Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’abstention : un acte démocratique ?

L’abstention : un acte démocratique ?

Comme toujours, quand une réaction saine et populaire surgit et fait gripper la magouille politique bien huilée, des voix s'élèvent pour essayer d'éviter le désastre prévisible. Pour inverser la tendance, un seul recours proposé : les foudres de la justice. Déterminons les vraies responsabilités. 

Bernard Larguèze

C'est un député, de surcroît écologiste, qui a eu cette idée saugrenue : rendre le vote obligatoire avec sanction pénale à la clé. Quelle grosse tête : punir la victime ! 

L'honorable parlementaire, dont l'innocence fait rêver, livre même la raison de l'abstention, c'est parce que, dit-il, "ON NE FAIT RIEN". Il a raison puisque cette manifestation démocratique sanctionne le Pouvoir en place : fiscalité étouffante qui empêche toute reprise économique, mauvaise volonté de résoudre le problème des retraites par une unification des régimes (également celui des parlementaires). Sans oublier les promesses en l'air concernant notamment les logements, dont la fin de crise est toujours reportée au quinquennat suivant.

Que de motifs pour être abstentionniste !

Ne dit-on pas que les élections sont du pain bénit permettant de se débarrasser d'une équipe estimée non performante et la remplacer par une autre, prometteuse. Après plusieurs expériences négatives, les citoyens se sont aperçus que ce discours angélique n'est plus adapté à la politique telle qu'exercée actuellement où magouilles, mensonges, combines, corruptions font trop souvent la une des journaux. 

Sans oublier le mensonge politique consistant à promettre et à ne rien réaliser (ou si peu), à prendre des mesures fiscales ou liberticides non prévues dans le programme et, pour des gros enjeux, comme les traités commerciaux Union Européenne/Etats-Unis, Canada, tenir les accords sous le sceau du secret, donc en les cachant aux citoyens alors qu'ils auront des effets négatifs sur l'économie européenne. Tout un ensemble qui n'incite pas particulièrement à déléguer notre pouvoir souverain.

La proposition du député-vert est primaire. Elle vise à transformer en délit une saine réaction populaire, de surcroît légitime, provoquée par le non-respect des engagements des élus.

Le taux d'abstentions augmentant à chaque consultation prouve, non pas le j'm'en foutisme, mais le réveil du peuple-souverain qui n'est plus d'accord avec les changements qui lui sont imposés

On tire à boulets rouges sur l'abstention qui, quoi qu'on pense, a donc une signification car, même s'il y a des citoyens désintéressés, il y a aussi des protestataires qui ne se reconnaissent ni dans les candidats, ni à l'intérieur du système politique proposé. La démocratie permet à chacun de s'exprimer, abstention comprise.

Mais l'abstention c'est aussi un baromètre qui rappelle aux maîtres éphémères qu'ils sont sous contrôle ? C'est aussi une soupape qui libère un peu la tension. Ne pas en tenir compte serait s' attendre à d'autres réactions. A 70% d'abstentions le peuple pourrait descendre dans la rue et, qui sait, armé de piques. 

L'abstention pose, certes, un problème qui pourrait être maîtrisé si l'on redonnait de la vertu aux fonctions électives : Donner aux citoyens les moyens légaux pour actionner en justice les parjures, les combinards, les corrompus. Rendre inéligible à vie tout élu poursuivi en justice durant l'exercice d'un mandat et ayant fait l'objet d'une condamnation devenue définitive. N'ouvrir la voie parlementaire qu'à des candidats justifiant d'au moins cinq ans d'activité économique ou manufacturière. Fixer à 70 ans la limite d'âge pour exercer un mandat représentatif. Réduire de moitié le nombre d'élus, dans toutes les instances représentatives, ce qui ferait autant d'économies pour le budget de l'Etat et un soulagement fiscal pour les citoyens. 

Pour redonner ses valeurs au suffrage universel, il devrait être reconnu également de consulter le peuple par référendum, en en facilitant l'accès, sur tous projets de réforme sociétale, par exemple : le MPT, la régionalisation, l'immigration, la réforme de l'organisation de la Santé, la "refondation" de l'enseignement, la retraite, etc.

De ce qui précède on peut conclure que l'abstention est un geste hautement démocratique car porteuse d'un message intrinsèque aux candidats et leurs partis. Pourquoi ? parce que les candidats obéissent tous, eux mêmes, à des donneurs d'ordres de la mondialisation et aux magnats de l'argent-dette, représentés dans le Gouvernement actuel. Le message "abstentionniste" est donc également pour eux et peut se transformer en réactions violentes, même très violentes. Ce pourrait être le cas, par exemple, si l'épargne individuelle était pillée, pour rembourser une dette factice (ou ses intérêts), considérée comme une escroquerie, car constituée de monnaie de singe. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 18 mars 2015 13:46

    voici une petite vidéo sur l’ abstention ;; ;;
    .
    voir : VOTER C’EST ABDIQUER


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 20:17

      @Robert GIL - Honnêtement, cette vidéo n’est pas terrible, en voici une autre, certes plus longue (46 minutes), mais passionnante : j’ai pas voté.


    • colere48 colere48 18 mars 2015 13:52

      L’auteur de cet article ne mérite pas de vivre dans une république
      Voter est un devoir démocratique
      C’est en prêchant ce genre d’inepties qu’on se retrouve avec des « facho-nazi » au pouvoir à plus ou moins courte échéance !!!  smiley  smiley


      • bibou1324 bibou1324 18 mars 2015 14:23

        @colere48
        Faudrait définir démocratie d’abord. Il me semble qu’une démocratie c’est quand le peuple gouverne. Donc quand le peuple prend des décisions. Donc qu’il ne choisi pas entre plusieurs parti, mais qu’il statue sur chaque décision politique.


        De par cette définition, le vote est tout sauf un outil démocratique. C’est un pouvoir de contrôle, obligeant les citoyens à choisir entre une dictature du PS, une dictature de l’UMPS, une dictature du FN ou une dictature de je ne sais quelle gauche. Pour donner l’illusion du choix. Alors que l’ensemble des citoyens appartenant à un parti politique, c’est environ 0,8% des français. Donc une infime partie de la population, qui ne devrait avoir le droit d’exercer aucune autorité, dans une démocratie.

        Dire non au vote, c’est dire non à la dictature des partis politiques, c’est être pour la démocratie.

      • tRivi 18 mars 2015 16:12

        @bibou1324

        « Voter est un devoir démocratique », vous confondez devoir et droit ! 

        De plus le système électoral en France est fait pour valoriser et pérenniser la dictature des partis comme vous le dites plus bas. Le non choix est aussi l’affirmation d’un refus des individus présent aux élections. 

        Le problème n’est pas le vote obligatoire ou non, mais la force accordé aux votes blancs et nuls dans une élection ! Vous pouvez bien rendre les votes obligatoires aujourd’hui, et vous constaterez que les résultats ne bougent pas d’un iota si on ne donne pas sa place aux votes blanc et nuls !

      • tRivi 18 mars 2015 16:14

        @tRivi


        Mon message ne s’adresse pas à Bibou bien sur mais à Colere ^^

      • colere48 colere48 18 mars 2015 17:25

        @bibou1324
        Dire non au vote, c’est dire non à la dictature des partis politiques, c’est être pour la démocratie.

        Total non sens, contre sens historique, Cet inversement des valeurs est absurde et mortifère pour la démocratie et la république. Attendons nous au pire avec de tels raisonnements ! 
        je confirme smiley smiley smiley


      • Daniel Debrus Daniel Debrus 18 mars 2015 21:21

        @bibou1324
        entièrement d’accord,bravo


      • bernard bernard 18 mars 2015 14:30

        Étrange, très étrange que ce soit ceux-mêmes qui sont plus que souvent absent à l’assemblée nationale (pour faire ce pourquoi ils ont été élus) qui veuillent obliger les autres à « répondre présent » lors de consultations...

         
        fussent-elles nationales, régionales ou autres.

        Il n’est pas étonnant que le premier parti « politique » de notre « beau pays » soit les abstentionistes.
        Et il grossit, grossit, grossit, grossit, grossit, grossit...

        Et cette...proposition de rendre le vote obligatoire risque de ne pas arranger la chose.





        • zygzornifle zygzornifle 18 mars 2015 17:18
          quelques citations d’actualité :

          il est déjà dur de subir ses chefs, il est encore plus stupide de les élire....
          VOLTAIRE : « la politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »......

          Fréderic Dard  :Les idées politiques, ce sont celles qu’adoptent les gens qui n’ont pas d’idées à eux.

          Un politique planté devant son miroir croit qu’il réfléchit, alors que c’est le contraire.

          Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier.


          • zygzornifle zygzornifle 19 mars 2015 08:03

            @zygzornifle


             je vois qu’ils y en a qui n’aiment pas les citations des gens intelligents ......

          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 mars 2015 17:57

            L’abstention signifie que le peuple a pris conscience du leurre démocratique  : Il n y a plus d’enthousiasme comme ce fut le cas dans les décennies passées !

            Les médias ont remplacé les responsables politiques, ce sont eux qui « sondent », qui « travaillent » les électeurs, qui choisissent le « vainqueur » des cirques électoraux et même qu’ils décident du « score final »  ! Tout semble se jouer d’avance si on ajoute les fausses promeses qui font saliver les plus crédules et bien sur la corruption. Les peuples ont fini par comprendre qu’ils ne choisissent pas qu’ils ne choisissent rien, ils sont victime du leurre démocratique qui leur est imposé en guise de démocratie !

            Mais comme il faut toujours un responsables et des responsables politiques, comme le cirque électoral ne présente pas un candidat unique, alors il y a un moyen d’imposer le changement :

            NE PLUS VOTER POUR CEUX QUI ONT TRAHI : Changer le personnel politique et imposer une autre culture politique celle qui met en avant les lois justes et celle qui contraint le responsable politique à être au service de l’intéret general sans avoir à miioter les mirages et les utopies : L’humanité est vraiment fatiguée de toutes ces idiotie de la politique irresponsable !!!


            • Allexandre 18 mars 2015 22:51

              @Mohammed MADJOUR
              « NE PLUS VOTER POUR CEUX QUI ONT TRAHI.. » et ne pas voter non plus pour ceux qui trahiront demain.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 mars 2015 17:11

              @Allexandre

              Présomption d’innocence...


            • Allexandre 20 mars 2015 10:35

              @Mohammed MADJOUR
              Chat échaudé craint l’eau froide...


            • Allexandre 18 mars 2015 19:28

              On nous a appris que le suffrage universel était le symbole premier de la démocratie. Et nous l’avons cru. Mais aujourd’hui, la multiplicité des échanges via internet, a permis à de nombreuses personnes d’échanger des idées et de prendre conscience de la supercherie que le droit de vote représentait. Loin d’être un acte de liberté, il est un outil d’asservissement. Nous ne savons pas toujours pour qui ou quoi nous votons. S’abstenir est un moyen de dire que nous ne voulons plus être complices de cette mascarade. Inutile de faire appel à nous au nom d’un soi-disant front républicain, nous ne marchons plus dans ces combines. A force de prendre les citoyens pour des cons, on finit par voir ce que les cons sont aussi capables de faire du peu d’intelligence qu’ils possèdent !


              • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 20:26

                @Allexandre. Voir le livre d’Olivier Christin, « Vox populi : une histoire du vote avant le suffrage universel ». Plusieurs professeurs de sciences politiques mettent en cause l’histoire du vote et de la démocratie telle que nous l’avons apprise. Olivier Christin montre que la science du vote la plus élaborée a été développée... au Vatican ! Loïc Blondiaux, spécialiste des processus participatifs, dit que l’élection produit l’oligarchie.


                On peut aussi regarder les vidéos d’Anne-Emmanuelle Bourgaux


              • Daniel Debrus Daniel Debrus 18 mars 2015 21:33

                @Allexandre
                excellent,je me suis deja fait avoir,mais maintenant c’est terminé


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2015 21:12

                Les élections actuelles sont une arnaque, puisque seuls les Partis politiques « adoubés » par le système passent dans les médias. Les autres sont censurés. (UPR et PRCF)

                Les électeurs ne peuvent pas voter pour des Partis politiques qu’ils ne connaissent pas.

                Les résultats sont courus d’avance : aux élections présidentielles, tous les candidats (sauf Bayrou), sont arrivés dans l’ordre exact des temps de paroles médiatiques. Ce sont les médias qui font les élections.

                L’UPR présente des candidats dans 14 cantons.

                Plutôt que de s’abstenir, rien ne vous empêche de photocopier des bulletins de l’ UPR ou ceux de votre choix. Ils seront comptabilisés comme nuls, mais au moins, dans les bureaux de dépouillement, ils sauront ce que pensent les électeurs.

                Exemple de bulletins, vous pouvez même en mettre plusieurs dans la même enveloppe.


                • Daniel Debrus Daniel Debrus 18 mars 2015 21:36

                  @Fifi Brind_acier
                  c’est quoi UPR ?


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2015 21:47

                  @Daniel Debrus
                  Bonne question !
                  C’est un Mouvement de rassemblement autour d’un programme CNR, pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, de manière unilatérale et définitive. Retrouver la souveraineté pleine et entière.


                  Le site de l’ UPR est le 2e site politique le plus fréquenté de France.
                  Mais l’ UPR est censurée depuis 8 ans par les grands médias.
                  Bonne soirée !

                • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 mars 2015 22:52

                  Bonjour Daniel Debrus,
                  .
                  Vous avez posé la question c’est quoi l’UPR ?
                  .
                  Vous devez plutôt poser la question :
                  Pourquoi les grands médias boycottent t-ils un partie politique qui compte 7379 adhérents à jour de leur cotisation ?
                  C’est pour cause, car l’UPR est un véritable partie politique anti-système.
                  L’UPR souhaite restaurer la pluralité médiatique et nous proposons entre autres de nationaliser TF1 !
                  77% des français ne fait plus confiance aux médias. http://www.ozap.com/actu/77-des-francais-n-ont-pas-confiance-dans-les-medias/451234
                  .
                  L’UPR est un partie politique qui est attaché aux valeurs républicains, c’est à dire au maintien des services publics. Nous voulons garantir une justice sociale et restaurer la souveraineté de la France.
                  .
                  L’UPR s’oppose fermement au modèle ultra-libéral de la mondialisation, modèle américain qu’on est entrent à nous imposer. Nous nous opposons entre autres au TTIP !
                  .
                  L’UPR est un partie politique qui défend l’artisanat en France, qui veut protéger l’agriculture française, nous devons soutenir les vrais créateurs d’emplois c’est à dire les PME’s et pas les multinationales qui raflent les aides européennes sans y contribuer à financer les services publics (évasion fiscale, imposition bien moindre que les PME’s). Au lieu de soutenir des banques privées qui prennent la bourse pour un casino royal nous voulons soutenir l’économie réelle, pas la spéculation.
                  .
                  L’UPR veut entre autres restaurer le pouvoir de la banque de France pour lui permettre de financer les projets de l’état, privilège qui à été retire par la loi dit « Rothschild » du 3 Janvier 1973.
                  .
                  L’UPR et le PRCF partagent la même analyse sur un point essentiel qui est celui qu’il faut restaurer la souveraineté de la France, c’est à dire rendre aux hommes politiques le pouvoir qui à été confisque par la commission européenne due au TUE et TFUE.
                  80% des lois aux quelles nous sommes soumises émanent de la commission européenne ou siègent des gens qu’on à pas élu et ils bénéficiant d’une dite « auto-immunité » contre des éventuelles poursuites juridiaques, et qui devront rendre compte à personne. Bref l’UE à un fonctionnement totalement anti-démocratique. Le parlement européen n’a pas véritablement le pouvoir de proposer ses propres lois, ou de refuser l’adoption de celles qui lui déplaisent ! Cela veut dire que nous, les citoyens de l’UE, votons pour des députées européens qui n’ont pas de véritable pouvoir !
                  .
                  L’UPR est un partie politique qui comptabilise au moment ou j’écris ses lignes 7379 adhérents avec une croissance quasi exponentielle donc nous avons plus d’adhérents que l’NPA mais beaucoup moins d’accès aux grands médias
                  .
                  L’UPR comme le PRCF sont des parties politiques anti-système !

                  L’UPR est le seul partie politique en FRANCE qui à inscrit dans sa profession de foi à s’engager à
                  1. quitter l’UE
                  2. quitter l’EURO
                  3. quitter l’OTAN qui est une organisation criminelle
                  .
                  La profession de foi est le programme d’un partie politique au quel il s’engage, par écrit, à mettre en place une fois élu ...
                  .
                  Je vous invité à lire le document suivant :
                  http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-web.pdf
                  .
                  Puis notre programme
                  http://www.upr.fr/wp-content/uploads/presidentielles/Programme-Liberation-Nationale.pdf
                  .


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 mars 2015 21:47

                  Bonjour,
                  .
                  Je pense tant que le vote blanc n’est pas pris en compte, c’est à dire comptabilisé dans le résultat donc exprime en pourcentage à coté des autres votes dit « valides » l’abstention reste une forme d’expression de vote légitime.
                  .
                  L’UPR fait la proposition suivante dans son programme :
                  Reconnaître le vote blanc comme un vote à part entière.
                  Annuler le scrutin et convoquer de nouveau les électeurs en cas de cote blanc majoritaire, avec interdiction aux candidats du votre précédent de se présenter.
                  Voire notre programme page 18

                  .
                  Une fois cet dispositif mis en place, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, il n’y aura plus d’excuser à ne pas aller voter.
                  .
                  C’est un dispositif hyper puissant, sachent que les abstentionnistes sont le premier partie de la France la plupart des candidats devront dégager... si ils voteront blanc pour exprimer leur méfiance envers les parties politiques traditionnelles.


                  • Stupeur Stupeur 18 mars 2015 22:48

                    @eau-du-robinet
                     
                    Si le vote blanc obtient 50,1 % des voix, le meilleur candidat 40 %, et tous les autres candidats des petits scores (moins de 5%), le meilleur candidat ( avec 40 % des voix) se fait éliminer et n’a plus le droit de se représenter ? Il se fait éliminer de l’élection (sans avoir le droit de se représenter) alors qu’il a très largement devancé les autres candidats ?


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 mars 2015 23:46

                    @Stupeur

                    voire ma réponse de 23:45


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 mars 2015 23:45

                    Bonjour Stupeur,
                    .
                    Merci pour votre question smiley
                    .
                    Dans une élection dit démocratique c’est le partie politique ou le candidat qui obtient le plus de voix qui élu.
                    .
                    Dans votre exemple une majorité de gens ce sont opposé aux « programmes des toutes les candidats » il est donc tout à fait normal comme ils ont échoué qu’ils devront être écarté du pouvoir !
                    .
                    50.1% de gens ont dit on ne veut pas du candidat qui à eu 40% !
                    Qu’est qu’il y à de choquant pour vous la dedans qu’on élimine un candidat donc la MAJORITÉ des électeurs ne veulent pas ? 

                    Franchement pour que cela ce produit (50.1% voire plus) il faut que le candidat ait présenté un projet vraiment misérable ! Nous n’avons pas besoin des gens qui proposent des projets misérables !!!
                    En France il y à plus de 75 000 000 millions d’habitants et croyez moi on à un réservoir énorme pour trouver des candidats valables.
                    .
                    Il faut écarter des gens du pouvoir donc les électeurs ne veulent pas !
                    .
                    Les hommes politiques devront servir le peuple, c’est à dire être au service des électeurs, et pas comme aujourd’hui ou nous signons un chèque en blanc et ou nous désignons nos maîtres !
                    .
                    Je me permet de vous présenter une autre point intéressant de notre programme.
                    Instaurer l’équité du financement public pour les activités politiques.
                    Ce financement sera strictement proportionnel aux voix reçues à chaque élection, décomptées dès la première voix.
                    Voir la page 18 de notre programme : http://www.upr.fr/wp-content/uploads/presidentielles/Programme-Liberation-Nationale.pdf
                    .


                    • Stupeur Stupeur 19 mars 2015 13:35

                      @eau-du-robinet

                      Bonjour !
                       
                      Je crois qu’en France il y a environ 65 millions d’habitants (pas 75 millions) smiley
                      (il faut aussi enlever du réservoir-de-candidats les personnes mineures - quelques millions - et les habitants n’ayant pas la nationalité française ?)
                       
                       Trêve de plaisanterie, ce qui me dérange un peu, c’est le fait d’éliminer un candidat à 40 % des voix (sur une élection nationale ça représente pas mal de millions d’électeurs ayant voté pour lui...), qui se retrouve donc traité (éliminé) comme s’il n’avait obtenu que quelques milliers, voire quelques centaines de voix...
                       
                      « Il faut écarter des gens du pouvoir donc les électeurs ne veulent pas ! » : oui, ça se comprend, néanmoins dans le cas évoqué au-dessus on écarte un candidat qui a reçu des millions de voix. On élimine donc un candidat que des millions d’électeurs voulaient...
                       
                      On peut sûrement creuser le sujet pour améliorer ça... smiley
                       
                       


                    • Komvouzémoa 19 mars 2015 03:37

                      L’UPR pourrait organiser une manifestation pour l’instauration d’un vrai référendum, çà lui ferait un bon coup de pub, et c’est rassembleur.
                      Ou çà sert encore à rien.
                      On pourrait trouver curieux qu’il n’existe qu’une seule solution et que chacun à la sienne et trouve que les autres sont mauvaises.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mars 2015 08:40

                        @Komvouzémoa
                        Toutes les propositions de l’ UPR sont dans le programme :
                        - vote blanc de plein exercice
                        - référendum d’initiative populaire
                        - interdiction du cumul des mandats
                        - interdiction des lobbies
                        - contrôle régulier des conflits d’intérêts
                        - Inéligible à vie tout responsable public condamné pour corruption
                        - 2 mandats non renouvelables
                        - rétablissement du crime de Haute trahison
                         etc


                      • gogoRat gogoRat 19 mars 2015 11:27

                         Très inquiétant contresens sur l’idéal démocratique cette lubie de vouloir obliger à voter !
                        Rien qu’en s’en tenant à la plus élémentaire logique, il est clair que cette idée est de la nature du diktat incohérent :
                        - Comment des individus libres et égaux en droits pourraient-ils être tenus (et par qui ? !!) de cautionner tous ensemble la même proposition ?
                         Car, avant de cautionner la proposition d’un candidat, le fait de voter cautionne d’abord le principe du vote, puis la technique très particulière du système de vote proposé !!
                         Or, déjà, depuis au moins la mise en évidence du « paradoxe de Condorcet », les mathématiciens savent que toute technique de vote est très piégeuse quant à l’estimation d’une mesure des préférences .
                         Pour que chacun soit libre de choisir, il est absolument nécessaire que la technique-même d’évaluation de la « volonté générale » puisse être contestée ... et boycottée !

                         Cette idée de vouloir obliger à voter est d’autant plus suspecte (d’un fort a priori dictatorial) quand elle n’est pas assortie d’un débat sur les techniques et consensus supposés concernant l’évaluation de la « volonté générale » ( qui ne se réduisent pas à la Constitution officielle, mais l’évoquer, au moins, serait un début de conscientisation ).

                        Question liée :
                         quand ou comment avez-vous, personnellement, cautionné l’actuelle Constitution ?


                        • Remaud Jean-Charles Remaud Jean-Charles 19 mars 2015 13:11

                          Voter pour qui ? Des représentants de ce système ? Comment croire dans les promesses du PS ou de l’UMP ? Sombrer vers les extrêmes ?


                          La question n’est pas de savoir s’il faut ou non aller voter. 
                          La question est comment nous organiser ? Apporter nous-même une solution à ce système à bout de souffle.
                          Aujourd’hui il ne reste que nous citoyens français pour rendre possible ce qui ne l’est pas encore, à savoir soumettre ces politiciens aux règles, aux contrôles et aux sanctions indispensables pour renouer avec l’exemplarité au service de l’intérêt général.

                          Jean-Charles Remaud
                          auteur de « Remercions nos politiques* * Une bonne fois pour toutes ! »

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mars 2015 20:16

                            @Remaud Jean-Charles
                            Merci pour votre livre, je crois que vous posez les bonnes questions.
                            Mais dans le cadre européen, les décisions importantes ne se prennent plus à Paris, mais à Francfort, à Bruxelles et à Washington pour le FMI et l’ OTAN.
                            Par des Instances non élues, hors de portée des citoyens. On le voit en Grèce.


                            Nos gouvernements ne sont plus que les marionnettes qui appliquent des décisions prises ailleurs.
                            Il faudrait d’abord revenir à la souveraineté, en sortant de l’ UE, pour que les décisions soient prises en France. 

                          • soi même 19 mars 2015 14:18

                            @ Bernard Larguèze, il est vrai que cela à de quoi rester pantois à cette proposition de se député qui reconnaît que l’abstention et due par ce que les élus ne font riens et de l’autre propose de pénalisé les absentéiste  !

                            Si ce n’est en prennent se phénomène sous un autre angle comme vous faites en évoquant l’ultime moyen pour certain pour désavoué cet amoralisme politique qui a surtout comme particularité cette suffisance égocentrisme du pouvoir combiné avec cette condescendance de leurs mépris souverain, que le pouvoir se partage pas et surtout pas avec le peuple.

                            Et si l’on réfléchie véritablement à ce que cela veut véritablement dire, l’on peut se rendre compte que c’est justement une des impulsions la plus profonde que l’on peut constaté, que certain appel la Société Civile qui ce manifeste là !

                            Et il serait très maladroit de continue à l’ignoré où à chercher avec un éteignoir à étouffé sa flamme comme se député Écolo voudrait faire, mais il serait par contre salutaire de le reconnaître véritablement et poursuive dans l’esprit de Montesquieu (1689-1755), la théorie de la séparation des pouvoirs vise à séparer les différentes fonctions de l’État, afin de limiter l’arbitraire et d’empêcher les abus liés à l’exercice de missions souveraines.

                            La théorie classique de la séparation des pouvoirs distingue trois fonctions principales au sein des différents régimes politiques :

                            – la fonction d’édiction des règles générales constitue la fonction législative ;

                            – la fonction d’exécution de ces règles relève de la fonction exécutive ;

                            – la fonction de règlement des litiges constitue la fonction juridictionnelle

                            avec une autre réalité tous aussi réel qui est à l’origine de l’impulsion de la Révolution Français, la restauration des trois états ( de la société (noblesse, clergé, Tiers) ) sous sa forme moderne qui sont caractérisé par notre devise Républicaine Liberté ( Société Civile) Égalité ( Pouvoir Étatique avec les trois pouvoirs qui en découle la fonction législative ; la fonction exécutive ; la fonction juridictionnelle. ) et la Fraternité ( le Monde de l’économie et sont lien avec le Travail ) .

                             Sous un autre terme la Tripartition sociale.

                            https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/14/Principe_sch%C3%A9matis%C3%A9_de_la_Tripartition_sociale.png/746px-Principe_sch%C3%A9matis%C3%A9_de_la_Tripartition_sociale.png

                            Et il est évident si l’on ne comprend pas cette nécessité de la reconnaissance de la Société Civile dans son existence automne à l’instar de la réaction de ce député .


                            L’on court droit vers la plus grande catastrophe humaine et que les événements mondiaux nous donnes un avant goût, si l’on s’entête à ne pas voir sur certain plans nous sonnes dans un monde finie et que l’on doit tous réinventés socialement !

                            Même l’UPR n’écharpera pas à cette nécessité de cela :

                            https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/14/Principe_sch%C3%A9matis%C3%A9_de_la_Tripartition_sociale.png/746px-Principe_sch%C3%A9matis%C3%A9_de_la_Tripartition_sociale.png

                            Si il veut être véritablement crédible !












                              


                            • Remaud Jean-Charles Remaud Jean-Charles 26 mars 2015 19:23

                              Abstentionnisme ou cautionnisme ?


                              Est-ce pour cette démocratie-là, où l’impunité et l’immunité ont dévoré l’exemplarité, que nos ancêtres se sont battus et que d’autres se battent encore aujourd’hui dans d’autres parties du globe ?
                              Aller voter ou ne pas aller voter, telle n’est pas la question. Nous devons devenir éléacteur.

                              Honte à nous, votants ou non votants, qui laissons encore l’avenir de nos enfants entre les mains de ces politiciens-là !


                              JCharles Remaud
                              auteur de « Remercions nos politiques* * une bonne fois pour toutes ! » disponible gratuitement sur www.remercionsnospolitiques.fr

                              • Gdeloison 23 mars 00:20

                                Ca fait plaisir de voir que l’abstention a de plus en plus en voix. Elle ouvre a une vrai remise en question de notre société. Je me permet de vous partager cette vidéo qui propose une vision a l’abstention pour ceux qui veulent aller au delà de la critique : L’abstention, le changement qui gronde : https://www.youtube.com/watch?v=jhZSXmeHmi4

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès