Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’austérité s’invite partout

L’austérité s’invite partout

Aujourd’hui les équipes municipales sont au travail avec le même objectif : réduire les déficits.

C’est le sauve qui peut à droite et à gauche sauf pour les quelques communes riches ou très riches qui sont peu nombreuses.

Beaucoup rechignent à mettre en place les rythmes et préfèrent surfer sur le mécontentement des enseignants plutôt que de passer en force.

C’est toujours ça de gagné.

Toutes les communes vont recevoir 50 € par enfant scolarisé pour mettre en place les rythmes mais comme constitutionnellement il n’est pas obligatoire pour les communes d’utiliser cette sommes pour l’aménagement des rythmes, des maires peuvent l’utiliser pour aménager les ronds- points de leur commune.

Pour 2014, les Maires mandatent leurs adjoints aux finances à réduire les dépenses de toutes sortes : le fonctionnement en demandant aux services de faire des efforts.

On rogne sur tout et on décide de n’effectuer que les réparations de chaussées obligatoires.

A la décharge des édiles municipaux il y a la baisse de la dotation globale de fonctionnement dès cette année et les prochaines baisses programmées.

Les tarifs de la restauration scolaire, de l’école de musique vont connaître une hausse.

Les associations sont tranquilles jusqu’en décembre 2014 car elles profitent des promesses obligatoires faires lors des municipales et du vote du budget.

Elles ne seront pas oubliées l’an prochain avec des subventions réduites et une mise à disposition des locaux municipaux limitée.

Le nombre de créneaux mis à disposition va diminuer et il faudra fermer plus tôt afin de baisser les charges de chauffage et d’électricité.

Les communes de gauche vont se limiter à ces économies en gagnant sur le gel des investissements lourds. Seules les constructions programmées seront maintenues pour ne pas perdre les subventions départementales et régionales actées.

Les maires de droite vont eux s’en prendre à la culture en augmentant les tarifs et en mettant fin aux conventions que leurs prédécesseurs ont contractées.

La Ligue de l’Enseignement qui gérait des structures de loisirs dans le cadre d’une délégation de service dans la précédente mandature ont à craindre.

Les maires de droite vont limiter au maximum les dépenses sociales. Les CCAS vont se serrer la ceinture.

L’austérité s’invite partout et va faire des dégâts.

Cranach


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • lermontov lermontov 21 juin 2014 21:17

    Ce n’est que le début ; je vais adorer les cris de douleur de tous les rapaces qui ont insulté les cheminots chaque fois qu’on va leur tirer un goutte de sang.

    Mr Valls a convoqué le Parlement pour une session extraordinaire en juillet. Rentrant, en septembre le vacancier croira aux prolongations vu que la France ressemblera de plus en plus à la Grèce.


    • coinfinger 22 juin 2014 04:18

      Il est plus que temps que dans la France profonde , on découvre qu’il existe des limites aux dépenses . çà ne va certainement pas se faire de maniére rationnelle . Reste à espérer qu’on parvienne jusqu’à l’idée qu’il ne s’git pas que de circonstances , dues à l’euro , l’Allemagne ou je ne sais quoi d’extérieur qui ferait concurrence pour sucer la mamelle .


      • claude-michel claude-michel 22 juin 2014 07:45

        Ces édiles qui font des emprunts toxiques pour faire des travaux inutiles dans leur commune..Pas une villes de France qui ne soit en faillites..incapables de rembourser..Que la justice fasse son travail envers ces incompétents.. ?


        • Croa Croa 22 juin 2014 08:57

          Oui, l’austérité c’est toujours pour le social et les frais de fonctionnement !

          Parce que seuls les « investissements » ( Rond-points, éclairages de luxe, nouvelle mairie, belle médiathèque, etc... ) permettre de récupérer des bakchichs, donc c’est sacré !


          • zygzornifle zygzornifle 22 juin 2014 12:46

            l’austérité ? 500 000 élus pompent 130 milliards d’€ par an au con tribuable......


            • zygzornifle zygzornifle 22 juin 2014 12:55
              « L’austérité s’invite partout.... » Sauf à l’Élisée sauf a matignon sauf au PS sauf à l’UMP sauf chez les députés et députés européen sauf chez les sénateurs .....L’austérité c’est pour la France du bas et du juste au dessus du bas , les autres sont soit auto-protégés par leurs lois ou s’engraissent car l’argent existe toujours mais il déserte simplement les modestes par la volonté des politiques....

              • xmen-classe4 xmen-classe4 22 juin 2014 16:31

                ah ah ah ! on dirai du Chopin et c’est un compliment !


                • lsga lsga 23 juin 2014 15:04

                  admirez la mort d’un état social national : ça n’arrive pas souvent dans l’Histoire.

                   
                  Vu que les mobilisations sociales ont lieu à échelle nationale, elles n’ont aucune chance d’aboutir à quoi que ce soit, et d’ici 2020, la spécificité française et son système social aura été mis à terre.
                   
                  La faute aux bourgeois ? Non, eux font ce qui était prévisible depuis des décennies. Ils suivent le déroulement du Capitalisme : c’est leur job.
                   
                  À qui la faute donc ? Aux syndicats et la gauche de contestation qui ont dérivés dans le nationalisme dès les guerres de décolonisation.
                   
                  La Gauche de la Nation : la gauche de la soumission. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CRANACH


Voir ses articles







Palmarès