Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’agonie d’un moribond : le FDG

L’agonie d’un moribond : le FDG

 On m’a demandé comment et pourquoi j’étais passée d’une admiration lamartinienne pour Jean-Luc Mélenchon à un rejet catégorique. 

Et certains se demandent pourquoi le FDG n’arrive pas à convaincre les électeurs. Hier un article dans les « Inrockuptibles » nous fournit une explication vaseuse qui n’ose pas appeler un chat, un chat. Le FDG ne serait pas assez à côté du peuple etc…

Non. Le FDG est trop près du PS.

Ce n’est quand même pas difficile à comprendre.

La clique PS insulte la république, la démocratie et quiconque trafique avec cette mafia est aussitôt balancé. Mais Valls à qui on a dû demander de tenir jusqu’à un Big One qui lui permettrait de supprimer les élections et de rester au chaud dans son bureau, viendra sans cesse nous jouer le numéro de l’homme de gauche qui veut faire « barrage au FN. »

Sa politique se résume à ces quatre points :

-Obéir aux injonctions de l’UE, des US et de l’OTAN acquis à la finance, aux lobbys et aux corporations.

-Pomper le peuple autant qu’il est possible.

-Profiter des attentats pour se requinquer, tant et si bien qu’en vertu de la formule « cui bono » , on ne peut manquer de se poser des questions.

-« Faire barrage au FN ».

Ce en quoi, il est en effet très obéi. Ou les gens s’abstiennent ou ils votent FN.

 

Que fait le FDG au coeur de ce mic-mac ingérable ?

Le FDG c’est avant tout le PC. On peut arrêter là la démonstration car le PC n’a pour ambition que de maintenir ses élus. Du côté de la tchatche, on est pour le peuple. Du côté des élections on est avec ceux qui détruisent le peuple.

Ça finit par se voir, « quand même », comme dit La Tremblote, le sergent de la piraterie internationale.

 

Mais faisons un bref historique pour voir comment les meilleures volontés sont émoussées par ce système trop visible.

Car on vit du temps d’internet et le moindre soupir, le moindre pet de travers de nos élus est aussitôt répercuté jusqu’à la planète Mars. Le gars, il n’a pas fini son discours qu’il est déjà la risée de Twitter ! On se souvient d’El Khomri.

 

En 2011, j’ignorais l’existence même de Mélenchon ; une amie me le fait découvrir, la campagne présidentielle venait de commencer et les talents d’orateur, les accents de vérité de son discours, son attaque virulente du PS, dont je découvrais les traîtrises, m’ont donné, pour la première fois de ma vie le goût de la politique. Je me suis inscrite au PG. J’ai tracté et affiché. Je n’étais pas la seule, en France à le découvrir avec espoir. Il a fait une campagne exceptionnelle.

J’étais alors totalement ignorante des accords entre le PC et le PS. Je n’arrivais même pas à imaginer que le PC, qui était le moteur de la campagne de Mélenchon, ce Mélenchon qui incendiait le PS, soit en fait un allié de ce dernier dans les villes et dans tous les conseils.

Situation ingérable, bien évidemment.

J’ignorais également que les partis sont des entreprises, qu’ils ont besoin de subsides pour avancer et que c’est cette faiblesse qui les rend vulnérables. Qui paie ? Etant évident que ceux qui payent ont un droit de regard sur la suite des évènements.

Mélenchon fait ses campagnes grâce à l’argent du PC.
Dès lors, il est leur larbin. On le laisse ramener des voix mais s’il s’excite trop on le calme rapidement. Ainsi, lors des présidentielles, je me suis aperçue que mon admiration pour le brillant orateur, les nombreux articles que j’écrivais pour soutenir sa cause et nous éviter de retomber dans cinq ans de sarkozisme ou de Hollandisme énervaient copieusement des FN et des PS, ce qui était logique, mais surtout des PC. Et là je ne comprenais pas. La raison m’est apparue ultérieurement. Le PC utilisait Mélenchon comme un mercenaire mais voulait les bénefs de la campagne à son usage unique. Par ailleurs, il m’est vite apparu qu’il y avait au PG des taupes du PC qui étaient là pour diriger les évènements dans le sens qui leur était favorable. (Situation avouée par un certain N.U… dans un article.) C’est ainsi que la campagne de Mélenchon qui avait commencé par une attaque virulente de l’UE, du MES et de Hollande, après remarques inquiètes du PC qui voulaient bien taquiner Flamby mais pas trop because l’avenir, choisit tout à coup d’exploser le Pen. Logique aussi, certes, mais la qualité était moindre car, quand on est à ce niveau en politique on sait très bien que le Pen n’est pas plus facho qu’une dinde (ou qu’un Valls) mais qu’il faut chauffer les foules car cette phrase « faire barrage au FN » va devenir la clé de futurs succès.

La première fois que je doutai de Mélenchon fut un jour où je m’aperçus qu’il avait deux réponses aux mêmes questions.…À la fameuse « Pour qui appelleriez-vous à voter au second tour », tantôt il répondait : « Pour personne. Les temps ont changé. Si Hollande veut mes électeurs qu’il vienne le leur demander. » Et tantôt, l’échéance approchant : « Il est évident que nous voterons pour que le parti de gauche qui sera le mieux placé. » Et tout à coup par un miracle à la David Copperfield, le PS devenait un parti de gauche !

C’était inimaginable.

Ce qui arriva.

Mélenchon appela voter contre Sarkozy d’une manière brusque et violente de contremaître qui donne ses ordres. Je digérai tout cela très mal. Et je ne fus pas la seule. Mais cette triste et branquignole épopée ne faisait que commencer.

Je passe sur les expressions que le FDG dut inventer pour expliquer qu’il faisait quand même partie des gagnants : « Nous sommes les ayants-droit de la victoire ! Nous avançons autonomes et conquérants ! » Expressions tarabiscotées qui faisaient soupirer dans les chaumières ! « Autonomes », tu parles et « conquérants », rions. 

Mais Mélenchon avait fait son temps. Il avait été utile au PC. Il ne restait plus qu’à le balancer. Pas trop quand même car il avait des fans et en politique une voix est une voix.

On en vient donc à la fameuse séquence des municipales où Laurent alla voir Hidalgo en lui faisant remarquer que le PC (pardon le FDG) avait plus de voix et qu’il demandait donc davantage de conseillers. Mélenchon prit très mal cette trahison et ne parla pas d’un an au dit Laurent. Pour se rabibocher avec lui quad vinrent les européennes et qu’il eut besoin du PC pour payer sa campagne.

Depuis, chaque fois qu’il en a l’occasion, il appelle au pardon chrétien ! On ne va quand même pas bouder ce pauvre Laurent pendant des années !!

Ben si. Et toi avec.

 

Mélenchon aurait-il pu quitter le PC et sortir du FDG ?

Non et pour plusieurs raisons.

-L’une d’elles est donc qu’il dépend financièrement de ce parrain.

-Une autre est qu’il est de gauche et que la sainte gauche que toute étude un peu approfondie découvre dans un pourrissement fatal depuis, par exemple, que Mitterrand donna tout pouvoir à Delors de vendre l’Europe aux multinationales, est un groupe qui ment au peuple pour mieux bouffer le peuple et en donner la substantifique moelle au capital.

-Un jour, interviewé au salon du Bourget, Mélenchon déclara qu’il voyageait en classe affaire car à son âge il n’allait pas se briser les reins en classe touriste !!!!!!! Voilà une troisième raison. Quand on a des habitudes de confort tous frais payés par papa Laurent et maman Buffet, on ne va pas partir à l’aventure. Il l’avait fait une fois, il n’allait pas recommencer.

-Cette situation explique donc ses engagements louvoyants. Homme d’une grande force, d’un admirable talent quand il prend la parole, il est en fait faible à ses alliés qui en font ce qu’ils veulent. Autour de lui, un groupe qui veut faire carrière en politique et qui n’a pas envie qu’on leur gâche le turbin en allant se fâcher avec le PS.

 

 En fait Mélenchon n’avait pas le choix. Il lui fallait rompre avec le PC. D’une part parce que bien des Français se méfient de tout ce qui est « communiste », redoutent ce nom et ce parti qui, jamais ne fera plus que 3%. A cause de son nom et de son histoire. Vous ne voulez pas le comprendre, ma foi, tant pis pour vous. On me l’a dit à maintes reprises : « Pas les communistes ! » Et quand j’ai vu comment j’ai été traitée par les dits communistes après avoir dénoncé les magouilles de Laurent, j’avoue que je dis moi aussi : « Pas les communistes ! »

Il lui fallait quitter le PC parce qu’il est jalousé par Chassaigne qui l’a copieusement démoli et par Laurent qui a quand même fini par avoir sa peau car il a été expédié hors parti pour fonder cette fumeuse histoire de M6R dont on n’entend plus parler. (Mais c’était pour amuser les fans de Mélenchon .)

 

Et l’on en vient aux évènements actuels.

Ainsi donc depuis trois ans, le PS a tombé le masque. C’est un parti plus qu’à droite au service de l’idéologie des banques et des corporations. Un immense danger pour la démocratie. La famille Le Pen, à côté est du style Chihuahua.

Si Mélenchon avait quitté le PC, s’il avait refusé le moindre contact avec cette gauche là, il serait à la tête d’un mouvement qui aurait mené vers lui, tous ceux qui s’abstiennent.

Mais plus assez jeune pour ça et surtout trop père Goriot qui se sacrifie pour les jeunes qui bossent pour lui et qui ont besoin de leurs salaires d’élus !

 

Pourquoi Mélenchon et le PG ne récupèrent pas des voix ?

Parce qu’alors que Le Pen dénonce l’UMPS, Mélenchon et le FDG le pratiquent.

Et le temps n‘est plus des électeurs qui ne pigent rien à rien. Ils ont tout compris. Et l’UE, et TAFTA, et Daech. Ils savent tout. Ainsi la loi 622 du 3 décembre signée Bartolone qui refuse de faire une enquête pour voir si des boîtes française bossent pour Daech !!!

Alors, c’est vrai, cela fait du bien de temps en temps d’entendre Mélenchon défendre une bonne cause.

Comme cela fait du mal de le voir tout à coup revenir vers la gamelle quand vient l’heure du repas. La main qui le nourrit n’est pas propre.

 

Ceci dit, c’est le système qui est nuisible. Je suis de l’avis de Chouard qui répète que n’importe qui, son élection dépendant d’accords plus ou moins acceptables, serait tout aussi faible qu’eux. Votons pour des lois. Ne votons pas pour des hommes qui, pour être élus, doivent être financièrement soutenus par ceux qui veulent défendre leurs intérêts et sûrement pas ceux d’un peuple qui n’est que leur bétail.

 

Résumons-nous : Les Français ne votent pas pour le FDG car le PC leur fout les chocottes, car le PS, comme l’UMP(LR) ne sait absolument pas gérer un État et appartient à ceux qui les saignent.

Restent les chihuahuas qu’on veut nous faire prendre pour des pitbulls. Certes, ça fait quand même des dégâts, ces petites bêtes, mais pour faire plus de dégâts que le PS en 4 ans, il faut être très , très , très fort !!! Et je doute que Le Pen soit à la hauteur de ce pari !!

 

Aujourd’hui mercredi, Mélenchon va mettre un mot sur son blog pour expliquer sa position face au second tour des régionales. J’attends ce numéro d’équilibriste. « The wall » n’est pas loin !


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

195 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 9 décembre 2015 10:50

    Se toutes façons, si cet enfant (le FDG) n’était pas vraiment morné, il n’était pas viable. Fruit d’un croisement contre nature, il ne pouvait vivre que peu de temps.

    Paix à ses cendres.

    • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2015 16:03

      @M de Sourcessure

      Bien résumé.

    • alain_àààé 9 décembre 2015 16:24

      @M de Sourcessure
      JE SUIS D ACCORD AVEC TOI J AI DES LE DEBUT ECRI QUE MELENCHON ETAIT UN ESPION DE HOLLANDE QU IL ETAIT LA POUR DIVISER LES TRAVAILLEURS 


    • elpepe elpepe 10 décembre 2015 01:19

      @alain_àààé
      l ecureuil ?


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 décembre 2015 17:41

      @elpepe

      oui je te lis faute de lire mes commentaires censurés par la grande pretresse du complotisme qui

       parle de voter le pen une blonde de plus dans la MAFIA LE PEN !!!!!

      l’une picole l autre louche sur un poste de reine paca !!!! meme habillées ou nues j’en veux pas de ces TROIS LA meme en cadeau car sous l’emballage c’est le vide sidéral  !!!!!!!!!!!!!!!


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 décembre 2015 10:53

      Bonne nouvelle...
      Le merluchonisme n’est pas incurable !

      Mauvaise nouvelle...
      Ca laisse des séquelles !


      • cevennevive cevennevive 9 décembre 2015 11:25

        @Robert Lavigue

        Méchant !

        Vous ne voudriez tout de même pas que nous votions pour le FN, là, tout de suite !

        Peut-être y viendrons-nous, mais c’est un peu trop tôt.

        La prochaine fois, peut-être, qui sait ?

        Bien à vous.


      • Onecinikiou 9 décembre 2015 12:44
        Les contradictions de Mélenchon exaspèrent de plus en plus. Il devrait s’interroger si ce n’est pas elles, essentiellement, qui expliquent sa fulgurante dégringolade électorale.

        http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/09/jean-luc-melenchon-la-droite-plutot-que-le-fn-a-condition-qu-il-y-ait-une-difference_4827425_4640869.html

        Par exemple, lui qui a joué consciemment la voiture-balaie des socialopes en 2012, qui depuis a passé son temps à cracher sur ceux qu’ils a contribué à faire élire, les agonisant de colibets, ceux dont il soutient qu’ils auraient trahi leurs promesses (mystification), renié leur convictions (mensonge), abandonné leurs électeurs (cocufiés comme le méritent les idiots utiles), et pour toutes ces raisons, perdu à jamais le droit de prétendre représenter « la Gauche » dont il se rêve le grand architecte, voilà à présent, les élections venues (tiens, tiens), qu’il revalide la mascarade du faux clivage en y réintégrant le PS et appele à présent à voter pour ses listes !

        Quelle sinistre farce. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons du désaveu qui frappe son mouvement, bientôt son groupuscule façon Besancenot dont il avait été prédis qu’il finirait par avoir le destin, outre l’aplventrisme de ses coreligionnaires du PCF (dont le pitoyable Laurent de toutes les gamelles) et leur infinie capacité à collaborer (à coucher) avec l’hydre socialiste, européiste, atlantiste et ultra-libéral pour quelques places dérisoires.

        La contradiction la plus saisissante étant son bougli-boulga concernant l’attitude à adopter envers le Front National. Le choix ne serait donc « plus politique » selon lui, mais seulement moral et philosophique… A la bonne heure. On sent ici le frère-maçon, l’universaliste droit-de-l’hommiste qui soutenait hier l’ingérence en Libye, resurgir et écraser toute intelligence critique et rationnelle, ce qui n’est décidemment pas le moindre de ses paradoxes. 

        Car enfin : des deux partis (ou coalition plutôt, en ce concerne ses adversaires), du Front National souverainiste, social, national et patriote, ou de l’UMP sarközyste, européiste, atlantiste et ultra-libéral (ça ne vous rappelle pas quelque chose… ?), lequel des deux est le plus anti-social, le plus anti-populaire, le plus anti-national, bref, le plus anti-Français ?!!

        D’ailleurs, le programme socio-économique du Front fait tellement peur à l’oligarchie qu’il est vivement contesté sur tous les canaux de propagande, et déjà umpiste :


        Quand ce n’est pas le propre représentant du grand patronat qui s’insurge contre ses effets potentiels, et, comble d’une ironie cinglante, en soutenant qu’il lui rappelle « le programme commun de la gauche de 1981 » ! Baiser mortel pour notre mitterrandien historique...


        Mélenchon est à poils. Il le sait. Il sait aussi qu’on ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment. D’où ses précautions langagières alors qu’il lui brûle les lèvres, occultisme maçonnique oblige, d’envoyer les électeurs à l’abattoir pour faire barrage à la « bête immonde » pourtant plébiscitée, nouvelle contradiction béante, par une très large partie du monde ouvrier, les jeunes, le populo, les sans dents.

        Nous y voilà : en vérité l’entourloupe, l’embrouillamini de Mélenchon ne tient plus que par son antifascisme d’opérette, tactique de diabolisation de moins en moins efficace parmi la populace paupérisée par 30 années de co-gestion droite-gauche catastrophique (dont il fut l’un des Ministres), antifascisme dont son propre mentor Jospin disait il y a 10 ans déjà, du temps du sulfureux Jean-Marie, qu’il n’était que du théâtre :


        La réalité incontournable est que le Front National, au second tour en NPDC et PACA, trouve face à lui, seul contre tous, l’ensemble des partis du Système coalisés : UMP - PS - UDI - EELV - MODEM - FDG - PRG - PG - PCF. L’ensemble des syndicats salariés et grand patronaux, le lobby sioniste, les loges maçonniques, et bien entendu, les médias dominants. 

        C’est une préfiguration du second tour de 2017. Choisis ton camp camarade.

      • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2015 16:08

        @Robert Lavigue


        Il ne s’agit pas de merluchonisme. il s’agit, dans une optique certes stupide, de voter pour quelqu’un qui défend les intérêts du plus grand nombre et non d’une caste supérieure politique ou sociale.
        Les séquelles sont de l’ordre de la déception mais on y apprend la prudence ce qui est un plus.

      • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2015 19:15

        @cevennevive


        Ahahahahha ! 
        j’adore ta formule : "c’est un peu tôt !!
        c’est exactement ce que je ressens ! On n’en est pas encore là !!
        Ceci dit , Estrosi me paraît pire !!

        Bises et bonne soirée !

      • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2015 19:18

        @Onecinikiou


        merci pour ta bonne démonstration et pour tes docs. 
        Hier, sur la 2, sarkozy a été inénarrable«  !!!
        Il a traité de ts les noms cette le pen qui veut »la retraite à 60 ans et une augmentation du SMIC !!!!"
        Et il a dit ça en le lui reprochant !! Il lui a encore fait faire un bond. ceux qui ne le savaient pas (qu’elle le fasse est une autre chose), vont courir voter dimanche.

      • julius 1ER 10 décembre 2015 08:58

        @Ariane Walter


        145 ou +++ pour cet article, beau score pour un mort en sursis !!!

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 07:28

        @Ariane Walter
        Vous faites deux erreurs :
        1- Mélenchon n’est pas de Gauche. On ne peut pas être de Gauche et euro-atlantiste.
        Dans ce cas, on est néo conservateur, de cette Gauche qui fait croire qu’elle est progressiste, genre Tsipras et Podémos. 


        2- Mélenchon n’a pas besoin de l’argent du PCF.
         L’ UPR fonctionne avec l’argent des adhérents, et a présenté des listes dans 13 régions et à la Réunion. Aucun parti politique n’est obligé de dépendre d’un autre.

        Le cas est donc plus grave, le FDG n’est qu’un râteau du PS.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 11 décembre 2015 10:03

        @Fifi Brind_acier

        et la grande pretresse de la conspiration qui change de parti chaque année comme de chemise de nuit transparente
        pourrait voter pour marine  !!!!

        agrégé ou élève de CP ? il y a un gros BLEME RELEVANT DE LA PSYCHIATRIE  !!!!


      • cathy cathy 9 décembre 2015 11:07

        La République de son petit nom « Marianne » couche avec tout le monde.


        • oncle archibald 9 décembre 2015 11:34

          @cathy : et le plus chouette c’est qu’ordinairement « avec la belle Suzon, par d’argent pas de cuisse », tandis qu’avec Marianne, c’est elle qui paie ceux qui couchent avec ! Elle est pas belle la vie ? le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière en prime, ça ne marche qu’en politique, dommage pour nous.


        • cevennevive cevennevive 9 décembre 2015 11:21

          Bonjour ma Belle,


          Les Français ne votent pas pour le FDG car le PC leur fout les chocottes, car le PS, comme l’UMP(LR) ne sait absolument pas gérer un État et appartient à ceux qui les saignent.

          Voilà, tout est dit et bien dit. 

          J’ai voté blanc, désespérée par tous ces pantins.

          Il y avait bien une liste « écolo les verts » mais je ne voulais pas que ma voix aille en fin de compte au PS...

          Bien à toi.




          • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2015 19:20

            @cevennevive



            J’ai voté Asselineau, le seul qui veuille sortir de l’Europe. 
            Dimanche ce sera pour moi Estrosi ou Le Pen...Ou Blanc !!!

          • malko malko 9 décembre 2015 19:31

            @Ariane Walter


          • Enabomber Enabomber 9 décembre 2015 19:46

            @malko
            Comme s’il s’agissait juste de la sortie de l’Europe ! Oui, ça en fait partie, mais c’est d’un changement de logiciel que nous avons besoin ; et pas sûr que celui bogué du FN soit la solution, si solution il y a. Ce qui me semble essentiel, c’est que chaque homme politique sache qu’il est sur un siège éjectable, et que nous avons (du moins idéalement) le doigt sur le bouton.


          • Pie 3,14 9 décembre 2015 19:47

            @Ariane Walter

            Passer du FDG à Asselineau est un bel exercice d’équilibriste.

            Avec un score de 0,87%, ce parti apparaît en effet plein d’avenir...

            En passant ainsi du FDG à l’UPR, vous faites la preuve que vous n’avez pas idée de ce que sont les valeurs et l’histoire de la gauche dans ce pays. Vous avez joué à la pasionaria de la vraie gauche pendant deux ans, maintenant vous soutenez un énarque de droite qui a fait une partie de sa carrière auprès de Pasqua et navigue entre Debout la France et le FN.

            Vous n’avez aucune structure politique, on vous retrouvera sans doute au FN dans quelques années.

          • malko malko 9 décembre 2015 20:03

            @Pie 3,14


            Non, c’est au contraire très lucide. Car aucune politique de gauche n’est réalisable dans l’UE.
            Sortir de l’UE en passant par n’importe qui capable de le faire, quitte à faire plus tard un 180° au sein d’une nation souveraine pour retourner à ses amours originelles, ce n’est pas idiot du tout.

            Le dogmatisme cout-termiste, c’est la paralysie assurée.

            L’UE ne sera jamais sociale, elle n’a pas été faite pour ça.

            On l’a créée par et pour le big business en agitant devant les peuples-veaux le chiffon rouge de la 3e guerre mondiale. 

          • Pie 3,14 9 décembre 2015 20:29

            @malko

            En écrivant cela, vous prouvez simplement que vous n’avez aucune connaissance de ce que finance réellement l’UE.

            Cela prouve aussi que vous ne connaissez pas le poids relatif des financement européens et nationaux.

            Le dogmatisme est de votre côté qui croit sottement que l’UE est une hydre qui dicte sa loi et pense que le souverainisme, en réalité un nationalisme borné qui nous fait repartir dans les années 20 rendra tout possible. 

            Vous rêvez, vos amours originels ne sont pas les miens, les gogos qui vous suivent s’amuseront moins lorsqu’ils commenceront à payer les conséquences de vos délires.




          • malko malko 9 décembre 2015 20:38

            @Pie 3,14


            blablabla ridicule .... vous me prenez pour un grec ?


          • Pie 3,14 9 décembre 2015 20:56

            @malko

            Bla bla bla ridicule, c’est que l’on dit quand on a rien à dire.

            La réalité c’est que ne savez même pas ce que finance l’UE. 

            Savez-vous ce qu’est un programme FEDER ou LEADER ?

            Savez-vous que l’UE finance dans les régions la recherche, l’éducation, l’emploi, la culture, l’agriculture, les énergies nouvelles, les transports etc... ?

            Il serait temps de vous mettre au courant si vous voulez diriger des régions car elles bénéficient toutes de subventions de l’UE qui financent de multiples programmes.

            Vous êtes une baudruche.



          • malko malko 9 décembre 2015 21:06

            @Pie 3,14

            Mais ce sont les nations qui financent l’UE, puisqu’il n’existe pas de fisc européen.
            Toutes les administrations fiscales sont nationales.

            Pauvre con !



          • Pie 3,14 9 décembre 2015 21:19

            @malko

            Et alors, pauvre con où est le problème ?

            Des états se mettent d’accord pour distribuer collectivement une petite partie de leurs revenus sur des programmes qu’ils jugent utiles pour tous.

            Où est le scandale ?

            Cela a permis d’intégrer et de rapprocher des quantités de pays européens qui sont aujourd’hui nos partenaires économiques. 

            C’est sans doute trop compliqué pour vous. Je vous laisse au bistro.

          • malko malko 9 décembre 2015 21:37

            Vous avez affirmé d’un ton professoral, en me traitant d’ignorant, puis de baudruche, que l’UE finançait généreusement les autres. .. alors que ce sont les nations qui financent l’UE !


            Plus ridicule que ça, c’est un challenge

            Et à propos de bistrot, allez donc rapporter vos vidanges, vous serez millionnaire !  smiley


          • Doume65 10 décembre 2015 00:22

            @malko

            Elle dit beaucoup de choses, mais rien de tel dans ses intentions écrites (selon Asselineau).


          • malko malko 10 décembre 2015 06:43

            @malko


            Ben oui, Asselineau essaie de faire la même offre, il se positionne en rival.

            Ceci dit, de manière générale, j’observe que tout ce qu’ on raconte sur le FN relève exclusivement du procès d’intention : « elle ment, elle ne le fera pas, etc ... » alors que rien ne prouve tout ça.

            Tandis que les autres ont déjà largement prouvé qu’ils étaient des menteurs.

            Alors, à choisir entre quelqu’un dont on n’est pas tout-à-fait sûr de ce qu’elle va faire, et d’autres dont on est certain qu’ils mentent, preuves à l’appui ...

          • Ariane Walter Ariane Walter 10 décembre 2015 06:50

            @malko


            exact ! mais cela me paraît impossible étant donné qu’elle est de droite.

          • malko malko 10 décembre 2015 07:07

            @Ariane Walter


            de droite, oui peut-être, mais à la gauche du PS quand même ...

          • malko malko 10 décembre 2015 08:03

            Enfin, aujourd’hui avec l’€, « de droite / de gauche », ce n’est plus qu’un cliché.

            Car au sein de l’€, on ne peut plus pratiquer que de la super-droite quoiqu’on raconte au peuple.
            Voyez Tsipras de Syrisa qui en est une illustration carrément surréaliste !
            Ce type a TOUT promis et RIEN tenu.
            Il a même été jusqu’à faire un referendum pour s’asseoir dessus 24h après ! smiley

            Le vrai choix politique actuel n’est plus gauche/droite, car ça ne veut plus rien dire dans la pratique.
            Le vrai choix aujourd’hui, c’est pour/contre l’UE

          • julius 1ER 10 décembre 2015 09:10

            @Enabomber


            je partage....., les simplismes d’Asselineau confinent au« simpletisme » !!!!

            c’est l’ultra-libéralisme ou le turbo-capitalisme le problème pas l’Europe en elle-même qui n’est que le récipient consentant de cette expérience désastreuse... et la France n’en est qu’un des atomes de cette mauvaise expérience .... 

            Asselineau à cet égard, n’est que la roue de secours d’une Droite discréditée..... alors sans changer aucun des paradigmes économiques actuels, rôle de l’état, usage de la banque centrale ....etc 

            ce sera mêmes causes .... mêmes effets !!!!

          • non667 10 décembre 2015 13:53

            @Ariane Walter
            le Pen n’est pas plus facho qu’une dinde
            bien vu !
            bien vu aussi que le pen soit de droite et pas d’extrême droite comme ne cesse de le rabâcher sesopposants politiques (= front ripoublicain ) et les merdias
            mais le pen est -il de droite lui qui ne cesse de répéter « ni droite , ni gauche ,français » et qui a baptisé son parti «  front national » sans allusion a la droite ni à la gauche .
             ce qui caractérise le pen au départ c’est son anticommunisme (pour lui = spoliation des petits propriétaires ,marin pêcheurs , artisans et paysans (cnip ) donc par conséquent contre les multinationales dde la finance,de l’industrie ,de l’agriculture ,du commerce ..etc . de ce point de vue économique le ps mondialiste et a son extrême droite !
            asselineau

            1°Asselineau né en 1957  à 42 ans en 1999 il rentre au rpf de chirac puis après  8 ans il fonde son parti  l’upr .

            Remarque : brillant énarque il rentre en politique dans un parti système ne sachant pas que celui ci est anti de gaulle ,anti français ,anti souverainiste (donc mondialiste = pro  N.O.M. judéo-américain ) ?

            2°-----------:un souverainiste qui attaque un autre souverainiste avec les mêmes arguments /propagande que ses ennemis (fn anti-républicain ,anti-démocrate,raciste ) est un traître au souverainisme !
            ses attaques/son passé ( souverainiste depuis peu  par rapport au fn =42ans ) contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.
             destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ,............etc....

            ou 3°-version gentille

            il enfile des perles ! fait des colliers de nouilles ! soporifique ! pas invités dans les médias 

            s’il veut être connu il faut passer par le buzz pour se faire connaître par exp en faisant une déclaration tonitruante genre : hilter avait raison ! après on l’écoutera à défaut de le suivre !

            seulement il faut en avoir ! d’où = 2°

             asselineau = mélanchon de droite



          • zic_quili 10 décembre 2015 17:28

            @Pie 3,14
            « Vous n’avez aucune structure politique »

            looool ... Excellent !
            Alors, essayons de decrypter cette phrase ubuesque :

            A.W est mal « structuree », elle n’a pas la politique dans le sang ou dans les os plutot, non ?
            Et alors ? Quand on voit la chose politique aujourd’hui, on ne peut que comprendre et soupirer en masse. Elle s’est faite attirer par Melenchon le faux communard qui s’indigne et appelle « au cri du peuple » alors qu’il s’empiffre aux frais des oligarques. Elle s’est barree, degoutee, et elle a raison, tout le monde peut se tromper, non ?

            Ou alors sa seigneurie Pie je ne sais quoi, donc plutot sa saintete Pie machin, est infaillible, l’archetype du sur-homme qui sait toujours ce qu’il fait, ou il va et ne s’en laisse conter par personne, sur de son intelligence hors-norme et de son flair surhumain ???

            Ptete bien sinon que Pie trucmuche n’est juste qu’un enorme blaireau qui se la pete alors qu’il a les fesses bien sales et porte encore des couches ...

            A chacun son opinion, la mienne est faite :D
             


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 07:33

            @malko
            Entre les discours qui n’engagent que ceux qui y croient (genre mon ennemi c’est la financ) et les écrits, il y a une marge, que le FN ne franchit pas.


            Vous ne trouverez aucun document officiel où le FN s’engage à sortir la France UNILATÉRALEMENT de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN. Relisez les professions de foi depuis 10 ans, si vous voulez. . C’est toujours « sous condition » d’accord avec d’autres pays.

            La France est la 6e économie du monde, on n’a pas besoin de demander l’avis des autres.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 07:59

            @Pie 3,14
            Le budget européen est rempli par les budgets des Etats et des contribuables européens.
            L’UE ne produit rien, que des fonctionnaires et des illusions.


            La France verse 22 milliards d’euros chaque année, en récupère 14, perte sèche : 8 milliards.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 08:02

            @julius 1ER
            Faudrait le démontrer, et pas seulement l’affirmer..., surtout ne vous gênez pas.
            Lisez le programme de l’ UPR et argumentez !


          • Doume65 11 décembre 2015 12:57

            @non667
            « Hilter avait raison ! »

            Y’a que Netanyahou qui peut se permettre ce genre de sortie.

            Quoique... Patrick Timsit a pu dire tranquillement qu’Hitler était un génie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès