Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Karachi, l’affaire qui rend fou Sarkozy

Karachi, l’affaire qui rend fou Sarkozy

L’air de Lisbonne au parfum de Karachi ne réussit pas au Chef de l’Etat Français qui s’est une nouvelle fois fait remarquer par un comportement « surprenant » lors du sommet de l’Otan de la semaine dernière. Outre une altercation vive avec son homologue roumain, Nicolas Sarkozy a usé d’une comparaison douteuse à l’égard d’un journaliste qui avait eu l’impudence de revenir sur l’affaire Karachi.
 
La première scène n’a échappé à personne, immortalisée par les caméras de télévision (cf vidéo). Vendredi soir lors de la traditionnelle photo de famille réunissant les chefs d’État et de gouvernement, Nicolas Sarkozy refuse ostensiblement d’ouvrir un dialogue avec son homologue Roumain. Anecdotique certes. Quasi comique même quand Traian Basescu interloqué s’en va raconter la scène à Silvio Berlusconi et que celui-ci à deux reprises met son index sur la tempe pour faire comprendre qu’à ses yeux le président français est …fou.
 
L’épisode prend une tournure différente quand, par la suite, on apprend que le même soir, le président français a été incapable de maîtriser ses nerfs devant une trentaine de journalistes. Les faits sont rapportés par l’incontournable Mediapart et l’Express.
 
Un journaliste revient sur le dossier Karachi et contredit Nicolas Sarkozy en démontrant que celui-ci a donné son aval à la création d’une société-écran luxembourgeoise par laquelle transitaient les commissions dans ce qui s’est transformé en Karachigate. Depuis quelques temps, le président ne cache plus son mépris à l’égard de la presse. Sa dernière prestation télévisée qui a tournée à l’humiliation de ses trois interlocuteurs est à cet égard significative.
 
Cette fois, Nicolas Sarkozy se lance dans un nouveau registre. La réponse présidentielle ou plutôt l’invective, stupéfait l’auditoire : “Qui vous a dit ça ? Vous avez eu accès au dossier ? Charles Million a une intime conviction. Et si moi j’ai l’intime conviction que vous êtes pédophile ? Et que je le dis en m’appuyant sur des documents que je n’ai pas vus (…) “Il semblerait que vous soyez pédophile, j’en ai l’intime conviction (…)“.
 
10 minutes d’emballement dans la même tonalité conclues soudainement par un départ brusque assorti de l’étonnante formule : “Amis pédophiles, à demain“.
Mediapart évoque un président “hors contrôle”. Atterrés et conscients d’avoir vécu une scène “anormale”, les journalistes qui ont fait des prises de son les détruisent après s’être faits rappeler par le personnel de l’Élysée que la conversation était un off.
 
La présidence aura beau tout faire pour relativiser la scène, avancer que le Chef de l’Etat a simplement voulu signifier qu’on ne peut mettre en cause quelqu’un sans preuve, évoquer un président fatigué, l’épisode confirme la fragilité nerveuse d’un homme déjà incapable de maîtriser ses tics en public.
 
Un président poussé à bout par une affaire qui empoisonne doucement mais sûrement son mandat et qui pourtant ne fait que débuter.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • voxagora voxagora 23 novembre 2010 11:26

    La gesticulation du trio est archi-visible des caméras.

    Elle semble le résultat d’une mise en scène. De quoi ? par qui ? Mystère.


    • glopy1 23 novembre 2010 11:31

      Il sera le président qui fait mettre en garde a vue des dangereux contrevenant qui ont dit « sarkozy je t’ai vu » ou interdit des poupée vaudou qui par le nombre reccord de ventes potentielles aurait pu relancer le commerce extérieur et interieur. Ces quelques exemples, comme pour vous dire « ne tentez pas de vous opposer » ou vous risquez l’oppression sourde, ou le procès façon kafka.

      Peu importe, pourvu que toutes ses histoires sortent enfin, ne rêvons pas la France est le seul pays occidental qui invoquera le secret défense pour ne pas a voir a répondre sur des fait évidents, mais peut être ceci suffira a erradiquer cette bavure de la 5 eme république, à savoir l’élection d’une personne manquant de standing et de classe qui doit faire dire « Pauvre France » a De gaulle pompidou et mitterand.

      Sarkozy élu, c’est comme la grèce championne d’europe de football, c’est comme pingeon gagnant le tout de france, ou un prince a new york. rappellons nous de celui qui était le va chercher de baladur, et qui du jour au lendemain devient a l’ecran Charles bronson dans un justicier dans la ville, nous affichant un monsieur répression que même la comédia del arte n’aurait fait aussi grossière. Enfin il devint l’Abée pierre façon judas en mettant en exergue apres la droite la plus bête du monde, « la droite décomplexée », nous lachant le bouclier fiscal avant de poursuivre avec ce qui suivra, la suppression de l’impot sur les grosses fortunes, mais la un peu plus en fourberie (comme scapin).
       
      Il restera celui qui nous fera regretter l’inactif Jacques Chirac. Il ne sera pas le florentin, mais le bouffon a grelot et rolex. Il restera le président qui ne parle pas aux français mais qui « cause aux français ». Il restera le président du travaillez plus tas de feignasses et moi j’aurais 206 % d’augmentation. A défaut d’être le roi soleil, il sera le roi lune, parce qu’il nous l’a mis bien profond. A défaut d’être du siècle des lumières, il sera le quinquénat de la bougie au suif. Il réussira même a inventer le despote non éclairé..

      Le jour ou les citoyens réinventeront la chasse a « court », il risque d’en être la première victime...


      • glopy1 23 novembre 2010 11:33

        modif

        ce président, qui avait pris l’habitude de s’être mis les journalistes dans la poche avant l’élection puis en réinventant la « Terreur » après son éléction, ne comprend pas qu’aujourd’hui les critiques sortent fusent, et fassent feu de tout bois. Ce n’est pas très honnête d’un certain coté car bon nombre de ceux qui soutenaient, bon nombre qui faisaient parti des 54 %, semblent oublier leurs votes et leurs intentions.

        Il sera le président qui fait mettre en garde a vue des dangereux contrevenant qui ont dit « sarkozy je t’ai vu » ou interdit des poupée vaudou qui par le nombre reccord de ventes potentielles aurait pu relancer le commerce extérieur et interieur. Ces quelques exemples, comme pour vous dire « ne tentez pas de vous opposer » ou vous risquez l’oppression sourde, ou le procès façon kafka.

        Peu importe, pourvu que toutes ses histoires sortent enfin, ne rêvons pas la France est le seul pays occidental qui invoquera le secret défense pour ne pas a voir a répondre sur des fait évidents, mais peut être ceci suffira a erradiquer cette bavure de la 5 eme république, à savoir l’élection d’une personne manquant de standing et de classe qui doit faire dire « Pauvre France » a De gaulle pompidou et mitterand.

        Sarkozy élu, c’est comme la grèce championne d’europe de football, c’est comme pingeon gagnant le tout de france, ou un prince a new york. rappellons nous de celui qui était le va chercher de baladur, et qui du jour au lendemain devient a l’ecran Charles bronson dans un justicier dans la ville, nous affichant un monsieur répression que même la comédia del arte n’aurait fait aussi grossière. Enfin il devint l’Abée pierre façon judas en mettant en exergue apres la droite la plus bête du monde, « la droite décomplexée », nous lachant le bouclier fiscal avant de poursuivre avec ce qui suivra, la suppression de l’impot sur les grosses fortunes, mais la un peu plus en fourberie (comme scapin).
         
        Il restera celui qui nous fera regretter l’inactif Jacques Chirac. Il ne sera pas le florentin, mais le bouffon a grelot et rolex. Il restera le président qui ne parle pas aux français mais qui « cause aux français ». Il restera le président du travaillez plus tas de feignasses et moi j’aurais 206 % d’augmentation. A défaut d’être le roi soleil, il sera le roi lune, parce qu’il nous l’a mis bien profond. A défaut d’être du siècle des lumières, il sera le quinquénat de la bougie au suif. Il réussira même a inventer le despote non éclairé..

        Le jour ou les citoyens réinventeront la chasse a « court », il risque d’en être la première victime...


      • Gabriel Gabriel 23 novembre 2010 11:36

        Nous avons confié les clefs de l’asile à un dingue ! Voilà le résultat, chaque jour il se surpasse ...


        • Taverne Taverne 23 novembre 2010 11:59

          Il finira par appuyer sur le bouton ce con-là !

          Ma contribution :

          T’es un pédophile, toi !

          A peine tournée la page du Sarkozy nouveau venu à point nommé avec le Beaujolais nouveau (ne riez pas, c’est comme ça la com), d’un président découvrant le subjonctif et usant des mots avec la plus grande prudence (”il n’est pas exact que…”), voici le vrai Nicolas qui revient. Chassez le naturel, il revient au galop.

          Entendre Sarkozy accuser un journaliste de pédophilie uniquement parce qu’il fait son travail de journaliste n’est hélas guère surprenant de la part de cet individu mal dégrossi. Ce qui pourra choquer plus, c’est la politique de l’autruche du complaisant journal “Le Monde” qui décide unanimement d’ignorer le fait se retranchant derrière l’argument du non-évènement. Argument tout neuf, du sur-mesure pour se défiler et témoigner au prince sa loyauté.

          Un président et trois cloches :

          Mais que faut-il attendre des journalistes des grands médias  ? Rien sans doute. On se souvient de l’intervention télévisée sur le mode “je suis partout” de Sarkozy la semaine dernière. En face de lui, aucune journaliste ! Seulement deux lecteurs de prompteurs et un animateur d’émission comique par ailleurs auteur d’un livre-coup de pouce pré-campagne consacré à des entretiens avec Nicolas Sarkozy en 1995. D’ailleurs, ce ne fut pas une intervention mais une interversion :  Sarkozy posant les questions aux journalistes pour les piéger. Rappelons-nous que ce soir-là déjà Sarkozy, le rhéteur retors, prêta  des intentions à ses questionnés. Pujadas fut désigné comme l’accusateur alors qu’il interrogeait simplement le chef de l’Etat (ça fait drôle de dire çà…) sur la raison pour laquelle il n’était pas intervenu pour venir au secours de la liberté de la presse. Claire Chazal fut carrément accusée de manipuler l’information.

          Le mépris de la presse continue mais certains journaux préfèrent raser les murs et se désolidarisent de leurs collègues pris à partie de manière infecte.


          • Hermes Hermes 23 novembre 2010 15:46

            Cet article du monde, c’est du leche talonette obsequieux et soumis  !


          • iris 23 novembre 2010 12:25

            on se demande pourquoi les employés presse ne se rebelleNT pas devant tant de critiques ??pouquoi ils ne font pas gève des infos politiques ??
            trop asservis -trop peureux- ??


            • kéké02360 23 novembre 2010 13:27

              trop peureux ou trop heureux ! smiley


            • Pyrathome pyralene 23 novembre 2010 12:35

              Il est vraiment malade ce type....
              Quelles sont les possibilités de destitution en France ?.


              • sisyphe sisyphe 23 novembre 2010 12:43

                Ce mec est effectivement dangereux : il manifeste tous les symptômes d’un despote hors de contrôle...


                Quand le masque tombe, le petit Ubu apparaît tel qu’en lui-même... 


                • Nomade 23 novembre 2010 12:47

                  Ca y est, il commence à craquer !
                  Ca va devenir de plus en plus rigolo !
                  Quel bouffon quand même !


                  • sdzdz 23 novembre 2010 13:08

                    Il doit y avoir quelques commanditaires insatisfaits de son absence de maitrise, d’où la pression constante... pour octroyer la place à qui ? DSK ?

                    Il est évident de toute façon que l’UMP est largement prenable sur les « enjeux de fric et de pouvoir », car les arguments se ramassent comme les feuilles en automne.... Encore faut-il savoir les exploiter, ainsi sur la sécurité la gauche ne sait pas faire !

                    cf blog de l’IRC

                    http://www.la-france-contre-la-crise.over-blog.com


                    • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 novembre 2010 13:31

                      Sarko est lâché par ses commanditaires pour DSK, et du coup, le pauvre, il est un peu nerveux. Faut l’excuser, il n’a pas de fortune personnelle comme Berlusconi, si il n’est plus président, il n’a plus rien, le pauvre chéri...


                      • kéké02360 23 novembre 2010 13:52

                        Ouais et c’est pas fini la saga UMP , il y a shorty et ses amis :->

                        Dans la république du président Sarkosy, les fascistes sionistes œuvrent sans complexes


                        La LDJ a tenté dimanche de détruire une exposition photo sur les massacres à Gaza, au Musée d’Art Moderne de Paris, et le CRIF réclame la fermeture de cette exposition.

                        Face à ces attaques, menaces et pressions, il est indispensable ( devoir de mémoire )d’aller le plus nombreux possible visiter cette expo photos dès mardi matin 23 novembre (ouverture à 10 H après la fermeture hebdomadaire du lundi), et encourager la direction du musée à ne pas céder à ces méthodes intolérables.

                        Appliquant le mot d’ordre lancé par le CRIF, une trentaine de voyous dont certains (mais pas tous) encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué dimanche en début d’après-midi le Musée d’Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 - Paris - M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9), pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres d’Israël de décembre 2008 - janvier 2009 dans la bande de Gaza.

                        Les voyous ont tenté d’atteindre la galerie d’exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe Kai Wiedenhöfer. Sans succès : l’accès leur a été barré par le service de sécurité du musée.

                        Ils ont alors perturbé l’entrée des visiteurs en scandant des slogans hostiles à la direction du Musée d’Art Moderne et apposé des autocollants sur lesquels on pouvait lire : « Antisionisme=Antisémitisme politique //A bas l’antisémitisme d’où qu’il vienne //Le palestinisme actif, c’est l’activisme antijuif//Stop au palestinisme antijuif ».

                        Les émules des nazis, n’ont évidemment pas craint, dans leur assaut, de tenter de saccager les multiples oeuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l’enceinte du Musée d’Art Moderne, à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse.

                        Pas plus qu’ils ne se souciaient, quand ils attaquaient la librairie Résistances à Paris en juillet 2009, de savoir si les livres qu’ils détruisaient avaient pour auteurs Mahmoud Darwish ou Primo Levi.

                        le CRIF,est la vitrine « présentable » du lobby israélien en France . Concernant la « Ligue de Défense Juive », on ne savait pas encore, dimanche soir, si elle revendiquerait l’attentat contre le Musée— car c’est le CRIF lui-même qui donné le signal la semaine dernière, en appelant à la suppression de l’exposition, comme on peut le lire sur le site de cette officine :

                        http://www.crif.org/index.php ?page=articles_display/detail&aid=22403&artyd=9


                        RENDEZ VOUS AU MUSEE DES MARDI 23 NOVEMBRE

                        Hommage au martyre du peuple de Gaza, l’exposition de Kai Wiedenhöfer connait depuis son ouverture le 5 novembre un succès mérité, dont a rendu compte la chaîne France 3 dans un de ses reportages :

                         http://culturebox.france3.fr/all/29623/gaza-2010-regards-sur-une-terre-meurtrie-par-kai-wiedenhoder#/all/29623/gaza-2010-regards-sur-une-terre-meurtrie-par-kai-wiedenhofer

                        dimanche matin encore, quelques heures avant l’assaut des voyous, un public nombreux, attentif et recueilli, se pressait dans la salle où sont exposées les terribles photos.

                        C’est pourquoi vous pouvez visiter massivement et toutes affaires cessantes, dès mardi 23 novembre à 10 heures l’exposition « Gaza 2010 », 11 avenue du Président Wilson, 75016 - Paris (M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9).

                        Vous êtes invité également à téléphoner au directeur du Musée, M. Herrgott, au 01 53 67 40 00, pour lui dire qu’il en va de sa dignité de résister au terrorisme, et de maintenir les conditions normales d’accueil à l’exposition Gaza, soit du mardi au vendredi, de 10 heures à 18 heures.

                        Note : en raison de la présence d’une exposition spéciale, l’accès aux collections permanentes (et à l’exposition Gaza) se fait sur le côté du Musée, en passant dans la cafeteria.


                        • sisyphe sisyphe 23 novembre 2010 14:00

                          Je vous conseille de faire un article de cette affaire, et le proposer à la modération d’AgoraVox, le plus rapidement possible ; je voterai pour qu’il soit publié, et de nombreux auteurs également.


                          Pour ma part, je me rendrai demain au Musée d’Art Moderne. 

                          Soutien. 

                        • titi 23 novembre 2010 14:11

                          Je pense que mettre en pature, à tout public, à tout moteur de recherche qui va indexer les pages, le n°de téléphone du directeur du musée, c’est de la connerie pure et simple.


                        • sisyphe sisyphe 23 novembre 2010 14:13

                          Vous dites n’importe quoi ; le numéro de téléphone est celui officiel du Musée d’Art Moderne, disponible sur le site du Musée. 


                        • titi 23 novembre 2010 15:35

                          Il n’empêche.

                          Le mettre à dispo pour les zozos en disant « appelez » , c’est de la connerie.

                          La nénette ou le gars au standard va passer sa journée à repondre à des zozos au lieu de faire son job.


                        • titi 23 novembre 2010 15:36

                          Qui plus est ...

                          Merci de me préciser le rapport avec l’affaire Karachi.


                        • Ronald Thatcher rienafoutiste 23 novembre 2010 15:43

                          Sarkozy = LDJ = sionisme = massacres de Gaza

                          les raccourcis du Kéké sont éloquants, on voit où il veut en venir... il charge la barque et tire au bazookat sur l’ambulance ! assurément un frustré de la religion...


                        • sisyphe sisyphe 23 novembre 2010 16:15

                          Par titi (xxx.xxx.xxx.180) 23 novembre 15:35

                          Il n’empêche.

                          Le mettre à dispo pour les zozos en disant « appelez » , c’est de la connerie.

                          La nénette ou le gars au standard va passer sa journée à repondre à des zozos au lieu de faire son job
                          .

                          Vous êtes chargé de surveiller le travail du standardiste ? 

                          Vous êtes expert en zozos ? 

                          Mêlez vous de vos affaires, et laissez les gens juger par eux-mêmes ; d’autant que vous avez l’air mal outillé pour évaluer la connerie des autres.. 


                        • galien 23 novembre 2010 17:15

                          Mais qu’est ce qu’on s’en fout !


                        • titi 23 novembre 2010 23:47

                          « Mêlez vous de vos affaires, et laissez les gens juger par eux-mêmes ; »
                          Désolé mais quand je vois la bétise crasse qui ressort de ces posts je me pose des questions quant au niveau de réflexion des intervenants.

                          « d’autant que vous avez l’air mal outillé pour évaluer la connerie des autres..  »
                          Ouais c’est vrai... moi la connerie je suis pas équipé alors j’ai du mal à juger. Et vous ? êtes vous compétent ?


                          • glopy1 23 novembre 2010 14:30

                            passez par la redactiond’agorax plutôt que de poluer d’autre discussions, ce sont également des méthodes fachisantes


                          • glopy1 23 novembre 2010 18:07

                            merci pour les juifs de la LDJ qui n’avaient pas l’adresse


                          • Dominique TONIN dume 23 novembre 2010 14:50

                             Ces mêmes journalistes, dont on disait, il y a peu, qu’ils étaient serviles et sous le joug de l’Elysée ? Ou bien ne sont-ce pas les mêmes ? Je pense qu’ils ont compris qu’il valait mieux servir l’intérêt public que celui des politiques. Certainement une question de nombre, mais aussi le fait de la précarité de ces derniers !
                            C’est vrai, NS mérite qu’on lui accorde la présomption d’innocence, la même qu’il avait accordé, en son temps, à Yvan COLLONA ! Comme quoi, même président de la république, on peut être rattrapé par ses propres erreurs !
                            Mais ce n’est pas tout. Rappelez-vous lors du duel télévisé avec SR, qd cette dernière s’était emportée. La réaction de NS a été de dire que pour être présidente, il fallait avoir des nerfs ! Tiens encore rattrapé par ses paroles le NS !
                            Mon analyse est la suivante : c’est qu’un gusse qui perd son sang froid, comme c’est le cas de NS, non seulement n’est pas serein, mais aurait certainement des choses à se repprocher. Car moi, si je n’ai rien à me repprocher, rien ne peux m’atteindre, car votre conscience est en paix et vous rend donc ZEN.


                            • asterix asterix 23 novembre 2010 15:04

                              Sarko l’acoquiné pas ZEN ? Casse-toi, pauvre con !
                              Excuse-moi, j’ai perdu mon sang-froid...


                            • wesson wesson 23 novembre 2010 22:49

                              Bonsoir Dume,

                              « Ces mêmes journalistes, dont on disait, il y a peu, qu’ils étaient serviles et sous le joug de l’Elysée ? »

                              ils sont serviles ET sous le joug de l’Élysée.

                              Ils ont mis plus de 3 jours avant de parler de l’affaire, et encore avec une pudeur de violette. Pas un mot non plus d’ailleurs sur la vidéo - effacée - de ce charmant épisode.

                              Et la réaction de la profession : en gros rien, ils disent tous en cœur « propos off, circulez il n’y a rien à voir »

                              Imaginez seulement que ces propos aient été prononcés par Mélenchon, et vous auriez vu le cirque !


                            • goc goc 23 novembre 2010 15:47

                              les relations du nain avec la presse, ce n’est pas nouveau
                              rappelez-vous sa première conférence de presse avec le traitement « plus bas que terre » du journaliste Joffrin
                              lequel journaliste continue à servir la soupe au pouvoir, comme si de rien n’était

                              alors forcement il doit se dire qu’il est irrésistible et qu’il a toute la presse à ses pieds et léchant ses pompes avec frénésie

                              Du coup, nabot1er a du mal à admettre qu’on puisse se rebeller contre sa grandeur. Et comme ce genre de comportement n’est pas prévu dans son « presse-plan », il est incapable de réagir intelligemment et le fait de façon instinctive, brutale et vulgaire, bref tout à son image.


                              • glopy1 23 novembre 2010 16:18

                                ces gens sont sur de tels pieds d’estal, flaté en permanence avec de veules laquais serviles, qu’ils ne peuvent même pas toléré qu’on leur prete d mauvaises intentions, même quand on peut se douter qu’il y a eu rétro commission et que tout n’est pas joli joli dans le monde de la politiquee, surtout quand on vend des armes


                                • Altair 23 novembre 2010 16:54

                                  Pour le coup de l’index sur la tempe de Berlu, qui vous dit qu’il parle de notre cher président ????  smiley


                                  • glopy1 23 novembre 2010 17:17

                                    tout a fait d’accord, je ne pense pas qu’il parlait de sarkonul


                                  • pp77www 23 novembre 2010 21:23

                                    Parce que pensez que si l’autre homologue italien de Sarko s’adressait au Président Roumain, ce dernier ce serait mis à rire ?

                                    J’en doute !


                                  • galien 23 novembre 2010 17:04

                                    Il est si facile de tuer au nom de la pédophilie, Outreau ça vous rappel un truc.

                                    C’était une menace pas du tout gratuite envers tous ceux qui seraient à la recherche des responsabilités dans cette affaire.


                                    • keiser keiser 23 novembre 2010 17:21

                                      Si Berlusconi trait de fou le petit père de people , alors ce doit être juste car il en connait un rayon en bouffonnerie .
                                      C’est là , à mon avis , une parole d’expert qui en matière de débilités , sait de quoi il parle .

                                      A midi , une seconde sur le discours au Maires de France , consternant ... Quel talent !
                                      Ces Maires , tous des ...
                                      Mais il va les mettre au pas , non mais !


                                      • goc goc 23 novembre 2010 18:00

                                        Cette affaire est bien plus grave qu’il n’y parait, car on est devant un délit majeur de la part d’un président de la république

                                        car n’oublions pas que déjà cet individu, qui occupe la fonction de « 1er magistrat de France » s’était permis de traiter de « coupable » Dominique Collona, avant même que ne se déroule son procès, c’est à dire qu’il a bafoué en toute impunité, les droits les plus élémentaires de la justice, ainsi que la présomption d’innocence

                                        il faudrait rappeler au nabot qu’au lieu de donner des leçons aux autres, il ferait mieux de faire son boulot et surtout de respecter la constitution et les lois de la République.

                                        Les propos du nain a Lisbonne envers le journaliste sont très graves, car s’il prend exemple sur un ancien ministre (charles Millon) qui parle de « d’intime conviction », pour faire la même chose, il oublie un détail de poids, c’est que Millon n’est plus ministre, et surtout il n’est pas le 1er magistrat de France.

                                        Comment peut-on admettre de la part du Président de tous les français qu’il puisse faire des accusations directes envers un citoyen, sans aucune preuve, et sur la simple base d’un soupçon

                                        honte à lui !!!!


                                        • henri1947 23 novembre 2010 19:12

                                          Tout le monde sera d’accord pour dire que s’il n’est pas fou, il est au moins un peu félé.

                                          Quand on voit le film cela parait clair que Berlusconi à deux reprises montre que Sarko est malade de la tête au président roumain qui vient de le quitter. C’est quasiment sûr qu’ils parlent de lui , ; c’est mon intime conviction. Certains le défendent en disant bien sur que l’on a pas de preuve.
                                           Mais çà fait un peu honte à ce qui me reste d’égo national bien mal représenté.


                                          • furio furio 23 novembre 2010 20:02

                                            On va j’espère s’occuper « tout spécialement » de ce type en 2012 après l’avoir viré comme un malpropre. On va s’occuper de « ses affaires », de « sa retraite »,..aucune pitiè pour ce sale type qui a déshonoré la fonction de Président. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès