Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Eglise... la réaction sur toute la ligne

L’Eglise... la réaction sur toute la ligne

L'EGLISE RENTRE DANS L'ARENE POLITIQUE

L'Eglise, c'est à dire sa hiérarchie et non les croyants qui sont eux partagés sur la question, a décidé de mobiliser pour la manifestation contre le mariage pour tous et quelque peu homophobe du 13 janvier.

Faut-il lui rappeler que si elle peut s'exprimer, tenir des réunions publiques partisanes, elle n'a pas le droit de le faire dans les églises et cathédrales appartenant à l'Etat ou aux autres collectivités territoriales ?

« Article 26

Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte.

Article 35

Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s'exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l'exécution des lois ou aux actes légaux de l'autorité publique, ou s'il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s'en sera rendu coupable sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d'une sédition, révolte ou guerre civile. »

Si l'on met de côté la guerre civile qui n'est pas un risque réel ou supposé, il s'agirait en cas de discours tenu dans l'enceinte d'un lieu de culte appartenant à la collectivité publique d'une infraction .

Faut-il rappeler aux ecclésiastiques qui officient dans les départements d'Alsace Moselle qu'ils sont tenus, eux au droit de réserve des fonctionnaires ?

Voici, la reprise intégrale d' une lettre de l'évêque de Digne et la réponse pertinente que lui a adressée un laïque Claude Testanière

« Digne-les-Bains, le 5 décembre 2012

Chers diocésains,

Le 13 janvier prochain, à Paris, est prévue une grande manifestation nationale contre le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe.

Cette loi remettrait en cause les fondements anthropologiques sur lesquels se sont construites toutes les sociétés, elle représente un risque pour la cohésion sociale, elle aurait des conséquences sur la famille, communauté d’amour entre un homme et une femme, sur les enfants qui seraient privés du droit d’être élevés par un père et une mère référents indispensables pour se construire.

Je vous invite à vous mobiliser largement. La délégation diocésaine qui se rendra à Paris sera conduite par le Père Christophe Didier-Chave que je vous invite à contacter sans tarder pour les renseignements relatifs à cette manifestation.

Avec l’assurance de ma prière.

 

Votre évêque, François-Xavier Loizeau »

 

« Par cet appel clair à manifester et à occuper l'espace public, vous descendez de votre chaire présumée spirituelle pour entrer à fond dans l'arène politique et livrer ainsi votre vrai visage, celui d'un acteur de la vie politique, d'un militant du parti clérical.

Je vous en remercie.

Vous vous dressez vent debout contre le gouvernement de François Hollande, comme l'église espagnole s'était dressée contre celui de José Luis Zapatero.

Pendant tout un temps, pour faire oublier sa honteuse collaboration aveec le régime de Vichy de Pétain, à une époque où un grand nombre d'évêques - comme vous - souhaitait « la victoire de l’Allemagne nazie » et après une tentative hasardeuse de blanchiment des pétainistes à travers le MRP à La Libération, l'église catholique ne s'est plus mise sur le devant de la scène.

Depuis peu l'épiscopat a opéré un tournant stratégique.

De la prière du 15 août 2012 jusqu'à votre appel à manifester, vous réinvestissez l'arène politique.

La séparation des églises et de l'Etat, actée le 9 décembre 1905, vous est insupportable en ce qu'elle vous restituait à votre pure vocation spirituelle et chaque fois que l'occasion se présente vous tentez de reconquérir vos positions perdues.

Ce fut le cas avec votre campagne réactionnaire contre l'IVG, c'est encore actuel avec vos démarches répétées contre les centres de planning familial et la récente prise de position de votre église contre la liberté de recherche sur l'embryon humain comme l'atteste cette prise de position de L’évêque d’Ornellas dans un communiqué au nom de la Conférence des évêques de France disant : « Notre droit français actuel s’honore en maintenant […] le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie. La France peut être fière de ce respect. Souhaitons qu’elle garde cette fierté ».

Fierté de s’opposer à une recherche scientifique du plus haut intérêt, tant pour la reconstitution de tissus défaillants que dans l’intérêt même de l’embryon d’un point de vue médical.

L’Église catholique, comme d’habitude, se tient à la pointe de l’obscurantisme.

 Vous abandonnez votre manteau de Noé aux orties et exprimez vos positions réactionnaires et rétrogrades aux yeux de tous.

C'est bien.

Le mariage civil doit être permis entre toutes personnes qui le désirent, de quelque sexe qu’elles soient.

L’identité des êtres humains se définit-elle par le sexe ou par la sexualité ?

 

C’est un fait : il y a des hommes et il y a des femmes. Comme l’exception justifie la règle, il peut y avoir des êtres humains à la frontière fluctuante de ces deux sexes. Mais ce qui fonde l’identité d’une femme ou d’un homme, c’est son sexe, au sens générique du terme.

La sexualité s’inscrit dans un autre registre. Selon les goûts, les pratiques, les préférences, les affinités, elle peut être de telle ou telle nature. La sexualité est l’effet du sexe et non la cause. Elle peut varier selon les moments, la vie, les expériences. Elle peut donc être changeante et, dès lors, elle ne peut être l’identité des êtres humains. Elle en est une conséquence qui peut évoluer.

Cette situation « mouvante » ne peut donc être traduite de manière législative et réglementaire. Le « genre » n’est pas facteur de constitution d’une identité.

 

Le gouvernement doit être fidèle au mandat républicain et ne pas céder devant les exigences des dogmes religieux.

 

Il en va de la défense de la démocratie et du respect de la laïcité.

 

Claude TESTANIERE »

 

JPEG - 13.9 ko

Aujourd'hui, c'est clairement la réaction et les forces du passé qui se mobilisent contre le mariage pour tous...

Les laïques et progressistes de toutes origines sauront relever le défi et préparer les manifestations qui s'imposent

 

Jean-François Chalot !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 19 décembre 2012 18:09

    Les cathos, qu’ils s’occupent d’abord des curés, abbés, évêques et autres cardinaux qui touchent les petits enfants avant de donner des leçons de pseudo morale à tout le monde.

    Et après tout, personne n’obligera les homos cathos à se marier s’ils ne le souhaitent pas.

    Je suis hétéro, et comme je l’ai vu sur un slogan lu sur la photo d’une manif, le mariage homo ne changera strictement rien pour moi. En revanche, il changera en bien* la vie des homos qui veulent se marier. Alors, je suis favorable à ce projet.

    * En tout cas, c’est ce qu’ils espèrent, mais peut-être qu’ils rencontreront alors les mêmes problèmes que les couples hétéros : mésentente, divorce, etc.


    • Talion Talion 20 décembre 2012 01:05

      « Les cathos... »

      Parler des catholiques en utilisant le terme dégradant « cathos » est à peu près aussi élogieux que de parler des juifs en utilisant le terme « youpin »... Ou des arabes en utilisant le terme « crouille »... Ou encore des noirs en utilisant le terme « négro ».

      Ce serait sympa de ta part de changer de vocabulaire et d’éviter d’utiliser des diminutifs pour parler des membres d’une communauté ethnique ou confessionnelle.

      Donc t’es gentil mais les catholiques sont des catholiques... Pas des « cathos », des « suceurs d’hosties », des « culs bénis » ou je ne sais quoi d’autre.


    • Martha 20 décembre 2012 08:19

      Ce texte est sournois et insupportable.
       Vouloir enfermer la pensée Chrétienne dans une petite boite préfabriquée c’est ne pas la connaître, elle dépasse les limites des églises et imprègne nos dogmes républicains d’égalité, de liberté (la première : la liberté de penser) et de fraternité.
       Vouloir l’enfermer, c’est impossible. Elle est fondée sur le besoin irrépressible, que nous avons tous, de vérité.

       C’est grâce au Christianisme que notre Monde est sorti de l’obscurantisme. Pensez à Descartes ou à Pascal. Les exemples ne manquent pas.

      L’Eglise bouge et elle a raison, mais qu’elle sache bien qu’elle n’est pas seule, il y en a mare du mensonge institué.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 décembre 2012 13:53

      « Ce serait sympa de ta part de changer de vocabulaire et d’éviter d’utiliser des diminutifs pour parler des membres d’une communauté ethnique ou confessionnelle. »


      En quoi un diminutif est-il forcément négatif ?


      Les catholiques eux-même usent de ce raccourci, vous savez...

    • Talion Talion 20 décembre 2012 14:37

      « En quoi un diminutif est-il forcément négatif ? »

      Bon, ben dans ce cas, « youtre » c’est pas négatif, « raton » non plus, « bougnoule » encore moins, pas plus que « chinetoque », « amerloque », « polaque », « rital », « chleuh », « boche » ou encore « rosbif » !

      Puisque tous ces diminutifs d’après toi c’est pas injurieux et bien allons-y sans retenue !...


    • Talion Talion 20 décembre 2012 14:46

      « Les catholiques eux-même usent de ce raccourci, vous savez... »

      Il y a également des afro-américains qui se traitent mutuellement et régulièrement de « négros » (ou « nigers ») aux USA... Donc si je suis ta logique ça signifie qu’il n’y a aucun problème à utiliser ce terme pour parler des noirs, c’est ça ?...

      La sagesse commence en appelant les choses par leur nom.

      Ainsi les catholiques sont des « catholiques » et pas autre chose... La politesse et le civisme imposent qu’on les désigne ainsi...

      De la même façon ceux qui désignent les catholiques sous le diminutif méprisant de « cathos » doivent eux aussi être désignés comme ce qu’ils sont...

      ... A savoir des pauvres cons et des xénophobes décomplexés !


    • King Al Batar King Al Batar 20 décembre 2012 15:40

      Déjà quand un poste commence par invoquer les cas de pedophilie dans l’église, c’est d’une faiblesse.
      C’est comme si je disais : « et bien comme les violeurs de petits garcons sont des hommes, ce sont donc des homosexuels !!! » « Qu’ils s’occupent de leur problème de pédophilie les homos, avant de vouloir adopter des gosses !!!! »

      Ce serait con et ca n’aurait pas de sens...

      Bref pas besoin de lire la suite des arguments du posts d’Amiaplacidus pour savoir qu’on se retrouve à peu près au degré 0 de la qualité d’une argumentation... Peut être -1 s’il existe tellement c’est pauvre...

      Eh du con si t’es aussi inconséquent pour te dire ben puisque ca change rien a ma vie, autorisons, c’est que tu n’a donc aucune conscience citoyenne, ni même reflechit à la société dans laquelle tu vis... Si tu ne dois t’interesser qu’à ce qui change ta vie, t’a jamais du voter, et ne dois pas t’interesser à la politique...
      Sinon a part ton nombryl, quelque chose t’interesse dans la vie ?


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 décembre 2012 03:01

      « Bon, ben dans ce cas, « youtre » c’est pas négatif, « raton » non plus, « bougnoule »encore moins, pas plus que « chinetoque »« amerloque »« polaque »« rital »,« chleuh »« boche » ou encore « rosbif » ! »


      Je ne sais plus qui me parlait du changement du sens des mots pour justifier d’une thèse à la mord-moi-le-noeud orwelienne sur la novlangue.

      « Youtre » n’est pas un diminutif, mais bien une insulte raciale. De même pour le reste de la liste. Sauf « boche », qui est amplement justifié depuis Séville en 82, et « rosbif » depuis toujours.

      Vivement février prochain qu’on s’en paye une bonne tranche d’ailleurs...

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 décembre 2012 03:13

      «  Donc si je suis ta logique ça signifie qu’il n’y a aucun problème à utiliser ce terme pour parler des noirs, c’est ça ?... »


      En théorie, non. La charge péjorative fait qu’on évite un peu ce mot mais en fait, rien ne s’oppose à ce qu’on le fasse.

      « nègre » vient du portugais « negro », qui signifie « noir ». D’autres termes en ont découlé (négrillon par exemple) sans qu’aucune charge raciale n’y soit associée. Le mot a changé de sens avec l’esclavage ou un sens de « race inférieure » s’y est accolé, surtout en France.

      En Afrique et aux Antilles en revanche, ce mot est revendiqué par de grands auteurs afin de justement effacer ce sens péjoratif. Aimé Césaire était un chantre de la Négritude et Senghor faisait de même. En Haiti, le mot « nègre » fait partie du langage courant. Martin Luther King aimait à se décrire lui-même comme étant un « american negro ». Expression plus parlante que le politiquement correct « african-american » alors que 99,99 % des blacks US n’ont jamais foutu les pieds hors de leur continent.

      Même en France ce mot est accepté s’il est complété : on parle sans problème de l’ Art nègre, de la Revue Nègre des années 30 au Music-hall.

      Donc, non, je n’ai pas trop de problème, même si je fais attention au contexte.

    • pissefroid pissefroid 19 décembre 2012 18:12

      Le canard de ce jour (n° 4808) explique très bien la mobilisation des évêques de france pour apporter un soutient matériel aux militants « anti-mariage gay ».


      • Michel DROUET Michel DROUET 19 décembre 2012 18:17

        Oui, en particulier la mise à disposition de locaux appartenant aux diocèses et aux congrégations pour loger les « pélerins ».

        Il y a quinze jours, les curés s’offusquaient que l’on puisse leur demander un coup de main pour loger les sans abris dans leurs loaux vides.

        On sait maintenant pourquoi : ces locaux n’auraient pas pu être utilisés par les « manifestants »


      • ET ILS SE VANTENT DE LOGER 120 SDF POUR PARIS ON REVE !!! POUR 10 MILLIONS D HB

        ce n’est pas une goutte d’eau mais une petite particule de brouillard....dans la SEINE


      • @pisse froid OUI ILS SONT MEILLEURS POUR CELA......

        alors qu’il y a des combats prioritaires A MENER .....foyers monoparentaux... LOGEMENT

         INSALUBRES...INDIGNES...SQUATT POUR SDF OU SANS PAPIERS..........

        CHEZ LES CATHOS la charité c’est surTout pour eux memes


      • King Al Batar King Al Batar 20 décembre 2012 15:46

        Non mais qu’est ce que c’est que c’est conneries ????

        Je croyais que l’état Francais avait demandé la séparation de l’église et de l’Etat il y a bien longtemps...
        Ainsi donc quand ca va pas dans notre pays, on reviendrais demander à l’Eglise de nous aider à gerer nos SDF... Et on devrait trouver ca normal ???

        LA france, Fille Ainée de l’Eglise, qui a tournée le dos à sa mère, semble ne pas être capable de se débrouiller seule comme une grande, et les mêmes connards de descendants de la laicité (les Duflots et compagnie) se permettent de venir invectiver l’eglise alors que ce sont eux qui ont les responsabilité...

        Le monde tourne à l’envers.


      • Fred94 19 décembre 2012 18:16

        Cela montre bien que l’intégrisme catholique veut, à nouveau, avoir le droit de citer en matière de politique. Soyons vigilants car ils sont capable de passer par la fenêtre.


        • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:24

          Pas si sûr mais c’est vrai que l’ancien Pape avait viré des hérétiques et que le Pape boche l’a repris dans l’organisation... Le fait d’être germain dépasse la papauté ? Je le pense...

          - La levée de l’excommunication des quatre évêques schismatiques du courant catholique traditionaliste, décidée le 24 janvier dernier par le pape Benoît XVI, est vraiment une belle satisfaction pour les lefebvristes...


        • Romain Desbois 20 décembre 2012 18:30

          C’est leur chant du Cygne !


        • FERAUD 19 décembre 2012 18:38

          Toutes les interventions ici sont intéressantes mais tu vois Chalot, tu as 57% d’avis défavorables et tu vas descendre encore.Il y a des petits fachos illettrés qui n’écrivent pas, ils votent NON. Tu perds ton temps ici et ce canard paraît très à droite vu de l’extérieur


          • Daniel D. Daniel D. 19 décembre 2012 19:37

            Si être a droite ou a gauche se juge sur la position sur le mariage gay pour toi, je te plains, cela veut dire que tu n’as encore rien comprit a rien, et que tu ne connais pas le sujet malgres le battage médiatique, ou plutôt le matraquage d’ailleurs.

            Chalot, plus d’un article par jour a fond pour la république maçonne, fidèle de la laïcité et de l’imposition de ses idées par le bourrage de crane. Valet idéologique qui ecrit parfois des articles pertinent mais s’est décrédibilisé par son acharnement sur ce sujet précis.

            Peine perdue, le distinguo se fait sur la vision économique et le PS n’est donc plus un parti de gauche. Le fait que le PS demande le mariage homo ne signifie pas que pour être de gauche il faille faire pareil. Pour 2 raisons : la première c’est que le PS n’est pas de gauche, la deuxième c’est qu’un vrai homme fait ses choix lui même et ne se conforme pas a l’idéologie d’une mouvance pour avoir l’impression d’exister et d’être dans le courant du temps.

            Moutons, réveillez vous un peu !

            Daniel D.

            Il n’y as que les cons qui croient que l’on doit formater sa pensée a l’idéologie d’un parti et ne jamais s’interroger sur le sens des mots.


          • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:31

            Ahhh, si tu savait la valeurs d’esprits libre...

            sache une chose, il faut ne pas compter ceux qui cliques sans donner leurs avis... Y a combien de clic et d’avis ici ???


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 décembre 2012 18:45

            Il ne s’agit pas d’intégrisme catholique mais de cléricalisme, c’est à dire d’intrusion de la religion dans la vie publique. Je suis personnellement plutôt hostile au mariage revisité à la mode d’aujourd’hui. Je considère que l’Eglise catholique a le droit d’exprimer son point de vue sur la question. Je pense toutefois que la Constitution et la loi ne l’autorise pas à appeler ses fidèles à la manifestation avant la subversion. Mais ce n’est pas la première fois qu’elle entre dans l’arène politique contre un gouvernement de gauche. On a vu comment elle a fait capoter le projet Savary d’unification scolaire au début du règne de Mitterrand !


            •  C BARRATIER C BARRATIER 19 décembre 2012 20:34

              Oui J MOUROT et ce cléricalisme qui est le catholicisme politique, qui vise en France comme ils l’ont fait en Pologne et comme le cléricalisme musulman est en train de le faire en Egypte, à faire en sorte que les lois de leur religion soient imposées à toute la population. Bref, une minorité organisée et friquée, qui a déjà pas mal avancé de pions en Europe.

              Le cléricalisme produit l’anticléricalisme (qui n’est pas l’anti religion mais eulement son opposition à en faire une religion d’état).

              C’est le recul du nombre de leurs adeptes je pense qui inquiète les monothéistes de nos régions. Ils réagissent fort pour faire parler d’eux. Mais les Français ne sont pas dupes.
              Voir en table alpha des news :

              « Laïcité, enjeux mondiaux, liberté de la femme, Républiques sociales »

               http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=222



            • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:42

              Quand j’ai voyagé en Amérique latine... j’ai vraiment été surpris de leurs richesse dans les églises et des gardes qui chasse ceux qui demande l’aumône...


            • CHALOT CHALOT 19 décembre 2012 19:07

              C’est du cléricalisme, certes mais là et sur d’autres sujets l’Eglise suit les intégristes qui le poussent.
              Jean ! Je sais que tu n’es pas pour le mariage pour tous mais je ne suis pas certain que E. Kolémans aurait été sur la même ligne que toi
              Amicalement


              • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:49

                @ Chalot, (19:17) (vu qu’il faut préciser ici a qui ont « parle »)...

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Lefebvre

                Hemm, ils sont poli les catholiques romain :
                - On se souvient, en Suisse, d’un évêque qui a divisé son diocèse durant des années. Chut ! Pas de nom. Disons seulement que ce n’était ni l’évêque de Bâle ni celui de Sion ni celui de Saint-Gall ni celui de Lausanne, Genève et Fribourg ni celui de Lugano.


              • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:58

                Mince, le lien ne concerne nullement le gars qui s’est vu gratifié d’un siège en Autriche où ils n’osent pas voter... ces pauvre doivent subir ce que nous avons viré (haut la main) contre l’avis du Vatican...


              • CHALOT CHALOT 19 décembre 2012 19:48

                Daniel D !
                Que font ici les francs maçons
                Vous avez des idées fixes...Là je parle de l’église et jamais je n’ai dit que quelqu’un de gauche ne pouvait qu’être pour le mariage pour tous.
                Mon ami Jean Mourot n’est pas d’accord avec moi, on discute et ce n’est pas devenu un ennemi de classe pour cela...Mouais qui écrit de temps en temps sur les forums n’est pas de droite, loin s’en faut.....
                Là je parle de l’Eglise et de sa croisade réactionnaire qui continue : avant hier c’était contre la loi Neuwirt sur la contraception puis contre le droit à l’avortement, puis contre le PACSE et aujourd’hui contre le mariage pour tous....


                • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:14

                  Hemmm, en France les élus de l’église le sont par Rome... (alors que vous aviez permis le refuge au Pape et pas nous)... en suisse c’est par le peuple (exception mondiale)... et c’est ce dernier qui fait la garde militaire avec uniforme ancien mais avec des technologie moderne au Vatican...


                  • Rensk Rensk 19 décembre 2012 22:54

                    Pourquoi seulement les valeurs des autres et pas les miens ? Relisez-vous et dite-moi si vous insistez...


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 décembre 2012 04:04

                    L’inquiétant dans cette attitude de l’Eglise, c’est qu’elle s’affirme chaque jour comme légale, en se fondant sur la liberté d’expression et l’égalité des citoyens, or l’Eglise n’est pas une citoyenne et ne bénéficie pas des droits civiques. C’est une communautés et notre République, fondée sur l’unité nationale, n’accepte pas le communautarisme. De plus, par la loi de Séparation de 1905, elle ne reconnaît pas les communautés religieuses.
                    L’Eglise, en se mêlant en tant que telle, à l’élaboration d’une loi, fait du cléricalisme.
                    Le plus grave, c’est qu’elle y est encouragée par nos dirigeants eux-mêmes. Le nouveau gouvernement n’a pas renoncé au projet en cours d’exécution de la mise en place dans chaque préfecture d’une « Conférence des libertés » qui comprendra une autorité religieuse de chaque culte et se réunira régulièrement. Pourquoi ? Les religions sont aussi présentes dans les commissions d’éthique : à quel titre ? La toute récente loi sur l’école fait des propositions globales pour l’enseignement public et privé globalement. L’école publique ne serait-elle plus la seule école de la République ? Subrepticement, on nous impose les normes définies par la constitution de l’UE que les Français avaient sagement refusée.
                    La République, avec sa laÏcité unique, est en danger. Les laïques, mais aussi les Républicains doivent se dresser et s’opposer à ces manoeuvres malsaines.


                    • voxagora voxagora 20 décembre 2012 09:35

                      L’Eglise peut dire ce qu’elle veut, tout le monde s’exprime pourquoi pas elle ?

                      Par contre, ce qu’on ne veut absolument pas c’est qu’elle nous contraigne, 
                      qu’elle pèse sur nos décisions, qu’elle nous impose de nous comporter comme ceci ou comme cela
                      mais que seuls ceux qui en font le libre choix suivent ses préceptes.

                      Mais :

                      10 % de la population française, musulmane, laisse ses représentants NOUS contraindre à modifier nos comportements en fonction de préceptes aberrants qui fustigent nos moeurs et pèsent sur notre liberté en nous imposant petit à petit ses règles religieuses.

                      En raison de quoi l’Eglise laisserait-elle une autre religion, minoritaire, s’imposer à la majorité sans tenter de marquer sa place ?
                      .


                      • nico31 20 décembre 2012 10:35

                        A ma gauche CHALOT, chevalier Jedi.
                        A ma droite l’Eglise, du côté obscure de la Force.


                        • Cocasse Cocasse 20 décembre 2012 10:49

                          Taper encore sur les curetons à une époque où l’église est moribonde, c’est un combat d’arrière-garde de vieil anar puant et réactionnaire.


                          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 décembre 2012 11:53

                            L’Eglise n’est pas seulement l’ensemble des fidèles. Elle est aussi une institution basée sur un état : le Vatican. Ceux qui s’insurgent quand Israël tente d’instrumentaliser les juifs de France devrait également s’insurger quand le Vatican tente d instrumentaliser les catholiques de France via ses évêques. Il fait le répéter : la France est une république laïque qui a séparé la religion de l’Etat. Comme l’aurait dit le Christ des Évangiles : Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Le mariage civil regarde les citoyens, pas les fidèles de quelque religion que ce soit. En tant que citoyens, les cathos ont le droit de manifester contre le « mariage pour tous ». Leurs bergers n’ont pas le droit de les mobiliser depuis leur chaire !


                            NB à l’adresse de JFCh (qui n’est pas un vieil anar puant et réactionnaire !!!) : É. Kolemans n’aurait pas plus que moi été favorable à une définition du mariage comme union de deux individus du même sexe. Par ailleurs, pas plus que moi, il n’accordait la priorité aux questions sociétales (souvent de confort d’une minorité) au détriment des questions sociales.

                          • Martha 20 décembre 2012 11:51

                            @J-F Chalot :

                            Vous croyez défendre la modernité et ce n’est que la confusion de l’esprit qui est votre combat. Si il en est un, d’ailleurs, puisque je n’y vois que manipulation, justement, des esprits.
                             Tout comme le fait ce journal infecte , Charly Hebdo dont vous reprenez le style par la caricature que vous nous présentez dans votre article. Ce qui est inquiétant c’est que ce journal ai pris une telle place au faîte de nos médias télévisés, ce qui montre le pourrissement de nos institutions.

                             Faites attention, le Christianisme est bien vivant et ne l’enfermez pas dans vos petites caricatures ridicules.


                            • CHALOT CHALOT 20 décembre 2012 11:52

                              Julius 32 ! Je suis aise de savoir que mes articles vous irritent.
                              Il faut dire qu’il est indispensable que l’ignorance recule.
                              D’aucuns expliquent ici que l’Eglise serait moribonde.
                              Elle ne profite pas de la manne généreuse publique, elle ne détient pas 95% des écoles privées qui scolarisent près d’un élève sur 5, elle ne dispose pas de la jouissance d’un lieu public mis à sa disposition dans chaque village, elle n’est pas influente au parlement où en dehors de l’agitée Boutin des dizaines et dizaines de parlementaires la soutienne.  !


                              • Cocasse Cocasse 20 décembre 2012 12:43

                                1500 ans d’histoire vous dérange dirait-on.


                              • Cerv95 20 décembre 2012 12:51

                                Charlot qui dénonce la manne public. Le parasite en chef, bien installé dans son assco. vivavnt aux crochets de notre travail quotidien. Pour quel résultat apporter une aide concréte aux familles, non il passe son temps à rédiger sa propagande. La rythmique est parfaite, aux nom de la liberté ; qu’ils se taisent, au non de l’égalité, qu’ils se coupent un bras.

                                Les nouveaux fascistes qui se cachent déerrière un fez nez-républicano-laique qui souhaitent nous imposer leur immonde vision de la société.

                                Juste une question, toi et Pierre Bergé, les nouveaux nées pris aux femmes-ventre usine, vous comptez les vendre aux enchêres, y aura t il un marché de l’occasion vente après usage ??


                              • ZEN ZEN 20 décembre 2012 12:17

                                Faites comme je dis, mais....


                                • CHALOT CHALOT 20 décembre 2012 13:15

                                  Cerv 95 décharge sa bile sans argumenter...Quant à ses assertions sur l’activité associative il semble tout ignorer...
                                  Je suis ravi de le voir en colère...J’ai fait mouche !Tant mieux
                                  Merci ZEN pour votre lien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès