• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’enterrement théâtral du mouvement social chez Yves Calvi

L’enterrement théâtral du mouvement social chez Yves Calvi

  • Petit spectacle télévisuel à usage propagandiste

“D’où cette proposition simple : allez tous vous faire enculer, avec votre condescendance à notre endroit, vos singeries de force garantie par le collectif, de protection ponctuelle ou vos manipulations de victimes…”* V. Despentes – King Kong Théorie – 2006

C’est une page d’histoire qui s’écrit, puis qui se tourne. Devant les yeux abêtis de ceux qui la regardent et qui l’ont faite. En octobre 2010, tout conspire à la seule issue raisonnable à la protestation qui secoue l’hexagone. Celle que le cercle de la raison auto-proclamé a décidé, quoi qu’il arrive, d’imposer. Le laminoir de la vérité, exigence sommitale qui nécessite une mise en spectacle. C’est une page d’histoire qui s’est écrite et qui se tourne. Une histoire circulaire où les mêmes plastronnes ivres de leur puissance, les mêmes trahissent pour une pitoyable aumône. Enfin, les mêmes donnent le change et perdent leurs frocs.

Seize secondes de bonheur

La lumière crue d’un plateau de télévision a pu révéler, l’espace fugitif d’une image l’incarnation même de la veulerie. Tout se passe comme si se nouait devant les yeux du monde l’histoire d’un mouvement social et la sortie par le haut de tous ses acteurs. Le spectacle politique en cette soirée du 25 octobre 2010 a pu dévoiler la théâtralisation de la soumission aux puissants. Y. Calvi journaliste d’accointance gouvernementale sautille frénétiquement sur son siège. Il a dénoué le conflit sur la “réforme des retraites”. In extremis à la fin d’un plateau, il obtient ce que trois semaines d’efforts populaires n’ont pas réussi à extirper. Dans l’interstice laissé frivolement par le publiciste majordome, L. Parisot conclut en seize secondes un accord de négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors avec F. Chérèque. Tout le reste alors devient superfétatoire. Deux heures de débats pour seize secondes. Seize secondes impromptues. La fameuse négociation que tout le monde attend soutirée par la marraine du projet de réforme au parrain des reculades sur les acquis sociaux.

Un théâtre de marionnettes

Qui va croire à cette grossière mise en scène ? Ce jeu de marionnettistes dont les cordes sont visibles depuis les boulevards de la capitale qui mènent à l’Élysée. Mais tout se passe comme si la grâce finalement saisissait les acteurs du conflit. Revenus à la raison, au moins pour l’un d’entre eux face à l’inflexibilité du guide de la République. Qui peut croire en ce film, mal produit ? Dont le prologue s’éternise, C.Estrosi le sourire cireux, les cheveux impeccablement teins qui ressasse les éléments de langage sur le démocratisme. Ces mêmes éléments recyclés par Y. Calvi, toujours en pointe dans son soutien à N. Sarkozy. Tel un séide du Figaro en transit sur la télévision publique déversant sa logorrhée antisociale, vaillamment juché sur sa déontologie journalistique.

Les insignifiants

B. Thibault lui, sauve son scalp, laissant au traître habituel (son alter égo François) le rôle du traître. Lui conserve sa niche contestataire. La CGT rangée au rayon du marketing télévisuel, remisée aujourd’hui en syndicat acteur du spectacle pitoyable de la débandade sociale. Tout ceci serait aussi insignifiant que ces acteurs s’il n’y avait pas des Hommes sacrifiés. Trois semaines de luttes exténuantes physiquement et nerveusement, de sacrifices sur les salaires, purgés en seize secondes. Le dévouement d’une partie des salariés soldé à l’encan du journalisme d’état, et de la basse œuvre spectaculaire du dialogue social. Qui aura les mots pour expliquer ce dialogue aux lycéens fraîchement entrés en lutte, au quinquagénaire devant son brasero dont une dizaine de journées payées sont parties en fumée.

Après avoir synchronisé toutes les attentions pendant une petite heure, apprêté le public au climax du spectacle, L. Parisot porte l’estocade aux représentants syndicaux. F. Chérèque acquiesce d’un mouvement névrotique des cils, statufié par la méduse. B. Thibault fixe le lointain, penaud. La France décroche un dialogue social sur l’emploi des jeunes et des seniors avec celle qui prétendait dans une fulguration existentialiste “La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”. Que va bien pouvoir proposer le MEDEF, alors qu’il n’a rien cédé sur les retraites ? Sur quelles bases autres que libérales F. Chérèque pense-t-il pouvoir dialoguer ? Un nouveau tour de piste pour discuter de ce qui a pu être sauvé de la précédente négociation. Un joli coup de poker bien orchestré par Y. Calvi pour le compte du gouvernement. Rideau.

*Cette phrase issue de l’opuscule de V. Despentes qui a trait au féminisme peut sembler incongrue. Pourtant cette owni de la littérature contemporaine s’intéresse aussi à la domination, au viol, au libéralisme économique,…

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 27 octobre 2010 12:51

    Yves Calvi (de son vrai nom Yves Krettky) n’est pas de qu’il y a de mieux dans le monde médiatique.


    • pastori 27 octobre 2010 13:02

      on a vu un médef satisfait et triomphant. sans même chercher à en connaitre le motif, tous ceux qui n’en font pas partie (du médef et de son monde) ont du souci à se faire.


      par définition.

      • romaeterna romaeterna 27 octobre 2010 13:53

        J’ai regardé cette émission 10 minutes et j’ai zappé car je me suis rendu compte qu’ils allaient tous faire assaut de politesse, de compréhension l’un de l’autre et que nous allions assister à un spectacle triste et navrant !

        L’histire ne dois pas nous faire oublier que mai68 (bien ou mal) s’est fait grâce à un débordement des syndicats.
        Carpette song !


        • cathy30 cathy30 27 octobre 2010 14:01

          bonjour volgelsong
          oui c’est l’estocade après 3 semaines de conflit.
          Ce soir faites comme eux, meprisez les, ne regardez pas l’intervention de talonnette.


          • jaja jaja 27 octobre 2010 14:05

            Laissez les baver... Le plus important c’est d’aller demain aux manifs organisées partout en France :

            Liste horaires et lieux :

            http://www.npa2009.org/content/toutes-et-tous-dans-la-rue-demain-jeudi-28-octobre


          • Fergus Fergus 27 octobre 2010 15:53

            Oui, Jaja, il faut massivement descendre dans la rue. Et si ce n’est pas pour les retraites, ce sera pour dénoncer avec force les dérives barbouzardes que le pouvoir sarkozyste engendre : après le vol d’un ordinateur au journaliste du quotiidien Le Monde en charge de l’affaire Woerth-Bettencourt,e et un autre vol d’ordinateur au journal Le Point dans le bureau du journaliste lui aussi en charge de cette affaire, voilà que 2 autres ordinateurs et un disque externe viennent d’être dérobés dans les locaux du site Médiapart.

            Trop, c’est trop ! Tous dans la rue !!!


          • ichris31 27 octobre 2010 16:14

            Tout est à nous, rien n’est à eux, tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé
            partage des richesses, partage du temps de travail ou sinon ca va péter

            tous à la manif demain, il faut leur montrer à ces vendus qu’on continue la lutte sans eux.
            je suis sidérée de voir ce chereque, droit dans ses pompes, pactiser avec le diable.
            La honte sur eux


          • dupont dupont 27 octobre 2010 14:14

            Votons Gauche en 2012, paraît qu’elle reviendra à la situation antérieure. Allez, on y croit !...


            • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 14:45

              je crois que tu rêves, la gauche entierement acquise aux idées néolibérales est soulagée de ne pas avoir à se salir les mains , et comme elle n’est pas revenue sur les réformes Juppé et Fillon , elle entérinera la reforme conformémement aux voeux de DSK , du Bilderberg , de la trilatérale des agences de notation et des des banques !


            • Martin D 27 octobre 2010 15:51

              à le chat,

              pour moi, la gauche c’est pas le PS !
              le ps pour moi c’est le centre-gauche ou gauche-libéral mais pas la gauche, la vraie...


            • dupont dupont 27 octobre 2010 17:27

              Euh, sur ce coup là, je plaisantais.


            • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 21:03

              @martin D

              oui , mais 5% , ça fera jamais une majorité ! tant que vous reporterez servilement vos votes sur les candidats PS au second tour , celui ci prétendra incarner la gauche !


            • kéké02360 31 octobre 2010 10:45

              @ dupont la joie

              Tu plaisantes j’espère !!!!

              Le PS est un parti de droite c’est pas la peine de tourner autour du pot pour masquer la complicité des partis dits << de gauche >> qui lui ont toujours servis la soupe !!!

              alors arrêtes de te palucher avec la main gôche, même les gnous n’y croient plus à ce genre de connerie  smiley


            • iris 27 octobre 2010 14:39

              la cfdt est t elle le bon syndicat pour défendre le peuple des travailleurs et chomeurs ??


              • lemouton lemouton 28 octobre 2010 15:40

                Retour en 2003, et revoir la collabo de la cfdt avec raffarin... Chassez le naturel ... smiley


              • kéké02360 31 octobre 2010 10:51

                @ iris j’ai l’oeil

                La CFDT a toujours été un bon syndicat pour négocier la longueur de la corde pour nous pendre et signer des chérèques en blanc !

                le surnom de Chérèque n’est-il pas Nota Bénêt !! :->


              • Login Login 27 octobre 2010 14:44

                  Agir pour la restauration de la démocratie. Tout le reste n’est que perte de temps,

                • Login Login 27 octobre 2010 15:04

                  Et si les talents des auteurs de AV étaient mis à contribution pour conduire l’action...

                  Première règle : Maîtriser l’agenda. Pour cela, se donner un projet : Rétablir le démocratie.

                  Deuxième règle : Choisir son terrain. Ne considérer l’actualité que sous l’angle du déni de démocratie.

                  Troisième règle : Engager les hommes pas les partis. Il ne s’agit pas de débattre mais de rétablir les conditions du débat. Le débat fera le reste.


                  • Nestor 27 octobre 2010 21:21

                    Salut Login !

                    Plus je te lis, plus je trouve que tu assures !

                    Respect !


                  • kéké02360 31 octobre 2010 10:59

                    @ login

                    Suis d’accord sur les 3 premières règles ( à compléter ) et partant ,

                    Voyons les objectifs communs au plus grand nombre .

                    Ouvrons une page VI ème République sur AV construisons -en la charte et compilons -y nos objectifs , les moyens pour y parvenir , nos stratégies de luttes , suivra qui veut ............

                     smiley


                  • Dionysos Dionysos 27 octobre 2010 15:11

                    Ce débat fût une tartuferie de premier ordre :
                     
                    Un ministre incompétent sur le dossier (remis en place par la représentante du MEDEF, quelle gageure !), d’ailleurs n’est-il pas légitime de se demander si cette incompétence n’est pas notoire, au vue de ses dernières injonctions faites à PSA et Renault de ne plus passer aucunes commandes à Molex et du triste état de notre industrie ?

                    Une représentante du MEDEF décomplexée, tombant le masque en se glorifiant d’être la marraine de la réforme.

                    Deux responsables syndicaux contre la retraite affichant une union de façade.

                    Et enfin, car il ne faut surtout pas l’oublier (Ah ! P. Bourdieu) l’inénarrable P. Calvi...

                    Il est à souhaiter que cette lunette médiatique qu’est la télévision se dissolve de plus en plus dans les mediums informatiques, pour le meilleur et pour le pire !


                    • MICHEL GERMAIN SO ! 27 octobre 2010 15:20

                      « ...il faut savoir arrêter une grève... » M.Thorez 11 juin 1936...quand la grève devient une fête tous les pouvoirs tremblent...« Accords de Grenelle Mai 68 »...il faut dissoudre le peuple. Vite. Tu vois pas qu’il oublie de rentrer sur son canapé !? Ou d’allumer sa TV, ou de monter sur ses skis ? l’horreur.


                      • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 15:41

                        Dans cette émission, le ponpon de la ringardise pour , mille fois hélas , la représentante du mouvement lycéen !

                        Confondante de conformisme et de conservatisme , effrayant a seulement 17 ans !!

                        Elle récite par coeur l’argumentaire de la gôche , notament le sempiternel «  les emplois que les vieux ne veulent pas libérer , ce sont des emplois en moins pour les jeunes »
                        ..une des idées les plus fausses et les plus ancrée à gauche ..

                        Elle réclame , parlant de l’emploi des jeunes ..des emplois publiques !

                        consternant de nullité, plus la petit leçon au passage de maturité au ministre, pour faire comme ci ! 

                        comment être vielle à 17 ans ..... 


                        • 65beve 65beve 27 octobre 2010 16:37

                          Lokerino,

                          Madame Parisot a bien enseigné la pensée unique à l’UMP :
                           Les emplois libérés par les retraités ne sont pas récupérés par les demandeurs d’emploi jeunes ou vieux.
                           Et de nous sortir l’exemple du passage aux 35 heures et de l’abaissement de l’âge de départ à la retraite de 65 à 60 ans qui n’auraient pas fait baisser le chômage....
                          Calvi s’en léchait les babines.
                          La lycéenne Thibaud et Chérèque n’ont pas relevé l’énormité de cette bêtise.
                          Nombre de chômeurs il y a 10 ans ; et aujourd’hui ?
                          700000 départs par ans ne seraient donc pas remplacés ? ça voudrait dire qu’au bout de 10 ans c’est 7000000 de postes qui seraient supprimés ? On rêve !
                          Je suis l’unique exemple d’un retraité ayant été remplacé après un départ à 60 ans ?

                          La vérité, c’est que le Medef a profité des 35 heures pour dégraisser un max pour le plus grand bénéfice de la productivité.

                          En conclusion et pour lutter contre le chômage,
                          -suppression de la détaxe des heures sup.
                          -maintien de la retraite à 60ans.

                          Je termine en affirmant que la nullité et le conformisme n’étaient certainement pas du côté de cette jeune fille que j’ai trouvée très moderne et tout à fait hors de la pensée unique à laquelle vous avez fait allégeance.

                          cdlt
                          bv

                          -retraite à 60 ans
                          -taxation des produits made in hors CEE pour financer le social.


                        • Redj Redj 27 octobre 2010 17:04

                          Lokerino, le chantre de la pensée unique qui se fout de la tronche d’une petite lycéenne !! Quel courage !! On en redemande !!!


                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:22

                          la petite lycéenne en questionr vient eprésenter sa formation !
                          le moins qu’elle peut attendre d’une prestation publique , c’est des commentaires élogieux ou pas !

                          le pire serait l’indifférence !
                          si elle ne veut pas s’exposer , elle ne prendrait pas ces responsabilités !!
                          Maintenant je « m’en prends » qu’a l’icône apparue dans cette émission et uniquement à son « discours »
                           Je ne l’a connais pas personnellement et par consequence pas fait d’autre commentaire.


                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:25

                          redj

                          quand a la pensée unique .. sur ce forum effectivement elle est forte et je me félicite de ne pas en faire parti !!

                          65bve
                          200% d’accord avec votre deuxième propo
                          Je suis pour la Tva sociale.


                        • iris 27 octobre 2010 15:46

                          VITE écoutons mélenchon ou eva joly !!


                          • ltrobat ltrobat 27 octobre 2010 15:58

                            Après avoir mené un mouvement contre un projet visant à reculer l’âge de la retraite à 62 ans, Chérèque prend la mai de Parisot pour négocier « sur l’emploi des seniors », soit les conditions qui permettront aux travailleurs les plus âgés de rester au boulot jusqu’à 62 ans !
                            S’il y a encore des bourriques prêts à rester syndiqués à la CFDT, c’est à se les prendre et se les mordre !!


                            • ltrobat ltrobat 27 octobre 2010 15:58

                              Après avoir mené un mouvement contre un projet visant à reculer l’âge de la retraite à 62 ans, Chérèque prend la main de Parisot pour négocier « sur l’emploi des seniors », soit les conditions qui permettront aux travailleurs les plus âgés de rester au boulot jusqu’à 62 ans !
                              S’il y a encore des bourriques prêts à rester syndiqués à la CFDT, c’est à se les prendre et se les mordre !!


                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 octobre 2010 16:01

                                on a là une belle association de malfaiteurs... le medef a l’idée, le journaleux la diffuse, le syndicaliste la fait accepter aux victimes ! Pourris et fier de l’être, c’est pas la honte qui les étouffe...


                                • cmoy patou 27 octobre 2010 16:07

                                  La mise en scène était grotesque et les acteurs pas mieux, ça ne vaut même pas un film de série B.

                                  Comme disait feu mon père la politique c’est bon pour ceux qui en vivent et qui en ont fait leur bizness nous autres les gueux c’est ferme ta gueu.. et baisse ton froc.

                                  Décidément ce n’est pas encore l’heure du grand soir et je risque d’en rater le RDV.

                                  • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 16:19

                                    La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”.

                                    Parisot ne semble pas avoir compris que toute l’histoire de l’homme n’est qu’une recherche perpétuelle de la sécurité et un rejet de la précarité. Ne pas avoir compris cela et prétendre à diriger est assez pathétique.

                                    A moins qu’elle n’ait eu un grand chagrin d’amour à ce moment là ou qu’elle se soit enfin rendu compte de sa finitude.

                                    Pourquoi sinon vivre en hordes ? Créer des cités entourées de murailles ? Entretenir des armées ? Se donner des chefs ? Limiter leurs pouvoirs ? Inventer la Sécu ?


                                    • Salade75 27 octobre 2010 20:33

                                      Il me semble qu’elle ne l’a au contraire que trop bien compris ! Et encore plus son corollaire qui est que la précarité amène la soumission.
                                      C’est la soumission des peuples qui a toujours permis à des castes ultraminoritaires de dominer le monde.
                                      Pendant quelques années, « à l’Ouest », les peuples ont eu une période de baisse de la précarité, ce qui leur a permis de réfléchir et de réver au bien être pour tous.
                                      Les années 65/75, avec leur cortège de guerres impopulaires, de luttes sociales victorieuses, d’émancipation des peuples, ... ont montré aux dirigeants le danger que cette baisse de la précarité leur faisait courir.
                                      ... et depuis, petit à petit, quelle que soit la couleur du gouvernement, ils ont totalement inversé la tendance.
                                      Et ça marche bien pour eux !


                                    • sisyphe sisyphe 27 octobre 2010 16:38

                                      Tous les petits valets aux ordres du pouvoir peuvent jouir dans leur froc ; la medefisation de la France poursuit sa marche triomphale ; avec quelques menus hochets pour amuser la galerie..


                                      Putain, mais c’est quand l’insurrection, la vraie, pour balayer tous ces traîtres, ces collabos, ces séides serviles, ces affameurs lustrés, ces fantoches de l’oppression ? 

                                      • Eric Kaminski 27 octobre 2010 16:49

                                        Restons mobilisés ! Jetez un œil sur ce blog pour une vision plus large du problème et des contre propositions innovantes et réalistes : http://ekaminski.blog.lemonde.fr/


                                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:09

                                          Chereque , le moins mauvais des syndicalistes français ..

                                          mais vous ne pouvez pas comprendre !!

                                          Autre bon moment , truculent, lorsque l’ami Chereque ( il en a ic des « mais »i) dénonce la cogestion CGT pouvoir public du port de Marseille et l’absence de liberté syndical

                                          Thibaut ne bronchait pas , laissant passer avec indifférence (on le comprend ) cette terrible et lamentable et scandaleuse et ignoble et inacceptable et indécente et MORTELLE exception française...


                                          • la_gata la_gata 27 octobre 2010 17:30

                                            nous descendrons encore demain ... au moins moi ... j’imagine que Jaja aussi et fergus , entre autres , les gens n’ont pas besoin des syndicats et moins encore des thibault et chereque pour aller manifster..


                                          • Yohan Yohan 27 octobre 2010 19:28

                                            Erreur Calmos, Momo a d’autres chats à fouetter, qui préfère s’occuper des US que des affaires intérieures. Laissons les Sisyphe, Jaja s’exciter tous seuls. Il n’y aura pas de grand soir, la grève est terminée et ils ont perdu la partie come prévu.
                                            Je parie qu’en ce moment, les grévistes tentent de négocier le paiement des jours de grève, les faux culs. Dans quelques jours, tout le monde aura repris le chemin du boulot, surtout en voyant leur bulletin de paie. 


                                          • ZEN ZEN 27 octobre 2010 19:44

                                            L’Elysée vous remercie pour votre soutien


                                          • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 21:06

                                            salut Cousin ,
                                            tu as déjà oublié ? la sénilité te gagne !  smiley 
                                            Momo est un patron , il a fait son outing l’autre jour ! il a autre chose à faire qu’à défiler avec les gueux !


                                          • Nestor 27 octobre 2010 21:38

                                            Salut !

                                            Moi Calmos avec la crinière qu’il a je dirai qu’il ressemble plus à un Lion qu’à un chat !


                                          • Blue boy Blue boy 27 octobre 2010 22:48

                                            Te réjouis pas trop vite...


                                          • Blue boy Blue boy 27 octobre 2010 22:49

                                            message bien évidemment destiné à calmos...


                                          • BOBW BOBW 29 octobre 2010 11:38

                                            @Yohan : Le « petit grand chef pyromane »ou Pyrrus l’expansionniste , votre gourou, comme des autruches qui se bouchent yeux et oreilles, vous vous réjouissez bien facilement.
                                             Comme vos amis de l’UMP,vous n’avez pas encore compris que pour une  pré-campagne électorale, c’est un véritable suicide politique de susciter tant de frustations, d’amertume chez un trés grand nombre de citoyens lésés , avec une impopularité estimée actuellement de 65 à 70 % (sans parler ce que les dirigeants vont décider pour la Sécurité Sociale... ni de fort probables scandales nouveaux.)
                                            À Bientôt  !  http://spartakoid.no-ip.org/


                                          • paul 27 octobre 2010 17:39

                                            La beaufitude devient de plus en plus visible chez Calvi .

                                            Faux naïf qui repose 3 fois lourdement la même question,c’est bien lui qui avait découvert en 2008 l’existence du Bildeberg .Pourtant, il est entouré « d’experts ».
                                            Ce gardien médiatique de l’ordre libéral, animateur multimédia - Fr5, Fr2, F.inter, RTL - se fait
                                            l’avocat du bon sens, version café du commerce.
                                            Les SMS sont un simulacre d’émission participative avec les téléspectateurs, qui évite surtout les
                                            questions pièges ou dérangeantes .
                                            Quant à ses experts et spécialistes très régulièrement invités -E.Cohen,A.Sfeir,C.Barbier (et sa pensée Ikéa),Cayrol,Reynié,R.Jacquard (tête chercheuse d’Al Caïda), ect..ils ne nous apprennent rien qu’on ne sache déjà : c’est un recyclage insidieux de la parole gouvernementale .
                                            C dans l’air ,émission de la chaine publique ( ?) Fr. 5,est produite par une société privée dans
                                            les studios du groupe Lagardère .L’équité de l’émission est très contestable en tout point .


                                            • paul 27 octobre 2010 17:50

                                              Pardon d’être un peu sorti du sujet précis sur l’émission du 25/10 « Mots croisés », mais je crois
                                              bien que Calvi fait un peu partout même émission , comme le titre excellemment Vogelsong :
                                              l’enterrement théâtral du mouvement social .


                                              • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:53

                                                sur que question gabegie dépense publique pour le service public au service du plus archaïque du militantisme , c’est là bas si j’y suis !!

                                                j’adore cette émission de Mermet !!
                                                 
                                                d’ailleurs , ce vieux feignant sympathique se contente de faire quelques commentaires et laisse défiler des dizaines et des dizaines de témoignages tous plus pittoresques les uns que les autre !
                                                J’ai a chaque fois l’impression de faire un voyage dans jurassic parck !

                                                tout y est ! très distrayant !


                                                • Blue boy Blue boy 27 octobre 2010 22:45

                                                  « archaïque’ » « jurassic park » : tout dépend de quel point de vue on se place... en tous cas, toi tu as bien digéré l’intox distillé depuis si longtemps par tes maîtres, tu sais, ceux qui prônent le si désirable « nouvel ordre mondial »... bizarre que tu aies encore du temps de cerveau disponible pour écouter Mermet...


                                                • LOKERINO LOKERINO 28 octobre 2010 06:42

                                                  Et toi , tu es sur de ne pas avoir de maitre ? tu te sens libre malgré les dogmes ? Alors pourquoi sortir toujours les mêmes clichés ?


                                                • Lutin Lutin 28 octobre 2010 07:34

                                                  Je suis assez d’accord avec votre vision de cette émission, qui comporte tout de même quelques sujets très bien traités, celui sur les subprimes notamment. Par contre en enlevant les messages, les rediffusions et les jours de grève ça fait pas lourd comme contenu sur l’année

                                                  Mais il est vrai que le défilé des messages me fait penser à une Cour des Miracles des Illusions Perdues, et cette façon d’idolâtrer Chomsky, ça fait un peu secte et son gourou. Et cette hypocrisie qui consiste à utiliser l’euphémisme « Renseignements Généreux » pour ce qui serait considéré comme une délation par les mêmes si ça venait du « côté obscur » me fait sourire mais aussi réfléchir au côté dogmatique de l’émission.....

                                                  Je me méfie de tout ce qui est exagéré, de gauche comme de droite


                                                • pigripi pigripi 27 octobre 2010 18:05

                                                  C dans l’air a vécu. C dans l’air est la plus ringarde des émissions débats d’actualités.

                                                  Un animateur dont toutes les interventions sont entendues, consensuelles et politiquement correctes.
                                                  Des experts, tous mâles et blancs, que l’on voit, revoit, entend, réentend à longueur d’années sur tous les plateaux.
                                                  Des personnalités grata dont tout auditeur connait par coeur la langue de bois.

                                                  Le problème est qu’on n’a pas grand chose d’autre à se mettre sous les yeux question débats d’actualité.
                                                  Heureusement, il y a Internet et la radio....encore smiley


                                                  • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 21:11

                                                    faudrait que Yves Calvi invite Kitamissa ( Maxim) et Castor pour causer avec Sisyphe et Morice !
                                                    là , ça serait plus sport qu’avec Christophe Barbier et sa langue de bois !  smiley


                                                  • tvargentine.com lerma 27 octobre 2010 18:51

                                                    Permettez moi de constater que quand on fait la grève on ne quitte pas la rue pour aller en vacances ,comme tous ces fonctionnaires ou étudiants si revendicatif pour défendre des privilèges corporatistes

                                                    Oui,il n’y aura personne dans les manifs demain ! et ce sont eux les fossoyeurs qui ont tué un mouvement social uniquement par intérêt particulier : les vacances de la Toussaint

                                                    http://www.tvargentine.com
                                                     


                                                    • jaja jaja 27 octobre 2010 23:34

                                                      Lerma ce soir avec l’Interpro du 92 on a encore bloqué les camions de Coliposte à Gennevilliers empêchant la tournée de se faire normalement.

                                                      Ouvriers de la Snecma, fonctionnaires de la Poste, étudiants de Nanterre, entre autres étaient présents...

                                                      Votre tissu d’âneries est loin d’être vérité.


                                                    • cmoy patou 27 octobre 2010 19:09

                                                      @lerma,


                                                      Commentaire pas très sérieux .

                                                      Croyez vous vraiment que ce soient les mêmes personnes qui manifestent et celles qui partent en congés, ?

                                                      La plupart de ceux qui ont fait la grève et qui vont avoir leurs salaires d’amputés ne vont pas aller en congés a crédit !!!!



                                                      • pastori 27 octobre 2010 19:14

                                                        demain on sera là et autant de fois qu’il le faudra.


                                                        • cimonie raoul 27 octobre 2010 19:40

                                                          Superbe ! Bravo pour cet effort de style !
                                                          Rien à redire sur l’analyse du spectacle qui se joue en ce moment. Je suppose qu’ils vont se retrouver ce soir, place de la concorde au siège de l’automobile club de france...
                                                          +++


                                                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 octobre 2010 21:38

                                                            Vous avez tous remarqué, j’espère, que les journaleux et le Medef sont d’accord sur l’essentiel. Les Français sont « des cons mais nous, nous avons raison. Comme lors du référendum sur la constitution européenne.


                                                            • Nestor 27 octobre 2010 22:01

                                                              En fait j’avais pas trop envie de me répéter donc je colle ce que j’ai dit hier soir vers la même heure !

                                                              "Je crois qu’après le constat des trois ans que l’on peut faire sur ce gouvernement il est tant de se faire une raison. Ce gouvernement passe toujours en force, il vient une fois de plus de le démontrer avec la réforme des retraites. Le peuple n’a aucun audimat aux oreilles de ces dirigeants-là, il ne sert à rien d’écrire, comme il ne sert à rien de manifester pacifiquement, on peut contester son mécontentement ou autres pendant des heures, cela ne sert plus à rien !

                                                              Ces dirigeants-là ont éloigné le peuple du gouvernement, ont détruit toutes formes d’espoirs par la contestation pacifique, le peuple se sent de plus en plus soumis, de plus en plus désespéré, voir de plus en plus ridiculisé, mais jusqu’à quand ?

                                                              Je crois que l’heure de la contestation pacifiste est passée, elle n’a eu malheureusement jusqu’à lors aucun audimat donc aucun poids !

                                                              Je crois que d’ici peu ces poids quotidiennement déversés par ce gouvernement sur le dos de ce peuple vont être cassés !

                                                              Comme on le dit, on en paie un jour les poids cassés, ceux-là risquent d’être cher !"

                                                              Bon voilà, ça se trouve je le redirais demain soir ... qui sait ? 

                                                              En tout cas moi je me suis fait une raison et je crois pas que j’en changerais de sitôt !

                                                              ΩΨΣ


                                                              • wesson wesson 27 octobre 2010 22:18

                                                                Bonsoir l’auteur,
                                                                finalement, cette réforme aura réussi un tour de force assez impressionnant : elle a mis pas mal de Français d’accord sur ce qu’ils veulent, et qui ils doivent cibler pour l’avoir. Et aussi, elle a fait tomber bien des masques :

                                                                Le masque des syndicats tout d’abord : satisfait d’une miette

                                                                Le masque du gouvernement : en envoyant ses flics de la bac jouer les casseurs

                                                                Le masque des médias et de leur servilité : ça fait maintenant 1 mois qu’il disent tous les jours que la grève s’essouffle.

                                                                Le masque des sociaux-démocrates (c à dire du PS) : d’accord sur l’essentiel de la réforme

                                                                Et sans oublier le masque de la menace terroriste : entre le super tuyau de l’algérienne terroriste à la tour eiffel, et aujourd’hui l’inévitable Ben Laden que l’on nous ressort de la naphtaline

                                                                La vrai victoire populaire de ce mouvement, c’est d’avoir totalement re-légitimé le combat du capitalisme. Lorsque il y a seulement 2 ans vous parliez de « lutte des classes », on vous regardait comme un spécimen évadé de son bocal. Maintenant, au vu de la régression sociale qui s’annonce tout le monde comprends parfaitement de quoi on parle.

                                                                Le très grand gagnant de cette réforme est M. Melenchon, dont le comportement a été exemplaire dans ce mouvement. Et cerise sur le gâteau, ce mec là a des choses très intéressantes à dire, dès lors qu’on lui offre des conditions convenables pour développer ses idées.

                                                                Certes il est probable que à moins d’une insurrection de grande ampleur le gouvernement ne reculera pas, ce qui lui permettra d’afficher une victoire sur le peuple, mais même si les gens de droite sont ataviquement contre les manifestations, il n’en étaient pas plus pour cette réforme qui aura donc rassemblé un large consensus contre elle.


                                                                • Blue boy Blue boy 27 octobre 2010 22:29

                                                                  Tiens, allez donc voir ces chouettes photos pour vous donner du cœur au ventre... smiley

                                                                  http://www.boston.com/bigpicture/2010/10/france_on_strike.html?camp=localsearch:on:twit:rtbutton


                                                                  • moebius 27 octobre 2010 22:41

                                                                    Descendons tous dans la rue demain pour applaudir ce gouvernement qui a su se montrer si extraordinairement ferme qu’on va s’en doute en redemander en 2012,vive les CRS vive les casseurs, vive les manifestants, les syndicat,les partis politiques vive tout les acteurs, vive tout les figurants et tout les techniciens pour cette magnifique coproduction en 3 D avec banderolles. Ayons une pensée émue pour le néo pétainisme avé l’accen qui nous aquitté et surtout à l’approche du vote du budget de la sécu applaudissons nos si nombreux centenaires pour leur magnifique performance. 


                                                                    • moebius 27 octobre 2010 22:47

                                                                      le roi est nu et ils le sait. il n’a plus aucune pudeur et il ne prendra plus la peine de nous mentir. Il n’a plus d’arguments, nous non plus. Nous n’avons plus que des insultes. L’état c’est la merde


                                                                      • grangeoisi grangeoisi 27 octobre 2010 23:20

                                                                        De profundis, les morpions en bus ! Fin de la récréation ! Circulez ya plus rien à voir !


                                                                        • Scribouille 28 octobre 2010 01:56

                                                                          Mais non ! Arrêtons de pleurer sur la trahison des syndicats, on est habitués... Et surtout, cessons de croire que « les syndicats » ne se résument qu’à leurs secrétaires généraux, qui ne sont que des individus et en tant que tels faillibles, des hommes politiques qui jouent leur pièce sur l’échiquier du pouvoir. 

                                                                          Cessons enfin de nous laisser représenter et prenons la parole, enfin, en notre nom ! 
                                                                          Syndiquons-nous, oui, mais au-delà des obédiences de clochers : tous dehors demain, et crions-le très fort, au pluriel cette fois parce qu’ils le valent bien tous autant qu’ils sont, ces soi-disant élus du peuple qui tous savent nous soutirer nos bulletins de vote en nous promettant un sucre d’orge si on est bien soumis à la sagesse de leur parole : « Mais cassez-vous donc, pôv’ cons » ! Laissez-nous enfin décider de notre sort, de notre vie ! Et rendez-nous ce qui nous appartient ! La France est un pays riche, d’une richesse que nous avons créée par notre travail et notre savoir-faire, mais cette richesse s’expatrie au fur et à mesure vers les coffres suisses ou les paradis fiscaux. 

                                                                          TOUS DEHORS DEMAIN !!!

                                                                          • drlapiano 28 octobre 2010 07:38

                                                                            L’idée que toute cette agitation brouillonne va s’arrêter sans succès aucun a quelque chose de jubilatoire ...

                                                                            Non la connerie violente ne triomphe pas toujours.

                                                                            Les parole initiale d’Aubry acceptant (avant de dire le contraire) le principe d’un recul de l’âge de la retraite montrait à l’évidence que ce combat était un mauvais combat.
                                                                            Elle a encore prouvée combien elle est un politicien détestable puisqu’elle n’hésite pas à agir ( comme pour les 35h ) à l’encontre de ses convictions.

                                                                            En attendant des gogos de gauche ( qui rèvent d’anticapitalisme) sont le bec dans l’eau ... tant mieux bien sur, mais combien d’aigreur répandue inutilement ...


                                                                            • ThierryCH 28 octobre 2010 09:57

                                                                              @ 65beve

                                                                              Vous avez dit plus haut : « taxation des produits made in hors CEE pour financer le social ».

                                                                              Entièrement d’accord avec vous.

                                                                              Dites moi alors, pourquoi ceux qui aujourd’hui s’opposent comme vous à cette réforme, ont-ils flingué cette idée en 2007 ?


                                                                              • Dzan 28 octobre 2010 10:47

                                                                                N’oubliez pas que tout ces guignols ont votés cette reforme et nous mettent profond, dans la
                                                                                sans oublier l’obtu de l’elysée !

                                                                                Élie Aboud ; UMP ; Hérault —
                                                                                Bernard Accoyer ; UMP ; Haute-Savoie —
                                                                                Manuel Aeschlimann ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Yves Albarello ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Alfred Almont ; UMP ; Martinique —
                                                                                Nicole Ameline ; UMP ; Calvados —
                                                                                Jean-Paul Anciaux ; UMP ; Saône-et-Loire —
                                                                                Edwige Antier ; UMP ; Paris —
                                                                                Jean Auclair ; UMP ; Creuse —
                                                                                Martine Aurillac ; UMP ; Paris —
                                                                                Pierre-Christophe Baguet ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Patrick Balkany ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Jean Bardet ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Brigitte Barèges ; UMP ; Tarn-et-Garonne —
                                                                                Sylvia Bassot ; UMP ; Orne —
                                                                                Patrick Beaudouin ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Jean-Claude Beaulieu ; UMP ; Charente-Maritime —
                                                                                Jacques Alain Bénisti ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Jean-Louis Bernard ; UMP ; Loiret —
                                                                                Marc Bernier ; UMP ; Mayenne —
                                                                                Xavier Bertrand ; UMP ; Aisne —
                                                                                Jean-Yves Besselat ; UMP ; Seine-Maritime —
                                                                                Gabriel Biancheri ; UMP ; Drôme —
                                                                                Jérôme Bignon ; UMP ; Somme —
                                                                                Jean-Marie Binetruy ; UMP ; Doubs —
                                                                                Claude Birraux ; UMP ; Haute-Savoie —
                                                                                Étienne Blanc ; UMP ; Ain —
                                                                                Émile Blessig ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Roland Blum ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Claude Bodin ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Philippe Boënnec ; UMP ; Loire-Atlantique —
                                                                                Marcel Bonnot ; UMP ; Doubs —
                                                                                Jean-Yves Bony ; UMP ; Cantal —
                                                                                Jean-Claude Bouchet ; UMP ; Vaucluse —
                                                                                Gilles Bourdouleix ; UMP ; Maine-et-Loire —
                                                                                Bruno Bourg-Broc ; UMP ; Marne —
                                                                                Chantal Bourragué ; UMP ; Gironde —
                                                                                Michel Bouvard ; UMP ; Savoie —
                                                                                Loïc Bouvard ; UMP ; Morbihan —
                                                                                Valérie Boyer ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Françoise Branget ; UMP ; Doubs —
                                                                                Xavier Breton ; UMP ; Ain —
                                                                                Françoise Briand ; UMP ; Essonne —
                                                                                Philippe Briand ; UMP ; Indre-et-Loire —
                                                                                Bernard Brochand ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Chantal Brunel ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Michel Buillard ; UMP ; Polynésie Française —
                                                                                Yves Bur ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Dominique Caillaud ; UMP ; Vendée —
                                                                                Patrice Calméjane ; UMP ; Seine-Saint-Denis —
                                                                                François Calvet ; UMP ; Pyrénées-Orientales —
                                                                                Bernard Carayon ; UMP ; Tarn —
                                                                                Olivier Carré ; UMP ; Loiret —
                                                                                Gilles Carrez ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Joëlle Ceccaldi-Raynaud ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Yves Censi ; UMP ; Aveyron —
                                                                                Jérôme Chartier ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Gérard Cherpion ; UMP ; Vosges —
                                                                                Jean-François Chossy ; UMP ; Loire —
                                                                                Jean-Louis Christ ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Dino Cinieri ; UMP ; Loire —
                                                                                Éric Ciotti ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Pascal Clément ; UMP ; Loire —
                                                                                Philippe Cochet ; UMP ; Rhône —
                                                                                Georges Colombier ; UMP ; Isère —
                                                                                Geneviève Colot ; UMP ; Essonne —
                                                                                Jean-François Copé ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                François Cornut-Gentille ; UMP ; Haute-Marne —
                                                                                Louis Cosyns ; UMP ; Cher —
                                                                                René Couanau ; UMP ; Ille-et-Vilaine —
                                                                                Édouard Courtial ; UMP ; Oise —
                                                                                Jean-Yves Cousin ; UMP ; Calvados —
                                                                                Alain Cousin ; UMP ; Manche —
                                                                                Jean-Michel Couve ; UMP ; Var —
                                                                                Gilles d’Ettore ; UMP ; Hérault —
                                                                                Marie-Christine Dalloz ; UMP ; Jura —
                                                                                Olivier Dassault ; UMP ; Oise —
                                                                                Laure de La Raudière ; UMP ; Eure-et-Loir —
                                                                                Charles de La Verpillière ; UMP ; Ain —
                                                                                Françoise de Panafieu ; UMP ; Paris —
                                                                                Camille de Rocca Serra ; UMP ; Corse-du-Sud —
                                                                                Françoise de Salvador ; UMP ; Essonne —
                                                                                Bernard Debré ; UMP ; Paris —
                                                                                Jean-Pierre Decool ; UMP ; Nord —
                                                                                Bernard Deflesselles ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Lucien Degauchy ; UMP ; Oise —
                                                                                Rémi Delatte ; UMP ; Côte-d’Or —
                                                                                Richard Dell’Agnola ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Sophie Delong ; UMP ; Haute-Marne —
                                                                                Yves Deniaud ; UMP ; Orne —
                                                                                Bernard Depierre ; UMP ; Côte-d’Or —
                                                                                Vincent Descoeur ; UMP ; Cantal —
                                                                                Nicolas Dhuicq ; UMP ; Aube —
                                                                                Éric Diard ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Michel Diefenbacher ; UMP ; Lot-et-Garonne —
                                                                                Jacques Domergue ; UMP ; Hérault —
                                                                                Jean-Pierre Door ; UMP ; Loiret —
                                                                                Dominique Dord ; UMP ; Savoie —
                                                                                David Douillet ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Marianne Dubois ; UMP ; Loiret —
                                                                                Cécile Dumoulin ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Jean-Pierre Dupont ; UMP ; Corrèze —
                                                                                Daniel Fasquelle ; UMP ; Pas-de-Calais —
                                                                                Yannick Favennec ; UMP ; Mayenne —
                                                                                Jean-Michel Ferrand ; UMP ; Vaucluse —
                                                                                Alain Ferry ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Daniel Fidelin ; UMP ; Seine-Maritime —
                                                                                André Flajolet ; UMP ; Pas-de-Calais —
                                                                                Jean-Claude Flory ; UMP ; Ardèche —
                                                                                Nicolas Forissier ; UMP ; Indre —
                                                                                Marie-Louise Fort ; UMP ; Yonne —
                                                                                Jean-Michel Fourgous ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Marc Francina ; UMP ; Haute-Savoie —
                                                                                Pierre Frogier ; UMP ; Nouvelle-Calédonie —
                                                                                Yves Fromion ; UMP ; Cher —
                                                                                Cécile Gallez ; UMP ; Nord —
                                                                                Sauveur Gandolfi-Scheit ; UMP ; Haute-Corse —
                                                                                Jean-Paul Garraud ; UMP ; Gironde —
                                                                                Claude Gatignol ; UMP ; Manche —
                                                                                Gérard Gaudron ; UMP ; Seine-Saint-Denis —
                                                                                Jean-Jacques Gaultier ; UMP ; Vosges —
                                                                                Hervé Gaymard ; UMP ; Savoie —
                                                                                Guy Geoffroy ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Bernard Gérard ; UMP ; Nord —
                                                                                Alain Gest ; UMP ; Somme —
                                                                                Franck Gilard ; UMP ; Eure —
                                                                                Georges Ginesta ; UMP ; Var —
                                                                                Charles-Ange Ginesy ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Jean-Pierre Giran ; UMP ; Var —
                                                                                Louis Giscard d’Estaing ; UMP ; Puy-de-Dôme —
                                                                                Claude Goasguen ; UMP ; Paris —
                                                                                François-Michel Gonnot ; UMP ; Oise —
                                                                                Didier Gonzales ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Jean-Pierre Gorges ; UMP ; Eure-et-Loir —
                                                                                Philippe Gosselin ; UMP ; Manche —
                                                                                Philippe Goujon ; UMP ; Paris —
                                                                                François Goulard ; UMP ; Morbihan —
                                                                                Michel Grall ; UMP ; Morbihan —
                                                                                Jean-Pierre Grand ; UMP ; Hérault —
                                                                                Claude Greff ; UMP ; Indre-et-Loire —
                                                                                Jean Grenet ; UMP ; Pyrénées-Atlantiques —
                                                                                Anne Grommerch ; UMP ; Moselle —
                                                                                François Grosdidier ; UMP ; Moselle —
                                                                                Jacques Grosperrin ; UMP ; Doubs —
                                                                                Arlette Grosskost ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Serge Grouard ; UMP ; Loiret —
                                                                                Louis Guédon ; UMP ; Vendée —
                                                                                Françoise Guégot ; UMP ; Seine-Maritime —
                                                                                Jean-Claude Guibal ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Jean-Jacques Guillet ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Christophe Guilloteau ; UMP ; Rhône —
                                                                                Gérard Hamel ; UMP ; Eure-et-Loir —
                                                                                Michel Havard ; UMP ; Rhône —
                                                                                Michel Heinrich ; UMP ; Vosges —
                                                                                Laurent Hénart ; UMP ; Meurthe-et-Moselle —
                                                                                Michel Herbillon ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Antoine Herth ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Françoise Hostalier ; UMP ; Nord —
                                                                                Philippe Houillon ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Jacques Houssin ; UMP ; Nord —
                                                                                Guénhaël Huet ; UMP ; Manche —
                                                                                Sébastien Huyghe ; UMP ; Nord —
                                                                                Jacqueline Irles ; UMP ; Pyrénées-Orientales —
                                                                                Christian Jacob ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Denis Jacquat ; UMP ; Moselle —
                                                                                Paul Jeanneteau ; UMP ; Maine-et-Loire —
                                                                                Yves Jégo ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Maryse Joissains-Masini ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Marc Joulaud ; UMP ; Sarthe —
                                                                                Alain Joyandet ; UMP ; Haute-Saône —
                                                                                Didier Julia ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Christian Kert ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Jacques Kossowski ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Patrick Labaune ; UMP ; Drôme —
                                                                                Fabienne Labrette-Ménager ; UMP ; Sarthe —
                                                                                Marc Laffineur ; UMP ; Maine-et-Loire —
                                                                                Jacques Lamblin ; UMP ; Meurthe-et-Moselle —
                                                                                Jean-François Lamour ; UMP ; Paris —
                                                                                Marguerite Lamour ; UMP ; Finistère —
                                                                                Pierre Lang ; UMP ; Moselle —
                                                                                Pierre Lasbordes ; UMP ; Essonne —
                                                                                Thierry Lazaro ; UMP ; Nord —
                                                                                Marc Le Fur ; UMP ; Côtes-d’Armor —
                                                                                Jacques Le Guen ; UMP ; Finistère —
                                                                                Dominique Le Mèner ; UMP ; Sarthe —
                                                                                Jacques Le Nay ; UMP ; Morbihan —
                                                                                Robert Lecou ; UMP ; Hérault —
                                                                                Jean-Marc Lefranc ; UMP ; Calvados —
                                                                                Guy Lefrand ; UMP ; Eure —
                                                                                Michel Lejeune ; UMP ; Seine-Maritime —
                                                                                Jean-Claude Lenoir ; UMP ; Orne —
                                                                                Jean-Louis Léonard ; UMP ; Charente-Maritime —
                                                                                Jean Leonetti ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Pierre Lequiller ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Céleste Lett ; UMP ; Moselle —
                                                                                Geneviève Levy ; UMP ; Var —
                                                                                Michel Lezeau ; UMP ; Indre-et-Loire —
                                                                                François Loos ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Gérard Lorgeoux ; UMP ; Morbihan —
                                                                                Gabrielle Louis-Carabin ; UMP ; Guadeloupe —
                                                                                Lionnel Luca ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Daniel Mach ; UMP ; Pyrénées-Orientales —
                                                                                Guy Malherbe ; UMP ; Essonne —
                                                                                Richard Mallié ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Jean-François Mancel ; UMP ; Oise —
                                                                                Alain Marc ; UMP ; Aveyron —
                                                                                Jean-Pierre Marcon ; UMP ; Haute-Loire —
                                                                                Thierry Mariani ; UMP ; Vaucluse —
                                                                                Christine Marin ; UMP ; Nord —
                                                                                Hervé Mariton ; UMP ; Drôme —
                                                                                Muriel Marland-Militello ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Franck Marlin ; UMP ; Essonne —
                                                                                Philippe Armand Martin ; UMP ; Marne —
                                                                                Patrice Martin-Lalande ; UMP ; Loir-et-Cher —
                                                                                Henriette Martinez ; UMP ; Hautes-Alpes —
                                                                                Alain Marty ; UMP ; Moselle —
                                                                                Jean-Claude Mathis ; UMP ; Aube —
                                                                                Jean-Philippe Maurer ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Pierre Méhaignerie ; UMP ; Ille-et-Vilaine —
                                                                                Christian Ménard ; UMP ; Finistère —
                                                                                Gérard Menuel ; UMP ; Aube —
                                                                                Damien Meslot ; UMP ; Territoire-de-Belfort —
                                                                                Philippe Meunier ; UMP ; Rhône —
                                                                                Jean-Claude Mignon ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Marie-Anne Montchamp ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Pierre Morange ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Pierre Morel-A-L’Huissier ; UMP ; Lozère —
                                                                                Philippe Morenvillier ; UMP ; Meurthe-et-Moselle —
                                                                                Jean-Marie Morisset ; UMP ; Deux-Sèvres —
                                                                                Georges Mothron ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Étienne Mourrut ; UMP ; Gard —
                                                                                Alain Moyne-Bressand ; UMP ; Isère —
                                                                                Renaud Muselier ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Jacques Myard ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Jean-Marc Nesme ; UMP ; Saône-et-Loire —
                                                                                Jean-Pierre Nicolas ; UMP ; Eure —
                                                                                Yves Nicolin ; UMP ; Loire —
                                                                                Patrick Ollier ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Bertrand Pancher ; UMP ; Meuse —
                                                                                Yanick Paternotte ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Christian Patria ; UMP ; Oise —
                                                                                Béatrice Pavy ; UMP ; Sarthe —
                                                                                Jacques Pélissard ; UMP ; Jura —
                                                                                Dominique Perben ; UMP ; Rhône —
                                                                                Bernard Perrut ; UMP ; Rhône —
                                                                                Étienne Pinte ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Michel Piron ; UMP ; Maine-et-Loire —
                                                                                Henri Plagnol ; UMP ; Val-de-Marne —
                                                                                Serge Poignant ; UMP ; Loire-Atlantique —
                                                                                Bérengère Poletti ; UMP ; Ardennes —
                                                                                Axel Poniatowski ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                Josette Pons ; UMP ; Var —
                                                                                Daniel Poulou ; UMP ; Pyrénées-Atlantiques —
                                                                                Sophie Primas ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Christophe Priou ; UMP ; Loire-Atlantique —
                                                                                Jean Proriol ; UMP ; Haute-Loire —
                                                                                Didier Quentin ; UMP ; Charente-Maritime —
                                                                                Michel Raison ; UMP ; Haute-Saône —
                                                                                Éric Raoult ; UMP ; Seine-Saint-Denis —
                                                                                Frédéric Reiss ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Jean-Luc Reitzer ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Jacques Remiller ; UMP ; Isère —
                                                                                Bernard Reynès ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Franck Reynier ; UMP ; Drôme —
                                                                                Arnaud Richard ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Franck Riester ; UMP ; Seine-et-Marne —
                                                                                Jean Roatta ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Didier Robert ; UMP ; Réunion —
                                                                                Arnaud Robinet ; UMP ; Marne —
                                                                                Marie-Josée Roig ; UMP ; Vaucluse —
                                                                                Jean-Marie Rolland ; UMP ; Yonne —
                                                                                Valérie Rosso-Debord ; UMP ; Meurthe-et-Moselle —
                                                                                Jean-Marc Roubaud ; UMP ; Gard —
                                                                                Max Roustan ; UMP ; Gard —
                                                                                Martial Saddier ; UMP ; Haute-Savoie —
                                                                                Francis Saint-Léger ; UMP ; Lozère —
                                                                                Bruno Sandras ; UMP ; Polynésie Française —
                                                                                François Scellier ; UMP ; Val-d’Oise —
                                                                                André Schneider ; UMP ; Bas-Rhin —
                                                                                Jean-Pierre Schosteck ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Jean-Marie Sermier ; UMP ; Jura —
                                                                                Georges Siffredi ; UMP ; Hauts-de-Seine —
                                                                                Fernand Siré ; UMP ; Pyrénées-Orientales —
                                                                                Jean-Pierre Soisson ; UMP ; Yonne —
                                                                                Michel Sordi ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Daniel Spagnou ; UMP ; Alpes-de-Haute-Provence —
                                                                                Éric Straumann ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Alain Suguenot ; UMP ; Côte-d’Or —
                                                                                Michèle Tabarot ; UMP ; Alpes-Maritimes —
                                                                                Lionel Tardy ; UMP ; Haute-Savoie —
                                                                                Jean-Charles Taugourdeau ; UMP ; Maine-et-Loire —
                                                                                Guy Teissier ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Michel Terrot ; UMP ; Rhône —
                                                                                Jean-Claude Thomas ; UMP ; Marne —
                                                                                Dominique Tian ; UMP ; Bouches-du-Rhône —
                                                                                Jean Tiberi ; UMP ; Paris —
                                                                                Alfred Trassy-Paillogues ; UMP ; Seine-Maritime —
                                                                                Jean Ueberschlag ; UMP ; Haut-Rhin —
                                                                                Yves Vandewalle ; UMP ; Yvelines —
                                                                                Christian Vanneste ; UMP ; Nord —
                                                                                François Vannson ; UMP ; Vosges —
                                                                                Isabelle Vasseur ; UMP ; Aisne —
                                                                                Catherine Vautrin ; UMP ; Marne —
                                                                                Patrice Verchère ; UMP ; Rhône —
                                                                                Jean-Sébastien Vialatte ; UMP ; Var —
                                                                                René-Paul Victoria ; UMP ; Réunion —
                                                                                Philippe Vitel ; UMP ; Var —
                                                                                Gérard Voisin ; UMP ; Saône-et-Loire —
                                                                                Michel Voisin ; UMP ; Ain —
                                                                                Jean-Luc Warsmann ; UMP ; Ardennes —
                                                                                André Wojciechowski ; UMP ; Moselle —
                                                                                Gaël Yanno ; UMP ; Nouvelle-Calédonie —
                                                                                Marie-Jo Zimmermann ; UMP ; Moselle —
                                                                                Michel Zumkeller ; UMP ; Territoire-de-Belfort —
                                                                                Jean-Pierre Abelin ; NC ; Vienne —
                                                                                Thierry Benoit ; NC ; Ille-et-Vilaine —
                                                                                Christian Blanc ; NC ; Yvelines —
                                                                                Hervé de Charette ; NC ; Maine-et-Loire —
                                                                                Charles de Courson ; NC ; Marne —
                                                                                Stéphane Demilly ; NC ; Somme —
                                                                                Jean Dionis du Séjour ; NC ; Lot-et-Garonne —
                                                                                Raymond Durand ; NC ; Rhône —
                                                                                Philippe Folliot ; NC ; Tarn —
                                                                                Francis Hillmeyer ; NC ; Haut-Rhin —
                                                                                Michel Hunault ; NC ; Loire-Atlantique —
                                                                                Olivier Jardé ; NC ; Somme —
                                                                                Yvan Lachaud ; NC ; Gard —
                                                                                Jean-Christophe Lagarde ; NC ; Seine-Saint-Denis —
                                                                                Maurice Leroy ; NC ; Loir-et-Cher —
                                                                                Claude Leteurtre ; NC ; Calvados —
                                                                                Nicolas Perruchot ; NC ; Loir-et-Cher —
                                                                                Jean-Luc Préel ; NC ; Vendée —
                                                                                François Rochebloine ; NC ; Loire —
                                                                                Rudy Salles ; NC ; Alpes-Maritimes —
                                                                                André Santini ; NC ; Hauts-de-Seine —
                                                                                François Sauvadet ; NC ; Côte-d’Or —
                                                                                Marc Vampa ; NC ; Eure —
                                                                                Francis Vercamer ; NC ; Nord —
                                                                                Philippe Vigier ; NC ; Eure-et-Loir —
                                                                                Abdoulatifou Aly ; NI ; Mayotte —
                                                                                François Bayrou ; NI ; Pyrénées-Atlantiques —
                                                                                Véronique Besse ; NI ; Vendée —
                                                                                Nicolas Dupont-Aignan ; NI ; Essonne —
                                                                                Daniel Garrigue ; NI ; Dordogne —
                                                                                Jean Lassalle ; NI ; Pyrénées-Atlantiques —
                                                                                Dominique Souchet ; NI ; Vendée —
                                                                                François-Xavier Villain ; NI ; Nord —

                                                                                Source Rue 89

                                                                                Vous remarquerez que Dupont Aignan qui joue les vierges effarouchées devant la politique de Grincheux a joint son vote à cette bandes de malfaisants, dont plusieurs ont eu affaire à la justice.

                                                                                Remember en 2012 !


                                                                                • lagabe 31 octobre 2010 09:32

                                                                                  merci de me rappeler pour qui voter :)


                                                                                • stephanie stephanie 31 octobre 2010 16:42


                                                                                  Faut pas oublier Bayrou !


                                                                                • stephanie stephanie 1er novembre 2010 13:44



                                                                                  APRES VERIFICATIONS :

                                                                                  ont voté NON :
                                                                                  - François Bayrou,
                                                                                  - et Nicolas Dupont-Aignant !

                                                                                  pour contrôle :

                                                                                  http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0601.asp


                                                                                • jtombeur jtombeur 28 octobre 2010 11:10

                                                                                  Ne dites plus :
                                                                                  Chérèque
                                                                                  Mais dites :
                                                                                  Cherche chèque

                                                                                  http://www.come4news.com/woerthgate-2012-plus,-le-slogan-des-mafieux-511847

                                                                                  Voyez qui finance Vigeo, dont Notat avait viré la fondatrice pour prendre sa place.
                                                                                  C’est édifiant.
                                                                                  Notamment France Télécom (ses suicidés, ses tentatives d’auto-destruction...).
                                                                                  Après que Parisot ait dicté à Chérèque le texte de Raymond Soubie et de Sarkozy, il s’est engouffré, tout sourire, dans une limousine avec chauffeur (fournie par qui ? Delanoë ?).


                                                                                  • lemouton lemouton 28 octobre 2010 15:50

                                                                                    Pour la CFDT.. Remember 2003 Chereque copain avec Raffarin.. Chassez le naturel, il.. etc.. smiley


                                                                                    • lemouton lemouton 28 octobre 2010 15:54

                                                                                      Quand à Calvi, je me souviens d’un débat Dati - Montebourg, ou en fait madame Dati a fait ce qu’elle a voulu, polluant tout le temps de réponse de Montebourg..

                                                                                      Bon c’est vrai qu’avec un Mélenchon ou Besancenot, elle en aurait pris plein la g*****..  smiley
                                                                                      mais Calvi —> abonné absent, .. ah non.. abonné complaisant..  smiley


                                                                                      • Eskarbille 31 octobre 2010 07:34

                                                                                        Chereque va où va le vent, donc, objectif 6 millions dans la rue le 6 novembre, et Chereque ne pourra pas trahir.


                                                                                        • bonnes idées 31 octobre 2010 11:58

                                                                                          Yves Calvi, quel calvaire avec son barbier. Il est tout pâle le Christophe et c’est normal car la politique politicienne ça constipe.
                                                                                          Medef/syndicats même combat : entuber les peuples. C’est un pari sot ?
                                                                                          Les politicards au placard ! Mais où sont les nouvelles générations de politiciens avec leurs idées novatrices ? AIE ! les vieux ne veulent pas vous faire entrer dans la cour des grands. AAAAH !
                                                                                          Vous vous trompez de chaine et c’est seulement sur TF1 que sont les vrais infos. COCORICÔÔÔÔÔ


                                                                                          • laugae laugae 1er novembre 2010 00:28

                                                                                            C’était effectivement une pièce de théâtre consternante !

                                                                                            Je pense même que l’ensemble de ses acteurs est allé bouffé au « dîner du siècle » qui se déroule en toute disrétion chaque dernier mercredi du mois. Ils sont tous là, faisant semblant de s’étriper pendant de longues minutes (sauf pour la lycénne bien sûr) mais au final .....« bon ben voilà on a fini là, on va bouffer où les gars ? »

                                                                                            Quelle honte de « débat » comme tout les pseudos débats qu’on nous fait ingurgiter de force et où tout est programmé par avance. 

                                                                                            A chaque d’émission, le pouvoir politico-médiatique nous assène toujours la même rengaine : « Voilà françaises, français, vous comprenez donc bien qu’il n’y a aucun autre moyen que de vous serrez encore et toujours la ceinture et qu’il est interdit de toucher au capital ? Oui ? C’est bien, allez vous coucher maintenant ..... »

                                                                                            Nous les salariés qui perdont des journées de grève, avec des salaires médiocres tout justes suffisants pour faire des courses dans les hards-discounts, qui exprimont notre mécontentement à devoir travailler et cotiser encore plus longtemps sans que le capital daigne être solidaire, sommes trahis par des pantins sensés représenter le peuple. 

                                                                                            J’ai l’impréssion de revivre le déroulement de la campagne du référendum pour la constitution europééne de 2005. Souvenez-vous : les élites étaient pour, le peuple contre.
                                                                                            Le peuple a dit non malgré le matraquage politico-médiatique pour le oui.

                                                                                            Conclusion : ok les gars, vous êtes donc des débiles et on va faire comme si vous aviez dit oui ! Traité de lisbonne adopté, avec le soutien bien sûr de N Sarkosy, en décembre 2007 ou comment s’assoir sur la volonté du peuple !

                                                                                            Messieurs les puissants, méfiez -vous : à force de prendre des coups, le peuple deviendra incontrôlable et rien, pas même des représentants syndicaux bienveillants ni des politicars à la solde de la finance et des journalistes serviles ne pourra l’arrêter dans sa colère.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès