Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Julien Dray et la FIDL : Un mouvement lycéen « téléguidé » ?

Julien Dray et la FIDL : Un mouvement lycéen « téléguidé » ?

Perquisitions, abus de confiance ... Des scènes qu’on voit bien souvent en France. Julien Dray, la FIDL, et SOS Racisme sont mis en cause, on parle de mouvements de fonds. Ancien secrétaire national de l’UNL (Union Nationale des Lycéens) durant le mouvement contre le CPE je ne suis pas surpris d’entendre aujourd’hui cela.

Les deux syndicats lycéens, un peu de gauche, ont toujours eu l’un envers l’autre une mésentente assez forte. Je me souviens de ces responsables de fédérations de la FIDL qui arrivaient à l’UNL dégouttés de ce qu’ils avaient pu voir à Paris dans leur ancien syndicat.

En fait ce qui était plutôt fascinant, c’était de voir tant de gens au courant d’opérations financière un peu sombre à la FIDL. Ils utilisaient à l’époque la technique un peu douteuse d’association écran. Assez simple à mettre en place, il s’agit de déposer un grand nombre d’association de loi 1901 afin de multiplier les sources de financements possibles.

Difficile de tracer ensuite l’argent, mais là n’est pas le principal problème. Si les doutes étaient connus depuis longtemps, pourquoi être passé à l’action maintenant ? Le liens avec les manifestations lycéennes est trop facile, voir même un peu gros, mais pourtant depuis quelques jours maintenant on peut lire et entendre dans la presse : les lycéens sont "téléguidés" par la gauche. 

Alors qu’en était-il à l’époque, durant le mouvement contre le CPE, ou j’étais secrétaire national de l’UNL ? Je n’ai jamais vu un coup de fil direct du parti socialiste nous demandant de faire ceci ou cela, je n’ai même jamais vu de membre du parti socialiste à vrai dire. Nous étions tous lycéens, nous passions de longues heures à tenir des réunions de bureau national, à s’envoyer des mails, à discuter ... Pourtant ce n’était pas un monde idéal, fait de transparence et d’indépendance ! L’UNL se baladait parfois dans les milieux de la nouvelle gauche de l’époque (Benoît Hamon), et bien sur la FIDL n’était pas si loin des milieux de Julien Dray... Mais vouloir dire que ces gens là nous manipulaient c’est simplifier à l’extrême des relations entre milieux militants. Nous avions besoin, et nous avons toujours besoin, de partager nos analyses, de parler de nos luttes, et de montrer nos propositions. Nous trouvons un echo avec ceux qui ne sont pas si éloignés de nos idées.

Les organisations lycéennes ne sont pas des machines à renverser un ministre comme certains voudraient bien le faire croire. Il s’agit plus d’un carrosse un peu cabossé, ou des jeunes essayent tant bien que mal d’organiser quelque chose. Mais le mouvement lycéen est particulièrement désorganisé, et difficilement contrôlable. Les organisations lycéennes courent derrière la mobilisation en essayant de suivre le mouvement.

Alors ne croyons pas à une théorie du complot avec une grande salle du conseil rue de solférino qui contrôlerait tous le mouvement militant des jeunes lycéens ... Le lycée est un moment où l’on se forme politiquement, c’est durant ces trois années que je me suis forgé une réflexion politique et militante, et j’ai vu pendant trois ans seulement des jeunes bien difficile à cerner, car chaque jours nous découvrions d’autres analyses, d’autres idées. Mais nous étions tous animés par l’idée que les choses n’allaient pas dans le bon sens. Faîtes donc confiance à ces jeunes pour nous montrer une voie intéressante, plutôt que de penser naïvement qu’ils ne sont que des marionnettes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 22 décembre 2008 14:15

    deja en 86, les dirigeants des manifs ont ete recuperes
    maintenant certains sont tres bien payes

    puisqu l’auteur connait, il va pouvoir parler des magouiller juger durant le CPE
    la MNEF et les faux electeurs de paris

    un hasard ?


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 décembre 2008 14:52
      @l’auteur,

      Félicitation pour ce témoignage empreint d’un grande sincérité. Je suis bien plus âgé que vous mais ayant exercé des responsabilités lors de plusieurs grandes grèves universitaires, je peux témoigner dans le même sens.
      Tout ceux qui voient on ne sait quelle « main invisible » sur les mouvements de jeunesse se trompent ou bien très hypocritement manipulent les faits.
      On ne peut pas nier que dans tous ces mouvements on retrouve dans leurs animateurs les responsables des principaux partis politiques et associatifs, mais en minorité, car les « majoritaires » sont et ont été à chaque fois ceux qui s’éveillaient à l’action politique à travers l’action, la revendication.
      Moi non plus je n’ai jamais reçu aucune directive de mon obédience politique lorsque je militais dans les grandes grèves étudiantes des années 1970.
       
      Jean pelletier

      • foufouille foufouille 22 décembre 2008 16:27

        @ pelletier
        etudie donc la manipulation des masses
        et lis fondation d’asimov


      • non666 non666 22 décembre 2008 14:58

        En fait depuis la libération, nous avons eu un certain "partage du trésor" entre mafias.

        une caste de notable de droite s’est atribuée les chambres de commerce, les representations au conseil economique et social, les instances "representatives" des familles, des usagers du service public....

        La gauche s’est attribué tout ce qui est "social" ,via ses syndicats , de la gestion de la securité sociale aux caisses de retraite en passant par les organisations etudiantes.


        Pour etre sur qu’on ne modifierait pas l’etat des choses les gauchos ont exigé qu’on inscrive dans la loi les syndicats qui seront representatifs (les leurs) et que cela soit vérouillé pour les siècles et les siècles à venir.
        En echange les mafias de droite ont eu le droit de faire des election aux chambres de commerce ou seuls les initiés connaissaient les procedures pour etre candidat....

        Les associations "droits de l’hommiste" , "anti-raciste" ont été attribué à la gauche (le patronat prefere que les gauchos soient les idiots utiles de la defense des mains d’oeuvres importées clandestinement pour faire baisser nos salaires...).

        Quand à l’utilisation d’enfant sur le champs de bataille politique, c’est une idée que la gauche vient de pomper depuis 1968 a l’Afrique des Charles Taylor et autres Congolais.
        La manipulation des petits nenfants par la gauche n’est que la mesure de sa decomposition morale et la consequence logique de la confiscation de tout debat democratique par le bipartisme au pouvoir.

        Que Dray le lambertiste infiltré d’abord à la LCR , puis au PS, continue a servir la mondialisation en manipulant les mouvement etudiant n’est pas vraiment surprenant : c’est pour cela que la CIA a créée cette branche de l’ultra-gauche !
        Etre la legitimité de gauche de la mondilisation liberale tout en etant une concurrente aux marxistes infeodés a Moscou. Et comme Moscou s’est effondré....le champ est libre.

        En France on ne peut pas installer des champs de coca que l’on confierait a des Noriega à des cartels de cali ou de medellin, alors on laisse les dray nous faire pousser des tas de petits mouvements d’enfants qui tendront leur sebilles aux pouvoirs publics nationaux et locaux....




        • Philou017 Philou017 22 décembre 2008 21:15

          "c’est que justement le manipulé ne se rend pas compte que quelqu’un d’autre pense à sa place."
          Manipulé à l’insu de son plein gré ? ridicule

          savoir qu’ils n’ont aucune idées nouvelles.(fautes comprises)

          Qu’en savez-vous ? les jeunes de mai 68 avaient plein d’idées. aucune époque ne se ressemble.
          Préjugé que démentira la jeunesse, je l’èspere.

          on les envoie à l’école pour leur apprendre à pas penser
          Là-dessus assez d’accord. Mais ils ne sont pas obligés de suivre la voie tracée.

          ils testent juste les frontières de l’autorité
          Il y a toujours de cela dans les mouvements de jeunes. Mais c’est tres réducteur de les résumer à cela.


        • foufouille foufouille 22 décembre 2008 22:40

          @ philou
          facile
          on te balance une grenade ds ta mosquee


        • Jean TITOUPLIN Jean TITOUPLIN 22 décembre 2008 15:12

           "Faîtes donc confiance à ces jeunes pour nous montrer une voie intéressante"

          Si la voie intéressante, c’est des djeun’s qui arrête les manifs car c’est les vacances scolaires d’hiver, on n’est pas sorti de l’auberge !

          Sous les pavés, la neige ?




          • A. Nonyme Trash Titi 22 décembre 2008 15:53

            @ l’auteur 1 :

            Ne faites pas le naïf : une manipulation ne se fait jamais au grand jour, genre "tiens, je te manipule" ! C’est plus sournois. Par contre, tout le monde sait qui souffle sur les braises, et pire encore, qui la ramène pendant les heures de cours !

            Ma fille (en 3ème) comme mon fils (terminale), tous deux dans l’enseignement public, ont eu droit à leurs moments de politique professorale en lieu et place des cours ! Inutile de vous en donner la tendance...

            La semaine dernière, mon fils n’a pu entrer au lycée pour cause de blocus d’une poignée d’écervelés violents dont la conscience et l’analyse politique se confondaient avec le néant. Majoritaires : des élèves de seconde, plus concernés par la réforme, mais très impliqués pour rallonger les vacances et organiser un joli chahut. Ce qui nous rappelle s’il en était besoin que nous avons tous été des jeunes cons !

            @ l’auteur 2 : une faute de frappe dans un CV de 3 lignes... Vous avez trop manifesté ?



            • JONAS Virgule 22 décembre 2008 17:54

              @ Trash Titi :

               Vous avez raison, il est étudiant en " écolenhaine ". smiley

              @ +


            • Philou017 Philou017 22 décembre 2008 21:20

              Discours profondément réactionnaire qu’on croirait sorti de la bouche d’un vieux ... ou d’un ministre UMP.

              Les jeunes ont envie de bouger parce qu’ils n’aiment pas la société actuelle et que l’avenir leur fait peur. Votre détestation de la jeunesse et de son ardeur, venant d’un adulte issu d’une société tellement passive et soumise, est significative.


            • jak2pad 22 décembre 2008 17:48

              manipulateur, le Dray ?

              mais bien sûr, comme tous les gens de droite et de gauche qui oeuvrent dans des associations, et essayent de convaincre à toute force et par tous les moyens, y compris la pire mauvaise foi, qu’ils ont raison.

              politisés, les lycéens ?

              ça c’est du domaine de la blague absolue, et je suis bien d’ accord avec Actias - quiconque a connu un seul lycéen de seconde ne peut sans rire prétendre qu’il y a dans son discours quoi que ce soit de réflexion politique

              que les malins - rusés manipulent les naïfs ignorants, n’est-ce pas la politique ordinaire ?

              mais alors où est le scoop ?

              le scoop il est réel et - un peu - nouveau :

              c’est qu’un "homme de gauche" qui joue le responsable, le réfléchi, le cohérent, celui qui va ou non avoir une idée nouvelle pour préciser la ligne de son parti, que celui - là soit soupçonné d’avoir laissé traîner ses doigts dans la caisse, et qu’on apprenne qu’il est grand amateur de montres de luxe ( "mais juste pour les revendre...") et grand joueur de poker ( " mais juste pour le plaisir de jouer...")... c’est quand même un scoop !

              la gauche devrait faire le ménage parmi ses penseurs, mais combien va-t-il en rester ?


              • TARTAR 22 décembre 2008 18:05

                Ayant été lycéen
                Ayant un fils lycéen
                Je me demande encore comment on peut sérieusement parler de "syndicat" lycéen.
                Le niveau de conscience politique des "personnes de d’âge non majeur" pour parler politiquement correct , c’est à dire moderneimbécile est quelque chose d’indéfinissable.
                Si quelques élites lycéennes (futurs ministres de quelque chose) se montrent aux média avec un discours cohérent, la masse des enfants est incapable de décrire ses besoins de façon cohérente.
                Donc.
                Il y a certainement manipulation, mais sans certitude de résultat.
                A cet âge la recherche du chaos suffit comme motivation.
                Rien à perdre et faire la nique aux parents, vieux.


                • Philou017 Philou017 22 décembre 2008 21:22

                  Tartar : les lecons de morale venant de gens qui ont voté pour des partis qui ont installé un monde sans morale ni idéal sont parfaitement ridicules.

                  Vive les jeunes !


                • Polimeris 22 décembre 2008 18:09

                  Supposons un instant que les collégiens / lycéens ne soient manipulés d’aucune façon.
                  D’où proviennent leurs idées dans ce cas ?

                  1) : de leurs cours de philosophie (à partir de la première). J’en doute cependant au vu de l’interet que porte une écrasante majorité de lycéens à cette matière (sauf quand leur prof les exhorte à "s’exprimer" dans la rue)

                  2) : de leurs cours de français. Sais t on jamais ? Peut être que l’étude du 4e paragraphe p126 du manuel de français figurant un remaniement d’un écrit de Rousseau les eveillera à la consience polituqe ? Mais comme on dit dans les milieux estudantins : ou pas.

                  3) : de leur culture et lectures personnelles. Parler à vos amis qui sont parents de l’étendue de la culture générale de leurs enfants. Certains lisent des livres. Mais certains seulement.

                  4) : la liste n’est pas exhaustive, mais faire une liste n’est de toutes façons pas mon propos.

                  Sachant qu’aucun outil n’est donné à une immense majorité d’élève pour se forger des opinions personnelles à partir de celles des autres. Sachant que personne ne leur apprend à réfléchir à des idées mis à part leur famille, quand ils sont chanceux. Sachant, chose ô combien primordiale, que personne ne leur apprend à résister aux idées des autres. Sachant que adns le même temps, ils sont bombardés de propagande de toutes sortes (de tous les partis). Sachant tout cela, comment voulez vous qu’ils aient des idées ?

                  Je ne dis pas que les élèves sont bêtes. Je dis qu’on ne leur offre pas les moyens de réfléchir (ce qui rend d’autant plus méritant ceux qui pensent part eux mêmes).
                  Ne vous y méprenez pas : les élèves qui défilent peuvent être tout à fait persuadé de la justesse de leur cause. Peut être même que certains sont convaincus (j’insiste sur le peut être).
                  Mais ce qui est certains, c’est que l’immense majorité de ces élèves sont avilis et asservis.

                  Vous pouvez me trouver vindicatif, et pourtant je pèse mes mots avec soins pour ne pas trop choquer. Le ressentiment que j’éprouve pour les manipulateurs qui pervertissent l’éducation de leurs enfants de manière profonde et souvent indélébile, le dégout que m’inspirent ces professeurs du manifestantisme apolitique et l’execration que j ’ai de toute personne inculquant la suprématie de l’effet de groupe sur la réflexion personnelle dépassent largement les principes de bienséance commandés par ce forum.

                  Les élèves ont besoin d’être protéger de ces razzias politiques.
                  Avez vous déjà entendu l’histoire de l’élève qui dit à son proffessseur appellant à défiler : "Monsieur/Madame, je préfère de loin que vous mainteniez vos cours ce jour-ci, car l’enseignement que j’en retirai sera bien meilleur que celui que j’aurai en manifestant à vos cotés, ne sachant pas de quoi il est question, sachant de plus qu’il serait amoral de ma part de n’écouter que votre version des faits ?"
                  Pas moi.


                  • foufouille foufouille 22 décembre 2008 18:45

                    en gros les etudiant UMP ca existe pas


                  • jak2pad 22 décembre 2008 18:35

                    ne mélangeons pas :

                    les lycéens " syndiqués" et leurs manifs, les piaillements hystériques de leurs "représentants" auto-proclamés, tout cela c’est l’imitation un peu caricaturale de la société des grands, que justement il ne faudrait pas trop imiter, lorsqu’on a 16 ans....

                    nos ne savons que trop que les braillards dans notre pays tiennent le haut du pavé, et que souvent ceux qui n’ont jamais travaillé parlent au nom des autres, donc pourquoi pas des braillards lycéens, syndiqués sans jamais avoir travaillé, et avides de manipuler tous les autres

                    voyez l’ascension de la braillarde Julie Coudry, dont la pensée faisait en permanence du rase-motte, et qui est devenue quoi ? chargée de mission pour l’insertion et chef de cette médiatique Manu...., avec un budget de quelques centaines de milliers d’euros... et plein de postes sympa pour les bons copains de manif...

                    mais ce vieil adulte retors de Julien Dray, qui laisse traîner ses doigts sur les comptes en banque associatifs, ce n’est pas un jeune impubère hystérique, là ce ne sont plus des criaillements pour sécher le cours de maths

                    il est important que la justice fasse son travail, et que ce monsieur soit blanchi, ce qui est probable puisqu’il a l’air tellement innocent qu’on en serait malheureux s’il s’avérait coupable,... ou puni, si vraiment il a piqué dans la caisse


                    • valeuf 22 décembre 2008 19:11

                      Je vous invite vivement à vous rendre à un congrè de l’UNL par exemple, vous pourrez voir de vos yeux des lycéens qui débattent de projet politiques pour l’éducation. Je vous encourage à lire le dernier texte d’orientation : http://www.unl-fr.org/documents/to.pdf 42 pages.

                      Je me souviens de la redaction de notre texte d’orientation pour le congré, on y a passé les 2 mois d’été, et une bonne partie du premier trimestre. A l’époque nous avions tous des lectures et des sensibilités différentes, ce fut un long travail.

                      La Démocratie Lycéenne est aussi un espace assez vivant de réflexion, ou les éléctions sont à un niveau académique et national assez compétitive, loin de leader auto-proclamé.

                      @lafouille et lactias : J’ai lu Noam Chomsky, et j’ai une certaine idée de la fabrique du consentement, de l’expérience que j’ai aujourd’hui des mouvements étudiants, en particulier de celui actuel des IUT, j’ai le sentiment que dans le mouvement lycéen il y a une part relativement incontrôlable, et des débats plus fondamentaux.

                      Julien Dray est par contre l’exemple d’un homme politique de gauche fort peu habile, qui developpe un reseau d’association de "gauche", il s’avére que la "droite" n’a pas le monopole de la tromperie. Je voulais juste essayer de dire que cela ne veut pas dire que le mouvement lycéen est manipulé. Malheureusement j’ai le sentiment que l’amalgame se fait bien trop souvent dans les journaux en ce moment.


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 décembre 2008 19:37

                        	 	 	 	 	 	

                        C’est vrai que les dirigeants des syndicats étudiants n’ont pas de rapport avec les socialistes..... voir le cas Bruno Juliard

                         

                         

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Julliard

                         

                        @+ P@py


                        • JONAS Virgule 22 décembre 2008 21:31

                          @ L’Auteur :

                          Vous avez changé votre CV ? Vous n’aimez pas l’humour (noir) !

                          Toutefois, vous ne manquez pas d’air et vous aimez la plaisanterie, pour dire avec 2 % d’étudiants dans la rue, que vous représentez une légitimité quelconque !

                          Oui, celle foutre le merdier par la force et de profiter de l’inertie d’une majorité d’étudiants qui ne veulent pas avoir des problèmes.

                          Si cette majorité était manipulée, je vous garantis que vos penseurs à la petite semaine, ne suivraient plus les cours pendant quelques jours !

                          Ils n’auraient plus la possibilité de mettre en application vos méthodes démocratiques.

                          Celles de mettre le feu aux poubelles devant les établissements, d’aller en chercher dans les copros voisines (Ce n’est pas grave, c’est les habitants qui paieront les neuves !), Cela pour que le feu soit assez dissuasif pour interdire l’accès à ceux qui voudraient suivre les cours !

                          Arracher les panneaux de signalisations pour les mettre en travers des entrées !

                          Détruire au passage quelques abris bus ?

                          Paralyser la circulation pour empêcher les gens d’aller bosser !

                          Sans compter, qu’ils monopolisent mes collègues Pompiers, qui ne sont très mal payés et qui ont d’autres tâches à faire beaucoup plus importantes.

                          Il en est de mêmes pour les Policiers !

                          Alors, vous vous plaignez des violences policières ! Mais le jour ou nous les parents qui ne payons pas les transports scolaires de nos adolescents et tous les frais de logements et autres, nous allons descendre dans la rue ! Les violences policières vous paraîtront celles de nounous ! OK !

                          Vous commencez à nous les briser avec votre démagogie et un bon nombre de personnes comme moi, pensent la même chose !

                          C’est le calme qui précède la tempête et ne vous réjouissez pas, car c’est sur vos rangs qu’elle va souffler !

                          Au moins vous gueulerez pour quelque chose !

                           

                           

                           

                           


                          • valeuf 23 décembre 2008 00:12

                            @Viriginie : Si je comprends bien le sens de votre enervement, il s’agit de dire qu’un jour les gens qui en ont marre de l’agitation et des manifs vont descendre dans la rue pour en finir "violement avec les perturbateurs" ?

                            Soit ... passons !

                            Sinon, pour essayer encore d’expliquer mon propos. J’essaye juste de dire que le mouvement lycéen n’est pas "manipulé". Que les affaires autour de Julien Dray ne doivent pas discréditer ceux qui aujourd’hui essaye de défendre une école qui ne réponde pas à la loi du marché.

                            Bien sur plus largement, j’aimerais pouvoir répondre aux "idées conçues" sur la manipulation, ou le manque de maturité des lycéens.

                            Sur la manipulation, comme je le disais, elle n’est pas direct. Maintenant personne ne vis en vase clos, et les organisations et lycéens dans la rue se reconnaissent sans doute plus dans les valeurs et les idées défendues par un Benoît Hamon, ou encore un Olivier Besancenot (SUD-Lycée surtout) que celle défendu par un Jean-François Copé ! Ce n’est pas plus compliqué que cela. 

                            Sur le manque de maturité, comme je le mentionais, lisez un texte d’orientation de l’UNL, lisais les communiqués de presse. Allez dans les AG des lycéens, faîtes vous une idée, moi j’ai encore aujourd’hui l’impression que la plupart ont déjà une bonne maturité, même si comme je le dis dans l’article, c’est encore une période ou on se construit politiquement.


                            • JONAS Virgule 23 décembre 2008 11:27

                              @ L’Auteur :

                              Si vous cliquez sur mon logo, vous pourrez vous faire une opinion sur ce que je pense. Je suis un citoyen libre de toutes contraintes politiques. J’exprime ce que je crois.

                              Depuis 1968, la politique est entrée dans l’école, grâce à la Gauche ! La majorité des enseignants adhère à ses idées et une majorité d’étudiants intelligents, peut-être par réflexe rejette cette idéologie, l’émancipation c’est ça aussi.

                              Mais vous n’avez pas le privilège de la manipulation, le Gouverneur et sa suite, ont bien essayé d’obliger les profs à faire porter par des enfants, les victimes de Shoa !

                              Sans l’intervention sensée de Madame Veil, ce serait fait !

                              Cette décision rendez de fait, notre pays responsable de la Solution Finale !

                              Après ! Pour faire une juste mesure, c’est l’esclavage ! Le colonialisme !

                              UMP, PS, vous êtes des malades ! Vous délirez ! Vous êtes en train de faire de nos enfants des SOUS-HOMMES, des repentis permanents, des têtes courbées.

                              Par contre, les Profs, survolent tout ce qui pourrait déculpabiliser nos enfants :

                              Les invasions Maures et Sarrasines, 100 d’occupation du Sud-Est de la France, 100 ans d’occupation romaine, qui nous ont apporté beaucoup de savoir.

                              Les monuments romains, ce sont des esclaves gaulois sous la contrainte des Romains qui les ont construits.

                              Rien sur le côté positif du colonialisme, vous oubliez que la pacification des tribus africaines a mis un terme au cannibalisme qui existait encore il y a moins de 100 ans.

                              Alors votre baratin, vous pouvez le faire avaler à des enfants à des adolescents, mais pas à des adultes cultivés.

                              Vous êtes dont bien des manipulateurs mondialistes, favorable à " l’Internationale Socialiste ", extrême contraire du " National-socialisme ". Si ce dernier était pour la race " pure " supérieure Aryenne ! Vous êtes pour la race hybride supérieure métisse.

                              " Aux mêmes causes, les mêmes effets "

                              En conclusion : Pour faire le mondialisme,

                              vous voulez métisser les hommes et les idées.

                               

                              @ —


                              • jakback jakback 23 décembre 2008 12:46

                                Virgule, vous êtes aux points, merci de les mettrent sur les I.


                              • Le Prisonnier Anne-Marie Gulon 23 décembre 2008 11:47

                                Dray : ça se complique


                                comme Tracfin le mentionne en conclusion de la note très détaillée transmise à la justice le 28 novembre dernier, les interrogations portent sur des versements à l’élu effectués par plusieurs entrepreneurs implantés dans sa circonscription de l’Essonne.
                                La Brigade financière, elle, s’attache surtout à établir la destination de ces sommes. Elle a ainsi découvert que le député possédait une carte de crédit ultraconfidentielle, réservée à un millier de personnes environ, l’élite des grandes fortunes et des collectionneurs : la carte Centurion d’American Express, qui coûte 2000 euros à l’année. En l’occurrence, elle aurait servi à des paiements d’hôtels de luxe, à l’achat de stylos haut de gamme et, surtout, de montres rares, le péché mignon de Julien Dray.


                                • Dabornepanuire 23 décembre 2008 14:19

                                  Bonjour,
                                  Tout ça à l’air de tourner en rond, chacun en juge selon sa chapelle.
                                  On pourrait penser que la situation n’est pas si mauvaise puisque les jeunes se réunissent pour débattre, ont envie de s’exprimer et qu’ils se réfèrent à diverses sources ; mais dans la pratique le doute me parait aussi de mise parce que je n’arrive pas à être rassuré quand notre société moderne prend les bébés à six semaines pour les mettre à la crèche et les lâche ,au mieux, seize ans plus tard, et au pire vingt à vingt cinq ans après ! le Q.I. en est peut-être amélioré mais quand est-il de l’autonomie sous tous ses aspects, de la créativité, de la santé mentale, de l’estime de soi, de l’empathie etc... quand on a subi cet enfermement toujours assorti d’un chef chargé de maintenir l’obéissance et de sanctionner les conformités aux dogmes ? quels besoins de routines se sont installés dans l’inconscient de ceux qui ont été réveillés toujours à la même heure (à l’âge où le sommeil est sacré) et qui ne peuvent jamais savoir ce qu’est la liberté, la liberté de créer car on les assoie sur une chaise et on les enferme, soit dans une salle de classe soit dans un habitat urbain inadapté ? heureusement, d’autres sont en alternance ; ceux-là ont quelques chances de se rétablir et de rééquiilibrer leurs fonctions mentales avec leurs compétences physiques, mais je suis à peu près sûr qu’il est trop tard à cet âge pour que leurs personnalité affective/émotionnelle
                                  se guérisse d’un passé trop lourd.
                                  Quelle époque !


                                  • jak2pad 23 décembre 2008 17:39

                                    foin des lycéens boutonneux qui veulent sécher leur cours de Maths

                                    soyons festifs :

                                    pour détendre l’atmosphère, et remonter un peu le moral de ce pauv ’Julien, si dévoué, si désintéressé, jamais avare d’un encouragement lorsque le ciel était noir, et que les capitalistes sordides bardés de stylos en or massif et de Rollex à 300 fois le SMIC venaient une fois de plus ricaner devant les pitoyables barricades des lycéens pauvres et sans grand avenir,

                                    lorsque la droite arrogante, pillant des comptes en banque dégarnis, ne pensait qu’à ses caprices de collectionneurs et achetait des babioles clinquantes en diamants et en platine, comme par exemple des montres et des stylos, se moquant du RMIste, du SMICard et de la fille-mère déshonorée par le patronat rapace, Julien disait : "touche pas à mon poste !"

                                    Julien était là, et Julien trouvait toujours une issue !

                                    Julien, je souhaite t’offrir ma SWATCH hors d’état, mais vendable à un collectionneur

                                    Julien, ma SWATCH, je te l’offre ! Gratos !


                                    • Ocséna 24 décembre 2008 12:40
                                      Veiller humainement sur Julien Dray.
                                       
                                      Bon ben dans cette période de vide de fin d’année, faudrait quand même pas laisser trop seul notre ami Dray.
                                       
                                      On sait pas ce qui peut arriver !
                                       
                                      Si Julien Dray se flinguait tout le régime sauterait.
                                       
                                       
                                      ************************
                                       
                                      Dis donc Julien, sans insister, t’as bien une arme à la maison ?
                                       
                                      Shiva
                                       
                                      **********************************
                                       
                                      Voir les commentaires sur Betapolitique
                                       
                                      [->http://www.betapolitique.fr/Ordre-desordre-en-politique-l-19737.html ]

                                      • Ocséna 24 décembre 2008 12:42
                                        Accessoire inquiétude
                                         
                                        Il est clair qu’il n’y a déjà plus de responsables français en France pour finir l’année.
                                         
                                        Je ne sais même pas si le Prunier Ministre est encore à Paris !
                                         
                                        Chen
                                         
                                        **********************************
                                         
                                        Voir les commentaires sur Betapolitique
                                         
                                        [->http://www.betapolitique.fr/Ordre-desordre-en-politique-l-19737.html ]

                                        • Ocséna 25 décembre 2008 19:49
                                          Dans la presse, on ne parle plus que de Julien Dray : on l’accuse de tout.
                                           
                                          Restons tout de même raisonnable : Pourquoi Julien serait-il allé tuer ces deux Thailandaises ? 
                                           
                                           
                                          **********************************
                                           
                                          Voir commentaires sur Betapolitique
                                           
                                          [->http://www.betapolitique.fr/Ordre-desordre-en-politique-l-19737.html ]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès