Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’élégance et son contraire...

L’élégance et son contraire...

François Hollande était l'invité du journal de midi sur France 3 ce dimanche 4 mars : interrogé par le journaliste Francis Letellier sur le rôle de sa compagne Valérie Trierweiler dans la campagne présidentielle, il parle d'un soutien indispensable mais rappelle qu'une seule personne doit être élue : le président de la république. Voilà des propos frappés au coin du bon sens : sa compagne n'a pas de rôle essentiel à jouer dans la circonstance..

L'interview se poursuit et c'est l'occasion d'évoquer bien sûr les propos tenus par N.Sarkozy sur Valérie Trierweiler journaliste à direct 8 "est-ce moi qui travaille dans le groupe de M Bolloré ?" avait rétorqué le président alors qu'on mettait en évidence ses liens avec les patrons du CAC 40. François Hollande rappelle alors des vertus bien françaises : élégance et courtoisie sont des qualités liées à la tradition française, et il rajoute ces propos"pour ma part, je ne me suis jamais permis de dire quoi que ce soit sur la compagne ou le compagnon d'un candidat ou d'une candidate, cela s'appelle l'élégance, une sorte de panache bien français.."

Voilà bien ce qui a posé problème aux français : l'élégance ou plutôt l'inélégance dans les propos, dans l'attitude, la façon de se comporter de N. Sarkozy, dès le début de son quinquennat le personnage public a choqué... manque de retenue, de distinction, une façon de marcher qui révèle une arrogance, un mépris. une façon de répondre aux questions en posant d'autres questions, sa façon aussi de ne pas répondre à certaines interrogations... Des promesses faites avec morgue et assurance et qui n'ont jamais été tenues, une façon de parler sans retenue à l'emporte pièce !

Le rôle d'un président est de représenter la France et ses valeurs :en ce domaine aussi N. Sarkozy a failli, a trahi l'esprit français,et les français ne se reconnaissent plus en lui..

Que N. Sarkozy attaque son adversaire direct,on peut le comprendre mais qu'il s'en prenne à son entourage, à sa compagne, cela paraît déplacé et inélégant...

Il est temps de remettre à l'honneur l'élégance, la courtoisie, le savoir vivre en changeant de président, un petit président qui n'est pas arrivé a se hisser au niveau de ce qui devrait être une qualité essentielle:le respect d'autrui ...


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • chapoutier 5 mars 2012 10:59

    le chômage de masse , la misère , etc etc on en parle quand ?


    • rosemar rosemar 5 mars 2012 12:44

      oui, voilà des sujets importants mais chômage , misère ne sont que le résultat du mépris de ceux qui gouvernent !

      On pourra les évoquer lors d’un prochain article...
      Bonne journée chapoutier

    • eric 5 mars 2012 12:20

      Hollande accuse Sarko de connaître certains de nos plus grands entrepreneurs. Sarko rappelle qu’il n’est pas le seul....Que les puissant connaissent les puissant n’est pas très étonnant. En revanche, on est sans doute plus dépendant quand on reçoit d’eux son salaire que quand on est invité sur leur bateau.
      Mais le fond de la question n’est pas là. Les énarques, époux d’énarques, et collègues d’Énarque, ont toujours constitué une certaine aristocratie qui a toujours trouvé extrêmement vulgaire ces fils et petits fils d’immigrés qui maîtrisent mal leurs codes sociaux et ont la prétention de s’élever à leur niveau. Trop populaire.....
      Le principal intérêt de cet article est de montrer ce que la gauche pense vraiment du peuple.
      Cet article pue le mépris de classe ( la façon de marcher élégante..... pourquoi pas la révérence et le baise main.....)
      Mais il prend toute sa saveur quand on sait que ces petits marquis de gauche encensent ainsi les attitudes de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie pour les quelles ils n’ont pas de mots assez durs .
      C’est la gauche Iznoggod. Celle qui veut devenir calife à la place du calife. Celle qui se prend pour une nouvelle aristocratie. Quand on pense que beaucoup ont lu Bourdieu et qu’ils osent parler de distinction en ce qui les concerne....


      • Traroth Traroth 5 mars 2012 17:37

        Mais qu’a démontré Sarkozy ? Que Bolloré possède des journaux, et que ces journaux emploient des journalistes ? Quel scoop !

        Sarkozy, lui n’est pas un salarié de Bolloré (quoi que...), mais celui-ci lui prêt des yachts, des villas de luxe et des jets privés. Cette tentative de « match nul » est une arnaque !

        Je suis aussi salarié, mais mon employeur ne me prête pas son yacht ! Et vous ?


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 6 mars 2012 01:02

        Eric, franchement, après cinq ans, tu n’est pas fatigué de soutenir l’abominable et indéfendable Sarkozy ?


      • eric 6 mars 2012 09:26

        Traroth, non c’est comme vous, il donne des ordres...Mais je suis sur que si Yacht il a il y invite aussi des potes


      • eric 6 mars 2012 09:33

        Peachy Carbehan. Personnellement, je m’intéresse à la politique et à l’avenir de mon pays.

        La question de la peopolisation de Sarko par les gauches m’intéresse moins en ce qu’elle serait justifiée ou non, pertinente ou non qu’en ce qu’elle est révélatrice de leur projet politique.

        Celui-ci est fait à mon avis d’égoïsme de classe, d’immobilisme et d’une certaine intolérance à la démocratie, qui n’est pas toujours que simulée.

        C’est moins Sarkozy qui vous paraît abominable que sa politique tentant de remettre l’État à sa place, c’est à dire au service des citoyens et non de lui même.
        Le simple fait de prétendre quelqu’un indéfendable est en soi une illustration de ma seconde remarque.


      • rosemar rosemar 5 mars 2012 13:04

        Que voulez vous exactement ?que la France garde ses spécificités ou qu’elle se moule et se conforme à d’autres modèles:le modèle allemand ,par exemple qui est différent du nôtre ?Avec N. Sarkozy,là vous êtes servi !

        Bonne journée Cool Mel

      • rosemar rosemar 5 mars 2012 19:20

        à Cool mel,

         qui s’est soumis au voisin allemand ? qui a accepté de se conformer à ce modèle ? à tel point que notre premier ministre lui même a évoqué le passage de la retraite à 67 ans ? 

      • eric 5 mars 2012 20:19

        A coolmel, ça c’est sur , avoir moins de chômeur, moins d’impôts, moins de déficit, c’est pas paqrce que c’est bon pour les allemands que cela serait bon pour nous...


      • rosemar rosemar 5 mars 2012 20:43

        moins de chômeurs ??? moins de dettes ?êtes vous au courant ?Les chiffres sont truqués:l’Allemagne croule sous la dette !


      • rosemar rosemar 5 mars 2012 12:54

        Pour ce qui est des puissants ,vous avez tout à fait raison:ils font partie d’une caste avec des privilèges exorbitants et parfois inadmissibles ! et même à gauche:aucune exclusive !

        Quant au mépris de classe ,je vous prie de croire que je suis moi même issue du peuple et je trouve que le peuple se comporte souvent de manière plus mesurée ,plus courtoise que certains grands de ce monde:le peuple ,en ce domaine, n’a pas de leçons à recevoir !

        Le sens de mon article est le suivant:N. Sarkozy dès le début de son quinquennat n’a pas correspondu à l’image d’un président:trop de déclarations tonitruantes,trop de laisser aller dans les propos etc.
        Bonne journée,eric

        • eric 5 mars 2012 13:33

          A rosemar, nous somme tous« issus » du « peuple » parce que nous somme tous le peuple, et il faut être à gauche pour croire le contraire. Précisez votre pensée. « Issue », cela veut dire que vous n’en êtes plus ? Et alors qu’est ce que cela veut dire ? Au dessus, en dessous, à côté ? Il faut aussi être à gauche pour imaginer que la bonne maîtrise des ronds de jambes est une condition indispensable pour le, pour nous représenter.....


          • rosemar rosemar 5 mars 2012 13:42

            Eric

            Le peuple est très divers,certes mais je parlais ,bien sûr, du petit peuple ,besogneux qui gagne difficilement sa vie en ce sens tout le monde ne fait pas partie du petit peuple:mes parents étaient des gens très modestes et moi auss iet vous même ? A quel milieu social appartenez vous pour juger ainsi du mépris que peuvent avoir les autres du petit peuple ?
            Il n’est pas question ici de ronds de jambes:le petit peuple lui même ne les apprécie guère,mais de simple courtoisie et de savoir vivre ...
            Bon lundi

            • eric 5 mars 2012 14:15

              « D’où est ce que je parle » comme vous dites à gauche ? Qu’’importe si mes propos sont justes. D’où je viens ? Mais à ce compte là, Sarko, dont le père était un émigré, réfugié politique, ayant absolument tout perdu, et donc beaucoup plus « modeste » que vous ou vos parents serait, par nature, plus habilité à parler au nom du « peuple » ou des gens modestes ?
              La vraie courtoisie, c’est de respecter les gens, y compris différents, y compris ne s’exprimant pas comme vous. Pas de donner des leçons de savoir vivre au nom de sa « distinction ». Vous connaissez l’anecdote que l’on prête à De Gaulle buvant son rince droit pour ne pas mettre mal à l’aise un invité étranger peu au fait de nos coutumes ? Cela c’est la courtoisie. « Populaire » si vous voulez.
              Les nouveaux riches ont des faiblesses dont les autres parlent à leur aise parce qu’ils n’ont pas connu les même défis. La principale différence entre le nouveau riche de droite ou de gauche n’est pas dans leur passion commune pour les montres, mais dans le fait que l’un les achète avec son fric et l’autre en détournant l’argent des étudiants. Je ne suis pas sur de trouver les seconds plus « distingués ».
              Maintenant on parle politique : Dans un passé récent, il y a eu deux grosses « dépenses fiscales » Jospin avec les réduction pour les deux déciles inférieur des 50% de ceux qui payent l’impôt sur le revenu. Ses client. Ceux qui votent bien.. Sarko avec l’exonération des charges pour les heures sup de ceux qui en font, et qui ne sont en général pas aux 35 heures et en plus votent peu. Qui est proche du « peuple ». Vous pouvez préférer ceux qui savent faire la révérence, mais ne nous dites pas que c’est par égard pour les gens « modestes ».


              • rosemar rosemar 5 mars 2012 14:54

                Vous n’êtes tout de même en train de dire que N. Sarkozy défend les pauvres !

                Il serait normal que les gens aient un salaire suffisamment décent pour ne pas avoir à faire d’heures supplémentaires ! Il serait normal que le chômage ne touche pas autant de gens !
                Il serait normal que l’on ne fasse pas payer la crise aux plus humbles par des régressions sociales inadmissibles dans un pays moderne 
                Qui est responsable de la crise financière ? Vous ,moi ?Le petit peuple ?
                Pour ce qui du respect ,je crois avoir été polie et avoir fait preuve de courtoisie !
                Pour ce qui est de N. Sarkozy,son pére est issu de la haute aristocratie hongroise même s’il a été contraint de s’exiler ,sa mère était fille de médecin... on ne peut pas parler de milieu modeste !


                • eric 5 mars 2012 15:09

                  Oui Sarkozy défend les pauvres.
                  Regardez de prêt d’où vient l’argent et ou il va dans les politiques menées par la gauche et par la droite. Il n’y a pas d’amour, il y a des preuves d’amour dit on.... on peut toujours dire qu’on aime le peuple, ce qui est en soi insultant parce que c’est prétendre qu’on en ferait pas partie, ou partie « autrement », et empocher l’argent. Allez voir sur le net qui a profité de la cagnotte fiscale Jospin et qui profite des heures sup. Tenez compte du fait que les 18 milliards de baisse de la TVA, cela profite plus en masse à des gens qui ont déjà des bons revenus et dépenses beaucoup en consommation.
                  Après, que ce serait mieux si on gagnaient tous beaucoup d’argent en travaillant très peu, je suis d’accord.
                  Enfin, le médecin, c’était un immigré juif grec et quand on débarque dans un pays étranger avec rien en poche, il y a toute les chances que si on gagne de l’argent, on ne le doive qu’à soi même et en travaillant pas mal. Comme quoi les heures sup, cela permet aussi de s’en tirer.
                  La crise financière est une crise de la dépense publique. Qui est responsable ? Ceux qui payent ou ceux qui dépensent ? Et à votre avis dans un pays ou on dépense 57% du PIB et ou 90% des dépenses sont des mesures votées, donc non discutée par les élues, mais déterminée par des négociations avec les « partenaires sociaux » qui a intérêt à dépenser plus ?


                  • rosemar rosemar 5 mars 2012 15:57

                    La crise financière n’est pas une crise des dépenses publiques:c’est ce que l’on veut nous faire croire !Cette crise nous vient des Etats unis et des banques qui ont failli dans leur mission !des banques et des spéculateurs qui continuent à s’enrichir sur le dos des peuples...

                    Nous travaillons,nous payons des impôts, notre budget est parfois serré, nous ne faisons pas de dépenses inconsidérées et nous sommes responsables de la dette ?
                    Si vous êtes un adepte des heures supplémentaires ,libre à vous d’en faire mais il faut en accepter les contraintes ,suicides au travail (en avez vous entendu parler ?),stress grandissant etc.
                    Pour ma part ,je préfère une société où tout le monde a sa place où l’on partage le travail:cette idée de partage me paraît essentielle:il est anormal qu’une société puisse exclure des gens et ne leur offre aucun travail !
                    Vous avez dans quel quartier a grandi N. Sarkozy, quel lycée privé il a fréquenté ,sa mère n a sans doute pas démérité mais lui même n’a pas une enfance de pauvre ! 

                  • eric 5 mars 2012 20:14

                    Ben voyons, c’est les banquiers qui nous obligent à dépenser 57% de PIB a crédit. Manque de bol, les Suédois parviennent à dépenser presque autant que nous et les allemands moins, avec les mêmes banquiers mais moins de chômage.

                    Vous ne me répondez pas sur l’affectation de ces dépenses à la clientèle du PS ou aux gens qui ont besoin d’heures sup pour vivre mieux, mais cela ne m’étonne guère.

                    Quand aux suicides, les deux professions qui sont vraiment sinistrées, c’est la poste et l’éducation nationale. A noter, depuis que France télécom est privatisé, ils ont moins de suicide que la poste ( et en général moins que la moyenne nationale) On peut aussi remarquer que justement, il n’y a pas d’heures sup payées dans ces deux cas.

                    Partagez le travail ? Parce que vous croyez que le fait que la classe moyenne sup soit passée aux 35 heures a libéré des places pour ceux qui sont le plus touchés par le chômage, les sans diplômes, les étrangers ? Et puis, il s’agit de partager le travail des autres. Les partis de gauche, tous massivement dominés par des militants issus de la fonction publique, ils veulent donner le droit de vote aux étrangers, pas le droit de travailler dans la fonction publique. Vous ne pensez pas qu’un non diplômé, français ou étranger mettrait aussi efficacement les lettre dans des boites qu’un bac plus bac 4 trotskiste à mi temps, ( ce qui prouve assez qu’il n’a pas besoin de cela pour vivre).
                    Quand on applique la préférence nationale et de classe à 25% du marché de l’emploi, à travers la nationalité et les conditions de diplôme, on est mal venu de faire semblant de pleurer sur le sort des modestes chômeurs.


                  • eric 5 mars 2012 20:24

                    Et de mémoire, Sarko a été élevé chez son rand père paternel après la séparation de ses parents. Mais pour sa mère, bénéfice du doute, pour lui, vous ne savez pas. Il faut avoir été pauvre pendant combien de génération pour avoir le droit à la parole ? Et riche pendant combien pour avoir cette élégance et ce bon goût, cette discrétion exquise qui vous plait tant chez les Hollandes et autres Marie Ségolène ?


                  • rosemar rosemar 5 mars 2012 20:35

                    à eric

                    pour l’Allemagne,les chiffres du chômage sont truqués:petits boulots sous payés,est ce un modèle à suivre ?
                    Pour les heures sup,tout le monde devrait avoir un salaire décent qui lui permette de ne pas avoir à faire des heures sup
                    Revoyez vos chiffres pour les suicides à france telecom !
                    Pas d’heures sup dans ces deux cas ?C’est incompréhensible:il y a des heures sup dans l’enseignement !!
                    Quant aux étrangers ,je n’ai aucun ressentiment à leur égard ,d’ailleurs , je n’en fais pas mention dans mon article !
                    bonne soirée....

                  • rosemar rosemar 5 mars 2012 20:39

                    je ne dénie à personne le droit à la parole non plus que le droit à l’élégance !

                    Je constate des faits....

                  • eric 5 mars 2012 23:55

                    Ca, c’est tout a fait les « modestes » de gauche qui pensent que les modestes tout court préfèrent un RMI en restant à déprimer à la maison plutôt qu’un boulot aussi modeste soit il. C’est dire si ils connaissent les modestes.


                  • rosemar rosemar 6 mars 2012 15:07

                    à eric,

                    C’est ça !un boulot payé une misère :c’est inadmissible et le chômage idem:il s’est accru considérablement sous l’empire de N. Sarkozy !!

                  • rosemar rosemar 6 mars 2012 15:16

                    Après renseignements pris,le père de N. Sarkozy a fui la Hongrie pour de raisons personnelles:il y était accusé d’escroquerie !!!


                  • agathe agathe 5 mars 2012 15:13
                    « Le luxe est une affaire d’argent. L’élégance est une question d’éducation »Sacha Guitry « Si le chef de l’Etat n’est pas un expert dans l’art de prendre des résolutions, comment peut-il espérer enfreindre avec élégance les promesses de sa campagne électorale ? » 
                    W.C. Fields« L’élégance est de se comporter dans la solitude comme en société. »  Sylvain Tesson

                    • rosemar rosemar 5 mars 2012 16:05

                      Oui ,tout à fait d’accord agathe ,

                      l’élégance consiste aussi à ne pas faire de fausses promesses ,à ne pas sans cesse fanfaronner ...

                    • epicure 5 mars 2012 20:42

                      ceci
                      «  »est-ce moi qui travaille dans le groupe de M Bolloré ?«  »
                      me fais penser à sa réflexion faite à la paysanne « Moi, je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, hein, ok ? »

                      Chaque fois il se défausse d’une question embarrassante, en revoyant à l’autre qu’il n’a pas ce que l’autre a, en jouant sur al forme.
                      Mais bolloré n’offre pas son yacht pour les vacances à hollande et sa compagne, et ses possessions valent surement plus que 40 hectares de terres agricoles.
                      AH oui on appelle ça regarder al paille du voisin pour ne vas voir la poutre dans le sien.

                      C’est sûr que l’élégance ce n’est pas son fort, sauf quand il faut la simuler pour séduire, mais ce n’est pas naturel. Et comme dit le proverbe, chassez le naturel il revient au galop


                      • rosemar rosemar 5 mars 2012 21:16

                        oui epicure, ces façons de faire sont parfaitement scandaleuses ! et témoignent d’un manque d’honnêteté intellectuelle !


                        Merci pour ce commentaire !

                        • eric 5 mars 2012 23:52

                          Ben voyons et parler de « l’élégance de la démarche » pour un type qui est obligé de porter des talonettes pour cause de handicap c’est élégant et honnête intellectuellement ?


                          • rosemar rosemar 6 mars 2012 15:04

                            J’espère pour vous que cette réaction est une preuve d’humour sinon assimiler la petite taille de Sarkozy à un handicap relève de l’indécence !!


                            • noodles 6 mars 2012 15:12

                              Desolé, je vais focaliser sur les « grands moments » de ce quinquennat. L’intrusion d’un vocabulaire digne d’une bataille de chiffonniers : « Casse-toi pauvre con » a été pour moi le déclenchement d’une observation assidue. Je luttais contre moi-même en disant et qu’est-ce que ça fait s’il remue tout le temps ? S’il a des tics de langage comme « eh ben moi je vais vous le dire » ou bien « qu’est-ce que je dois faire ? »ce n’est pas ça qui compte...j’aurais bien accepté d’un président qu’il soit un peu rustique dans ses manières, imagé dans son langage (exemple le kärcher ! hihi quel style !)

                              Un jour je rencontre un ami dont je sais de longue date qu’il est UMP encarté et militant. -« J’ai quitté l’UMP » me dit-il. Qu’est-ce que c’est que ce type là ? un clown, un fou !«  Ca m’a gêné car je sentais que cet ami était peiné d’avoir un tel chef de parti.

                              En 2OO7, l’éditorialiste de Marianne avait écrit en rouge sur blanc : ce type est fou il ne faut pas l’élire. Ma foi, bien sûr, déjà il ne représentait pas mes idées, je n’avais nulle envie de voter pour lui. J’ai plaint ceux qui, au lendemain de l’Election se sont montrés satisfaits. Si j’osais je les interrogerais : »et maintenant êtes-vous aussi satisfait ?"

                              J’entends les grognements et rumeurs qui finissent par sortir de l’UMP de la part de gens qui ne reconnaissent pas Sarkozy comme un candidat digne de les représenter. Même moi qui ne voterais à aucun prix pour un UMP, je pense que j’arriverais à voter comme j’y ai été contraint en 2OO2 pour Chirac si aujourd’hui c’était Juppé ou Villepin face au FN au 2e tour. Mais pour Sarko ? jamais. ... d’ailleurs pour moi ;, sarko FN c’est FN contre FN Il n’y a qu’à voir ses prises de position.

                              Seul l’UMP aurait pu le faire dégager en organisant une mise en minorité du candidat. Tant pis ou bien fait pour eux.

                              Je rappelle qu’au début de ce dernier quinquennat les gens n’osaient ni critiquer ni prononcer le nom de Sarkozy de peur de représailles au travail ou dans la vie ordinaire...et c’est lui qui parle d’épuration ?

                              Mes amis, fêtons par avance la liberté de parole retrouvée...

                              votez ce que vous voulez ok

                              mais votez et votez bien ! 

                               


                              • rosemar rosemar 6 mars 2012 15:33

                                Bonjour noodles et merci pour ce commentaire détaillé qui résume bien ce quinquennat finissant

                                oui, on a eu parfois l’impression d’un despotisme sans bornes:préfets limogés ,visites encadrées ,contrôlées...
                                Très bonne journée à tous

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès