Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’appellation « gauche » ne convient pas…

L’appellation « gauche » ne convient pas…

20 novembre 2014

À force de réfléchir sur la question de continuer ou de catégoriquement refuser dorénavant de se laisser appeler « gauche, gauche de la gauche et extrême-gauche » me revient à la mémoire l’une des dernières interventions d’Arlette Laguiller qui avait alors, d’entrée de jeu, dénoncé concrètement, à quelle construction imaginaire ces appellations correspondaient…

- « Arlette Laguiller, bonsoir, vous appartenez à ce qu’il est convenu d’appeler une mouvance de l’extrême-gauche… »

- « Ça c’est vous qui le dites !… nous ne nous appelons et ne nous définissons pas comme extrême-gauche mais comme parti ouvrier appartenant à une histoire de luttes pour des droits… »

Encore fallait-il avoir la lucidité et la conscience politique de le rappeler, nous renvoyant ainsi à nos origines internationalistes dont tous se sont détournés… C’est bien la seule qui jusque là avait non seulement osé mais également aussi réussi en direct à s’extirper de ce satané contexte droite-gauche dans lequel s’empressent chaque fois trop rapidement les « présentateurs / speakers » à encastrer les candidats politiques pour aussitôt mieux pouvoir les sous-estimer, mieux les décrédibiliser et enfin carrément les déprécier et les rejeter tout aussi rapidement… Ce n’était pas la même démarche que celle d’un Besancenot affirmant être fière de son appartenance à l’extrême-gauche et qu’elle est même nécessaire face à la montée de l’extrême-droite, ne flairant pas alors à l’époque le piège que lui tendaient les médias pour ensuite pouvoir tout retourner contre Besancenot, Poutou ensuite (l’ensemble du NPA) en alignant dans leurs torchons que finalement extrême-droite et extrême-gauche ce serait la même chose ici, presque pareil, ailleurs (!) Comble de l’horreur médiatique pour ne pas dire merdiatique !… En tous cas, ces veaux de l’empire de la communication prouvent ainsi que, soit ils ont perdu tout honneur et toute crédibilité d’analyse ou alors ils n’ont qu’une faible conscience des différences politiques, trop obnubilés qu’il sont sans doute à toujours tourner en rond autour d’une droite ou d’une gauche…

Principalement les droites réunies en une seule par sa même extrême qui n’a rien trouvé de mieux que de copier sur un bloc massif de l’histoire politique des sociétés, un vulgaire calque de « révolution nationale » qui une fois aboutie, n’aura de bénéfique que de pouvoir passer à l’extermination massive de ceux qui les dérangent… Mais ce n’est pas là le plus important qu’il nous empruntent la particule « révolution » puisque dans leur nationalisme, elle ne peut signifier rien d’autre que du fascisme… Non, le plus étrange dans cette affaire de s’obstiner pertinemment à ramener à de la gauche ce qui n’en est pas et qui n’en a jamais été comme le rappelait fort justement Mme Laguiller, c’est de s’en éloigner encore plus lorsqu’on tente de qualifier encore de gauche, à la puissance de la connerie monumentale, des mouvements qui sont d’autant plus éloignés de cette gauche « classique » du centre ou de droite, puisque maintenant, il est quand même dangereusement convenu d’accepter que gauche ou droite au pouvoir ce serait pareil ou à quelques nuances près… Gauche classique quand même issue d’une falsification communiste et/ou socialiste de l’Internationale Anarchiste qui, rappelons-le, vît le jour avant 1918, contrairement à tous ces successeurs qui d’une manière plus ou moins inconsciente se retrouvèrent par deux fois à soutenir le développement militaro-industriel à travers deux Guerres mondiales… À n’en pas douter, si l’autorité intellectuelle que représentaient avant 1918 les réflexions de l’Internationale anarchiste avaient été respectées, sûr que deux Guerres mondiales auraient été évitées (anti-guerre et contre toute forme de colonialisme) !… Beau bras d’honneur à l’arrivée…


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 20 novembre 2014 08:36

    Y a plus de gauche depuis qu’ils ont travaillé pour De Gaulle après la guerre... !


    • laurentgantner laurentgantner 20 novembre 2014 22:08

      non... De Gaulle c’était sympa puisqu’il avait insisté pour que les Communistes participent au Gouvernement de l’après-guerre... il espérait sans doute s’en faire une sorte de bouclier contre les « barrons »... mais De Gaulle, à ce moment, est le garant légitime de l’existence politique des Communistes... ce qui impliquerait presque qu’il n’y a pas plus gaulliste qu’un communiste français ! (en tant que référence historique et non pas comme une notion prise et empruntée par les autorités droitières dans le but de blanchir tout ce qui n’aurait pas pu paraître suffisamment « résistance » de leur côté aux yeux des Français alors devenus franchement hostiles à la collaboration la fin de la guerre venue... 


    • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 2014 09:03

      c’est l’extrême gauche qui est devenue la gauche le PS ayant viré à droite toute .....


      • JL JL 20 novembre 2014 09:23

        «  La nation est le seul bien des pauvres.  » Jaurès 

        «  Quand l’État est à la baisse, les féodalités sont à la hausse  » Régis Debray

        Les féodalités d’aujourd’hui sont les maffias, les sectes et bien entendu, les très grandes fortunes.

        La gauche idéologique, en prenant l’État pour cible se fait l’allié objectif de ses propres ennemis si tant est que son intérêts se confond avec celui des peuples.

        La Gauche et la Droite sont respectueuses des valeurs égalité et liberté, mais la Gauche est davantage portée sur la réduction des inégalités structurelles et systémiques. Le néolibéralisme qui renie la valeur égalité est de ce fait, à l’extrême droite. La gauche idéologique en s’en faisant l’allié objectif est par conséquent dans l’ornière la plus désespérante.

        Des idiots utiles à leurs ennemis ? Ou bien noyautés ? Les deux sans doute.


        • Gnostic GNOSTIC 20 novembre 2014 10:43

          Les articles de cette semaine sur AVOX sont d’un chiant !!!!!

           smiley


          • jaja jaja 20 novembre 2014 11:14

            « Besancenot, Poutou ensuite (l’ensemble du NPA) en alignant dans leurs torchons que finalement extrême-droite et extrême-gauche ce serait la même chose ici, presque pareil, ailleurs (!) Comble de l’horreur médiatique pour ne pas dire merdiatique !… »

            Que d’idioties d’ailleurs indémontrables par la moindre citation !

            Avant de cracher sur le NPA encore faudrait-il le connaître ce qui n’est manifestement pas le cas de cet auteur avec cet article minable.... Passons !

            Sur le fond... gauche et extrême gauche ne sont que des concepts utilisés, tout comme le font les militants de Lutte ouvrière et Arlette elle-même, que pour caractériser les forces politiques s’en réclamant peu ou prou...

            Je rappelle à notre auteur qu’Arlette Laguiller se réclame du communisme et non simplement «  à une histoire de luttes pour des droits… » comme il le dit ici...ce qui réduit dans cet article la position de fond d’Arlette à une aimable position « trade-unioniste » bien loin de sa pensée politique réelle...

            Pour ma part et comme tout militant du NPA je n’ignore pas que la contradiction fondamentale en société capitaliste c’est celle qui oppose bourgeoisie et prolétariat... prolétariat dont la force principale reste la classe ouvrière industrielle.... et que seule la Révolution permettra d’abattre le capitalisme et d’instaurer une société basée sur la propriété collective et l’égalité sociale entre toutes et tous !

            On pourrait aller plus loin encore pour remplacer les concepts de droite et gauche (qui ne signifient plus grand chose vu que la gauche classique ne représente plus qu’une même politique que la droite au service du capitalisme) en disant que la contradiction fondamentale et de toute éternité et de toute société est celle qui oppose dominés et dominants...

            Avant d’écrire des âneries, mon cher auteur, renseignez-vous à minima....


            • laurentgantner laurentgantner 20 novembre 2014 22:15

              vraiment pas envie de « cracher » sur le NPA... mais votre réponse-critique reste ancrée indubitablement dans la construction institutionnelle de la répartition des pouvoirs en Assemblée à laquelle on aimerait bien entendu tous participer... c’est pourquoi vous refuserez toujours cette origine anarchiste internationale puisque vous avez participé à son aliénation en partis d’élection...


              Passons aussi...

              Pour Arlette, les archives vidéos devraient pourtant vous le prouver, il ne s’agit par d’une remarque portant sur le communisme mais sur le cliché médiatique qui plonge toujours dans ce travers de répartir entre la droite et la gauche la configuration du pouvoir, principe auquel nous n’aurions jamais dû souscrire...

              (... je suis « renseigné » merci... à trop fusa)

            • jaja jaja 20 novembre 2014 22:44

              Le NPA est un Parti pour qui les élections ne sont qu’un moyen permettant de faire connaître largement ses positions politiques mais qui refuse toute solution institutionnelle et toute participation au pouvoir dans le cadre du capitalisme....et dont les militants sont conscients que jamais le socialisme ne sera instauré par les élections....
              Le NPA prétend aussi prendre le meilleur des traditions et des théories du mouvement ouvrier. L’anarchisme en fait partie bien entendu....
              Mais bof passons également....


            • Julien30 Julien30 20 novembre 2014 11:45

              « Principalement les droites réunies en une seule par sa même extrême qui n’a rien trouvé de mieux que de copier sur un bloc massif de l’histoire politique des sociétés, un vulgaire calque de « révolution nationale » qui une fois aboutie, n’aura de bénéfique que de pouvoir passer à l’extermination massive de ceux qui les dérangent… »


              Non massacrer ceux qui dérangent, depuis ses origines et la Révolution française, est un grand truc, le grand truc, des gauches, pas des droites.

              • laurentgantner laurentgantner 20 novembre 2014 22:17

                la « droite » seigneuriale et féodale... qui bénéficierait d’une masse salariale soumise et docile ?...


              • jef88 jef88 20 novembre 2014 11:51

                HUMOUR !
                on est gauche quand on est maladroit  !
                certains ont même deux mains gauches !


                • laurentgantner laurentgantner 20 novembre 2014 22:19

                  Et quel bras d’honneur !… À en voir tant de présence résiduelle d’enracinés dans le léninisme et le maoïsme sur des groupes de militants sûrement prisonniers de l’anarcho-junk, de la guerre de l’opium ou d’une quelconque autre forme de dépendance à une autre culture, on se demande si le travail n’est pas toujours poussé là où il devrait l’être ou qu’il s’arrête là où d’autres, plus hostiles au maoïsme et au léninisme, osent le commencer ; finalement, cet enseignement n’aurait-il pas mieux porté si dès le départ Lénine et Mao Tsé Toung avaient été considérés comme des assassins au même titre que Staline et Hitler… on pourrait gagner du temps et aller beaucoup plus loin que l’appauvrissement de cette si mal nommée extrême-gauche… ou gauche de la gauche… voire encore plus simplement étiquetée de banale « gauche » (!)


                  • lisca lisca 21 novembre 2014 15:19

                    Mais gauche convient tout à fait !
                    Gauche = maladroit, dit le dico.
                    Gauchi= déformé, voilé.
                    Se lever du pied gauche, ce n’est pas souhaitable.
                    L’arme à gauche, on ne le reverra plus.
                    Gauche ! Gauche ! On marche au pas du dindon.
                    A ma droite, celui que j’aime, à ma gauche, l’autre.
                    Gaucher : légèrement handicapé. Gauchiste : conformiste.
                    Nan, gauche est un mot à garder.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès