Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Auguste et le clown blanc

L’Auguste et le clown blanc

Chaque cirque qui se respecte se doit de proposer un numéro de clown : le clown blanc, celui qui est dans les normes, rationnel, et l’Auguste, un outrancier, désordonné, qui n’en fait qu’à sa tête et qui amuse le bon peuple. vidéo

Mais les deux sont complices… dans le monde politique affligeant qui nous est proposé chaque jour, c’est le même cirque…et c’est plus grave, parce qu’involontaire…

Le numéro hilarant que nous ont proposé récemment la fille et le père Le Pen a emporté tous les suffrages.

« On fera une fournée la prochaine fois » a-t-il déclaré au sujet de Patrick Bruel, et de quelques autres. lien

Sous les applaudissements enthousiastes des médias traditionnels, lesquels n’ont cessé de nous rabâcher que « le père avait dérapé », mais que la fille « l’avait recadré », les électeurs ont avalé l’asticot avec l’hameçon. lien

En réalité, si on creuse un tout petit peu, on s’aperçoit que bien au contraire, la fille de son père n’a rien fait d’autre que d’affirmer que les médias avaient déformé les propos du père, avaient sorti une phrase de son contexte, voire avaient volé une parole qui n’était pas destinée à faire une carrière médiatique, en donnant au mot fournée un autre sens que celui voulu. lien

Le but final étant de passer un gentil message aux plus extrémistes du front…tout en tentant de rassurer une majorité de français, dans la droite ligne de cette volonté de « dédiaboliser le FN ».

En attendant un prochain numéro, les numéros de cirque ne se trouvent pas que dans ce parti, puisqu’à la lumière de l’affaire Bygmalion, l’UMP est à la limite de l’implosion, et qu’en haut lieu, on essaye de rassurer les adhérents qu’il reste à ce parti des possibilités sérieuses de redresser la barre.

On a donc l’Auguste en la personne de Copé, qui a bien amusé la galerie avec ses petits pains au chocolat… (vidéo) et le clown blanc, voire les clowns blancs et tristes Juppé et Fillon, qui clament en cœur que « tout va bien, tout est sous contrôle ».

« On est sorti de la crise » ont lancé les animateurs de l’UMP, Raffarin ajoutant avec la plus ferme conviction : « on a sauvé l’UMP »…lien

On ne demande qu’à le croire, mais la réalité est cruelle.

L’ardoise était déjà lourde, 108 millions d’euros, (lien) plombée par le non remboursement des frais de campagne, auquel s’est ajouté les frais de communication, à coup de conférences fantômes pour financer la campagne 2012 de Sarközi, facturées par Bygmalion, dirigée par un proche de Copé. lien

Après avoir kidnappé le pouvoir, en bourrant les urnes, puis accepté de le partager, tout en le gardant, Copé a bien amusé la galerie, pas dupe un seul moment, mais qui aime bien ces numéros d’équilibristes.

Quant à l’ex président, longtemps considéré par quelques observateurs comme un quasi sosie de Le Funès, (photo) il avait annoncé, après son échec, en avoir fini avec la politique, (lien) mais ne songe qu’à y revenir. lien

Avant lui, le couple Balkany, accusé, mais jamais condamné, avait proposé pendant des années un numéro de duettistes assez réussi se disant blanc comme neige, pour finalement avouer avoir fraudé le fisc. lien

Amar, Bouglione, Pinder, Fratellini, et compagnie ont du souci à se faire.

Au centre, celui qui faisait sourire avec une certaine commisération la droite et la gauche est de nouveau convoité par ceux-ci…

Il joue les vierges effarouchées sur l’air de « je ne mange pas de ce pain là ! », et affirme ne vouloir rien d’autre que gérer sa jolie ville de Pau, ville que lui a pourtant été offerte en cadeau de fiançailles l’UMP. lien

A gauche, ce n’est guère mieux.

Après la farce du premier prétendant à la tête de l’état en train de courir la soubrette, se retrouvant menottes aux poings, son successeur est pris en flagrant délit vaudevillien, casqué, roulant incognito en vespa, porteur de croissants pour la dame cachée de son cœur.

Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et les numéros de cirque proposés s’accumulent.

Après le numéro hilarant d’un ministre du budget, censé traquer l’exil fiscal, et finalement dévoilé comme l’un de ceux qu’il était censé combattre, une autre affaire vient de surgir : un conseiller de François Hollande est soupçonné de fraude fiscale. lien

Il marquait à la culotte un autre conseiller, Aquilino Morelle, qui, collaborait sur la pointe des pieds avec un laboratoire pharmaceutique, alors qu’il travaillait à l’inspection générale des affaires sociales. lien

Quand l’on sait que c’est lui qui aurait rédigé le fameux discours du Bourget, dont le lyrisme, l’appel à la solidarité, au partage, avait permis l’élection du président socialiste, on ne peut que sourire, au lieu d’en pleurer.

Alors que, chômage aidant, la misère continue à grignoter la population française, le président de la république continue les manœuvres de diversion : exit le mariage pour tous, voici venu le temps de la refonte des régions.

Quelle sera la prochaine mesure présidentielle ?

Il serait bien capable d’imposer, emboitant le pas du nouveau maire de Béziers, soit un couvre feu pour les moins de 13 ans dans quelques quartiers agités, soit interdire le linge aux balcons…(lien) et peut-être même un jour, imposer une couleur identique pour tous les volets des fenêtres des habitations du pays… de quoi créer quelques emplois.

L’une des rares mesures qui pourrait « inverser la courbe du chômage » (donnée mathématiquement impossible d’après Etienne Klein), (lien) était de mettre en place la transition énergétique.

Les mois passaient et sœur Anne ne voyait rien venir… alors Hollande, jamais à court d’imagination, met son ex à la tête du ministère de l’environnement, laquelle s’empresse d’affirmer haut et fort : ça y est, la transition est en route.

Il était grand temps, 25 mois s’étaient écoulés depuis l’élection présidentielle, et le chômage continuait son inexorable chute.

Mais c’était sans compter sur les saltimbanques qui dirigent les ministères, lesquels viennent tout juste d’annoncer que la transition énergétique était remise à plus tard…2015…peut-être…lien

C’est dans la droite ligne du non cumul des mandats, tout comme la fermeture de Fessenheim, repoussées à la fin du mandat présidentiel.

Le public en redemande.

Pas étonnant dès lors que l’on puisse trouver dans le commerce du papier Q aux couleurs de notre drapeau national. photo

Alors au delà des numéros désopilants, et souvent involontaires, que nous offre chaque jour le petit monde politique, on en vient à se demander s’il ne serait pas plus productif de confier aux professionnels de la profession les rênes de tout ça ?

Fellini avait un penchant affiché pour les vrais clowns, issus de la commedia Dell’arte, Carlo et Alberto Colombaioni, et il les invitait systématiquement dans ses films.

Leur numéro sur « la reine des abeilles » n’est-il pas une critique déguisée visant le monde du pouvoir ? vidéo

En Italie, un comique professionnel, Beppe Grillo, a franchi le pas, et vient de faire une rentrée fracassante sur la scène politique avec un succès certain, en proposant aux électeurs fatigués le mouvement 5 étoiles.

En raflant 25,5% des voix en 2013, il s’enracine durablement en Italie.  lien

Les nouveaux élus sont tout, sauf des politiciens, et ces « grillinis » sont évidemment regardés avec commisération, voire mépris, par les autres députés, mais ils font le job, ils sont au service de leurs électeurs.

Au programme, entre autres, faire voter une baisse drastique du revenu des hommes politiques, la participation directe des citoyens, et l’un d’eux, Luca Frusone, 27 ans, affirme « je connais le parlement mieux que ceux qui en font partie  ». lien

Il n’y a pas si longtemps, un autre clown professionnel nommé Michel Colucci, Coluche pour les intimes, avait largement fait le tour de la question, se prenant au jeu en se proposant aux présidentielles, semant la panique à gauche, comme à droite…avant de renoncer : les menaces de mort et les difficultés à trouver les 500 signatures n’y étaient pas pour rien. lien

Etonnamment, il avait même prédit l’arrivée de la gauche au pouvoir en 2012…alors que le septennat était la règle, allant jusqu’à suggérer que Mireille Mathieu aurait soutenu le président précédent. lien

Dans un sketch, il avait clairement déterminé les contours de ce monde politique qui entend déterminer nos orientations, seulement porté par la volonté de « garder le pouvoir », et de se servir, plutôt que de se mettre au service de ceux qui l’ont élu.

Extrait : « on a les hommes politiques les plus balèzes que le monde entier nous envie, d’ailleurs ils pourraient venir les prendre, mais personne ne vient les chercher ». vidéo

Comme disait ce même Coluche, remplaçant pour une fois mon vieil ami africain : « la France va mieux… pas mieux que l’année dernière, mais mieux que l’année prochaine » ajoutant « le mois de l’année où le politicien dit le moins de conneries, c’est le mois de février… parce qu’il n’y a que 28 jours ».

L’image illustrant l’article vient de « meltybuzz.fr »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Marine, un pied dans la porte

Les cocus de la démocratie

Les comptes de fées du FN

Ces français que l’on aime

Roms, unique objet de leur ressentiment

Marine le Pen amène le pire

Ségo et Marine sont dans un bateau

L’UMP, la fin d’un leurre ?

Marine en eaux troubles

Les gagas de la Marine

Marine lève le voile

Un nouveau parti : le FNUMP

Le changement, c’est pas tout de suite

Le poisson d’avril hollandais

En marche pour une 6ème

Un président tétanisé

La taxe carbonisée

La retraite au flamby

Qui Hollande trompe-t-il vraiment

Hollande, un pays au plus bas

Des sous et des déçus

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

J’aime pas les riches

Faire sauter la banque

Le discours du Bourget partie 1-partie 2


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • jako jako 12 juin 2014 08:45

     smiley la France va mieux… pas mieux que l’année dernière, mais mieux que l’année prochaine c’est excellent, merci Olivier. Effectivement quel spectak en ce moment, même le bruit médiatique du mondial n’arrive pas à couvrir le silence gêné des chiens de garde, bonne journée


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 09:25

      oui Jako

      il nous manque beaucoup, ce Coluche !!! et pas grand monde à l’horizon pour le remplacer.
      bonne journée à toi, et merci.

    • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 08:51

      (Mais les deux sont complices…)... ?
      Très fort de votre part de pouvoir affirmer une telle chose...Êtes vous dans les coulisses du FN pour pourvoir dire cela.. ?
      Moi je vois deux pôles qui s’affrontent...Un positif et un négatif..la rencontre ne peut faire que des étincelles...L’avenir nous dira si vos prédictions étaient valables.. !


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 09:23

        claude-michel

        vous vous rangez donc dans la catégorie des « gogos » que je décris ?
        ouvrez les yeux, c’est flagrant...bien sur, les deux sont complices...y en a un qui joue « les méchants », l’autre, c’est « la gentille »...alors il dérape, (c’est prévu... rien n’est du hasard), et elle, elle le sermonne, mais gentiment, normal, c’est son père...il est un peu vieux... et puis il a toujours été excessif...on lui pardonne...
        les français sont attendris... convaincus que le FN a changé... c’est ça le message qu’ils veulent faire passer.
        apparemment, ça a marché avec vous.
         smiley

      • Fergus Fergus 12 juin 2014 09:24

        Bonjour, Claude-Michel, bonjour Olivier.

        Concernant les Le Pen, je pense que l’affrontement n’est pas feint.

        Certes, le père et le fille ont foncièrement les mêmes valeurs, même si l’héritière s’en défend en apparence, mais ses amitiés avec des personnes comme Marie d’Herbais (l’intervieweuse complaisante de JMLP) et son époux Frédéric Chatillon, ex-responsable du GUD et toujours proche de fascistes notoires, sont édifiantes sur ce qu’elle est réellement.

        Pour autant, il existe une rivalité qui est loin d’être fictive. JM ne supporte manifestement pas de voir la cote de sa fille s’envoler et sa stratégie de « dédiabolisation », pourtant très largement assise sur des leurres, fonctionner de mieux en mieux auprès d’un électorat populaire écoeuré par les échecs des gouvernements UMP et PS. Tout cela lui fait de l’ombre. Qui plus est, il a le poil hérissé par le discours nettement plus policé de Marine qui, même artificiel, n’en donne pas moins l’impression de tourner le dos aux fondamentaux du FN.

        D’où la réaction des actuels caciques du parti, tournés vers des objectifs de conquête électorale (nécessairement assis sur le mensonge) que JMLP ne poursuivait pas, se contentant de son rôle de populiste outrancier clamant haut et fort les valeurs xénophobes et racistes du parti qu’il avait créé.

        Jean-Marie versus Marine, à suivre... Mais une chose est sûre : au delà de l’affrontement mesuré auquel on assiste, la fille n’a pas les moyens d’éliminer le père, sauf à se couper d’une bonne partie des bases militantes.


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 09:37

        a

        claude-michel...vous vous rangez donc dans la catégorie des « gogos » que je décris ?

        heu...je formulais une hypothèse sur le marc de café...Une demande de votre part sur vos sources pour affirmer cette idée..c’est écris noir sur blanc (sans jeu de mot)..Par contre en 2017 en effet mon vote ira pour le FN..pas par conviction mais en espérant que ce parti arrive au pouvoir pour donner un grand coup de balai dans la mafia actuelle (et passée) qui dirige le pays...ça urge vous ne trouvez pas.. ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 09:38

        bonjour Fergus

        pourtant, je persiste et signe.
        je suis sur qu’il s’agit d’une comédie.
        d’ailleurs, elle n’est pas nouvelle... en 2012, le père avait qualifié sa fille de « petite bourgeoise » (lien) et les journalistes ont présenté ça comme de la jalousie, voire de la colère, envers sa fille qui l’avait remplacé à la tete du FN... mais il est toujours là... quand aux extrémistes du parti, ils sont toujours là, ceux du gud, et les autres...pour l’instant, ils ne se montrent pas trop, se font discrets, mais ils sont bel et bien membres du parti à part entière.
        mais de l’autre coté de la frontière, le ministre allemand des finances a bien compris, et il a déclaré récemment : le FN est toujours un parti fasciste et extrémiste. lien
        c’est aussi l’avis du PC, (le Front national est un parti d’extrême droite raciste et xénophobe aux propos criminels et terroristes et les dires de l’ex-président du FN en sont la preuve (...) malgré les tentatives de relookage de l’héritière du trône du FN".)
        celui d’yves Jégo, affirmant que le FN avait montré son vrai visage...lien


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 09:42

        Par Fergus...Bonjour Fergus...Je suis incapable de dire (ou de lire) les pensées profondes des Le Pen...Nous sommes en politiques et MLP maitrise son sujet (pour l’instant)...En 2017 ma voix ira au FN pour mettre le bordel dans le pays pour changer TOUTE la classe politique...une nécessité nous coulons.. !


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 09:42

        claude michel

        sur l’urgence, je vous rejoins... mais pas sur votre choix, bien évidemment.
        observez bien les différences entre le moment ou le candidat fn est élu, radicalement différent...à Fréjus, le maire FN a promis d’arreter les corridas... et à Béziers, le maire FN interdit les manifs anti-corridas.
        vous allez tomber de haut si par malheur elle est élue un jour.
        et pas besoin de lire dans le marc de café !
         smiley

      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 09:56

        Par olivier cabanel...Il n’y a que le FN pour mettre le bordel nécessaire pour un changement radical de « TOUTE » la classe politique...là est la trouvaille... !


      • gaijin gaijin 12 juin 2014 10:29

        claude michel
        deux pôles qui s’affrontent font toujours partie de la même dynamique
        si le yin yang ne vous dit rien observez donc un moteur électrique


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 10:31

        Par gaijin...Bonjour...Mettez donc un fil plus avec un fil moins ensemble..et dites moi le résultat.. ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 10:38

        claude-michel

        le bordel existe depuis bien longtemps...
        giscard, puis chirac, sarko, hollande...
        et vous voulez mettre encore plus de bordel ?
        j’avoue ne pas comprendre !
        il faut seulement que les élus se mettent au service du peuple, et non le contraire.
        il faut simplement qu’ils nous servent, et non qu’ils se servent.
        rien de plus simple, on appelle ça la démocratie.
         smiley

      • jako jako 12 juin 2014 10:40

        Ah voilà cela me revient, Claude, vous avez été dans la 7éme compagnie non ?


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 12:22

        Par olivier cabanel...Je pense à l’élimination de la caste politique actuelle (depuis Pompidou)... !


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 12:23

        Par jako...Non...commando de chasse en Algérie...colonel de réserve à votre service.. !


      • gaijin gaijin 12 juin 2014 14:30

        claude si on ajoute une ampoule ça fait de la lumière ......


      • claude-michel claude-michel 12 juin 2014 15:08

        Par gaijin...c’est vous l’inventeur du fil à couper le beurre sans doute...avec une ampoule en plus..au milieu de la main..a la place d’un poil..Moi au moins j’ai rendu service à mon pays...tout le monde ne peut pas en dire autant.. !


      • gaijin gaijin 12 juin 2014 17:22

        « Moi au moins j’ai rendu service à mon pays...tout le monde ne peut pas en dire autant.. ! »
        excusez moi mon colonel si j’avais su je n’aurais certainement pas osé vous contredire
        non sans rire ...
         smiley


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 juin 2014 20:07

        Olivier Cabanel,
        Ces dérapages sont voulus et réguliers. Il s’agit de raviver régulièrement l’allergie des Français au FN, qui fait partie intégrante du système de protection de l’ UE. C’est même sa dernière carte.

        Critiquer le FN, sans vouloir sortir de l’ UE, c’est le mode de fonctionnement normal de tout europathe qui se respecte...

        Le FN a été installé dans les médias avec le statut de « spécialiste euro critique », excluant tout débat avec ceux qui veulent sortir de l’ UE de manière républicaine et démocratique, qui eux sont censurés +++, Sapir, Lordon, Asselineau, les prix Nobel d’économie, silence radio.

        Le FN, c’est le Golstein de 1989, la minute de la haine...

        Il est là quotidiennement pour salir toute idée d’indépendance et de souveraineté.

        Emmanuel Todd explique très bien que le rôle du FN n’est pas économique, il est politique, au service du maintien de l’ UE, pour en salir la sortie, par ses propos racistes et xénophobes et ses dérapages réguliers.

        « Le FN souille la vision d’un avenir heureux pour les Français. »

        En bon petit soldat de l’ UE et des Verts, qui sont favorables à la fin de la France en tant qu’ Etat Nation, vous faites votre part de propagande.
        L’UE des banskters vous remercie bien de votre dévouement...

        « Emmanuelle Cosse : Il faut en finir avec le sentiment national ».

        Vous vous planquez derrière l’écologie pour faire le sale travail de propagande de l’ Empire. Pas glorieux comme boulot.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 juin 2014 05:29

        Anti gauchiste,
        L’immigration est la conséquence de plusieurs facteurs :
        Les vagues migratoires ont pour principale origine toutes les guerres de l’ OTAN qui provoquent la fuite de milliers de gens, qui préfèreraient bien davantage rester chez eux que de prendre des bombes démocratiques sur la tête...

        Mais le FN se garde bien de dénoncer l’origine américaine de la construction européenne, ainsi que les guerres de l’ OTAN ! Silence radio.

        C’est aussi la conséquence de la libre circulation décidée par les Traités européens.
        L’immigration est gérée par les Traités européens, le Traité d’ Amsterdam, les accords de Schengen, et les accords sur les travailleurs déplacés.

        Il ne pourra être résolu que par la sortie de l’ UE, et pas par des incantations racistes et xénophobes qui divisent les Français.

        C’est un problème qui devra être tranché par referendum, c’est ce que propose l’ UPR : les Français décideront démocratiquement de ce qu’ils veulent comme immigration.

        « Ce que l’ UPR pense de l’ immigration »

        Cessez donc de vous prendre pour une référence politique, alors que vous n’êtes qu’un épouvantail au service du système, vous êtes pathétique avec vos jugements à l’emporte pièce !


      • colere48 colere48 12 juin 2014 09:20

        pas mieux que l’année dernière, mais mieux que l’année prochaine  smiley

        Excellent Coluche et si près de la « réalité »
        « Après le « séisme » de la victoire du FN, le premier ministre (Valls) a reconnu une grave défaite des partis de gouvernement et promet une accélération des réformes. »

        En d’autres termes : Nous sommes au bord du gouffre, Mais, nous allons faire un grand pas en avant .... 

        Brillant !!!


        • colere48 colere48 12 juin 2014 09:27

          Excellent article  ! C’est vrai que le spectacle offert par l’ensemble de nos politiques est clownesque, faut-il s’en étonner s’agissant de « bouffons »...
          Anoter que la « normalisation » est bien en route au FN, les voilà avec une « guerre » des chefs, postures et impostures, de vrais clowns !


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 09:44

            merci colère, c’est sympa.

            vivement un vrai clown, un pro... à la tête de l’état.
            ça ne pourra pas être pire.
             smiley
            à moins que dans ce pays, il n’y ait pas une seule personne dotée de bon sens.

          • gaijin gaijin 12 juin 2014 10:31

            salut olivier
            une personne douée de bon sens fuirait ce merdier comme la peste ....a moins d’avoir en plus le gout du martyre
            l’exemple coluche est là pour en attester
            « putain de camion .... » mon cul !


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 10:40

            gaijin

            oui, bien sur, la place est dangereuse, mais tout près de chez nous, les grillonistes semblent s’en sortir plutot bien.
            gardons l’espoir.

          • zygzornifle zygzornifle 12 juin 2014 09:46

            Ils sont aussi complice que Copé avec Bygmalion ....Mais JM Le Pen à utilisé un mot qui est la propriété intellectuelle des assos contre le racisme alors que l’autre utilise le mot pognon qui est bien plus recommandable.....


            • César Castique César Castique 12 juin 2014 09:53

              « …a fille de son père n’a rien fait d’autre que d’affirmer que les médias avaient déformé les propos du père, avaient sorti une phrase de son contexte… »

              Et elle a eu raison. Si on restitue le contexte de l’échange, on le constate immédiatement. Le contexte, c’est la rubrique « Le pauvre con de la semaine » du Journal de bord de Jean-Marie Le Pen, un titre qui récompense l’auteur, ou l’autrice, d’une agression verbale musclée contre le Front national. Vendredi dernier, il y a eu, pour la première fois, me semble-t-il, deux impétrants, ce que commence par expliquer Jean-Marie Le Pen* à son intervieweuse Marie d’Herbais Chatillon :

              - Monsieur Bedoche a comparé Marine Le Pen à Hitler et quant à Maldonna, elle l’a accusée, à la suite de la victoire du Front national, d’être fasciste, etc., alors on va les pacser et ce seront un couple de pauvres cons.

              Marie d’Herbais : - Il y a aussi tous ceux qui avaient juré, en cas de victoire du Front national de prendre leurs cliques et leurs claques et de quitter la France... Apparemment, ça n’est toujours pas fait

              JMLP : - Ah oui, c’est M. Noah, ça... M. Noah a dit s’être engagé à ne plus chanter en France, si le Front national arrivait en tête de l’élection, cochon qui s’en dédit !

              M. d’H. : - M. Bruel aussi...

              JMLP : - Ah oui ? Ah oui, ça ne m’étonne pas... Alors, écoutez, on fera une fournée la prochaine fois.

              Or, dans ce contexte, on en déduisait tout naturellement qu’après « Le pauvre con de la semaine » du 30 mai, « Le couple de pauvres cons de la semaine » du 6 juin (Bedos/Madonna), il y aurait, la prochaine fois, le 13 juin donc, « La fournée de pauvres de cons de la semaine ».

              Les sceptiques peuvent vérifier sous (http://www.jeanmarielepen.com/2014/06/Journal-de-bord-n366.html
              - dès 16’13’’)

              …le journal de bord N° 366 ayant été rétabli.

              Pour ce qui est de la suite, il sera intéressant de connaître l’interprétation du tribunal, si SOS Racisme, le MRAP et l’Union des étudiants juifs de France, mettent à exécution leur intention de porter plainte contre Jean-Marie Le Pen. Ce qui est loin d’être certain au vu de ce qui précède…



              • Aimé Diéval Aimé Diéval 12 juin 2014 11:04

                Gé-nial !  smiley

                Le dégonflage de la baudruche semble avoir cloué bec des frontophobes, habituellement si diserts.

                Aucun commentaire en soixante-quinze minutes, c’est un certificat de rigueur et de pertinence


              • Fergus Fergus 12 juin 2014 11:10

                Bonjour, Aimé.

                Cela ne dégonfle rien, « la fine » allusion aux fours crématoires répondant à l’énoncé du nom d’un Juif est limpide !


              • César Castique César Castique 12 juin 2014 11:24

                « ...crématoires répondant à l’énoncé du nom d’un Juif est limpide ! »


                Et voilà la fournée crématoire. Bravo l’artiste smiley

                Cela s’appelle tout simplement un procès d’intention, et cela nécessiterait que l’on proposât un terme plus adéquat que « fournée » dans le contexte restitué. 

                Mais comme je ne peux pas vous empêcher de vous auto-conditionner, on attendra, ou l’absence de plaintes pénales, ou la décision du tribunal.

              • Rounga Roungalashinga 12 juin 2014 11:26

                César Castique,

                Enfin un commentaire pertinent. Votre explication est la bonne, il est clair que l’utilisation du terme « fournée » dans son contexte n’a rien de scandaleux, il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles.
                Il faut être sacrément tordu pour entendre que Le Pen désire mettre au four Patrick Bruel parce qu’il serait juif, je me demande où les médias sont allés chercher une explication aussi tirée par les cheveux.
                Enfin, encore une affaire inintéressante au possible, et qui fait les choux gras des journalistes, professionnels et citoyens.


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 11:29

                cesar quastique

                nous tentez de rassurer, reprenant ce que j’avais écris dans l’article...
                mais vous oubliez une chose, c’est que Marine le pen elle meme a évoqué une « faute politique »...ce disant convaincue que le sens donné aux propos de son père « relève d’une interprétation malveillante »... 
                ce qui est contradictoire, car soit, son père n’a rien dit de grave, et alors ce n’est pas une « faute politique », soit il a dérapé et elle tente de le sauver en disant qu’il s’agit d’une interprétation malveillante.
                d’ailleurs, il suffit de lire la déclaration du compagnon et vice président du fn Alliot jugeant le propos « consternant »... c’était dans une vidéo qui a vite été retirée du site.
                à votre avis, pourquoi cette vidéo a été retirée du site ?
                 smiley

              • Rounga Roungalashinga 12 juin 2014 11:30

                Peut-être que la confusion vient du fait que la plupart des gens ignore le sens du mot « fournée » :
                B.− Au fig. et fam.

                1. [En parlant de pers.] Ensemble de personnes soumises à un même traitement ou exécutant le même programme. Il est destiné à passer dans la première fournée des guillotinés (Goncourt, Journal,1863, p. 1315).J’ai juste pu m’échapper cette semaine entre deux fournées d’invités (Martin du G., Thib.,Consult., 1928, p. 1080) :
                Quand il tenait sur quelqu’un, sur quelque chose, un couplet tout à fait réussi, il désirait le faire entendre au plus grand nombre de personnes possible, mais en excluant de la seconde fournée des invités de la première qui eussent pu constater que le morceau n’avait pas changé. Proust, Prisonn.,1922, p. 232.
                Spéc. Ensemble de personnes promues en même temps à la même dignité.

                Il est évident que le sens employé par Le Pen est celui-ci, et non pas « ensemble de produits ou d’objets soumis à la cuisson du four ».

              • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 11:32

                roungalashinga

                erreur sur toute la ligne
                je fais un copié collé de la réponse que j’ai fais à cesar quastique
                « c’est que Marine le pen elle même a évoqué une « faute politique »...ce disant convaincue que le sens donné aux propos de son père « relève d’une interprétation malveillante »... 
                ce qui est contradictoire, car soit, son père n’a rien dit de grave, et alors ce n’est pas une « faute politique », soit il a dérapé et elle tente de le sauver en disant qu’il s’agit d’une interprétation malveillante.
                d’ailleurs, il suffit de lire la déclaration du compagnon et vice président du fn Alliot jugeant le propos « consternant »... c’était dans une vidéo qui a vite été retirée du site.
                à votre avis, pourquoi cette vidéo a été retirée du site ? »
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 12 juin 2014 11:34

                aimé deval

                vous vous étonniez d’une non réponse... vous voila satisfait ?
                je vous la re-propose en copié collé
                la différence c’est que Marine le pen elle meme a évoqué une « faute politique »...ce disant convaincue que le sens donné aux propos de son père « relève d’une interprétation malveillante »... 
                ce qui est contradictoire, car soit, son père n’a rien dit de grave, et alors ce n’est pas une « faute politique », soit il a dérapé et elle tente de le sauver en disant qu’il s’agit d’une interprétation malveillante.
                d’ailleurs, il suffit de lire la déclaration du compagnon et vice président du fn Alliot jugeant le propos « consternant »... c’était dans une vidéo qui a vite été retirée du site.
                à votre avis, pourquoi cette vidéo a été retirée du site ?

              • César Castique César Castique 12 juin 2014 11:40

                « Il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles. »¨

                En effet, mais on peut aussi ouvrir un dictionnaire, le Petit Larousse illustré par exemple :

                «  Fournée n. f. 1. Quantité de pains, pièces céramiques, etc., que l’on fait cuire à la fois dans un four. 2. Fig., fam. Ensemble de personnes nommées aux mêmes fonctions qui participewnt à une même action. »-

                «  …je me demande où les médias sont allés chercher une explication aussi tirée par les cheveux.  »

                Je peux répondre à ça. Sur le Lab.Europe 1, qui semble être la source unique de toute la polémique


              • Fergus Fergus 12 juin 2014 11:43

                Bonjour, César.

                Merci de donner également les bonnes définitions de « Durafour crématoire » et « détail de l’histoire ».


              • César Castique César Castique 12 juin 2014 11:57

                « …ce qui est contradictoire, car soit, son père n’a rien dit de grave, et alors ce n’est pas une « faute politique », soit il a dérapé et elle tente de le sauver en disant qu’il s’agit d’une interprétation malveillante.  »

                Il n’y a rien de contradictoire. Son père n’a rien dit de grave, et c’est une faute politique, précise encore Marine Le Pen parce que «  …avec la très longue expérience qu’est celle de Jean-Marie Le Pen  » il aurait dû anticiper «  l’interprétation qui serait faite de cette formulation  »

                « d’ailleurs, il suffit de lire la déclaration du compagnon et vice président du fn Alliot jugeant le propos « consternant »... c’était dans une vidéo qui a vite été retirée du site. »

                Elle date du samedi matin vers 10 heures, l’article du Lab.Europe 1 était en place depuis plus de 15 heures, le coup ne pouvait plus être rattrapé. Il fallait désavouer avant que la polémique ne prenne plus d’ampleur, comme il était prévisible, et comme cela s’est passé.

                « …à votre avis, pourquoi cette vidéo a été retirée du site ? »

                Ce n’est pas à mon avis, c’est à cause de «  l’interprétation qui (était) faite de cette formulation  ». Et cela a peut-être été une erreur, puisqu’il n’est plus resté que les trente secondes de la version Lab.Europe 1 de l’échange de propos, qui commence à : - Il y a aussi tous ceux qui avaient juré... (voir ci-dessous - 09:53)

                Tout montre que vous n’avez qu’une connaissance très approximative de l’affaire, de sa chronologie et de ses tenants et aboutissants. Vous feriez donc mieux de vous documenter très sérieusement et très complètement avant de poursuivre.


              • César Castique César Castique 12 juin 2014 11:59

                « Merci de donner également les bonnes définitions de « Durafour crématoire » et « détail de l’histoire ». »


                Je ne vois pas le rapport avec « La fournée de pauvres cons de la semaine » annoncée pour le 13 juin, alors vous n’en voudrez pas de ne pas entrer en matière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès