Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’ère de la politique spectacle

L’ère de la politique spectacle

On nous bassine quotidiennement sur "le vote utile", selon les "grands" partis, se considérant de fait comme les "vrais" partis, il serait légitime de ne pas perdre une voix pour la simple et bonne raison que les plus "petits" candidats ne seront pas élus. Évidemment cette calomnie va de paire avec les sondages, qui influencent grandement le libre arbitre de l'électeur en réveillant son "bon sens", traduisez : en endormant sa liberté d'expression. Que ces instituts de sondage foutent le camp, il sont les terribles alliés des médias de masse qui se délectent de pouvoir publier le plus de chiffres possible pour l'audimat qu'ils pensent docile, renforçant ce marasme qu'est devenu la politique : une vulgaire campagne marketing pour la course aux points. Une bataille de l'image ; on a troqué depuis bien longtemps les idées contre les cravates, les valeurs contre le beau geste, la politique contre la publicité.

Pourquoi les français sont-ils si peu passionnés par cette campagne ?

On assiste à des débats grotesques entre les élus de la presse (Hollande/Sarkozy), sans convictions, ponctués d'insultes et de discours pré-écris, d'individus qui bradent leurs idées au profit du moindre vote, ils parviennent à être à la fois de gauche, de droite, du centre, du haut et du bas, ils sont socialistes, libéraux, ouverts au libre-échange, protectionnistes, nationalistes, pro-europe, écolos, pour le nucléaire... bref, ils se prostituent pour des pourcentages à la hausse. Ils ont les mêmes conseillers financiers, eux-mêmes grands pontes de la finance, PDG de grandes banques, propriétaires des chaînes télévisées... Les philosophes des lumières doivent se retourner dans leurs tombes lorsqu'ils voient ce qu'est devenu leurs idéaux de partage du savoir et de libre opinion. Mais nos "GRANDS" candidats ont-ils réellement des opinions, hormis celles de leur coiffeur et de leurs conseillers en communication ?

Et pourtant des femmes et hommes d'idée il y en a, il sont partout, au PS à l'UMP, au Front de Gauche, au Modem etc... Pourquoi n'ont-ils pas la parole ? Et bien ils ne l'ont pas pour la simple et bonne raison que le PS et l'UMP sont devenus des machines à gagner, à engendrer les points, à mobiliser le paysage audiovisuel des français, afin de leur vendre un rêve sous emballage plastique, produit à la chaîne et gonflé aux conservateurs. Comme dirait Jean-Pierre Coffe, si on consomme de la "merde", croyez moi qu'elle n'est pas seulement alimentaire . Alors évidemment lorsqu'un membre de ces partis proteste, semble émettre une petite protestation à l'égard de leur candidat, on les fait taire, les menace ou on leur graisse la patte pour les rendre plus docile.

J'insiste pour dire que je ne défends aucun parti dans cet article, j'attaque les deux principaux certes, car ils mettent tant de force à vouloir brader leurs idées (qui sont à la base et selon les règles de la démocratie, toutes aussi légitimes que celles de n'importe quel autre parti) qu'ils finissent par se ressembler.

Encore une fois, les médias de masse nous martèlent des chiffres soit-disant révélateurs et informatifs pour le peuple. Les sondages d'intention de vote sont anti-démocratiques, ils influencent les citoyens à voter pour les gros partis par défaut et au détriment des plus petits. Les dés sont pipés, et la course inégale. Le dictât du "vote utile" est un sacrilège pour la république profitable aux gros partis et leurs campagnes marketing.

Si les cartes sont déjà montrées, alors à quoi bon jouer ?

Je le dis encore, je respecte toutes les opinions, ce n'est pas une attaque envers les militants PS et UMP qui doivent comprendre la légitimité de cet articleSeuls les débats (qui n'en sont pas vraiment d'ailleurs...) devraient être diffusés mais aucunement les chiffres car ils substituent la libre pensée de l’électeur. De plus ils mettent de l'eau au moulin à cette course au point tout à fait révoltante qui consiste à renforcer cette politique du spectacle. Si on connaît le résultat de la course à l'avance alors tout le monde ira parier sur le même cheval pour caricaturer le propos.

Ces sondages permanents ne profitent qu'aux plus forts et aux médias de masse qui chuchotent doucement à nos oreilles ce qu'il faudrait mieux voter...

Même si vos intentions de vote sont tournées vers l'UMP ou le PS, il est indispensable d'arrêter cette course aux points grotesque qui incite clairement à ce que l'on nomme en économie : "une prophétie auto-réalisatrice", théorie empiriquement vérifiée sur les marchés financiers.

Voici une pétition pour tenter d'interdire les sondages avant les élections, merci de faire tourner cela en masse !

(Retrouvez cet article sur mon blog : letrublion.over-blog.fr)


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 30 mars 2012 09:10

    Votez Melenchon , le seul qui puisse encore nous défendre


    Philippe

    • Cocasse Cocasse 30 mars 2012 10:00

      Chuck Norris président !

      Bidulemachin


    • frugeky 30 mars 2012 09:15

      Ce spectacle n’est pas digne de recevoir le moindre centime de subvention et pourtant il ramasse le pactole. Ils ont besoin de nous (l’UMPS) mais avons nous besoin d’eux ?


      • credohumanisme credohumanisme 30 mars 2012 09:56


        En fait la Commission des Sondages indique ainsi : « En ce qui concerne les hypothèses de second tour, la commission rappelle qu’il serait dans l’idéal préférable d’attendre les résultats définitifs du premier tour pour en publier ».

        En théorie, donc, les sondages de second tour sont déconseillés avant le premier tour. On voit bien qu’il n’en est rien et que la règle secondaire ne fait comme vous le dites de manière auto réalisatrice, qu’avantager les deux « favoris ».

        Je ne crois pas en une interdiction des sondages (surtout à l’heure d’Internet) je proposais il y a quelque temps une proposition alternative qui était d’étudier plus d’options de confrontations de second tour :
        http://www.credohumanisme.com/post/2012/03/20/first


        • musashi 30 mars 2012 10:20

          Mélenchon-Bayrou au 2e tour pour le coup ça serait intéressant smiley


          • Cocasse Cocasse 30 mars 2012 10:25

            N’importe quel duel excluant l’UMPS serait intéressant de toute façon.


          • credohumanisme credohumanisme 30 mars 2012 11:07

            Complètement d’accord smiley ce serait le meilleur débat d’idées que l’on puisse avoir mais ne rêvons pas trop.


          • bernard29 bernard29 30 mars 2012 13:18

            votre article ne prend pas en compte un fait  ; c’est que dans cette élection présidentielle, il y a un candidat qui se bat pour le renouvellement de son mandat. Et ça change tout.
            la question n’est donc plus seulement un choix entre deux ou plusieurs projets de société, mais entre « le sortez le sortant ou renouvelez le ». 
            Ce qui fait que les sondages du deuxième tour prennent cette fois ci plus d’importance, naturellement. 

            Lorsqu’un Président ne peut plus se présenter (après deux mandats donc) les projets reprennent de l’intérêt. Dans la situation actuelle c’est bien entendu du cinéma.

             


            • lalejand lalejand 1er avril 2012 22:03

              Grargh !

              Toujours ce satané vote utile !
              Quand aurons-nous un système de vote qui évacue le vote utile !?
              Comme le Vote de Valeur par exemple, ce serait pas mal : http://www.votedevaleur.org

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès