Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’enterrement théâtral du mouvement social chez Yves Calvi

L’enterrement théâtral du mouvement social chez Yves Calvi

  • Petit spectacle télévisuel à usage propagandiste

“D’où cette proposition simple : allez tous vous faire enculer, avec votre condescendance à notre endroit, vos singeries de force garantie par le collectif, de protection ponctuelle ou vos manipulations de victimes…”* V. Despentes – King Kong Théorie – 2006

C’est une page d’histoire qui s’écrit, puis qui se tourne. Devant les yeux abêtis de ceux qui la regardent et qui l’ont faite. En octobre 2010, tout conspire à la seule issue raisonnable à la protestation qui secoue l’hexagone. Celle que le cercle de la raison auto-proclamé a décidé, quoi qu’il arrive, d’imposer. Le laminoir de la vérité, exigence sommitale qui nécessite une mise en spectacle. C’est une page d’histoire qui s’est écrite et qui se tourne. Une histoire circulaire où les mêmes plastronnes ivres de leur puissance, les mêmes trahissent pour une pitoyable aumône. Enfin, les mêmes donnent le change et perdent leurs frocs.

Seize secondes de bonheur

La lumière crue d’un plateau de télévision a pu révéler, l’espace fugitif d’une image l’incarnation même de la veulerie. Tout se passe comme si se nouait devant les yeux du monde l’histoire d’un mouvement social et la sortie par le haut de tous ses acteurs. Le spectacle politique en cette soirée du 25 octobre 2010 a pu dévoiler la théâtralisation de la soumission aux puissants. Y. Calvi journaliste d’accointance gouvernementale sautille frénétiquement sur son siège. Il a dénoué le conflit sur la “réforme des retraites”. In extremis à la fin d’un plateau, il obtient ce que trois semaines d’efforts populaires n’ont pas réussi à extirper. Dans l’interstice laissé frivolement par le publiciste majordome, L. Parisot conclut en seize secondes un accord de négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors avec F. Chérèque. Tout le reste alors devient superfétatoire. Deux heures de débats pour seize secondes. Seize secondes impromptues. La fameuse négociation que tout le monde attend soutirée par la marraine du projet de réforme au parrain des reculades sur les acquis sociaux.

Un théâtre de marionnettes

Qui va croire à cette grossière mise en scène ? Ce jeu de marionnettistes dont les cordes sont visibles depuis les boulevards de la capitale qui mènent à l’Élysée. Mais tout se passe comme si la grâce finalement saisissait les acteurs du conflit. Revenus à la raison, au moins pour l’un d’entre eux face à l’inflexibilité du guide de la République. Qui peut croire en ce film, mal produit ? Dont le prologue s’éternise, C.Estrosi le sourire cireux, les cheveux impeccablement teins qui ressasse les éléments de langage sur le démocratisme. Ces mêmes éléments recyclés par Y. Calvi, toujours en pointe dans son soutien à N. Sarkozy. Tel un séide du Figaro en transit sur la télévision publique déversant sa logorrhée antisociale, vaillamment juché sur sa déontologie journalistique.

Les insignifiants

B. Thibault lui, sauve son scalp, laissant au traître habituel (son alter égo François) le rôle du traître. Lui conserve sa niche contestataire. La CGT rangée au rayon du marketing télévisuel, remisée aujourd’hui en syndicat acteur du spectacle pitoyable de la débandade sociale. Tout ceci serait aussi insignifiant que ces acteurs s’il n’y avait pas des Hommes sacrifiés. Trois semaines de luttes exténuantes physiquement et nerveusement, de sacrifices sur les salaires, purgés en seize secondes. Le dévouement d’une partie des salariés soldé à l’encan du journalisme d’état, et de la basse œuvre spectaculaire du dialogue social. Qui aura les mots pour expliquer ce dialogue aux lycéens fraîchement entrés en lutte, au quinquagénaire devant son brasero dont une dizaine de journées payées sont parties en fumée.

Après avoir synchronisé toutes les attentions pendant une petite heure, apprêté le public au climax du spectacle, L. Parisot porte l’estocade aux représentants syndicaux. F. Chérèque acquiesce d’un mouvement névrotique des cils, statufié par la méduse. B. Thibault fixe le lointain, penaud. La France décroche un dialogue social sur l’emploi des jeunes et des seniors avec celle qui prétendait dans une fulguration existentialiste “La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”. Que va bien pouvoir proposer le MEDEF, alors qu’il n’a rien cédé sur les retraites ? Sur quelles bases autres que libérales F. Chérèque pense-t-il pouvoir dialoguer ? Un nouveau tour de piste pour discuter de ce qui a pu être sauvé de la précédente négociation. Un joli coup de poker bien orchestré par Y. Calvi pour le compte du gouvernement. Rideau.

*Cette phrase issue de l’opuscule de V. Despentes qui a trait au féminisme peut sembler incongrue. Pourtant cette owni de la littérature contemporaine s’intéresse aussi à la domination, au viol, au libéralisme économique,…

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 27 octobre 2010 12:51

    Yves Calvi (de son vrai nom Yves Krettky) n’est pas de qu’il y a de mieux dans le monde médiatique.


    • pastori 27 octobre 2010 13:02

      on a vu un médef satisfait et triomphant. sans même chercher à en connaitre le motif, tous ceux qui n’en font pas partie (du médef et de son monde) ont du souci à se faire.


      par définition.

      • romaeterna romaeterna 27 octobre 2010 13:53

        J’ai regardé cette émission 10 minutes et j’ai zappé car je me suis rendu compte qu’ils allaient tous faire assaut de politesse, de compréhension l’un de l’autre et que nous allions assister à un spectacle triste et navrant !

        L’histire ne dois pas nous faire oublier que mai68 (bien ou mal) s’est fait grâce à un débordement des syndicats.
        Carpette song !


        • cathy30 cathy30 27 octobre 2010 14:01

          bonjour volgelsong
          oui c’est l’estocade après 3 semaines de conflit.
          Ce soir faites comme eux, meprisez les, ne regardez pas l’intervention de talonnette.


          • jaja jaja 27 octobre 2010 14:05

            Laissez les baver... Le plus important c’est d’aller demain aux manifs organisées partout en France :

            Liste horaires et lieux :

            http://www.npa2009.org/content/toutes-et-tous-dans-la-rue-demain-jeudi-28-octobre


          • Fergus Fergus 27 octobre 2010 15:53

            Oui, Jaja, il faut massivement descendre dans la rue. Et si ce n’est pas pour les retraites, ce sera pour dénoncer avec force les dérives barbouzardes que le pouvoir sarkozyste engendre : après le vol d’un ordinateur au journaliste du quotiidien Le Monde en charge de l’affaire Woerth-Bettencourt,e et un autre vol d’ordinateur au journal Le Point dans le bureau du journaliste lui aussi en charge de cette affaire, voilà que 2 autres ordinateurs et un disque externe viennent d’être dérobés dans les locaux du site Médiapart.

            Trop, c’est trop ! Tous dans la rue !!!


          • ichris31 27 octobre 2010 16:14

            Tout est à nous, rien n’est à eux, tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé
            partage des richesses, partage du temps de travail ou sinon ca va péter

            tous à la manif demain, il faut leur montrer à ces vendus qu’on continue la lutte sans eux.
            je suis sidérée de voir ce chereque, droit dans ses pompes, pactiser avec le diable.
            La honte sur eux


          • dupont dupont 27 octobre 2010 14:14

            Votons Gauche en 2012, paraît qu’elle reviendra à la situation antérieure. Allez, on y croit !...


            • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 14:45

              je crois que tu rêves, la gauche entierement acquise aux idées néolibérales est soulagée de ne pas avoir à se salir les mains , et comme elle n’est pas revenue sur les réformes Juppé et Fillon , elle entérinera la reforme conformémement aux voeux de DSK , du Bilderberg , de la trilatérale des agences de notation et des des banques !


            • Martin D 27 octobre 2010 15:51

              à le chat,

              pour moi, la gauche c’est pas le PS !
              le ps pour moi c’est le centre-gauche ou gauche-libéral mais pas la gauche, la vraie...


            • dupont dupont 27 octobre 2010 17:27

              Euh, sur ce coup là, je plaisantais.


            • LE CHAT LE CHAT 27 octobre 2010 21:03

              @martin D

              oui , mais 5% , ça fera jamais une majorité ! tant que vous reporterez servilement vos votes sur les candidats PS au second tour , celui ci prétendra incarner la gauche !


            • kéké02360 31 octobre 2010 10:45

              @ dupont la joie

              Tu plaisantes j’espère !!!!

              Le PS est un parti de droite c’est pas la peine de tourner autour du pot pour masquer la complicité des partis dits << de gauche >> qui lui ont toujours servis la soupe !!!

              alors arrêtes de te palucher avec la main gôche, même les gnous n’y croient plus à ce genre de connerie  smiley


            • iris 27 octobre 2010 14:39

              la cfdt est t elle le bon syndicat pour défendre le peuple des travailleurs et chomeurs ??


              • lemouton lemouton 28 octobre 2010 15:40

                Retour en 2003, et revoir la collabo de la cfdt avec raffarin... Chassez le naturel ... smiley


              • kéké02360 31 octobre 2010 10:51

                @ iris j’ai l’oeil

                La CFDT a toujours été un bon syndicat pour négocier la longueur de la corde pour nous pendre et signer des chérèques en blanc !

                le surnom de Chérèque n’est-il pas Nota Bénêt !! :->


              • Login Login 27 octobre 2010 14:44

                  Agir pour la restauration de la démocratie. Tout le reste n’est que perte de temps,

                • Login Login 27 octobre 2010 15:04

                  Et si les talents des auteurs de AV étaient mis à contribution pour conduire l’action...

                  Première règle : Maîtriser l’agenda. Pour cela, se donner un projet : Rétablir le démocratie.

                  Deuxième règle : Choisir son terrain. Ne considérer l’actualité que sous l’angle du déni de démocratie.

                  Troisième règle : Engager les hommes pas les partis. Il ne s’agit pas de débattre mais de rétablir les conditions du débat. Le débat fera le reste.


                  • Lemaïsjekiff Nestor 27 octobre 2010 21:21

                    Salut Login !

                    Plus je te lis, plus je trouve que tu assures !

                    Respect !


                  • kéké02360 31 octobre 2010 10:59

                    @ login

                    Suis d’accord sur les 3 premières règles ( à compléter ) et partant ,

                    Voyons les objectifs communs au plus grand nombre .

                    Ouvrons une page VI ème République sur AV construisons -en la charte et compilons -y nos objectifs , les moyens pour y parvenir , nos stratégies de luttes , suivra qui veut ............

                     smiley


                  • Dionysos Dionysos 27 octobre 2010 15:11

                    Ce débat fût une tartuferie de premier ordre :
                     
                    Un ministre incompétent sur le dossier (remis en place par la représentante du MEDEF, quelle gageure !), d’ailleurs n’est-il pas légitime de se demander si cette incompétence n’est pas notoire, au vue de ses dernières injonctions faites à PSA et Renault de ne plus passer aucunes commandes à Molex et du triste état de notre industrie ?

                    Une représentante du MEDEF décomplexée, tombant le masque en se glorifiant d’être la marraine de la réforme.

                    Deux responsables syndicaux contre la retraite affichant une union de façade.

                    Et enfin, car il ne faut surtout pas l’oublier (Ah ! P. Bourdieu) l’inénarrable P. Calvi...

                    Il est à souhaiter que cette lunette médiatique qu’est la télévision se dissolve de plus en plus dans les mediums informatiques, pour le meilleur et pour le pire !


                    • MICHEL GERMAIN SO ! 27 octobre 2010 15:20

                      « ...il faut savoir arrêter une grève... » M.Thorez 11 juin 1936...quand la grève devient une fête tous les pouvoirs tremblent...« Accords de Grenelle Mai 68 »...il faut dissoudre le peuple. Vite. Tu vois pas qu’il oublie de rentrer sur son canapé !? Ou d’allumer sa TV, ou de monter sur ses skis ? l’horreur.


                      • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 15:41

                        Dans cette émission, le ponpon de la ringardise pour , mille fois hélas , la représentante du mouvement lycéen !

                        Confondante de conformisme et de conservatisme , effrayant a seulement 17 ans !!

                        Elle récite par coeur l’argumentaire de la gôche , notament le sempiternel «  les emplois que les vieux ne veulent pas libérer , ce sont des emplois en moins pour les jeunes »
                        ..une des idées les plus fausses et les plus ancrée à gauche ..

                        Elle réclame , parlant de l’emploi des jeunes ..des emplois publiques !

                        consternant de nullité, plus la petit leçon au passage de maturité au ministre, pour faire comme ci ! 

                        comment être vielle à 17 ans ..... 


                        • 65beve 27 octobre 2010 16:37

                          Lokerino,

                          Madame Parisot a bien enseigné la pensée unique à l’UMP :
                           Les emplois libérés par les retraités ne sont pas récupérés par les demandeurs d’emploi jeunes ou vieux.
                           Et de nous sortir l’exemple du passage aux 35 heures et de l’abaissement de l’âge de départ à la retraite de 65 à 60 ans qui n’auraient pas fait baisser le chômage....
                          Calvi s’en léchait les babines.
                          La lycéenne Thibaud et Chérèque n’ont pas relevé l’énormité de cette bêtise.
                          Nombre de chômeurs il y a 10 ans ; et aujourd’hui ?
                          700000 départs par ans ne seraient donc pas remplacés ? ça voudrait dire qu’au bout de 10 ans c’est 7000000 de postes qui seraient supprimés ? On rêve !
                          Je suis l’unique exemple d’un retraité ayant été remplacé après un départ à 60 ans ?

                          La vérité, c’est que le Medef a profité des 35 heures pour dégraisser un max pour le plus grand bénéfice de la productivité.

                          En conclusion et pour lutter contre le chômage,
                          -suppression de la détaxe des heures sup.
                          -maintien de la retraite à 60ans.

                          Je termine en affirmant que la nullité et le conformisme n’étaient certainement pas du côté de cette jeune fille que j’ai trouvée très moderne et tout à fait hors de la pensée unique à laquelle vous avez fait allégeance.

                          cdlt
                          bv

                          -retraite à 60 ans
                          -taxation des produits made in hors CEE pour financer le social.


                        • Redj Redj 27 octobre 2010 17:04

                          Lokerino, le chantre de la pensée unique qui se fout de la tronche d’une petite lycéenne !! Quel courage !! On en redemande !!!


                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:22

                          la petite lycéenne en questionr vient eprésenter sa formation !
                          le moins qu’elle peut attendre d’une prestation publique , c’est des commentaires élogieux ou pas !

                          le pire serait l’indifférence !
                          si elle ne veut pas s’exposer , elle ne prendrait pas ces responsabilités !!
                          Maintenant je « m’en prends » qu’a l’icône apparue dans cette émission et uniquement à son « discours »
                           Je ne l’a connais pas personnellement et par consequence pas fait d’autre commentaire.


                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:25

                          redj

                          quand a la pensée unique .. sur ce forum effectivement elle est forte et je me félicite de ne pas en faire parti !!

                          65bve
                          200% d’accord avec votre deuxième propo
                          Je suis pour la Tva sociale.


                        • iris 27 octobre 2010 15:46

                          VITE écoutons mélenchon ou eva joly !!


                          • ltrobat ltrobat 27 octobre 2010 15:58

                            Après avoir mené un mouvement contre un projet visant à reculer l’âge de la retraite à 62 ans, Chérèque prend la mai de Parisot pour négocier « sur l’emploi des seniors », soit les conditions qui permettront aux travailleurs les plus âgés de rester au boulot jusqu’à 62 ans !
                            S’il y a encore des bourriques prêts à rester syndiqués à la CFDT, c’est à se les prendre et se les mordre !!


                            • ltrobat ltrobat 27 octobre 2010 15:58

                              Après avoir mené un mouvement contre un projet visant à reculer l’âge de la retraite à 62 ans, Chérèque prend la main de Parisot pour négocier « sur l’emploi des seniors », soit les conditions qui permettront aux travailleurs les plus âgés de rester au boulot jusqu’à 62 ans !
                              S’il y a encore des bourriques prêts à rester syndiqués à la CFDT, c’est à se les prendre et se les mordre !!


                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 octobre 2010 16:01

                                on a là une belle association de malfaiteurs... le medef a l’idée, le journaleux la diffuse, le syndicaliste la fait accepter aux victimes ! Pourris et fier de l’être, c’est pas la honte qui les étouffe...


                                • cmoy patou 27 octobre 2010 16:07

                                  La mise en scène était grotesque et les acteurs pas mieux, ça ne vaut même pas un film de série B.

                                  Comme disait feu mon père la politique c’est bon pour ceux qui en vivent et qui en ont fait leur bizness nous autres les gueux c’est ferme ta gueu.. et baisse ton froc.

                                  Décidément ce n’est pas encore l’heure du grand soir et je risque d’en rater le RDV.

                                  • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 16:19

                                    La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?”.

                                    Parisot ne semble pas avoir compris que toute l’histoire de l’homme n’est qu’une recherche perpétuelle de la sécurité et un rejet de la précarité. Ne pas avoir compris cela et prétendre à diriger est assez pathétique.

                                    A moins qu’elle n’ait eu un grand chagrin d’amour à ce moment là ou qu’elle se soit enfin rendu compte de sa finitude.

                                    Pourquoi sinon vivre en hordes ? Créer des cités entourées de murailles ? Entretenir des armées ? Se donner des chefs ? Limiter leurs pouvoirs ? Inventer la Sécu ?


                                    • Salade75 27 octobre 2010 20:33

                                      Il me semble qu’elle ne l’a au contraire que trop bien compris ! Et encore plus son corollaire qui est que la précarité amène la soumission.
                                      C’est la soumission des peuples qui a toujours permis à des castes ultraminoritaires de dominer le monde.
                                      Pendant quelques années, « à l’Ouest », les peuples ont eu une période de baisse de la précarité, ce qui leur a permis de réfléchir et de réver au bien être pour tous.
                                      Les années 65/75, avec leur cortège de guerres impopulaires, de luttes sociales victorieuses, d’émancipation des peuples, ... ont montré aux dirigeants le danger que cette baisse de la précarité leur faisait courir.
                                      ... et depuis, petit à petit, quelle que soit la couleur du gouvernement, ils ont totalement inversé la tendance.
                                      Et ça marche bien pour eux !


                                    • sisyphe sisyphe 27 octobre 2010 16:38

                                      Tous les petits valets aux ordres du pouvoir peuvent jouir dans leur froc ; la medefisation de la France poursuit sa marche triomphale ; avec quelques menus hochets pour amuser la galerie..


                                      Putain, mais c’est quand l’insurrection, la vraie, pour balayer tous ces traîtres, ces collabos, ces séides serviles, ces affameurs lustrés, ces fantoches de l’oppression ? 

                                      • Eric Kaminski 27 octobre 2010 16:49

                                        Restons mobilisés ! Jetez un œil sur ce blog pour une vision plus large du problème et des contre propositions innovantes et réalistes : http://ekaminski.blog.lemonde.fr/


                                        • LOKERINO LOKERINO 27 octobre 2010 17:09

                                          Chereque , le moins mauvais des syndicalistes français ..

                                          mais vous ne pouvez pas comprendre !!

                                          Autre bon moment , truculent, lorsque l’ami Chereque ( il en a ic des « mais »i) dénonce la cogestion CGT pouvoir public du port de Marseille et l’absence de liberté syndical

                                          Thibaut ne bronchait pas , laissant passer avec indifférence (on le comprend ) cette terrible et lamentable et scandaleuse et ignoble et inacceptable et indécente et MORTELLE exception française...


                                          • la_gata la_gata 27 octobre 2010 17:30

                                            nous descendrons encore demain ... au moins moi ... j’imagine que Jaja aussi et fergus , entre autres , les gens n’ont pas besoin des syndicats et moins encore des thibault et chereque pour aller manifster..


                                          • Yohan Yohan 27 octobre 2010 19:28

                                            Erreur Calmos, Momo a d’autres chats à fouetter, qui préfère s’occuper des US que des affaires intérieures. Laissons les Sisyphe, Jaja s’exciter tous seuls. Il n’y aura pas de grand soir, la grève est terminée et ils ont perdu la partie come prévu.
                                            Je parie qu’en ce moment, les grévistes tentent de négocier le paiement des jours de grève, les faux culs. Dans quelques jours, tout le monde aura repris le chemin du boulot, surtout en voyant leur bulletin de paie. 


                                          • ZEN ZEN 27 octobre 2010 19:44

                                            L’Elysée vous remercie pour votre soutien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès