Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Alsace Moselle : c’est la France !

L’Alsace Moselle : c’est la France !

 La loi de séparation de 1905 n’est pas appliquée en Alsace-Moselle et les quatre cultes catholique, luthérien, réformé et juif y bénéficient d’un statut officiel. Prêtres et laïcs en mission, pasteurs et rabbins y sont rémunérés par l’État

C'est le Concordat napoléonien (se reporter à l'image jointe à l'article) qui est encore en vigueur dans cette partie de France.

Les deux évêques, de Strasbourg et de Metz sont nommés par le Président de la République... Le président de l'Eglise protestante est aussi nommé par l'Etat... quant aux membres laïcs du consistoires israélites, ils sont agréés par le premier ministre !
 

L'Alsace Moselle, c'est la France....

Après l'échec cuisant suivi par tous ceux qui voulaient commencer à détricoter la République en s'en prenant aux départements puis aux communes, il faut aller plus loin dans la résistance au libéralisme qui veut supprimer le principe républicain ;

un pays, une nation, une loi, la même pour tous !

Il est intolérable qu'existe encore un statut concordaire scolaire en Alsace Moselle.

La République est une et indivisible, c'est le sens de l'appel contenu dans le communiqué de presse des Fédérations du Bas Rhin, de la Moselle et de la Meurthe et Moselle de la Fédération Nationale de la Libre Pensée :

« Communiqué de presse des Fédérations du Bas-Rhin,

de la Moselle et de Meurthe et Moselle

Après le OUI des alsaciens à la République

Gagner l’extension des lois laïques à l’Alsace et à la Moselle

Le 7 avril les alsaciens ont voté NON à la mise en place d’une collectivité unique d’Alsace, censée être le point de départ du démantèlement du tissu républicain qui s’incarne notamment dans l’existence de départements.

Le 7 avril, les alsaciens ont donné un coup d’arrêt à la volonté de démantèlement de la République.

Le 7 avril, les alsaciens, dans leur tradition historique, ont dit oui à l’égalité en droits des citoyens, aux droits sociaux, à la défense de la République une et indivisible.

C’est un vote historique qui contredit toutes les prévisions des tenants de l’ordre local défenseurs du concordat bonapartiste qui n’a strictement rien à voir avec le droit local et le régime local d’assurance-maladie.

Le Concordat est un traité international d’un autre âge qui établit 4 religions officielles dont les clergés sont appointés par l’impôt payé par tous les citoyens de métropole et d’outremer en infraction totale avec la loi de 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat.

Il est temps d’en finir avec ce régime médiéval et impérial.

Il est temps d’aller de l’avant et de libérer les trois départements, les communes et les écoles publiques de la Moselle et de l’Alsace de la tutelle des clergés.

Il est temps de conquérir l’extension de la loi de 1905 à toute la République.

C’est pourquoi, le 4 mai prochain, La Fédération Nationale de la Libre Pensée organise un rassemblement Place Broglie à Strasbourg "Pour l'abrogation du Concordat de 1801 et du statut scolaire d'exception d'Alsace Moselle". »

 

Les parlementaires, députés et sénateurs qui se réclament de la laïcité doivent clairement affirmer leur attachement à la laïcité de l'Etat et s'engager dans l'abrogation du statut anti laïque d'Alsace Moselle.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Talion Talion 9 avril 2013 18:02

    « Il est intolérable qu’existe encore un statut concordaire scolaire en Alsace Moselle. »

    Si tu touches à ce statut il y a de bonnes chances pour que tu vois les alsaciens et les lorrains te dire « auf Wiedersehen ! »

    Dans la vie comme dans l’art de gouverner on gagne plus à être pragmatique qu’à être dogmatique.

    C’est comme pour la Bretagne et l’absence de péages sur ses 4 voies... Si tu mets fin à ce « régime d’exception » tu as de bonnes chances de voir l’ensemble des préfectures du Grand Ouest partir en flammes dans la demie-heure suivante.


    • Talion Talion 9 avril 2013 18:25

      La ou j’habite la sous-préfecture voyait très régulièrement sa grille d’entrée être incendiée avec des pneus par des agriculteurs en colère (en plus du fumier et du lait qui restait à pourrir au soleil)... Et ils ne manifestaient pas pour ce genre de chose (en plus d’être peu nombreux).

      Les flics ont appris à ne pas les emmerder quand ce genre de manifestation se déroule (d’un autre côté je crois qu’un tracteur écraserait assez facilement une voiture de flic... Alors si il sont 150...)

      Donc oui, j’ai tendance à penser que si le gouvernement tentait de nous placer ce genre de sodomie on aurait de bonne chance de voir les flammes jusqu’à la capitale.


    • Talion Talion 9 avril 2013 19:25

      « Tiens, pourquoi le culte Hindouiste n’aurait pas le droit aux mêmes ’ avantages ’ ?
      Et le culte Musulman ?
      Et toutes les autres religions ? »

      Parce que la France est tout simplement LA FRANCE

      Ici c’est un pays de tradition helléno-chrétienne... Pas hindouiste, ni bouddhiste, ni musulmane, ou que sais-je encore...

      Nous sommes dépositaires d’un patrimoine et d’une culture que nous avons pour responsabilité de transmettre. Les religions que tu viens d’évoquer sont complètement allogènes et ne s’inscrivent en rien dans la tradition française ou l’histoire de France.

      Le jour ou l’Arabie Saoudite, Israël ou encore le Japon offriront aux religions qui ne sont pas de leurs traditions les mêmes avantages qu’à celle dont ils ont majoritairement hérité on en reparlera...
      Mais d’ici là, ici c’est la France et pas « l’Hindouistan » ou « l’Islamistan » et ce qu’il y a au cœur de l’immense majorité de nos villes et villages ce sont des églises, pas autre chose !

      L’immense majorité de la population se satisfait de ce consensus et le respecte. Il serait donc de bon ton que certains hystériques prennent conscience du fait que leur intolérance rabique à l’égard de leur propre pays et héritage n’est partagé que par un petit nombre de crétins et n’est pas du goût de tout le monde.

      Pour ceux qui aiment la France pour ce qu’elle est et a toujours été, il y a largement la place d’y faire sa vie...
      Pour ceux qui rêvent d’imposer à leur compatriotes un nouveau paradigme totalement dogmatique dont personne ne veut, ils sont libres d’aller se faire pendre ailleurs.


    • Talion Talion 9 avril 2013 20:39

      "Toutes vos inepties ne changeront rien aux faits, le concordat doit être abrogé, et si il faut ensuite envoyer les CRS pour préserver l’ordre public, alors soit."

      Oui... C’est aussi ce qu’a souhaité faire avec dogmatisme le gouvernement ’’républicain’’ laïc mexicain à la fin des années 20.

      Bilan des courses : Une des guerres civiles parmi les plus meurtrières du continent américain et des dizaine de milliers de chrétiens pendus aux arbres le long des routes du pays.

      Si ce régime s’autorise à envoyer la police ou l’armée après avoir décidé unilatéralement de mettre fin au concordat alsacien il perdra alors toute légitimité aux yeux d’une partie critique de la population.
      Pas sûr qu’il survive ni qu’il puisse se payer le luxe d’avoir à gérer le bordel qui suivrait en plein milieu de la crise économique actuelle.

      Je ne suis pas sûr non plus que ce soit la priorité du moment. Ce n’est jamais là que le rêve humide d’un bourgeois pour qui bouffer et se loger n’est apparemment pas une préoccupation quotidienne.

      Le concordat ne ’’dôôaah être abrogé !!!’’ que du point de vue de certains abrutis dogmatiques qui ont été élevés dans la haine rabique et irrationnelle du catholicisme et de l’histoire de France.
      La majorité vit très bien comme ça et commence à en avoir marre des petits tyrans dans votre genre qui ne rêvent que de voir les églises brûler et qui prétendent imposer leurs désidératas sans consulter personne et au mépris de l’opinion des principaux concernés (c’est à dire nos compatriotes de l’Est).

      Arrêtez de les faire chier et arrêtez de nous faire chier !


    • BlackMatter 9 avril 2013 21:16

      Le maintien du concordat, c’était le prix à payer (entre autres) pour que l’Alsace et la Moselle acceptent sans rechigner de redevenir française en 1918 parce que les lois allemandes étaient peu ou prou similaires. Étant moi-même d’origine mosellane mais vivant désormais à Lyon et bien que je suis farouchement laïque, je pense que revenir sur ce concordat apporterait plus de problème qu’il n’en résoudrait. Quant au problème de l’Islam, ma foi, cette religion n’existait pas en ces lieux et à cette époque là. La France a une histoire et cette histoire explique bien des choses, il ne faut pas l’oublier.


    • Talion Talion 9 avril 2013 21:24

      La voix de la raison !


    • epicure 9 avril 2013 23:24

      Le concordatr est une abbération légale et historique, à partir du moment où l’alsace et la lorraine se trouvent dans la république française lors de l’édiction d’une nouvelle constitution qui provlame la france come étant une, indivisible et laïque, le concordat n’a plus de raison d’être puisque lors de la proclamation de la laïcité de la france , l’alsace et la lorraine sont bien en france et donc doivent être soumis à la même constitution que les autres département.
      La position dogmatique est donc bien de maintenir une anomalie archaïque qui n’a plus de riason d’être qui porte atteint à de nombreux point de la constitution et aux droits de l’homme : égalité devant la loi, liberté de cosnceience etc...


    • Talion Talion 10 avril 2013 00:30

      La France est le résultat de son histoire.

      Il faut se rappeler qu’à l’origine c’est la république et l’Empire qui ont imposé le concordat et donc l’assujettissement de l’Église à l’état.
      Cette union contre-nature a été IMPOSÉE à l’Église par les laïques.

      Aujourd’hui que les alsaciens ont fait leur cette spécificité et s’y sont habitués il ne faut pas venir pleurer.
      C’est un élément qui fait désormais partie du patrimoine culturel de cette région et qui est à ce titre à respecter.

      Vu que ça marche il n’y a rien à dire ni à changer... Et tant pis pour l’amour propre de quelques connards dogmatiques.

      Les pires des intégristes cherchent toujours à couper les têtes qui dépassent. Il est clair qu’aujourd’hui on ne les trouve pas au sein de l’Église.


    • sleeping-zombie 10 avril 2013 15:46

      Et tant pis pour l’amour propre de quelques connards dogmatiques.

      En effet, et c’est bien pour ça qu’il faut supprimer le concordat.


    • Talion Talion 10 avril 2013 15:59

      Uniquement après avoir demandé leur avis aux principaux concernés.

      S’ils ne sont pas d’accord, le concordat doit rester en place. La démocratie c’est ça et rien d’autre.


    • sleeping-zombie 11 avril 2013 15:34

      @talion

      Après avoir demandé son avis à tout le pays. La démocratie, c’est le pouvoir au peuple. Tout le peuple. La république est une et indivisible, c’est dans les 1ers articles de la constitution (peut-être même le premier).


    • soi même 9 avril 2013 18:56

      @ Chalot

      L’Alsace Moselle t’emmerdes !

      Vous leurs la paix !


      • soi même 9 avril 2013 19:15

        foutez leur la paix.


      • epicure 9 avril 2013 23:26

        les défenseurs de la liberté de conscience, dont des alaciens et moselans te retourne ton insulte qui montre le caractère irrationnel de vos position cléricale, car le concordat n’a plus aucune raison et encore moins de légitimité.


      • epicure 9 avril 2013 23:31

        voilà une atitude bien facho de parler au nom de tous les alsaciens et mosellanss, même ceux qui sont contre le concordat.
        Tiens comme par hasard c’est mussolini qui avaoit signé le concordat avec le vatican en restituant en plus l’état du vatican.
        Quand à napoléon qui a créé le concordat, bon ce n’est pas vraiment un adepte de la liberté comme les fascistes.
        Pour rappel les juifs et les protestants ont bien été content de la laïcité, car ils avaient plus de liberté que sous le concordat.


      • soi même 9 avril 2013 23:41

        @ epicure, ne n’est de leçon à recevoir de sympathisant maçon, la République Un et indivisible ne veux pas dire uniformité surtout quand cette uniformité est devenue une caricature médiocre.


      • epicure 9 avril 2013 23:51

        je me gausse des accusatiions d’un parano qui voit des maçons partout ...
        De plus au niveau philosophique ta réponse est nulle, l’égalité ce n’est aps l’uniformité, cela désigne deux choses différentes, amis ,à défaut d’avoir de vrias arguments pour défendre les inégalitézs, on sort l’argument fallacieux de celui qui ne comprend aps les mots qu’il utilise en assimilant l’égalité et l’uniformité.
        Là o^il y a égale liberté, le but de la laïcité,, il ne peut y a voir d’uniformité, donc l’égalité et l’uniformité sont bien deux choses différentes.
        L’uniformité c’est ce que voulait l’église catholique, et la monarchie, avant la révolution, tous les français catholiques, la laïcité est à l’opposé de ceci.


      • soi même 10 avril 2013 01:46

        @ epicure, t’es inculte où de mauvaise foi ?

        En ce qui concerne les franc-maçons 

         du

        GOUVERNEMENT HOLLANDE



        MANUEL VALLS – Ministre de l’Intérieur :


        PIERRE MOSCOVICI – Ministre de l’Economie :

        MICHEL SAPIN – Ministre du Travail :

        VINCENT PEILLON – Ministre de l’Education Nationale :

        JEAN-YVES LE DRIAN – Ministre de la Défense :

        STEPHANE LE FOLL – Ministre de l’Agriculture :

        LAURENT FABIUS – Ministre des Affaires Etrangères :

        ARNAUD MONTEBOURG – Ministre du Redressement Productif :

        MARISOL TOURAINE – Ministre de la Santé :

        JEROME CAHUZAC – Ministre du Budget :

        JEAN-MARC AYRAULT – Premier Ministre :

        Notable du PS depuis près de 4 décennies. Lors du vote pour la réforme constitutionnelle de 2008, pour la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient. Lors du vote parlementaire sur le Mécanisme Européen de Stabilité (qui brade une nouvelle fois un pan de la souveraineté Française aux instances européistes), il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes dont il dirige le groupe, permettant ainsi l’adoption du MES à la majorité absolue. Est mandaté durant la campagne par François Hollande pour traiter la question du vote juif et récupérer les voix, et surtout le soutien, de la communauté.

        En 2008, maire de Nantes, il fait voter une subvention de 400 000€ destinée à la rénovation et à l’agrandissement du local servant aux « réunions » de 7 LOGES MACONNIQUES (face aux critiques de l’opposition, il dû finalement abandonner le projet).

         

        FRANCOIS HOLLANDE – Président de la République :

        FRANC-MACON du GRAND ORIENT DE FRANCE, il prône l’intégration de la « laïcité » dans la Constitution. Millionnaire, il déclare une fortune d’1,17 Million d’euros, omettant la Société Civile La Sapinière, qu’il gère avec Ségolène Royal, dont le capital s’élève à plus de 900 000 €. Membre du CLUB LE SIECLE. Sioniste, il participe à plusieurs reprises aux diners du CRIF, qui salue sa victoire. Il est également membre de la fondation atlantiste FRENCH-AMERICAN FOUNDATION. En 2005, il fit campagne pour le « Oui » au référendum visant à ratifier le Traité Constitutionnel Européen. Lors du vote de 2008 concernant la réforme constitutionnelle permettant la ratification du traité de Lisbonne, il s’est abstenu. Lors du vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité, il s’est également abstenu. Il est élu Président de la République avec moins de 40% des suffrages exprimés. Il est mis en cause par la plainte d’EMMANUEL VERDIN





      • Jagermaster Jagermaster 10 avril 2013 19:29

        Tu as oublié Bernard Cazeneuve dans ta liste de maçons  ;)
        Sous Sarko c’était pareil, et on notera que le poste de garde des sceaux est EXCLUSIVEMENT réservé aux francs mac, et qu’un franc mac ne touche pas a ses « frères ».
        Belle leçon de partialité


      • Jagermaster Jagermaster 10 avril 2013 19:30

        Et Tobira aussi, je croyais que tu l’avais mis


      • njama njama 10 avril 2013 21:31

        @ soi-même

        La franc-maçonnerie se voulait depuis toujours la religion de la République, elle est visiblement devenue celle de l’Etat fédéral européen ... il faudra qu’elle comprenne qu’on ne prend pas des vessies pour des lanternes, et qu’elle change d’enseigne ...

        (peut-être est-elle même celle du NWO ?)


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 avril 2013 22:59

        Jagemaster

        Vous avez fait deux fautes. Taubira s’écrit ainsi et, pour le ministre chargé de veiller à la sécurité des autres ministres on écrit « Garde des sots ». 


      • Jagermaster Jagermaster 12 juillet 2013 01:58

        Au temps pour moi :)


      • Furax Furax 9 avril 2013 19:45

        Merci Chalot !
        Du fond du coeur.
        Merci pour ce soutien total apporté à notre nouveau pape !
        http://www.ouvertures.net/le-pape-francois-veut-que-leglise-paie-ses-pretres/
        Maintenant tu n’as plus qu’à t’attaquer aux rabbins et aux pasteurs !
         smiley


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 avril 2013 20:00

          J’ai lu cet un faux publié le 1er avril. 

          Ancien chrétien toujours très proche du christianisme j’ai été très déçu quand j’ai vu la date.

          Parce que je veux toujours croire que les chrétiens vont se réveiller et se mettre enfin à préférer la religion voulue par Jésus de Nazareth et les Evangiles au vieux dogmatisme ecclésiastique.



        • Furax Furax 9 avril 2013 20:00

          Pour ceux qui ont la femme de « cliquer »
          "L’étonnante décision que le pape a rendue publique le jour de Pâques est passée pratiquement inaperçue en France, pays laïque où les prêtres sont dans leur grande majorité payés par l’Église.
          En annonçant hier que l’Église renonçait à tout financement direct de la part des États et allait dénoncer tous les concordats en vigueur, le pape François a pris tout le monde de court....
          En France, ce geste spectaculaire du nouveau pape n’aura qu’un impact limité, car seule l’Alsace-Moselle et quelques DOM-TOM sont concernés. Mais il satisfait de manière inattendue l’une des revendications phares des associations laïques. Celles-ci attendaient en effet que ce soient les pouvoirs publics qui mettent fin à des exceptions devenues anachroniques dans une France laïque. La balle est maintenant dans le camp des protestants et des juifs. Vont-ils suivre la voie tracée par le pape ou attendre que le gouvernement légifère ?
          "

          Re  smiley


        • Furax Furax 9 avril 2013 20:14

          @Pierre Régnier
          Le poisson n’est-il pas le signe de reconnaissance, le symbole majeur des premiers chrétiens !
          Re-re  smiley


        • njama njama 10 avril 2013 21:42

          préférer la religion voulue par Jésus de Nazareth...

          Certes religion ô combien louable, mais pourquoi vouloir l’imposer  ? meilleure qu’une autre ?
          Le Christ Pantocrator est la figurine par excellence d’un dictateur, et a été depuis longtemps, Rome, le meilleur outil de l’Occident pour les impérialismes, et peut-être un gouvernement mondial !
          Que chacun applique la sienne ... chaque prophète ne faisait que remettre un peu dans la bonne direction ... (postulat basique, sauf à supposer que Dieu se contredisait dans les Révélations prophétiques). Le monde n’a pas attendu Jésus pour exister ... mais tout le monde n’est pas le petit Poucet qui avait des cailloux dans sa poche pour retrouver le chemin dans cet imbroglio humain.
           smiley


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 avril 2013 22:16

          njama

           

          Bien sûr que »Dieu" se contredisait dans les « Révélations prophétiques ». Mais ce n’était pas Dieu et ce n’était pas des révélations prophétiques. C’était ce que des chercheurs de Dieu lui faisaient dire, tout simplement.

           

          Je continue de penser qu’il est déraisonnable, et aujourd’hui plus que jamais, de considérer les religions, leur place dans les sociétés, leur rôle à jouer dans l’indispensable pacification du monde sans regarder leur contenu théologique.

           

          Il ne faut surtout pas imposer la meilleure d’entre elles, celle que voulait Jésus de Nazareth puisque ce serait, par là même, la trahir. Il faut la faire advenir, tout simplement, ce qui est toujours possible et plus que jamais nécessaire.

           

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677 


        • njama njama 11 avril 2013 01:28

          Bien sûr que »Dieu" se contredisait dans les « Révélations prophétiques »

          mais non Pierre Regnier !
          Ce ne pouvait qu’être « apparences », Il contredisait simplement l’idée que les hommes avaient de Lui, ou s’étaient fait de ses préceptes ... comme vous dites : "C’était ce que des chercheurs de Dieu lui faisaient dire, tout simplement.« 
          Rappelez-vous, Jésus a bien dit :  »Je ne suis pas venu abolir la Loi« ... »mais l’accomplir’

          "Je continue de penser qu’il est déraisonnable, et aujourd’hui plus que jamais, de considérer les religions, leur place dans les sociétés, leur rôle à jouer dans l’indispensable pacification du monde sans regarder leur contenu théologique."

          Je partage volontiers cette opinion , une bonne raison de vouloir maintenir la laïcité, les religions (les seuls clergés en fait) n’ont jamais réussi à s’entendre, contrairement aux laïcs.


        • soi même 11 avril 2013 12:06

          @ njama, vos argumentation est de ce qui a de plus fallacieux, vous savez pertinemment qu’il y a aucun rapport entre ce qu’a été Jésus Christ et ce le dogme Catholique Romain en à fait.
          Pour information c’est trois siècles à près le passage du Christ sur terre qu’est née le Catholicisme Romain. Il y a une très grande différence entre qui à été le Christ, et ce que les Egilses nous ont légués.

           


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 avril 2013 12:47

          njama

           

          On est d’accord sur la laïcité, pas sur la religion chrétienne. J’en suis resté très proche mais je dis et répète inlassablement que les chrétiens, et tout particulièrement les catholiques, doivent choisir, et qu’il est urgent qu’ils le fassent.

           

          Ils doivent cesser de se réfugier dans des raisonnements théologiques tordus et malhonnêtes, en fait asservis au dogmatisme criminogène qui, depuis 15 siècles, les enferme dans la mauvaise foi, au double sens du terme, et dans la trahison du merveilleux Jésus dont ils se disent les disciples.

           

          On ne peut réduire les énormes et monstrueuses contradictions des interprétations très officielles et persévérantes de l’Eglise et les ramener aux simples contradictions (humaines, très humaines et très compréhensibles) des rédacteurs des textes par la suite sacralisés et, hélas, dogmatisés dans ce qu’ils ont de pire.

           

          La volonté clairement affichée par Jésus et exprimée dans les Evangiles était de ne garder que le meilleur de la religion des hébreux et de le développer au service de l’humanité.

           

          Ne contournez pas le fait que, jusqu’au pape Benoît XVI inclus, ce sont les plus hautes autorités de l’Eglise qui ont affirmé et réaffirmé, avec le pire entêtement indirectement criminogène, que c’est bien Dieu qui a commandé les pires massacres qui lui sont attribués dans l’Ancien Testament, dont un très explicite génocide au moins, celui des cananéens.

           

          Tout ceci est analysé de façon détaillée dans mon texte  "Benoît XVI, premier responsable de la violence religieuse" ici :

           

          http://blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

           

          C’est le pape, le magistère et toute la hiérarchie catholique qui persistent à affirmer, de manière très explicite, que "Dieu est l’auteur de l’Ecriture Sainte en inspirant ses auteurs humains ; Il agit en eux et par eux. Il donne ainsi l’assurance que leurs écrits enseignent sans erreur la vérité salutaire" (nouveau catéchisme passage 136). Le passage 106 précise : « et cela seulement » (c’est moi qui souligne). 


          Les auteurs de ce catéchisme (pour le troisième millénaire !) ne croient pas du tout que les textes judéo-chrétiens sacralisés sont des écrits de « chercheurs de Dieu » et que ceux-ci ont commis « une erreur » en faisant dire à Dieu qu’il appelle à un génocide.

           

          C’est ce qui me fait dire que les catholiques doivent exiger le plus rapidement possible que leur nouveau pape mette fin à la vieille et mortifère croyance. Ce n’est pas en défendant des privilèges indéfendables comme l’exception d’Alsace Moselle qu’ils sauveront le meilleur de leur religion. 


        • Gauche Normale Gauche Normale 9 avril 2013 19:45

          Un président de gauche n’aurait rien à perdre en supprimant le Concordat : ces départements (surtout l’Alsace) sont les plus droitiers de France.


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 avril 2013 19:49

            Je n’ai pas étudié la question et n’ai pas d’avis sur la réunion des deux entités administratives qui a été refusée dimanche en Alsace. 

            Mais je remercie Chalot et la Libre Pensée de relancer le débat sur l’exception religieuse en Alsace Moselle. C’est une anomalie grave dont la tolérance empêche d’examiner sérieusement, et de faire disparaître, les autres violations de la laïcité, dont certaines sont bien plus graves encore. 

            Je pense notamment aux violations dans les abattoirs pour plaire aux islamistes et aux intégristes juifs, je pense à la nourriture composée, dans les cantines des écoles publiques, pour satisfaire les islamistes... 

            Le mieux serait évidemment que ce soient les habitants de l’Alsace et de la Moselle qui prennent l’initiative, comme le fait la Fédération locale de la Libre Pensée, de demander la suppression de l’inacceptable exception religieuse.


            • Talion Talion 9 avril 2013 20:44

              "Le mieux serait évidemment que ce soient les habitants de l’Alsace et de la Moselle qui prennent l’initiative, comme le fait la Fédération locale de la Libre Pensée, de demander la suppression de l’inacceptable exception religieuse."

              Et si ils ne veulent pas ?... Vous souhaitez le leur imposer par la force ?...


            • BlackMatter 9 avril 2013 21:22

              « Et si ils ne veulent pas ?... Vous souhaitez le leur imposer par la force ?... »

              Ce serait un excellent moyen pour déclencher une guerre civile et voir l’Alsace -une des régions les plus riches- se séparer définitivement de la France.


            • Talion Talion 9 avril 2013 21:23

              Ce qui me fait peur c’est qu’apparemment certains n’ont pas l’air de s’en rendre compte... T_T


            • bebol 10 avril 2013 13:57

              @Talion
               
              On peut surtout se demander ce que ça peut bien leur faire à ces donneurs de bonne morale que ce concordat ? Notre région fonctionne relativement bien économiquement et socialement ; elle est peut-être la seule région française qui n’est pas déficitaire du point de vue de la sécu’, et le taux de chômage y est plus bas que la moyenne nationale.

              Je suis athée et pourtant notre situation alsacienne (sur le plan religieux et tout autre) telle qu’elle est me convient très bien. Et je n’ai aucunement envie qu’elle change.


            • bebol 10 avril 2013 17:44

              Je me corrige rapidement : « donneurs de leçons / diseurs de bonne morale ». Faites votre choix.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 11 avril 2013 00:13

              Certains s’étonnent que d’autres condamnent un concordat qui ne les concernerait pas. Ah, vous êtes bien gentils de vouloir conserver votre concordat qui maintiendrait la paix civile en Alsace-Lorraine, mais qui paie les dépenses pour les Eglises dans cette partie de la France républicaine ? Eh bien, ce sont tous les contribuables français par leurs impôts directs et indirects. Je suis athée, de la grande banlieue parisienne et je ne suis pas d’accord pour payer les évêques, prêtres, rabbins ou pasteurs, les cours de catéchisme, les bâtiments ecclésiastiques, la petite bonne du curé, la robe de l’enfant de choeur et le vin de messe. En effet, cela ne me concerne en rien, donc je n’ai pas à payer ! En Allemagne maintenant, seuls ceux qui se déclarent croyants paient l’impôt religieux.
              La république est laïque, une et indivisible et les Alsaciens nous ont bien montré dimanche dernier par leurs votes ou leurs refus de votes qu’ils souhaitaient rester citoyens de notre nation française.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès