Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Journalisme politique : quand la mayonnaise tourne au vinaigre

Journalisme politique : quand la mayonnaise tourne au vinaigre

Les journalistes, à force de servir la soupe aux politiques, ont fini par s'attabler, s'autorisant à festoyer avec eux.

Quel est le problème des journalistes politiques aujourd'hui ? Cette incursion systématique dans un domaine qui n'est pas le leur : débattre face aux politiques comme s'ils étaient leurs égaux, quand leur travail consiste à les amener à exposer leurs vues.

Le banquet réunissant journalistes et politiques est de fait voué au pujilat. La concurrence du pouvoir entre les deux en est tout simplement la cause.

Lors de la passe d'armes entre Marine Le Pen et Laurent Joffrin l'autre jour, on n'avait plus un journaliste face à un politique, mais deux politiques s'évertuant à faire passer leurs idées comme étant les meilleures. De fait, on a été privé de journaliste ce soir-là.

On n'est du reste pas les seuls à être privés, la presse elle-même se prive de sa liberté chérie : "la liberté d'expression". Car en jouant aux apprentis politiques, les journalistes se tirent une balle dans le pied ; ils deviennent partisans. Ce faisant, ils s'interdisent tout propos qui malmènerait le camp auquel ils font allégeance, portant atteinte eux-mêmes au principe de la liberté d'expression.

Les présentateurs journalistes rêvent tous du "bon client" pour leur audimat, mais peinent à leur partager le vedettariat. Et puisque leur neutralité est passablement ébranlée, le "client" lui-même n'est plus qu'un prétexte à l'expression de leur propre valeur. Casser du Le Pen ne suffit pas. Preuve en a été faite en paroles, sinon en actes.

PS (si je peux me permettre...)

Marine Le Pen a déclaré l'autre matin sur RMC que son père et celui de Laurent Joffrin étaient proches. Joffrin a cru bon de répondre à ce qu'il a jugé une attaque.

Sur les quelques propos de Joffrin sur le site du Nouvel Obs :

"Depuis plus de quarante ans, j’ai des idées opposées à celles de mon père."

"Idées opposées" ne signifie pas "Idées différentes"...

"J’ai rencontré deux ou trois fois Jean-Marie Le Pen dans les années 70, dont une fois en vacances, quand il était un personnage plutôt marginal. J’étais jeune journaliste, tout m’intéressait. C’est un métier où l’on rencontre toutes sortes de gens. J’ai ainsi parlé, dans ma carrière, avec des terroristes, des braqueurs, des apparatchiks staliniens en Pologne ou en Chine, un trafiquant de drogue au Mexique".

Tout et n'importe quoi ? Une erreur de jeunesse ? Parce qu'aujourd'hui tout n'intéresse plus Joffrin ? Ça s'appelle faire amende honorable.

Le parallèle établi entre Le Pen et les terroristes, braqueurs, trafiquants etc., met en évidence l'intention délibérément morale du discours de Joffrin. Au nom de quoi un journaliste peut-il se réclamer du Bien, quand on lui demande simplement d'exercer son métier de journaliste, et non de se positionner en homme politique, comme s'il était en campagne ?

De plus, rencontrer Le Pen en vacances n'est pas équivalent à rencontrer des terroristes dans le cadre de son travail. Joffrin aurait-il aussi par hasard rencontré des terroristes en vacances ?

" La vraie discussion, on en conviendra, porte sur le projet du Front national, dont je maintiens, sans m’énerver, qu’il n’est pas républicain. Je suis prêt à en reparler avec Madame Le Pen quand elle le souhaitera."

"Sans m'énerver"

Par ces mots, Joffrin ne répond pas "aux accusations de Marine Le Pen" comme l'affirme le titre de son article, mais à celles des internautes qui s'étaient exprimés sur son site précédemment.

"Je suis prêt à en reparler avec Madame Le Pen quand elle le souhaitera."

Oui. Mais si Joffrin a rencontré Jean-Marie Le Pen dans sa jeunesse pour l'unique raison que tout l'intéressait à cette époque et qu'il était jeune journaliste, pourquoi voudrait-il donc aujourd'hui débattre avec sa fille, s'il considère qu'elle est le vulgaire copié-collé politique de son père ?

"La vraie discussion, on en conviendra, porte sur le projet du Front national."

Alors pourquoi avoir dit sur France 2 que Marine Le Pen vivait dans un château ?

Enfin, en ce qui concer la réaction de Joffrin suite aux déclarations de Le Pen sur RMC, je tiens à préciser ceci :

Sur le site du Nouvel Obs, se trouve un espace où il est possible de réagir aux articles publiés par le journal. Les interventions des internautes sont habituellement nombreuses, et publiées. Notez un détail intéressant. Aujourd'hui, si vous allez sur le site du Nouvel Obs, vous vous rendrez compte que presque toutes les "réactions" des internautes ont été bloquées, rendant de fait la contradiction impossible à la réplique de Laurent Joffrin. En d'autres termes, l'espace dédié aux réactions des lecteurs a été censuré. C'est ce qu'on appelle la solution finale. Par ce moyen très simple, Laurent Joffrin a coupé la parole à tous ses contradicteurs (mais aussi à ses supporters). La liberté de parole selon Joffrin, c'est ça. L'hypocrisie a été poussée plus loin, dans la mesure où on peut de fait réagir aux différents articles (le "bouton" "réagir" est encore actif, donnant l'impression qu'on peut s'exprimer. Seulement, rien n'est publié ! Allez sur le site du Nouvel Obs, ça vaut vraiment le coup d'oeil. À qui Laurent Joffrin va faire croire, sur le site de son propre journal, que personne n'a réagi à sa réponse donnée à Marine Le Pen ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 30 juin 2011 13:22

    Joffrin est un des apparatchiks du système en place.
    Sa très pitoyable prestation face à MLP, très intolérante et sectaire, fait tomber son masque.
    Le résultat, sans nul doute, sera de donner à de nombreux électeurs l’envie de prendre la défense de la personne « persécutée », donc ...


    • goc goc 1er juillet 2011 11:20

      Sa très pitoyable prestation face à MLP

      tu sais c’est comme les vierges, c’est la première fois que ça fait mal, après on s’y habitue, et mime au bout d’un moment, on y prend du plaisir

      le sieur Joffrin avait déjà démontré sa pitoyable lâcheté lors de la première conférence de presse de nabot1er qui l’avait mis plus bas que terre. Et quand on sait que la saillie joffrienne avait fait dire au nain qu’il ne fera jamais de népotisme, chacun s’attendait à voir le sieur Joffrin rappeler les propos présidentiels au cours de l’affaire de l’EPAD, or il n’en a rien été , et nous avons eu le droit pour toute réaction, que le silence « complice » du journaliste 


    • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2011 16:14

      Joffrin a été élevé dans le château de Moncé près de Vendôme que possédait son père , il est richissime , bien mal placé pour donner des leçons de morale .....


      • Jaime Horta Jaime Horta 30 juin 2011 17:35

        En effet, nous sommes aujourd’hui dirigés par une infime minorité issue d’une élite extrêmement homogène, qui représentent une sorte l’oligarchie politico-médiatique, recevant directement ses ordres au près de ses employeurs occultes, qui sont les tenants de la finance internationale ultra-libérale, tirant les manettes de l’Union Européenne qui applique strictement le cahier des charges que lui dicte l’OMC, l’ONU et le FMI, afin d’alimenter par notre travail et notre croissance les différentes bulles spéculatives, dont ils ont fait le véritable moteur des économies modernes, ce qui n’est rien d’autre qu’une sorte d’esclavage moderne dont les chaines sont invisibles, mais qui constituent néanmoins une véritable pompe aspirante des créations de richesses de l’économie réelle, basé sur le même principe d’exploitation coloniale qu’avait mis en œuvre l’Empire Britannique que les américains avait déjà chassé à l’époque.

        Presse, radio, télévision, tout cela est subtilement verrouillé par des journalistes d’état, entretenant un savant dosage afin de nous entretenir dans l’illusion de cette pseudo démocratie où on fait semblant de nous faire voter, tout en lâchant de temps à autre un peut de corde à certains apparatchiks du système comme Marine Le Pen, mettant en scène des sorte de psycho-drame où l’on nous fait croire que la démocratie est en danger, mais dont le but est de renforcer d’avantage le pouvoir des partis uniques dits « utiles » et la pensée unique dite pudiquement « politiquement correcte » pour ne pas dire la « pensée officielle » qui serait bien plus exact. 


        • hacheii 30 juin 2011 17:46

          C’est tout à fait ça, les journalistes ne sont plus des journalistes puisqu’ils prennent parti contre tel homme politique. Une partie d’entre eux ne prennent pas position ouvertement mais n’invitent dans leur émission que des personnes qui sont du même camp que le leur.
          .
          Et puis les mêmes personnes qui rabâchent les mêmes idées ... depuuiiiiisss ...une éternité.


          • Spring 30 juin 2011 19:01

            Déjà qu’il a une tête de bouledogue constamment renfrogné, ce Joffrin s’enfonce chaque jour davantage en tentant de donner qq explications vaseuses à son comportement qui n’est pas du tout celui d’un professionnel ! Je lui conseillerai d’ailleurs de prendre des cours de communication auprès de Marine car il ne lui arrive vraiment pas à la cheville !
            Ce soir en effet, j’ai entendu qu’il avait été élevé dans un château près de Vendôme ! Alors le châtelain Joffrin, la Gauche caviar... facile, facile.
            Mais quelle mauvaise foi ce type ! Marine aura au moins servi à faire découvrir ce Directeur du Nouvel Obs , ce Joffrin qui enfreint en permanence le code de conduite que devrait avoir un professionnel du journalisme (il n’est pas le seul mais il porte le pompon !)
            En tous les cas, excellent article de Olsab qui voit tout à fait juste : il serait grand temps que nos journalistes fassent leur boulot de journaliste, rien que de journaliste, en respectant l’éthique du journaliste, et ne soient pas en permanence de connivence certains avec l’UMP, d’autres avec le PS.
            Gageons de plus que si Marine accède un jour au pouvoir, beaucoup retourneront leur veste plus vite que leur ombre !!


            • Lorelei Lorelei 1er juillet 2011 03:35

              vous savez que le journalisme n’existe pas ce sont des organes de propagandes il reste des sites comme agora qui eux osent car ils sont encore assez indépendants d’où le désir impérieux des puissances de controler le net


              • kéké02360 1er juillet 2011 08:57

                l’information passera -t- elle encore demain !!!???

                agissez vite , c’est ici :

                http://www.avaaz.org/fr/france_sauvons_internet/?cl=1135539008&v=9473 


                • latortue latortue 1er juillet 2011 10:50

                  moi j’aurai dit ’’quand la mayonnaise tourne au vulgaire’’

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Olsab

Olsab
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès