview, sort du champ, et part sans un au revoir. Attitude incompréhensible à un tel niveau. On croît rêver. Ca devient pathétique, il n'y a pas que Chirac qui déraille. Mais, revenons à la sortie du tribunal de ce fameux 8 septembre.

Jean-Noël Guérini a l'outrecuidance des mafieux en colère. Il faut le voir, morgue en bannière, déclarer se mettre en congé du Parti socialiste mais pas pour autant démissionner de la présidence du CG. Il délègue temporairement ses prérogatives à son 1er vice-président, Daniel Conte. "Et je reste le pilote et le garant de la politique suivie".

Les menaces, il connaît. Dans ses fréquentations mafieuses on ne parle pas du point de chaînette ou du point de croix mais plutôt de business en se remontant les testicules à pleines mains. Business is business. Il jette donc l'opprobre sur l'impartialité du juge, là, il sait broder.

"C'était un scénario écrit à l'avance", "je ne vous cache pas que je ne dispose pas aujourd'hui de toutes les garanties suffisantes pour exclure tout doute légitime sur l'impartialité de la juridiction. Dans ce contexte je m'interroge donc sur la manière dont est conduite cette instruction, son instrumentalisation et ses objectifs réels". Mais oui, qu'il s'interroge.

Il n'oublie surtout pas "ses amis", ses conseillers généraux, ses chers complices. Les trahisons se veulent mais ne peuvent pas. Car il a évidemment de nombreuses épées de Damoclès qu'il fait plus que jamais gigoter sur leurs têtes. Dans son discours, il les rappelle dans les rangs avec un retour sur sa réélection à la présidence à une large majorité, "mes amis conseillers généraux qui m'ont récemment renouvelé leur confiance avec une large majorité". Hé hé…

"Hollande, Aubry, une omerta scandaleuse !", dixit Renaud Muselier, toujours sur BFM, qui rappelle les 17 mises en examen du juge Duchaine et répète que, depuis deux ans, les deux leaders du PS savaient pertinemment ce qu'il se passait sur les "dix ans du système Guérini". Il souligne le courage d'Arnaud Montebourg pendant que ce dernier, vainqueur solitaire et bien isolé au PS pendant des mois, en appelle devant les dizaines de micros tendus, à "l'assainissement des Bouches-du-Rhône". A mon avis, Montebourg peut se frotter les mains pour les primaires. Il le mérite.

Martine Aubry commence tout juste son chemin de croix. Elle va payer très cher les 120 voix frauduleuses d'Allauch que lui a apportées comme convenu pour l'élire, l'ex-baron du 13, Jean-Noël Guérini. Mais aussi, pour qu'elle se taise... Tout cela mérite bien une coupe de champagne. On boira plus tard la bouteille.

Crédits photo : GERARD JULIEN/AFP


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 9 septembre 2011 10:57

    ça , c’est vite dit , vu la lenteur des procédures en france !

    son pote Bernard Granié , condamné à un an ferme en première instance , à deux ans ferme en appel vient de se pouvoir en cassation et ça va encore trainer 12 à 18 mois minimum pendant lesquels il va se maintenir sur son trône de Ouest Provence et continuer ses magouilles ....

    il est anormal que ces bandits puissent continuer à exercer leurs mandats !!!!


    • interlibre 9 septembre 2011 11:11

      On boira la bouteille quand toute la clique de mafieux UMPS sera sous les verrous. Ça en fait un paquet. Les hommes/femmes politiques UMPS médiatisés honnêtes sont minoritaires.


      • LE CHAT LE CHAT 9 septembre 2011 11:43

        ce qui est incroyable , c’est la cecité des socialistes , comme pour DSK dont tout le gratin de la rue de Solférino était au courant pour le comportement lubrique .
        Il n’a pas manqué une seule voix pour réélire un mafieux notoire à la tête du conseil général , et à part Montebourg , ils n’ont rien trouvé à redire lors de la comission cet été !
        et maintenant ils réclament sa démission !!!!!  smiley  smiley  smiley 

        honte aux socialos ! il faudra virer tous ces clowns !


        • Yvance77 9 septembre 2011 17:51

          Salut,

          Sur ce coup OK avec toi minou mais... il y en a un qu’il faut saluer c’est Montebourg. Car sans sa pugnacité, ni sa tenacité à vouloir dénoncer le comportement mafieux du clan Guerinin, rien ne serait arriver.

          Et comme tu le soulignes si bien, surtout du côté du PS ou le silence radio fut la règle !

          Je ne pourrais plus voter pour eux en ce qui me concerne


        • jef88 jef88 9 septembre 2011 11:53

          duchaine enchaine guerini(e) !
          ah que c’est qu’elle est bonne !!!!!


          • kéké02360 9 septembre 2011 14:44

            Oui on peut même dire l’homme aguéri nie  smiley


          • ecocool 9 septembre 2011 14:38

            Un lourd héritage :
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Gu%C3%A9rini

            Mais la complaisance du parquet à l’encontre des alliances omniprésentes
            entre élus et mafieux remonte aux années 50.
            Il serait meme plus juste de dire qu’il y a maintenant fusion, entre partis politiques
            et mafias, symbiose qui s’exerce sur fond de capitalisme débridé
            (pillage des entreprises et des fonds publics, du littoral, vente d’armes ...).


            • barbapapa barbapapa 9 septembre 2011 15:12

              Si un salarié fait une malversation, c’est l’entreprise qui est responsable et prends les pénalités.


              Si un membre d’un parti politique réalise une malversation, le parti politique ne doit il pas endosser les pénalités de la caution morale qu’il a donné ?

              • LE CHAT LE CHAT 9 septembre 2011 17:19

                @barbapa

                mais je ne m’inquiète pas pour ça , le PS est en train de se construire une image detestable de parti de ceux qui tapent dans la caisse , ça devient la mode chez eux !
                et encore un qui rejoint le club  !


              • Dzan 10 septembre 2011 09:16

                On est pa sloinde l’Italie et de ses maffias.
                J’ai honte pour le PS ;
                Je connais, certainement comme beaucoup, des élus de base, qui se décarcassent pour leurs administrés, au détriment parfois de leur santé.

                Mais j’observe que si on tire à boulets rouges sur Guérini et ses maffiosis, quid de Lôssieur Woerth, de Mamie Zonzon.
                Quid de Tibéri toujours pas jugé. etc...etc...

                Le 27 mai 2009, la 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement et condamné Jean Tiberi, à 10 mois de prison, 10 000 euros d’amende et 3 ans d’inéligibilité. Le parquet avait requis 12 mois de prison avec sursis, 10 000 euros et cinq ans inéligibilité, la peine maximale pour les « atteintes à la sincérité d’un scrutin par les manœuvres frauduleuses » étant d’un an de prison et 15 000 euros d’amende. Jean Tiberi a fait appel de ce jugement.

                Ces politiques qui de puis des décénnies nous demandent de nous serrer la ceinture, mais, eux qu’ils nous donnent l’exemple de la probité.

                Et ensuite, on s’interroge sur le niveau en constante augmentation, de l’abstention.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CIXI-HELENE

CIXI-HELENE
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès