Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’épouvantail Bayrou

L’épouvantail Bayrou

La campagne présidentielle connaît un tournant, l’avenir dira s’il est décisif. Les deux favoris Sarko et Ségo marquent le pas et relancent donc leur campagne. Sarko était face à Arlette Chabot hier soir sur France 2 dans « A vous de juger », Ségo faisait la rédactrice en chef un peu plus tôt dans le grand journal de Canal Plus.

medium_images-1.4.jpegAlors que Sarko réunissait un peu plus de 5 millions de personnes (le meilleur score de l’émission), Ségo elle, battait le record historique de la chaîne sur cette case avec 2,5 millions de téléspectateurs (9,8 % de part de marché) avec même une pointe à plus de 4 millions. Elle détrône donc Sarko qui détenait le dernier record. De plus en plus menacés par la montée de Bayrou, les deux représentants des plus grands partis de France veulent croire à une bulle médiatique. Et occuper le terrain de plus belle. Mais la dernière fois que des adversaires ont dénoncé une bulle médiatique, c’était pour les primaires socialistes et Ségo, « la bulle », avait gagné haut la main.
Cloche, vache, tracteur
Bayrou continue donc de creuser son sillon, à 24% dans certains sondages, mais au minimum à 21, en gardant « les pieds sur terre ». L’approche « clocher, cul des vaches, tracteurs », rappelle décidément Mitterrand en 1981, comme le note Ono-dit-Biot dans le Point cette semaine. Ce matin encore, sur Europe 1, Bayrou jouait au modeste, au gars tranquille que rien n’arrêtera, même pas « les attaques qui ne manqueront pas de venir ». Droit dans ses bottes en caoutchouc, il campe derechef le candidat hors système, contestataire, qui veut réunir tous les Français.
Posture séduisante, on l’a dit, mais avec qui pourra-t-il gouverner ? « Avec tous, hommes et femmes de bonne volonté », répond-il en substance, sans jamais donner de nom. C’est que le candidat « hors système » connaît par cœur ce même système et qu’il faut arriver au soir du second tour pour que tout soit possible. On rentre alors dans cette période de négociations, de tractations occultes, secrètes, où il faut acheter les ralliements, ni plus ni moins. Et Bayrou sait bien qu’il n’échappera pas à cette grande foire aux marchandages. En tant qu’éleveur de chevaux, le maquignonnage, il sait faire.
Simone Veil en renfort chez Sarko
C’est bien pour survivre à ce premier tour que les deux ex-favoris des sondages repartent à l’attaque. Sarko en resserrant son discours sur ses thèmes de prédilection qui marchaient bien en janvier : réforme de l’Etat, sécurité, fermeté, sur sa droite, avec le renfort non négligeable sur sa gauche de Simone Veil : elle déteste Bayrou depuis la campagne européenne où elle avait réalisé un piètre score dont elle l’avait rendu responsable.
Ségo elle, compte occuper l’espace médiatique comme jamais, puisque elle enchaîne les records : Dimanche elle sera sur le plateau de « Cinq ans avec », la nouvelle émission politique animée par Estelle Denis et Bernard de la Villardière. Jeudi elle ira sur France 2 dans A vous de juger, avec une nouvelle occasion de battre Sarko... à l’audimat. Et samedi, on la retrouvera sur France 3 dans « France Europe Express »... Ouf !
Et pour contrer le vote utile anti-Sarko en faveur de Bayrou, la grande tentation de nombreux socialistes, elle sort l’arme fatale, le plus centriste des socialistes, l’ami des banquiers et des patrons, Dominique Strauss-Kahn... A charge pour le social-démocrate de faire oublier que Bayrou pense à lui comme Premier Ministre. Le faire oublier jusqu’au soir du premier tour, parce qu’après...


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (148 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • rdu (---.---.38.37) 9 mars 2007 13:20

    « Dominique Strauss-Kahn... A charge pour le social-démocrate de faire oublier que Bayrou pense à lui comme Premier Ministre. Le faire oublier jusqu’au soir du premier tour, parce qu’après... »

    2coutes les infos du jour, tu vas devoir repondre ton article. Coincidence malheureuse n est il pas ? smiley


    • Pbx (---.---.3.12) 9 mars 2007 13:48

      Avec qui pourra-t-il gouverner ? C’est ça, la question que tout le monde pose ?

      En fait, le PS et l’UMP disent « on gouvernera pas avec lui », mais je voudrais bien les voir refuser.


      • mj357 (---.---.227.99) 12 mars 2007 14:36

        Je tente une réponse. Voici mon équipe de france politique :

        F.BAYROU ne prendrait pas de premier ministre mais s’entourerait de 3 adjoints principaux :
        - BORLOO. Il aurait un grand ministère comprenant Affaires Sociales, Travail, Logement, Formation Professionnelle conformément à ses préconisations et ses déclarations qu’il a multiplié dans la presse ces derniers temps ainsi que son excellent travail déjà commencé.
        - STRAUS-KHAN. Finance, Economie, Budget. Reconnu à gauche comme à droite comme étant un des meilleurs à ce poste.
        - LEPAGE. Ecologie, Développement durable, Transport, Agriculture. Elle serait en charge de nous débarrasser de notre dépendance au pétrole et d’assurer par le développement du bio carburant cultivé par nos agriculteurs ce qui permettrait de remplacer une éventuelle perte de revenus du fait de la réforme probable de la PAC.

        Il y aurait ensuite une équipe réduite des meilleurs éléments de ces dernières années.

        KOUCHNER. Santé. Il a plusieurs fois fait ses preuves dans le domaine. Il pourrait être l’artisan d’une loi sur l’Euthanasie. Il a le courage et l’indépendance nécessaire. MONTEBOURG. Justice, réforme des institutions. Certainement le meilleur technicien pour la création d’une 6ième république. Je vous renvoie à ses différents écrits sur le sujet. DUTREIL. PME/PMI. Sa loi pour l’initiative économique est la plus belle bouffée d’oxygène pour les PME depuis la loi Madelin. Il a vraiment compris le poids significatif des PME dans notre économie. CHEVENEMENT. Intérieur. Il pourrait remettre en place la police de proximité qui a fait tant défaut pendant les émeutes. DE ROBIEN. Education. Il est malgré ses différents avec BAYROU l’homme de la situation. Son travail dans ce ministère délicat confirme ses qualités d’homme pragmatique. DE SARNEZ. Affaires Etrangères, Europe. Evidemment le bras droit de BAYROU spécialiste des questions européennes, ne pourrait pas être mis à un autre poste. De plus il faudra quand même des gens de l’UDF dans ce gouvernement. MORIN. Défense. Spécialiste du domaine en tant que membre au Conseil d’Administration de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques. Là aussi évidemment, il lui un faut un strapontin important étant le responsable des députés UDF à l’assemblée, il est le cadre montant du parti. DONNEDIEU DE VABRES. Culture. Il semble être un juste milieu entre quelqu’un trop de gauche qui n’aurait pas le courage de remodeler le statut des intermittents pour arrêter de faire payer à l’UNEDIC notre volonté d’exception culturelle, et quelqu’un trop de droite qui voudrait simplement supprimer le statut du fait d’une vision de gestionnaire « courtermiste ».

        Voilà à chacun de proposer son équipe de France.

        PS : En relisant ces noms, je trouve que cette équipe manque de féminine. A vous de me dire.


      • blogouny (---.---.254.234) 9 mars 2007 13:54

        Petite réponse à rdu : Tu fais référence à l’article du monde d’aujourd’hui. Les hommes de pouvoir restent des hommes de pouvoir...Dominique Strauss-Kahn n’échappera pas à la règle ! De plus je ne le trouve pas si véhément que ça dans ce papier...


        • PasKal (---.---.201.240) 9 mars 2007 15:06

          Boh.....Une fois Bayrou élu, DSK étant un homme d’Etat, « dans le souci du bien de la France » et « pour écarter une crise de Régime », ...il se sacrifiera et acceptera le poste, vous verrez !

          « VERITE D’UN JOUR N’EST PAS VERITE DE DEMAIN », dit (à juste raison, l’adage) smiley

          Et je ne doute pas que nombreux seront ceux, à droite comme à gauche, qui, pour les mêmes (bonnes) raisons) n’hésiteront pas à se ’sacrifier’ pour le bien de la France en rejoignant François Bayrou Président ! smiley

          L’Etre humain est ce qu’il est : ...un « humain » ! smiley

          Aujourd’ui, sous peine de passer pour un ’traitre’, DSK n’a pas d’autre solution que de rester ’coller’ à Ségo ...jusqu’à la ’plantade’ (du 1er ou du 2nd tour). Et demain, une fois la ’plantade’ faite, ...il sera LIBRE !

          Une bonne partie de son entourage est déjà passée du côté de l’UDF au cours des dernières semaines et bosse déjà avec F. Bayrou. AUCUN souci.

          Les postures d’aujourd’hui n’ont AUCUNE signification... smiley

          http://content.24heures.ch/img/burki1280.jpg

          JE VOTE BAYROU AU 1er TOUR,

          JE VOTE BAYROU AU 2nd TOUR !


        • dégueuloir (---.---.159.172) 10 mars 2007 18:20

          et au troisiéme et au quatrième...... ???


        • parkway (---.---.18.161) 12 mars 2007 14:20

          dsk est une girouette comme beaucoup : en 2002 il était pour la ^privatisation d’edf-gdf

          et contre en 2005, suivant les circonstances.

          comme d’hab...

          de toutes façons le problème n’est pas bayrou ou sarko ou sego, le pb c’est la commission européenne.

          et comme ils sont pour, les trois...


        • Blablabla (---.---.15.223) 9 mars 2007 14:20

          @ l’auteur

          Effectivement les candidats fourbissent les armes de dernière minute. Dans le Monde d’aujourd’hui, Strauss-Kahn affirme : « François Bayrou devra finir par se déterminer. S’il va jusqu’au bout de sa logique - et je l’y encourage ! -, il se prononcera contre l’alliance avec Nicolas Sarkozy au second tour. Cela fera une belle majorité pour battre Sarkozy et pour changer la France ».


          • PasKal (---.---.201.240) 9 mars 2007 15:08

            Il n’aura pas à se ’positionner’ au 2nd tour ....puisque FRANCOIS BAYROU SERA AU 2nd TOUR !

            http://content.24heures.ch/img/burki1280.jpg


          • Yves (---.---.95.151) 9 mars 2007 15:36

            Ouais ... , du rififi chez l’U.M.P. et le P.S. ......

            D’autant que , selon sondage de l’IFOP du 6 mars 2007 ... , François BAYROU bénéficierait de 75% de bonnes opinions ,
            - soit le plus haut niveau de popularité mesuré parmi les candidats à l’élection présidentielle ... http://fr.news.yahoo.com/06032007/202/bayrou-beneficie-de-75-de-bonnes-opinions-8-selon-ifop.html

            Chez SARKOZY ... , on ne sait plus quoi faire pour affronter ce nouvel emmerde ...... http://fr.news.yahoo.com/08032007/202/l-ump-tente-d-organiser-une-riposte-la-montee-de.html
            - Après être allé chercher son « brevet de gaullisme » chez l’académicien Maurice DRUON ... ,
            - et en attendant , dimanche soir , de recevoir le soutien de « Don CHIRAC » ... ,
            - SARKOZY a déjà reçu le soutien « sans faille » de Jean-Louis BORLOO ... , en suite de celui de Bernard TAPIE ...
            - Ce sont donc toutes les grandes figures de la Ripouxblique qui se succèdent au chevet de l’U.M.P. ...

            Et , ne pouvant , hélas , bénéficier du soutien de Simone WEIL ... , philosophe syndicaliste , partisane d’un réformisme révolutionnaire et rédactrice dans les services de la France Libre ... http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Weil
            - SARKOZY doit se contenter de l’ancienne ministre giscardienne des gouvernements de Don CHIRAC et de Fürher BABARRE ......


          • Yves (---.---.95.151) 9 mars 2007 16:51

            et la poilade continue ......

            Jean Louis BORLOO dément formellement la déclaration de l’équipe SARKOZY selon laquelle il lui aurait apporté un soutien « sans faille » ...... http://fr.news.yahoo.com/09032007/5/jean-louis-borloo-dement-tout-accord-ce-jour-avec-sarkozy.html


          • PasKal (---.---.201.240) 9 mars 2007 17:04

            Sarkosy raillait Royal parce qu’elle avait été rechercher les ’vieux éléphants’, style le septuagénaire Jospin, et lui, maintenant, en est réduit à aller rechercher à la rescousse les octogénaires (si ce n’est nonagénaires ?) Momone Vieille et Giscard-dans-le-Pétrin ! MORT DE RIRE smiley smiley smiley

            Et pendant ce temps là......http://content.24heures.ch/img/burki1280.jpg


          • D. Artus (---.---.62.28) 9 mars 2007 17:24

            Le ralliement de Borloo est en négociation avancée mais non signé c’est pour cela qu’il dément, c’est de bonne guerre...


          • D. Artus (---.---.62.28) 9 mars 2007 17:31

            La question essentielle (illustrée par le petit sondage maison d’agoravox) est de savoir si Bayrou tiendra jusqu’au soir du premier tour, en dehors de toute considération partisane. En effet, dans les dernières élections présidentielles, la « cristallisation » des votes se faisait autour de la fin du mois de février... Alors qu’aujourd’hui, plus de 50% des électeurs sont encore indécis. Deuxième fait important : dans les sondages, le total des gauches stagne sous les 38% (voir le monde d’aujourd’hui), son plus faible total depuis 1969. Si ce total ne remontait pas, Ségo n’aurait aucune chance au deuxième tour... Bref, ça va rester passionnant jusqu’au bout.


          • Yves (---.---.95.151) 10 mars 2007 16:32

            S’agissant de Ségolène ROYAL ... , depuis qu’elle a mis Arnaud MONTEBOURG au rencard ... , et ressorti les « éléphants » ( fonctionnaires / politicards du système MITTERAND ) pour la seconder ... , on comprend que ça stagne ......
            - Comme l’a déclaré avec humour François BAYROU ... , D.S.K. va exposer dans Le Monde son refus de participer à un éventuel « gouvernement BAYROU » ... , alors que cela ne lui a pas été proposé ... ,
            - d’autant plus que BAYROU veut un vrai changement ... , avec des personnes comme PEYRELEVADE ... ( cité plus haut )

            Ceci étant , au bunker de campagne de SARKOZY ... , c’est bel et bien l’affolement ... , avec une discussion quotidienne sur BAYROU ... , et le plagiat de son discours ...
            - Dans son discours de CAEN , SARKOZY vient de justifier sa volonté d’être président par son opposition à « l’affaire des partis » ... , préoccupation des socialistes ...
            - en déclarant : « ... Pour nous , c’est le problème de la nation , pour nous , la République , ce n’est pas la droite , ce n’est pas la gauche , ce sont tous les français ... »
            http://fr.news.yahoo.com/09032007/290/a-caen-l-hymne-a-la-nation-de-nicolas-sarkozy.html
            - Et BAYROU ... , il dit quoi ... ???

            Et ce , alors qu’en début de campagne ... , SARKOZY déclarait ( notamment dans une interview au Figaro ) :
            - « la bipolarisation est nécessaire et inéluctable . Le succès de Jean Marie LE PEN est du à une droite qui ne cesse de s’excuser d’être de droite . La droite républicaine a désespéré ses électeurs par sa pusillanimité . Je veux décomplexer la droite ... »
            http://www.lefigaro.fr/magazine/20060901.WWW000000247_sarkozy_je_revendique _la_rupture.html
            - C’est d’ailleurs pour cela que Simone VEIL vient de rallier SARKOZY ... , car elle reproche à BAYROU d’être à gauche ...... et de ne représenter que lui même ......

            Ceci étant ... , ce n’est pas SARKOZY qui change , c’est le vent qui tourne ...... , comme aurait dit Edgard FAURE ......


          • dégueuloir (---.---.159.172) 10 mars 2007 18:24

            et méme Momo Druon (vieux réac fossilisé !!) smiley ce vieux débris réapparait en sortant de son montauban....lol... smiley


          • Yves (---.---.95.151) 11 mars 2007 12:49

            Ouais ,

            Tandis que SARKOZY reçoit le soutien des « Rois Maudits » de la Monarchie ripouxblicaine ...

            BAYROU voit se rallier à lui l’avocate Corinne LEPAGE ... , qui souhaite , comme lui , la fin de la Monarchie bananière et du clivage politicard droite / gauche la constituant ... http://www.cap21.net/infos.php?page=lemonde_28_08_06.txt
            - et qui , comme lui ... et Nicolas DUPONT-AIGNAN ... , est tricarde à la téloche ... http://www.cap21.net/media_2007.php?limit=nolimit


          • Yves (---.---.95.151) 11 mars 2007 13:05

            Pour terminer , la question essentielle est de savoir si , en cas de victoire ... , BAYROU et son équipe pourront réformer , comme ils le préconisent , en s’attaquant aux clans , aux corporations , aux sociétés secrètes et aux mafias qui gangrènent les institutions françaises ...
            - Car là ... , c’est une véritable révolution qu’il faut mettre en oeuvre ... !!!
            - Le Roi Pognon et ses sbires ... ne se laisseront pas faire ...


          • parkway (---.---.18.161) 12 mars 2007 14:22

            tous ces gens qui veulent changer la france alors qu’ils en ont tenu les rênes pendant 30 ans...


          • parkway (---.---.18.161) 12 mars 2007 14:25

            artus,

            à condition de croire aux sondages plus ou moins truqués...


          • alpo47 (---.---.77.85) 9 mars 2007 15:24

            Mais Bayrou ne peut pas donner de noms, tout simplement parce que tout le monde se positionne en vue du premier tour.

            Strauss Kahn, par exemple (personnellement, je me passerais tout à fait de lui) ne pourrait surtout pas répondre favorablement actuellement, puisqu’il est engagé dans la campagne avec S.Royal. Par contre si S.Royal ne passe pas le premier tour ...

            Idem pour les autres.

            je pense que Bayrou sait pertinemment qu’une fois élu, il trouvera les hommes pour gouverner, mais il serait complètement contre productif aujourd’hui de donner des noms.


            • Yves (---.---.95.151) 9 mars 2007 17:06

              BAYROU a des noms ... notamment ceux des économistes qui l’assistent pour élaborer son programme ... , par exemple :

              - Jean PEYRELEVADE ... http://www.librairie-gaia.com/CML/Peyrelevade/Peyrelevade.htm

              - Christian SAINT - ETIENNE ... http://www.christiansaint-etienne.com/biographie.html


            • labaule (---.---.252.249) 9 mars 2007 15:26

              Notre Bayrou nous dit hier « que l’etre est mieux que l’avoir ». Il continue donc dans ses discours fumeux,pseudo-literaire.Ou est l’action dans tout cela ?. Bayrou devrait savoir que la majorite des Francais ne nage pas dans l’opulence et que pour le moment,ils aimeraient un peu plus d’avoir pour pouvoir exister. Bayrou n’est decidemment pas un homme d’action.


              • (---.---.252.89) 9 mars 2007 16:45

                de passer de 6% à 24%, Bayrou est un homme d’actions !!! smiley


              • misol (---.---.14.156) 9 mars 2007 15:39

                il restera solide et serein jusqu’au bout, il sera au 2ème tour, il sera notre président. Il faut voter Bayrou au 1er tour, tous les français l’ont maintenant compris s’ils veulent éviter Sarkozy...


                • (---.---.157.25) 9 mars 2007 23:02

                  Marrant ! Les mêmes qui raillaient les socialistes qui appelaient à voter utile pour ne pas faire passer Le Pen et assurer la victoire de Sarko appellent maintenant au vote utile pour Bayrou. Ben non je voterai avec le coeur pour Ségo comme ceux qui défendaient Bayrou face aux transfuges de gauches appelaient à voter avec le coeur pour lui.


                • marc (---.---.129.125) 10 mars 2007 08:10

                  En fait votre risque en votant bayrou au 1er tour, c’est de fragiliser Segolene pour le 2eme tour contre Sarkosy (Sarkosy s’en servira pour expliquer que Bayrou a toujours été à Droite) ;Vous serez certainement les grands vainqueurs de cette élection, car c’est votre positionnement au 2eme tour qui fera ou non élire NS ou SR ;Quel poids sur vos épaules !!!!


                • eugène wermelinger (---.---.129.94) 9 mars 2007 17:09

                  Comme personne ne peut y aller : alors je me dévouerai. Ma ligne principale est de dire NON à l’EPR, oui aux énergies alternatives. Non aux OGM, oui à l’agriculture respectueuse et durable. Oui aux recherches qui remettront notre pays dans le peloton de tête. Non au gouffre d’Iter ou du porte-avion. Oui à une Europe respectueuse des européens. Oui à une langue commune pour cette Europe, mais pas une langue nationale même pas le français. Et surtout non à l’Anglais - et à sa langue - qui est du reste si peu européen. Mon choix est l’espéranto. Arrêtez les délocalisations pour raisons boursières et nous protéger des low cost venant de pays qui ne sont que d’immenses camps de travaux forcés. Remettre du coeur à l’ouvrage de nos concitoyens et leur dire qu’en vérité que ce n’est pas en ne travaillant plus que l’on pourra durablement se la couler douce - comme dans l’illusion de gauche. Bon, j’attends le coup de fil pour le poste. smiley


                  • marc (---.---.65.100) 10 mars 2007 08:03

                    Si Sarkosy perd les elections, l’UMP va exploser, une parti va partir verc Bayrou et l’autre vers Borloo(qui est chef de file d’un très vieux parti gaulliste et qui reste une porte de sortie) ;Que ce soit SR ou FB PRESIDENT. C’est un peu quitte ou double pour NS Alors ne vous laisser pas impréssoner, votez SEGOLENE


                    • dégueuloir (---.---.193.78) 11 mars 2007 18:27

                      oui ,Sarko va perdre,pourfendons massivement cet individu malfaisant,il faut barrer la route au nabot et faire exploser l’UMP....lol....  smiley


                    • vive 2002 (---.---.98.204) 10 mars 2007 08:37

                      A mon avis chirac va se représenter ils seront donc 5 pour 2 places et le résultat sera le même qu’en 2002. Le Pen Chirac, c’est quand même autre chose que les trois nuls ! Voilà, à toi de jouer chichi !!


                      • tanais (---.---.34.153) 10 mars 2007 11:59

                        Vous décrivez bien l’aspect le plus paradoxal de l’effet Bayrou :

                        D’un côté, celui-ci séduit des électeurs de droite ou de gauche lassés par le côté négatif de la politique (petites phrases, opportunisme, promesses non tenues, démagogie) et d’un système (5ième republique) qui ne permet plus une représention équitable de toutes les sensibilités tout en ayant contribué à éloigner la classe politique des électeurs.

                        D’un autre côté, sa candidature s’il réussit son coup, renforcera tous ces « mauvais côtés » . Elle sera d’abord, la porte ouverte à tous les opportunismes carriéristes (recherche de porte-feuille, etc...), et ensuite à toutes les opacités puisqu’il n’y a pas de programme clair. Quels seront donc les critères transparents qui nous permettront de comprendre les orientations retenues dès lors qu’il n’y a pas de majorité « Parlementaire » et que le futur parlement sera encore issu de la (5ième) ? La encore l’élection d’un F.B renforcerait le sentiment qu’ont les Français de ne pas être représentés correctement...

                        Lorsqu’on est Républicain, il faut arrêter de fantasmer, sur les hommes providentiels, et reparler du fond, de la démocratie, de la représentation et du rôle du parlement, Bref de Politique au sens noble !!!


                        • dégueuloir (---.---.159.172) 10 mars 2007 18:28

                          n’importe quoi !!!la caravane FB passe, les chiens abboient !!!


                        • (---.---.41.177) 10 mars 2007 13:14

                          celui qui promet le grand soir, la « revolution centriste »(sic) ne va pas au bout de sa logique et refuse de dire avec qui il gouvernera

                          il pretend en finir avec la langue de bois mais il est incapable de preciser les choses autrement que « des hommes et des femmes de bonne volonté »

                          pour la simple et la bonne raison qu’il n’a aucune prise avec la suite des evenements et que sa strategie à geometrie variable se fera au deuxieme tour en fonction de l’adversaire et apres les legislatives en fonction de la nouvelle majorité et des futurs alliances

                          Tout cela releve de politique fiction qui n’en doutons pas, deviendra synonyme d’impuissance, de cohabitation et d’instabilité politique

                          Est ce cela dont la France a aujourd’hui le plus besoin ??


                          • D. Artus D. Artus 10 mars 2007 13:24

                            Il est intéressant de voir le positionnement de DSK, obligé de « coller » à Ségo pour préserver son influence dans le parti et le lui rafler à elle à et à Hollande si elle perd. Maintenant, je maintiens que si Bayrou est élu, DSK pourrait très bien se lancer dans l’aventure d’un parti centriste, parti qu’il critique aujourd’hui en disant que c’est la porte ouverte aux extrêmes. Ce que je ne crois pas, car l’UMP et le PS sont quand même loin d’être moribonds, même en cas de victoire de Bayrou.


                          • lolokerino (---.---.41.177) 10 mars 2007 13:51

                            Notre Bayrou nous dit hier « que l’etre est mieux que l’avoir ». Il continue donc dans ses discours fumeux,pseudo-literaire.Ou est l’action dans tout cela ?. Bayrou devrait savoir que la majorite des Francais ne nage pas dans l’opulence et que pour le moment,ils aimeraient un peu plus d’avoir pour pouvoir exister. Bayrou n’est decidemment pas un homme d’action

                            Le président de l’UDF, F. Bayrou, invité par le Festival d’Avignon, s’y est prononcé sur les questions culturelles (Le Figaro du 20 juillet) : « La culture devrait relever davantage de l’auxiliaire être que de l’auxiliaire avoir », a-t-il déclaré dans une envolée lyrique. Il a ajouté, à la suite du grand Will : « Etre ou ne pas être, dormir, rêver peut-être... »

                            il est vrai que le grand maitre à penser des centriste s’est fourvoyé à plusieur reprise sur le bon usage du verbe ou de l’auxiliaire être : Bayrou a employé deux fois auxiliaire alors que verbe aurait été plus juste. Etre et avoir sont certes des auxiliaires quand « dépouillant leur signification propre », selon le Bon Usage, ils se combinent à d’autres formes verbales pour créer les temps composés. Mais ils ont aussi, et surtout, le sens d’exister et de posséder, et c’est précisément comme tels qu’ils sont employés par Bayrou, comme dans le passage d’Hamlet qu’il cite, où être est même le verbe par excellence. La question n’est pas auxiliaire. Peut-être faut-il y subodorer une secrète correspondance politique ? le constat désabusé de l’état de son petit parti : il cherche à exister mais n’est, in fine, que l’auxiliaire de l’UMP ou maintenant du PS.

                            Ceci se rajoutant aux aproximations dans les discours ou dans les repartis lors d’emission TV ou Radio...


                            • Y. DESGREES 10 mars 2007 17:32

                              Bravo pour ce commentaire plein d’humour sur l’être Bayrou face au risque de nous faire avoir...


                            • lolokerino (---.---.41.177) 11 mars 2007 06:42

                              A ce stade, ce n’est plus un risque mais une certitude

                              Il y aura forcement des lendemains qui dechantent et un certain nombre de cocus

                              Le tout est de savoir où seront les cocus, à droite ou à gauche ?


                              • Blablabla (---.---.67.180) 11 mars 2007 07:06

                                @ l’auteur

                                "Jean-Marie Le Pen n’a aucune chance d’être élu au deuxième tour. Néanmoins, pour le système, son absence à la présidentielle a de nombreux avantages : il évite le choc d’un 21 avril bis en plus important. Il casse une potentielle spirale ascendante du FN aux législatives. Un Le Pen au delà de 20% c’est un FN a plus de 30% sur la moitié Est de la France (zone où il y a le plus grand nombre d’immigrés et, coïncidence, zone où les scores du FN sont de 10% supérieurs à sa moyenne nationale). Si le FN faisait plus de 30% à l’Est, cela voudrait dire l’obligation d’une « entente républicaine » entre l’UMP et le PS pour faire barrage aux candidats du FN.

                                Ce serait avaliser la stratégie de François BAYROU d’un gouvernement d’Union Nationale. Le FN deviendrait alors la seule opposition. Le système UMPS, de pseudos alternances entre les technocrates de centre-gauche et les technocrates de gauche, serait alors démasqué et fragilisé. Cela semble un bien grand risque pour le système" (commentaire extrait de La Révolution Bleue du 8 mars 2007).

                                « Un tiers des votants de 2002 sont aujourd’hui privés de représentation au Parlement. Ils risquent de surcroît d’être interdits d’expression à la présidentielle. Depuis le vote de rejet de la Constitution européenne et les émeutes de novembre 2005, et les scènes de violences inouies à l’occasion des manifestations anti-CPE, ce tiers a d’ailleurs très probablement grossi » affirme Alexis Brézet, signataire de La Révolution Bleue.

                                « Le directeur du Cevipof (centre d’étude de la vie politique française) explique que le score attribué au FN résulte de « corrections » approximatives des instituts de sondage. Or, dit-il, il y a trois raisons principales au vote FN : la crise économique et sociale, la crise démocratique, et la crise d’identité. « Ces trois crises sont plus fortes aujourd’hui qu’il y a cinq ans » termine-t-il. En clair : Jean-Marie Le Pen devrait améliorer son score en 2007. Le lendemain, sur la même station, chez Jean-Pierre Elkabbach, Laurent FABIUS confirme : dans sa circonscription, il est frappé d’entendre « tant de gens tenir le langage du FN » (même source).

                                "La proportion des personnes sollicitées refusant de répondre au sondage va croissant. Pour obtenir un échantillon brut d’environ 1000 personnes, les instituts sont contraints d’en contacter un nombre bien supérieur, le taux de refus initial étant en effet élevé. Ce phénomène est encore accusé par le fait qu’à l’intérieur de l’échantillon des personnes ayant finalement accepté de répondre au sondage, la proportion de ceux qui n’expriment aucune opinion ou aucune intention de vote augmente également" (extrait du rapport 2002 de la commission des sondages - La commission des sondages est composée de membres désignés par décret en conseil des ministres, en nombre égal et impair, parmi les membres du Conseil d’État, de la Cour de cassation et de la Cour des comptes).

                                Cher auteur, d’une part le fait attesté que les candidats hors système UMPS hormis Bayrou, les communistes et les verts, ne soient pas assez soutenus par des parrainages d’élus, d’autre part le constat officiel que les français se détournent des enquêtes d’opinion, montrent l’extrême précarité de l’alternance politique ou l’extrême pauvreté de la vie politique française.

                                Minimiser l’adhésion à une autre politique de 30% d’électeurs français et bloquer les 500 signatures à leur candidat, c’est faire croire que seul Bayrou est digne de les représenter car il dénonce précisément le système. Le désistement de Corinne Lepage en sa faveur en est le meilleur exemple.

                                On était partis pour 40 candidats au premier tour, il n’en restera bientôt plus que 15, et encore...

                                Etre candidat au premier tour signifie aux yeux de l’électorat classique être forcément présent au deuxième. Le phénomène Bayrou au lieu de légitimer un contre-pouvoir rassembleur exacerbe les tensions entre les minorités politiques qui n’ont pu et ne pourront s’exprimer qu’une fois les élections jetées.


                                • Blablabla (---.---.67.180) 11 mars 2007 07:59

                                  @ l’auteur

                                  J’oubliais : comme je le disais dans un autre billet,

                                  BAYROU sera président grace à LE PEN.

                                  Gare !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès