Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Juppé, l’honneur sauvé de l’UMP ?

Juppé, l’honneur sauvé de l’UMP ?

Alors que Francois Fillon s’expose imprudemment à tous les risques, Alain Juppé fait aujourd’hui office de recours raisonnable à la droite, qui a encore les pieds sur terre et un peu d’honneur dans sa poche.

Mais quelle mouche a pu piquer le « prudent » François Fillon, ancien collaborateur de Philippe Seguin, catalogué au registre de la droite sociale ? L’odeur du pouvoir, lui a-t-elle fait perdre tous ses sens ? Après avoir annoncé, qu’il pourrait voter pour le Front National en cas de duel avec le Parti Socialiste, il s’affiche en Russie aux côtés du sulfureux et dangereux Vladimir Poutine, qui fait les délices de Marine le Pen et Gérard Depardieu. A quand les embrassades avec Alain Delon, qui vient de se féliciter de voir le Front national progresser électoralement et devenir le 1er parti de France dans un sondage sur les européennes ?

Enfin sacrilège des sacrilèges, François Fillon déclare qu’il est mieux placé que Nicolas Sarkozy pour l’emporter en 2017 à la prochaine présidentielle. C’est ce que l’on appelle brûler tous ses vaisseaux. Toutefois il lui sera tout de même difficile de faire oublier, qu’il a été pendant toute la durée du quinquennat de Nicolas Sarkozy, son premier ministre, et qu’il a gouverné la France, avec les succès que l’on connait, déficit, creusement de la dette, envolée du chômage, récession etc…

A six mois d’élections municipales à haut risques pour l’UMP, voilà un semeur de trouble qui risque de ne pas bien passer auprès des militants. Il en est un, dont Chirac disait de lui qu’il était le plus doué, Alain Juppé qui n’a pas apprécié et le fait désormais savoir haut et fort. Dans la foulée, pour être cohérent avec lui-même, le maire de Bordeaux ne s’interdit plus de penser lui aussi à l’élection présidentielle pour 2017. Il est vrai que les candidats déclarés, plus ou moins, à droite jusqu’ici sont si pitoyables, que l’on comprend qu’Alain Juppé envisage de saisir sa chance.

D’autant plus, que sa période d’exercice du pouvoir à lui, est si lointaine qu’elle ne risque pas de le gêner dans sa campagne. Il a su habilement se faire oublier, tout en cultivant une image de marque de gestionnaire hors pair de sa ville de Bordeaux.

Par ailleurs le célèbre « droit dans ses bottes » a laissé au fil des années la place à un personnage plus en nuance et surtout plus humain que le lointain 1er ministre qu’il a été.

Il lui reste à passer l’épreuve des municipales et à conserver sa ville de Bordeaux, pour qu’il puisse passer à la vitesse supérieure en annonçant officiellement sa candidature et en y mettant les moyens. Fillon lui a ouvert un boulevard, Copé s’est ridiculisé avec la manipulation des élections internes à l’UMP et Sarkozy est Sarkozy, c’est-à-dire son pire ennemi.

Fillon devrait retourner sur les bancs de l’ENA afin de réapprendre qu’une élection présidentielle en France se gagne toujours au centre, jamais à droite, encore moins à l’extrême droite. Alain Juppé, lui n’a rien oublié de ses cours de sciences politiques et on peut lui faire crédit aussi de son honnêteté politique quant à ne pas franchir certaines lignes rouges.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • le naif le naif 11 octobre 2013 09:10

    Juppé l’homme providentiel, fallait oser... l’auteur vos avez la mémoire courte, moi, je me souviens du Juppé de 1995 totalement autiste et « droit dans ses bottes » et je ne parle même pas des affaires... C’est bon on a déjà donné... Mieux vaudrait pour la France qu’il succombe définitivement à la tentation de Venise

    Je vous cite au sujet de Fillon : "il s’affiche en Russie aux côtés du sulfureux et dangereux Vladimir Poutine, qui fait les délices de Marine le Pen et Gérard Depardieu."

    Ça aussi fallait oser l’écrire, le dangereux Poutine qui a empêcher Normal 1er d’aller faire une grosse connerie en Syrie, nous devrions plutôt lui en être reconnaissant.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 10:17

      @le naïf,


      bien sûr que je n’ai pas la mémoire courte, et je me souviens en particulier de l’affaire de son logement ou de son fils dans le 5ième ...
      et j’ai défiler dans les rues de Paris contre sa politique.
      Mais étant un démocrate, je suis attaché à ce que le débat démocratique se fasse avec des femmes et des hommes aux positions claires sur Le FN et c’est son cas.


    • le naif le naif 11 octobre 2013 11:06

      "Mais étant un démocrate, je suis attaché à ce que le débat démocratique se fasse avec des femmes et des hommes aux positions claires sur Le FN et c’est son cas."

      C’est quoi pour vous la démocratie exactement ???

      Faire des promesses électorales et aussitôt assis dans le fauteuil faire exactement le contraire.. Faire voter par voix parlementaire un TCE que les français ont refusé par voix référendaire ??? Adopter des politiques d’austérité mortifères pour sauver le cul des banques ???
      Aller bombarder la Libye ou fournir des armes aux rebelles d’al Quaida en Syrie ???
      Etc, etc, etc....

      Vous n’en avez pas eu assez, vous en redemandez encore ???

      Vous pensez vraiment que ce sont ces politiques qui depuis 40 ans nous ont amené là où nous en sommes qui vont nous sortir du piège mortifère de l’UE dans lequel nous sommes en train de nous noyer ???

      Moi aussi je suis démocrate et le FN ne vous en déplaise est un parti démocratique, sinon il fallait l’interdire depuis longtemps... Mais on passe son temps à faire systématiquement des procès en sorcellerie pour ne pas parler des problèmes de fond.

      Le problème de fond à mes yeux est le suivant : Est-ce qu’on laisse la France disparaitre dans le projet de l’UE, UE qui elle même disparaitra à son tour dans le maelstrom Etasunien en pleine déliquescence, ou est-ce que nous reprenons notre destin en main ???

      Si vous préférez la deuxième option, il n’y a pas trente six solutions actuellement, par contre si vous souhaitez la première option, je comprend parfaitement votre article, c’est dans les vieux pot qu’on fait les meilleurs soupes parait-il.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 11:47

      « Moi aussi je suis démocrate et le FN ne vous en déplaise est un parti démocratique, sinon il fallait l’interdire depuis longtemps. »


      La parti national socialiste était dit aussi démocratique et les allemands ont élu Hitler...

      Est-ce une raison pour ne pas le condamner ?


    • le naif le naif 11 octobre 2013 13:37

      Difficile d’établir le dialogue, nous sommes en profond désaccord, certes, mais est-ce une raison pour me sortir directement le point Godwin ??

      Soyez sérieux cinq minutes MLP, Phillipot, Chauprade ont-ils quoi que ce soit à voir avec le nazisme ?
      Qui parle de ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du FN ??
      Malek Boutih et notre ami Jaja et ce serait le FN qui serait anti-démocratique ???

      Le clivage droite gauche est un faux clivage, le vrai clivage c’est européistes et/ou mondialistes versus nationalistes et/ou souverainistes. Le nationalisme ou le souverainisme n’impliquant nullement une hostilité quelconque vis à vis des autres Nations, Bien au contraire mais avant tout la possibilité de décider chez nous ce qui nous convient le mieux et de laisser les autres en faire de même. Ce qui n’empêche nullement le dialogue et les coopérations. A ce titre votre saillie contre Poutine est assez révélatrice, Poutine n’est peut-être pas un modèle de démocrate, mais y en a t-il un actuellement ???


    • jaja jaja 11 octobre 2013 14:10

      "Le clivage droite gauche est un faux clivage, le vrai clivage c’est européistes et/ou mondialistes versus nationalistes et/ou souverainistes.« 

      Le vrai clivage et de toute éternité c’est celui qui oppose dominants et dominés, exploiteurs et exploités. Toute autre définition dont la votre n’est qu’enfumage !

      Le mondialisme, la gouvernance mondiale n’est pas prête d’être mise en oeuvre sur un globe divisé où les impérialismes concurrents s’opposent de plus en plus ouvertement . Situation qui nous mènera plus sûrement vers des catastrophes guerrières qu’à un gouvernement mondial fantasmé par l’extrême droite....

      Les nationalistes ne sont qu’une faction politique au service du Capital. »Notre« impérialisme est-il aussi »mondialiste" lorsqu’il exploite la Françafrique à son bénéfice exclusif, qu’il en tire des profits gigantesques et qu’il s’assoit sur le souverainisme des autres Nations ?

      Vous seriez plus crédible en combattant avant tout et partout votre propre impérialisme, celui de la bourgeoisie française, celui sur lequel vous avez le plus de prise, plutôt que de vous lancer dans des chimères qui n’existent que dans certains esprits malades...

      Par ailleurs l’impérialisme dominant, celui des USA, n’est pas en mesure aujourd’hui d’imposer un leadership unique sur cette planète... Seule la guerre pourra un jour modifier les cartes... Autant s’opposer dès maintenant à ce risque en combattant partout nos bourgeoisies nationales, en unifiant les travailleurs de ce monde contre leurs exploiteurs, quels que soient les blocs auxquels ils appartiennent...


    • Gorkk 15 octobre 2013 21:20

      "Le vrai clivage et de toute éternité c’est celui qui oppose dominants et dominés, exploiteurs et exploités. Toute autre définition dont la votre n’est qu’enfumage !"

      Votre affirmation vous place parmi ceux qui considèrent qu’il n’est pas possible de vivre en société sur un pied d’égalité, et au fond vous place du même côté que des exploiteurs : c’est juste qu’à cet instant vous êtes exploité, mais avec cette vision il ne fait nul doute que si vous passez un jour parmi les exploiteurs, vous vous battrez pour les mêmes choses. Cette partie de la société est celle des égoïstes égocentriques, et on y retrouve d’ailleurs une quantité importante des hauts placés dans les différentes associations de défense des minorités (qui en essence veulent juste que leur groupement soit celui qui soit favorisé au détriment des autres, et non l’égalité).

      Ce clivage exploiteur/exploité n’est donc en fait qu’en surface, et une partie non négligeable des personnes qui y participent appartiennent en réalité à cette même catégorie des égoïstes égocentriques, ce qui est un comble quand nombre d’entre eux se revendiquent d’un côté du marxisme ou même du socialisme et de l’autre côté de la foi chrétienne alors qu’ils sont à l’opposé de ces préceptes.

      Le réel clivage est donc entre les égoïstes égocentriques et les altruistes/philanthropes. Mais cela fait malheureusement des dizaines d’années que le combat a été gagné par la première catégorie, et il faudra probablement passer par une destruction totale de notre société actuelle pour que la deuxième est une petite chance de s’imposer.


    • ARMINIUS ARMINIUS 11 octobre 2013 09:17

      Contrairement à l’image qu’il voudrait donner, Juppé est un politique à casserolles comme on les aime... de plus très légèrement condamné pour abus de biens sociaux par rapport à la gravité des faits ! Si c’est ça l’honneur perdu de l’UMP, c’est qu’ils n’ont vraiment pas grand chose en stock !


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 10:19

        Arminius,


        c’est un peu le cas, ils n’ont pas grand chose en effet et Juppé présente l’avantage d’être clair vis à vis du FN



      • Gollum Gollum 11 octobre 2013 09:32

        Moi je me souviens surtout d’un Juppé hyper-narcissique toujours le sourire au lèvre tellement il était sûr de son destin présidentiel...


        Depuis il a un peu appris l’humilité vu sa mise au placard. Je crois que c’est la meilleure chose qui lui soit advenue. Qu’il y reste on sait jamais une rechute est si vite arrivée...

        • devphil30 devphil30 11 octobre 2013 09:37

          C’est le moindre mal à droite car face aux extrémistes , magouilleurs de type copé , sarko sans parler de l’appétit soudain de pouvoir de fillon.


          On peux espérer une candidature de Juppé pour contrer un f haine de plus en plus présent.

          Il ne faut pas affaiblir la droite car cela fait le jeu de l’extrême droite.

          Juppé est le meilleur recours pour 2017 pour représenter la droite 

          Philippe 

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 10:14

            Philippe,


            c’est bien ce que j’ai tenté d’expliquer..... je n’oublie pas le Juppé 1er ministre, il y a bien longtemps, mais on peut changer...


          • superyeti superyeti 11 octobre 2013 10:06

            Un coup de cirage de pompe vers les libéraux solfériniens dans un article, un coup de cirage de pompe vers les ultra libéraux de la droite dans un autre, décidément Mr Pelletier vos priorités sont quelques peu tournées vers un establishment réunissant des voleurs et des menteurs confirmés, je m’aperçois que le bipartisme a encore de beau jour dans l’enseignement universitaire.

            Je mets au même niveau les Hollande, Sarkozy, Ayrault, Fillon, Valls, Copé et autres Voleurs tels que Balkany, Cahuzac ou Tartempion. C’est gens là ne méritent pas de gouverner, tant leurs mensonges et leurs allégeance a un système écrasant les petites gens est flagrant.

            Au sujet des futures élections, la claque risque d’être sévère entre une UMP qui court après un FN anti-européen ayant le vent en poupe et un PS (Parti Scélérat) se pliant aux exigences du Medef, de l’UE et du FMI.
            Pour moi, ça sera NPA ou LO, et si un de ces deux partis n’est pas au 2éme, moi je reste a la maison, le coup du vote utile ou du vote républicain prôné par l’UMPS, ca marchera pas avec moi.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 10:12

              @Superyeti,


              je respecte votre choix et il ne me viendrait pas à l’idée de vous traiter de "sale gauchiste, irresponsable, politiciens en attente d’un grand soir qui ne vient pas...’ ni autres noms d’oiseaux....
              votre haine des sociaux démocrates vous perdra.. ;

              bien à vous
              PS je ne vois pas bien ce que l’université vient faire là


            • Julien30 Julien30 11 octobre 2013 10:20

              La démarche de Fillon de se rapprocher du seul parti de droite en France, le FN, est tout à son honneur. Pour Pelletier comme pour tant d’autres petits soldats du système, tout ceux qui appellent à sortir du clan UMPS sont des indignes et le gars en fini par faire l’éloge de Juppé, le vieux politicard type qui n’a d’autres but que de perpétuer l’ordre politique injuste et dégueulasse dans lequel on vit, pathétique.


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 11:37

                « tout ceux qui appellent à sortir du clan UMPS sont des indignes »


                je n’ai ni pensé ni écrit cela... je n’use pas de ce genre de qualificatif... je comprend parfaitement la crise de confiance actuelle ... et je en peux que constater que les politiques creusent leur tombe..


                je ne fais pas les m^mes choix que vous, je peux me tromper, je n’ai pas l’arrogance d croire que je détiens la vérité, j’avance et je réfléchis comme je peux..



              • Bulgroz 11 octobre 2013 10:56

                Avec un minable 20% d’opinion favorable pour Hollande, une compétence absolument monumentale évidente et toutes les élections partielles perdues pour le PS, il me semble, qu’il serait plus judicieux pour les affidés du PS dont Monsieur Pelletier fait parti, de nous convaincre des miracles du programme Hollande plutôt que de deviser sur les orientations stratégiques de Fillon.

                Je dis ça pour vous, un petit conseil en passant pour éviter que le PS prenne une claque monumentale et historique.

                Enfin, c’est vous qui voyez. Moi, en tant qu’encarté de l’UMP, je suis très favorable à l’anéantissement de la gauche, de toute la gauche.

                Alors, vos exégèses sur les sensibilités de l’UMP, on s’en tape.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 11:38

                  Bulgroz,


                  bien vous en fait... moi je ne m’en tape pas...
                  Serviteur...



                • Bubble Bubble 11 octobre 2013 11:39

                  Fillon devrait retourner sur les bancs de l’ENA afin de réapprendre qu’une élection présidentielle en France se gagne toujours au centre, jamais à droite, encore moins à l’extrême droite. Alain Juppé, lui n’a rien oublié de ses cours de sciences politiques et on peut lui faire crédit aussi de son honnêteté politique quant à ne pas franchir certaines lignes rouges.

                  Les petits aveux, toujours au détour d’une phrase. Vous reconnaissez que l’ENA forme au carriérisme politique, ça ne vous gène pas ?


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 11:44

                    Quel aveux ? Cessez d’extrapoler avec le soucis de nuire, toute ma vie j’ai combattu l’Ena, j’ai alerté parmi les premiers qu’Hollande en composant des cabinets ministériels mâle, blanc et 100% énarques commettait une grave erreur... je ne suis pas l’idolâtre que vous croyez...




                  • gonzales gonzales 11 octobre 2013 18:38

                    revisez vos classiques :fillon n’a jamais fait l’ena il a juste un dea en droit public quant a juppe je pense qu’il ferait mieux de se taire car vouloir etre president quand on a été condamne et prive pendant un an de ses droits civiques et exile au canada pour se faire oublier je trouve la ficelle un peu grosse mais ces gens la ne connaissent pas la honte mais ont un grand mepris pour le petit peuple (lui est enarque (voir son parcours sur wikipedia)


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 19:05

                    Gonzales,


                    merci pour la révision...

                  • ZenZoe ZenZoe 11 octobre 2013 11:42

                    Juppé : vous rigolez ? Cet énarque avec un manche à balai dans les fesses et des casseroles au derrière qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter ?


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 11:44

                      un peu réducteur tout de même.... faites un peu la part des choses..




                    • K2017 Kxyz 11 octobre 2013 13:07

                      l Ump existe encore .
                      57 % de ses sympathisants appellent de leurs voeux une alliance avec le F haine
                      seul Alain Juppé est clair sur cette question..c ’est à son honneur
                      maintenant son bilan de 1er ministre est un triste souvenir ..
                      l Homme a surement changé son exil canadien la changé
                      ses casseroles il a payé on est pas condamnée à vie dans notre pays ..
                      j ai le souvenir que les français ont élu un président décoré de Vichy ..et je m arrête là..
                      la liste étant tellement longue..
                      dans le contexte actuel juppé avec une alliance au centre peut être gagnant
                      mais à combien y aura t il de candidat ..2 3 ...pour l union des médiocres populistes..


                      • foufouille foufouille 11 octobre 2013 14:11

                        vu ton choix, les élections sont inutiles. il suffit de nommer un ploutocrate président


                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 octobre 2013 19:04

                          Quel choix ? tu connais mon choix ?


                        • francesca2 francesca2 11 octobre 2013 18:31

                          Juppé, « le plus intellignet d’entre nous », qui souhaitait vendre Thomson et toute sa technologie aux coréens pour un franc symbolique...........


                          • Yohan Yohan 11 octobre 2013 18:52

                            Juppé c’est le prototype du bon élève de la classe promis à une grande destinée et qui pourtant se rate. Tout le monde le flatte, le vante et lui, comme un con, il y croit et s’y voit déjà/ Résultat des courses, une débandade électorale, un plantage de diagnostic mémorable sur Thomson et pour finir, des démêlés avec la justice et un piteux exil au Canada. Depuis qu’il est revenu en politique, il n’a pas brillé par ses prises de position, tjrs en retard d’une guerre... smiley


                          • jeanclaude 11 octobre 2013 18:51

                            Juppé ? Qui se félicitait encore il y a deux mois de la liquidation de Kadafi ?


                            • Kern Kern 11 octobre 2013 19:21

                              Pelletier

                              Qui prépare son appel à voter pour Sarko en 2017 pour contrer le F’Haine.... !!!!

                              Désir l’a déjà anticipé  smiley

                              http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/en-cas-de-duel-sarkozy-le-pen-desir-voterait-evidemment-sarkozy-7765414580

                              Je me marre.....c’est fou ce que je me marre... !!!!!!  smiley  smiley  smiley


                              • eric 12 octobre 2013 06:25

                                Plan sur la comète. Tout dépendra beaucoup de l’aptitude du gouvernement actuel a ne pas passer complétement a cote de la reprise mondiale et de sa capacité a éviter les sanctions du suffrage universel par des magouilles politiciennes.

                                Sur le premier point, il est nul. Nous nous enfonçons quand les autres s’en sortent un peu.

                                Sur le second, il est tout a son affaire. Et la, il y met de l’energie. Un savant dosage entre faire monter le front, racheter en amont les suffrages de ses allies grâce a des prébendes et avantages divers et éventuellement fortement individualisees (voyez par exemple, comment les ministres verts s’accrochent a leurs voitures de fonction quand 41% de leurs électeurs approuvent la politique actuelle et que ceux de leurs leaders en phase se mettent « d’eux même en dehors du parti »... Il faut dire qu’entre deux période de repos a la Cour des Comptes, Hollande n’a jamais fait grand chose d’autre dans la vie que de gérer ce genre de trucs.

                                Or, il y a de nombreux précédents historiques.

                                Un pouvoir très impopulaire et bordélique se maintenant vaille que vaille. La seconde republique modfiant les regles du suffrage universel, la 4 eme ou les socialo centristes a coup d’apparentements évitent la sanction , Mitterrand introduisant la proportionnelle, etc...
                                Vichy, réunissant une dernière fois ce qui reste de députés pour remettre les pouvoirs réels entre les mains d’administrations ravies de ne plus avoir a rendre compte a des élus, sous la houlette de personnalités a peu prêt exclusivement issues des gauches et du front popu et du militaire prefere de leon Blum, adoube par les précédents, notamment en raison de son anticléricalisme suppose...

                                Le plus souvent, une personnalité, de droite, mais capable de voir au delà des magouilles politiciennes partisanes et un peu féodales, et de son propre parti, en phase avec la majorité de la population, a su incarner un renouveau du pays et une rupture avec les pratiques conservatrices et immobilistes.

                                Je pense que la cause est entendue. Déjà, 9% de l’électorat FdG regrette Sarko, soit 50% de plus qu’au PS ou ils ne sont encore que 6%. On sait qu’il y a plus de gens vraiment et sincèrement a gauche au PC, soucieux de l’intérêt national plus que de prébendes, qu’au PS.
                                Le taux de regret au front est largement plus important que le désir de report sur un socialiste chez les verts.

                                Il est arrive aussi que les magouilleurs parviennent a éviter la sanction, permettant a la France d’entrer dans une période d’immobilisme et de déclin. C’est la performance Mitterrand.

                                A ce stade, les équations personnelles des uns et des autres jouent beaucoup. Il n’est pas sur que Sarko soit vraiment gaullien, mais il est a peut prêt sur, et on l’a vu pendant la campagne, que ni Juppe, ni Fillon ne semblent autant aussi prêt a se battre jusqu’au bout.

                                Il est fortement douteux que Hollande soit aussi machiavélique que Mitterrand. Nommer son pire ennemi pour sauver sa mise et rebrasser les cartes ? Francois 1 a pu nommer Rocard. Vous imaginez Le 2 nommer Segolene ? (Vals, il perdrait trop sur sa gauche).

                                Nan....la seule vraie question, c’est est ce que Nicolas en a encore envie....


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 12 octobre 2013 08:15

                                  yep hallucinant nous vendre la démocrasouille umps avec comme parangon de vertu un apparatchik énarque qui a préféré défendre et taire les magouilles mafieuses du rpr !

                                  Un homme politique condamné et privé de droits civique ! 
                                  Votre démocratie sent les écuries d’Augias , l’étonnant est qu’elle trouve encore quelques éduqués pour nous en vanter les mérites .
                                  Une purge s’avère nécessaire quoique je préférerais une bonne saignée ! 
                                  Asinus : ne varietur

                                  • Luc le Raz Luc le Raz 19 octobre 2013 17:12

                                    Entre le marchand de pains au chocolat, le destructeur du mur de Berlin, le réfugié politique au Québec et le musclé du périnée, je pense honnêtement que l’UMP pourrait se choisir un candidat plus crédible. Balkany par exemple smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès