Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jospin définitivement !

Jospin définitivement !

medium_Jospin_TF1.jpgTout en politique est une question de sémantique. J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conclusions en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle, avait assuré le candidat socialiste lors de son éviction à l’issue du premier tour de 2002, au profit de Jean-Marie Le Pen.

Mais, hier sur TF1, Lionel Jospin a pris soin de reprendre Patrick Poivre d’Arvor : il n’avait pas prononcé ce mot, devenu fatidique, définitivement.

Après une longue tribune dans laquelle il donnait sa vision du monde, comme il le voit, et du futur président de la République, comme il l’espère, l’ancien Premier ministre entend, aujourd’hui, se poser, provisoirement, comme le recours à la réunification du pays, en général, et du Parti socialiste, en particulier, ce dernier étant miné par un désir d’avenir insupportable au troupeau des proboscidiens présidentiables.

Aussi, réunis au Pichet place du Tertre, (Mitterrand préférait, lui, un restaurant, à la même enseigne, mais aux Champs-Élysées) le quarteron de ses janissaires savourait-il sa joie en rêvant, pour son champion, d’une improbable revanche.

A quelques jours de l’adoption définitive de son projet par le Conseil national du PS, cette déferlante jospinienne ne doit rien au hasard. En endossant les habits du Commandeur, il entend opposer son expérience, sa stature d’homme d’Etat, et sa légitimité historique, aux frivolités idéologiques d’une Ségolène Royal. Nul doute que nous verrons, très bientôt, fleurir quelques comités spontanés en appelant au grand homme, seul rassembleur possible des héritiers de Jean Jaurès.

Jospin se voudrait le sauveur d’une démocratie en déroute. Abnégation sacrificielle qui signe, c’est bien connu, la profession de foi tout candidat. Même Jean-Pierre Chevènement, y est allé ce son petit couplet : Je verrai à la fin de l’année s’il y a un espace stratégique qui s’ouvre.

En ces périodes de vacuité intellectuelle, il n’est pas sûr que l’intégrité protestante ait raison d’une légèreté de l’Etre du Poitou.

 Malheureux, le pays qui a besoin d’un héros, nous a mis en garde Brecht.


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jojo2 (---.---.158.64) 29 juin 2006 13:06

    Le ridicule ne tue pas. Dommage, ça permettrait de renouveler la classe politique.


    • Reponse aux DJ’s jojo & jojo1+1 (---.---.41.253) 29 juin 2006 13:24

      Un Lionel Scandinavien est necessaire pour Royal. Elle a dit :« Jospin peut beaucoup apporter au PS ».


    • bernard29 candidat 007 29 juin 2006 14:15

      j’ai appris un mot « proboscidiens ». gonflant ça ! Pour le reste, c’est un article petit dans tous les sens.

      Jospin n’a pas le droit de se prendre pour un héros. ce serait bien le seul.

      Si j’en juge par vos réactions et d’autres dans les médias, il a de quoi se prendre pour un héros. D’ailleurs Fabius aussi.

      Ca me plaît bien, parce que si « la démocratie est en déroute », les médias dits politiques pardon , c’est le naufrage.


      • Marsupilami (---.---.43.131) 29 juin 2006 14:19

        Ouaf !

        Ridicule article pipole en faveur d’un célèbre retraité de l’île de Ré.

        Houba houba !


        • Alexandre Santos (---.---.183.195) 29 juin 2006 14:25

          Je me demande juste si la candidature de Jospin ne va pas décredibiliser et ridiculiser encore plus le PS.

          Après avoir raté 2002, est ce que Jospin parviendra à dérailler le PS en 2007 ?


          • Bloggy Bag (---.---.152.115) 29 juin 2006 14:30

            Bof. On passe d’une image superficielle à l’autre, d’un poncif médiatique à l’autre, sans fond. Nous ne sortons pas du yaourt politique servi par la mercatique. Depuis le début de l’année, on nous a râbaché que les renseignements téléphoniques c’était le 218 et l’élection 2007 le duel Royal/Sarko. Pourquoi ? Parce qu’on vous le dit 10 fois par jour ! Jospin s’insère maintenant dans ce schéma, avec un goût de 3ème tour présidentiel.

            Heureusement que nous nageons dans le bonheur et que tout va bien, sinon je m’inquiéterais.


            • Sylene (---.---.226.244) 29 juin 2006 14:43

              Mouais

              Jospin aurait pu être un candidat crédible s’il était revenu sur la scène politique plus tôt, par exemple, peu après la sortie de son livre, mais là, il a trop attendu, Royal lui a soufflé la place de candidat du PS dans l’esprit de la plupart. N’empèche, ça peut faire un feuilleton marant en pimentant la campagne présidentielle.

              Quand à savoir qui est le mieux à même de gouverner le pays parmis tous les politicards qui se bouffent le nez à longueur d’année sur notre dos, à mon avis, aucun.


              • Jean-Pierre An Alré (---.---.124.107) 29 juin 2006 15:00

                Allez vous êtes dûr ! Jospin en 2002 dans un éclair de lucidité c’est rendu compte qu’il était une des personnalité les plus ridicules du PS : Un ancien Maoiste a peine apostat renconverti dans la représentation d’une nation qui fonctionne selon des rêgles qu’il n’a jamais admis (pas plus que sa consoeur Martine).

                Depuis il y a quand même eu Raffarin et Villepin ! Jospin (tiens ça rime) avec raison se dit qu’il n’est pas moins ridicule que ces deux derniers et donc pourquoi n’aurait-il pas sa place ?

                Et puis le locataire de Matignon actuel étant un grand mépriseur de la plèbe, Jospin se rend compte qu’il n’est plus le seul, il a un frère !

                Pendant ce temps là nous on pédale pour payer le locataire de Matignon 260 000 euros par mois.


                • (---.---.153.60) 29 juin 2006 15:42

                  comme l’aurait dit ma grand-mère : la place est vraiment trop bonne !

                  quand un politicien n’assume pas ses choix il devient .... président de la République.... malheureusement pour nous tous, de droite comme de gauche.


                  • lolene (---.---.139.99) 29 juin 2006 17:05

                    Les deux dernières phrases de l’article sont les meilleures, la vacuité intellectuelle surtout, en période de coupe du monde de foot, où chacun profite pour dire sa petite phrase, même l’entraîneur des bleus !!!! Les hommes politiques n’ont pas encore compris qu’ils ne signifient rien pour nous, à part ce qu’ils font de positif pour la France. Et cela n’a pas besoin d’être signé, on s’en fout, on les paie, et cher pour qu’ils fassent au mieux pour la France. Et même droite ou gauche importe peu, ces conventions devraient être périmées.


                    • rotarodillas (---.---.197.210) 29 juin 2006 17:42

                      Les super-héros finissent mal : Superman en chaise roulante... Jospin dans une tombe ?


                      • white desperado (---.---.197.210) 29 juin 2006 17:44

                        Coton-tige is back


                      • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 17:49

                        Bonjour,

                        les commentaires me semblent supérieurs à l’article oh pardon ! Mais pour avoir une bonne gestion et une identité respectée aucun politique homme ou femme ne méritent la confiance des français . Les politicards n’ont plus de pouvoir ce sont « les financiers » et leurs actions au CAC 40 qui leur donne la voie à suivre. En ce qui me concerne je ferai un référendum avant les elections pour savoir auprés de la nation, si le Président de la République ne doit pas être le Premer Ministre en même temps, de plus ne faut-il pas supprimer ce qui est un scandale le priviléges d’une masse de « bon à tout et à rien » de fonctionnaires forts surtout pour leur temps de repos. Puis prendre l’engagement immédiat d’une refonte des textes qui régissent la V eme République et la perte de tout cumul de mandat . Au moins votre article à la qualité d’avoir ouvert le débat, amis les politiques prennent les français pour « des poules et des coqs atteints du virus H5N1 » à quand la pandémie en ce qui les concerne, je pense que nous allons avoir de drôles de surprises alors que nous sommes dans le mur !!

                        Cordialement,

                        Le Panda


                        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 29 juin 2006 18:22

                          M. Lallement, assumez les raisons des échecs de vos articles sur agoravox... et patati et patata. Bon, je reprends le dernier car il y a quand même de belles perles...

                          "Tout en politique est une question de sémantique. J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conclusions en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle, avait assuré le candidat socialiste lors de son éviction à l’issue du premier tour de 2002, au profit de Jean-Marie Le Pen.

                          Mais, hier sur TF1, Lionel Jospin a pris soin de reprendre Patrick Poivre d’Arvor : il n’avait pas prononcé ce mot, devenu fatidique, définitivement."

                          C’est bien, ça, si les Français ont cru qu’il partirait, c’est parce qu’ils sont trop cons... Non mais sérieusement, « Plus c’est gros, plus ça passe » disait l’autre... Que Jospin ait dit qu’il parte, définitivement ou non, et qu’il admette après coup s’être trompé, passe encore à condition de ne pas traîner !!!! Il a quand même attendu 4 ans pour se bouger, c’est excessif !!!

                          « Après une longue tribune dans laquelle il donnait sa vision du monde, comme il le voit, et du futur président de la République, comme il l’espère, l’ancien Premier ministre entend, aujourd’hui, se poser, provisoirement, comme le recours à la réunification du pays, en général, et du Parti socialiste, en particulier, ce dernier étant miné par un désir d’avenir insupportable au troupeau des proboscidiens présidentiables. »

                          Sans blagues, le PS est miné ???? Excusez-moi, M. Lallement, mais 75,000 adhérents de plus, un projet validé à 85% sur lequel tous les militants « de base » ont pu émettre avis et réserves. Quoi qu’on puisse penser de Hollande, du PS et du projet, c’est quand même abherrant de voir l’autre se la ramener maintenant pour donner son point de vue personnel en marge d’un projet préparé avec une direction dont il s’est retiré ! Je vous le dit en toute sincérité M. Lallement : le PS va plutôt bien, il irait mieux si certains éléphants arrêtaient de prendre les militants pour des imbéciles en s’aggripant au pouvoir...

                          « Aussi, réunis au Pichet place du Tertre, (Mitterrand préférait, lui, un restaurant, à la même enseigne, mais aux Champs-Élysées) le quarteron de ses janissaires savourait-il sa joie en rêvant, pour son champion, d’une improbable revanche. »

                          Improbable, c’est le mot. Regardez les réactions sur ce forum, et allez rencontrer quelques militants. Je vous le dit en toutes lettres : PLUS PERSONNE de la section à laquelle j’appartiens ne souhaite le retour de Jospin. DSK, oui, Ségolène Royal, oui, Fabius, à la rigueur, Hollande et Lang, pourquoi pas, mais le retour d’un lâcheur qui a laissé le sale boulot à ses camarades, c’est NON !

                          « A quelques jours de l’adoption définitive de son projet par le Conseil national du PS, cette déferlante jospinienne ne doit rien au hasard. En endossant les habits du Commandeur, il entend opposer son expérience, sa stature d’homme d’Etat, et sa légitimité historique, aux frivolités idéologiques d’une Ségolène Royal. Nul doute que nous verrons, très bientôt, fleurir quelques comités spontanés en appelant au grand homme, seul rassembleur possible des héritiers de Jean Jaurès. »

                          Mais quelle connerie ! Jean Jaurès avait du courage, de l’audace. Jospin a laissé ses camarades du PS se démerder, et maintenant que le PS va mieux (une synthèse de réconciliation, 75,000 militants de plus, qui ne sont pas venus au parti par hasard, une Ségolène Royal qui, que cela vous plaise ou non, battrait Sarkozy dans les sondages d’opinion, un projet enfin finalisé, même si celui-ci n’est pas très glamour...) il se la ramène. Franchement, vous espérez convaincre qui avec un pipeau pareil ???? Il n’y a plus de crise au PS ! Je ne veux pas paraître pour un adepte de la méthode Coué, mais Jospin aurait pu revenir à une période où le PS était davantage malade (concrètement : après le réferendum sur le TCE). Au lieu de ça, non, il revient quand il est en pleine convalescence, au risque de le faire rechuter dans une crise embarrassante !!!

                          « Jospin se voudrait le sauveur d’une démocratie en déroute. Abnégation sacrificielle qui signe, c’est bien connu, la profession de foi tout candidat. Même Jean-Pierre Chevènement, y est allé ce son petit couplet : Je verrai à la fin de l’année s’il y a un espace stratégique qui s’ouvre. »

                          Mouarf, ça veut dire quoi, ça ? Si Jospin se représente, je ne vais pas faire la vacherie de lui piquer une deuxième fois des voix...

                          « En ces périodes de vacuité intellectuelle, il n’est pas sûr que l’intégrité protestante ait raison d’une légèreté de l’Etre du Poitou. »

                          Non mais, traitez les militants PS de cons tant que vous y êtes !!!! Les militants décideront du candidat, je suis d’accord pour dire que les actes valent mieux que la parlote. Et justement, Jospin qui n’a jamais vraiment mis les mains dans le cambouis (mis à part sur le TCE, ce qui fut mal vu par les nonnistes qui déjà à l’époque considérait qu’il n’avait aucune leçon de morale à recevoir !) est le pire de tous les candidats. Je préfère DSK à Ségolène Royal, déjà sur des raisons plus objectives que les instituts de sondage (mais c’est pas le sujet). J’ai une certaine antipathie pour Emmanuelli, du respect par rapport à ce que Jospin a fait dans le passé, mais si j’ai le choix comme en 1995 entre un Emmanuelli qui a bossé pour coordonner le projet (et quoi qu’on pense de celui-ci, il a dû y passer un temps fou...) ou un Jospin qui suit tout de loin et qui se permet ensuite de critiquer le travail d’autrui, je préfère largement le premier !!!!

                          « Malheureux, le pays qui a besoin d’un héros, nous a mis en garde Brecht. »

                          Pays de merde, disait la marionnette de Yoyo...


                          • Le sondagophobe (---.---.126.57) 29 juin 2006 19:54

                            Je ne suis pas d’accord avec l’article, en commençant par la première phrase : « Tout en politique est une question de sémantique. » Non monsieur le critique littéraire, la politique c’est l’action, pas la parole.

                            et par la deuxième : « J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conclusions en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle, avait assuré le candidat socialiste lors de son éviction à l’issue du premier tour de 2002, au profit de Jean-Marie Le Pen. »

                            Son éviction a profité à Chirac. Ce n’est pas Le Pen qui a été élu, que je sache.

                            Devant un battage médiatique aussi sonore que creux, je comprend les entartreurs. Comme je n’ai pas de tarte sous la main, je vous convie à donner des baffes sur http://tac.rox.fr/


                            • Zermikus (---.---.133.72) 29 juin 2006 22:16

                              Jospin revient ! Mais était-il vraiment parti ?... Un bon coup, je trouve, une stratégie que je supposais depuis des années (mais je ne suis pas devin...). Que des avantages : Voilà qui permet de sabrer Ségolène.... Et les autres..... Voilà, qui déculpabilisera les militants (comme disait le maire d’une grande ville de France, celle qui n’a pas eu les JO : ceux qui ont « déconnés »...), ils pourront ainsi « se racheter ».... Et surtout, ça permettrait au PS d’être à peu près sûr de perdre les élections ! Car, en y réfléchissant bien : qui souhaite vraiment prendre le pouvoir en 2007 ? Mais .... personne.... Trop risqué : trop de mesures « difficiles à prendre », trop de défis à régler, trop de français mécontents, trop d’émmigrés qui n’en ont pas assez, trop de dette, et un pays au bord de la guerre civile... Difficile à assumer tout ça... Alors, autant rester dans la situation plus que confortable de l’opposition....


                              • potentiel (---.---.165.150) 29 juin 2006 22:21

                                Un duel Jospin Le pen... Il me semble que ce cas de figure a été présenté comme fortement probable par le deuxième intéressé... Serait il donc vraiment « clairvoyant » ? Notre pays irait il donc vraiment si mal que ca ? Alors il est grand temps


                                • djynn (---.---.140.167) 29 juin 2006 22:46

                                  Faut pas delirer non plus !!! Oui Jospin s’est barré et a laissé tout le monde dans la merde.. Oui il a enfoncé le clou de la defaite... Mais honnetement ; je trouve que de tous, c’est le moins bidon et de loin, au PS. Parle nous de salaires, parle nous de mechant patrons, parle nous des mechants délinquants qui s’inventent une societée dans laquelles ils peuvent vivre heureux... je prefere un ancien trotskiste repentis à un liberaliste faux cul et « tout en mesure » ; je prefere quelqu’un qui sait se tromper à quelqu’un qui sait trop mentir ;


                                  • bernard29 candidat 007 29 juin 2006 23:45

                                    Djynn,

                                    trés bien .


                                  • et alors ? (---.---.225.209) 30 juin 2006 02:21

                                    Monsieur,

                                    Je ne vois pas ce que votre article apporte, tant sur le plan de l’exclusivité, de l’analyse, du commentaire, que de la prospective. Sauf à dire que vous étiez l’ami de Jean-Paul Sartre, première chose que vous mettez en avant pour vous présenter (parler d’un autre qui n’est plus pour parler de soi, c’est fort !), propos qui là encore n’apporte rien.

                                    Cela fait 4 ans qu’on parle de Jospin, donc quatre ans qu’on regarde à gauche en arrière. Qu’on l’aime ou pas (d’ailleurs je ne l’aime pas) Ségolène appartient à un autre temps politique, et surtout à une gauche qui sait que ses promesses sociales ne seront que des déceptions (une social-traitre, certains diront) à destination de gens qui n’y croient déjà plus ou qui auront le temps de ne plus y croire après 2007. Elle est la candidate de la gauche, mais elle s’adresse à tous les Français, et c’est ainsi que nous gagnerons, contrairement à Jospin qui ne représente l’espoir que pour la gauche (pour être exact, qu’une partie d’entre elle).


                                      • Vincent (---.---.190.31) 30 juin 2006 09:31

                                        Avec Jospin, c’est un peu les adieux tous les ans, comme les Compagnons de la Chanson, en attendant que le public vous supplie de revenir... Il a laché les siens en pleine déroute et revendique le statut d’homme providentiel. A l’inverse de ce que soutenait Jack Lang (de bois) sur les ondes la semaine dernière : Jospin n’a pas la stature d’un homme d’Etat, car ce que l’on attend d’un homme d’Etat, ce n’est certainement pas qu’il renonce face à l’échec ou tourne les talons dans l’adversité. Et qu’on nous bassine pas avec la soit disante rigueur protestante de Jospin, alors qu’il faudrait plutôt parler d’austerité Trotskyste...


                                        • (---.---.22.181) 30 juin 2006 09:34

                                          Et un Stroumpf de plus, un. Le Stroumpfospin a stroumpfé sa stroumpfure sur stroumpF1.

                                          On dirait que le stroumpf électoral est extensible à l’infini, à moins que ces stroumpfs soient brouillés avec l’économie et la politique.

                                          A noter que côté stroumpf féminin, la stroumpfette nordiste a déclaré forfait pour laisser toute la stroumpf à la stroumpfette centrale. Ca ne diminue le total que d’un stroumpf.

                                          Alors qu’après la pléthore de stroumpfs déjà là, on s’attend aux stroumpfures de Stroumpfauroy, Stroumpflande, Stroumpfray, Stroumpfmanuelli, Stroumpfaillant, Stroumpfeillon, Stroumpfebourg, Stroumpfélanchon sans compter des stroumpfures dissidentes, le Stroumpfènement n’a pas dit son dernier mot, et à rajouter aux stroumpfures de l’extrême-stroumpf.

                                          Avec ça tout laisse à penser que l’été sera stroumpf.

                                          PS merci à monsieur copier-coller d’éviter à restroumpfer stroumpf.


                                          • Icks PEY (---.---.232.221) 30 juin 2006 10:53

                                            Il est vrai qu’à part le fait de dire que vous êtes pour Jospin, votre article ne présente aucun intérêt !

                                            Dommage.


                                            • (---.---.22.65) 30 juin 2006 11:22

                                              On a du mal à comprendre ces avis disant : « vous êtes pour Jospin », emettant une opinion avant même d’en relever les apports.

                                              L’article semble assez équilibré, en tout cas une bonne synthèse, devenue rarissime chez les journalistes professionnels.

                                              Il exprime des doutes, « il n’est pas sûr que... » avec les précautions d’usage, emploi du conditionnel « Jospin se voudrait... ».

                                              A comparer avec le n’importe quoi habituel du localier de RTL, surtout les deux lignes de fin.

                                              le stroumpfissime


                                              • dominique.berthet (---.---.166.147) 8 mars 2007 14:27

                                                Ne trouvez vous pas inadmissiblble qu’il existe une « journée de la femme ». Une assimiliation à une journée d’un animal, ou pire encore d’une chose. Je m’adresse à vous dans le cadre d’un observateur, écrivain de surcroît. Je n’attends pas de réponse que je connais par avance. Non ! j’attends un soutien à ma vision des choses ! A vous lire. Cordialement.

                                                Dominique Berthet

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès