Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’antiracisme, un marché trop juteux

L’antiracisme, un marché trop juteux

Tout devrait être fait pour rassembler les différentes communautés, et non les diviser. Rien de plus funeste à la paix sociale, à la bonne entente entre les citoyens que les antiracistes générateurs de divisions entre les peuples. Ces associations combattent le racisme sans que rien ne change. Leur intention est de ne rien vouloir changer, car si le racisme disparaissait, cela les amènerait à disparaître eux aussi.

L’esprit du Ku Klux Klan
A Espirat (Puy-de-Dôme), village de 315 habitants, quelques anonymes ne veulent pas de « nègres », raconte Le Monde. Ni la gendarmerie ni la mairie n’ont pris au sérieux les deux « avertissements » reçus par François Philippe, d’origine malgache : « Pas de nègres à Espirat », puis « Les nègres au bûcher ». Jusqu’à cette nuit où cette famille française, qui n’avait pas la « bonne couleur », a failli brûler dans sa maison comme au pire temps du Ku Klux Klan.
Voilà ce qu’on pouvait lire dans Marianne n° 496, semaine du 21 octobre 2006, qui a repris un article de Gérard Davet paru dans Le Monde daté du 13 octobre 2006 avec ce titre très racoleur : « Pas de nègres à Espirat ».

Marianne n°501 daté du 25 novembre est revenu sur cette affaire en révélant le montage de cette fausse agression. L’affaire avait défrayé la chronique judiciaire et médiatique, l’incendie criminel et raciste d’une maison à Espirat (Puy-de-Dôme) en septembre dernier. Les médias s’étaient emparés de l’affaire, certains d’entre eux voyaient même la signature d’un Ku Klux Klan français. [Dont Marianne (voir l’article ci-dessus). Ce magazine devrait faire sa propre autocritique avant de dénoncer les erreurs des autres médias. Ces messieurs se reprochent toujours mutuellement leurs tares.] La vérité est plus banale, le propriétaire, un homme âgé d’une quarantaine d’années et d’origine malgache, est mis en examen pour dénonciation d’infractions imaginaires et incendie volontaire, et placé sous mandat de dépôt. (...) Comme dans l’affaire du RER B et la fausse agression antisémite, l’incendie “raciste” d’Esterat n’est que l’acte d’un mythomane. Le mal est fait pourtant, car si l’incendie avait fait la une des journaux, le dénouement de l’affaire n’intéresse personne.

Il est déplorable que Le Monde n’ait pas retenu les erreurs de ces fausses agressions racistes du passé. Si ce journaliste avait fait un travail de journaliste, c’est-à-dire rechercher la vérité, et non un travail de militant, cette erreur ne serait pas arrivée.

Tous ces médias qui insistent sur les actes racistes et en inventent ne font qu’attiser le phénomène. Ils ont une grande part de responsabilité dans cette atmosphère de suspicion raciste en France. Ils laissent supposer aux différentes communautés qu’elles sont partout en butte à la discrimination, ce qui les conduit sociologiquement à se comporter elles-mêmes de manière radicalement discriminante.

Tout devrait être fait pour rassembler les différentes communautés et non les diviser. Rien de plus funeste à la paix sociale, à la bonne entente entre les citoyens que les antiracistes fruits de la haine et générateurs de violence. Ces associations combattent le racisme sans que rien ne change. Leur intention est de ne rien vouloir changer, car si le racisme disparaissait, cela les amènerait à disparaître elles aussi. L’antiracisme est une marchandise fétiche, un marché si juteux qu’une nouvelle association s’est créée récemment : la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), dirigée par M. Schweitzer, l’ancien PDG de Renault. Cela rapporte plus que les voitures ! Le capitalisme a toujours exploité la division des travailleurs. Le credo de ces marchands est la guerre permanente de tous contre tous.

Justement, la Halde, en manque de discriminés, a lancé une gigantesque campagne de publicité afin de trouver des clients, ce qui ne peut qu’encourager les dérives. Ainsi, afin de bénéficier de subventions, ces associations n’hésitent pas, pour satisfaire leurs passions, à déformer la vérité.

Si on voulait vraiment combattre le racisme, le dialogue serait certainement beaucoup plus efficace que la méthode judiciaire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (274 votes)




Réagissez à l'article

193 réactions à cet article    


  • Tristan Valmour 8 décembre 2006 10:44

    @ l’auteur

    Je suis absolument d’accord avec vous. Je suis xénophile et j’ai écrit pour comprendre le racisme, pourtant je ne suis militant d’aucune association anti-raciste, ce, pour plusieurs raisons.

    1. Bien souvent, elles sont un strapontin pour des activités politiques (voir les responsabilités politiques de leurs anciens dirigeants) ;

    2. Elles stigmatisent l’ensemble des français blancs alors qu’une minorité est réellement raciste ;

    3. Elles montent les communautés les unes contre les autres car chacune a sa zone de chalandise ;

    4. Elles poussent à la victimisation et exercent une pression insupportable sur les employeurs, les bailleurs, etc. Bref, il faut s’excuser de ne pas pouvoir employer telle ou telle personne, par exemple. Les employeurs ont suffisamment de problèmes comme ça.

    5. Leur existence n’a effectivement pas fait baisser le racisme,au contraire. Les cours de collège et de lycée (source : de nombreux collègues qui exercent dans différents établissements ; c’est devenu la règle, pas un ensemble d’exceptions) se remplissent d’horribles propos racistes, et les enseignants ne peuvent plus prendre de mesures disciplinaires adéquates sans être accusés de racisme. Il est devenu impossible de parler de la Shoah sans entendre de ricanements, il est devenu impossible d’organiser des voyages en Pologne. De même, il est devenu impossible d’étudier certains textes de littérature, pourtant magnifiques, sans pression des parents et de la hiérarchie. Or, quand l’enseignement est sous contrôle (surtout l’Histoire et la littérature qui ont pour objet de construire l’être humain) les générations nouvelles auxquelles elle s’adresse, le deviendront aussi. C’est inadmissible.

    6. Effectivement, les appels à la délation de la Halde (sur Laposte.net par exemple) sont dignes des heures sombres de notre histoire. La méthode est éminemment condamnable et renforcera le racisme en ajoutant de nouveaux problèmes.

    La France n’est pas un pays raciste, et la discrimination positive n’a rien de positif, car c’est ajouter une discrimination à une autre. Cela se pratique aux US, pourtant sans succès patent. Les communautés ne se mélangent pas. Il suffit de voir les films américains pour constater que les couples mixtes (de personnages) sont extrêment rares, malgré la politique des quotas. En revanche, dans les films et feuilletons français, on voit ces couples mixtes.

    Si l’intégration à la française est en panne, ce n’est pas parce que le modèle s’essoufle, c’est parce que les problèmes économiques sont insurmontables. Et tous en souffrent, français de souche, français récents, immigrés. L’ascenceur social ne conduit plus qu’au sous-sol. Là est le vrai problème du racisme.

    On ne résoudra donc pas le racisme en stigmatisant les uns et en victimisant les autres, car on fait peser sur l’individu l’incurie de la société. Il faut s’attaquer à ce problème, mais avec d’autres méthodes.


    • Yoyo (---.---.132.225) 8 décembre 2006 14:55

      De grâce, ne confondez pas délation et dénonciation.


    • Dominique (---.---.30.99) 8 décembre 2006 15:23

      @ tristan valmour « la discrimination positive se pratique aux Etats Unis sans succès patent » dites-vous, en vous basant sur le fait que l’on ne voit pas de couples mixtes au cinéma ! Coup de chance, même si le cinéma n’est pas la vie, il se trouve qu’en effet les mariages mixtes sont très rares aux Etats Unis, mais c’est vrai entre toutes les communautés.

      Mais est-ce le seul indicateur pour mesurer le succès ou l’insuccès d’une politique d’affirmative action ? Certainement pas. Il y a 40 ans les premiers étudiants noirs arrivaient dans une fac du sud sous la protection de la police et les manifestations hostiles du campus. Aujourd’hui, il existe une bourgeoisie noire influente et nombreuse dans tous les domaines de la société américaine et notamment une élite universitaire et politique cultivée, respectée, qui constitue un modèle de réussite pour l’ensemble des afro-américains, alors oui, l’affirmative action donne des succès patents aux Etats Unis. Qu’on veuille l’appliquer en France est une autre question mais ne mésestimez pas les avancées qu’elle a permises aux US


    • Tristan Valmour 8 décembre 2006 15:57

      @ Dominique

      D’une part, faut-il vraiment imputer l’apparition d’une bourgeoisie afro-américaine à la discrimination positive ? L’affirmer n’est pas le démontrer. Et combien d’étudiants qui pouvaient bénéficier d’une bourse en raison de leurs résultats en ont été privés en raison de la discrimination positive ? Des exemples à multiplier dans d’autres domaines. Cela ne me plaît pas non plus.

      D’autre part, les noirs, les latinos et les blancs ne se mélangent pas aux US. Ils vivent les uns à côté des autres. Désolé, mais je ne rêve pas de ce genre de société. Je préfère que les blancs, les noirs, les arabes, les asiatiques se côtoient. Former une société, non un amas de micro-sociétés.

      Et si le cinéma n’est effectivement pas la vie (tous les américains ne sont pas riches contrairement à ce que leurs films laissent entendre), il reflète malgré tout certaines réalités sociales.


    • nietzsche (---.---.65.194) 8 décembre 2006 18:40

      @ trisan,

      Vous dites : « Bien souvent, elles sont un strapontin pour des activités politiques ».

      Il est claire qu’avec un prènom comme « Tristan » vous etes mal placé pour parler !!!

      La discrimination, pour vous, ne peut etre que paranoiaque voir fictive au millier d’étrangers(meme nationalisé francais) dont je fait aussi partie, et donc bien mieux placé que vous pour dénoncer la dureté à vivre en france aujour d’hui !!!

      Mais que des politiciens divers en profite, n’ai pas faut non plus.

      cordialement

      nietzsche.


    • fouadraiden fouadraiden 8 décembre 2006 18:47

      salut tristant,

      tu poses mal le probleme de la discrimination.sans doute le mot raciste est à n’utiliser qu’en cas de force majeure. il ne s’agit pas de cela,il n’est pas question d’accuser les français,ni leur majorité ni une minorité d’entre eux,ni ceux qui votent pour l’extreme droite.

      tu poses la question en des termes moraux,ce qui fausse les choses.

      l’exclusion ,la discrimination,est le fait de la société majoritaire.c’est son fonctionnement ,ses choix qui commandent cette discrimination.

      la discrimination positive n’est que le revelateur de cette discrimination generalisée.la société française n’a plus d’autres choix si elle veut eviter les revoltes urbaines menées par les enfants issus de l’immigration postcoloniale(les noirs et les arabes) car c’est bien d’eux dont il est question.

      la société française n’a aucune raison de reussir là ou les anglo americains ont échoué.

      vous etes condamnés à mettre ici ou là quelques tetes d’arabes et de noirs pour contenir la masse qui pousse derriere.

      toutes les sociétés au monde font le choix d’exclure quelques groupes minoritaires,chaque société trouve ses raisons.les emeutes et la delinquance de la part de ces minorités ne sont que le prix de cette exlusion sociale.

      les quelques mesures impulsées par la « republique » traduisent l’incapacité politique à traiter ce probleme.il est intraitable car il n’intersse pas le legislateur ou les dirigeants de ce pays.

      vous avez les enfants des Noirs et des Arabes au cul à présent.


    • reallyfedup (---.---.163.26) 8 décembre 2006 18:58

      je ne comprends pas tous les francais qui se prennent pour des specialistes de la societe americaine... d’abord charite bien ordonnee .... Ensuite, pour etre moi meme membre d’une minorite ethnique vivant en Amerique du nord, je peux vous assurer que les lois de recrutement ici privilegient la regle a diplomes egaux et a competences egales, c’est le membre de la minorite ethniques qui a l’emlpoi... eh oui on est en Amerique, et c’est comme ca... je le vis tous les jours et je le sais alors de grace francais de France au lieu de diaboliser les Us et penser que l’amerique est un demon, commencons par balayer devant chez soi. c’est en France que l’affirmative action a du mal a s’implanter a cause des mentalites ambiantes... et oui si les US sont percues en France comme etant le diable en personne et bien la France est percue aux Us et dans toute l’amerique du Nord (quebec compris) comme etant une societe inchangeante, ou les mentalites sont stagnantes et completement hostiles a toute evolution du genre integration des minorites ethniques... quant aux mariages mixtes je ne pense surtout pas que les films francais soient une reference du genre...

      Pour comprendre les US il faut y avoir vecu... pour comprendre la France aussi, et bien j’ai peut etre l’avantage d’avoir vecu dans les deux.... en tout cas ca aide a comparer et surtout a comprendre ..... Amities


    • Tristan Valmour 8 décembre 2006 22:31

      @ Nietzsche

      J’ai écrit « On ne résoudra donc pas le racisme en stigmatisant les uns et en victimisant les autres, car on fait peser sur l’individu l’incurie de la société. Il faut s’attaquer à ce problème, mais avec d’autres méthodes ».

      Cela implique au moins trois faits : 1. Le racisme existe 2. Il faut s’attaquer à ce problème 3. Mais avec d’autres méthodes

      Maintenant, je ne peux vous empêcher de déduire autre chose que ce que j’ai énoncé. Je croyais pourtant avoir été clair. J’abhorre toute forme de discrimination.


    • Dominique (---.---.184.109) 8 décembre 2006 22:53

      @ Tristan : je suis d’autant plus désolée de votre réponse que je suis habituellement d’accord avec ce que vous dites, mais là ça ne passe pas. A votre question :D’une part, faut-il vraiment imputer l’apparition d’une bourgeoisie afro-américaine à la discrimination positive ? la réponse est évidemment oui. Je ne multiplierai pas les exemples, nous savons tous qu’un Colin Powell ou une Condoleeza Rice n’auraient jamais eu le poste et la carrière qui est la leur sans les lois de Kennedy.

      A votre seconde question : Et combien d’étudiants qui pouvaient bénéficier d’une bourse en raison de leurs résultats en ont été privés en raison de la discrimination positive ? la réponse est aucun, l’obtention d’une bourse n’obéit pas aux règles d’un concours.

      Encore une fois, je ne dis pas qu’il faille appliquer ce même modèle en France, je ne sais pas s’il peut fonctionner en raison des différences multiples, en termes de peuplement notamment et de juxtaposition (et non mélange) des différents groupes qui peuplent les Etats Unis. Mais reconnaissez que la bourgeoisie afro-américaine existe aujourd’hui parce qu’une volonté politique a permis son ascension (+50% de revenus pour la middle classe noire ces 3 dernières années).

      @ reallyfedup : moi aussi smiley


    • Tristan Valmour 8 décembre 2006 22:53

      @ reallyfedup

      Il n’est nul besoin d’être spécialiste pour parler des US. Et même la majorité des américains ne savent rien de leur histoire ou de leur géographie. Désolé, mais notre école reçoit régulièrement des profs de fac aux US. Et tous louent la qualité de vie en France. Pourtant ils sont tous de milieux favorisés. De plus, je suis en relation régulière avec eux. Alors je connais quand même un peu les US, sans y être allé.

      D’autre part, je vois que vous n’avez pas infirmé mes propos.

      Sans diaboliser, je ne souhaite pas que la France devienne les US ou un quelconque autre pays. Et je ne considère pas non plus que la France soit meilleure qu’un autre pays. Je suis pour la diversité qui représente la richesse, non pour l’uniformité qui représente un appauvrissement. Alors non au modèle US, et non à l’imposition du modèle français aux autres pays. Suis-je clair ? Ca n’est pas une diabolisation. La capacité qu’à un pays à résister au changement n’est pas forcément une mauvaise chose si ce changement porte les germes d’une évolution néfaste. Regardez la position française sur la guerre du golfe.

      Ce que vous dites sur l’intégration des minorités ethniques est faux. La France a par le passé fait montre de sa capacité d’intégration des minorités. Cela s’est fait dans la douleur certes, mais les « ritals », les « polaks » et les « portos » comme on les appelait ont été intégrés. Les autres le seront aussi lorsque l’économie ira mieux et lorsque la crise religieuse se sera apaisée.

      Quant au modèle véhiculé par le cinéma, ce que j’ai énoncé est vrai. Les films français (dont le nombre est inférieur aux films us, il faut le rappeler) présentent des personnages qui se côtoient malgré leurs différences de couleur de peau. Pas le cinéma américain. Les blancs avec les blancs, les noirs avec les noirs, les latinos avec les latinos. Cela, tout le monde peut le constater.


    • Tristan Valmour 8 décembre 2006 23:10

      @ Dominique

      Bonsoir Dominique, ravi de vous retrouver. La France n’a pas appliqué de discrimination positive jusqu’ici, pourtant son modèle n’a pas empêché un Sarkozy d’être ministre de l’intérieur, ni de trouver aussi une bourgeoisie parmi les descendants d’immigrés italiens, polonais, portugais et arabes, par exemple. Il ne faut pas négliger l’ascension sociale qui se transmet de générations en générations, tout simplement parce que dans une société capitaliste on hérite des biens de ses parents, même si ceux-ci sont faibles. Ne pas négliger non plus le sacrifice fait par bien des familles pour que leurs enfants aient une vie meilleure, par la scolarité, par exemple.

      Sur les bourses, je maintiens ce que j’ai dit (je parlais des études au collège (la fac chez nous)) L’obtention des bourses se fait aussi sur des critères de discrimination positive.


    • (---.---.229.236) 9 décembre 2006 00:54

      « Désolé, mais je ne rêve pas de ce genre de société. Je préfère que les blancs, les noirs, les arabes, les asiatiques se côtoient. Former une société, non un amas de micro-sociétés. »

      C’est bien pour cela qu’il faut expulser les imigrés..

      « les quelques mesures impulsées par la »republique« traduisent l’incapacité politique à traiter ce probleme.il est intraitable car il n’intersse pas le legislateur ou les dirigeants de ce pays. »

      Il n’interresse surtout pas les FRANCAIS, à qui ont n’a jamais demandé leur avis sur l’immigration. Donc, ses problémes ne concerne que les immigrationiste, comme la gauche ou les enseignants, pas les français, qui n’en ont rien à faire et trouve déja que cela coute une fortune.


    • (---.---.229.236) 9 décembre 2006 00:58

      « Ce que vous dites sur l’intégration des minorités ethniques est faux. La France a par le passé fait montre de sa capacité d’intégration des minorités. Cela s’est fait dans la douleur certes, mais les »ritals« , les »polaks« et les »portos« comme on les appelait ont été intégrés. Les autres le seront aussi lorsque l’économie ira mieux et lorsque la crise religieuse se sera apaisée. »

      C’était des célibataire, chretiens et européens, aucun rapport avec l’immigration de peuplement actuel (encore qu’on a expulsé un million de polonais dans les années 30..) Les immigrés actuels sont parfaitement intégrés, mais ils ne sont pas et refusent d’êtres assimilé : ils ne veulent pas devenir français (et d’ailleur la gauche n’a jamais voulu qu’ils le devienent). Donc non, la situation va rester comme elle est, pendant des siécles, comme l’histoire nous le montre, jusqu’au jour, ou comme les juifs d’espagne ou les huguenos de france, ca sera la porte..


    • Dominique (---.---.184.109) 9 décembre 2006 08:10

      @ Tristan, merci de votre réponse avec laquelle je suis d’accord, d’où mon absence de certitudes sur la nécessaire application du modèle affirmative action en France (sauf pour les films américains qui montrent de plus en plus des personnages de communautés différentes qui se cotoient).

      Mais force est de constater que ça bloque dur en France ces temps-ci... Néanmoins j’ai envie de partager votre optimisme : Les autres le seront aussi lorsque l’économie ira mieux et lorsque la crise religieuse se sera apaisée.


    • caramico (---.---.227.137) 9 décembre 2006 11:13

      Il y a 50 ans, moi blanc, je vivais entourés de petits camarades noirs avec lesquels je m’amusais bien, en France. Voyait-on la même chose aux USA ?


    • (---.---.229.236) 9 décembre 2006 11:14

      Les USA n’avait pas de colonisateur pour faire mumuse avec les petits n’égues.


    • caramico (---.---.227.137) 9 décembre 2006 11:20

      a dominique :

      Il faut peut-être une discrimination positive dans un pays où existe encore la discrimination négative, pour en contre-balancer les effets : avez-vous vu le film Loin du Paradis ? Il se passe à une époque pas si lointaine que ça, que j’ai personellement connu :

      Avons-nous en France le même vécu ?


    • Dominique (---.---.184.109) 9 décembre 2006 22:36

      @ caramico : à la question de votre premier message, non en effet on ne voyait pas la même chose aux US et je comprends bien votre point de vue ; à situation différente, réponse différente, je n’affirme pas le contraire, je ne sais pas.

      A la question de votre second message, je fais un détour par votre constat (que je partage), « Il faut peut-être une discrimination positive dans un pays où existe encore la discrimination négative, pour en contre-balancer les effets : ». Et si,dans notre pays il ne s’agissait pas d’un « encore », mais d’un début... Comme le dit Tristan, l’intégration des Polonais, Portugais et autres Italiens s’est faite dans la douleur. Or, l’intégration aujourd’hui de non-catholiques pose problème, sui generis, et c’est le crime des intellectuels de gauche d’avoir nié cette différence culturelle essentielle, qui fait écran à l’assimilation (j’utilise le terme à dessein) des musulmans, accusés et accusables, si aisément, par Lepen et consorts.

      A propos du film loin du paradis, je ne l’ai pas vu, mais viens d’en lire la fiche, avant de le voir très vite, car me plaisent toutes les oeuvres mues par un oeil de systémicien : un pseudo équilibre qui pète parce qu’un seul des personnages sort de son « rôle » (cf. American beauty). De ce point de vue, oui, toute société a le même vécu.

      P.S. je suis arrière petite fille de négresse haïtienne et lointaine descendante de conquérants arabes du moyen âge (et je comprends mes aïeules auvergnates), mais si quelques uns préfèrent me classer dans le camp des salopards, libre à eux.


    • Demian West 8 décembre 2006 11:00

      Par un même dispositif tout à l’identique, n’importe qui pourrait prendre un exemple frauduleux, qu’on trouve aisément dans la Presse, pour tenter de démontrer que les femmes battues et violées seraient, en réalité feinte, les vraies coupables de leurs propres sévices. Parce qu’elles les auraient suscités et depuis la pomme d’Eden que Adam reçut en pleine poire.

      Ce qui serait comme de dire que par la faute d’une manoeuvre douteuse dans un coin perdu et enfoncé, toutes les victimes seraient à nouveau maltraitées et par la faute d’une seule et prétendue victime qui aurait malagi. Quand surtout, les victimes seraient à nouveau maltraitées par la faute d’un sophiste qui tromperait son auditoire par ses contorsions discursives, qui maquilleraient la vérité en complot de débile bédé.

      Demian West


      • (---.---.96.88) 8 décembre 2006 21:46

        encore la toi ? tu aimes te prendre des -47 hein...


      • Jim (---.---.91.33) 8 décembre 2006 11:19

        Bravo à l’auteur. Effectivement l’antiracisme semble être une nébuleuse insondable qui n’a absolument pas lieu d’être. On pourrait combattre la non ouverture d’esprit des gens, mais si on le fait, tout le monde serait dans la merde : anti-cathos ( c’est à la mode ), anti-fn ( encore plus ) anti-anti-avortement ( le tabassage est dépénalisé ), anti-communistes ( salop ! ).... Tout le monde est anti quelquechose, considerer que quelqu’un nait raciste c’est la pire des discrimination car on insinue par là que c’est un salop ! Je pense qu’on entretient l’antiracisme car celà permet de mettre tout le monde et n’importe qui à l’écart quand il ne pense pas comme vous. Il faut combattre l’intolérant, arreter de parler de race mais plutot d’une espece humaine qui est multicolore ( un peu comme les chats, les chiens ... car à la base, nous sommes des animaux.). Mais effectivement, si l’antiracisme disparait, ça ferait un grand nombre d’intolérants libertaires dictatoriaux qui disparaitraient et notamment ces association connues qui sont plus facisante qu’aimantes. Jim


        • La Taverne des Poètes 8 décembre 2006 11:19

          Et une de plus ! Une large tribune offerte par AgoraVox aux racistes et aux partisans de Le Pen. Les démocrates modérés ont-ils encore une place sur ce site ? Un mythomane ou un cinglé qui commet un acte isolé ici ou là et cela suffit pour proclamer et voilà que l’antiracisme est un fond de commerce, que le racisme est nié et que la HALDE est déclarée inutile.

          Cet article n’honore pas son auteur ni le comité de rédaction.

          Shoul i stay or shoul i go ? Sur Agoravox...


          • Jim (---.---.91.33) 8 décembre 2006 11:26

            si ce n’est pas un fond de commerce, pouvez vous, en détail m’expliquer comment celà se fait-il qu’en 20 ans d’existance des mouvements tels SOS racismes, le MRAP le CRIF n’aient pas fait avancer les choses ? et que le racisme soit à son apogée en 2006 . Des détais s’il vous plait, des détails. Jim


          • LE CHAT (---.---.75.49) 8 décembre 2006 11:31

            eh taverne , en quoi cet article devrait il être plus censuré que toutes les odes à la gloire du nabot et de nunuche qu’on nous fait boire jusqu’à la lie .

            Excellent article sur ces pompiers pyromanes ( encore un oxymore) qui alimentent le feu plus que ne l’eteignent .


          • (---.---.30.190) 8 décembre 2006 12:20

            c’est quand même incroyable !!! la liberté de parole ne devrait s’exercer que quand elle va dans votre sens ? belle réaction de démocrate ! relisez un peu l’article et dites moi où sont les propos racistes et lepenistes.....


          • Jojo2 (---.---.158.64) 8 décembre 2006 13:59

            « si ce n’est pas un fond de commerce, pouvez vous, en détail m’expliquer comment celà se fait-il qu’en 20 ans d’existance des mouvements tels SOS racismes, le MRAP le CRIF n’aient pas fait avancer les choses ? et que le racisme soit à son apogée en 2006 . Des détais s’il vous plait, des détails. Jim »

            Parce que le mal est TRES profond.


          • bobo le cloune ou le democrate intolerant (---.---.58.179) 8 décembre 2006 14:20

            should you stay or shall we go ?

            Oh non, reste ici prêtre poète taverneux : ton combat héroïque contre le lepenisme aviaire nous est des plus precieux, on a besoin de tes lumieres anti-reflets pour vaincre ! Gloire à la Bien-Pensance !


          • Jim (---.---.91.33) 8 décembre 2006 14:48

            « Parce que le mal est TRES profond » Superbe réponse, qui veut tout dire mais surtout RIEN dire. On a toujours dit que face à un probleme, lorsqu’on se pose les bonnes question, on y répond à moitié. Si dans votre vie, vous etes face à un soucis, vous vous dites : « je peux pas pasque c’est trop dur ». Arretez de regarder Calimero à la télé, tout probleme à sa solution, si réelement le racisme etait un probleme, il serait résolu par des vrais etres humains couillus. là la seule réponse qu’on voit, c’est trop profond... moi je dis, c’est trop affligeant. Jim


          • Tom Tom (---.---.253.163) 8 décembre 2006 14:55

            @ Taverne : vous pouvez expliquer aux gens ou vous avez lu des propos racistes et LePeniste dans l’article ??!!

            C’est exactement ce que l’on vous reproche, tout ce qui ne va pas dans le sens de la bien pensance dont on nous a abreuvé pendant des dizaines d’années est automatiquement taxé (etiquetté) de raciste et Lepeniste. Mais ca c’est dans le monde imaginaire et merveilleux des médias, vous êtes dans la réalité ici et si vous persistez a ne pas vouloir la comprendre you really should go...


          • Jojo2 (---.---.158.64) 8 décembre 2006 15:46

            « si réelement le racisme etait un probleme, il serait résolu par des vrais etres humains couillus. »

            D’après vous ce n’est pas un problème ? On peut être raciste, comme ça, tout va bien tra la la...

            Les actes racistes répertoriés, il n’y en a pas ? Tout ça est une cabale montée de toutes pièces par...allez-y, DITES LE !!!!!!!! PAR QUI ?


          • Jim (---.---.91.33) 8 décembre 2006 16:06

            hey jojo ! on ne s’enflamme pas comme ça ! Ce que je veux dire, c’est que j’en ai marre 1/ des gens qui ne voient pas un etre humain derriere une couleur, et ça pour moi c’est de la bêtise, un manque de culture et d’éducation. Ma maman m’a toujours expliqué que comme l’habit ne fait pas le moine, la couleur ne fait pas l’homme, il faut savoir identifier les gentils des méchants en passant outre de ce parametre. 2/ j’en ai aussi un peu marre qu’on dise que le racisme est à la base de tous les maux de la France, j’en ai assez de ces association qui ne font rien, qui au lieu d’ouvrir les yeux aux gens utilisent les meme méthodes de dénonciation, de calomnie de propagande que certains partis extremistes dont je tairais le nom ici. Voilà monsieur JUJU, j’ai 27 ans, j’ai parcouru 4 pays du maghreb, la palestine, quelques pays africains, j’ai organisé des concerts pour faire construire des écoles à des petits enfants africains, chaque année je passe mon réveillon de noel avec des africains sans papiers hébergés sur une péniche par curé, je pense monsieur faire ce qu’il faut contre le racisme : je donne de l’amour. Bonne journée Jim


          • Jojo2 (---.---.158.64) 8 décembre 2006 16:27

            Nulle part dans ce vous répondez vous n’admettez que le racisme n’est pas un problème, contrairement à votre précédente affirmation (je cite « si réelement le racisme etait un probleme »). Quand à vos histores de Noël avec les petits Africains, on y croit ou on n’y croit pas...

            Les chiffres d’actes racistes, ça c’est du CONCRET, tous le monde peut le vérifier.


          • La Taverne des Poètes 8 décembre 2006 16:44

            Et hop !

            Et une de plus ! Une large tribune offerte par AgoraVox aux racistes et aux partisans de Le Pen. Les démocrates modérés ont-ils encore une place sur ce site ? Un mythomane ou un cinglé qui commet un acte isolé ici ou là et cela suffit pour proclamer et voilà que l’antiracisme est un fond de commerce, que le racisme est nié et que la HALDE est déclarée inutile. Cet article n’honore pas son auteur ni le comité de rédaction.

            Shoul i stay or shoul i go ? Sur Agoravox...


          • Jim (---.---.91.33) 8 décembre 2006 17:04

            Monsieur,

            Le probleme n’est pas le racisme, le jour ou les blancs/ les noirs/les jaunes... auront terminé de se taper sur la gueule,une autre forme d’intolérance naitra ( au rwanda ils sont tous noirs et pourtant... ), le probleme du racisme est une des subdivision de l’intolérance c’est tout. L’égoïsme,le repli sur soi, la peur de l’autre c’est ça qui créé ce qu’on appelle racisme, mais je persiste à croire et à défendre la théorie que ce n’est pas le fond du probleme. Concernant notamment le partage et l’ouverture vers les autres, ceu qui pourrait peut etre servir la cause des antiracistes, Je vous donne rendez-vous le 24 décembre au soir, péniche JE SERS à conflans Sainte Honorine ( 78 ), demandez Jean-Marie. Je fais une joie de vous avoir à ma table. ( j’espere que d’avoir un enfant handicapé sur vos genoux ne vous offusquera pas, ou un petit infirme ayant marché sur une mine et n’ayant qu’un seul bras ne vous empechera pas d’apprécier la dinde). Vous verrez ce que c’est que la misere,cette association catholique héberge environ 300 personnes venant d’Afrique principalement et pays de l’Est,elle ne vit que par les dons de ses fideles ( principalement des bateliers, et des paroissiens leucodermes ). Bonne soirée Jim


          • Jojo2 (---.---.158.64) 8 décembre 2006 19:03

            Appeler le racisme intolérance, peur de l’autre, ou n’importe quoi est déplacer le problème au niveau sémantique. La réalité est que, quel que soit le nom qu’on lui donne, appelez ça comme vous voudrez, il y a des exactions commises en son nom. Et que pour lutter contre, rien n’est de trop. Les assocs font ce qu’elles peuvent. La votre est catholique, peut-être est-elle meilleure, je n’en sais rien. De toutes façons, bonne chance.


          • jim (---.---.113.122) 8 décembre 2006 19:42

            bon bah on avance ! la différence sémantique est importante car le racisme est interdit et je le comprend, l’intolérance n’est pas vraiment combattue. Je suis ravi d’avoir échangé des idées avec vous, l’essentiel est que chacun donne un peu de son temps et de sa bonne humeur à l’autre, on m’a toujours dit que la ou la haine était, pour l’étouffer, il faut surrabonder d’amour, c’est la seule solution. Bon week end et bonne continuation. Jim@nexen.net


          • (---.---.96.88) 8 décembre 2006 21:49

            faut se calmer... yen a ras le bol des hystériques de votre genre qui se précipite pour hurler au racisme des qu’on parle de racisme...


          • Kzwix (---.---.93.101) 9 décembre 2006 03:14

            @ « Taverne des Poêtes »...

            Ne croyez-vous pas qu’assener un message que les « voteurs fous » ont par deux fois jugé non-constructif ne le rendra ni plus interessant, ni plus apprécié ?

            Alors, oui, ca ennerve. Mais ca ne justifie pas votre point de vue, au contraire. La méthode employée, quand elle est mauvaise, nuit à celui qui la met en oeuvre, et la vôtre est la preuve d’un manque de respect évident. En quoi votre avis serait-il le bon, surtout quand une grande majorité de lecteurs est contre ?

            Si vraiment cet article est tel que vous le décrivez (ce que je n’ai pas remarqué, l’ayant pour ma part trouvé interessant et plutôt réaliste), argumentez-donc !

            Vous verrez qu’entre gens raisonnables, la discussion est la meilleure solution...


          • MD (---.---.138.138) 11 décembre 2006 21:26

            Et pourquoi je ne pourrai pas être raciste, pourquoi un propriétaire n’aurait pas qle droit de refuser un locataire noir ? La liberté de penser... ! Pourquoi ne pas interdire toutes ces associations de m..... ! Qui nous pourrissent la vie, qui se veulent moralistes, et qui n’ont aucune morale, sauf celle d’inciter à la haine !


          • (---.---.24.89) 8 décembre 2006 11:36

            La HALDE n’est pas une association, mais une autorité administrative indépendante (AAI) comme la CNIL ou le CSA.

            Pour le reste je suis d’accord ; le MRAP est devenu le Mouvement pour le Respect d’Allah et de son Prophète. La liberté d’expression des journalistes de Charlie-Hebdo est menacée, puisque désormais la critique des religions est assimilée à une forme de racisme envers les croyants de ces religions par le MRAP et la LDH.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès