Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’écurie PS doit dès à présent se trouver un leader

L’écurie PS doit dès à présent se trouver un leader

Que les lectrices de ce billet me pardonnent la métaphore filée automobile qui va suivre. Mais à la veille de ce dimanche 14 mars, alors que la vie politique française s’apprête à prendre un nouveau virage et que va être donné le coup d’envoi du championnat du monde 2010 de Formule 1, je ne résiste pas à la tentation de rapprocher ici ces deux événements, pourtant bien éloignés à première vue.

Demain donc, selon toute vraisemblance, la gauche devrait largement remporter le premier tour des élections régionales et donc espérer légitimement conserver, dans huit jours, 24 des 26 conseils régionaux, voire réaliser le grand chelem.
 
Le Parti Socialiste saura-t-il pour autant capitaliser sur cette victoire ? On est en droit d’être sceptique.
 
En effet, rappelons-nous le précédent scrutin régional de 2004. Jacques Chirac et son gouvernement, au sommet de leur impopularité, essuient une cinglante défaite dans la course. L’écurie socialiste, qui a mis plusieurs tours dans la vue à la majorité, a alors toutes les cartes en main pour remporter les prochaines étapes, présidentielle et législative, si elle ménage son bolide. On le sait, il n’en sera rien. Pourquoi ? La raison vient peut-être de son refus de choisir rapidement un leader à la tête de son équipe, pouvant conforter son avance et assurer la victoire finale. Au lieu de désigner son champion avant le départ, l’écurie rose attendra novembre 2006, soit cinq mois seulement avant les présidentielles. Or entre la consécration des régionales et la victoire de Ségolène Royal aux primaires, la belle mécanique s’est enrayée, la colonne de direction s’est disloquée, le moteur s’est essoufflé... Bref, la Ferrari PS est devenue une vieille BX toussotante, incapable de tenir la route et fonçant sur tous les platanes qui bordaient sa route. Tant et si bien qu’elle vit l’écurie UMP revenir du diable vauvert, avec à sa tête Nicolas Sarkozy - qui avait reçu l’onction des siens dès novembre 2004 -, et terminer la course loin devant elle.
 
A quelques détails près, la situation aujourd’hui est sensiblement la même. Ne nous y trompons pas, le championnat pour les présidentielles de 2012 débutera dès demain. Encore une fois, la droite connaît d’ores et déjà son leader, puisqu’on imagine mal Nicolas Sarkozy renoncer à tenter de se succéder à lui-même. Dès lors, il appartient au Parti Socialiste de se trouver un leader au plus tôt pour caresser l’espoir de revenir aux affaires, qu’il a quitté il y a déjà huit ans.
 
Aujourd’hui, c’est Martine Aubry qui conduit. Mais la voiture a encore changé : un mini-bus, cette fois. Et nombreux sont les passagers à tenter de lui arracher le volant. Pour éviter de connaître en 2012 la même déroute qu’en 2007, c’est dès maintenant que l’écurie doit se trouver un favori et prendre la route en regardant droit devant. Qu’importent les querelles d’avant-course, les règlements de comptes ; d’ici deux ans, ils seront oubliés. Il vaut mieux se cogner dans les stands, que de se faire des queues de poisson entre coéquipiers une fois que l’on est sur la piste. Les risques ne sont pas les mêmes.
 
La dernière et la seule fois, dans l’histoire de notre Vème République, qu’un candidat de gauche a pris l’Elysée à un locataire de droite, c’était il y a 29 ans ! Cette élection, il l’avait gagnée deux ans avant, à Metz. Aujourd’hui, il serait utile de s’inspirer de cet exemple.
Au XVIIème siècle, un poète célèbre n’a-t-il pas écrit que « rien ne sert de courir ; il faut partir à point » ? Pour gagner, le PS doit donc dès aujourd’hui se trouver un candidat, faute de quoi elle devra encore patienter un quinquennat de plus avant de remettre les pieds rue du faubourg Saint-Honoré.

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès