Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’agitation stérile de Manuel Valls

L’agitation stérile de Manuel Valls

Tout change pour que rien ne change. A la question quelle est la différence entre un ministre de l'intérieur de droite et son successeur de gauche, l'électeur lambda aura bien du mal à répondre. Coups de menton et claquements de talonnette Manuel Valls met ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy quand celui-ci était place Beauvau. Quitte à risquer d'endosser un bilan aussi médiocre en termes de sécurité.

On disait du maire d'Evry qu'il était Sarko-compatible. La question ne se pose plus mais Manuel Valls démontre jour après jour qu'il est fongible dans l'approche sarkozyste de la sécurité. Les mêmes amis et conseillers de l'ombre, Alain Bauer en tête, et quelque part la même politique. On ne reprochera pas à un ministre de l'intérieur sa fermeté sous réserve que ses actions ne constituent pas des coups d'épée répétés dans l'eau. Or, sur deux derniers sujets d'actualité, Manuel Valls vient de démontrer toute son impuissance et avec lui ce qui est plus grave celle du gouvernement.

Sur la question des Roms, le ministre a cédé à la pression des élus locaux et du syndrome Nimby. Un affreux acronyme pour l'expression "Not In My BackYard", qui signifie littéralement "pas dans mon arrière-cour". Autrement dit, on ne règle pas le problème, on se contente de le déplacer. Hors hexagone on ne s'est pas trompé sur la continuité de la politique sakozyste en la matière. Le gouvernement socialiste français aura eu droit à son tour aux gros yeux non plus cette fois de la commission européenne mais des experts de l'ONU.

Et pour cause la réaction française est loin d'être à la hauteur des valeurs qu'elle est censée incarner. Elle est surtout indigente en efficacité faute d'appréhender le problème au bon niveau qui ne peut être qu'européen. On aurait préféré à cet égard que la place Beauvau soit à l'initiative d'une réunion des ministres européens de l'intérieur en vue de rechercher une réponse coordonnée e tharmonisée.

Même erreur sur le dossier Marseillais. L'assainissement des cités et au-delà des quartiers ne passera pas par un renforcement des effectifs de policiers. Le mal est trop profond. La réponse est du niveau d'un cautère sur une jambe de bois. La bonne question est venue du terrain par la voix d'une élue socialiste. La sénatrice-maire Samia Ghali, très basiquement, a proposé de faire appel à l'armée pour rétablir l'ordre républicain. C'est effectivement la seule conclusion possible pour une course à l'escalade des effectifs. Et encore pour quels résultats ?

Le courage en politique ce n'est pas la gestion électoraliste à la petite semaine. Ce n'est pas de soigner les maux par la prise répétée et toujours plus forte d'aspirine mais bien de les attaquer à la racine. La dégradation de la situation Marseillaise, prémices de ce qui attend les autres métropoles, impose un angle d'approche radicalement différent sinon, les mêmes causes produiront les mêmes effets.

"Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles". Manuel Valls doit faire sien les mots de William A. Ward. Combattre la délinquance implique de s'attaquer à l'économie souterraine de la drogue. Les GIR ont constitué une première réponse pragmatique. Il faut aller plus loin et ouvrir le débat d'une légalisation encadrée du cannabis en gardant en tête l'exemple de la fin de la prohibition aux Etats-Unis. Une période sombre qui avait vu les bars clandestins fleurir et le crime organisé exploser sur fond d'immigration. A défaut, se constitueront ici en France, au regard des sommes colossales qui sont brassées, des empires mafieux qui gangrèneront l'ensemble de la société. Replacé dans un cadre global, le laxisme n'est pas toujours où l'on pense.



Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 août 2012 10:38

    Salut Henry,



    Une partie de la solution est là, je l’avais écrtis en avril 2009



    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/23-de-vols-a-main-armee-en-plus-54946


    @+ P@py


    • Taverne Taverne 31 août 2012 10:40

      Je crois que c’est inscrit dans les gènes de certains fils d’immigrés de se venger sur les nouveaux venus, vus comme des êtres inférieurs. A moins que Valls ait la même ambition que Sarkozy dont la bougeotte à l’Intérieur lui a permis de finir président de la République.

      Une gauche à peine élue accusée par les Nations-Unies d’attenter les droits de l’Homme et les accords internationaux sur les droits et protections de l’individu, cela ne fait-il pas un peu mauvais genre ?

      Les socialistes prétendaient avoir des alternatives à la politique de Sarkozy. En réalité, ils n’ont rien à proposer à la place.


      • Taverne Taverne 31 août 2012 10:45

        « d’attenter aux droits de l’Homme », bien sûr.

        Toute la politique sécuritaire du gouvernement se fait en référence à la politique de Sarkozy : la chasse aux Roms à l’identique, les abrogations des mesures-phares en opposition idéologique à Sarkozy (tribunaux pour mineurs, peines-planchers, etc.)

        Rien d’original, rien de nouveau, rien de créatif. RIEN N’AVAIT ETE PREVU avant l’élection. Alors, on improvise dans le brouhaha général des désaccords internes et cela se résume à se référer sans cesse au « modèle Sarkozy ».


        • voxagora voxagora 31 août 2012 10:49

          xxxxxxxxxxxxxxxxx




          • LE CHAT LE CHAT 31 août 2012 11:10

            Il n’y a pas de syndrome Nimby , le problème des roms n’est pas celui de la France , mais celui des pays d’origine ,Roumanie , Bulgarie & autres .


            • clostra 31 août 2012 13:43

              « Autrement dit, on ne règle pas le problème, on se contente de le déplacer. »

              Humainement c’est beaucoup plus que ça : par le harcèlement c’est la destruction de cette population et de sa descendance. Demain nous verrons ces enfants traumatisés avec des troubles mentaux et psychiatriques.

              Essayez désormais - car dans ces fameux quartiers prioritaires de sécurité, la même destruction va être opérée : il faudra 2 ou 3 jours pour que les fauteurs de trouble quittent ces quartiers, mais le dispositif (harcèlement des jeunes, des protestataires, des contestataires : policier, écoutes téléphoniques, dénonciation, vidéosurveillance plongeant dans les appartements etc) perdurera - essayez donc d’évaluer les dispositifs à la lumière de leur degré de harcèlement.


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 août 2012 14:11

                Qu’on rigole un peu et qu’on en finisse :

                l’auteur :
                La France tout entière, et même l’Europe, attend vos solutions miracle !!

                 smiley smiley  smiley


                • tf1Goupie 31 août 2012 19:48

                  Donc un Ministre de l’Intérieur de Gauche c’est quelqu’un qui fait intervenir l’armée pour nettoyer les banlieues. Yaoutch !

                  Y a pas à dire vous êtes créatif Mr Moreigne !!  smiley


                  • bernard bernard 1er septembre 2012 08:09

                    « Il faut aller plus loin et ouvrir le débat d’une légalisation encadrée du cannabis en gardant en tête l’exemple de la fin de la prohibition aux Etats-Unis »

                    Ah bon !
                    Légaliser le canabis devrait règler le problème ?

                    http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/qui-fume-du-cannabis-ado-devient

                    Vous n’auriez pas un peu « fumé »...plus jeune ?


                    • Dzan 1er septembre 2012 10:16

                      Y’a ka fau kon
                      On devrait
                      Marseille depuis des dizaines d’années a été la cité de la pègre..
                      Une AK47 se négocie à moins de 500euros.
                      Tooptit avait viré le préfet pour en mettre un de son cru, et on allait voir, ce qu’on allait voir !
                      Et on a vu. Augmentation constante des crimes de sang.
                      Pas besoin de l’armée mais une mobilisation de plusieurs escadrons de CRS , et ratissage. Et si pavés jetés du haut des immeubles, tirs au fusil de chasse ect Sommations légales et autorisation de risposter.
                      Comment se fait il que les gangs ont été éliminés de New york et qu’à Marseille , ce ne soit pas possible. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès