Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’école des cadavres

L’école des cadavres

La décision pour le moins farfelue du président Sarkozy de « confier la mémoire d’un enfant victime de la Shoah à chaque élève de CM2 » ressemble à un coup politique pour le moins douteux. Le mari de Carla court après sa bonne étoile, déjà très ternie par huit mois de présidence.

On avait déjà eu droit à la lettre de Guy Môquet, missive ampoulée d’un jeune homme courageux et bravache, dont la lecture, censée galvaniser nos chères tête blondes, n’avait eu pour seul effet que quelques gloussements polis et une défaite cinglante de l’équipe de France de rugby en Coupe du monde. On avait déjà eu droit au fondamental et irremplaçable curé, qu’aucun professeur de France ou de Navarre, absent ou tôt levé, ne saurait remplacer. Nous voilà maintenant avec cette « mémoire de la Shoah » et ses milliers d’enfants morts que l’ensemble des élèves de cours moyen deuxième année vont être priés de porter sur leurs frêles épaules affaiblies par un cartable trop lourd. A chacun son cadavre, en rang serré, deux par deux, s’il vous plaît silence dans les rangs, entrez, vous pouvez vous asseoir, ouvrez votre cahier de catéchisme.

"J’ai demandé au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, de faire en sorte que, chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d’un des 11 000 enfants français victimes de la Shoah"(...)"Les enfants de CM2 devront connaître le nom et l’existence d’un enfant mort dans la Shoah. Rien n’est plus intime que le nom et le prénom d’une personne. Rien n’est plus émouvant pour un enfant que l’histoire d’un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les mêmes joies et les mêmes espérances que lui", a déclaré le président en chute libre dans les sondages (tout est lié). Comment confie-t-on une mémoire ? C’est quoi au fait une mémoire ? Des papiers, une photo, une lettre ? Ou plutôt, comme semble l’expliquer Sarkozy, un nom et un prénom ? « Rien n’est plus intime que le nom et le prénom d’une personne ». Etrange phrase. L’intime étant ce qu’on ne dévoile qu’au plus petit nombre de nos fréquentations, un nom et un prénom peuvent-ils être qualifiés d’intime ? Ou alors est-ce la définition de l’intime façon Sarkozy, ce qui pourrait expliquer bien des comportements. D’autre part, les enfants morts pendant la Shoah ont-ils vraiment eu le loisir de connaître les mêmes jeux, les mêmes joies, les mêmes espérances que les enfants d’aujourd’hui, en France, qui naviguent entre une Wii, un i-Phone, la tecktonik et My Space ? Une fois qu’on aura confié à ces enfants la mémoire d’une de ces 11 000 petites victimes de la Shoah, qu’en fera-t-il tout au long de son année scolaire ? Des exposés ? Des récitations ? Du macramé ?

François Hollande, une fois n’est pas coutume, est plutôt d’accord avec Sarkozy. "Chaque fois qu’on peut faire transmettre les exigences du devoir de mémoire, il faut le faire", a dit le toujours premier secrétaire du toujours Parti socialiste. On peut être d’accord avec lui, tout en nuançant : le devoir de mémoire ne concerne-t-il que la Shoah ? Une réaction dans ce sens relevée sur le site de Libération, d’un commerçant de la rue des Rosiers : « D’un côté, le devoir de souvenir est indispensable, et pas uniquement sur la question de la Shoah. D’un autre, les juifs devraient être plus discrets. Nous sommes une minorité parmi d’autres minorités. Et moins on parle de nous, mieux c’est », dit-il, avant d’ajouter : « Et puis elle s’adresse à un public qui s’en fout complètement. Aujourd’hui, les jeunes ne sont pas sensibles à cela. » Et, là-dessus, bien sûr, les supporters de Sarkozy argueront que c’est justement parce qu’ils ne sont pas sensibles à cela qu’il est urgent d’agir de cette façon. Oui, mais on retiendra surtout la première partie de la réaction de ce commerçant qui craint une stigmatisation des juifs, rien de mieux pour réveiller les antisémites de tout poil qui ne dorment toujours que d’un œil. A ce sujet, toujours sur le site de Libération, un autre homme ne craint pas la stigmatisation et pense au contraire que « La Shoah est un bon exemple à montrer aux enfants sur ce que peut être la folie humaine sur le plan collectif. En cela, la proposition de Sarkozy ne peut être que positive. »

Oui, mais faut-il vraiment imposer aux jeunes gens de CM2 la « folie humaine » dans toute son horreur ? Et si oui, pourquoi pas d’autres atrocités, d’autres guerres, d’autres génocides, dont celui du Rwanda, par exemple, plus proche, encore chaud du sang des uns et des manipulations politiques des autres ? Parce que c’est aussi cela, un génocide, c’est une savante combinaison de lâchetés politiques, de délires paranoïaques et de nature humaine. On pourrait aussi expliquer cela à nos chères têtes pas encore bien pleines. Le devoir de mémoire, souvent larmoyant et compatissant à l’excès, ne devrait pas souffrir d’exception. Ce doit aussi être le devoir de mémoire de la France de 1940, de Vichy, de Pétain, de la Collaboration. Guy Môquet, oui, mais Pierre Laval aussi, mais Maurice Papon aussi, Jean Moulin mais René Bousquet aussi. Les enfants de France morts dans les camps y ont parfois été conduits par d’autres enfants de France. C’est un autre devoir de ne pas perdre cette mémoire-là. En fait, à force de commémorations, de souvenirs qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à une certaine repentance hier raillée par le candidat Sarkozy, on s’arrange bien avec nos souvenirs, notre passé, notre Histoire. On finit par ne la remplir que de héros et de victimes. Loin des salauds, loin des bourreaux. Loin, donc, de la vérité.

A l’instar de la lettre de Guy Môquet, la Shoah obligatoire au cours moyen n’est évidemment qu’un gadget politique. Un contre-feu, une diversion pour faire un temps oublier des municipales mal engagées. L’école des cadavres après l’école des curés : le bourrage de crâne(s) continue.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • non666 non666 15 février 2008 10:08

    Vous avez raison c’est un contrefeux.

    Cette bonne vielle technique de la diabolisation qui consiste a proposer un choix tronqué :

    Avec sarkozy et le devoir de memoire ou contre lui et etre antisemite.

    Pendant longtemps, la diabolisation a fonctionné.

    Ce sera le coup de trop puisque meme les plus timides voit desormais la technique et ce qu’elle implique derriere cette information.

    Quel bon moment.


    • Alpo47 Alpo47 15 février 2008 11:24

      Personnellement, je pense que Sarko est fidèle à sa tactique : Agir sur la fibre émotionnelle, la plus facile à stimuler, en faisant réagir notre cerveau primitif ou "reptilien", afin de susciter une réaction et créer une nouvelle polémique...

      Il continue ainsi à occuper l’espace médiatique, et comme l’indique l’interlocuteur précédent, placer tout le monde devant un "choix paradoxal" : tomber dans le piège de la culpabilisation perpétuelle, ou bien refuser et se culpabiliser quand même en niant le passé et cette tragédie de l’histoire... Sarko a lu les bons auteurs, dont l’école de Palo Alto...

      Occuper l’espace de communication ... Agir ... Se montrer ... Polémiquer ... pour ... Exister ...

      Non, le "magicien" n’a pas fini ses tours, il nous entraine encore à regarder ailleurs. Mais que veut il donc nous cacher ? Là, est sans doute la vraie question... Le traité européen adopté en catimini ? Le suivisme des USA ? La faillite du système bancaire mondial ? De nouvelles lois ou règlementations liberticides ?

      Et pourquoi pas, un peu tout cela ?

       


    • non666 non666 15 février 2008 12:40

      Pour soutenir ce que viens de dire l’infame anti-sarkoziste du dessus( tous ceux qui ne soutiennent pas le micro-timonier meritent la corde) sera conforté par les faits.

      Comme je suis un peu messie, a mes heures , je peux vous annoncer dès a présent les 3 seiles promesses qui seront tenues :

      1) La signature du TCE , qui corresponds a l’Europe que voulait les anglais, par opposition a l’Europe grande puissance que souhaitaient les Français.

      2) Le "retour dans l’Otan’ que prepare Morin, aux ordres de Sarkozy , qui correspond a la vassalisation de la France, comme le reste de l’Europe.

      3) L’entrée de la Turquie et d’israel, via la petite porte de l’union europe-mediterranée que sarkozy va lancer pendant SA présidence de l’union europeenne.

      Toutes ces promesses n’ont pas été tenue devant les français, c’est sur.

      Mais se seront les seules qui iront a terme, parce que leurs commanditaires ont bien travaillé pour mettre Sarkozy en place et exigent le retour sur investissement.

       

      Parce que le reste, c’est comme la promesse "d’en finir avec la repentance" , cela sera oublié.

      Au fait qui saura touvé le nom du candidat a la présidentielle qui disait cela, soutenue par Max Gallo...

       


    • non666 non666 15 février 2008 15:44

      Le premier sujet hostile aux decisions presidentielles sur l’obligation d’appendre le nom d’un enfant juif victime du nazisme vient de subir la censure.

      La LDJ et le Betar ont du lacher leurs chiens...

      Agora-Vox, media alternatif ?

      Combien y a t’il de mot alternatif pour dire lacheté, aplat-ventrisme , suivisme des oucases présidentiels ?


    • Alpo47 Alpo47 15 février 2008 17:03

      Depuis 8 mois seulement au pouvoir et les "infamies" se succèdent. Je crains fort que pour les 4 ans et 4 mois à venir la pilule soit , très, très amère ...

      Il faut cependant reconnaitre à notre "Petit-Grand" homme, une grande capacité à la manipulation des hommes et des esprits.

      Que restera t-il de notre société, des ses valeurs de solidarité et d’humanisme, dans 4 ans ?


    • rota rota 15 février 2008 19:49

      tient à exprimer sa stupéfaction face à l’aberrante initiative du président de la République de confier la mémoire d’un enfant victime de la Shoah à chaque élève de CM2.

      Il est affreux sur le plan moral, et criminel sur le plan psychologique, d’obliger les petits enfants des écoles à se confronter ainsi, de façon personnelle, à des drames historiques, ce qui revient à leur faire endosser ces drames.

      Il n’est pas besoin d’être psychologue ou pédopsychiatre pour savoir que nombre d’enfants se sentiront coupables et en seront brisés.

      Il reste à espérer que les syndicats d’enseignants fassent revenir le président de la République sur une initiative qui offense à ce point le sens commun.

       


    • Weinstein 16 février 2008 08:01

      Non 666 ton compte va vite être réglé.


    • Weinstein 16 février 2008 08:05

      Auteur libraire qui fleure bon le Nabe ...

       

      Massoulier tes propos ne resteront pas sans effet, désormais il te faudra regarder à droite et à gauche, un accident est vite arrivé, on ne salit pas impunément la mémoire de nos enfants.


    • non666 non666 16 février 2008 10:30

      par Weinstein
      (IP:xxx.x96.170.88) le 16 février 2008 à 08H01

      "Non 666 ton compte va vite être réglé. "

      Ah, quel honneur.

      J’ai du m’approcher trop du soleil, mes ailes vont fondre ?

      Je suis doté de l’Oeil qui voit tout et d’une main capable d’ecrire des vérités qui derangent, on dirait.

      Apres les menaces sur les censeurs d’agoravox, les menaces judidiciares , les menaces de mort ?

      Pour votre information, mon passé implique une autopsie, quel que soit le style de ma mort.

      Et ma famille vous pointera carrement du doigt, les serveurs d’avox devront livrés mes posts publiés et ceux effacés et qui sait, on trouvera peut etre un groupe d’interets commanditaires ?


    • vivelecentre 15 février 2008 10:23

      Au contraire , c’est une très bonne idée, qui va dans le sens du renforcement du pacte républicain

      A condition que cela soit bien fait qu’il n’y ait pas de notion de culpabilité mais de responsabilité collective.

      Dommage par contre , à juger par les réactions des différents topic sur le sujet , que cela soit encore exploitér pour polémiquer et bouffer du Sarkozy

      Nul doute que si cette idée était venu de "l’intelligentsia" "gauchiste, il en aurait été tout autrement


      • 5A3N5D 15 février 2008 10:54

        @ vivelecentre,

        "Au contraire , c’est une très bonne idée, qui va dans le sens du renforcement du pacte républicain "

        L’instituteur qui ne remplacera jamais le prêtre, l’obligation de commémorer la Shoah, n’est-ce pas tailler à grands coups dans le gâteau de l’Education Nationale, laïque, dont les divers groupes religieux pourront alors se disputer la dépouille ? En quoi détruire cette institution va-t-elle dans le sens d’un renforcement républicain ? J’y vois plutôt un facteur de division, d’antagonismes entre religions (et ethnies), un véritable démantèlement de la République.


      • tvargentine.com lerma 15 février 2008 10:25

        Vous écrivez

        "

        La décision pour le moins farfelue du président Sarkozy de « confier la mémoire d’un enfant victime de la Shoah à chaque élève de CM2 » ressemble à un coup politique pour le moins douteux "

        Ce discours est un vrai relent d’antisémitisme haineux envers un Président qui apporte beaucoup à la France

        Oui,les enfants doivent savoir que dans ce pays ,un Etat a participé à l’extermination d’enfants juifs


        • LaEr LaEr 15 février 2008 10:46

           

           

          Allez, la bonne vieille rengaine d’antisémitisme par ceux qui affichent leur intolérance au quotidien....

          Vous continuez sur la diabolisation, hein ? C’est tellement plus facile que d’avoir un argument qui tient la route...

          PUTAIN... S’il y a bien une chose qui me met hors de moi, c’est de me faire traiter d’antisémite par un sans-cerveau groupie UMP. ...

          50% de la famille de ma compagne est juive, et une grande partie de ses aïeuls a disparu dans les camps de la mort, ou a du se cacher pendant des années dans un grenier pour échapper à la folie des hommes.

          Mes enfants seront d’origine juive eux-aussi (en partie), et seraient les premières victimes si le nazisme (ou autre) réappliquait son programme eugéniste.

           J’ai moi même énormément exploré le sujet des camps de la mort par l’éude de l’histoire, et par certains romans comme "La mort est mon métier", de R.Merle, etc...

          Mais voir un président de la république édicter l’éducation de mes enfants, obliger des bambins de 10 ans à se mettre dans la peau d’un gamin mort, tout cela en rajoutant une grosse couche dans les tensions déjà forte entre la communauté juive et les communauté noire et musulmane, tout cela pour son intérêt électoral communautariste, ça me fait vomir trippes et boyaux.

          Croyez vous que cela va servir quelque chose d’autre que l’intérêt médiatique de ce sous-président ?

          La France aura du mal à se remettre du passage de ce populo de bas-étage...


        • spartacus1 spartacus1 15 février 2008 11:33

          Je fais un copier-coller d’un post que j’ai déjà mis sur un autre article :

          Il faudrait arrêter de taxer d’antimémites tout ceux qui ne sont pas d’accord avec la politique suivie par l’état d’Israël et de ses dirigeants !

          Le fait que les juifs aient été victimes d’horreurs générées par une idéologie barbare, (idéologie en partie assimilée par NS pour récupérer les voix FN, voir les expulsions, les tests ADN et autres), ne justifie en rien le fait que certains sionistes (à ne pas confondre avec juifs) se permettent eux-mêmes des atrocités à l’encontre d’enfants, femmes et civils !

          Il ne faudrait pas oublier que d’autres ont également été victimes d’atrocités durant la même période : communistes allemands, socialistes allemands, catholiques et protestants allemands opposés à Hitler ont inauguré les camps de concentration. Suivirent les juifs (près de 6 millions), les tziganes (plus d’un million de morts à eux seuls), le homos, les malades mentaux, etc. En fait, il y a eu, au total, plus de victimes non juives que de victimes juives.

          Mais, n’y aurait-il eu qu’une seule victime, juive ou non juive, que ç’eut été une victime de trop !

          Ce qu’il faut dénoncer, c’est la barbarie et les conditions politiques qui font que la barbarie devient possible. Et là, il y a beaucoup à dénoncer, y compris, actuellement, en France !


        • tub 15 février 2008 12:40

          Il y a une différence entre persecutions et extermination.

          Il y a une différence entre camps de concentration et camps d’extermination.


        • superesistant superesistant 15 février 2008 13:08

          merci de ne pas répondre à ce post, son auteur étant totalment imaginaire et placé ici pour faire réagir un maximum de gens au prototype du gars qui énnerve n’importe quelle personne ayant un minimum de jugeotte....

          Lerma ne peut exister, le simple fait de réagir à ses commentaires ou à les voter doit faire bidonner son créateur...


        • adeline 15 février 2008 17:44

          et c’est quoi cette différence ? vous pouvez developer ?


        • Madjid 15 février 2008 10:26

          Vous avez raison, c’est un gadget,un contre feux(si je me peux me permettre cette expression) de notre Président.

          C’est aussi honteux de sa part de stygmatiser à des fins politico-financières cette frange de la population.Quand à nos chères têtes blondes,que diront les autres, frisées ou brunes et surtout leurs parents ? C’est aussi dangereux de réveiller des démons que la morale publique a enterré et que j’espère resteront enfouis à jamais.

           


          • 5A3N5D 15 février 2008 10:31

            Comment demander à un enfant de 10-11 ans de porter la mémoire d’une victime de la Shoa sans en porter également la responsabilité ? Car c’est bien, sinon le but, le résultat de l’opération. C’est proprement scandaleux !


          • Charles Ingalls Charles Ingalls 15 février 2008 11:05

            Utiliser les souffrances de la Shoa à des fins purement électorale, quel homme intelligent ce sarko...C’est comme qui dirait, jeter de l’huile sur le feu...

            Remarquez, avec McCain président des States et l’huile à sarko, on va se régaler...

            Nota : [Penser à demander à poutine d’emmener du feu]

             


            • philou 15 février 2008 11:20

              C’est plus grave que celà.

              Sarkozy ne peut pas s’être posé la question de ce qu’il va pouvoir se passer à Sarcelle quand Madame Levy va demander au petit Mouloud de porter la mémoire du petit David mort et déporté à Auchwitz en 1944 !

              Ce type est un danger publique, Jean-François Kahn comme Jacques Alain Miller et tant d’autres persistent et signent, c’est un psychopathe dangereux qu’il serait temps de destituer pour atteinte mentale incompatible avec l’exercice de la fonction.


              • Mango Mango 15 février 2008 11:34

                C’est bien joué de la part de Sarko : ça ne fait pas 48 heures que son dernier caprice a été rendu public , et on assiste déjà à une surenchère dans douleur des victimes présentes ou passées.

                Diviser pour mieux régner... C’est son truc, et ça a très bien fonctionné pour les élections présidentielles.

                Son électorat populaire s’est cru du bon côté du manche : ni parasite, ni malade imaginaire, ni racaille, si sans papier, ni chômeur, travailleur et volontaire, il allait enfin avoir ce qu’il méritait !

                Il ne lui aura pas fallu attendre bien longtemps pour réaliser que leur Président ne roulait pas pour lui mais pour des pointures bien supérieures ! C’est pas grave : au prochaines élections, il votera à gauche... ou retournera au FN.

                En attendant, l’autre aura eu le temps de réaliser son rêve de pouvoir et de revanche et de jouer les pompiers pyromanes en se présentant comme l’homme providentiel, seul capable de maîtriser les haines qu’il aura lui -même attisées. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me rappelle quelqu’un ... Son nom m’échappe... Mais si... Outre - Atlantique !

                Chez nous, on aura peut-être pas les c... d’aller déclarer la guerre quelque part, mais ça fait rien : la France est suffisamment contrastée , on fera avec !

                Tout ça pour dire que si l’on est pas dupe des motivations de notre Président, il n’en reste pas moins que nous devrons gérer un nouveau "car telle est ma volonté" à la prochaine rentrée.

                Je vous le dit tout net : je suis contre, mais pas en raison des arguments habituellement développés.

                D’abords, je ne crois pas au "traumatisme". Nos petits chéris en voient d’autres devant la TV, la console, l’ordinateur, et parfois, hélas, dans leur vie quotidienne. A ceux qui argueraient que les films, les séries et les jeux vidéo, c’ est "pour de faux", je peux répondre que non seulement c’est très réaliste, qu’il y a aussi des choses réelles (infos, reportages), et que l’enfant ne distingue pas forcément le réel de l’imaginaire.

                Il existe aussi un phénomène nommé "résilience", dont on a beaucoup,- et parfois très mal- parlé, qui consiste, en gros, à tirer une énergie positive d’un traumatisme grave.

                Devenir adulte, grandir, c’est surmonter , résister et survivre à un nombre impressionnant de petits et grands traumatismes, dont le premier est la naissance.

                Je voulais aussi signaler qu’il y a encore 7 ans, je ne sais pas si c’est le cas aujourd’hui, les manuels d’histoires des petits antillais de CM1-CM2 comportaient un encart sur l’esclavage avec gravures et extraits du "code noir" qui avaient de quoi donner des sueurs froides à n’importe quel adulte non averti. Le tout comme un cheveu sur la soupe, en quelques pages glacées au centre de l’édition "Antilles Guyane", sans aucun accompagnement pour le maître.

                Je ne crois pas que quelqu’un se soit jamais préoccupé des conséquences de telles informations sur des enfants très jeunes de ce qui est l’histoire de "leurs" ancêtres, d’autant que dans ces classes d’outre-mer se côtoient des enfants dont la couleur de peau va du noir le plus profond au rose le plus pâle, la majorité se déclinant au hasard des métissages. Les premières conclusions que les enfants en tirent, c’est que "plus t’es clair, plus t’es méchant". Je ne vous parle pas des affres par lesquels passent les malheureux issus de mariages mixtes !

                Non, le traumatisme n’est pas un argument, ou alors il faut admettre que certains sont plus "traumatisables" que d’autres.

                Quant à la question de l’émotionnel et de l’affect, je serais plus mesurée que d’autres concernant son aspect supposé négatif et que l’on oppose à la connaissance et au savoir, nécessairement objectifs, dépassionnés et éclairés.

                Certes, pour bien connaître un sujet, il convient d’en étudier conscencieusement tous les aspects , avec sang -froid , honnêteté et méthode.

                Mais l’entrée dans un apprentissage, la motivation première, est bien d’ordre affectif ! Un enfant apprend d’abords pour faire plaisir à maman, à papa, à la maîtresse... Et il y a même bon nombre d’adultes qui ne travaillent "bien" qu’avec un patron qu’ils "aiment bien" !

                Il me parait difficile d’exiger d’enfants qu’ils aient une motivation intrinsèque, motivation qui suppose une estime de soi en béton et une maturité qui autorise à trouver dans le plaisir du travail accompli en conscience la seule récompense qui vaille, alors que beaucoup d’adultes "construits" en sont incapables.

                Non, ce qui me pose question, c’est la façon de susciter cette émotion, car l’émotion pour l’émotion, c’est du mélo, du larmoiement dans les chaumières, du "on est bien peu de chose, ma pauv’ dame, allez", et c’est inutile, stérile, complètement contre-productif ! On nous répète pourtant assez que l’école doit servir à quelque chose...

                Garder vivante la mémoire de ces petites victimes, c’est bien , tant il est vrai que "Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre" (Primo Levi).

                Mais pour ne pas "revivre" ce passé terrifiant, il convient de faire le parallèle avec ce qui se passe aujourd’hui, d’aider les enfants à mettre en relation le passé et le présent, de développer leur esprit civique et un sens raisonné de la justice...

                C’est donc das cette optique que j’aborderai la chose si je me retrouve dans une classe de niveau CM2, contrainte de faire adopter un nom et un prénom. Ce ne sera pas difficile : les enfants sont curieux, et il me demanderont "pourquoi ?".

                Alors sans doute ne tarderont-ils pas à réaliser seuls qu’il vaut mieux soutenir un camarade (encore) vivant pour que les petits enfants de toutes couleurs et de toutes confessions ne soient pas morts pour rien. Un petit fantôme ne doit pas empêcher de penser aux vivants.

                Dans chaque école, chaque quartier, il y a une, deux, plusieurs victimes potentielles, en danger aujourd’hui, maintenant : une fille menacée d’excision, une autre de mariage forcé, un garçon un peu "efféminé" que l’on moque et qui se suicidera bientôt, un gosse matraité, psychiquement ou physiquement, un handicapé qu’on appelle "mongol" et dont les parents d’élèves ne veulent pas à l’école parce qu’ il va "retarder" leurs poulains, un sans-papier que l’on va renvoyer fouiller les tas d’ordures, se prostituer pour de gros rougeauds suants, servir de chair à canon ou de bombe humaine, un petit "pauvre" qui finira en Centre Educatif Fermé parce qu’il en aura marre de se faire traiter de "bouffon" et qu’il volera ce qu’il ne peut pas acheter, un "trop grand", un "trop petit", un "trop beau", un "trop laid", un "trop intelligent", un "dans la lune", un binoclard...

                Ah oui ! Il y a de quoi faire avec les vivants...

                Cordialement

                 


                • Mango Mango 15 février 2008 12:18

                  J’ajoute que la littérature jeunesse est très riche sur les thèmes de l’histoire, de la citoyenneté, et de toutes les formes d’exclusion.

                  Les parents et les enseignants qui souhaitent aborder ces questions avec leurs enfants et leurs élèves ont l’embarras du choix.

                  Comme il est parfois difficile de s’y retrouver, je me permets de conseiller cet excellent site qui vous permettra de faire un choix éclairé en fonction de l’âge, de la maturité ou de la sensibilité des enfants.

                  Pour que les enfants de 2050 n’aient pas à trimballer la culpabilité de ceux qui sont morts en 2007.

                  http://www.ricochet-jeunes.org/arcparutions.asp

                   


                • ZEN ZEN 15 février 2008 12:22

                  Bien vu Mango. Diviser pour régner. Créer la confusion pour affoler les esprits et profiter des crispations et des réveils de mémoires malsains. Machiavel d’aujourd’hui...Eric Fassin le dit mieux que moi :

                  Sarkozy, ou l’art de la confusion :

                  ..."La rhétorique de Nicolas Sarkozy participe ainsi d’une politique d’affolement, au même titre que son agitation tourbillonnante et sa fébrilité vibrionnante. En ne respectant jamais le principe de non-contradiction, le candidat rend la contradiction impossible : comment s’opposer à lui quand il dit tout et son contraire ? Le discours politique n’a plus aucun sens, et toute réponse, critique ou solution alternative, est piégée d’avance - récupérée et discréditée par la logorrhée du candidat.

                   

                  Combattez la double peine ou proposez le vote des résidents non communautaires ? Le candidat vous répondra : « Pardonnez-moi », il s’est lui-même engagé sur ces thèmes qu’il faut « avoir le courage », il n’hésite pas à le dire, d’aborder de front. L’incohérence se présente ainsi comme « parler vrai ». Même Jean-Marie Le Pen semble déboussolé : réagissant aux propos de Nicolas Sarkozy sur la pédophilie, il estime que celui-ci « a dû se tromper, ce n’est pas possible ».

                   

                  Cette confusion politique est une politique de la confusion : désorienter la politique par un discours désordonné, c’est créer les conditions de l’avènement d’une droite de dérive, plutôt que de rupture. On l’a vu avec l’insécurité depuis 2001. La présidence de George W. Bush a démontré qu’on pouvait à loisir brandir l’épouvantail terroriste pour susciter la peur et prétendre y répondre ensuite. La leçon n’a pas été perdue pour Nicolas Sarkozy : attiser l’insécurité, du terrorisme aux violences urbaines, c’est faire le jeu de la politique sécuritaire. Il en va de même dans le discours.

                   

                  Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy, c’est celui par qui le désordre arrive, dans la société, et dans les esprits. Et c’est sur cette stratégie du désordre, tant social qu’intellectuel, qu’il bâtit sa politique d’ordre. Malheur à lui - ou malheur à nous, démocrates de peu de foi ? Car il faudrait avoir la mémoire bien courte pour ne pas trembler devant cette irrationalité stratégique. ..."(Eric Fassin)

                  - Serge Hefez, psychiatre, analyse Nicolas Sarkozy

                  Sarkozy : Mensonges Et Contradictions


                • Philippe87 Philippe87 15 février 2008 14:54

                  Justement, les parents et enseignants, comme vous le dites, ont "l’embarras du choix"... on ne veut simplement pas qu’ils puissent choisir...


                • Mjolnir Mjolnir 15 février 2008 11:38

                  Mouais, le discours de Sarko ne dit rien sur ce qui accompagnera cette mesure.

                  Peut on comprendre la Shoah sans étudier le contexte historique, la montée de l’antisémitisme, les causes de la 2ième guerre ?

                  Le devoir de mémoire est important mais quel sens pour un enfant de 10 ans d’apprendre simplement le nom d’une victime de la shoah sans connaître le reste de l’histoire, qui, faut il le rappeler, est déjà dans le programme scolaire ?

                  A moins que Sarko ait décidé de bouleverser le programme scolaire, que l’étude du 20ième siècle soit dorénavant dans le programme du CM2 ?

                  Mais est ce le rôle du président de la république de décider seul de ce qu’on doit enseigner ?


                  • Tours2France Tours2France 15 février 2008 11:45

                    Une démarche pédagogique qui viserait à évoquer la déportation des enfants juifs de France ne pourrait passer sous silence le rôle de la Police et de l’Administration française dans ce triste épisode...

                    Sarkozy souhaite-t-il apprendre à mon fils à se défier de l’autorité, de la police et de l’administration ?

                     


                    • Mjolnir Mjolnir 15 février 2008 11:58

                      Justement, je doute qu’il y ait une réelle volonté pédagogique car pour cela, il faut qu’il y ait une réflexion, une compréhension or Sarko joue ici dans le registre de l’émotion uniquement (comme pour la lettre de Guy Moquet). Il semble d’ore et déjà qu’il y a une sélection des faits : on ne parle que des victimes juifs enfants or il y avait aussi des résistants français, des tziganes, des homosexuels, des opposants politiques.

                       


                    • Jean-Charles DUBOC Jean-Charles DUBOC 15 février 2008 12:00

                      La manipulation des foules, des masses, se fait d’abord dans le domaine de l’ÉMOTIF, de l’affectif, et ceci au détriment de la réflexion, et il faut avouer que notre DANUBE DE LA MANIPULATION a fait fort, et qu’il est un véritable maître dans la façon de jouer avec les émotions des citoyens….

                       

                      Le but de cette proposition semble être d’éviter une nouvelle Shoah, mais je me pose cette question : « Que pense notre président de la proposition de GORDON BROWN de SUPPRIMER toutes les ARMES NUCLÉAIRES sur la planète ? »

                       

                      Il se trouve que Nicolas Sarkozy ne s’est jamais opposé à la prolifération du nucléaire, mis à part pour l’Iran...

                       

                      En effet, il a été jusqu’à proposer à des régimes méditerranéens instables, ou avec un passé terroriste comme la Libye, la construction de centrales nucléaires !...

                       

                      Ainsi d’un coté, Nicolas Sarkozy semble vouloir éviter une NOUVELLE SHOAH, celle de l’humanité, et de l’autre il fait tout pour que les régimes les plus dangereux pour l’avenir de la planète possèdent des capacités nucléaires.

                       

                      DEUX DISCOURS ANTAGONISTES qui ne laissent rien présager de bon, car ouvrant la porte à tous les comportements les plus illogiques, les plus incohérents.

                       

                      Et il va même jusqu’à proposer de créer un culte des cadavres, une école des cadavres !!!....

                       

                      Un culte culpabilisateur.

                       

                      Jean-Charles Duboc

                       


                      • Mango Mango 15 février 2008 13:05

                        Culpabilisateur et mortifère. Il bloque et inhibe toute vélléité d’action ! C’est trop tard pour ces enfants et on n’y peut plus rien.

                        En revanche, je crois que nous tous, citoyens, parents, enseignants, éducateurs... avons l’opportunité et même , oserai-je dire, le devoir de nous saisir de ce nouveau "coup" médiatique pour le rendre véritablement "éducatif". Mais je doute que celà aille dans le sens souhaité par notre Président : c’est un homme d’action qui pédale pour ne pas tomber, trop pressé pour regarder où il va, et pour continuer la métaphore, je doute qu’il sache lire une carte.

                        Il a lâché ça devant le CRIF come il a lâché des aménagements "fumeurs" pour les cafetiers-buralistes ou devant les manifs des taxis, la prime et la redevance pour les retraités... Je ne sais pas s’il lâchera quelque chose pour l’école où il retourne aujourd’hui. J’en doute, ou alors un truc bien poujadiste, du genre à dénigrer un peu plus le professionnalisme et la qualification des enseignants et à soulager cette partie du bon peuple qui n’ouvre jamais un livre, ne mets jamais les pieds dans un musée, a consacré la TV "baby sitter" depuis que le môme tient assis, et s’étonne par la suite que le gamin ait "du mal à suivre". 

                        Peut-être, comme je l’ai écrit plus haut, ces "coups" participent- ils de la stratégie de d’enfumage et de division des français... Peut-être même pas !

                        Peut-être qu’il veut juste plaire à tout le monde, comme un gosse inquiet en quête affective qui ne sait pas encore qu’en voulant se faire aimer de tous, on finit par ne plus avoir la confiance de personne ?

                        Reste à tous les citoyens la responsabilité d’analyser lucidement la situation, de pointer les contradictions, les paradoxes, les incohérences, les erreurs, les mensonges, sans se laisser aveugler, abuser et manipuler, et surtout, sans entrer dans ce jeu destructeur des conflits d’intérêt entre communautés, qu’elles soient religieuses, économiques ou sociales.

                        J’ ai entendu récemment quelqu’un qui contestait la nature conflictuelle de l’humain en expliquant que dans un corps, les cellules ne s’affrontent pas mais coopèrent entre elles, chacune dans sa spécialité, pour que le corps grandisse et arrive à maturité.

                        Ce n’est pas faux, d’autant que lorsque certaines cellules deviennent folles et s’attaquent au autres, ça s’appelle un "cancer".

                         


                      • Mango Mango 15 février 2008 20:46

                        Tiens ! Qu’est ce que j’avais dit, hein ? J’en vois qui ne suivent pas dans le fond ! Apportez -moi votre cahier de liaison : z’aurez de mes nouvelles...

                        J’avais dit que le Président retournait à l’école aujourd’hui, et qu’il nous lâcherait quelque chose : c’est fait !

                        Retour de la morale à l’école : bien sûr, Monsieur le président, mais la quelle ? La vôtre ?

                        On se lève en entendant la Marseillaise : mais bien entendu Monsieur le Président. Tous les matins ? Avant ou pendant le salut au drapeau ? Et la Marseillaise, je la chante (faux), je la joue aux castagnettes ou au tambourin, seuls instruments que je maîtrise ? Ou vous nous offrez une nouvelle sono et une autre version que celle de Gainsbourg, la seule que je possède ? Tout ça, bien sûr, c’est en attendant que l’un de vos amis artiste ne compose un hymne à votre gloire ? Ben, tiens... ça va de soi.

                        Insister sur la grammaire et l’orthographe : ça va de soi, Monsieur le Président. C’est quelque chose qui plaît toujours beaucoup aux quelques parents qui n’ont retenu que ça de l’école, et ce sont les seuls domaines où ils sont encore capables d’en remontrer à leurs rejetons : ça valorise, c’est sûr... Puis-je me permettre de suggérer à Monsieur le Président de tâcher de faire un effort dans ce domaine ? Faute de quoi, je crains fort que Monsieur le Président devienne la cible de lazzi et quolibets lorsqu’ Il prendra la parole devant des citoyens qui auront dépassé le CE2 et étudié le bon usage de la négation. Monsieur le Président se doit d’être exemplaire !

                        Puis, le Président a traité avec mépris la vague d’indignation soulevée par sa dernière trouvaille, à savoir l’adoption d’un petit fantôme. Comme à son habitude, il a tout mélangé : sentimentalisme, scientisme, devoir... Tout ça vous a un petit relent de régurgitation... Un peu comme le nourrisson trop goulu qui a voulu tout avaler très vite. Bref, pardon pour l’image, mais ça sent le "aigre", comme disait mémé...

                        Il n’a tout de même pas eu le culot de servir son couplet sur Dieu , du moins à ce que je sache et pas en public. Faut pas pousser non plus... Même dans une école soigneusement sélectionnée et des élèves briefés, on ne sait jamais : un chahut est si vite arrivé, et il n’y a pire potache qu’un ancien premier de la classe devenu enseignant. On le voit bien pendant la formation continue ! Mais mes amis me disent que les médecins, les archis et les juristes ne sont pas mal non-plus.

                        Je l’avais bien dit !

                         


                      • Serviteur Serviteur 15 février 2008 12:04

                        Pour info Shoah = terme religieux = connerie même s’il est effectivement plus simple d’utiliser ce terme que de dire extermination industrielle des juifs d’europe ou autre équivalent.


                        • non666 non666 15 février 2008 17:46

                          "Quand pense non 666 ?"

                          Je ne pense plus grul, je ne pense plus.

                          Que pourrait penser un obscur commentateur que la censure agoravoxienne empeche de publier et dont elle efface les posts pour satisfaire les lobbies dechainés ?

                          Allez je ne peux resister...

                          Oui, Sarkozy est en train de tenir les promesses faites aux Turcs (1ere guerre du golfe) ... par les americains (rire de la foule) de se voir offrir l’entrée dans l’UE contre le libre passage des bombardiers US au dessus de la turquie.

                          Oui Sarkozy est en train de satisfaire les demandes israeliennes d’entrer dans cette meme UE, par le president (Ezer Weizmann a l’epoque, il me semble) . Celui ci etait venu en France, faire connaitre sa demande d’adhesion et avait été reçu en grande pompe au senat qui s’etait fendu d’un rapport expliquant a quel point ce serait bien pour tous les europeens.

                          L’echec du referendum, la question turque ont rendu ces elements dangeureux pour les pouvoirs en place et inavouable devant les opinions publiques. Les autorités democratiques de notre beau pays les ont donc escamotées, dissimulées. Les documents y faisant reference, visible sur le site du senat et de la presidence de la republique française ont mysterieusement disparu ...

                          La guerre des civilisations, le combat contre le terrorisme sont autand de leurres devant permettre de satifaire ces deux objectifs plus quelques autres : la dominations totale des etats unis sur l’Europe, avant quil ne soit trop tard. Un traité international etant , dans la hierarchie des normes( = des lois) au dessus des constitutions, des referendums , ils pensent tous qu’une fois que Sarkozy aura signé, le retour arriere sera impossible.

                          Toute la mascarade actuelle vise a justifier l’invention de la civilisation judeo-chretienne, l’union d’un "occident" qui ne serait en fait que la somme des vassaux des etats unis guidés eux.

                          Un petit attentat serait bien sur , dans ces conditions , le bienvenu.

                          Car ce qui est sur, vu sa "popularité actuelle, c’est que sans la complicité d’al quaida , il ne tiendra pas 5 ans. Comme il semble hesitant je lui suggere de rouvrir le dossier de l’attentat de Toulouse et de faire des "revelations" : cela economisera quelques morts.


                        • valere valere 15 février 2008 12:32

                          Ce qu’il y a de plus grave dans toute cette histoire c’est que Sarko arrive à imposer ses idées aussi farfelues soient-elles.

                          Avec cette nouvelle "stratégie", il espère obtenir ainsi le maximum de votes de la Communauté Juive pour sauver ses municipales. A moins que cela cache aussi autre chose ????

                          L’UMP soutient cette décision, le contraire m’aurait étonnée !!!! Personne n’a le courage d’aller à l’encontre de Sarko (ils ont tous peur de la fessée déculotéeet de finir comme Martinon et Teullé). c’est affligeant !! 

                          La démocratie est aujourd’hui en grand danger.

                          C’est du totalitarisme cette façon de gouverner. Il ne concerte personne, tout ce qu’il décide doit être appliquer, y compris le pire !!!

                          Il occupe tout de même beaucoup de fonctions : Président, 1er Ministre, Multiministre, Enseignant, Religieux, Moralisateur, Voyagiste, VRP, People, etc.... cela commence à faire beaucoup pour un seul homme. C’est peut être ce qui explique qu’au jour d’aujourd’hui beaucoup de promesses ne soient pas honorées (et ne le seront pas, si on a bien compris).

                          Sarko est à l’Ouest de sa fonction de Président de la République !!!!

                          Et demain il va inventer quoi ??? Nous ne pouvons pas continuer à tout encaisser sans broncher. Que je sache il n’a pas été élu pour nous "aménager" le passé, mais pour améliorer l’avenir.

                          Personne aujourd’hui ne peut dire qu’il ignore les drames que la Commauté Juive a subie. Ce passé très douloureux est dans toute les mémoires. Je suis écoeurée de voir ce que ces pauvres gens ont subis. J’ai même honte quand je pense que toutes ces horreurs ont un jour existées. Et pour que cela n’arrive plus, il faut justement préserver la démocratie et la laïcité de notre cher Pays.

                          Et sachez Monsieur Sarko, que je (tout comme des milliers d’autres personnes), ne vous ai pas attendu pour tirer les conclusions du passé et pour savoir ce qui est bien et ce qui est mal. Faut arrêter de nous prendre pour une bande d’idiots qui ne sait pas "penser", "réfléchir". Cela devient vexant à force !!!!

                           

                           


                          • Vincent 15 février 2008 12:33

                            Si mes souvenirs sont bons, l’étude de la seconde guerre mondiale ne se fait qu’en troisième, puis ont y revient en 1ère, il y a même quelques voyages organisés vers les vestiges des anciens camps.

                             

                            Je veux bien que nos gamins soient un peu plus évolué, ou tout du moins plus habitué à voire des horreurs tout les jours par l’intermédiaire de la télévision, mais là il a vraiment fait fort.

                             

                            Je ne pense pas que notre président actuel, tienne à ce rythme jusqu’en 2012.

                            Il débite un flot quasi quotidien de conneries.

                            A croire qu’il n’écoute pas ses conseillés.

                             

                            En fait notre hyper président se confond en aberration quotidienne, souvenez vous l’année dernière lorsqu’il parlait d’eugénisme,  alors que penser de sa nouvelle idée.

                             

                            Il ferait bien d’appliquer à lui-même, en premier ses idées fumantes, voir s’il réussi à les appliquer plus d’un quart d’heure et ensuite éventuellement en faire part publiquement.

                             

                            Mais cet homme, semble avoir une idée neuve à chaque respiration, et dès qu’il y a un micro, il ne peut s’empêcher de la partager.

                             

                            Il serrait temps que nos membres du gouvernement reprennent la main, fassent un putch et isole notre président, serait-il aussi puissant sans le soutient de l’UMP, car merde, même si je ne partage pas forcement leur opinion, il me semble que la plus part ont des méthodes un peu plus évoluées que celles de notre président.

                             

                            Il agit vraiment en enfant capricieux ou plutôt en ados, qui découvre tous les jours des injustices et a des grandes idées.

                             

                            Le problème est que cet homme à 54 ans (je crois) mais qu’il est notre président, cela fait un bout de temps que je ne suis pas allé à l’étranger, mais que vont-ils penser de nous.

                             

                            Est-ce qu’il est possible de destituer un président pour faute grave, mise en danger de la nation, excès de pensées à la con, incompétence ?

                             

                            Si oui, il serait grand temps d’y penser, après tout, on a le droit à l’erreur existe, mais pour cela il faudrait que notre opposition ressemble vraiment à quelque chose car au final il me semble que l’absence de réelle opposition pousse notre président à toujours aller plus loin dans ses déclarations.

                             

                            Alors Nicolas, arrêtes toi, là tu pousses le bouchon un peu trop loin, et tu dépasses les bornes des limites !!!!!!

                             


                            • Ar Brezonneg 15 février 2008 15:27

                              N’oubliez pas qu’il détient les clefs du "feu nucléaire" ....

                               

                               


                            • ninou ninou 16 février 2008 03:56

                              Ta mémoire est peut-être bonne en ce qui concerne ton cursus personnel, mais sache que nous, prof dans le primaire, devons enseigner l’histoire (shoa inculse) dans nos école, à des élèves qui sont incapables de différencier la réalité de la virtualité. Cela laisse à imaginer les ravages que pourraient faire de telles décisions (j’allais écrire "édits") si elles étaient appliquées !

                              Plus le temps passe et plus j’ai envie de crier aux parents : gardez vos enfants chez vous, ils sont en danger dans nos écoles ! 


                            • Imhotep Imhotep 15 février 2008 12:56

                               Excusez moi pour la reprise de ce post que je multiplie :

                               

                              Dans tout ce débat il me semble - en tout cas je ne l’ai pas vu - c’est que l’on oublie complètement les familles de ses 11 000 enfants. Leur a-t-on demandé leur avis ? Et si certaines familles pour de multiples raisons qui leur sont personnelles ne voulaient en aucun cas que le nom de leur enfant soit adopté ou parrainé, que fera-t-on ?

                               

                              Deuxièmement il y a une réponse c’est le soldat inconnu. En lui on honore tous les soldats morts. On pourrait tout simplement honorer une martyr inconnu. La pseudo intimité virtuelle que l’on va créer entre un enfant actuel et un enfant mort déporté ne peut qu’être malsaine car virtuelle de fait et portée vers une seule fin : la mort de l’enfant. pas d’échappatoire.

                               

                              Cette idée est criminelle, funeste, inepte. Il faut créer d’urgence un comité qui en empêche l’exécution. Je propose de créer le plus vite possible une pétition et un comité actif.

                               


                              • illumen 15 février 2008 12:57

                                On ferait mieux d’apprendre aux enfants à réfléchir et à avoir un esprit critique. A ne pas passer 5 heures par jour devant la télé par exemple.

                                Comme d’hab NS fait diversion, son bilan économique et politique est misérable.

                                Il ne lui reste plus qu’à impliquer les enfants dans un projet improvisé afin que les gens oublient les sujets d’actualité.

                                Pourquoi ne pas demander ça aux adultes au fait ?

                                 


                                • Tartiflette Tartiflette 15 février 2008 15:23

                                  Si les enfants passent 5h par jour devant la boîte à images, à qui la faute ? Voir les principaux éducateurs que l’on appelle des PARENTS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès