Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’espoir en marche ?

L’espoir en marche ?

Le "projet de pays" de François Bayrou veut rassembler sur la réforme des Institutions et quelques clés prioritaires. Mais l'ascension centriste de 2007 peut-elle se reproduire ?

La France a besoin d’institutions qui permettront de changer le pouvoir. C’est ce que préconise François Bayrou dans un entretien, ce jeudi 7 avril 2011, au journal Le Figaro. Le chef de file du « ni gauche ni droite » amorce ici sa campagne présidentielle. Mais là n’est pas le plus important.

Le président du Mouvement Démocrate (MoDem) énonce les clés d’un projet : « séparation des pouvoirs, loi électorale juste, représentation de tous les courants, par un système à l'allemande par exemple ». Les fédéralistes apprécieront la référence à nos voisins européens.

La voie parlementaire relancée, la décentralisation remise au cœur de la Nation, ce chemin ouvre une double perspective salutaire : la sortie du présidentialisme à outrance incarné par Nicolas Sarkozy, et l’abandon d’un centralisme des décisions outrancier qui freine l’économie et paralyse les compétences de la société française. Ce centralisme avait été pointé du doigt à l’occasion de la Semaine des Cafés Citoyens, en novembre 2010.

Les résultats des élections cantonales de mars 2011 montrent la progression des tensions et des contestations : abstention, poussée populiste, éclatement de l’électorat... Le dernier rapport du médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, révèle la lassitude des citoyens et leur incompréhension face à l’administration.

François Bayrou a l’ambition de répondre à l’urgence : modifier la représentation du peuple en profondeur.

Ce positionnement institutionnel, loin des petites phrases et des mesures choc, est un élément crucial du changement. Parfois jugé obscur par les citoyens, c’est aussi le cœur du centrisme depuis les origines. Une page d’histoire régionale à ce propos : c’est à Nancy, en 1865, qu’une vingtaine de personnalités de tous bords signent un Projet de Décentralisation préconisant la création d’une sorte de Sénat des régions et l’élection du chef du gouvernement par le Parlement.

François Bayrou réaffirme aussi le centrisme sur ses bases citoyennes : l’éducation est la priorité de son « projet de pays ». Le député Modem des Pyrénées-Atlantiques n’a sans doute pas oublié son passage dans ce Ministère stratégique qui ne lui valut pas que des bonheurs. Mais pour les centristes comme Bayrou, l’école est aujourd’hui plus que jamais en danger. Et à plusieurs titres, comme le rappelle l’ami Daniel Ruzé, sur son blog nancéien.

Pour finir, rappelons l’ancrage européen de la parole centriste. Sortir de l’euro ou laisser parler la France toute seule dans le monde serait suicidaire, rappelle le candidat démocrate. Sur l’idée d’une Europe à vocation fédérale, les amis de François Bayrou savent que le candidat peut rassembler à gauche et à droite, y compris chez les opposants à une Europe actuelle livrée au libre-échange sans vision commune. Les crises mondiales invitent, là aussi, à un projet du centre.

En 2007, François Bayrou avait rassemblé 7 millions de Français au premier tour de la présidentielle (18,57% des voix) en reconnaissant une « situation pré-insurrectionnelle » en France. Un an avant la prochaine élection suprême, les crispations sont encore plus fortes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Cocasse cocasse 8 avril 2011 10:08

    L’Europe fédérale est tout simplement impossible.
    Il ne s’agit pas d’un pays qui s’est forgé de cette façon, comme les états unis d’amérique, mais de pays déjà forts et entiers, et non solubles.

    Les centristes n’ont aucun projet viable, dans la mesure où ils se subordonnent à une europe dictatoriale qu’ils ne parviendront jamais à changer, et qui ne peut être changée.

    Quant à la sortie de l’euro, mieux vaut la préparer que la subir, car l’euro explosera.
    Et pourquoi rester dans un euro, qui légalement est une monnaie d’endettement (loi 73 puis 93 pour l’euro) ?

    Quand les idées d’une monnaie souveraine, et d’une europe des nations auront germées chez les centristes, alors ils pourront devenir davantage crédibles pour le reste de leur projet.


    • jpm jpm 8 avril 2011 10:32

      Bonjour Monsieur Watrin,

      Quel est justement le programme du Modem et la vision de Francois Bayrou en matiere sociale. En effet sa derniere declaration qui fait reference a Frederic Bastiat (mort en 1850 et maitre a penser de Margaret Thatcher et Ronald Reagan) ne m´enchante guere.

      Je cite « L’avenir du pays ne peut pas être l’assistance généralisée. »

      Moi qui suis un fervent partisan de l´allocation universelle ou revenu d´existence, je me demande si cette idee a encore cours au sein du Modem ? 

      Pour memoire je vous rappelle votre article de 2008 smiley

      http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-revenu-d-existence-complement-40201


      • jpm jpm 8 avril 2011 11:31

        Non je ne pense qu´on puisse dire que Francois Bayrou soit opportuniste... car il aurait deja eu plusieurs fois l´occasion de tirer partie de la situation. Au contraire, je le trouve plutot intrinsigeant sur les principes.

        Malgre tout, il n´en reste pas moins que le programme social du Modem n´est pas clair. Et il n´est plus temps de critiquer mais de proposer.


      • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 2011 12:48

        Sincèrement, il bouffe à tous les râtelier, il dit blanc un jour et noir le lendemain, un coup à gauche, un coup à droite. Il est tellement égocentrique que pratiquement tous le monde l’a quitté.
        Tout à fait d’accord sur ce point ! Glandeur total à l’E.N. (passe son temps à écrire des bouquins et engrange des bénéfice pour monter un élevage de chevaux...) Nous présenter un gus comme ça comme la vierge marie en politique ...


      • jpm jpm 8 avril 2011 13:16

        Mon cher Orion, de quelles convictions parlez vous ? A vrai dire des convictions il en manque a beaucoup de partis politiques...a part peut etre les extremes. Mais bon, ces convictions la, ne sont pas forcement les bonnes non plus.

        Bouffer a tous les rateliers dites vous... je n´ai pas note cela. Un coup a droite et un coup a gauche... c´est possible mais c´est la definition mathematique du centre. Ecrire des livres... et elever des cheveaux... oui cela c´est vrai, mais cela ne fait pas de lui un glandeur.


      • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 2011 17:29

        qu’il veut devenir le roi de la république
        Il a même écrit un bouquin sur Henri IV avec qui, à l’avidence, il s’identifie. Faut dire que c’est un étalon, donc de ce côté là ça va, il est béarnais, mais pour le reste faut voir ...
        Ah oui, j’ai un parti pris je suis pour le contrôle de la démographie.


      • Taverne Taverne 8 avril 2011 19:09

        à jpm : Vous écrivez  : « Je cite »L’avenir du pays ne peut pas être l’assistance généralisée.« Moi qui suis un fervent partisan de l´allocation universelle... »

        L’allocation universelle : vous êtes donc pour l’assistance généralisée ?


      • jpm jpm 11 avril 2011 17:02

        Cher Taverne,

        avant de vous exprimez de maniere trop abrupte sur le revenu universel, vous devriez prendre la peine de comprendre de quoi il s´agit... et pour cela rien de mieux que de commencer par lire l´article de notre ami Watrin...

        http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-revenu-d-existence-complement-40201

        Vous verrez qu´il ne s´agit pas du tout d´un hymne a l´assistanat... mais bien au contraire un nouveau projet de societe... veritablement humaniste, qui va liberer beaucoup d´energie chez ceux qu´on oublie trop souvent... et qu´on se contente d´assister.


      • foufouille foufouille 11 avril 2011 17:05

        jpm
        taverne est un travailliste bureaucrate qui travaille pour son departement (rsa entre autre)
        avec un RU, plus de boulot pour taverne


      • jpm jpm 11 avril 2011 19:21

        Salut Foufouille,

        Taverne est un poete donc je ne fais pas de soucis pour lui. Avec l´introduction du RU, il trouverait surement des choses plus interessantes a faire que de controler que des pauvres gens ne profittent pas du systeme smiley Serieusement, justement s´il travaille dans ce milieu la, il est interessant d´avoir son avis. Et ce serait un sacre challenge de le convaincre de la pertinence du RU pour le public concerne.
         


      • Yvance77 8 avril 2011 10:41

        Salut,

        Le souci majeur, pour Bayrou, réside justement dans le concept de l’Europe.

        On nous a vendu cela comme la panacée, le chapeau protecteur des citoyens du vieux monde, le socle social qui devait permettre de nous enraciner et, de faire fi de tous les vents mauvais etc...

        Hors, qu’avons nous eu in fine ?

        Un espace non-démocratique depuis Lisbonne, ou l’on s’assoit gaillardement sur les votes des citoyens souverains (2005). Nos avons un système soldé aux financiers. Nous sommes dans un délitement des valeurs qui faisaient nos orgeuils.

        Je ne vais pas remplir plus la coupe des méfaits que chaque européens peut constater de lui-même.

        Tant qu’une remise en cause, des fondements libéraux qui animent cette Europe, ne voit pas le jour, tous ceux qui se réclameront de cela auront bataille perdue.

        A peluche


        • le journal de personne le journal de personne 8 avril 2011 12:29

          On nous ment !

          On nous ment nous disent deux économistes de renom
          On ne peut pas renoncer à l’Euro.
          On n’a pas le moindre intérêt à le faire
          Zéro pour tous les politiques qui prétendent le contraire.

          On nous ment nous disent deux politiques qui ne cherchent pas à se faire un nom.
          On peut renoncer à l’Euro.
          Et on a tout intérêt à le faire
          Encore faut-il avoir la volonté politique de changer les enjeux avant de faire l’état des lieux.

          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/on-nous-ment/


          • apopi apopi 8 avril 2011 17:04

            J’ai failli mourir de rire en voyant le titre de l’article, Bayrou aujourd’hui n’est plus qu’une infime particule noyée au milieu de l’UMPS, c’est à dire rien. Après il n’est pas interdit de rêver ou de prier, c’est presque pareil.

             Le jour ou « le centre » deviendra une force politique crédible dans notre beau pays, non seulement les poules auront des dents mais en plus elles chanteront la javanaise en sirotant un lait fraise...


            • Taverne Taverne 8 avril 2011 19:16

              Si vous avez failli mourir de rire en lisant « l’espoir en marche », sachez qu’il y en a beaucoup qui crèvent pour cause d’espoir en rade. D’ailleurs le vote FN est souvent un vote de désespoir. Il me semble que susciter un espoir crédible me paraît un projet humain essentiel. Maintenant, libre à vous de vous en foutre. Peut-être ne manquez-vous de rien...


            • beo111 beo111 8 avril 2011 19:25

              Le système de vote allemand est certes un tout petit peu plus démocratique que le système français mais ce n’est pas très dur et il n’y a pas de quoi en faire tout un fromage.

              Si le candidat centriste est en mal d’idées à ce sujet je lui conseille de lire ce texte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès