Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Europe en panne de démocratie

L’Europe en panne de démocratie

Cette évidence peut surprendre, et pourtant, force est de constater que l’Europe actuelle est bien loin de respecter les valeurs démocratiques.

Personne n’a oublié le refus français de 2005, contourné quelques mois après, afin d’imposer un traité refusé par le peuple…mais ce n’est pas tout.

En effet, on se souvient du référendum français de 2005 qui demandait de valider, ou pas, la constitution européenne qui nous était proposée, et pour laquelle, le 29 mai, les français avaient majoritairement dit NON : 54,67% pour le NON, et 45,33% pour le OUI.

Pourtant, comme les partis majoritaires, UMP et PS étaient favorables au OUI, l’affaire semblait dans le sac. lien

Mais quelques temps après, par un magistral tour de passe-passe, le gouvernement imposait le traité de Lisbonne, en refusant un nouveau logique référendum qui aurait permis au peuple de choisir.

Or ce traité de Lisbonne reprenait les éléments refusés par les citoyens, et le gouvernement, le 4 février 2008 permettait ainsi la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire, le 8 février 2008. lien

Comme le dit Jacques Sapir : « le Traité de Lisbonne, cette monstruosité née d’une forfaiture, établit de fait un régime de souveraineté limitée pour les pays qui en sont signataires ». lien

Et puis il y a eu l’Irlande qui après avoir voté non à l’Europe s’est vu imposer une Europe dont ils ne voulaient pas.

La stratégie des dirigeants européens est toujours la même : devant le non décidé par le peuple irlandais au mois de juin 2008, qui refusait de ratifier le traité de Lisbonne, l’Europe, 16 mois après, refaisait voter l’Irlande et obtenait finalement un OUI.

Pourtant, les nonistes avaient des arguments de poids : ils considéraient que le traité de Lisbonne était antidémocratique…mais le débat portait aussi sur l’avortement, interdit par la constitution irlandaise, et rendu possible par le traité de Lisbonne

Il portait aussi sur la limitation du nombre de commissaires européens, sur la mise en danger de l’historique neutralité irlandaise, et sur la fiscalité pour laquelle, selon les partisans du non, planait un flou très artistiques. lien

On pourrait aussi remonter à 1992, au Danemark, lequel en juin avait dit Non au traité de Maastricht, avec un écart, il est vrai minime, mais suffisant.

En effet, pour 3 200 000 suffrages, 46 000 voix avaient suffit à faire pencher la balance du côté du Non, ce qui a fait s’écrier M. Holger K Nielsen, dirigeant du parti socialiste populaire : « la démocratie a fonctionné  ». lien

Pourtant, depuis ce vote, le Danemark reste partie prenante de l’Union Européenne, puisqu’il est membre de l’espace Schengen depuis le 25 mars 2001, et qu’il a assumé la présidence tournante du Conseil de l’U.E. 7 fois entre 1973 et 2012. lien

Alors l’Europe ne souffre-t-elle pas à l’évidence d’un déficit démocratique, comme l’écrit dans les colonnes de « l’Obs+ », Igor Dizdarevic ? lien

De Pierre Levy à Michel Robin, en passant par Claire Gatinois, s’exprimant dans les colonnes du journal « Le Monde », ils sont nombreux à le penser. lien.

Comme le dit clairement Michel Robin, en se basant sur l’ACTA, retoquée en dernière minute, et concoctée dans le dos des peuples : « l’Europe est l’ennemie de la démocratie car on ne peut pas servir en même temps 2 maitres incompatibles, les banksters et les peuples ».

Cette démocratie européenne serait donc illusoire, mais alors, il faut se poser la question qui dérange : comment s’y prend-elle pour imposer ses vues tout en donnant l’illusion que les décisions sont démocratiques.

La manipulation médiatique est l’une des réponses, et elle a été à l’œuvre lors du référendum grec du 5 juillet 2015, lequel à donné une large victoire au non.

De nombreux politologues se sont penchés sur la question, et les langues se délient, maintenant que les résultats sont sans appel.

La plupart des chaînes de télévision n’ont pas respecté l’égalité de temps d’antenne, avec un rapport de 1 à 5 en faveur du OUI.

Internet est aussi la cible de ceux qui crient au scandale, notamment sur You tube, site sur lequel le OUI a largement été encouragé…le réseau téléphonique Wind a ouvertement pratiqué la corruption en offrant des avantages substantiels à ceux qui envoyaient des SMS en forme de OUI.

Les pressions sont aussi venues des entreprises, n’hésitant pas à licencier les salariés qui ne seraient pas allés au rassemblement en faveur du OUI.

Même l’armée s’y est mise, et le chef d’état major des armées grec a franchi la ligne jaune, et le devoir de réserve qui lui était imparti, en appelant publiquement à voter OUI.

De plus, une enquête sera probablement lancée contre les instituts de sondage qui, une semaine avant le vote, publiaient des résultats affirmant que le OUI allait gagner, afin d’influencer au maximum les électeurs. lien

Alors aujourd’hui, même si la majorité de la population grecque a décidé de refuser le diktat européen, et continue de résister, cette Europe, qui est d’abord celle des banquiers, va probablement tout faire afin de réduire la contestation au silence.

Le dernier mot pourrait être laissé à Jean Claude Juncker qui, après avoir affirmé qu’il ne serait jamais question de supprimer la dette grecque, déclarait dans « le Figaro » du 28 janvier 2015 : « il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les traités européens ». lien

Tout est dit…

Un film est en cours de réalisation afin de dénoncer les dérives européennes, et chacun peut, s’il le désire, participer à sa production. lien

Son titre, « je lutte, donc je suis » en résume le propos, et comme dit mon vieil ami africain : « tout ce qui devient facile était au début difficile ».

L’image illustrant l’article vient de laplumeagratter.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Des dettes qui font date

Quel régime pour la Grèce

L’Europe est-elle schizophrène ?

La jolie vie des parlementeurs

Européennes, le syndrome de Lisbonne

Les cocus de la démocratie

Cette Europe de tous nos malheurs

Le diable s’habille en Tafta


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • P-Troll P-Troll 9 juillet 2015 09:35

    De toutes façons, c’est la commission européenne, composée de représentants nommés par les gouvernements et adoubés par les lobbies qui a le pouvoir et pas le parlement européen qui lui est élu (avec moins de 50% de participation).


    Ce qui revient à dire que l’Union Européenne est dirigée par des lobbies qui nourrissent grassement des députés européens inutiles et peu présents pour donner au bon peuple l’illusion de participer à quelque chose.

    • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 09:50

      @P-Troll
      oui, vous avez raison...

      il y a donc une double punition : des élus qui n’ont pas réellement beaucoup de pouvoir, mais qui pour autant ne se gênent pas pour manipuler les électeurs... et des lobbys qui manipulent la commission européenne...
      le leurre démocratique en fin de compte.
      merci pour votre commentaire.
       

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 juillet 2015 05:55

      @olivier cabanel


      Bonjour Olivier

       Je pense que vous avez raison... mais en y réfléchissant bien, j’en suis arrivé a la conclusion que c’ ’est la démocratie elle-même qui est boiteuse.... ét que, si on ne la réforme pas radicalement, elle nous cause plus de mal que de bien et devrait disparaitre. La connivence entre gouvernants grecs - « démocratiques » et corrompus - et vendeurs d’équipement allemands escrocs est assez significative....

      Pierre JC
      .

    • zygzornifle zygzornifle 9 juillet 2015 09:37

      En panne de démocratie mais pas en panne de dictature.......

      l’EU c’est Guantánamo pour ses membres, quand on y rentre plus de machine arrière .....
      l’EU c’est comme un pitbull qui ne relâche pas sa proie ....
      l’EU vit sur le dos de ses citoyens comme une tique sur le dos d’un chien ....


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 09:50

        @zygzornifle
        pas mieux...

        merci.
         smiley

      • howahkan howahkan Hotah 9 juillet 2015 10:07

        je cite : Cette démocratie européenne serait donc illusoire, mais alors, il faut se poser la question qui dérange : comment s’y prend-elle pour imposer ses vues tout en donnant l’illusion que les décisions sont démocratiques.

        dis tu Olivier

        Salut déjà smiley

        je commence par ma conclusion, la démocratie donne exactement ce pour quoi elle était faite !!!

        HH : elle n’est pas illusoire pour moi,elle est meme le seul mensonge non proféré mais auquel jamais oh grand jamais nous avons fait attention... ..le mot est totalement manipulateur et manipulé..

        En démocratie Grecque le vote concernait les non esclaves et les hommes..

        quand au droit de vote à Athènes seule l’élite votait soit environ 10% de la population totale..

        HH : .rien n’a changé dans le fond et la démocratie en fait donne exactement ce que elle a toujours été....la propriété et la domination d’une caste de dirigeant, où, enfants, esclaves, femmes et métèques n’ont strictement aucun droit eux qui sont donc 90% de la population n’a pas le droit à la parole...comme aujourd’hui ou c’est cause toujours !!

        Les esclaves
        Athènes est une cité grecque que son régime démocratique, entre le V° et le IV° siècle,L’esclavage est un élément constitutif de toutes les sociétés antiques en Europe et au Moyen-Orient, Athènes en a profité et on peut dire que c’est le travail forcé dans les mines du Laurion qui a permis à la cité d’amasser suffisamment d’argent pour repousser l’envahisseur perse et poser les bases de son régime démocratique.
        Sans nier la souffrance des êtres humains pour eux, l’esclavage est « normal » et, avant l’ère chrétienne, on ne trouve aucun texte qui remette fondamentalement en question son principe.

        **Il faut aussi noter que contrairement à ce qui s’est passé pendant la période qui, du début du XVI° à la fin du XVIII° siècle, vit les nations d’Europe occidentale fonder leur prospérité sur le trafic triangulaire, l’esclavage**, à Athènes, ne repose sur aucun critère ethnique ou racial. Il n’existe pas de cloison étanche entre la liberté et l’esclavage et on peut, par exemple, être libre et citoyen dans sa cité mais vendu dans une autre, à la suite de quelque infortune, parfois à quelques lieues de chez soi. On peut aussi être réduit en esclavage à la suite d’une condamnation en justice pour dettes ou fraude. La servitude est donc un état infra-humain dans lequel tout homme libre peut tomber un jour et dont tout esclave peut espérer sortir.

        Les esclaves affranchis ne devenaient pas pour autant citoyens ; ils prenaient le statut de métèque.

        Les femmes
        A Athènes, une femme ne peut être citoyenne parce qu’elle reste mineure toute sa vie. Avant son mariage, elle est soumise à l’autorité de son père et, après celui-ci, à celle de son mari.
        Contrairement aux esclaves, la femme joue cependant un rôle important dans la politeia. Quoique non-citoyenne, elle occupe une place éminente et parfois exclusive dans des manifestations religieuses à caractère politique.
        Par ailleurs, la loi de 451 lui confère la parité avec son mari dans la transmission de la citoyenneté.

        HH :ceci a par contre changé..elles ont le droit d’être aussi pire que les hommes de pouvoir et amis aujourd’hui !!

        Les étrangers
        Le siècle de Périclès voit affluer à Athènes des étrangers en provenance de tout le monde grec, principalement ionien. **Aristophane, et Platon un peu plus tard, s’inquiètent de cette présence obsédante et se moquent du laxisme de la cité qui les tolère en trop grand nombre.
        Que faire de l’étranger** ? La question interpelle encore aujourd’hui les démocraties modernes.

        Comme les autres cités grecques, Athènes confère aux résidents le statut de « métèque ».  « celui qui habite avec nous », ce qui implique qu’il est « chez nous » mais n’est pas « comme nous ». Il vit, travaille, se marie, fait souche, réalise des affaires et éventuellement s’enrichit mais aucun de ces critères ne lui donne droit à la citoyenneté.

        Il faut aussi noter que contrairement à ce qui s’est passé pendant la période qui, du début du XVI° à la fin du XVIII° siècle, vit les nations d’Europe occidentale fonder leur prospérité sur le trafic triangulaire, l’esclavage, à Athènes, ne repose sur aucun critère ethnique ou racial. Il n’existe pas de cloison étanche entre la liberté et l’esclavage et on peut, par exemple, être libre et citoyen dans sa cité mais vendu dans une autre, à la suite de quelque infortune, parfois à quelques lieues de chez soi. On peut aussi être réduit en esclavage à la suite d’une condamnation en justice pour dettes ou fraude. La servitude est donc un état infra-humain dans lequel tout homme libre peut tomber un jour et dont tout esclave peut espérer sortir.

        Les esclaves affranchis ne devenaient pas pour autant citoyens ; ils prenaient le statut de métèque. donc ne votaient pas..



        • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 11:06

          @howahkan Hotah
          merci de cette longue et éclairante explication...

          merci aussi d’avoir rappelé ce qu’était la démocratie du temps des grecs anciens...
          pourtant, la démocratie, loin d’être exemplaire au niveau de l’UE, comme chacun sait, est possible.
          si on prend par exemple la Suisse, pays dans lequel tous les citoyens peuvent réellement faire vivre la démocratie, il est possible relativement facilement de lancer un référendum sur un sujet au choix...
          en France, pour lancer un tel référendum, c’est la croix et la bannière.
          il est temps de changer de république...une sixième serait la bienvenue.
           smiley

        • howahkan howahkan Hotah 9 juillet 2015 11:12

          @howahkan Hotah

          bref avec la démocratie, un de ces nombreux non mot, il n’y a meme pas tromperie sur la marchandise....

          on a ce qui était écrit sur l’emballage que l’on n’a jamais lu..


        • howahkan howahkan Hotah 9 juillet 2015 12:08

          @howahkan Hotah

          j’ ai vu ton mot après Olivier..

          je ne crois pas que la somme des égoïsme , ce que voter est car je vote pour celui qui va me donner ce que j’espère , donne autre chose que ce qui se passe depuis 2500 ans au moins...

          on est encore et toujours en surface des choses....or c’est l’humain et ce qu’il est qui crée tout système...ce meme humain dit : oui ça ne va pas changeons le système ?? smiley

          je n’ignore pas que a ce point de désespérance ce que je dis est sans intérêt et jamais compris sauf...

          ce qui est curieux de noter est que en gros nous n’avons jamais eu autant de tout, meme un smicard si il fait gaffe peut voyager plus et plus loin que Louis XIV, pourtant roi soleil n’ aura jamais fait dans toute sa vie et malgré tout....cet humain est constamment frustré de tout, en perdition mentale totale....en souffrance...

          le vote est une arnaque géniale..comment faire croire au gueux qu’il a de l’importance et qu’il dirige ?? faisons le voter se dit le malin........pour ses propres désirs à lui.........sans tenir compte le moindre du monde que sans collectif lui il n’est rien car il meure très vite

          il glorifie alors l’élu comme etre suprême, ou le hait si il ne l’a pas choisit il dit , et alors en absolu la majorité meme si c’est 25% a raison ...il fait de celui qui a voté un soumis à la loi du plus nombreux qui devient la loi du plus fort...

          25% devient alors 100% ........

          aujourd’hui hollande est a 13 % qui sont 100 %

          c’est comme un roi mais que le peuple aurait eu l’impression de choisir..

          la démocratie, mot qui me sort par les trous de nez ,car en l’ayant prononcé on a l’impression que c’est un mot magique qui contiendrais la solution de tous nos problemes sans rien faire c’est choisir son maître....et rien d’autre..

          et surtout et surtout sans jamais savoir que oh hasards incroyables cela correspond intégralement aussi avec la doctrine néo cons qui est que la sommes des individus en conflit et competition est ce qui produit le meilleur collectif possible...

          c’est pour cela que je dis avec la aie aie ça fait mal,..dé mo cra tie , il n’y a pas du tout tromperie sur la marchandise, on a exactement ce qui est écrit sur le mode d’emploi que l’on n’a JAMAIS lu ..

          ceci donne le résultat que l’on voit aujourd’hui, il donne un vainqueur ce qui est logique a l’esprit démocratique qui est un totalitarisme absolu subtil,car il est fait avec le consentement du mouton...avant c’était « je pense donc je suis » , aujourd’hui c’est je vote donc je suis« et demain ce sera » je panse ma sueur d’esclave donc j’essuie « 

          de cette compétition entre tous se dégage des gagnants...normal, ils font ce qu’ils veulent ,normal ..

           il n’y a rien a redire la dessus. on a accepté cela en votant pour ses désirs...sauf si on remets en cause ce système et ceux qui l’ ont créé : nous tous !! donc moi aussi ? oui, oui !! ah non il n’en est pas du tout question...moi je suis bien ,c’est les autres qui déconnent..

          mais là on touche au sacré de »moi meme« ....

          tous persuadés d’être le trou du cul du monde bien sur...

          le seul sujet à l’origine ultime est qui peut bien etre ce »moi je « qui refuse la mort donc la vie....

          nous humains ne savons plus du tout qui nous sommes, ce que nous sommes....et que nous avons perdu l’usage d’une partie énorme du cerveau,celle ou le sens d’exister est ..

          qui puis je ? pour les autres rien, pour moi meme tout,mais plus en terme de profit sur le dos des autres mais en terme de compréhension de ce que vivre est.....en allant dans cette direction d’éveil de la connaissance de soi qui ne peut etre faite par la pensée , je vais indirectement ouvrir nos capacités perdues ,celles qui font que naturellement je n’accepte plus aucun maître, ni de l’être non plus...et bien plus encore..comme d’ etre naturellement collectif et partageur ....vivre est le miracle, il est contenu dans la vie mais on ne vit pas on survit ente passé mort et futur qui n’existe pas, car pour nous le présent là ou est la vie a disparu sauf pour le corps lui meme bien sur,et sauf quand je remplis une fonction mécanique pratique dans laquelle il n’y a pas de vie mais qui est une fonction vitale de survie..sans cette fonction je n’existe plus,sans nos fonctions manquantes je ne vis pas

          nous sommes réellement totalement »stupide", les plus énormes QI comme moi inclus bien sur smiley ...ce qui n’est pas rédhibitoire si je le vois et ne rejette pas ce fait, voir un fait a deja opérer un changement..

          voter démocratiquement c’est accepter ce monde tel qu’il est...car c’est l’officialisation de la loi du plus nombreux qui aurait absolument raison , or ceci est faux....comme le sont les mythes du meilleur et de la compétition qui si ils étaient vrais feraient que ce qui se passe ne peut qu’être le meilleur possible....alors pourquoi donc se plaindre.. ???

          c’est totalement illogique non ?

          tout est faux chez nous ,l’erreur est quasi totale..car nous avons perdues nos capacités qui ne sont pas issues de la pensée qui est une simple calculatrice,vitale pour survivre mais c’est tout...la pensée ne contient pas la vie mais juste l’emballage de la vie, elle est necessaire et un danger mortelle en l’absence de nos autres fonctions

          etc ....

          des solutions ? il s’agit de savoir quel est le problème or celui ci nous est inconnu..comment trouver des solution a ce qui est inconnu ??

          car nous tous sommes cette société alors que on s’en exclut comme par magie, comme si la société existât de par elle meme ,pas du tout

          la cause originelle, le péché originel du désastre des sociétés humaines , l’humain , ne se considère pas lui meme comme faisant partie intégrale du problème alors le maître est content, il nous laisse nous enfoncer tout seul et 25000 ans après rien n’a changé dans le fond, sauf les machines qui est ce pour quoi entre autre la pensée humaine est faite, c’ est juste un outil de survie, vital mais rien de plus que un outil...

          on aurait du aimer les gens et la nature en général , et utiliser les outils, les objets , les choses, etc mais là aussi tout est encore inversé, faute d’une capacité qui nous manque de notre fait à nous, nous aimons les objets, les outils, les choses et utilisons les gens pour se les approprier...

          on est très très loin de toute vérité....

          que faire alors ? un seul mot : liberté et démocratie..l’humanité est alors hypnotisée..

          je me marre

          respect et robustesse ..


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 13:14

          @howahkan Hotah
          voter...

          on devrait changer le mot.
          choisir me parait plus adapté.
          mais sans être fermé aux autres possibilités.
          le dialogue, l’échange, la concertation.... tout le monde peut avoir « un peu » raison, et « un peu » tord...
          démocratie directe, visible, affirmée...sans chercher l’affrontement, mais plutôt la concertation.
          vaste programme.
          merci de ta réaction.
           smiley

        • howahkan howahkan Hotah 9 juillet 2015 13:26

          @olivier cabanel

           smiley........................


        • Yanleroc Yanleroc 12 juillet 2015 17:33

          @howahkan Hotah


          Bonjour,

             je vais encore me poser un instant comme une tique ou un sangsue sur vous 
          et Cabanel car votre discussion est un vrai plaisir.

          Vs avez merveilleusement explorez le fond de l’ histoire en rendant l’ homme responsable de sa condition, et en décortiquant le principe démocratique.
           mais pourtant si vous, _ pas vous j’ ai compris, mais moi ou d’ autres bien intentionnés- ns étions projetés Maître du Système, saurions nous ne pas changer et donner au bon peuple le pouvoir qu’ il n’ a jamais eu : 
           
          D’ ailleurs faut-il que le peuple ait le pouvoir ou que quelques uns « œuvrent pour son bien » ? 

          Je sais la question est ss doute aussi vieille que les 1ères sociétés humaines, mais j’ ai toujours pas la réponse .. ?

          « on aurait du aimer les gens et la nature en général , et utiliser les outils, les objets , les choses, etc mais là aussi tout est encore inversé, faute d’une capacité qui nous manque de notre fait à nous, nous aimons les objets, les outils, les choses et utilisons les gens pour se les approprier...

          on est très très loin de toute vérité.... » Magnifique !


          « Le manque », peut-être que tt est là !?


        • gaijin gaijin 9 juillet 2015 10:20

          mais la démocratie n’a jamais fait partie du projet européen .......a part en temps qu’élément utile a la fabrique du consentement .......
          de toute façon il faut se souvenir de la citation de coppé sur la démocratie : « c’est que quand tout le monde a finit de tricher et qu’on est presque a égalité on s’assoit autour d’une table pour savoir qui a gagné ....... »

          tout cela n’est qu’une imposture structurée comme une poupée russe .....


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 11:07

            @gaijin
            hélas, tu dis vrai...

            vivement que ça change !
             smiley

          • fred.foyn Le p’tit Charles 9 juillet 2015 10:58

            ++++

            La démocratie, dans un texte ça fait bien mais dans la réalité tout le monde la cherche...En Europe c’est pire avec cet amalgame de pays hétéroclites qui ne pense qu’à pourfendre son voisin..Certains disent l’UE..honorable institution des banques et des marchés ayant laissé les peuples sur le bord de la route..
            Le reste du monde ne fait qu’illusion également ou chacun y va de son couplet pour paraitre démocrate aux yeux de 7,2 milliards d’individus zombis-effarés...

            • foufouille foufouille 9 juillet 2015 11:34

              c’est une blague de la part d’un khmer vert.
               smiley


              • Pyrathome Pyrathome 9 juillet 2015 15:20

                @foufouille
                 Des arguments, pas des invectives.....ça changera un peu !


              • foufouille foufouille 9 juillet 2015 17:53

                @Pyrathome
                pour faire un monologue comme avec le générateur à patates ?
                au moins, il a pas censuré contrairement à son habitude. ( et souvent sans attaque comme son frère m)


              • Ecométa Ecométa 9 juillet 2015 11:40

                Tous les grands pays dit « modernes » ou « développés », sont en panne de « démocratie républicaine », de principes républicains, tout simplement de principes d’ « Humanité » qui les rejoignent !

                C’est l’économisme qui règne, et même la cupidité : elle qui mène ce monde moderne au modernisme paroxysme de modernité et plus simple modernité !

                Être moderne c’est simplement être de son temps, ni en retard, ni en avance sur son temps, et surtout pas dans la fuite en avant rationalo économico technoscientiste comme nous le faisons.

                Nous pratiquons le « modernisme » : il faut le combattre et se contenter de la simple modernité !


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 13:11

                  @Ecométa
                  oui, c’est exactement ça.

                  ces pauvres humains sont manipulés jusqu’à la trogne, et je me demande si le but final n’est pas de les décourager de défendre la démocratie.
                  ils savent les manipulations dont ils sont l’objet... ils savent que les promesses des élus n’engagent que ceux qui les croient...alors ils seront tentés, pour certains, de ne plus aller voter.
                  et dans le fond, c’est probablement ce qu’espèrent les manipulateurs de l’autre coté.
                  brefle, comme dirait bérurier, a chacun de réaliser si il veut participer à une authentique démocratie, ou si, il s’en désintéresse sachant l’exercice un peu vain... pour aller vers d’autres bords, en pratiquant une république du bon sens, limitée au début à ceux qui vivent avec lui ou elle...et puis on élargit.
                  et on laisse les politicards dans leurs manigances imbéciles.
                  à+

                • Pauperes mundi Pauperes mundi 9 juillet 2015 13:29

                  Bonjour Monsieur Cabanel,

                  Imaginons un réseau social. Facebook par exemple.
                  Imaginons que vous y ayez un compte.
                  Imaginons qu’une de vos contacts y partage une blague au sujet des musulmans, pas bien méchante et très « énième degré ».
                  Imaginons qu’un autre de vos contacts commente sur le même ton du « énième degré », et également en mode humour, quelque chose à peu près comme : « n’est ce pas un tantinet rasciste ? », histoire tout de même de débattre, en toute bonne fois et gentiment entre personnes qu’il pense intelligentes de la perception que pourraient en avoir les musulmans.
                  Imaginons que la meute de vos contacts se jettent et s’acharnent, cette fois très 1er degré, sur celui qui pose cette question. Bien sûr celui-ci se défend face à l’insulte et à la diffamation.
                  Imaginons que l’humaniste démocrate que vous êtes, décidiez arbitrairement et sans aucune perspicacité de purement et simplement éjecter de vos contact ce « sale intrus », qui semble avoir bousculé, pourtant en toute bonne foi et sans malveillance les « entre-soi » de votre réseau. Lui volant et refusant ainsi la possibilité de répondre aux attaques qui viennent de tous les côtés de la part de vos... amis.

                  Ca ne vous dit rien ?

                  Comment appelez vous cela ?

                  Démocratie ou totalitarisme ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 21:56

                    @Pauperes mundi
                    totalitarisme.

                     smiley

                  • sarcastelle 9 juillet 2015 23:12

                    @Pauperes mundi

                    Faites à la place une blague sur les catholiques et la question sera réglée. 

                  • Pauperes mundi Pauperes mundi 10 juillet 2015 02:06

                    @olivier cabanel
                    Pour le coup votre franchise vous honore, car c’est exactement ce que vous avez fait il y a quelques mois vis à vis de moi...
                    Ce n’est pas une revanche, je ne suis pas là pour vous « troller » comme certains disent, ce n’est pas mon style, mais je tenais à soulever votre propre manque occasionnel d’esprit démocratique, à vous aussi et admettez le, de jugement, lors de cette affaire certes mineure. Cela me pose question sur votre sincérité. Cela démontre qu’il est aisé de se montrer soi-même autoritaire si l’on est pas vigilant, et entrer dans l’abus, abus de pouvoir pour un politique, abus du clic de bannissement en ce qui vous concerne, certainement sans trop lire, peut-être juste parce que vous connaissiez mieux vos autres contacts, ce qui en soi n’a rien d’illégitime mais avouez que vous avez quelque peu succombé à un petit effet de meute ;)
                    C’est dommage, car d’une manière générale je partageais vos préoccupations et pas mal de vos analyses. Je les partage toujours, mais plus volontiers en suivant les travaux d’autres personnes incapables de ce genre de comportement. Vous pardonnerez mon exploitation du fil de votre article (le manque de démocratie, le thème s’y prêtait) pour mettre un point final à cet épisode FB, mais il fallait que vous lisiez mon ressenti, cela m’était dû. Comment être crédible dans sa remise en question de la société si l’on ne se remet jamais soi-même en question ?
                    Ce qui devait être dit est dit, vous n’entendrez plus parlez de moi, puisque tel était votre désir.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 2015 08:25

                    @Pauperes mundi
                    ma réponse se voulait humoristique...mais manifestement, ça vous a échappé.

                     smiley

                  • sarcastelle 10 juillet 2015 08:39

                    @olivier cabanel

                    Parfaitement, c’était une blague comme les 600 watts des patates. 

                  • Pauperes mundi Pauperes mundi 10 juillet 2015 11:54

                    @olivier cabanel
                    Je vois... moi ça ne me fait pas rire, désolé. Et si vos bassesses vous font rire...
                    En fait vous voulez vous entourer de disciples adorateurs, et méprisez tous ceux qui pointent vos incohérences. Mais n’en parlons plus, je l’ai dit, je n’ai pas l’intention de m’épuiser à dialoguer avec quelqu’un aussi imbu de sa personne et finalement incapable de se remettre en question.
                    C’était ma dernière réponse, j’en ai fini avec vous.Je vous souhaite sincèrement de vous réveiller un jour, et apprendre à écouter les gens plutôt que de les mépriser...


                  • oncle archibald 10 juillet 2015 15:45

                    @Pauperes muni : je vois que vous n’êtes pas au fait. Pour Olivier Cabanel et quelques autres ici il est parfaitement inutile de se remettre en question puisqu’ils détiennent la vérité ! Imaginerait-on Dieu se remettre en question ? Non bien sûr. 


                    Olivier Cabanel c’est pareil ! Il règne sur le vent et le soleil en pourfendant les pauvres pêcheurs qui s’éclairent et se chauffent, quelle horreur, au « nucléaire » !!! Berk-berk-berk. Et tant pis si les allemands sont les plus gros consommateurs d’énergies fossiles pour faire leur jus, puisque ils ne construisent pas de centrales nucléaires. Et aussi tant pis pour nous qui recevons leurs fumées et autres saloperies carbonées quand le vent souffle du mauvais coté.

                    Pour la démocratie c’est pareil. Le peuple a toujours raison mais à condition de penser comme lui de voter comme lui, bref … Vive Jacques (du tronc pour faire plus vert !) : Six cents millions de chinois, et moi et moi et moi … Houlà, elle est vieille cette chanson !

                  • Pauperes mundi Pauperes mundi 10 juillet 2015 15:54

                    @oncle archibald
                    Dieu ? rien que ça ? C’est grotesque ! Rien à dire face à ce genre de délire ! Rael n’a qu’à bien se tenir n’est ce pas ?
                    Cabaneliens vous êtes consternant ! Vivement le suicide collectif ! mdr !


                  • Moonlander Moonlander 9 juillet 2015 14:11

                    Même quand on fait du surplace on avance ou on recule dans un sens ou dans un autre grâce a la dérive des continents,de l’effet vortex et de la force centripète.


                    • Pyrathome Pyrathome 9 juillet 2015 15:17

                      Bonjour Olivier,

                      Bravo pour ton article,c’est le moins qu’on puisse dire !!
                      Je crois que tu ne l’as pas mis en lien, un interview de médiapart d’un outsider Grec présent à Bruxelles lors des 5 mois de négociations, édifiant !
                      .
                      http://www.mediapart.fr/journal/international/070715/un-insider-raconte-comment-leurope-etrangle-la-grece
                      .
                      http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=15162
                      .
                      Subversions, tentatives de corruption, menaces, chantages, propagandes....toute la panoplie du bon fasciste.....
                      Des graves informations vont sortir dans les jours/mois qui viennent mettant en cause les méthodes mafieuses de l’UE....Junker à la tête....
                      On comprend maintenant comment ils ont fait pour virer Papandréou, ils avaient les moyens de pression adéquates...le mec s’est aussitôt soumis car il a bouffé dans la confiture...et pas qu’un peu !!
                      Quant à l’Allemagne.... très mal placée pour venir donner des leçons de morale, elle qui a mis jadis la Grèce à feu et à sang sans avoir versé un seul centime de dédommagement..
                      Demander pardon ne leur suffit pas, il faut qu’ils mettent la Grèce en esclavage financier aussi ?????.


                      • Pyrathome Pyrathome 9 juillet 2015 15:44

                        @Pyrathome
                        .....outsider Grec.....
                        insider, pardon !! smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2015 18:12

                        @Pyrathome
                        merci pour tous ces liens...

                        dommage que je ne les ai pas eu avant, 
                        en tout cas, ça complète admirablement l’article.
                        à+
                         smiley

                      • soi même 9 juillet 2015 20:08
                        L’Europe en panne de démocratie, bien voyons je croyais avec l’énergie alternative le problème réglé, et bien c’est bon un Léonard comme toi, puise voir que c’est en panne.

                        Par contre je n’ai aucune confiance en ton génie social pour résoudre le problème....

                        Il faut être modeste un Léonard de Vinci, il y a un par siècle et encore ..... !


                        • sarcastelle 9 juillet 2015 21:55

                          Cabanel, c’est la rase votre truc. Faites un article scientifique !!


                          • smilodon smilodon 9 juillet 2015 23:08

                            @ l’auteur : la « démocratie » c’est une fois tous les 5 ans ans et ça dure un dimanche !.... Adishatz.


                            • soi même 9 juillet 2015 23:32

                              @smilodon de préférence en Mai ...


                            • ZenZoe ZenZoe 10 juillet 2015 11:15

                              Bonjour Olivier,
                              Il faut dire que les lobbies de Bruxelles et les traitres qui nous servent de dirigeants jouent sur du velours.
                              Où sont les citoyens ? Que font-ils de leur temps libre ?
                              Beaucoup trop sont dans les centres commerciaux, sur leur canapé devant la télé, vissés à leur smartphone et Facebook. Quand les choses tournent mal, au lieu de prendre les choses en main, il se tournent vers l’Etat pour régler les problèmes, l’Etat qui les vole, qui les prive de leurs libertés, qui les méprise. Où est la logique là-dedans ?
                              Et puis, les citoyens se passionnent plutôt pour les polémiques triviales au lieu de réfléchir et de s’informer sur les enjeux réels.
                              A qui la faute ? Je ne jette la pierre à personne, moi-même je ne suis pas une citoyenne très active, mais le fait est que c’est notre passivité et notre légèreté qui permettent tous les abus.
                              La démocratie, ce n’est pas « on donne sa voix à des élus et on leur donne carte blanche pendant quelques années », c’est une participation et un contrôle permanents. Aller voter ne suffit pas, et d’ailleurs les citoyens ne votent même plus...
                              Et pourtant, le peuple est une force dont les dirigeants ont peur. Un peuple en colère est leur hantise. En 2005, il aurait suffi peut-être que les Français réagissent fermement pour que le non à Maastricht soit pris en compte : un juriste n’aurait-il pas pu trouver une loi, n’aurait-on pas pu poursuivre le Président pour non respect du résultat, n’aurions-nous pas du voter pour un « petit candidat » lors de l’élection suivante, histoire de montrer qu’à la tête d’un pays, on peut tout mettre sauf un traitre ? Non, on a laissé faire... Et maintenant, qui rigole ? Les lobbies qui doivent penser que décidément, le peuple est bien maniable.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 11 juillet 2015 09:51

                                @ZenZoe
                                le grand charles n’avait-il pas déclaré : « les français sont des veaux » ?

                                 smiley
                                ceci dit, les lignes bougent, et certains n’attendent pas des lendemains qui chantent et ont pris leurs destins en main...ils font vivre la démocratie dans des cercles plus restreints, mais tout aussi efficaces : ils ont leur monnaie, leurs réseaux de partage, ils produisent leur propre énergie, pratiquent la solidarité, le troc, et des tas de choses trop nombreuses à décrire ici.
                                bien sur, en haut lieu, on pense diriger « les veaux »...mais il n’est pas exclu que certains veaux vont brouter d’autres herbes.
                                merci de ton commentaire.

                              • Yanleroc Yanleroc 12 juillet 2015 17:47

                                @olivier cabanel


                                Oui, mais des Herbes Radioactives !! de chez Monsanto smiley
                                 cultivées dans des sols arrosés aux Chemtrails !!

                                Ne l’ oubliez pas !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès