Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’arme fatale de Sarko contre les fédérations laïques (...)

L’arme fatale de Sarko contre les fédérations laïques !

Vite, il faut faire vite...

Pour toiletter la loi du 9 décembre 1905, pour mettre fin à « l'exception » française, Sarkozy doit affaiblir les associations laïques .

Pour ce faire, il a plusieurs flèches à son arc dont l'abandon par les associations du combat laïque qu'ils mènent !

Le président, le plus à droite de la V ème République pense que la menace de l' asphyxie deviendra l'arme fatale !
 

 SARKOZY SORT L'ARME FATALE CONTRE LES FEDERATIONS LAIQUES D'EDUCATION POPULAIRE !

Tous les gouvernements qui se sont succédé, qu'ils soient de droite ou de gauche ont attribué des financements aux fédérations et associations complémentaires à l'école publique...

Non par bonté d'âme mais parce que ses associations exercent une mission de service public.

Chaque association a son champ d'intervention et si elle n'agissait pas dans son domaine, les pouvoirs publics seraient contraints d'assurer le service : les coûts seraient plus élevé s et la qualité en serait moindre.

En effet les associations ont pendant des années et des années accumulé des savoir faire et des savoirs et disposent de compétences en ingénierie éducative...

Aujourd'hui, l'État sarkozien a décidé, sans concertation aucune et brutalement de prendre deux mesures :

  • la baisse drastique des subventions aux associations

  • la fin programmée des missions éducation populaire des nouvelles directions de la cohésion sociale.

Sarkozy ne veut plus entendre parler de l'éducation populaire, c'est à dire de mouvements de transformation sociale.

Il lui faut des organisations dociles agissant pour maintenir la cohésion sociale, c'est à dire faire accepter la société duale et inégalitaire telle qu'elle est ;

Il conditionne l'octroi de quelques subventions, bien rognées d'ailleurs à un accompagnement docile des politiques publiques.

Gare à celui qui n'est pas dans les clous ! Il n'aura rien

Les recteurs rencontrent chaque grande association complémentaire à l'école publique pour lui tenir ce langage :

Vous devez vous recentrer sur l'école, toute l'école ….

Les associations doivent répondre aux sollicitations de l'institution, c'est à dire perdre une grande partie de leur indépendance.

La Jeunesse au Plein air, joue là son avenir et le maintien de son identité laïque

Des générations et générations d'écoliers connaissent la JPA...

Elèves des écoles publiques ils ont sillonné les rues des villages et des villes de France pour vendre le timbre de la JPA pour le départ en vacances.

Cette campagne de solidarité perdure aujourd'hui, même si les conditions ont évolué et si les produits proposés ont changé.

Il s'agissait, il s'agit encore d'organiser une collecte permettant de verser des bourses pour le départ en colonies de vacances des enfants issus de familles en difficultés .

La JPA est une vieille dame digne, militante laïque et solidaire qui est née en 1938 ;

Devenue une confédération des œuvres laïques elle regroupe tous les mouvements laïques d'éducation populaire, les principaux syndicats enseignants, la FCPE et bien d'autres organisations.

L'existence de la JPA , son indépendance et l'expression de ses engagements sociaux et laïques gênent un gouvernement qui souhaite mettre les associations au pas et mettre fin aux velléités combatives d'une telle force potentielle :

Et si la JPA décidait d'organiser sa collecte annuelle dans tous les établissements scolaires et non plus dans exclusivement dans les écoles publiques ?

Et si la JPA délivraient les bourses « départ en vacances » à tous les enfants, indépendamment de leur lieu de scolarisation ?

Ce souhait très fort du Ministère de l'Education ressemble à s'y méprendre à une menace déguisée : Si vous n'évoluez pas il n'est pas évident que nous apportions un soutien à votre campagne à la même hauteur que précédemment !

Face à cette menace qui pèse.

Face aux risques encourus par la JPA qui changerait de nature et romprait ainsi avec des dizaines d'années d'engagement laïque, beaucoup de militants appellent à la résistance.

La JPA est une Confédération laïque, elle doit maintenir son cap et dire non à une « évolution » qui serait un reniement !

Il serait inimaginable que les dirigeants de toutes les associations et organisations confédérées dans la JPA ne mènent pas ce combat pour rester « droit dans leurs bottes » en fidélité avec les valeurs affichées .

Jean-François Chalot


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Laratapinhata 27 juin 2011 11:11

    Et bien justement, moi qui ne suis pas Sarkoziste j’approuve. Totalement.

    La nature a horreur du vide et  L’Ecole de la République s’était substituée à l’Eglise... le secteur remplaçant la paroisse, l’Inspection Acadélique remplaçant l’Evêché... j’abrège.

     L’émancipation du citoyen ne passe pas par cette institution...et ses ramifications...

    L’instruction civique et la socialisation est l’affaire de toute la société, s’en remettre à des fonctionnaires de l’Education Nationale et leurs associations dogmatiques figent la société..

    Toutefois je trouve ça bizarre comme mesure, à un moment où une loi est en projet, qui rendrait l’Ecole obligatoire dès 3 ans... projet de loi contre lequel je m’élève.Ce doit donc être une simple coupe budgétaire, et pas une mesure idéologique... mais dans l’un ou l’autre cas, tant mieux.

    Tout ce qui affaiblit le lobby laïcard est bon.

    L’Ecole n’est pas obligatoire, l’Instruction en famille est possible...


    • BOBW BOBW 27 juin 2011 12:38
      « moi qui ne suis pas Sarkoziste j’approuve. Totalement. »

      LoL « Boutiniste ou Intégriste Marin » ?? smiley
      Vous le rejoignez sournoisement dans ses tentatives de destructions de notre République

      Vous osez employer ces mots « Tout ce qui affaiblit le lobby laïcard est bon. »
      Avec toutes ces attaques menées par le gouvernement pour détruire l’école publique, favoriser le communautarisme identitaire des lobbies des écoles confessionnelles ,malgré le fort attachement de la plupart des français( voir les sondages récents ) à l’Éducation Nationale. smiley

    • Laratapinhata 27 juin 2011 15:28

      Ouais, j’ose. C’est un courant religieux qui s’ignore, et que je ne veux plus financer de mes impôts. Les assos cultuelles au moins s’auto-financent, elles.

      Tout votre préchi-pécha ne satisfait que vous-même, les faits ,eux, montrent un lobby de fonctionnaires, qui défend sa croûte et ses privilèges... mais pas ses bilans... c’est toujours la faute aux autres, à pas de fric...
      Comment ils font à l’étranger pour avoir un meilleur rapport qualité -prix en matière éducative et sociale ?

      En France, l’Ecole a remplacé l’Eglise, et ses fonctionnaires...le clergé (le haut et le bas).
      Et de nouveaux hérétiques( dont moi) dénoncent monopôle, conformisme, formatage, auto-reproduction, et j’en passe.

      On va voir ce qu’elles pèsent les assos laïcardes , maintenant qu’on leur a coupé les vivres...

      Enfin à égalité avec les autres, vivent la concurrence, la diversité, et la différence ! Et toc.


    • Traroth Traroth 27 juin 2011 16:03

      « moi qui ne suis pas Sarkoziste » ...avant le second tour...


    • Laratapinhata 27 juin 2011 16:11

      Au second tour, j’irai à la plage, si le temps le permet, ou je resterai au lit...


    • gege061 gege061 27 juin 2011 11:37

      Bonjour,
      je semble voir dans votre propos une forme de sectarisme parce qu’en fait ce sont toutes les associations qui sont concernées.


      • plancherDesVaches 27 juin 2011 15:17

        Gege.
        Chalot a déjà fait un paquet d’articles qui dénoncent la suppression des financements aux associations qui ont un but social et reconnu.

        Si faire du social ou du bénévolat est pour toi une forme de sectarisme, je te revois à la secte présidentielle et ses amis du CAC40.


      • Laratapinhata 27 juin 2011 15:38

        Même ça, c’est encore une demi-info... les assos sont surtout aidées par les exécutifs locaux : mairies, conseils généraux, conseils régionaux... contre un rapport d’activité annuel, bien sûr...

        Et je ne vois pas comment Sarkozy , tout seul, avec ses petits bras musclés, pourrait l’empêcher...

        Je commence à me demander si on ne vient pas de supprimer des crédits inconditionnels à des associations nationales , qui ne se donnaient que la peine d’exister...


      • Traroth Traroth 27 juin 2011 16:04

        « des associations nationales , qui ne se donnaient que la peine d’exister » : Des noms !


      • Laratapinhata 27 juin 2011 16:12

        C’est une question indirecte.


      • Laratapinhata 27 juin 2011 16:15

        Je suis membres de plusieurs assos locales et nationales (culturelles , sportives, et l’ABF), et je n’ai jamais entendu parlé que de subventions locales... alors qui touchait ses fameux crédits ?


      • Laratapinhata 27 juin 2011 16:31

        En réfléchissant bien , il ne s’agirait pas de trucs genre la Ligue de l’enseignement, et cie, où des enseignants étaient détachés à plein temps... comme Luc Ferry, en quelque sorte... ET cette suppression de crédit, ce ne serait pas tout simplement la réintégration de ces fonctionnaires dans leur poste d’ origine ?
        Attention, je pose une question, je n’ai pas la réponse, et je serai très heureuse si quelqu’un voulait éclairer ce point.


      • eric 27 juin 2011 14:00

        Tout a fait d’accord ! D’ailleurs Chalot, vous le dites vous même, "Il lui faut des organisations dociles agissant pour maintenir la cohésion sociale, c’est à dire faire accepter la société duale et inégalitaire telle qu’elle est"
        C’est assez dire que ces associations ont une appréhension très politique de la société et pour projet de la changer. C’est on ne peut plus légitime, mais en revanche, on ne voit pas pourquoi l’ensemble des contribuables, dont bon an mal an entre une petite et une grosse moitie ne partagent pas ce projet et cette analyse devraient financer ces mouvements très partisans.
        Une décision de cet ordre , même si elle pourrait été susceptible d’avoir des effets pervers ( j’ai moi même enfant fréquenté l’amicale laïque et c’était sympa et bien fait) marquerait un retour aux vrais principes de la laïcité. L’état n’a pas a financer des activités idéologiques partisanes avec l’argent du contribuable.


        • Reflexions 27 juin 2011 14:01

          petit scop sur Kadhafi


          http://www.bakchich.info/article2675.html


          incroyable ......mais vrai ! ! ! !


          • LE CARDINAL 27 juin 2011 17:44

            Des assos laiques que l’on ne voit pas beaucoup dans la lutte contre l’islamisation à l’école, par exemple ou dans la rue pour condamner l’abattage rituel
            et quand on entend frère tariq s’appuyer sur la laicité pour développer l’islamisme...on se demande s’il faut soutenir ces assos ! smiley


            • CHALOT CHALOT 27 juin 2011 18:40

              Le Cardinal ! Vous avez une obsession : c’est l’islamisation....
              Cela vous fait dire n’importe quoi :
              Je ne vous ai pas attendu avec mon association pour combattre :
              - contre la présence d’une mosquée salafiste donc intégriste dans un quartier de Champs
              - contre le financement par le Conseil Général 77 d’une mosquée à Roissy.... etc
              Mais voilà : je ne lutte contre l’intégrisme et pas contre une religion.


              • Yohan Yohan 27 juin 2011 18:43

                C’est pourtant une obsession raisonnable smiley smiley


                • LE CARDINAL 27 juin 2011 20:40

                  c’est tout à votre honneur Chalot, alors peut être à bientôt...mais resserrez les boulons quand même.
                  en ce qui concerne mon « obsession » rassurez vous, je me soigne.
                  guérison prévue en 2012 ! smiley


                  • french_car 27 juin 2011 21:05

                    Sarko fait du clientélisme, rien a voir avec la laïcité. Toute assoc qui le sert sera subventionnée et tant pis pour les autres.


                    • Le péripate Le péripate 27 juin 2011 21:45

                      Passionnant. C’est quoi le résultat de ces années de « transformation sociale » qui risquent de disparaître ? J’espère qu’il est bon.
                      Mais j’ai bien peur que tout ce bruit ne soit que celui provenant de la cantine où la prochaine tournée de subvention est attendue avec impatience.

                      Bon appétit.


                      • Laratapinhata 27 juin 2011 23:17

                        C’est bien vrai... un pays où les jeunes apprennent dès l’enfance qu’ils devront travailler pour payer des retraites, où dûment diplômés ils devront enchaîner stage sur stage pour moins que le smig , pendant des années avant de recevoir une juste rémunération.
                        Les filles ont encore la ressource de se faire engrosser , une forme d’émancipation de fortune, parce que sinon jusqu’à vingt cinq ans, on est encore socialement mineur... Belles transformations sociales en effet...


                      • Laratapinhata 27 juin 2011 23:20

                        Au fait, depuis cet aprem’ toujours pas d’infos, sur ces malheureuses assos privées de leur crédit ? aurais-je taper dans le mille ? ah, ah, ah...


                      • CHALOT CHALOT 27 juin 2011 23:37

                        Il y a une vie après l’ordinateur et j’étais en réunion....
                        L’éducation populaire c’est donner les clés pour que tout un chacun participe à l’élanoration et la construction de son devenir.
                        Les pauvres, les démunis n’ont pas démérité, il faut les aider à s’émanciper et à changer cette société.
                        Quand des bénévoles d’éduc pop animent un BAFA, ils travaillent sur différents fronts :
                        - permettre aux jeunes d’avoir des savoirs, des savoir être et des savoir faire ;
                        - leur donner des repères pour qu’ils se comportent en citoyens respectueux de l’autre et notamment de l’égalité filles-garçons ;
                        - leur donner envie de s’investir dans la cité : dans l’assoce ou syndicat ou parti de leur choix mais pour participer comme acteur et non comme consommateur à la construction d’un monde meilleur
                        Voici une réponse pour le Pérpale !


                        • Laratapinhata 28 juin 2011 10:04

                          Comme c’est bizarre.... dans les formateurs du BAFA , moi je connaissais beaucoup d’anciens maos qui ont fait leur trou... Et les candidats aux BAFA se recrutent comme toujours, parmi les rejetons de la classe moyenne... + quelques beurettes méritantes, j’en conviens, mais enfin les deux clubs sportifs fréquentés par mes rejetons font passer systématiquement le BAFA à leurs grands adhérents, etc ceux- ci n’ont certainement pas le profil décrits ci-dessus...
                          S’investir dans le syndicat ou l’assos de leur choix ? comme c’est bien dit... sûrs qu’après être passé à votre école , vos djeuns vont s’enrôler au Lyon’s club, à la CFTC, ou à l’ l’UMP... De qui vous foutez-vous.. ?
                          J’en ai marre de votre catéchisme, le meilleur apprentissage de la citoyenneté c’est la vie... la meilleure façon de rencontrer l’autre, c’est le sport , la musique, les arts ....que l’on pratique... tout le reste n’est que sectarisme, et ceux qui se « dévouent » en réalité n’ont pas d’autre compétence que celle qui consiste à brasser du vent et ils recrutent pour leur chapelle...C’est leur droit, mais pas avec l’argent public.


                        • eric 28 juin 2011 11:14

                          Le résultat d’un siècle d’investissement dans cette éducation populaire, si on en croit Terra nova et quelques autres, c’est que les ouvriers qui votaient plutôt a gauche votent désormais plutôt FN. La véritable explosion des crédits, postes et budgets associatifs qui a suivi 1981 est a peu prêt corellee a la progression de ce parti. Il n’est pas possible qu’il n’y ait pas de lien entre cette invasion d’animateurs socio cul partisans dans les milieux populaires et leur violente réaction de rejet. C’est pourquoi, malgré toute la sympathie que ces mouvements inspirent, pour « sauver notre démocratie » d’un parti dont ils s’accordent a considérer qu’il constitue une menace, il devient sans doute indispensable de cesser de financer ces assocs.


                        • Laratapinhata 28 juin 2011 11:16

                          @eric... Quelle étrange corrélation.... merci pour l’info...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès