Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « L’activité partielle, c’est préférable au chômage total » (...)

« L’activité partielle, c’est préférable au chômage total » (Sarkozy)

Le président Sarkozy veut faire face à la crise résolument. Il a annoncé, le 25 novembre à Valenciennes, l’extension partout du contrat de transition professionnelle qui vient en aide aux licenciés économiques. C’est une bonne initiative. Mais il est dommage que cette annonce de relance du CTP ait donné lieu à un moment de communication intensive et populiste.

Qu’est-ce que le contrat de transition professionnelle ?

Le CTP a été mis en place en avril 2006 pour la première fois dans 6 sites expérimentaux correspondant à 6 bassins d’emplois : Charleville-Mézières, Morlaix, Saint-Dié, Toulon, Vitré et Valenciennes. Un 7ème site était venu s’ajouter ensuite. Il s’agissait d’un nouveau dispositif d’aide au reclassement des salariés licenciés. Ces contrats assurent à des salariés licenciés économiques un revenu de remplacement de 80% du salaire brut pendant 12 mois maximum. Les salariés concernés par ce dispositif reçoivent aussi un accompagnement renforcé avec un rendez-vous par semaine.

Ces contrats devaient cesser à la fin de l’année 2008. Mais, face à la crise, le président entend mobiliser les moyens. Après avoir prévu d’augmenter le nombre de contrats aidés, il a annoncé le maintien de contrats de transition professionnelle, et leur extension à un total de 25 bassins d’emploi.

Ce qui va changer :

Outre le passage de 7 à 25 sites, des modifications ont été annoncées par le chef de l’Etat. Les règles du chômage partiel vont être changées "pour permettre une utilisation plus souple de ce dispositif". Le plafond des heures de chômage partiel sera augmenté de 600 "à 800 voire à 1.000 dans les secteurs les plus exposés" et les salariés pourront être contraints d’interrompre leur travail jusqu’à six semaines consécutives, contre quatre actuellement.

En contrepartie, il est "urgent de relever le montant de l’indemnisation pour le porter au niveau du SMIC", et l’Etat pourrait majorer "les remboursements qu’il accorde aux entreprises dans ces circonstances" pour faciliter les choses. Le chômage partiel est indemnisé à hauteur de 50% du salaire normal.

Ce qui ne va pas changer : la propagande élyséenne !

D’abord Sarkozy intervient tout seul à la manière d’un Zorro. Le langage est révélateur : "Moi mon affaire, c’est quand ça va pas", a-t-il répondu à ceux qui l’accusent de faire pression sur des négociations entre syndicats et patronat. "Je ne demande pas mieux que de pas intervenir", a-t-il affirmé, "mais alors allez vite, j’attends des résultats." Il a aussitôt brandi la menace d’un projet de loi si patronat et syndicats ne parvenaient pas à un accord "ambitieux" avant la fin de l’année. Par "ambitieux", il faut entendre "dans la ligne politique de Sarkozy".

Sarkozy ne ménage pas ses efforts pour donner à ses décisions un tour spectaculaire et une grandeur historique. On le sait familier de la récupération des mots comme "Grenelle" ou "Bretton Woods" pour amplifier l’effet d’annonce et épater le petit peuple. Il ne déroge pas à cette habitude ici : "On fait plus que tripler le nombre de bassins qu’on prend, c’est considérable, et je suis prêt à aller beaucoup plus loin encore". Mais il a écarté tout partenaire social au prétexte de l’urgence et la lenteur de ces derniers à se décider ! Il tire la couverture à lui tout seul.

Pour couronner le tout, il annonce sa décision à Valenciennes, la ville de Borloo, et s’octroie le privilège exclusif de venir tout seul porter secours aux bassins durement frappés ces jours-ci par la crise : Les bassins de Sandouville (siège d’une usine de Renault particulièrement touchée), la région de Niort (siège de la Camif, qui vient d’être placée en liquidation judiciaire), font partie des bénéficiaires. Merci qui ? Sarkozy, père Noël !

Nous voilà rassurés, Sarkozy peut tout faire ! Il se montre comme le seul à savoir agir et, d’ailleurs, il agit seul, sans partenaires sociaux, sans parlementaires, sans ministres. Quel homme ! On le sait friand de reconnaissance et de distinctions. On l’a vu, après avoir obtenu le prix du courage politique, railler George Bush qu’il était jusque là son allié. C’est qu’Obama venait d’être élu et le vent avait tourné. Profiter de ce vent d’Obamania ne pouvait que conforter sa popularité : sans rien faire ! De la même façon, lui qui n’avait pas de mot assez dur pour fustiger les contrats aidés, voilà qu’il s’en sert pour glorifier son action et qu’il les pare des plus belles vertus. De même pour l’impôt qui n’est plus en disgrâce et va servir à donner des aides aux banquiers et aux patrons des secteurs stratégiques en crise. Le traitement social aussi, bien qu’il s’en défende ("Je ne veux pas qu’on recommence les erreurs du passé où, face à un problème économique, la réponse est uniquement sociale"), est remis à l’honneur.

Chez Sarkozy, chassez l’opportunisme, il revient au galop !


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 10:18

    Fermer la parenthèse après "sociale" en fin de texte.


    • roOl roOl 26 novembre 2008 11:05

      D’ailleurs si tu pouvai fermer la tienne, de parenthese, maitre Capello smiley


    • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 11:11

      Capelovici  ! dans la cabane au fond du jardin. Attention de ne pas faire sur le nain.


    • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 11:12

      Ce message était en réponse à celui du commentateur en-dessous : les heures de publication l’attestent. Du coup, je lui ai fait dessus. smiley


    • ZEN ZEN 26 novembre 2008 10:57

      Ce qui va encore s’aggraver

      Je sais bien que Mme Lagarde a dit que la vie elle-même était précaire..


      • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2008 11:01

        vu l’état de la gauche , il peut dire n’importe quoi ! comme le lendemain , l’actualité sera déjà braquée sur autre chose , les gens auront déjà oublié ! smiley


        • E-fred E-fred 26 novembre 2008 11:13

          Vu son dicours sur les subprimes...et ses conséquences :

          http://fr.youtube.com/watch?v=2IF9dGYlxlU&feature=related

          il serait bon que ce gouvernement commence à arrêter de faire uniquement des annonces dans le vent... 


          • marcel 26 novembre 2008 11:21

            Plus fort encore : l’activité totale est préférable au chômage partiel !


            • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 11:34

              Ce que pense en réalité Sarko, c’est "Le chômage partiel est préférable à l’activité totale". D’où le CTP et le RSA.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2008 11:30

              Il raconte n’importe quoi notre président,

              il n’y a pas de chômage chez Total, il paraît même qu’ils vont embaucher dans les stations services avec tous les bénéfices de cette grande entreprise qui connaît pas la crise


              • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 11:31

                Bernard : "Il raconte n’importe quoi notre président" Ben oui comme d’habitude. Arrêtez donc de balancer des lieux communs ! smiley


              • eric 29 novembre 2008 12:11

                Pourtant, dans le genre ! Le thème de votre article n’est il pas, il fait quelque chose de bien, mais il a tort quand même car il communique dessus ?


              • cogno1 26 novembre 2008 12:07

                L’activité partielle, c’est préférable au chômage total"

                Il a vraiment dit ça ?
                Il est hors concours ce gars là, il habite une autre planète, je dis ça car être aussi con est impossible.
                Ca sous entends qu’un salaire partiel est préférable à une indemnisation totale ?
                Je voudrais bien le voir vivre avec un contrat 25 heures au smic horaire, juste pour rire.

                Encore une fois, n’en déplaise aux amoureux, ce type est une merde, et encore, une merde, j’évite de marcher dedans, alors que lui, j’ai envie de le piétinner.


                • Gabriel Gabriel 26 novembre 2008 15:11

                  Je dirais même plus, il est con à bouffer du foin ! Autrement dit con comme ca, ca mérite un oscar ! 


                • eric 29 novembre 2008 12:37

                  Oui, pourquoi pas ? Et en plus, il réussi à ce faire élire à chaque fois !

                  Plusieurs hypothèse,

                  1) Vos compatriotes sont eux même tellement cons qu’on peut légitimement se demander pourquoi vous prenez la peine de vous adresser à eux sur ce forum. C’est peine perdue. Reste la varainte Noha mais mise en oeuvre.

                  2) Ils ne sont pas si cons que cela et ce qui vous énerve surtout c’est moins le niveau intellectuel que vous prêtez à notre bien aimé Président, que l’ obstination que mettent les dits compatriotes à ne pas vous écouter et à écarter sytématiquement vos idées politiques.

                  3) Vous jugez avec vos propres ressources intellectuelles et en fonction de votre propre expérience notamment professionelle.

                  L’hypothèse trois est la plus vraisemblable. Quand on bosse dans une boite, à laquelle on est éventuellement attaché, et qu’elle est dans la merde, il a des moment ou on est prêt à faire des efforts pour la sauver même si cela est financiérement plus intéressant de se barrer et de toucher le chomage.

                  Pas sur que vous puissiez comprendre des choses pareilles vous dont le degré d’intelligence démocratique se résume à vouloir piétiner ceux qui ne pensent pas comme vous.

                  Vu la compagnie que vous dites préférer à Sarkozy, je ne saurai assez vous encourager à persévérer dans cette fréquentation qui me parait vous convenir parfaitement.







                • eric 29 novembre 2008 12:39

                  Ps, la réponse s’adressait à cognot, mais pourrait être valable pour le commentateur sivant. Au nombre de con et de merde par ligne de commentaire, on ne peut s’empécher de penser que les auteurs sont des experts dans ces deux domaines.


                • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 12:32

                  Je veux être sérieux deux minutes. Voici le lien vers le rapport de l’IGAS de blian à mi-parcours du contrat de transition professionnelle.


                  • Lucie Vivien 26 novembre 2008 12:34

                    Hier, c’était "travailler plus" et ne pas lésiner sur les heures supplémentaires, aujourd’hui, c’est favoriser le chômage partiel !

                    Sarkozy est pragmatique, réactif, voire agité mais il n’a aucune politique cohérente et pas le moindre esprit visionnaire.

                    Il veut favoriser le chômage partiel pour éviter qu’il y ait d’un côté des chômeurs à temps complet et d’un autre des travailleurs à temps plein. Logique à priori (je dis bien à priori) mais d’une part, il faut généraliser l’idée à l’ensemble des travailleurs français et d’autre part il faut le faire d’une façon bien plus positive. Cela s’appelle la réduction du temps de travail et il y a de bien meilleures façons de l’organiser, comme je l’ai toujours dit : plutôt qu’un chômage partiel dévalorisant et qui coûte cher à la société, passons à la réduction pour tous du temps de travail (la semaine de 32 heures) sans perte notable de salaire et qui ne coûtera pas plus cher à la société que l’augmentation du chômage partiel.

                    Vous verrez qu’on y viendra à la réduction du temps de travail pour tous : sans le dire, Sarkozy vient d’en prendre lui-même le chemin !!

                     


                    • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 13:45

                      Bonjour Madame Aubry. Vous avez déjà ouvert un compte sur Agoravox ? Vous ne perdez pas de temps !


                    • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 19:26

                      Pour reprendre une formule de Sarkozy, vous êtes pour le temps partiel choisi et non subi. Je suis d’accord là-dessus mais pas pour la réduction du temps de travail imposée et généralisée.


                    • Lucie Vivien 26 novembre 2008 21:31

                      Et vous croyez que le temps partiel choisi suffira pour lutter contre le chômage qui va se généraliser ?!


                    • Grenadine 26 novembre 2008 13:46

                      Girouettes, cacahouettes.....

                      La politique de Sarkozy, c’est comme le flipper. Cela part dans tous les sens au gré du hasard de l’actualité. Il ne contrôle rien mais fait comme si. Il ne décide de rien, mais fait comme ça.

                      Une seule chose est sure, c’est que c’est lui le responsable. Il l’a assez revendiqué. Qu’il assume !!


                      • Liberty 26 novembre 2008 14:35

                        Le grand organisateur de l’état providence à l’attention des intérêts privés et étrangers a parlé !

                        En d’autres époques pas si lointaines il aurait été fusillé pour haute trahison !  smiley


                        • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 14:48

                          J’espère que le mandat de Sarkozy n’est qu’un contrat de transition professionnelle et qu’il pourra très vite décrocher un vrai contrat ailleurs...


                          • Gilles Gilles 26 novembre 2008 18:29

                            C’est pas ce qu’il a dit ?

                            Qu’ensuite il irait gagner trop plein de pognon ailleurs car son job était trop mal rémunéré ?

                            Bon vent....


                          • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 19:17

                            C’est bien cela. Il a dit "et d’abord je veux faire président". Contrat de transition professionnelle donc ! Nous ne faisons qu’énoncer là une vérité (une fois encore).


                          • Frabri 26 novembre 2008 15:08

                            Avec la crise le monde du chômage total va faire une crise de croissance.


                            • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 15:31

                              Le contrat de transition professionnelle : fiche pratique du site officiel.


                              • sisyphe sisyphe 26 novembre 2008 15:35

                                Un genre de "Travailler moins pour gagner moins", quoi....
                                 smiley


                                • foufouille foufouille 26 novembre 2008 15:54

                                  plutot le genre travailler pour survivre


                                • cogno1 26 novembre 2008 16:11

                                  Sarkozy est pragmatique, réactif, voire agité mais il n’a aucune politique cohérente et pas le moindre esprit visionnaire.

                                  Normal, la droite n’a pas de vision, même à court terme. La droite, comme la finance, n’a qu’une vision à très court terme, ils avancent les yeux braqués que la pointe de leur godasses. Aucun projet de société autre que l’entreprise, aucune ambition autre que le dividende, à se demander comment ils arrivent à vivre avec si peu de neuronnes.
                                  Alors après on s’extasie de les trouver réactifs... d’un autre coté, ils n’ont pas trop le choix hein, quand on agit au jour le jour....


                                  • Gilles Gilles 26 novembre 2008 18:28

                                    C’est pas nouveau

                                    Déjà Emmanuelle Mignon, la dircab de Sarko, trouvait qu’hélas les idées ne venaient que de la Gauche......jusqu’à Sarko, mais ensuite elle s’est fait virée smiley


                                  • Sav 26 novembre 2008 17:45

                                    L’activité partielle, c’est préférable au chômage total" (Sarkozy).

                                    Au secours, les "raffarinades" sont de retour... 


                                    • Hakim I. 26 novembre 2008 18:22

                                      Contrats aidés, plans de reclassement, etc... Faut pas se leurrer, tous ces pseudos dispositifs seront mis en place pour gruger les statistiques du chomage, sachant que toutes ces "solutions" ne sont pas comptabilisées.
                                      Imaginez la réaction des marchés (consommation) si le taux de chomage officiel atteint les 20% comme il devrait normalement l’être d’ici peu. C’est évidemment ce que nos technocrates veulent éviter.


                                      • Gilles Gilles 26 novembre 2008 18:26

                                        railler George Bush qu’il était jusque là son allié. C’est qu’Obama venait d’être élu

                                        J’ai halluciné quand j’ai réalisé que la Taverne avait commit ça.

                                        Un clin d’oeil au style Sarkozy ?

                                        En tout cas, tout est dit dans la dernière phrase.....


                                        • La Taverne des Poètes 26 novembre 2008 19:22

                                          Non pas de clin d’oeil au style garçon boucher de Sarko. C’est simplement l’inconvénient d’écrire vite les articles (faute de temps). Si j’avais fait un clin d’oeil stylistique, j’aurais titré "L’activité partielle est préférable au chômage total" sans guillemets pour corriger l’horrible syntaxe de la citatiob et sans le "c’est".


                                        • Forest Ent Forest Ent 26 novembre 2008 18:53

                                          Ca ne peut jamais faire de mal de rappeller que Sarkozy est un ludion médiatique, qui parle comme Tartarin et agit comme Tartuffe. Sa première vraie décision politique a été, en tant que ministre de l’intérieur, la suppression de la police de proximité. Et puis il y a eu 12 ou 13 lois pénales. Et la DADVSI. La privatisation de GdF. Etc ...

                                          Le contraste sur le sujet entre la presse française et européenne est édifiant. A propos du "plan de relance européen" qu’il proposait, la plupart ont observé en substance "le bouffon délire encore", pendant que le quotidien de Bolloré titrait "l’Allemagne ne veut pas payer".

                                          Sans une presse diligente, il ne reste de ce guignol que des habits trop grands et le sourire flottant du chat de Cheshire.

                                          "You must be mad," said the Cat, "otherwise you wouldn’t have come here."


                                          • eric 29 novembre 2008 14:47

                                            Oui ! Et en plus c’est plus facile ! Répéter des formules est moins fatiguant que penser.

                                            Donc allons y en coeur Ludion, ludion, ludion !

                                            Dans un numéro récent du courrier international, la presse européenne, notamment de gauche était tellement élogieuse, en substance, "Pour la première fois, on a l’impression que l’europe existe", que la rédaction du journal était obligée de commenter à chaque fois pour expliquer qu’à elle, on ne la lui faisait pas.

                                            Si vous avez lu l’article ici commenté, vous aurez constaté que l’auteur lui reproche en fait d’agir comme Tartarin, en brave homme, puisqu’il a décidé de mesure qui lui paraissent utiles quoi que contraire à ses idées thèoriques en fonction d’une situation nouvelle (ce qui est le propre d’un ludion, appareil de physique qui réagit aux poussées et donc d’un pragmatique) et de parler comme tartuffe.

                                            Enfin, comment peut on à la fois prétendre que c’est un guignol médiatique sans suite dans des idées qu’il n’a d’ailleurs pas, et lui reprocher une politique systèmatique et cohérente de lutte contre ce qui vous est cher ? Policiers assistantes sociales, gaz nécessairement vendu par des agents publics etc... ?

                                            Ceci donne l’impression suivante, vous comprenez très bien que Sarkozy a une politique cohérente et suivie de remise en cause des excés qu’ont pu produire des choix qui furent les votres dans le passé, qu’il a pour cela un mandat démocratique, mais que comme cela vous fatigue de faire quoi que ce soit de concret là contre, vous preférez serrer vos petits poings humide et bêler , ludion, guignol etc... ’(et encore vous faites parti des courtois, voir les autres plus haut)

                                            Tant que vous vous en tenez à cela et pour rester à des références literrairres, vous faites très extrêmiste de l’Oblomovisme.....

                                            Car vous n’êtes certes pas un ludion, si NS suppirme des emplois aidés vous êtes contre, si il en crée, vous n’êtes pas pour. Faut il parler de pesanteur, d’immobilisme,
                                            Quand à être médiatique..... C’est mal d’être jaloux !



                                          • Forest Ent Forest Ent 30 novembre 2008 20:30

                                            @ eric

                                            Répéter des formules est moins fatiguant que penser


                                            Oui. Allons-y en choeur "vive la valeur travail, halte à l’assistanat, ensemble tout devient possible".

                                            la presse européenne, notamment de gauche était tellement élogieuse


                                            Exhibez un seul article d’un seul journal pas italien qui dise du bien de Sarkozy !!!

                                            il a décidé de mesure qui lui paraissent utiles quoi que contraire à ses idées théoriques en fonction d’une situation nouvelle


                                            Il a des idées théoriques ? S’il doit faire le contraire, ne serait-ce pas qu’elles étaient foireuses ?

                                            une politique systèmatique et cohérente de lutte contre ce qui vous est cher ? Policiers assistantes sociales, gaz nécessairement vendu par des agents publics etc... ?

                                            Les missions qu’il a confiées aux flics devaient avoir pour but d’assurer ma sécurité. C’est complètement raté, ce que ne masquent pas les thermomètres cassés. La fin de l’ilotage a été de loin la mesure la plus débile qui ait jamais été prise par un ministre de l’intérieur, le suivant a essayé de revenir dessus et de réparer les dégâts. Le poste de superintendant demande du calme, et sied mal à un ludion médiatique de ce bas niveau.

                                            Pour le gaz, vous mélnagez. Privatiser GdF n’a rien à voir avec la libéralisation du marché. C’est juste un cadeau à des copains, seule constante de son mandat.

                                            Sarkozy a une politique cohérente et suivie de remise en cause des excés qu’ont pu produire des choix qui furent les votres dans le passé ..

                                            Non, je n’ai pas voté Chirac. Quand à ce que Sarkozy ait une politique "cohérente et suivie", jusqu’ici personne n’a été capable sur AV de l’expliciter. Personnellement, j’en doute très fort, à part le renvoi d’ascenseurs. Enfin, vous pouvez tenter votre chance...

                                            vous preférez serrer vos petits poings humide et bêler , ludion, guignol etc...


                                            Je le traiterais bien de "pauvre con", mais je ne souhaite pas m’abaisser à son niveau.

                                            si NS suppirme des emplois aidés vous êtes contre, si il en crée, vous n’êtes pas pour.

                                            Effectivement.

                                            Quand à être médiatique..... C’est mal d’être jaloux !

                                            Ce n’est pas le fait d’être "médiatique", c’est le fait d’être médiatisé en échange de quelque chose. De quelque chose d’évident ... Cf. "renvois d’ascenseur".


                                          • molloy molloy 26 novembre 2008 22:03

                                            CTP, RMI, RSA, 35 h, semaine de 4 jours, chômage partiel...etc. Ces dispositifs prennent acte d’un fait inexorable : le travail à plein temps complet disparaît peu à peu des sociétés occidentales. Et la crise ne fait qu’accélérer le processus.

                                            Bien entendu, nos dirigeants, en particulier ceux qui sont actuellement au responsabilité, se refusent (pour des raisons idéologiques) à accompagner de la meilleure façon qui soit cette révolution, bricolant des solutions boîteuses et prenant ou envisageant même des décisions totalement contre-productives (retraite à 70 ans, travail le dimanche...). Les 35 heures n’étaient qu’un très maladroit essai, tôt ou tard de nouvelles mesures devront être prises en ce sens là si on veut éviter une explosion du corps social.

                                            Sarko, presque malgré lui, reconnaît qu’il y a urgence en la matière. Mais il n’ira jamais assez loin, se contentant, comme ses prédécesseurs, de traiter l’inactivité forcée avec de vieilles recettes simplement réactualisée lorsqu’il faudrait transformer le contrat social de façon radicale. 

                                            @ la Taverne
                                            Qu’il amuse la galerie à chaque fois qu’il prend une décision ne devrait plus vous étonner (si tant est que cela vous a surpris un jour). Il nous reste, dans le cas le plus favorable, trois ans et demi de "cohabitation" avec ce type. J’espère que vous ne comptez pas pondre un article dès que Sarkozy fera son numéro, vous risqueriez de ne plus pouvoir quitter votre écran en risquant l’inanition. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès