Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’escaclade mélenchoniesque

L’escaclade mélenchoniesque

Mélenchon a choisi l'escalade, parce que c'est un politicien qui pense avant tout stratégie. Peu lui importe les propositions il suffit de sortir des slogans pour satisfaire un jour l'un un jour l'autre et chacun y met ce qu'il veut. (révolution citoyenne, place à l'humain, éco-socialisme, contre l'austérité, contre les banksters.et le fameux "on lâche rien"... etc, etc..) c'est pas un problème..

Bien entendu, Mélenchon vise les deux élections à la proportionnelle susceptibles d'être favorables a un groupuscule médiatisé et qui vit surtout par la "fonction tribunicienne" "la star touch" comme on dit.

Pour réussir il faut exacerber les problèmatiques, ne pas craindre les caricatures, les langues de bois si elles sont hautes et fortes, les vociférations, les insultes même pourquoi pas puisque nos médias vivent de l'écume et des petites anicroches de peoplepolitique et du buzz débilitant.

Cette stratégie a deux objectifs :

a) appuyer sur le discrédit de la gauche de gouvernement en général, car il faut que son mouvement passe devant plus tard. Il faut donc amplifier le discrédit et maintenir la tête du futur noyé des sondages sous l'eau. On ne lésinera sur aucun artifice même fallacieux et approximatif.

b) et puis susciter une abstention record aux élections. En fait il s'agit de rendre un peu plus l'air irrespirable, en démultipliant les coléres (vraies ou fausses), en occupant le terrain médiatique même avec des polémiques stériles ou perverses, en dénaturant et dévalorisant le discours politique... il s'agit d'amplifier encore si possible le rejet des politiques et du politique par les citoyens en les exacerbant et en les empêchant de fait de s'incorporer au débat. Il s'agit de faire gonfler le rejet puis l'abstention, seule possibilité pour les extrêmes de parvenir à crever leur plafond de verre électoral, si les citoyens sont énervés. Donc, il faut les énerver ou les lessiver.

Mais Mélenchon oublie quelque chose. Il n'y a pas que la gauche sur le terrain politique. Et ces interventions à l'emporte pièce (la dernière sur l'Union de la méditérannée n'est 'elle pas un projet de Sarkosy ??), loin de le faire grimper, semblent bien plus favoriser d'autres mouvements et d'autres personnalités. ( Le pen n'a jamais été aussi haut dans les sondages, et Sarkosy chose impensable semble retrouver un statut ou une potentialité politique ).

Et même sur le terrain de la gauche, il ne faudrait pas oublier que pour le moment Mélenchon ne représente électoralement pas plus que l'addition des nombreux mouvement d'extrême gauche ou autre gauche (PCF, LO, NPA, PT, etc...) qui, chose remarquable, tourne à chaque élection présidentielle ou européenne à environ 10 %-11 %. ). Mais bien sûr "la révolution gronde ailleurs en Europe".., et donc bientôt ici ... Mélenchon s'en pense justifié. 

S'il y avait donc un conseil à donner au Parti de Gauche, c'est que ce parti se souvienne que "la fin ne justifie pas les moyens" et que "la confiance ça se mérite". Ceci n'est pas un conseil à Mélenchon car bien entendu il n'en a rien à fiche, et qu'il a, à mon avis, son propre intérêt qui ne correspond sans doute pas à la fin poursuivie par son parti..


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 26 mars 2013 10:16

    Excellent Bernard ! Tu crées des néologismes !!

    L’ESCACLADE !!!

    Oui, ton article est une escaclade !

    Heureusement que tu n’as pas mis une escagade !! Ca aurait été plus gênant ! 


    • RBEYEUR 26 mars 2013 11:40

      Oui Ariane !


    • trobador 27 mars 2013 01:36

      Cet article est bizarre, nulle part il fait allusion à l’attaque accusant Mélenchon d’antisémitisme mais elle est là continuellement en filigrane. C’est répugnant, il faut donc s’attendre au pire de la part des sympathisant du PS qui sont prêt dorénavant à tout pour détruire quiconque est aujourd’hui plus ou moins à gauche. Torquemada est de retour.


    • subliminette subliminette 26 mars 2013 10:18

      "Mélenchon ne représente électoralement pas plus que l’addition des nombreux mouvement d’extrême gauche ou autre gauche (PCF, LO, NPA, PT, etc...) qui, chose remarquable, tourne à chaque élection présidentielle ou européenne à environ 10 %-11 %. ).« 

      C’est vrai, ça, c’est minable comme score !

      Alors que les écolos s’en sortent avec un glorieux 2,31 %, mais eux, ils »changent la république«  !
      Ben tiens... Ah oui »Rénovation démocratique« . Oui oui... Ca rénove dur chez les écolos. Soit ils cirent les pompes de l’UMP soit du PS (elles n’ont pas tout-à-fait le même goût de boue pas fraîche, il y a une petite nuance perceptible par les plus fins palais)

       »si les citoyens sont énervés"

      Je confirme, ils le sont. Mais ils n’ont pas besoin de Mélenchon pour ça. Tes copains PS et écolos font très bien le boulot.
       
      P-S : si tes petits copains verts veulent garder leurs chauffeurs et leurs limousines, ils feraient bien de commencer à lécher d’autres semelles


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 mars 2013 10:22

        la connerie ca se mérite aussi

        quant a l ’escalade avec les démonstrations de forces« chouannes sarkoziennes » se croyant

         au dessus des lois..IL EST TEMPS D ARRETER CETTE DANSE DU PS 1 PAS EN AVANT 1

         PAS EN ARRIERE

        SANS PRESENCE DU FDG ET DU PCF DANS LE GOUVERNEMENT EN 2017 NOUS ALLONS RECUPERER LA MAFIA UMP ET SES DEGLINGUES.....................SARKO...GUAINO...BALKANY...HORTEFEUX COPE MORANO....MAM...OLIER.........qu ’on les soigne et qu’on les hospitalise......................


        • Plumdanslcu* 26 mars 2013 10:25

          Attaque gratuite sans argumentation que votre intime conviction.
          Que l’on adhére ou pas aux idées prônées par le FDG, le lecteur mérite un peu plus de respect pour son intellect que votre « SENTIMENT » personnel à défaut d’arguments.

          Pour ce qui est des extrêmes , j’ai bien l’impression qu’ils sont de tous les partis, de la droite de la droite à la gauche de la gauche.
          Sauf que les partie de l’alternance au pouvoir ont les manettes et les actionnent effectivement à l’extrême, casse des acquis sociaux, guerre, dénis de démocratie ....

          Donc dans le cas de Le pen ou Melanchon il me paraît normal que le peuple à défaut d’avoir l’envie d’une révolution, souhaite essayer de mettre au pouvoir un parti qui ne l’a pas été depuis des décennies en se raccrochant à l’espoir bien fragile, de sortir de l’impasse où la bipolarité UMP / PS nous à enlisée depuis prés de 40 ans, de façon « démocratique » (si ce mot à encore un sens) plutôt que de sortir les fourches et tout ce que cela implique comme instabilité pour leur vie et celle de leurs enfants.

          N’est pas un guérilleros revolutionnaire qui veut


          • Scual 26 mars 2013 10:36

            Quand on a rien à dire sur le fond on parle de la forme, le ton, la stratégie, bref du vent du vent et encore du vent.


            • Fergus Fergus 26 mars 2013 10:39

              Bonjour à tous.

              Un militant sudiste du Parti de Gauche a téléphoné ce matin sur France-Inter pour exprimer son opinion. Grosso modo, cet homme a dit tout le bien qu’il pensait des idées défendues par Mélenchon, et tout le bien qu’il pensait du leader aux manettes du parti au sein duquel il milite.

              Cet homme a pourtant émis une réserve sur les excès de Mélenchon. Pour étayer cela, il a souligné que, confronté à d’autres personnes dans ses activités militantes, il a constaté que ces excès, en suscitant du rejet, nuisent à la propagation des idées du FdG.

              Cet homme, que je remercie sincèrement d’avoir appelé France-Inter ce matin, a exprimé très exactement ce que je ne cesse de clamer : « Le bruit et la fureur » sonnent agréablement aux oreilles militantes et galvanisent les troupes, mais font fuir l’électorat plus large que le FdG doit pourtant convaincre s’il veut un jour assurer le leadership de la gauche. A l’évidence, Mélenchon se trompe de stratégie en surjouant la carte de l’agressivité et de l’insulte au lieu de mettre sa flamboyance et ses talents de tribun au seul service des idées.


              • Scual 26 mars 2013 11:20

                Dire que cela suscite le rejet est une vision à court qui voit l’opinion comme une chose statique.

                D’ici avant la fin du quinquennat de François Hollande, l’opinion aura changé et la majorité des Français sera en colère. Elle se tournera alors vers un Mélenchon qui a dit avant tout le monde ce qui les attendait en appelant un chat un chat, et non pas vers ceux qui ont soufflé dans le sens du vent et qui ont participé, certains diront même collaboré, avec la mafia ploutocratique au pouvoir dont le fait qu’elle a agit en ennemi et non en ami du peuple n’échappera plus à personne.

                Bref aujourd’hui peut-être que certains, encore relativement épargnés par les « réformes » rejettent cette colère, mais très bientot ils la comprendront quand ils seront eux-même agressés, alors ils la soutiendront.


              • Fergus Fergus 26 mars 2013 11:45

                Bonjour, Scual.

                Le problème est que cette colère semble de plus en plus se canaliser en direction du Front National et non du Front de Gauche. A cet égard, l’élection partielle de l’Oise est particulièrement instructive. A quoi cette préférence est-elle due ? A mon avis, à plusieurs éléments : 1) à la dimension xénophobe du FN qui trouve un écho grandissant dans la popualation ; 2) à la composante communiste du FdG, majoritaire dans ce rassemblement, qui continue d’être associée à la gauche socialiste pour deux raisons : les unions gouvernementales du passé, d’une part, et les probables accords PC-PS qui vont intervenir dans l’optique des municipales de 2014, d’autre part.

                J’espère me tromper, mais en l’état actuel de la sociologie française, et avec une population vieillissante qui se droitise de plus en plus, le FdG a du pain sur la planche. D’où l’ntérêt pour lui d’adapter sa stratégie à ses ambitions.


              • Scual 26 mars 2013 12:17

                « Le problème est que cette colère semble de plus en plus se canaliser en direction du Front National et non du Front de Gauche »

                Cela est complètement faux.

                La colère pour l’instant va de plus en plus au FdG plutôt qu’au FN. Les chiffres le prouvent. Le FN a de l’avance mais sa progression est lente, le parti qui multiplie ses voix, c’est le FdG, le FN augmente très doucement contrairement à l’attention médiatique qu’il suscite qui ne doit pas nous aveugler sur les vrais chiffres. Mais cela n’a pas grand intéret comme je l’ai dis.

                LE principal chiffre qui caractérise la situation que j’ai expliqué c’est l’abstentionnisme. La majorité des abstentionnistes ne sont pas des FN et préfèrera quand la colère supplantera le dégout, le parti le plus responsable, progressiste, plus démocrate et social. A ce moment là le ton ne dérangera plus personne et le contenu primera.

                De plus vieillissement de la population ne veut absolument pas dire droitisation. Cet électorat favorisera ses intérêts, et le fait que ses intérets se situent plutôt à droite depuis un bon moment va radicalement changer d’ici la fin du quinquennat, car les retraités aussi y auront droit. Cette population instruite et politisée ne se fera pas arnaquer par le FN.

                Je le répète, vous voyez trop l’opinion à travers des jugements certes très pertinents aujourd’hui mais qui vont voler en éclat dans les années à venir.


              • bernard29 bernard29 26 mars 2013 12:29

                Scual

                oui pour Mélenchon il faut attendre que la situation pourrisse un peu plus. là est son salut d’après vous. Et donc il faut la pourrir encore plus. Et Mélenchon s’y active. C’est exactement ce que j’ai dis dans mon article.


              • bernard29 bernard29 26 mars 2013 13:24

                vous savez Fergus, j’ai été aussi au lancement du Parti de Gauche dans ma ville. Au bout d’une dizaine de réunions (huit mois), j’avais compris l’impasse. Je suis peut être trop impatient, mais l’attitude du leader me confirme chaque jour, ce que je pensais à ce moment là. Et malheureusement, je crois qu’une occasion à gauche est en train d’être ratée..


              • Attilax Attilax 26 mars 2013 23:45

                Qui peut sérieusement croire que le FDG pourra appliquer son (excellent) programme tout en restant dans l’UE ? Qui peut croire que Méluche, avec ses beaux discours (les meilleurs que j’ai entendu depuis longtemps), va pouvoir forcer les 26 autres ET la commission à accepter ses nouvelles règles ? C’est du foutage de gueule et du mélange de genre, très à la mode en ce moment quelles que soient les étiquettes.
                J’ai peur que Bernard ait raison et que nous soyons encore victimes d’une arnaque pour canaliser les mécontents, côté gauche, cette fois. Le marionnettiste avait une poupée à droite, il en a maintenant une à gauche... Le spectacle peut commencer.
                Car après tout, ce sont aussi des professionnels du pouvoir.
                La solution devra venir d’ailleurs... Dommage.


              • ZEN ZEN 26 mars 2013 11:01

                Bonjour Fergus

                Il faudrait relire les discours de Danton et de Roberspierre à l’assemblée (ou même de Cohn-Bendit à la Sorbonne en 68 smiley
                Quelques degrés au dessus dans la puissance polémique du discours
                Quand on visionne la bande originale des propos de Mélenchon, on voit qu’on lui a fait des procès d’intention ou qu’on a volontairement ou non déformé ses propos
                Ce ne sont pas les propos qu’il faut juger, c’est la situation qui s’aggrave et l’aveuglement des élites qui s’approfondit
                Je pense que ces propos étaient aussi à usage interne, contre les discours lénifiants et convenus, le langage orwellien et aussi pour réveiller un PC partenaire ronronnant, déjà obnubilé par les prochaines élections...


                • francesca2 francesca2 26 mars 2013 11:27

                  Venir ici et critiquer le Mérluchon c’est comme rentrer dans une caserne et chanter tous les paras sont des gonzesses.


                  Enfin bernard.... !

                  • Ariane Walter Ariane Walter 26 mars 2013 13:42

                    Ahahahaaaa !! Excellent !!


                  • fcpgismo fcpgismo 26 mars 2013 11:37

                    Pseudo écolo. le B 29 Médiocre tentative de déstabilisation.


                    • bernard29 bernard29 26 mars 2013 12:00

                      J’ai entendu ou pas, Monsieur Mélenchon et Parti de Gauche ou Front de gauche, dire et faire quelque chose sur le cumul des mandats depuis que ce débat est ouvert au gouvernement ??

                      ah oui, on attend une constituante ou une VI république !!, c’est vrai l’idée est dans le programme, mais pour les propositions, on attendra la révolution !!!

                      voici une proposition du pacte démocratique. 

                       

                      Des mandats politiques

                      • Art 1) – « Les mandats nationaux, régionaux et départementaux, ne peuvent se cumuler qu’avec le simple mandat de conseiller municipal ». 
                      • Art 2) – « Nul ne peut être éligible à plus de deux mandats successifs pour la même fonction hormis celle de conseiller municipal ». ( l’élection est l’honneur de la démocratie, la réélection son fléau).
                      • Art 3) – « Les fonctionnaires de catégorie A ne peuvent être éligibles à un mandat électoral, hormis celui de conseiller municipal ». (nul ne peut être juge et partie. Les fonctionnaires travaillent déjà pour l’intérêt général)

                      Particularités du mandat de conseiller municipal ( expliquant, l’exception faite à ce mandat)

                      a) Personne ne peut interdire à quiconque de s’intéresser et de participer à la vie politique de sa commune, cellule de base de la démocratie.

                      b) le mandat de conseiller municipal est un mandat bénévole.

                      c) Mandat de proximité, il enlève aux élus nationaux leur argument selon lequel ils seraient coupés du terrain.


                      • Attilax Attilax 27 mars 2013 00:13

                        C’est fabuleux, vous parlez de démocratie sans apparemment savoir que le processus même des élections est par nature aristocratique ! On élit le « meilleur » (enfin, celui qui a massacré tout ce qu’il y avait sur son chemin pour parvenir au pouvoir, donc le pire en fait), le meilleur se dit Aristos en grec ancien. En démocratie, il n’y a pas de représentants politiques professionnels, puisque ce sont directement les citoyens qui décident : « demos Kratos ». Vous voyez la belle arnaque sémantique ?
                        On a appelé « démocratie » une gouvernance représentative, mais ça n’a rien à voir.
                        Si vous êtes démocrate, vous êtes forcément pour le tirage au sort régulier au sein de la population (au moins pour l’assemblée et pour la rédaction de la constitution).
                        Aujourd’hui, on place au pouvoir des gens qui en veulent. La Démocratie, c’est justement de mettre au pouvoir des gens qui n’en veulent pas. La Démocratie est faite de citoyens, et pas d’électeurs.


                      • bernard29 bernard29 27 mars 2013 10:27

                        le tirage au sort pour des représentants chargés de définir les lois et règlements est UNE BELLE IDIOTIE !!

                        si ça vous intèresse voir sur le PACTE DEMOCRATQUE l’article « contre pouvoir citoyen. »


                      • Attilax Attilax 28 mars 2013 11:00

                        Non Bernard, le tirage au sort n’est pas du tout une idiotie. Il est mathématiquement forcément représentatif, et permet de se débarrasser des parasites du pouvoir. Les Athéniens l’avaient parfaitement compris il y a 2500 ans et ce que vous appelez « démocratie » n’en est pas une. C’est d’ailleurs une évidence : il n’y a par nature pas de représentants dans ce système : demos kratos, c’est clair pourtant, les citoyens votent directement leurs lois. Mais peut-être faites-vous partie de ceux qui défendent la démocratie tout en trouvant inimaginable que leur boucher ou une caissière de franprix puissent exercer le pouvoir car ils ne sont pas « qualifiés » ? La pseudo-démocratie que vous défendez n’est rien d’autre qu’une aristocratie déguisée, où l’on donne un semblant de choix aux électeurs pour leur faire croire qu’ils ont un quelconque pouvoir de décision. On voit aujourd’hui plus clairement quels intérêts défendent nos professionnels du pouvoir : celui de leur parti et des lobbies qui les financent. Votre parti n’échappera pas à cette règle. Ce n’est pas par autoritarisme que les Grecs avaient interdit les partis politiques, mais bien parce qu’ils avaient compris que ceux-ci détournaient la démocratie vers leurs intérêts, qui n’étaient pas ceux de la collectivité.
                        Je vous conseille d’aller fureter sur le site d’Etienne Chouard qui détaille ça fort intelligemment :
                        http://etienne.chouard.free.fr/Europe/
                        Mais peut-être ne voulez-vous même pas en entendre parler, tant ça bouscule les idées reçues...


                      • bernard29 bernard29 28 mars 2013 11:56

                         cher Attilax ,

                        si je le maintiens , vous pouvez en effet aller sur le site d’Etienne Chouard , en particulier sur le fil du tirage au sort, vous y verrez toutes mes interventions sur ce système. J’y avais le pseudo Orbi. C’est sûr que le tirage au sort est débattu sur presque tous les fils comme si c’était la solution à tous les problèmes. Alors que c’est le problème de Chouard. Je sais aussi que dorénavant il ne soutient plus sauf pour des fonctions de contrôle ( ce que je préconisais pour une chambre de citoyens tirés au sort), mais certainement plus pour les représentants du peuple chargés de faire les lois ; les parlementaires.

                         


                      • Attilax Attilax 28 mars 2013 15:52

                        Oui, je me souviens de ce fil. Et non, Chouard n’a pas abandonné l’idée d’une chambre directement tirée au sort, il a juste proposé des solutions alternatives qui incluraient aussi l’élection pour « tranquiliser » ceux qui voient en l’élection un privilège à ne pas abandonner.
                        Mais d’après ce que j’ai compris, vous voulez être un élu, votre position est donc parfaitement cohérente avec vos intérêts... De toute façon, 90% des gens sont totalement contre le tirage au sort, ça ne risque hélas pas d’arriver de sitôt.
                        De nombreuses, couteuses et inutiles élections nous attendent, rassurez-vous, vos ambitions restent donc d’actualité.
                         smiley


                      • Robert Biloute Robert Biloute 26 mars 2013 12:29

                        C’est vrai, il faut de toute urgence arrêter cette escalade, si les politiques commencent à dire des choses vraies et en plus sans les enrober dans de la pâte d’amande, mais où va-t-on mon bon monsieur ?


                        • Robert Biloute Robert Biloute 26 mars 2013 12:30

                          Encore un peu et on sera en démocratie, pouah !


                        • RBEYEUR 26 mars 2013 13:23

                          Tout ce qui peut casser l’infusion politique est bon pour la politique dans le sens noble du terme !

                          Aussi intempestives et inconvenantes que puisse paraître les prises de position de Jean-Luc MÉLENCHON, elles ont l’avantage de créer des fissures salutaires pour la politique dès lors que ces fissures font passer la lumière (Léonard COHEN).

                          Quel intérêt de discuter sur Jean-Luc MÉLENCHON alors que nous avons  un gouvernement qui, non content de fonctionner dans la plus pure tradition du « parti de l’étranger », adoube une politique de dilution monétaire éminemment dolosive pour les plus démunis d’entre nous ?


                          • ZEN ZEN 26 mars 2013 13:49

                            Méklenchon a encore été très très méchant smiley
                            Devant un P.Cohen très très gentil
                            Il a cassé les codes, la langue de bois des chiens de garde


                          • ZEN ZEN 26 mars 2013 15:49

                            Mélenchon, sorry...


                          • Dwaabala Dwaabala 26 mars 2013 13:46

                            Il faut être complètement aseptisé pour trouver violences ou excès ou que sais-je encore dans les propos pourtant mesurés de JL Mélenchon, et pour n’avoir rien à dire sur ceux qu’il montre du doigt pour leurs forfaitures.


                            • soi même 26 mars 2013 15:49

                              En bon politique, il a sans doute lire et retenir la leçon des biographies sur Lénine, Staline, Hitler et Mussolini.


                              • Dany romantique 26 mars 2013 18:09

                                Mélenchon avait bien démarré la pré-campagne de 2012. Ayant atteint 17 % dans les sondages il s’est emballé, faisant du FN son bouc émissaire préféré plus encore que Sarko. Pourquoi une telle obsession ? Il s’est embourbé dans ses attaques en ne les pointant que sur le FN. On aurait dit un challenge affectif personnel. 

                                Le résultat ? ce fut un score réel de 13 % aux présidentielles, une déconvenue. Ensuite il s’’obstine aux législatives en se faisant parachuter à Hénin Beaumont, « front contre front ». 
                                Le résultat , il se prend une 2ème claque et perd sa crédibilité vis à vis de l’électorat populaire. 
                                Les gens simples qui souffrent dans les villes et les banlieues, les campagnes, votent également pour un parti comme le FN qui ne fait pas partie du sérail et qui a le même discours sur le social et la démondialisation. 

                                On sait qu’il ne faut pas confondre les militants canal historique du FN avec l’électorat. Il y a eu un manque de clairvoyance et un déni de réalité.
                                Pour réunir les votes populaires il faut du discernement. Ce que n’est pas capable de faire J.L.Mélenchon qui pourtant dit des vérités sur la crise et le cap social-libéral du PS qui ne cherche qu’a baisser d’un point la courbe du chômage (quitte à donner 20 milliards au patronat). 

                                • citoyenrené citoyenrené 26 mars 2013 19:12

                                  « Peu vous importe les propositions il suffit de sortir les slogans » pour les isoler de tout raisonnement et faire croire ainsi en l’absence de réflexions, de profondeur de concept

                                  le principe d’écosocialisme, développé en des heures de discours programmatiques, ne vous intéresse pas, vous ne citez que le titre

                                  j’devrais développer les points sans indiquer simplement un lien, mais il contient des développements que je n’aurai pas pû faire aussi clairement

                                  « les assises de l’écosocialisme »

                                  vous manqueriez d’information à refaire plus tard les mêmes critiques sans avoir jeté un œil patient à ces assises, peut être, fondatrices du concept majeur du 21e siècle


                                  • bernard29 bernard29 26 mars 2013 19:43

                                    j’irai revoir , car de fait j’avais déjà un peu lu ce programme. J’avais en particulier jamais vu citer le mot « écosystème » dans le texte que j’avais lu.

                                    Ce qui me paraissait logique car, pour moi, un jacobin centralisateur ne peut promouvoir l’écologie telle que je la comprends. Je considère le mot « écosocialisme » comme un mot « valise » qui sert à tout et à rien. Mais oui je retournerai voir


                                  • Le421 Le421 26 mars 2013 20:35

                                    De toute façon, les journaleux ne se sont intéressé qu’au mot « salopard »... En fait, l’intégralité du discours de Mélenchon n’est pas retranscrite. Le contexte n’est pas donné, etc, etc...
                                    Information de merde, je le dis tout net. Complaisez vous dans le buzz, le mot trivial, le lapsus involontaire. C’est magnifique. Les journalistes font de l’info niveau fond de cuvette des WC.
                                    Alors que le contenu et le sens du discours de telle ou telle personne, surtout si elle dis des choses vraies, est soigneusement et volontairement zappé.
                                    Et les zozos de regarder et commenter stupidement...
                                    Si vous vous intéressiez, ne serais-ce qu’au dixième du discours du FDG, vous verriez que tous les malheurs actuels étaient tristement prévisibles et annoncés. Pire !! Des solutions existent, je plagie Bayrou en disant cela, mais c’est vrai. Mais ce ne sont pas des solutions qui plairaient à la nomenklatura dirigeante, dont les journalistes sont pour la plupart les serviles valets...
                                    Bon... On a appris comme cela que Moscovici était juif, tout comme Fabius. Une grande nouvelle. Donc, en France, il y aurait finalement plus de juifs que de musulmans, vu qu’il n’y en a pas ou peu dans le gouvernement, jusqu’à plus ample information. Je parle de ces derniers, vous aviez compris.


                                    • canelle 26 mars 2013 23:15

                                      T’as choisi les mots , belle analyse, postule chez Libé t’as toute tes chance.

                                      il y en a qui touche des sous pour écrire des trucs comme ça. LOL

                                      • Inquiet 27 mars 2013 08:01

                                        J’ai plussé l’article non pas parce que je suis d’accord avec l’auteur, mais parce que cela me fait chaud au coeur de constater que JLM et le Front de Gauche constituent réellement un risque pris au sérieux par les chiens de garde du système.


                                        Sans être masochiste, j’en suis presque à en redemander de ce genre d’article :
                                        - parce que « au moins on en parle »
                                        - parce que le fait de concentrer méthodiquement avec les médias aux ordres des attaques synchronisées finit par apparaître comme « non-sincère », « organisé », « planifié » et au final être contre-productif car laissant le doute sur l’objectif réel de la fatwa organisée.

                                        Le seul risque qu’il y aurait pu avoir, c’est que les contradicteurs ne s’en remette pas qu’aux stratégies de comm’ moralisatrices sur des stigmatisations sur des phrases ou comportements prétendument « inacceptables »,
                                        mais arrivent à démonter les arguments sur le fond de JLM.
                                        Mais là je pense qu’ils ne s’y risqueront pas, ils ne sont pas suicidaires tout de même.

                                        • bernard29 bernard29 27 mars 2013 10:37

                                          vous auriez raison, si Mélenchon pouvait être considéré comme responsable. Mais il ne l’est pas. donc j’interpelle plutôt le Parti de gauche, et le front de gauche. (Voir la conclusion.) et les mélenchonistes d’agoravox, comme vous, en tant que rédacteur sur ce média.

                                          Mais de mon point de vue aussi, les personnalités de gauche devraient ignorer Mélenchon. C’est pour cela que ce dernier compte sur les médias qui ne vivent que de grossièretés pour forcer les polémiques. Je crois qu’il faut l’ignorer. Mon article était pour expliquer de fait qu’il se détruit lui même. Il faut donc le laisser.


                                        • Robert Biloute Robert Biloute 28 mars 2013 10:50

                                          vous avez donc écrit un article pour dire qu’il ne fallait pas en parler ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès