Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Europe vue par les féministes

L’Europe vue par les féministes

Les élections européennes qui auront lieu dimanche 25 mai prochain font naître de nouveaux enjeux citoyens. Face au ras-le-bol général que pouvons-nous faire ? Certains évoquent le retour des extrêmes mais peu de personnes évoquent de cette initiative européenne menée par les féministes. Découverte du mouvement Féministes pour une Europe Solidaire. 

JPEG - 19.1 ko
Anne Nègre
Avocate, tête de liste pour Féministes pour une Europe Solidaire #FPES Euro-Région du Sud-Ouest

Le féminisme sonne souvent comme ringard, totalement dépassé. Pourtant jamais en France et dans l'ensemble des pays européens, le droit des femmes n'a été aussi fragilisé. Alors face à l'écart des salaires, aux chiffres scandaleux des 17% des femmes qui vivent sous le seuil de pauvreté, des voix ont commencé à se faire entendre. Elles viennent de partout. Des hommes, des femmes, tous ont des parcours différents mais tous se retrouvent sur un fait : si nous voulons une Europe démocratique, il faut défendre la place des femmes dans nos sociétés. 

Pour comprendre ce mouvement, j'ai décidé de rencontrer Anne Nègre, elle est tête de liste pour l'Euro-Région du Sud-Ouest. 

- Pourquoi avoir choisi de défendre ce mouvement et de vous engager à ses côtés ?

Anne Nègre : pensant sincèrement qu'ensemble tout est possible, j'ai décidé de m'engager avec "Féministes pour une Europe Solidaire". Tête de liste dans l'euro région Sud-Ouest, je souhaite m'engager auprès de tous les citoyens de cette région, pour que les choses bougent. Pour plus de solidarité, plus d'égalité !

- L'égalité, n'est-ce pas simple une utopie issue des mathématiques ?

Anne Nègre : Non. Elle existe, elle est possible. C'est mon combat depuis toujours comme avocate. L'égalité entre les femmes et les hommes grâce à notre combat féministe, à mon combat, est devenue une valeur fondamentale de la Constitution Européenne, article 1-2. Mais, c'est insuffisant, il convient que les droits des femmes soient spécifiquement intégrés dans la Charte des Droits Fondamentaux pour arrêter les régressions sur la contraception ou l'avortement par exemple. 

- Après des années auprès du parti radical de gauche, pourquoi avoir choisi la voie féministe pour ces élections ?

Anne Nègre : Après avoir été de celles qui ont fait émerger en France l'idée de parité dès 1994 avec le Réseau Demain la Parité où j'étais mandatée par l'Association Française des Femmes Diplômées des Universités, AFFDU, Reconnue d'utilité publique, branche française d'une ONG présente dans 120 Pays (ensuite j'ai été présidente de l'une et vice présidente de l'autre), nous avons obtenu avec toutes les associations féminines et féministes et bien sur au delà, cette réforme de la constitution et les lois subséquentes. On a cru que c'était gagné cette égalité. Et là, stupéfaction, les partis importants ont préféré payer des contributions financières à l'état plutôt que la respecter pour le nombre de femmes aux élections, ils valident ces attitudes de non respect de la loi ce qui est dommageable dans le public. C'est légal mais non moral. Pour les sénatoriales par exemple, sont montées des listes dissidentes pour avoir bien un homme dans la liste officielle et un homme en dissidence en tête de liste, les deux sont élus. Deux mois après, les dissidents reviennent dans leur parti généralement. Les têtes de listes sont massivement des hommes etc. Ce sont des pratiques anormales qui seraient fustigées dans les pays anglo-saxons. Dans le PRG, la parité est une façade même si elle est dans les statuts, elle est contrainte. Les programmes sont oublieux de ces questions, 5 minutes de paroles aux congrès, quelques tribunes mais sans effet certain. Les présidents de fédérations sont presqu'uniquement des hommes comme ce sont eux qui proposent les candidats aux investitures… J'ai pu constaté aussi que les personnes qui portent des propositions autres, différentes, avec de vraies compétences partent généralement rapidement des partis politiques qui ne sont pas des lieux de réflexion et de synthèse vers l'action. 

- L'égalité, slogan de notre République n'a donc qu'une existence de surface ?

Anne Nègre : Les féministes, nous avons constaté que nous avons eu cette même expérience dans tous les partis. Et nous sommes partis ans nous concerter mais c'est quand même étonnant d'avoir toute la même réaction. Le PRG bénéficiant d'un accord avec le PS, il n'est pas astreint directement à la parité. Au comité directeur du 30 novembre 2011 du PRG, il est apparu que sur les 55 circonscriptions environ dans l'accord projeté pour les élections législatives, seules les 5 députées sortantes étaient investies. Pas une seule autre femme. Cela n'avait aucun sens. On remarque paradoxalement que les ministres radicaux au gouvernement sont des femmes, le PS a surtout des hommes a placé comme ministres, la variable d'ajustement pour la parité devienne les femmes des partis alliés.

- L'égalité est un combat humaniste pour vous ?

Anne Nègre : A ce jour, mes idées sont toujours radicales, Humanisme, Laïcité et Solidarité, j'ai de nombreux amis radicaux, mais le fonctionnement de ce parti et des autres, nous imposent cette démarche de créer nos propres partis à l'échelon national, européen et pourquoi pas mondial. De nombreux amis hors Union Européenne suivent notre aventure avec grand intérêt.

- Croyez-vous que le droit à l'avortement ou à la contraception soit essentiel dans cette campagne ?

Anne Nègre : La contraception est à développer, intensifier, sous toutes ses formes, des informations auprès des jeunes et des moins jeunes sur la pilule du lendemain, avoir des financements pour des recherches permettant une solution viable et pérenne de la contraception féminine mais aussi masculine. Mais toutes ces politiques sont peu existantes et celles qui restent disparaissent faute de crédit. Ce qui est un point commun à toute l'Europe. L'échec de la contraception est souvent lié à des conditions de vie difficiles, à une absence d'accès aux soins médicaux, car là encore c'est couteux, c'est compliqué. Nos sociétés sont complexes.

- Que masque cette complexité ? Que nous faut-il voir ? 

Anne Nègre : C'est assez simple. Pour une femme qui porte un enfant parce qu'elle n'a pas eu le choix. Il s'en suit souvent une absence de père et un rejet des familles, c'est toujours actuel. L'impossibilité de faire face psychologiquement à une telle détresse qui pour d'autres est le plus bel accomplissement de la vie ? Financièrement une trappe sans appel vous happant vers la pauvreté, le désespoir, l'impossibilité d'élever cet enfant à venir. Nous ne sommes pas égales devant la détresse et les malheurs de la vie. Il ne nous appartient pas de juger mais d'aider et de permettre à ces femmes à toutes les femmes "d'avoir un enfant si je veux, quand je veux". Il est un constat sans appel que ce sont les femmes qui portent les enfants. Encore pour quelque temps.

Il est un autre constat, ce sont les femmes qui se retrouvent seules face à une grossesse non désirée. Et ce sont ces mêmes femmes qui doivent pouvoir bénéficier de la maitrise de la fécondité, de pouvoir avorter si elles le veulent dans les meilleures conditions médicales possibles. On a oublié ces drames de ces femmes qui avortaient seules et mourraient, la mort rode, il faut l'éloigner.

L'humanisme cherche à défendre les droits pour toutes et tous et particulièrement ceux liés aux soins. Privés les femmes de ces soins, c'est les priver de leur liberté fondamentale. 

Pour plus d'informations : 

Le site FPES 

Blog de Anne Nègre


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • zozoter 16 mai 2014 13:01

    Le droit suit l’évolution de la société et non le contraire. Le quota de femmes est idiot. Les femmes vivent mal le fait d’être sur une liste pour combler les trous.

    Il faut complètement changer le système et mettre en place le tirage au sort des citoyens pour écrire les lois, les faire appliquer et contrôler à chaque instant les tirés au sort.


    • Anaxandre Anaxandre 16 mai 2014 13:02

       ...aider et (...) permettre à ces femmes à toutes les femmes « d’avoir un enfant si je veux, quand je veux ». Il est un constat sans appel que ce sont les femmes qui portent les enfants. Encore pour quelque temps.

       Sans commentaire...

       Et quand vous aurez compris que votre apport à la fragmentation de la société, suivant le sexe pour vous, suivant la religion ou l’origine ethnique pour d’autres, sous prétexte de « défendre des minorités brimées, voire opprimées », sert les forces qui nous écrasent, nous pourront nous souder et faire bloc face aux Pouvoirs qui nous écrasent un peu plus chaque jour.
       L’éclatement de la société en myriades de petites chapelles revendiquant chacune leurs droits particuliers, leurs revendications particulières, leurs souffrances particulières est un des plus fort dissolvant de la cohésion Nationale. Et en dehors de la Nation, c’est le règne total du Marché.


      • 1871-paris 1871-paris 16 mai 2014 13:42

        votre mouvement divisent plus qu’il ne rassemble en de prenant fait et cause que pour un partie de ceux qui souffre dans ce pays. cela le rend douteux quant a ses réellement motivation de s’attaquer aux injustices de manière générale.


        • Prudence Gayant Prudence Gayant 16 mai 2014 14:32

          Madame,

          Vous vous attaquez aux hommes et ils n’aiment pas cela. 
          Vouloir l’égalité hommes-femmes c’est automatiquement vouloir les droits des hommes
          revenir aux femmes.
          Les hommes voient d’un très mauvais oeil toutes ces « bonnes femmes » vouloir être leurs égales en tout.
          Féministe, quel vilain gros mot !
          Ils se sentent peu à peu dévalorisés en tant qu’homme. Leur toute puissance est remise en cause. Ils bataillent à coups de chiffres et de graphiques pour faire tomber les statistiques des agressions hommes femmes. 
          Je suis féministe et suis pour le combat que mènent les femmes pour les droits et devoirs auxquelles elles aspirent. Je suis totalement contre les féministes radicales qui manipulent les femmes les ridiculisent par leurs postures provocantes telles les femen.
          Je respecte les hommes en tant que tels, si eux mêmes me respectent en tant que femme.


          • tf1Groupie 16 mai 2014 15:10

            Il y a vraiment des femmes qui se font des films sur ce que pensent les hommes.
            J’espère que toutes les femmes ne sont pas aussi maladroites.

            Par ailleurs l’égalité c’est aussi certains devoirs réservés aux hommes qui doivent maintenant être partagés par les femmes.
            Etonnant comme les féministes oublient cet aspect des choses.


          • Prudence Gayant Prudence Gayant 16 mai 2014 15:28

            tf1

            Facile de dénigrer les femmes sur leurs réactions mais compréhensibles lorsque l’on lit les réactions de certains hommes. Lisez les commentaires masculins et pas seulement ceux des femmes.

          • Aldous Aldous 16 mai 2014 21:34

            Vous êtes passée de « Les hommes pensent que... » à « Certains hommes... »


            Encore un effort et vous cesserez d’être féministe et ridicule.

          • tf1Groupie 16 mai 2014 22:50

            Caricaturer les hommes c’est aussi nul que caricaturer les femmes.

            En matière de connerie la parité est établie, donc.

            LES féministes qui disent « LES hommes » et qui prétendent savoir ce que je lis peuvent toujours m’expliquer la vie , je reste sceptique.


          • tiloo87 tiloo87 16 mai 2014 15:01

            Je ne comprend pas que vous ayez le droit d’exprimer de telles horreurs envers les hommes.
            Je ne comprend pas que vous ayez le droit de nous représenter dans une assemblée politique.
            Et je ne comprend pas non plus par quel tour de passe passe vous avez pu acquérir le droit de vote : je pense que tous nos ennuis viennent de là !

             smiley


            • tf1Groupie 16 mai 2014 15:05

              « Pourtant jamais en France et dans l’ensemble des pays européens, le droit des femmes n’a été aussi fragilisé. »

              Affirmation gratuite dès le début de l’article, ça commence mal.

              On pourrait tout aussi bien affirmer que les droits des hommes n’ont jamais été aussi menacés en Europe.

              Une approche humaniste de la société ce serait d’avoir un regard équilibré sur les relations entre les deux sexes... ce n’est pas le cas dans cet article.


              • Prudence Gayant Prudence Gayant 16 mai 2014 15:08

                Cela se confirme !

                Tous les machos vont rappliquer pour moinsser.
                Et ou faire un commentaire des plus glorieux pour les hommes contre le féminisme.
                Ouvrons les parapluies .

                • Aldous Aldous 16 mai 2014 21:40

                  Macho ? On m’a appelé ? Je dois moinser où ?


                  Vous portez assez mal votre nom Prudence.
                  Votre vision caricaturale de la gente masculine fait de vous une idiote utile facile à manipuler, gavée d’article débilisants dont rengorge la presse féminine entre 10 pages de pubs pour fringues ruineuses et cosmétiques aux effets mirobolants.

                  Si vous voulez savoir qui vous manipule et dans quel but lisez ce qui suit sinon prenez la pilule bleue... Bonne nuit. smiley



                • nemotyrannus nemotyrannus 16 mai 2014 16:41

                  Vous pouvez aussi faire comme les suédoises fem.Rad et imposer un impôt spécial pour les mâles...





                  •  C BARRATIER C BARRATIER 16 mai 2014 18:55

                    Actuellement, en France, les attaques contre l’égalité des hommes et des femmes revient en force chez des nostalgiques minoritaires. SOS Education s’oppose à ce qu’on enseigne à l’école l’égalité entre les hommes et les femmes (qui n’est pas l’identité). SOS  Education appelle cette prétention à l’égalité une « idéologie » qui va à l’encontre des idéologies d’asservissement de la femme que l’on connaît bien avec les talibans ou Boko Haram et aussi, en France avec CIVITAS alias SOS Education. Et alias le PCD (parti chrétien démocrate)  créé par madame BOUTIN. Civitas et PCD ont monté avec les APEL (associations de parents d’élèves des écoles catholiques) les manipulations pour tous à PARIS. Pourtant l’égalité est en bonne place dans la devise républicaine française.

                    Voir en table des news

                    Manip pour tous, rôle de PCD et des APEL

                     http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=249

                    Il est étonnant que des femmes comme madame BOUTIN combattent cette égalité, on ne la coirait pas inféodée à une culture religieuse dépassée.

                    Les femmes avancent, c’est lent, elles se réveillent. Elles prendront les manettes à leur tour..après tout les hommes nous emmènent de guerres en crises, de barbarie en barbarie avec viols et assassinats, ce qui n’est jamais le fait des femmes. Elles n’ont par ailleurs pas leur DSK et leurs obsédés sexuels !

                    Elles avancent et ce n’est j’espère qu’un début.

                    Femmes : Conquêtes, responsabilités nouvelles. Prenez votre part de pouvoir

                     http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=228


                    • nemotyrannus nemotyrannus 16 mai 2014 19:09

                      « ce qui n’est jamais le fait des femmes »


                      J’aimerais rester poli mais là y’en a marre de ces conneries .Allez vous faire cuir un oeuf avec ces délires mystiques.


                      De la même façon qu’il y a moins d’accidents dans les sous marins , peu nombreux , qu’en voiture... Il y a moins de guerres menées par des femmes.
                      De la même façon qu’une guerre n’est pas menée par des gens avant tout dôté de cheveux , elles ne sont pas menées avant tout par des gens dôtés d’un pénis smiley


                    • Julien30 Julien30 17 mai 2014 09:59

                      Ah ça Barratier dès qu’il s’agit de recracher le politiquement correct et le formatage des esprits il est au taquet.


                    • alinea alinea 16 mai 2014 22:06

                      Quel fil !!!! smiley
                      Les mecs : laissez donc à ces femmes le droit d’être aussi cons que vous !! Car, à vue de nez, je doute que ce soit grâce à elles que le monde deviendra beau !


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mai 2014 07:03

                        yep on vas avoir droit à la litanie sur l’empathie des femmes ; personnellement je leur reconnait le droit de désirer le pouvoir autant que les hommes attendu que l’ayant atteint elles s’y comportent aussi mal que les hommes ;

                        cf les gardiennes des camps de la mort « eh oui mesdames »
                        cf margareth tatcher
                         condolizza rice qui elle cumulas malgré ses origines puisqu’elles envoyas le lumpen proletariat latino et black se faire découper en irak.
                        cf la policiere militaire us d’abou graid .ect .....
                        en position de pouvoir économique la démonstration est encore plus éclairante
                        je vous invite a lire les déclarations de madame Lagarde sans compter la si peu raciste
                        anne lauvergeon « tout sauf un mâle blanc » et nous finirons par la sidérante déclaration
                        de mme sinclair strauss kahn « je n’aurais jamais pu épouser un non juif » voila voila pour
                        l’empathie et l’amour du prochain dispensé si naturellement par les femmes !!!
                        Non madame la féministe malgré vos dénégations le constat est accablant , si sociétalement elle est moins souvent en position de pouvoir , 
                        s’agissant de dispenser la mort et la souffrance et d’exercer l’iniquité 
                         la femelle de l’espèce est à l’exacte égalité du mâle !

                        asinus : ne varietur 
                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès