Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’affaire DSK : quelques observations

L’affaire DSK : quelques observations

L’affaire Dominique Strauss-Kahn appelle quelques observations.

1) - Les réactions de la classe politique sont nauséabondes. Une bande de faux culs, le trouillomètre à zéro devant un acharnement juridique imprévu, répand des larmes de crocodile en jubilant intérieurement de voir disparaître un concurrent électoral. On ne saurait imaginer récital plus écœurant de pommades venimeuses et de fourbes condoléances.

2) - Nous, nous n’avons aucune raison de jouer les pleureuses. Dominique Strauss-Kahn était un malfaiteur politique, un zélé serviteur des pires aspects du capitalisme et de l’hégémonie américaine. Il a mené à bien de néfastes privatisations sous le règne de Jospin, comme celles de France-Telecom, Thomson, Aérospatiale ou Air-France. A la tête du FMI, il a contribué à écraser les économies de nombreux pays et à étendre chômage et famine dans le Tiers monde. Sa promotion au titre de meilleur candidat “socialiste” était une sinistre farce qui ne pouvait que discréditer encore davantage (si besoin était) la social-démocratie française. Sa mise à l’écart pour des motifs politiques n’aurait été qu’un bon débarras.

3) - Nos journalistes se livrent à une grotesque autocritique parce qu’ils n’ont pas parlé de ses obsessions érotiques, connues de tous les initiés. En fait, ils ont bien fait de respecter une tradition française de séparation de la vie publique et de la vie privée, évitant de mélanger sexe et pouvoir, ce qui les aurait portés à dénoncer trop de politiciens pour leurs ardeurs intimes.

4) - Les Etats-Unis, qui n’ont pas de ces scrupules, étouffent certaines affaires de cul embarrassantes – comme celle de Clinton et de Monica Levinski ou celle des maîtresses de Schwarzenegger – pour en dramatiser d’autres, au bénéfice de la presse à grand tirage ou d’un entourage puissant abattre un rival gênant.

5) - Leur justice, dans le cadre de ce “deux poids deux mesures”, fait parfois étalage d’une rigueur inspirée par son hypocrisie puritaine – comme dans les cas de Polanski ou de DSK – qui lui permet de se draper dans une morale de prêcheur demeuré, aussi fausse que celle qui justifie les guerres impériales.

6) La présomption d’innocence, dont doit bénéficier toute personne soupçonnée, est complètement ignorée par les grands médias populaires qui étalent un scandale manquant encore de preuve pour aguicher leurs lecteurs. 

7) - Les troubles rapports américains avec le sexe – qui a le charme de la sorcière qu’il faut brûler – les incitent à broyer leurs tentations par des sentences ahurissantes. Même pour les fermes partisans que nous sommes de la défense des femmes, sanctionner un viol qui n’a pas eu lieu, une éventuelle fellation forcée et des attouchements excessifs par 70 ans de prison semble une peine disproportionnée. Combien de fois plus sévère que celle encourue par un escroc financier ou un magouilleur de bourse qui a fait des dizaines de milliers de victimes...

8) Enfin, livrer à la presse un homme menotté promené en public comme les accusés du régime maoiste en Chine, est une odieuse humiliation qui ne devrait être imposée à aucun inculpé. Tout être humain, même prévenu, a droit à un minimum de dignité. 

En conclusion, si DSK est puni – nous disons “si” parce que ses avocats vont probablement trouver un moyen de le sortir du pétrin – il le sera mal, et pour le moindre de ses méfaits. S’il l’est avec équité, nous ne déplorerons pas sa carrière compromise, car il a cent fois mérité politiquement sa chute. Celle-ci n’aura pas été provoquée pour les vraies raisons. Mais nous disons franchement que nous ne la regrettons pas.

Tant pis pour DSK s’il a préféré son érection à son élection.

Louis DALMAS.

Directeur de B. I.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Rose du Desert 21 mai 2011 06:52

    Je n’en demande pas plus, qu’il ait ce qu’il merite... Si seulement...


    • Alpo47 Alpo47 21 mai 2011 07:24

      DSK va surement s’en sortir en versant une très copieuse indemnité à son accusatrice. Il échappera ainsi à une peine d’emprisonnement. Il sera cependant politiquement discrédité et c’est tant mieux pour nous qui échappons ainsi aux candidat que les « zélites » étaient en train de nous imposer. Il suffit de voir le désarroi de tous les médias pour comprendre que le story telling DSK était très avancé.

      Au chapitre story telling donc, je me rappelle ce grotesque « reportage » de la télévision publique chez DSK à Washington, avec DSK en train de cuire son steak, DSK dans le parc, DSK enlevant son pull juste devant la caméra et dévoilant « Yes, we kahn » ... grotesque et démonstratif d’une manipulation de l’opinion dans lequel les médias étaient quasiment tous très engagés.

      Toujours dans ce chapitre, je signale quelqu’un qui doit être très « ennuyé », c’est A.Lagardère, qui semblait bien s’être détourné de son « ami » Sarkozy pour soutenir à fond DSK dans tous ces médias. Le voici le nez dans la farine. La suite va surement être très amusante à suivre ... pour nous.

      Pour ce qui est de ces « méfaits » politiques, ils sont effectivement très consistants, et pourtant, cette politique de mondialisation-privatisation-libéralisme va continuer, car c’est le système en train de nous être imposé. Un autre va prendre sa place.

      C’est le système que nous devons rejeter, pas ses représentants.


      • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 22:26

        Dac dac un autre va hélas le remplacer droite ou gauche c’est pareil : Lagarde. Où les gens vont chercher l’alternative je n’ose l’imaginer ni prononcer son nom même si « elle » a rendu son parti apparemment respectable, pauvre France !


      • Imhotep Imhotep 21 mai 2011 12:39

        Quelques erreurs factuels qui nuit à votre propos :

        1- Madoff a été condamné à plus d’un siècle d’emprisonnement (150 ans) ce qui contredit votre argumentation. Ce n’est donc pas du tout le sexe plus puni que la finance et vous affirmez également que Clinton est passé au travers ce qui est parfaitement faux puisqu’il a été attaqué et jugé. Par ailleurs Le joueur de Basket ball américain qui a violé une fille par son argent a réussi a échappé à celte justice américaine tout comme Mickael Jackson. Et c’est ici l’argent qu’ils possédaient qui les a sauvés.
        2- vous confondez présomption d’innocence et innocence, mais cela est le commun ici.
        3- vous faites semblant d’ignorer que les 74 ans promis ne sont que le cumul des chefs d’inculpation (et il y en a ici 7), cumul qui est valable pour toutes les natures de méfait y compris financiers. Il n’y a donc pas plus de sévérité dans l’absolue pour la sexualité déviante que pour la finance.
        4- votre réaction est tout aussi politique que ceux que vous condamnez 
        5- il sera puni, dans le cas des faits avérés, ce pour quoi il aura été arrêté et cela ne peut pas être considéré comme injuste.

        • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 22:30

          Dans le cas de Michael Jackson ayant enquêté moi-même j’en suis pas certain alors que dans le cas de DSK c’est encore à voir mais vu des cas indépendants où la violence est sans équivoque j’en doute beaucoup moins. Et le fait que certaines victimes de DSK ne parlent que maintenant c’est normal elles craignent moins de l’ouvrir et c’est une honte que BHL ose parler d’aubaine ! 




        • BA 21 mai 2011 14:47

          DSK : une prison dorée au coeur de Manhattan.

          Anne Sinclair avait vendredi jeté son dévolu sur un luxueux appartement du quartier huppé de l’Upper East Side, à deux pas de Central Park. Un meublé de la résidence hôtelière Bristol Plaza, sur la 65e Rue, « décoré de marbre de Carrare, équipé de trois lignes téléphoniques et de télévision plasma dans la salle de bains ». Piscine intérieure, terrasse et salle de sport à disposition des locataires. Loyer mensuel : entre 8.000 $ le studio et 14.200 $ le trois-pièces, selon le site Internet de l’immeuble.

          Mais, au dernier moment, le bailleur a refusé d’abriter ce couple décidément trop médiatique. Un coup dur pour DSK, obligé de passer quelques heures de plus derrière les hauts murs de Rikers Island.

          Mais pour sortir de prison, DSK a dû casser sa tirelire. Il a d’abord dû s’acquitter de sa caution, fixée à 1 million de dollars (703.100 €). Et accepter un dépôt de garantie de 5 millions de dollars (3,5 millions d’euros). Une somme exorbitante garantie par Ira Judelson, un agent d’assurances connu à Manhattan pour voler au secours des people menacés de poursuites judiciaires. Décrit par le New York Times il y a quelques mois pour être « l’ATM (le DAB, distributeur de billets, NDLR) des rappeurs, acteurs et sportifs désespérés », Judelson a l’habitude de travailler avec Benjamin Brafman, l’un des deux avocats américains de DSK. Les tarifs de cet agent de stars : entre 6 et 10 % du montant de la caution à garantir.

          Par ailleurs, les frais que DSK doit engager pour sa défense seront colossaux et pourraient se chiffrer, au final, à plusieurs millions de dollars. Avec Anne Sinclair, il a en effet choisi de s’adjoindre les services de deux avocats de renom : Benjamin Brafman et William Taylor. Les ténors, redoutés par les équipes du procureur, réclament des honoraires à la hauteur et de leur réputation et de celle de leurs clients. La presse américaine avance leurs tarifs : environ 1.000 $ de l’heure.

          Le couple Strauss-Kahn a beaucoup d’argent et les moyens engagés par la défense seront sans limite. Tout sera fait pour prouver l’innocence de Dominique Strauss-Kahn mais surtout décrédibiliser sa victime présumée. Les avocats ont d’ores et déjà fait appel à des équipes de détectives privés rompus à ce genre d’exercice. Ces enquêteurs sont sans doute en train d’éplucher la vie de la femme de chambre du Sofitel afin de prouver qu’elle a accusé le directeur général du FMI d’un crime inexistant dans un but financier. Tout comme les avocats, ces super-détectives ont un prix : entre 500 et 700 $ de l’heure, selon les sociétés d’investigation.

          On le comprend : la nouvelle vie et la défense de Dominique Strauss-Kahn risquent de lui coûter très, très cher. Au bas mot : 250.000 $ par mois.

          http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/une-prison-doree-au-coeur-manhattan-103256.html


          • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 22:34

            250.000 $ par mois même pour Anne Sinclair ça va aller très vite le gouffre financier. C’est d’elle dont j’ai pitié, se ruiner pour quelqu’un qui l’a trahi à maintes reprises c’est vraiment une sainte rien que pour elle je voudrais presque que son mari soit sauvé.


          • Louis Dalmas Louis Dalmas 21 mai 2011 15:56

            Version:1.0 StartHTML:0000000105 EndHTML:0000005857 StartFragment:0000002553 EndFragment:0000005821

            Cher Imhotep, permettez-moi quelques réponses.

            1)  Il est difficile de nuancer dans un texte conçu pour ne pas être trop long. Mais vos critiques m’obligent à préciser. Vous avez raison de citer l’exemple de Madoff qui a subi le même cumul délirant de peines. Mais c’est un cas. Vous dites vous-même que Clinton, le basketteur et M. Jackson s’en sont tirés, Bill est resté président et les deux autres ont pu acheter leur sauvetage. Moi je parlais plutôt en général, visant les banques ou les compagnies d’assurances qui ont provoqué la crise économique et dont les dirigeants, qui ont ruiné beaucoup de monde, continuent non seulement à échapper à toute sanction juridique, mais à être grassement rémunérés.

            2)  Les mass médias ignorent la présomption d’innocence (qui n’est pas la réalité de l’innocence) lorsqu’ils accablent un suspect de détails accusateurs, ce qui équivaut à le condamner d’avance dans l’opinion publique.

            3)  Je sais bien que les 70 ans sont un cumul qui n’existe pas en France, où les peines sont confondues. J’évoquais simplement dans l’absolu la disproportion entre le résultat pénal et l’acte pénalisé.

            4)  En réagissant comme je l’ai fait, je n’ai pas fait de la “politique“, j’ai simplement dit ce que je pensais comme citoyen lambda, à la fois “contre“ et “pour“ DSK.

            5)  Je n‘ai pas dit que la punition de DSK, si elle intervenait, serait injuste. J’ai simplement constaté qu’il serait sanctionné pour un acte répréhensible isolé moins important que son action néfaste de ministre et les méfaits mondiaux et répétés du FMI qu’il a dirigé et dont il a assumé la responsabilité.

             

            Par ailleurs, merci à Alpo47 pour ses commentaires, avec lesquels je suis tout à fait d’accord. Et à BA pour l’évocation très juste de ce que son délit va coûter à DSK.  


            • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 21 mai 2011 17:56

              Cela fait des années que vous refusez de comprendre, et vous en payerez le prix. Et alors, vous serez réduits en esclaves de ces capitalistes, franc-maçons qui gouvernent vos Etats et ridiculisent vos élus, vos magistrats. Ils vont vous affamer, vous appauvrir et vous conditionner dans l’instinct de survie afin de vous faire accepter n’importe quel travail car l’essentiel pour vous sera de survivre.

              Et de  dire que Jean Marc Morandini dans ses émissions des semaines passées, une chronique humoristique qui faisait écho de l’existence d’un site internet qui annonçait la fin du monde pour le 21 MAI 2011 ! Décidément nous sommes des imbéciles, nous qui refusons de décrypter les signes que nos ennemis forces occultes franc-maçons et capitalistes essaient de nous envoyer tous les jours. Oui après  avoir fomenté le plus grand mensonge pour détruire un homme qui a le tord d’aimer les femmes et le sexe, on peut l’arrêter le 15 mai 2011, détruire son image, le mettre en prison et pronostiquer sur un relâchement sous caution vers le 20 ou 21 MAI . Oui c’est cool tout ça, c’est la preuve que ces franc-maçons capitalistes sont forts ; Le 21 MAI, c’est bel et bien la fin du monde oui, c’est la date où Dsk a été définitivement tué pour sa famille et pour la France qui voulait l’avoir comme président socialiste.

              Après quoi, pour effacer DSK et faire perdurer le mandat de l’inculte  de L’UMP qui tenaille les pauvres de France, on nous dit que sa barbie est enceinte , félicitation pour elle ! Mais on s’en moque, le jour où elle pondra de sa foufoune périmée  son rejeton de capitaliste, qu’elle le fasse hors de France car nous savons ce couple de Bling bling ne partage rien avec la France. DSK n’est plus là mais le parti socialiste sauvera la France.



              • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 22:46

                Oh là là t’as bu quoi là et sais-tu qu’ils viennent de la planète Orion les francs maçons :) En plus faire l’apologie de DSK contre Sarkozy excuses-moi c’est assez farce parce qu’objectivement entre eux deux je sais pas qui est le plus « capitaliste » bien qu’en fait je sois un libéral pour le commerce et les échanges mais au sens de Maurice Allais pas au sens Marxiste (le Marx il tient rien pour attendre au fait j’en dirai un mot un jour).


                Bref la droite comme la gauche a trahi le vrai libéralisme c’est bien pur ça que les gens le rejettent.

              • BA 21 mai 2011 21:06

                Dans la prison de Rykers Island, les compagnons de cellule de Dominique Strauss-Kahn racontent ce qui s’est passé :

                http://www.dailymotion.com/video/xirqlf_dsk-a-rikers-island_fun#from=embed

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès