Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jérôme Cahuzac, le vrai calomniateur

Jérôme Cahuzac, le vrai calomniateur

Longtemps, Jérôme Cahuzac a nié les faits dont l'accusait Médiapart, à savoir la propriété d'un compte bancaire en Suisse. Rattrapé par les remords, selon ses propres termes, il a reconnu mardi 2 avril l'existence de ce dernier. Chronique d'une histoire dans lequel l'ancien ministre n'a rien pu faire d'autre que subir les événements.

« Une calomnie diffamatoire ». Voilà comment Jérôme Cahuzac, désormais ex-Ministre du Budget, avait qualifié l’information révélée par le site d’information Médiapart, selon laquelle il aurait été le possesseur, par le passé, d’un compte bancaire en territoire helvétique. En plus de décrédibiliser l’annonce du média d’information en ligne co-fondé par Edwy Plenel, l’ancien résident de Bercy avait osé porter l’affaire devant les tribunaux.

Il persiste et signe dans la fausseté...

Son alibi principal était bien peu consistant. Il affirmait avec une vigueur qui ne convainquait pas grand monde que Médiapart n’avait pas été capable de fournir d’éléments assez probants pour prouver l’existence de ce compte en Suisse. Et les mots qu’il emploie sont véhéments et très lourds de sens. L’élu socialiste du Lot-et-Garonne parle, sans gêne aucune, d’allégations « infondées », et également d’ « absurdités » en parlant de l’annonce faite par le site internet.

Quand Médiapart a alors décidé de sortir l’atout déterminant, à savoir l’enregistrement téléphonique avec sa voix, celui qui détenait jusqu’à il y a peu le portefeuille des Finances du gouvernement Ayrault a mené une véritable campagne médiatique lors de laquelle il a persisté et signé, s’enfonçant dans le mensonge : « Depuis le début, c'est moi qui dis la vérité (...). Je n'ai pas, je n'ai jamais eu, à aucun moment, un compte en Suisse », a-t-il assuré, invité à s’expliquer au micro de Jean-Jacques Bourdin.

...Avant d'avouer la détention de près de 600.000 euros sur un compte suisse transferé à Singapour en 2009

Quand le parquet de Paris demande le 19 mars dernier l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour « blanchiment de fraude fiscale », François Hollande n’a pas d’autre choix que de remercier son ministre. La pression devient tellement intense qu’il apparait incongru de vouloir continuer à faire confiance à Jérôme Cahuzac. L’affaire prend un tournant décisif quand ce mardi 2 avril, dans une lettre publiée sur son blog, il confirme au sortir d’un entretien avec les juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke qu’il a bel bien détenu ce compte en Suisse.

Dans le même billet, il tente de se confondre en excuses, mais le mal est fait, irréparable. Une personnalité politique vient de reconnaitre avoir menti à la nation. Une véritable honte pour cet homme qui a eu la chance de faire partie d’une élite, d’avoir des responsabilités de grande envergure. Mais au-delà de cela, saluons le fait qu’il s’agit là d’un triomphe de la vérité. Car que n’a-t-on pas dit sur la presse, sur les médias, que l’on a accusé de tous les défauts du monde avant que la vérité n’éclate ?

La presse en sort grandie

Toutes ces banderilles plantées dans le dos des journalistes de Médiapart sont même apparues déplacées, puisque le site internet a appuyé ses informations d’une preuve incontestable, à savoir l’élément sonore qui confond le sieur Cahuzac. Alors encore une fois, disons-le : c’est une victoire de l’information et du « droit de savoir ». Cela tombe d’ailleurs très bien, puisque c’est tout bonnement le titre du dernier ouvrage d’Edwy Plenel, présenté sur le plateau de Laurent Ruquier samedi soir dernier, livre dans lequel il rappelle notamment le devoir du journaliste, et prône l’investigation.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jako jako 5 avril 2013 13:12

    Merci mais à mon avis il y a une ligne de trop : « La presse en sort grandie », mediapart oui pas la presse.


    • Rensk Rensk 5 avril 2013 20:15

      C’est con hein ? Car moi aussi j’ai trouvé que c’était une sacrée prétention...


    • Pépé le Moco 6 avril 2013 00:40

      @ jako,

      Peut-être que mediapart sort grandi dans la révélation des faits de cette affaire.
      Mais dans le fond de l’affaire, c’est à dire dans l’analyse de la dérive de la financiarisation de l’économie, de l’ultralibéralisme, de l’oligarchie qui est notre système de gouvernance actuellement en France et en Europe, mediapart ne dit pas grand chose !

      Plenel croit encore qu’il vit dans une démocratie et se fait fort d’y faire référence à longueur d’interview  ??? (lorsque l’on a un minimum de connaissance juridique, seul un crétin, téléspectateur de TF1 ou un complice - de l’oligarchie - peut encore tenir ce genre de discours).

      Il ne faut pas oublier que le Directeur de mediapart a vendu le journal « Le Monde » aux rapaces d’actionnaires lorsqu’il était rédac’ chef du quotidien, avec la complicité des Colombani et Minc.

      Où était-il lorsque Denis ROBERT (véritable journaliste d’investigation) s’est retrouvé dans l’enfer des attaques de Clearstream suite à la publication de RévélationS (à ne pas confondre avec la 2ème affaire Clearsteam) ? Surtout pas à soutenir le véritable journaliste d’investigation.
      Et qu’attend-t-il pour continuer le travail de Denis ROBERT sur le rôle des chambres de compensation, qui ne sont jamais perquisitionnées, alors que toutes les preuves nécessaires à l’inculpation des protagonistes de l’évasion fiscale sont disponibles ?
      Ou sont les articles de mediapart sur ce sujet ?

      mediapart fait du buzz sur du factuel et aborde rarement le fond. Bref, il investigue à la surface. Il ne faut surtout pas casser la poule œufs d’or et ne pas aller à l’encontre de ses intérêts personnels (pour E.P. bien sur).

      Alors mediapart sort-il vraiment grandi ?


    • devphil30 devphil30 5 avril 2013 13:54

      Article à répétition sur le sujet comme nous avons eu la période DSK.



      • ForexGumpp 5 avril 2013 14:15

        Certes, on doit prendre des risques pour réussir mais ne surement pas risquer la confiance de ceux qui nous ont choisis (élu). La vérité, me semble-t-il, finit toujours pars resurgir. Si ce monsieur n’a l’ambition que de s’enrichir financièrement, il aurait dû garder sa parole et s’essayer au trading d’option binaire, au Forex ou à la bourse puisque apparemment il apprécie les devises étrangères. smiley


        • Jonas 5 avril 2013 15:23

          Juste un petit rappel pour ceux qui ont la mémoire courte.


          Edwy Plenel fut directeur de rédaction du journal le « Monde » avant d’être viré a la suite de « l’Affaire Baudis » Avec le résultat que l’on connaît.

          Je doute toujours de ses informations. Cahuzac a démissionné , j’espère que la prochaine erreur d’Eddy Plenel le poussera à la démission. Je ne doute pas qu’il la commettra c’est dans sa nature.

          Il dit que « Médiapart » est un journal libre pourtant il a touché 200 000 euros de l’Etat comme toute la presse française subventionnée. à hauteur de 168 millions d’euros par an.

          • pyb29 5 avril 2013 16:15

            Synonymes de Jérôme Cahuzac.
            Christine Lagarde, Eric Woerth, Jean Tibéri, Patrick Balkany....... Cahuzac, quel discrédit pour le monde politique. Et en plus il veut récupérer son siège de député., il n’a vraiment aucun amour propre. Bravo à Médiapart, l’ARIEL des médias.


            • joelim joelim 5 avril 2013 20:31

              Cahu qui veut revenir à l’Assemblée nationale... Sans déc, ce mec est culte ! 


              Si ça se trouve il est super fin : au cours de son ministère il a constaté la faillite due à la fraude fiscale et il a décidé de produire un choc dans l’esprit des Français afin de provoquer une révolution salutaire.

              Rassurez-vous je n’y crois pas une seconde, mais il a de sacrés rognons quand même. smiley 

              • joelim joelim 5 avril 2013 20:39

                Le plus marrant c’est qu’à côté de ses « homologues » UMP c’est presque une blanche colombe :


                — il avoue sans qu’on lui ai demandé (à ne jamais faire, quel grand naïf)

                — y a pas de juge menacé, ni de grand flic qui se fait suicider

                — il quenellise le Parlement à fond puis veut revenir quémander des caresses

                Culte, je dis.


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 avril 2013 20:58

                  Salut Abdalaye,


                  J’ai écouté C’est dans l’air vers les18 h 30. Un journaliste ( je crois de La Croix ) à obtenu un interview d’un dirigeant d’un banque Suisse qui déclare qu’il y a une liste de politiques de droite comme de gauche qui sont dans le même cas que Cahuzac !!

                  Ça va brassé sec dans quelques temps !!!!


                  @+ P@py


                  • HELIOS HELIOS 6 avril 2013 01:54

                    ... j’ai regardé la même emission et j’ai cru comprendre que c’etait « Le Monde » qui detenait cette liste !

                    Mais, rassurez vous, la detenir ne veut pas dire qu’ell va etre publiée... je n’y croit pas un seul instant.

                    Pour etre credible, il aurait fallu que j’entende :
                    «  » nous avons une liste, contenant X noms de personalites françaises possedant un compte en suite, Nous avons deposé cette liste chez maitre truc ainsi que chez maitre machin et encore maitre chose, et en attendant nous sommes en train de verifier si ces comptes sont declarés. Nous publieront a telle date la liste residuelle des comptes non declares.«  »"

                    Là, c’est credible... sinon , je suis prets a parier que cette liste ne sortira jamais.


                  • joelim joelim 5 avril 2013 21:06

                    Mediapart a trouvé plusieurs témoins du fait que Cahuzac demandait de se faire payer ses prestations (de plantage de tifs) en liquide, avec ristourne à la clef. Extrait :


                    À la clinique du Dr Jérôme Cahuzac, spécialiste du cuir chevelu, c’était la valse des espèces. L’avocat de l’ancien ministre du budget l’a raconté sans détour mardi 2 avril, après que Jérôme Cahuzac a reconnu l’existence de comptes à Genève et Singapour : « l’essentiel des revenus » non déclarés et placés en Suisse « provenait de son activité de chirurgien », a assuré Me Jean Veil.

                    Sans doute est-il plus facile d’avouer cette fraude-là que de lister les subsides obtenus de tel ou tel laboratoire pharmaceutique, mais de fait : la « clinique », ouverte en 1991 avec son épouse dermatologue, a fonctionné comme une machine à « cash ».

                    Et maintenant Cahu est devenu une machine à clash (institutionnel) ! smiley 

                    • BA 5 avril 2013 21:47

                      L’affaire Cahuzac peut faire exploser la Vème République.

                       

                      La vidéo dure 6 minutes 35 : il faut bien écouter tout ce que dit Fabrice Arfi, journaliste d’investigation à Mediapart :

                       

                      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=N90sLEiOkfA


                      • doctorix doctorix 5 avril 2013 23:18

                        Ce n’est pas le mensonge qui est le plus intéressant.

                        Ce n’est pas le blanchiment non plus.
                        C’est l’origine des, non pas 600.000, mais seize millions d’euros. C’est le chiffre qui apparaît comme le plus probable, et ce n’est pas une somme équivalente au prix d’un pavillon de banlieue qui mérite qu’on fasse des montages en passant par Singapour : moins de 10 millions d’euros, s’abstenir.
                        Cahuzac fut conseiller technique au ministère de la Santé de Claude Evin (1988-91), participant en particulier à la politique du médicament.
                        Quel service cet ancien responsable du secteur médical a-t-il bien pu rendre au secteur pharmaceutique pour mériter un tel pourboire ?
                        Voilà ce qui nous intéresse vraiment.

                        • bigglop bigglop 6 avril 2013 01:04

                          En réalité, malgré tout ce que disent les politiques et les médias (hors Médiapart), nous sommes en plein dans une ’’crise de régime’’ du système oligarchique, de ses ’’élites’’.

                          La campagne OffshoreLeaks, menée par des journalistes courageux, est diffusée avec parcimonie par les journaux comme Le Monde qui va publier une liste de ’’130 mauvais français’’ qui auront été triés sur le volet, bien sûr.

                          La vidéo récente d’Antoine Peillon (La Croix) confirme tout ceci, mais aussi la rétention d’informations fiscales par les dirigeants de la DCRI, de Bercy (son article)

                          Pour Cahuzac, le transfert de 600 K € d’UBS Suisse à Singapour est ridicule quand à son montant, en effet l’expertise financière demandée nécessite un investissement minimal de 10 millions d’euros. Donc, il y a du grain à moudre en matière de financement occulte de partis politiques, de corruption, de délit d’initié et d’enrichissement personnel.

                          La solution :
                          Elle est connue et déjà éprouvée, comme pour l’Iran, il suffit de bloquer les transactions financières en demandant à SWIFT, Euroclear, Clearstream de bloquer les échanges financiers avec les juridictions non coopératives (paradis fiscaux).
                          L’inconvénient, c’est que cela va fortement impacter la City, le shadow banking, mais aussi stopper les échanges internationaux dont je vous laisse imaginer les conséquences dans notre quotidien.
                          Etes-vous prêts à accepter ces sacrifices ?


                          • HELIOS HELIOS 6 avril 2013 02:07

                            ... il n’est pas question de bloquer les echanges internationaux, mais helas, c’est probablement ce qu’il va se passer....

                            Souvenez vous... en 2008 chirac s’etait fait elire en promettant la « securité » des français, qui en avaient marre de se faire agresser, de se faire cambrioler etc...
                            La seule securité qui a changé a cette epoque, fut l’apparition massive des radars au bord de la route, justement pour notre securité !

                            Il va se passer la même chose... pour limiter la fraude fiscale a grande echelle des multinationales et d’une classe de citoyens plein aux as, ... les comptes des petits citoyens« , ceux qui ont choisi de vivre leur retraite ailleurs, la ou c’est moins cher par exemple, ou bien là ou ils ont leur origines profondes, ou bien les binationaux... qui se verront refuser/taxer leur paiement alors qu’eux ne sont pas en cause.

                            Tout ce qui se passe n’est pas de bon augure, j’ai vecu en 1968/69 l’epoque du »controle des changes« qui n’a en fait penalisé que les »petitd", les entreprises choisissant de ne pas rapatrier l’argent en France, lors des paiements effectues par des clients etrangers.

                            ... on est mal barré, quand on commence a s’attaquer directement a l’argent des citoyens... mais apres tout quand on voit ce qu’il se passe a Chypre.....


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 avril 2013 09:59

                            L’émission de « C’est dans l’air » du:05/04/13 : leahuzac la grande lessive.ssive

                            Cahuzac ( suite ) la grande lessive. ( visible une semaine gratos )


                            http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/cahuzac-suite-la-grande-lessive-38644


                            @+ P@py


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 avril 2013 10:21

                              La devisse du politique : Faits comme je vous dis, .. ne faites pas comme je fais !

                              @+ P@py


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 avril 2013 19:08


                                Dans le registre des pourris veulent nous faire la morale


                                Alors qu’elle était députée (de 1998 à 2011), Mme TAUBIRA a occupé pendant 13 ans un appartement HLM

                                de l’Opac de Paris (de 80 m2 ) situé près de la Gare de Lyon (Paris 12ème) pour un loyer de 986 EUR/mois

                                charges comprises, alors que ses revenus annuels dépassaient les 300.000 EUR  !!!!!

                                C’est pas beau ça !?

                                Tout est dit !!!

                                Voila encore des pauvres qui se gavent et qui font la leçon d’exemplarité aux autres !!!!!! Mais tout fini par se savoir !!!

                                Le passé remonte tôt ou tard !!!

                                Interrogé le 11/12/2012 par le journal LE POINT, Mme Taubira a refusé de s’exprimer sur le sujet !

                                Ben voyons ..... !!!!

                                On en attendait pas tant de cette brillante personne toujours en verve, élevée au rang de Ministre de la Justice par Fanfan la teinture .....

                                Tout ceci vous semble-t-il juste ? 
                                > > Elle va nous faire le coup de la relaxe compassionnelle 
                                > > Faites passer que ça se sache !
                                > >


                                 :.


                                @+ P@py



                                • Greenislander 7 avril 2013 17:03

                                  Cahuzac a planqué des tunes en Suisses, ou à Singapour. Il est le premier à tomber, mais ne sera sans doute pas le dernier (j’avoue que voir tous ces messieurs qui ch.... dans leur froc me comble d’aise). Serait ce enfin le crépuscule d’une classe politique dont la malhonnêteté n’a d’égale que l’incompétence. Même Hercule, qui a réussi à nettoyer les écuries d’Augias, hésiterait, devant l’ampleur de la tâche, à se lancer dans le grand ménage des écuries de la république française. Le moins que l’on puisse dire, c’est tous les champions de la morale qui nous gouvernent « puent franchement du c.. »

                                  Reste toutefois une petite question qui me turlupine. Pour les dissimuler, il faut d’abord les avoir (évident mon cher Watson)

                                  D’où M. Cahuzac a t il sorti les 15 (ou 16) millions d’euro ? Mine de rien, et ramené en Francs, ça fait 104 millions de francs lourds, pour ceux qui sont resté bloqué sur l’ancien francs, Plus de 10 milliards de centimes. Y devait avoir un sacré bon job le Cahuzac pour pouvoir mettre de côté de telles sommes. Pour vous, les défenseurs des forces de progrès, c’est JUSTE le prix de 32 Rolls royce Phantom flambant neuve. 13632 fois le SMIC (seulement 1136 année payées au SMIC). Clairement, voilà un homme qui est bien placé pour juger ceux qui cachent le fruit de leur travail (sans doute pour le protéger de l’avidité de Cahuzac et consorts). Lui (et sans doutes quelques autres) se bornant à cacher le fruit de leurs hold up sur les fonds publics.

                                  Fruit de son travail ? Personnellement, j’en doute, je spécule plutôt sur un gras détournement de fonds publics, farci de trafic d’influence, et truffé de commissions occultes. Ce qui ramène Mr Cahuzac à ce qu’il est réellement. Un VULGAIRE VOLEUR.

                                  A quand la VASF (Vérification approfondie de situation fiscale) pour les hommes politiques. En appliquant, bien sur, la même logique que celle qui est appliquée au citoyen fraudeur. D’un côté, empilage des dépenses, possessions, actifs, de l’autre, empilage des recettes officielles déclarée. La différence, c’est l’argent dissimulé . Dans le cas d’un homme politique, la somme dissimulée ne pouvant être le fruit de son travail, devient le résultat de malversations diverses. Donc, Amende, confiscation, peine de prison, et inéligibilité à vie. Ahhh, on commencerait à respirer. Doté de la certitude que celui qui est tombé ne porra jamais remettre cela.

                                  Un homme politique qui pique dans la caisse publique, quelque soit la raison invoquée, est UN VOLEUR. Qu’il s’agisse de payer l’opération chirurgicale de sa grand mère, de financer son parti, ou d’acquérir une « MERCEDES ORTHOPEDIQUE ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Abdalaye

Abdalaye
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès