Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’aveu du Maire de Lyon !

L’aveu du Maire de Lyon !

Il défend la réforme des rythmes scolaires et se débrouille pour que ses propres enfants ne soient pas touchés par les TAP ! 

Cela ressemble à un aveu !?

Le Maire de Lyon a choisi…..

 

Côté cour, Gérard Collomb, le Maire de Lyon est un petit soldat obéissant, prêt à devancer l’appel.

Il applique et appliquera cette réforme des rythmes scolaires avec enthousiasme, d’ailleurs, ayant promis « des activités périscolaires de grande qualité », Il fait le maximum.

On est à Lyon quand même !, il s’exécute et mets les petits plats dans les grands plats.

Lyon ne sera pas Marseille et ses cafouillages.

Comme là aussi, à Lyon, les caisses sont vides, ce sont les parents qui paieront la note, en fonction d’un quotient familial, bien entendu.

C’est une remise en cause de la gratuité de l’école.

En effet, si les activités périscolaires sont de la responsabilité municipale, tout en devant obtenir le feu vert de l’Education Nationale, beaucoup de parents n’ont pas beaucoup de choix.

Il leur faudra mettre leurs enfants aux TAP ( les Temps d’activités périscolaires) ou alors trouver un mode de garde alternatif.

Les activités périscolaires sont regroupées le vendredi après-midi donc pour beaucoup de parents, il n’y a pas le choix, ils devront payer entre plusieurs euros mensuels à plusieurs dizaines.

Que vont dire les chrono biologistes ?

Monsieur Collomb, côté jardin a choisi pour lui-même et sa famille :

Ses enfants fréquentent une école privée qui n’applique pas la réforme des rythmes scolaires.

Cette attitude n’est pas digne d’un maire républicain et laïque !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 octobre 2014 17:24

    Ce Gérard Collomb gère bien « ses affaires » et se la coule à fond comme un colon... Une véritable Confluence de pouvoir !!!  ! De quoi se même le peuple et les menus Canuts ?


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 octobre 2014 17:30

      Ses enfants fréquentent une école privée qui n’applique pas la réforme des rythmes scolaires.

      Comme quoi... Il reste des écoles sérieuses et des parents attachés à un enseignement de qualité, loin des propagandistes de la gôche chalotiste...
      Prenez-en de la graine, camarade !


      • Michel DROUET Michel DROUET 4 octobre 2014 07:23

        On ne sait pas si l’enseignement privé est de qualité comme vous le pensez. C’est surtout un enseignement qui pratique la sélection sur dossier pour obtenir de meilleurs résultats au Bac.
        Malgré cela, l’enseignement public s’en sort très bien en accueillant tout le monde.

        S’agissant de Collomb, je vois dans son comportement, la volonté de respecter l’ordre républicain malgré son attirance pour l’enseignement privé et ce serait plutôt à mettre à son crédit.
        Son comportement est loin de celui de Gaudin, de Dupont Aignan ou de tous les maires de droite qui on cadenassé les écoles publiques à la rentrée !


      • diogène diogène 3 octobre 2014 17:32



        Merci Chalot pur cette information qui ne fait qu’en ajouter une couche sur la tartine déjà épaisse.

        Ce qui m’étonne, c’est qu’à 67 ans, Collomb ait des enfants à l’école !

        Mais bon, pourquoi pas.

         

        Au passage, je ne peux pas résister à l’envie de faire une contrepèterie avec le titre de l’article :

         

        L’aveu du Maire de Lyon

        L’avion du merle d’Eu !

         

        Ça ne veut rien dire, mais moi, ça me fait rigoler.


        • oncle archibald 3 octobre 2014 18:18

          Diogène, il y avait quoi dans votre tonneau ? Les vapeurs ont l’air encore efficaces ...


        • diogène diogène 3 octobre 2014 19:02

          En fait je voulais rappeler que le maire de Riom a encore de belle élections !

          (c’est aussi une contrepèterie)

        • oncle archibald 3 octobre 2014 19:17

          Vous recevez la Comtesse du Palmipède dans votre tonneau ? Elle en apprécie les vapeurs ?


        • diogène diogène 3 octobre 2014 19:22

          Oui, et je feuillette son album :


          « L’hommage de leurs vers qu’à l’envi les poètesÀ la femme déçue offrent toujours ardentsFlatte certes le but mais n’apaise la quête :L’attente a des plaisirs qu’on ne fait qu’un moment. »

        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 3 octobre 2014 17:39

          IL y a belle lurette que la gratuité scolaire n’est plus la règle partout. A cause des activités « scolaires » ou périscolaires annexes. mais aussi parce que les communes qui ont la charge des locaux et des fournitures ne sont pas toutes aussi généreuses que celles qui fournissent gratuitement livres, cahiers, stylos etc. A cause aussi de la proposition de cours particuliers offerts par certains enseignants (le « cours » du soir d’autrefois qui permettait de « faire ses devoirs » avec l’aide de l’instit ou de préparer le certif’ n’était pas gratuit).


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 octobre 2014 17:40

            Cette attitude n’est pas digne d’un maire républicain et laïque !

            Les maires (et plus généralement les élus locaux) sont particulièrement bien placés pour savoir ce dont sont capables ces idéologues qui se prétendent républicains et laïcs... parce qu’ils sont contraints de les fréquenter et de les financer.

            Avant d’être maires (ou élus locaux) ce sont des parents
            Pas étonnant qu’ils mettent leurs enfants à l’abri... dans des établissements où l’on étudie autre chose que des théories fumeuses !


            • njama njama 3 octobre 2014 17:51

              C’est une remise en cause de la gratuité de l’école.

              non, les TAP sont facultatifs
              non, parce que même si cette réforme des temps scolaires a été imposée par le ministère de l’éducation nationale, elle ne concerne pas l’école, l’éducation nationale au sens strict.
              Cela aurait été beaucoup plus clair pour les français et pour les communes si cela avait mis en oeuvre par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
               car les activités péri-scolaires ne font pas partie d’un programme de l’éducation nationale, elles ne sont pas évaluées, et elles ne sont pas gérées ou encadrées par les enseignants ou directeurs, mais bien par les seules mairies
              Le point commun avec l’école est que les structures scolaires sont mobilisées pour les réaliser.
              .
              Ses enfants fréquentent une école privée qui n’applique pas la réforme des rythmes scolaires.
              Chalot ce ne sont pas les écoles qui doivent appliquer cette réforme, mais les mairies.

              Or comme les mairies ne peuvent pas réquisitionner des locaux d’écoles privées sous contrat elles ne peuvent pas mettre en œuvre les activités périscolaires dans ces lieux privés.
              En pratique (à ma connaissance) la quasi-totalité de ces écoles (soit environ 15 % des enfants scolarisés en France en maternelle et primaire ) ne mettent pas en place d’activités périscolaires ...


              • njama njama 3 octobre 2014 18:08

                Organisation et fonctionnement des activités périscolaires

                Peut-on laisser des animateurs dans une école sans présence d’enseignants ?

                Les activités périscolaires sont mises en place par les collectivités territoriales, sous leur responsabilité, dans le prolongement du service public de l’éducation hors présence, donc, des enseignants. Toutefois, le maire ou le président de l’EPCI peut éventuellement, recourir au service d’enseignants volontaires pour assurer le temps périscolaire.

                Ne pourrait-on pas mutualiser les missions de chacun et rendre obligatoire le périscolaire jusqu’à 16h30 en présence d’enseignants ?
                Toutes les activités périscolaires sont facultatives et soumises à l’accord préalable des parents. Néanmoins, pour toutes les familles qui le désirent, l’organisation retenue doit viser à offrir la possibilité d’une prise en charge, de la fin de l’heure de la classe jusqu’à 16h30.

                http://rythmesscolaires.ac-dijon.fr/spip.php?article42


              • njama njama 3 octobre 2014 18:33

                Chalot
                si pour appliquer la réforme dans le privé les collectivités locales voulaient utiliser les locaux d’écoles privées sous contrat, cela soulèverait de nombreuses questions juridiques par exemple, agrément du bailleur et bail locatif pour définir l’occupation des lieux, et toutes charges afférentes, assurance responsabilité civile, assurance de l’employeur des animateurs ...etc ...
                faut croire que le gouvernement avait perçu le problème, car voilà ce que dit le site education.gouv.fr :

                La réforme s’applique-t-elle aux écoles privées sous contrat ?

                Les écoles privées sous contrat sont libres d’appliquer ou non la réforme des rythmes scolaires car le décret ne peut couvrir que les écoles publiques. Toutefois, l’objectif est que cette réforme puisse bénéficier au plus grand nombre d’enfants possible et que les écoles privées sous contrat passent également à la semaine de quatre jours et demi. C’est pourquoi, dans l’intérêt des enfants et afin d’éviter de trop grandes divergences dans l’organisation du temps scolaire, les écoles privées sous contrat seront elles aussi incitées, via le fonds d’amorçage, à adopter les nouveaux rythmes scolaires dès la rentrée 2013.

                http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html#La_r%C3%A9forme%20s%E2%80%99applique-t-elle%20aux%20%C3%A9coles%20priv%C3%A9es%20sous%20contrat%20 ?


              • njama njama 3 octobre 2014 17:58

                trouver un mode de garde alternatif.

                pour ne pas se taper les TAP ça c’est une bonne question !
                la solution pourrait venir des milieux associatifs bénévoles ou par un roulement de gardes organisées par les parents eux-mêmes en fonction de leurs disponibilités


                • oncle archibald 3 octobre 2014 19:13

                  Le premier jour où il y a un gniard qui se fait mal alors qu’il est sous la garde d’un parent d’élève bénévole sans aucun contrat bonjour les dégâts ! Folie pure.


                • oncle archibald 3 octobre 2014 18:33

                  Le choix de Monsieur Collomb n’a peut-être rien à voir avec les rythmes scolaire.

                  Les gens qui ont de l’argent et qui se soucient de l’avenir de leurs enfants ne les scolarisent pas dans l’école publique car ils savent très bien que les racailles y pullulent, que leur petit tête blonde risque le raket et autres agressions en tout genre, sans parler du faible niveau scolaire et du temps que passent les enseignants à essayer de ramener l’ordre et le calme avant de pouvoir faire leur métier : enseigner.

                  Donc qu’ils soient d’infâmes nantis « de droite » ou bobos « de gauche » ces parents bien informés, raisonnables et soucieux de l’avenir de leurs gniards les soustraient à l’éducation nationale sans remords et parfois, comme Monsieur Collomb, en contradiction avec leurs convictions affichées.


                  • psynom 3 octobre 2014 19:14

                    ses gones étaient déjà dans cette école, mais je crois qu’il va les enlever pour faire plaisir à Chalot.


                  • psynom 3 octobre 2014 18:49

                    Bien entendu que les jumeaux Vallaud sont dans des écoles privés qui ne respectent pas les nouveaux rythmes scolaires. Comme tous les enfants des ministres. Seul Collomb l’a avoué.
                    Najat Vallaud-Belkacem n’a pas voulu de concertation, les maires sont obligés de respecter les nouveaux rythmes. il n’y a pas donc de contradiction chez Collomb.
                    Il économisera 380 € pour l’inscription aux activités périscolaires du vendredi après-midi, que devront payer les familles de lyonnais moyens ou pauvres. On ne peut pourtant pas lui reprocher, si lui, a la possibilité d’éviter à ses enfants ces nouveaux rythmes scolaires.
                    Ce n’est pas à lui qu’il faut jeter la pierre.


                    • njama njama 3 octobre 2014 19:16

                      Y aurait-il un lien entre la baisse récente des Allocations familiales (réduction de la prime à la naissance, baisse des aides à la garde d’enfant, nouvelle réforme du congé parental )

                      http://www.dossierfamilial.com/actualites/allocations-familiales-aides-a-la-garde-d-enfant-ce-qui-va-baisser-20826.html
                      et le fait que l’on demande à la Caisse d’Allocations familiales de participer au financement des activités péri-scolaires ?

                      Dans le cadre de la Cog 2013/2017, la Cnaf s’est engagée à accompagner la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs.
                      L’implication de l’ensemble des caisses d’Allocations familiales représente un effort considérable de 163 millions d’euros pour la période 2013-2014 puis 250 millions d’euros par an à partir de 2015 – soit près de 913 millions d’euros entre 2013 et 2017.

                      (source CAF)
                      .

                      Le maire de Lyon Gérard Collomb avait déclaré au Progrès, dans l’édition publiée ce mercredi 19 février, à la veille des élections municipales que :

                      « Il s’agira d’un forfait annuel pour les familles, forfait compris entre 10 et 20 euros par enfant, du même type que ce que d’autres collectivités ont déjà fait ».

                      http://www.rue89lyon.fr/2014/02/17/rythmes-scolaires-reforme-absente-municipales-lyon/

                      lequel forfait s’est transformé en une somme pouvant aller de 2 euros à 19 euros par mois (calculée selon le quotient familial).

                      « Ahlala… J’entends encore Yves Fournel [adjoint à la petite enfance lors du précédent mandat, ndlr] à la réunion des fédérations de parents d’élèves du 18 février ( avant les élections, « heureux hasard » du calendrier ) nous promettre ce mini forfait symbolique de 20 € max par an… juste là pour justifier le passage en cadre accueil de loisir auprès de la CAF (parce que sinon, pas d’aide financière de la CAF) qui finalement (éléctions passées) s’hypertrophie à 20 € par mois… »

                      http://www.rue89lyon.fr/2014/05/15/nouveaux-rythmes-scolaires-lyon-pour-les-cadres-quid-des-enfants-trop-cher/


                      • trevize trevize 3 octobre 2014 19:49

                        Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen :

                        Article 26, alinéa 3

                        Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

                        On ne peut pas faire deux poids deux mesures. Le maire de Lyon est un citoyen et un parent, il éduque ses gosses comme il veut. Ce n’est pas parce qu’il est élu qu’il devient la marionnette du peuple, et qu’il devrait instantanément se comporter de la façon dont on voudrait qu’il se comporte. Ce type est libre, comme les autres, et tant qu’il reste dans les clous de la loi il fait ce qu’il veut. Et en l’occurrence, il ne viole aucune loi en envoyant ses enfants dans une école privée.

                        Ce scandale n’est donc pas si scandaleux. Il révèle juste ce que pense ce maire de l’éducation nationale : il pense que c’est de la merde.
                        Du coup, votre billet concernant ce petit fait divers révèle quelque chose chez vous, c’est qu’au fond, vous aussi pensez que l’éducation nationale est de la merde ; si vous en pensiez du bien, vous n’auriez pas écrit ce billet, ou alors pour conclure sur un : « tant pis pour lui, bon débarras ! ses enfants passent à côté du système éducatif le plus performant qui soit, quel idiot ! »

                        Le scandale est là : l’éducation nationale, presque 50 milliards d’euros de budget pour 2015, est de la merde. Mais on peut rien réformer parce que la France est irréformable .Dès qu’on veut changer un truc, le plus insignifiant soit-il, la foule en colère envahit la rue, et on entend les hauts cris habituels : manque de respect dus aux ancêtres, libéralisme satanique, nouvel ordre mondial, perte des valeurs morales, surtout ne touchons rien car c’était mieux avant, blablabla

                        La France se dit laïque mais elle est une nation idolâtre, son idole c’est ses institutions.


                        • njama njama 3 octobre 2014 20:53

                          Ce n’est pas parce qu’il est élu...
                          .
                          très d’accord, mais on ne peut pas dire qu’il « vit » les valeurs de son gouvernement (Parti ?) ...
                          il assume pour les autres (comme d’autres maires de gauche ou de droite) les responsabilités républicaines décidées par des lois
                          après il faut qu’il assume ses choix personnels, et qu’il supporte les critiques qui vont avec

                          @ trevize
                          Le scandale est là : l’éducation nationale, presque 50 milliards d’euros de budget pour 2015,
                          l’armée coûte presque autant vous savez pour aucune productivité à moyen ou long terme

                          vous y voyez de la merde, moi non
                          « mutualiser » la dépense d’éducation nationale me paraît être une évidence
                          mais maintenant vous préféreriez finir comme les retraités américains à finir de payer les études de leurs enfants sur de maigres fonds de pensions
                          Je ne sais pas quel âge vous avez, mais je trouve ça assez hallucinant de remettre en cause cette avancée de la république.
                          Pour vous-mêmes, votre famille, et si vous avez des enfants sachez tout de même que les études des médecins en France ne leur ont pas coûté un kopeck, parce que l’Université c’est gratos ici


                        • trevize trevize 3 octobre 2014 22:00

                          Je me suis mal fait comprendre, navré.
                          J’ai dit que le maire de Lyon semblait penser du mal de l’E.N., et ai simplement fait remarque que l’auteur semble s’en offusquer. Je n’ai pas dit que pour moi l’E.N. est de la merde.

                          Pour ma part, je pense bien sûr qu’il est nécessaire de mutualiser les dépenses de l’éducation nationale, pour réduire les dépenses et pour donner un socle de connaissances communes aux futurs citoyens.
                          Simplement, il y a une infinité de façons de l’organiser, et, de mon point de vue, aujourd’hui, ce n’est pas du tout efficace, on gaspille un peu (beaucoup) notre argent. Je parle bien d’un problème d’organisation, et pas d’individus. Je ne suis pas de ceux qui pensent que les instits et profs sont des feignants et des planqués.

                          La façon dont vous réagissez est le parfait exemple de ce que je dénonçais dans mon commentaire : l’irréformabilité de la France. Les Français sont tellement amoureux de leur état qu’ils prennent toute critique pour une injure mortelle, de sorte qu’on ne peut jamais aborder aucun problème sereinement, et ces derniers s’accumulent, et on en arrive à la situation actuelle. C’est un cercle vicieux, plus ça empire, plus on devient sensibles à la critique, et plus on a peur de prendre les décisions nécessaires parce qu’on a peur que tout s’effondre.

                          "très d’accord, mais on ne peut pas dire qu’il « vit » les valeurs de son gouvernement (Parti ?) ...
                          il assume pour les autres (comme d’autres maires de gauche ou de droite) les responsabilités républicaines décidées par des lois
                          après il faut qu’il assume ses choix personnels, et qu’il supporte les critiques qui vont avec
                          "

                          Tout ça, ce sont des considérations morales. Je ne suis pas scandalisé qu’une personne fasse ses choix en son âme et conscience. Ce qui m’ennuie vraiment dans cette affaire, c’est qu’avec tous les moyens qu’on met en oeuvre, on obtient des résultats médiocres, c’est tout. On perd notre argent, on sabote la vie de ces enfants, et celle des profs. J’ai un ami qui est prof de math en collège depuis 3 ans, c’est une vocation chez lui que d’enseigner, pourtant il est déjà blasé.


                        • njama njama 3 octobre 2014 22:44

                          désolé de vous avoir mal compris, et si j’ai pu vous blesser par incompréhension je vous prie de m’en excuser...
                          .
                          Ce qui m’ennuie vraiment dans cette affaire, c’est qu’avec tous les moyens qu’on met en œuvre, on obtient des résultats médiocres, c’est tout.
                          ne soyez pas trop naïf, l’objectif est de dégraisser le mammouth (comme ils disent) sur le moyen ou long terme,
                          Nous (le gouvernement de gauche ou de droite) poursuivons une politique « libérale » .... dans laquelle la libéralisation des services est un dogme quasi religieux, et donc incontestable
                          consultez si besoin les Accords de l’AGCS (Accord général sur le commerce des services)
                          l’éducation n’est parmi d’autres qu’un domaine marchandisable
                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_le_commerce_des_services

                          En fait, ni les écoles et leurs enseignants, ni les enfants, ne sont en cause ... ’est juste un manque d’adéquation entre la réalité historique républicaine, celle d’une volonté égalitaire et la conjecture néo-libérale actuelle qui sévit en Europe et ailleurs.
                          Bizarrement les gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche s’en prennent à « l’école » ..
                          ça devrait faire réfléchir ...


                        • trevize trevize 3 octobre 2014 23:08

                          « désolé de vous avoir mal compris, et si j’ai pu vous blesser par incompréhension je vous prie de m’en excuser... »
                          Vous êtes tout excusé, ne vous en faites pas...

                          Je n’aime pas trop ce que bricolent la finance et les multinationales, ni le tout-marchandise, mais je pense qu’il y a un juste milieu entre ça et un système ultra-centralisé comme ceux qu’on adore fabriquer en France. Pour moi, ces deux options sont comme la peste et le choléra.


                        • Facochon Facochon 3 octobre 2014 20:46

                          De quoi vous étonnez vous, avec les socialopes aux affaires vous étiez prévenus M.Chalot !


                          • lsga lsga 4 octobre 2014 13:39

                            et oui, le PS a privatisé l’école sans que personne ne bronche.


                            La Droite et l’Extrême Droite, FN en tête, ont conspué le « complot judéo-homosexuel » ; par contre, la privatisation : personne.



                            • njama njama 4 octobre 2014 15:17

                              le « complot judéo-homosexuel »
                              venant des juifs pas étonnant Isga
                              je n’en suis pas à conspuer l’un ou l’autre ... (pour d’autres raisons), mais si la judéité sort de l’utérus (tel que les rabbinoux nous le prétendent dans leur Talmud) dans la logique de la pensée théologique ça peut se comprendre ...
                              la privatisation de l’utérus est vraiment un autre problème, une question sociologique, et identitaire ... qui dépasse de loin le « complot judéo-homosexuel » qui n’est qu’un amuse_gueule
                              on le voit bien avec la GPA
                              donc la GPA est antisémite, ou pro-sémite suivant les cas de figure à quoi servirait l’utérus

                              Manuel Valls (bien qu’énorme sympathisant patenté de la secte sioniste par lien matrimonial avec sa seconde épouse) n’était pas contre hier, (défaut de jeunesse, ignorance) mais aujourd’hui oui car cela pourrait mettre Israël en péril d’un point de vue ethnique (raciste en fait)
                              .
                              pour être plus objectif il faudrait dire le « complot maçonnique judéo-homosexuel »... car là on lui donne une dimension supranationale ...


                            • njama njama 4 octobre 2014 15:31

                              La Droite et l’Extrême Droite, FN en tête, ont conspué le « complot judéo-homosexuel » ; par contre, la privatisation : personne.

                              tout à fait exact Isga
                              nous n’avons jamais vu durant les 3 dernières décennies la droite critiquer la gauche (ou l’inverse) sur les tentatives de réformes de l’Éducation Nationale
                              doit-on en déduire un consensus sur la question ... ?


                            • Aristoto Aristoto 4 octobre 2014 13:57

                              Coupons leur donc les couilles !!!!!


                              • Julien30 Julien30 4 octobre 2014 15:15

                                Et oui, les salauds qui nous vendent leurs projets destructeurs savent à quoi s’en tenir, c’est pour cela que lorsque cela les concernent ils font l’inverse, en effet si on aime son gosse et que l’on a la possibilité de choisir entre école privé et publique, le choix est vite fait. Ca me fait penser à un papier parlant récemment du fait que Jobs avait interdit les tablettes à ses gosses, sachant pertinemment les dégâts qu’elles causaient sur la concentration et les facultés d’apprentissage en général chez les jeunes enfants.


                                • njama njama 4 octobre 2014 15:36

                                  en effet si on aime son gosse et que l’on a la possibilité de choisir entre école privé et publique, le choix est vite fait.

                                  ah bon ...
                                  qu’auriez-vous à nous dire sur les bienfaits de l’éducation chez les jésuites, chez les nonnes, ou dans des écoles confessionnelles ((non-mixtes forcément) comme celles-ci
                                   http://ecole-juive.alloj.fr/ecole-juive/paris.html


                                • njama njama 4 octobre 2014 15:50

                                  car quand vous dites « écoles privées » c’est bien à cela que vous faites références (je suppose ?)
                                  l’éducation chez les jésuites, chez les nonnes, ou dans des écoles confessionnelles... de ce genre : http://ecole-juive.alloj.fr/ecole-juive/paris.html
                                  .
                                  admettons que dépassant nos traditions républicaines de gratuité de l’école (avec tout ce que cela suppose) nous adhérions au concept de privatisation partielle de l’enseignement ...
                                  pour la démonstration j’admets la pure hypothèse
                                  Mais où seraient donc les écoles privées concurrentes de notre système républicain hors toutes confessions religieuses ? ... puisqu’il s’agit au fond d’efficacité dans les méthodes pédagogiques que l’école publique ne maitriserait pas soi-disant
                                  .
                                  donc avant de vouloir démanteler l’école (dite) publique (de la Nation) ... vous êtes sommés de nous présenter une alternative qui n’existe pas encore


                                • Julien30 Julien30 4 octobre 2014 19:17

                                  « qu’auriez-vous à nous dire sur les bienfaits de l’éducation chez les jésuites, chez les nonnes, »


                                  Beaucoup de bien et déjà que ces établissements offrent de bien plus grand bienfaits que ceux de l’école maçonnique, adepte des réécritures historiques et qui n’arrive même plus à apprendre à lire aux enfants.
                                  Sinon je ne suis pas pour la fin de l’école publique mais pour sa reprise en main complète.

                                • njama njama 4 octobre 2014 19:59

                                  « Beaucoup de bien et déjà que ces établissements offrent de bien plus ... »
                                  je ne vous demanderai pas le prix en €uros ...
                                  de même que j’’ignorais les
                                  bienfaits de l’école maçonnique, adepte des réécritures historiques...
                                  bien je vous laisse sous cette houlette (forcément papale, ou satanique avec les franc_macs du moins en esprit) et démerdez-vous cher Julien30
                                  Vous n’êtes qu’un indécrottable stupide ...


                                • Julien30 Julien30 4 octobre 2014 20:34

                                  de même que j’’ignorais les bienfaits de l’école maçonnique, adepte des réécritures historiques...« 


                                  J’oubliais marxiste, réécritures maçonniques et marxistes de l’histoire, renseignez-vous cela ne vous ferait pas de mal, pour commencer il y a Historiquement correct de Jean Sévilla qui est très bien, il y a d’autres titres intéressants sur le sujet mais celui-là est très bien pour débuter la désintoxication.


                                   »bien je vous laisse sous cette houlette (forcément papale, ou satanique avec les franc_macs du moins en esprit) et démerdez-vous cher Julien30 
                                  Vous n’êtes qu’un indécrottable stupide ..
                                  ." 

                                  Ce n’est pas faire preuve de beaucoup d’aptitude au dialogue que de claquer la porte en traitant son interlocuteur de la sorte sans être en quoique ce soit capable de contredire ce qu’il avance.

                                • trobador 4 octobre 2014 16:45

                                  Bizarre, bizarre,

                                  A l’âge ou l’on es déjà grand père, le maire de Lyon, lui, met ses enfants dans une école privée.. Difficilement crédible cet article... Donnez nous un peu plus d’infos à ce sujet S.V.P.


                                  • CHALOT CHALOT 5 octobre 2014 13:44

                                    Je n’ignore pas qu’il y a beaucoup de fausses affirmations, des « hoaox—quel vilain mot- mais effectivement le maire de Lyon a deux enfants scolarisés.

                                    C’EST UNE INFORMATION

                                     

                                    http://www.rue89lyon.fr/2014/09/15/question-enerve-gerard-collomb-inscrire-ses-enfants-ecole-publique/

                                    http://www.lepoint.fr/villes/l-abecedaire-du-maire-22-03-2011-1316204_27.php

                                    C’est scandaleux qu’un maire socialiste puisse décider d’envoyer ses enfants à l’école privée.

                                    Il est au moins dans ses références contre le dualisme scolaire et pour l’abrogation de la loi Debré.

                                    Ce qui est stupéfiant c’est qu’il mette en place l’aménagement des rythmes et retire ses enfants du public pour qu’ils ( on devrait dire elles) échappent à cette réforme qu’il a participé à mettre en place.


                                    • bernard bernard 5 octobre 2014 15:50

                                      « C’est scandaleux qu’un maire socialiste puisse décider d’envoyer ses enfants à l’école privée. » (sic)

                                      En quoi cela est scandaleux ?

                                      Ce qui serait scandaleux, justement, c’est qu’il existe au parti socialiste une règle ou une recommandation, ou obligation, de mettre ses enfants dans une école publique.

                                      Rassurez-moi Chalot, cela n’existe pas ?




                                      • chinansky 6 octobre 2014 08:19

                                        ça c’est de la réponse .... et argumentée ... on dirait du morano

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès