Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’argent détourné de la solidarité

L’argent détourné de la solidarité

Bien sûr, il y a tout cet argent versé aux banquiers et gens d’affaires, sur la base de la solidarité forcée à coups d’"unité nationale" et d’"urgence". Mais il faut savoir que l’Etat pique aussi dans la caisse des politiques sociales. Le budget 2009 le montre : des sommes d’argent sont ponctionnées sur les politiques du logement social et sur les budgets d’aide aux personnes âgées et handicapées.

Après l’émotion suscitée par la tentative d’utiliser les excédents du Livret A pour financer le RSA et ainsi ne pas toucher au précieux bouclier fiscal ou aux stocks-options (toujours intouchables même si le bateau coule...), après la décision de la ministre du Logement, Christine Boutin, de piquer de l’argent sur le fond du 1 % logement - destiné à financer le logement social - pour l’affecter à d’autres besoins de l’Etat (il est vrai que ce dernier est gourmand et l’Elysée n’est pas le dernier à se servir...), voici que l’Etat pique dans la caisse des handicapés et des personnes âgées !

De quoi s’agit-il ? Souvenez-vous de l’effort de solidarité nationale demandé après la prise de conscience de la surmortalité brutale des personnes âgées lors de la canicule ! Une journée de solidarité avait été instaurée (le jour de la Pentecôte). Pour collecter les fonds, une caisse a été créée en 2004. Cette caisse, c’est la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie).

Or, cette année, lors du vote du budget prévisionnel 2009 de cette caisse, à la mi-octobre, deux associations s’occupant de personnes âgées ou handicapées ont accusé l’Etat de détourner l’argent de la CNSA "à ses propres fins". Elles ont refusé de prendre part au vote du budget de ladite caisse.

Jusqu’ici, l’Etat détournait ces financements pour faire des économies sur l’assurance-maladie. Mais, cette année, c’est pire : il prend ces crédits pour faire des économies sur son budget, en les affectant notamment au contrat de plan Etat-Région (30 millions d’euros en 2008, 160 millions d’ici à 2013).

160 millions d’euros détournés !

L’APF (Association des paralysés de France) a publié un communiqué dans lequel elle dit ceci : "Aujourd’hui, c’est sur les crédits non consommés de la CNSA que l’Etat jette son dévolu, empêchant de fait la Caisse de mener sa mission à bien." Cette "dérive de l’Etat" est d’autant plus inacceptable que des associations et syndicats lui ont déjà reproché le mois dernier de ponctionner 50 millions d’euros sur le fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph). En effet, déjà en septembre, l’Etat s’était servi en ponctionnant 50 millions d’euros sur la rémunération des stagiaires en centre de réadaptation professionnelle, l’équivalent de la formation de 28 000 personnes.

L’Unapei (parents de personnes handicapées mentales) n’est pas en reste : "Le budget de la CNSA est victime du même effet que la vignette automobile initialement créée pour les personnes âgées, mais dont elles n’avaient jamais bénéficié".

Enfin, les directeurs de maisons de retraite et de services à domicile (l’AD-PA) se joignent au concert des protestations, parlant aussi d’un "effet vignette auto", et dénoncent la volonté de l’Etat de "reprendre 30 millions d’euros à la CNSA pour couvrir ses propres engagements dans les contrats de Plan qu’il a signés avec les Régions".

Le budget prévisionnel pour 2009 de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a cependant été adopté. Il s’établit à 18,331 milliards, soit une augmentation (nécessaire) de 7,56 % par rapport à l’année dernière. Mais, pour la première fois depuis l’existence de cette caisse, un large et profond désaccord s’est fait jour. Et les sections litigieuses du budget n’ont été adoptées que grâce au vote des représentants de l’Etat et des syndicats patronaux ainsi d’un des Conseils généraux membres de la CNSA. Pas vraiment unanime donc ni solidaire.

Comment fera-t-on pour financer les places en nouvelles structures si les crédits manquent ? (près de 520 millions d’euros de crédits seraient retirés des budgets de la CNSA, et notamment des crédits d’investissements).

Comment justifier auprès des salariés qui cotisent à la CNSA le sacrifice d’une journée de repos et ce détournement d’argent public vers un but qui trahit le "contrat" de solidarité d’origine ? La mesure, déjà modérément appréciée au début, ne va-t-elle pas souffrir d’une image négative dans l’opinion, comme ce fut le cas pour la vignette automobile ?

Pour aller plus loin : Rapport 2008 téléchargeable de la CNSA.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 17 octobre 2008 12:15

    ca a toujours ete comme ca
    idem avec la formation de l’unedic
    deja en 95, le milliards de franc destine a payer le permis des chomeurs (refus systematique des assedic), etaient detourne chaque annee

    @taverne
    tu voit ils sont tous pourris depuis longtemps


    • impots-utiles.com 17 octobre 2008 17:06

      Le conseil régional d’Ile-de-France a adopté un dispositif de soutien financier de 1 million d’euros environ aux 30 radios associatives et 20 télévisions locales, afin de les accompagner dans leur passage au numérique

      http://observatoiredessubventions.com/2008/subvention-d-1-million-d-euros-aux-radios-et-tv-locales-d-ile-de-france/


      • L'enfoiré L’enfoiré 18 octobre 2008 10:18

        Salut Taverne,

         Toujours le vieux problème de savoir ce qui est le plus facile entre prendre un euro à un million de personnes ou un million d’euro à une personne.
         Bonnnes informations


        • Galy Galy 18 octobre 2008 10:27

          Votre article est tout à fait pertinent, mais il y a un problème que vous n’osez pas soulever, semble-t-il.

          Les associations d’handicapés et les organisations syndicales opposées à ce détournement sont majoritaire au conseil d’administration de la CNSA. En refusant de voter, elles ont permis l’adoption du budget et par conséquent de ce détournement...

          Si ces associations (APF, UNAPEI, etc.) avaient voté contre le budget au lieu de refuser de voter, il n’aurait pas été adopté et le détournement n’aurait pas eu lieu.


          • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:01

            ces asso n’aides pas les handis, mais les entreprises de "formation" ou d"insertion". elles sont justes des marionnettes comme le PS


          • nounoue david samadhi 3 novembre 2008 03:27

            oui en effet on dirait bien que toutes les associations de réinsertions et autres blablas du genre orientation ou même les cap emploi qui fonctionnent en sous marin et n’ont meme pas de site web pour certaines, et je ne parles meme pas du faite que l’état est changé le nom des cotorep en maison des handicapes bref on a bien masquer les problèmes, mais rien ne change ... ce milieu ressemble @ une espèce de système de sous chef capo ... du kafca en veux tu en voila ...
            navrant de voir tout ce fric dépensé en communication et rien pour analyser @ la base et faire des propositions contraires aux personnes handicapés, plutôt que de faire croire que des entreprises embauches :) faites moi rire ... sa ne dure jamais très longtemps ou même sa ne dépasse jamais l’entretien ...
            faudra bien que sa change un jour , imaginé l’état doit payé @ l’organisme de formation 3000 euros pour une misérable orientation professionnelle, presque aussi cher qu’une formation dans la vidéo ?


          • foufouille foufouille 18 octobre 2008 12:05

            @ taverne

            http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/des-chomeurs-sommes-d-aller-a-un-forum-17-10-2008-279235.php

            un exemple de controle social inexistant
            certainement un "virus dans l’imprimante" ......................


            • foufouille foufouille 18 octobre 2008 14:00

              ce que font les "gens bien"

              le logement social du PS a toulouse
              http://www.libetoulouse.fr/2007/2008/10/manque-de-logem.html

              toujours dans le coin

              http://www.libetoulouse.fr/2007/2008/10/dans-la-nuit-du.html

              apres les vigiles et les "anciens" CRE, ils se decideront a faire des "villages d’acceuil" avec des grands murs barbeles...............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès