Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jours de carence : tous les malades sont bien des fraudeurs et des (...)

Jours de carence : tous les malades sont bien des fraudeurs et des irresponsables d’après Sarkozy

Il y a effectivement des profiteurs, des fraudeurs, concernant les personnes qui ont souvent recours aux arrêts de maladie, mais ces derniers ne sont que très minoritaires, d'ailleurs Laurent Vauquiez, interrogé ce matin sur RMC par Jean-Jacques Bourdin, n'a même pas été en mesure de répondre sur le coût représenté par ces fraudes.

Sarkozy s'aperçoit tout à coup, en fin de quinquennat, qu'il y a des fraudeurs, aucune mesure réellement efficace n'a été mise en place pour lutter contre ces derniers pensant son mandat, contrairement à ce que nos gouvernants veulent nous faire croire.

En réalité, ces fraudeurs sont un excellent argument pour Sarkozy et son gouvernement afin de pénaliser tous les malades, cela permet ainsi de réduire d'une manière beaucoup plus importante des dépenses liées aux arrêts de maladie et ainsi de porter un nouveau coup à la protection sociale française.

Curieusement, Sarkozy a une position beaucoup moins volontariste concernant la lutte contre la fraude fiscale ou les affaires financières, dont les pertes subies par l'État sont beaucoup plus importantes.

Là encore il y a une explication sur son comportement car les fraudes fiscales et les affaires financières touchent également ses amis dont certains nombre financent l'UMP.

En conséquence, si vous êtes malades, vous êtes considérés comme des irresponsables et Sarkozy est donc bien le président des riches et des bien-portants.

Gérard Doiteau

Adhérent UMP

HANDICAP ET CITOYENNETE

http://etsinousaussi.typepad.fr/et_si_nous_aussi_les_pers


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • latortue latortue 19 novembre 2011 11:08

    pour luter contre la fraude on ne renouvelle pas un sur deux fonctionnaires ceux qui restent doivent faire le travail de ceux qui sont partie ,et on met un jour de carence en plus pour combler le trou de la sécu ’’,belle connerie hein ce sont les bons qui paye pour les mauvais comme d’hab ’’ au lieu de croiser les fichier et que tout le monde se tienne la main frontière ,police, contrôleur .d’obliger les gens a se présenter au moins une fois par mois ,bref d’avoir une réelle envie de luter contre la fraude pas de la poudre aux yeux .
    La fraude est un sport national en haut comme en bas bientôt ce sera pire qu’en Italie marché parallèle et touti quanti ahhhhh elle est belle la France a Sarko
    .Magouille-land c’est ici mes amis


    • ddacoudre ddacoudre 19 novembre 2011 12:13

      bonjour doiteau

      la sécurité sociale dispose de contrôleur qui tout au long de l’année font des contrôles, sur dénonciation, sur analyse de fréquence et au hasard. il en est de même pour les services de Urssaf qui controle les déclaration des entreprises.
      il est bien évident que ces contrôle sont dissuasifs et que notre société repose sur une confiance réciproque dans le respect par chacun de ses droits et devoirs.
      une société où tout serait sous surveillance deviendrait une société tyrannique.
      or le plus sur moyen de d’éviter les fraudes de toutes natures est de ne pas créer la recherche de son usage pour compenser une faiblesse de revenues, des échappatoires a ses devoirs de citoyens, une recherche sans fins de gains, une compensation d’insuffisance budgétaires, en sachant que nous ne pouvons dans quelque domaine que ce soit éviter les manquements aux conventions sociales.
      de plus il faut savoir que dans certaines situations les fraudes sont indicatives d’une pathologie existante ou entrain de se développer et mettre à mal la société voire dans certains cas, les manquements ou les abus de droit ou leur transgression, font évoluer les conventions sociales, en bien ou en mal suivant les divers points de vue lié à la propre existance de chacun.
      un bref aperçus de la complexité d’une analyse sociologique, nous sommes loin de la présentation démagogique de notre président, qui volontairement par le choix de terminologies sciemment réfléchit entraines les français à s’opposer les uns les autres sur des réalités qui ne disparaitrons pas même s’il y avait un contrôleur ou un gendarme derrières chaque citoyens.
      dans ce cas nous constaterions seulement que les contrôleurs ou les gendarmes contribuent aux malveillances.nous le voyons dans tous les pays où les états dirigent par la force publique face à la faiblesse de la socialisation par une activité "intégratice).
      il est nécessaire de retrouver une éthique, mais celle-ci n’a pas pour but de faire accepter la pauvreté.
      notre président est à la recherche de voix toujours plus a droite et toujours chez les ignorants(ceux qui n’ont pas pu apprendre) et qui se contentent de slogan tel fraudeurs = voleurs.
      bon courage si tu es adhérant à ce parti.
      ddacoudre.over-blog.com

      cordiallement.


      • Michel DROUET Michel DROUET 19 novembre 2011 12:33

        « Mieux vaut être riche et bien portant que malade et sans le sou » : voilà le slogan de campagne que devrait adopter l’UMP pour les prochaines élections.

        Si le problème est ce lui de la confiance comme l’écrit ddacoudre et le respect des droits et des devoirs, il n’en reste pas moins que ces principes sont foulés aux pieds par ceux qui ont les moyens d’éviter les taxations et impôts divers (en s’exilant fiscalement par exemple) ou ceux à qui ont donne les possibilités de frauder en ne mettant pas en oeuvre les moyens de contrôle nécessaires.

        Par ailleurs, la fraude est diverse et variée et ne concerne pas uniquement les salariés ou allocataires. Elle provient davantage du travail au noir, lorsque des « entreprises » ne payent pas leurs cotisations sociales et ne déclarent pas leur chiffre d’affaires au fisc.

        Alors, la confiance doit avoir des limites et je pense pour ma part qu’il faut renforcer les moyens de contrôle et connecter les fichiers pour détecter les fraudeurs, sans pour cela verser dans le tyranisme.

        Cest tout simplement faire respecter les lois votées par le Parlement qui sont garantes des valeurs que nous nous donnons collectivement.

        michelumix.over-blog.com


        • Robert GIL ROBERT GIL 19 novembre 2011 13:57

          Les vraies fraudes autant à la sécurité sociale que dans le travail au noir (dont s’occupe le ministère de X.Bertrand) sont en réalité à mettre au compte des professionnels eux-mêmes. Par exemple le total des arrêts maladie pris par les Français représente une paille en comparaison de celui du travail au noir, estimé à 15 milliards d’euros annuels.........
          http://2ccr.unblog.fr/2011/11/15/la-secu-et-les-fraudeurs/


          • clostra 19 novembre 2011 14:27

            Comme vous, j’ai été scandalisée par l’amalgame entre deux mesures aussi injustes que incohérentes :

            faire passer la fraude en même temps que « un jour » de carence pour les fonctionnaires - ce qui là pourrait sembler « justice » en attendant les deux autres jours de carence pour être au même niveau que le privé - et une couche supplémentaire pour les salariés du privé : ce quatrième jour de carence.

            Soit ce gouvernement est composé de « sots » soit c’est une manipulation volontaire pour « mettre le »bordel« dans le pays !

            On se souvient en effet d’une époque où les fonctionnaires trouvaient injuste de cotiser aux caisses de chômage alors qu’ils n’y seraient jamais.... !!!

            Mettre »le bordel" : la fraude aurait-elle quelque chose à voir avec ce fameux délai de carence ? franchement !


            • Garnier Denis Garnier Denis 19 novembre 2011 15:05

              Mais que faites vous donc à l’UMP ? Vous encouragez ce parti par votre adhésion et vous vous plaignez des actes qui sont parfaitement cohérents avec ses objectifs. Un enfant qui met sa main sur le feu se brûle et il comprend ensuite qu’il ne faut plus la remettre.

              Bien à vous.


              • elec 42 elec 42 19 novembre 2011 16:35

                par un souci d’équité,le gouvernement àchoisi de relevé à 4 jours de carances pour le privé,et 1 jour pour le public,je comprend mieux les déficites publics,on voit qu’ils savent bien compter ses braves gens,1et 4 sont égal.


                • Yohan Yohan 19 novembre 2011 16:39

                  La petite fraude comme vous dites en la comparant aux grosses n’en est pas moins insupportable. Ce sont toujours les mêmes qui s’arrêtent pour un oui ou pour un non. Je vois bien ceux qui viennent au boulot alors qu’ils sont patraques et ceux qui s’arrêtent systématiquement et ceci pour un petit rhume anodin ou pour rien, tout simplement parce madame ou monsieur a envie d’aller chiner ou faire visiter la capitale à une copine débarquant d’avion. Du coup, qui se tape la charge de travail supplémentaire et le surcroît de travail qui ne peut être remis au lendemain ?. Eh bien, c’est toujours le même, le bon con qui lui est tous les jours à son poste. Franchement, ce laxisme très présent en France devient de plus en plus insupportable dans le contexte actuel, d’autant que ce sont statistiquement toujours les mêmes qui fraudent.


                  • Jean 19 novembre 2011 18:51

                    Alors finissons-en avec le pouvoir personnel, celui d’ une oligarchie, des lobbies, des fortunés etc.

                    Certains (ci-dessus) nous font croire que les citoyens sont des sots, incapables. Des contre-exemples existent, même partiellement (Suisse)

                    On nous fait croire qu’ une oligarchie en place est inévitable : connerie !

                    Ne déléguez plus à des profiteurs.

                    http://www.democratiedirecte.fr/

                    http://www.dailymotion.com/video/xl...

                    http://www.dailymotion.com/video/xi...

                    Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


                    • LE CHAT LE CHAT 19 novembre 2011 21:57

                      dans les usines , quand un ouvrier est malade , on dit « ils est toujours malade celui là ! »
                      quand un cadre est malade , on dit « il doit être gravement malade ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès