Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Journalistes otages : Qu’en disait Sarkozy le 12 juillet dernier (...)

Journalistes otages : Qu’en disait Sarkozy le 12 juillet dernier ?

Ne s’émeut-on pas un peu tard de la gestion gouvernementale sur l’enlèvement des deux journalistes et de leur accompagnateur ? Il y avait des signes précurseurs. Qui les a retenus ?

En ce jour du premier anniversaire de leur détention, nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour dénoncer la mauvaise gestion gouvernementale de Stéphane et Hervé. Pourtant peu se sont faites entendre quand lors de son intervention télévisée du 12/juillet dernier.

Souvenons-nous :

" La situation où ils se sont mis" C’est la formule qu’a utilisée le Président de la République, lorsque David Pujadas l’interrogeait sur l’Etat des négociations en vue d’obtenir leur libération. La formule exacte était la suivante : «  « Nous ferons tout pour les sortir de la situation où ils se sont mis »

Que faut-il entendre dans cette déclaration.

Revenons un instant à sur la loi « KOUCHNER » autorisant l'Etat à demander le remboursement de tout ou partie des dépenses engagées pour le sauvetage "de personnes s'étant délibérément exposées, sauf motif légitime tiré notamment de leur activité professionnelle ou d'une situation d'urgence, à des risques qu'elles ne pouvaient ignorer".

Le croirez-vous, cette petite phrase de SARKOZY, passée quasi inaperçue a été prononcée au moment même où la loi revenait en seconde lecture à l’Assemblée, pour être définitivement adoptée, ce soir la, le 12 Juillet.

Était-ce un message en directions des députés de la Majorité, ou plus cyniquement, l’expression d’un désintérêt certain pour le sort des deux reporters. Chacun y lira ce qu’il veut.

Passage sur les otages Stéphane TAPONIER et Hervé GHESQUIERE à 1H 02mns. Mais sincèrement, réécouter cette intervention en son entier à 48hs des Vœux Présidentiels vaut vraiment le coup

Si vous hésitiez entre regarder/écouter les vœux du Président pour 2011 ou les Zapper, rendez-vous ici

Christian


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Emile Red Emile Red 30 décembre 2010 13:53

    Il faut voir au delà des apparences.

    Parions, mais j’espère me tromper, que les otages Français de tous poils ne seront pas libérés avant au moins un an et demi, ou tout au moins pour quelques uns.

    Sarkoléon se garde une poire pour la soif, façon infirmières Bulgares, Carlita saura alors se montrer sous ses meilleurs jours diplomatiques et munie de son sarko-one tout neuf s’en ira négocier avec ces talibans mal embouchés qui plieront à la force argumentaire de la plastique et de la suave voix de notre première.

    Ce qui fonctionne une fois n’a aucune raison de ne pas fonctionner une deuxième fois, du moment que la dame est acceptable visuellement...


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 30 décembre 2010 16:39

      c’est tout simplement le prix que certains journalistes payent pour une diplomatie de merde, mais pouvait-on attendre mieux avec sarko l’americain aux commandes et kouchener l’ami des traficants kosovars de chair serbe aux affaires etrangeres


      • wilson89 wilson89 30 décembre 2010 17:17

        Accord absolu avec l’analyse de Christian, car , c’est en effet le jour où cette phrase, lumineusement insidieuse, a été prononcée par celui qui nous sert de Président de la République, que le ton a été donné , sous -entendu, ils sont fautifs, ce sont donc de mauvaises victimes... , il convient, par conséquent, de traduire le « ...nous ferons tout... » par, « nous ferons le minimum » et quand on sait tout l’amour que porte l’individu aux journalistes de FR3, tout s’éclaire quant au peu d’empressement à « les sortir de la situation dans laquelle ( et non pas »où« , parlons français !) ils se sont mis »... Voilà un bon exemple de la hauteur de vue de celui qui usurpe, un peu plus chaque jour, le pouvoir que le peuple lui a délégué et qu’il a confisqué pour son seul profit !


        • LE CHAT LE CHAT 30 décembre 2010 23:01

          Les journalistes faisaient partie du service public qui les a envoyé là bas où ils ne sont pas allés de leur propre chef , tout comme le barbouze capturé en Somalie .pour ceux là , l’état est responsable !
          mais faire des manifestations en France n’a aucun sens , les talibans ont pas la télé et s’en tapent comme de leur premier kapol !


          • CHARLIE 30 décembre 2010 23:10

            desperadoprim... t’es amis musulmans s’entrainent la bas à poser des bombes ici.
            ils monnayent tout, les armes, la drogue, les otages... c’est le souk !
            incapables de construire quoi que ce soit ils viendront un jour pleurer asile en FRANCE.
            comme toi ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès