Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’affaire Bettencourt en slam

L’affaire Bettencourt en slam

Alors que l’affaire Bettencourt connait des rebondissements, j’ai souhaité faire passer mon message par une voie artistique. Le slam m’est apparu comme un moyen d’exprimer ce que j’ai sur le cœur. L’album de 7 titres est paru mercredi 25 août sous le titre « Elle court, elle court, la Woerthencourt ». Les textes sont reproduits ici. Bonne écoute et bonne lecture !

 
 
"Rapide comme un coup de slam", on pourrait dire. Il est en effet plus facile de lire des textes et de les accompagner de fonds musicaux rudimentaires, que de créer des chansons avec couplets et refrains. J’ai utilisé les deux méthodes : les textes sont chantables (dont 3 sur des airs connus) mais c’est sous la forme de slams- quelquefois chantonnés -que je vous les fais découvrir sur cet album. Si vous n’aimez pas le "chantonné", zappez la première piste de lecture !
 
 
 

La Woerthencourt
23 juillet 2010
(sur l’air de "Il court, il court le furet")
 

Elle court, elle court, la Woerthencourt,
La Woerthencourt du bois d’Compiègne.
Elle court, elle court, la Woerthencourt
ça sent l’ambiance fin de règne.

Elle est passé par Neuilly
Elle est passée par le roi.
Mais il y a Philippe Courroye
Qui en fait des confettis.

Refrain :

Elle court, elle court, la Woerthencourt,
La Woerthencourt du bois d’Compiègne.
Elle court, elle court, la Woerthencourt
ça sent l’ambiance fin de règne.

Elle repasse par Nicolas
La Woerthencourt de Neuilly.
L’intouchable Sarkozy
La refile à ses amis.

Refrain :

Elle court, elle court, la Woerthencourt,
La Woerthencourt du bois d’Compiègne.
Elle court, elle court, la Woerthencourt
ça sent l’ambiance fin de règne.

L’argent reste bien caché
La Woerthencourt est passée.
Faut penser à renflouer :
“Au bon peuple de payer !”

Refrain :

Elle court, elle court, la Woerthencourt,
La Woerthencourt du bois d’Compiègne.
Elle court, elle court, la Woerthencourt
ça sent l’ambiance fin de règne.

En vla des Woerth et des pas mûres !

23 juillet 2010

En vla des vertes et des pas mûres !
Sur les comptes du ministre Woerth
Qui dit que l’enquête est ouverte.
Mais la juge se heurte à un mur.

En vla des vertes et des pas mûres !
Sur la femme du ministre Woerth.
Entre elle et lui, il y a un mur,
Dit-il. Mais c’est mensonge en pure perte.

En vla des vertes et des pas mûres !
Sur la copine du couple Woerth
Qui se retrouve face au mur,
Qui jette l’argent par les fenêtres.

En vla des vertes et des pas mûres !
Sur nos députés qui se murent
Et puis qui votent en cachette.
La réforme de nos retraites.

Assez des vertes et des pas mûres !
Nous allons faire trembler vos murs.
A l’Assemblée ! Aux baïonnettes !
Qu’on récolte, les blés sont mûrs !

Inspecteur d’Eric

Connaissez-vous l’inspecteur d’Eric ?
Il n’est pas comme le célèbre Derrick.
Il est bien plus obéissant.
Il se montre très complaisant

Avec les bandits du pouvoir.
Faut dire qu’il n’a aucun pouvoir.
Aux ordres du procureur du roi
Et de son ministre, il doit

Se rendre au ministère
Dans le cadre de la grosse affaire
Qui met en cause Woerth, Eric !
Il n’est pas comme, à la télé, Derrick.

Il le fait pas venir au commissariat
Car le ministre du travail,
Il a vraiment beaucoup de travail.
A son bureau il se rendra.

“Je vous ai convoqué…”, dit aussitôt Eric,
Pour classer sans délai l’affaire.
Il faut sauver la République !”
Il lui tend un papier : “C’est clair ?”

Oui, répond le futur commissaire
A qui Eric a promis du galon
S’il lui pose les bonnes questions,
Et s’il sait étouffer l’affaire.

De toute façon, il n’a pas le choix.
Il est aux transmissions, Courroye,
Et son ministre au gouvernail.
Eric lui donnera la médaille.

Il la donne bien sûr aux notables
Mais aussi à certains comptables
Comme aux généreux donateurs.
Alors pourquoi pas à lui la Légion d’honneur ?

Philippe Courroye
19 juillet 2010
 

Il a pour nom Philippe Courroye.
Il est le valet du court roi.
Il est au service de la cour,
L’allié de Liliane Bettencourt.

Avec lui, riches et puissants
Trouvent toujours un arrangement.
Un coup d’fil au proc de Nanterrre,
C’est une affaire qu’on enterre !

Sarkozy donne ses instructions
Pour qu’il n’y ait pas d’instruction.
Philippe Courroye de transmission
Accepte et brouille les transmissions :

Il triera les informations
En faisant surtout attention
De mettre en avant toutes celles
Qui empêchent que la chancellerie chancelle

Impliqué par le majordome ?
« Et alors quoi ? Y’a pas mort d’homme ! »
Ce n’est pas l’inspecteur Derrick
Qui s’occupera d’l’affaire d’Eric.

Du proc, Sarko a fait un juge !
Et donc l’affaire il se l’adjuge.
« Cuisine de justice et dépendances »
Voilà l’image que donne la France.

Elevé à l’ordre du mérite
Par le puissant prince de Neuilly
Si la confiance périclite,
Il ne faut pas être surpris.

Ce proc prononce des gardes à vue
Et protège les gens en vue
Il sait se mettre au garde à vous
Mais comme il s’occuperait de vous !

Cet étouffeur d’affaires sensibles
Sans pitié vous prendrait pour cible.
Et pire sera la suppression
De la fonction d’juge d’instruction.

C’est désormais maître Le Borgne
Qui s’exprime au nom d’Eric Woerth.
Dans l’herbe court la souris verte
Que s’apprête à cueillir le borgne…

L’emmerdant, c’est l’Arros

On se souvient de Le Luron
Un soir à la télévision
Qui jeta un froid dans les rangs
De Mitterrand.

Aujourd‘hui le gouvernement
Peut bien faire cent remaniements
C’est bien trop tard, l’embêtant court :
Bettencourt !

L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
L’emmerdant c’est l’Arros
Crois-moi

Toi qui passes pas sous les échelles
Par crainte et par superstition,
Sais-tu qu’il vole vers les Seychelles
Ton pognon ?

Elle s’est acheté l’île d’Arros,
La dame qui roule en carrosse.
L’paradis à trois sauts de liane
Pour Liliane,

Crois-moi, l’emmerdant c’est l’Arros,
L’épine du gouvernement
Qui te gouverne et qui te ment
Quant toi tu bosses.

Crois-moi, l’emmerdant c’est l’Arros,
L’épine du gouvernement.
Crois-moi cette fois il est vraiment temps
Que tu le rosses !
 
Beaux bobards pour bobos verts 
23 juillet 2010
 

Ah l’Eric, ah ! Ah l’Eric, ah !
Ah ! C’est bien pire que l’Erika, ah !

Moins sympa que la vague verte,
Voici venir la vague Woerth !

Ah les bobos ! Ah les bobards !
Les Verts qui jurent mais un peu tard.

La France souffre comm’ l’Amérique
Il a pourri son âme, Eric.

Les turpitudes de Liliane
Font pire que BP en Louisiane.

Ah les bobos ! Ah les bobards !
Les Verts qui jurent mais un peu tard.

Nous sommes - mazette ! - englués
Dans le mazout jusqu’au nez !

Malgré cette noire marée,
Le ministre, il reste amarré.

Ah les bobos ! Ah les bobards !
Les Verts qui jurent mais un peu tard.

Il continue de se marrer
Tout comme les riches évadés.

Pour parer à cette situation,
Il n’y aura pas d’juge d’instruction.

Pas non plus de contrôle fiscal.
“Ecrivez ça dans le journal !”

Ah les bobos ! Ah les bobards !
Vous en lirez plein le canard.

 Je reviendrai à L’Oréal
(texte construit sur l’air de Charlebois  : "Je reviendrai à Montréal")
 

Je reviendrai à L’Oréal
Dans mon grand Airbus bleu de mer
J’ai besoin de briller en l’air
Au-dessus des aurores boréales.

J’ai besoin de cette lumière
Du gros trésor qui là-bas dort
Qui règne sur mon univers,
Qui m’offre des habits cousus d’or.

Je reviendrai à L’Oréal
Une fois qu’j’aurai classé l’affaire,
J’aurai viré ce grand cheval
D’Eric Woerth bien avant l’hiver

Je veux reprendre du dessert
Dans une enveloppe grand format.
Quant à ceux qui passent pas l’hiver,
J’m’en fous, ceux-là m’regardent pas.

Je reviendrai à L’Oréal
Dans mon grand Airbus bleu de mer
Je reviendrai à L’Oréal
Retrouver mes petites affaires,
Retrouver mes petites affaires.

 
Lilli Bettencourt
15 juillet 2010
 

Elle a plein d’amis à Neuilly, Lilli
Elle aime beaucoup Sarkozy, Lilli
Et ce serait de mauvais gré
Qu’elle irait en Suisse émigrer
Du moins c’est c’qu’on dit à Bercy.

C’est la patronne de L’Oréal, Lilli.
Mais cela lui est bien égal, Lilli
Et l’argent de ses cosmétiques,
Il va droit chez les Helvétiques
Grâce à ses amis politiques.

C’est là qu’elle a connu Eric, Lilli
Un gentil gars bien sympathique, Lilli.
Qui vient souvent chercher du fric
Dans sa belle maison de Neuilly
Pour la campagne de Sarkozy.

Si elle amasse autant de biens, Lilli
C’est seulement parce qu’elle le vaut bien, Lilli.
N’allez pas dire qu’c’est pas normal,
D’échapper au contrôle fiscal
Tout cela est parfaitement légal !

C’est qu’elle aime trop la liberté, Lily
Et son credo, c’est l’amitié, Lily
C’est pourquoi elle graisse la patte
Du premier candidat de droite.
C’est qu’elle aime bien son pays.

 

Cette dernière chanson n’a pas été acceptée par le site Jamendo. Peut-être parce que c’est une parodie de la chanson de Pierre Perret. Mais j’avais modifié la mélodie.Sans doute pas assez... On peut donc l’écouter ici. (Je rappelle que c’est du slam donc c’est à peine chantonné).

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 août 2010 13:22

    Quand Grand Corps Malade regarde Derrick à la téloche , c’est Derrick qui s’endort !  smiley


    • Taverne Taverne 26 août 2010 14:09

      Et les pensionnaires des maisons de retraite aussi ! Je plaisante, je ne veux pas dire du mal d’un « confrère » même si nos styles divergent. Personnellement, j’essaie de créer un style de slam non violent, non injurieux, non identitaire (celui de GCM ne l’est pas non plus d’ailleurs...), un slam citoyen, démocrate, positif, humaniste et osons-le dire : « intelligent ». Enfin, je m’y efforce...


    • LE CHAT LE CHAT 26 août 2010 14:41

      oui , même si c’est pas mon style de zik , les textes eux sont pas mal  !


    • BABAYAYA BABAYAYA 26 août 2010 14:24

      @ l’auteur : 


      Tout simplement merci sieur taverne...
      très rafraichissant, bien que préoccupant.

      cordialement bonne journée

      • morice morice 26 août 2010 14:50

        tiens, y slame maintenant.... ah ah ah !!!! très bonne adaptation de Perret !


        • Taverne Taverne 26 août 2010 16:12

          Merci Morice. Je crois que la belle chanson de Perret y est pour beaucoup.


        • Taverne Taverne 26 août 2010 15:15

          Un avant-goût de mon prochain album de slam (presque fini pour les textes) et qui portera sur la question des Roms :

          La république oblique

          La république oblique…

          La république a la vue courte !
          Elle fomente un mauvais yaourt,
          Elle ne prise plus le goût bulgare
          Qu’elle reconduit jusqu’à la gare.

          Comme un nuage de Tchernobyl
          Qui serait porteur de la bile,
          Comme une peste bubonique
          Qui serait porteur de panique.

          D’une manière fort peu habile,
          Un remake de “Peur sur la ville”
          A déclenché une psychose
          Et réveillé de viles choses…

          La république a la gangrène.
          Prise d’une aversion soudaine
          Pour certains épices et arômes,
          Son bras vengeur poursuit le Rom

          Jusqu’au bout de la Romanie !
          Mais quelle effroyable manie
          Donne à la France ce regard torve,
          Porte à son nez autant de morve ?

          Les gens sont-ils devenus fous ?
          A peine on compte jusqu’à cinq
          Qu’explose le penseur Alain Minc
          Dans un méchant torrent de boue.

          A peine on compte jusqu’au quart
          Qu’on entend tonner le Rocard :
          “Honte aux Nazis !” Et tout et tout…
          Que peut-on faire ? Est-il trop tard ?

          Je me devais cette critique :
          Gare à cette opinion publique
          Qui hurle “mort à l’hérétique !”
          La république oblique, oblique…


          • Taverne Taverne 26 août 2010 19:59

            En tout cas, moi, contrairement à Alain Minc, je ne crache pas sur les Allemands. D’ailleurs, ils écoutent ma musique : ce site de vététistes de montagne a copié-collé l’un des codes Jamendo. Vu les stats, cela fait 1200 écoutes en 15 jours de mon album « Rhapsodie terrienne » (voir l’album à droite) !

            Sympa de penser que des vététistes allemands écoutent peut-être ma musique dans leur lecteur mp3. smiley


            • AlLusion AlLusion 26 août 2010 21:54

              @L’auteur,

              Bravo.
              Ça sonne bien.
              Je me demande si celui qui sur la photo va aimer...
               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès