Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’explosion de la Grande Loge est-elle le signe d’une future (...)

L’explosion de la Grande Loge est-elle le signe d’une future explosion de la droite ?

 La GLNF, autrement dit la Grande Loge Nationale de France, vient d’exploser et se trouve maintenant fragmentée en deux depuis la création d’une loge dissidente, la GLAMF, autrement dit la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française. Pour les profanes, rappelons que la GLNF est la seconde loge française après le Grand Orient et qu’elle est une loge régulière (spéculative), autrement dit pratiquant le rite anglo-saxon et faisant référence au Grand Architecte, comme au bon vieux temps, lorsque la maçonnerie telle qu’on la connaît fut constituée autour de 1700, avec ses frères méditant sur les œuvres de Locke et de Newton. La GLNF fut fondée en 1913 en adoptant de précepte de la régularité. Bien qu'apolitique, elle tend vers la droite. Quelques dissidences eurent lieu mais sur la base de pratiques maçonniques, sans lien direct avec les crises de société, ce qui n’est pas le cas pour ces événements récents marqués par une grande ampleur dans la fronde. On a même vu des frères, pourtant si retenus entre deux tenues, manifester dans la rue. L’objet de cette fronde est focalisé sur un homme, François Stifani, et une fréquentation, Nicolas Sarkozy. Une bonne fréquentation pour l’intéressé qui aurait quémandé une légion d’honneur, mais une mauvaise fréquentation pour les frères respectueux des traditions et pas vraiment satisfaits des manœuvres autocrates du Grand Maître Stifani et de ses connivences avec le politique. C’est étrange, Sarkozy qui reproche aux syndicats d’intervenir dans la politique ne s’est guère offusqué des ponts jetés par une obédience maçonnique avec le chef suprême d’un parti politique. Ce qui est contraire à l’esprit de la maison. Pour mémoire, cette loge a beaucoup fait parler d’elle, notamment avec les affaires niçoises ou africaines, les conflits d’intérêts, mais pas de quoi faire exploser la maison. Sauf depuis que Stifani a pris les rênes de cette loge. En langage théologal, les affaires d’intérêt relèvent d’un péché capital, comme la luxure, mais ce péché peut être rédimé, contrairement au péché contre l’esprit. Et justement, si quelques milliers de frères dissidents ont décidé de scissionner, c’est parce que les manœuvres de Stifani ont été jugées impardonnables car contraires à l’esprit de la maison bâtie avec la règle et le compas.

 Le lecteur intéressé par cette histoire pourra se référer aux quelques blogs de frères, accessibles sur le Net. Cet événement, bien que discrètement rapporté dans les médias, est d’une importance signifiante car il s’inscrit dans un processus d’évolution des « élites » propre à la France et semble-t-il, dévoile quelques faits sociaux collatéraux au pouvoir exercé par Nicolas Sarkozy depuis une dizaine d’années. On ne peut pas raisonnablement affirmer que c’est le président qui a causé la scission de la loge mais on peut légitimement émettre quelques soupçons sur une influence néfaste de ce personnage qui là où il passe, produit des effets délétères, avec des dégradations intellectuelles, morales, et des divisions. D’ailleurs, quelques observateurs anticipent un éclatement de l’UMP, événement dont un prodrome serait cette scission maçonnique qu’on pouvait prévoir avec des affaires de « frères blackboulés » selon les termes utilisés dans une missive récente par Alain Juillet, le tout nouveau Maître de la GLAMF qui ne mâche pas ses mots en jugeant la GLNF irréformable. Ce fonctionnement rappelle étrangement des méthodes utilisées dans les cercles du pouvoir actuel. Quand à l’influence de Sarkozy, il est difficile de gloser sur son entourage, y compris sur Carla Bruni dont la transformation se doit d’épouser le jeu de cour du pouvoir. Par contre, on peut s’inquiéter du discours du premier mai écrit par Henri Guaino qui, s’il a bien écrit ce texte, a carrément perdu le sens de l’Histoire, car le thème des travailleurs rouges qui doivent se détourner des luttes et ne servir que le pays offre des relents de boulangisme et même de fascisme. Mais peut-être est-il préférable de ne pas focaliser sur une personne car tout est question d’atmosphère dans des cercles échappant à la visibilité médiatique mais dont les effets objectifs sont accessibles à l’interprétation. On sait à peu près quelle est l’ambiance à l’UMP. Un parti qui pourrait éclater et qui est miné par des dissensions et des divergences plus accentuées qu’on ne le pense entre une droite sociale et une droite populiste flirtant avec les idées nationalistes et même pétainistes. Avec au centre celui qui a divisé son propre camp, Nicolas Sarkozy

 Plus généralement, cette scission des frères de la GLNF s’inscrit dans une crise morale et intellectuelle de la société française. Cet événement n’est pas un point de détail. L’Occident traverse une crise crépusculaire et le tournant des affaires, autant que la campagne politique et le cours de l’Europe, laisse présager une période d’irrésolution, d’indécision, de flottement, sur fond de crise de Civilisation. Des symboles du passé tombent, des valeurs se dégradent, des divisions se forment, mais pas de résolution pour l’avenir incertain. Il semble que parmi les hommes, certains oeuvrent avec l’ombre et d’autres avec la lumière. Edifiant se dit l’ésotériste, encore un avatar du combat entre fils de l’ombre et de la lumière comme c’est écrit sur les manuscrits esséniens de la mer morte. Toujours est-il que les dissidents menés par Alain Juillet ont opté pour œuvrer avec la lumière. C’est ce qu’on peut penser en lisant la missive du 2 avril 2012, sans être pour autant naïf et manichéen. On ne sait pas ce qui se passe dans ces obédiences et la lumière est toujours mêlée aux ténèbres. La maçonnerie, régulière ou pas, a toujours eu comme objectif de servir l’humanité, avant qu’elle ne se dégrade dans le contexte de « l’œuvre capitaliste qui dévore le Temps » et que certains frères ne s’en servent. Rien ne dit que l’avenir de l’humanité passe par le « canal maçonnique ». Mais l’universel étant présent, ces fractures offrent un levier pour penser l’avenir. C’est peut-être cela la nouvelle lutte, la lumière contre l’ombre. Mais je n’irai pas jusque dans la dévotion politicienne et dire qu’avec Hollande, on va passer de l’ombre à la lumière. D’abord, on nous a déjà fait le coup avec Mitterrand en 1981, et puis, ombre et lumière, c’est une affaire de peuple. Alors, que le peuple de la lumière se lève et barre la voie au peuple de l’ombre.

 Ce ne sont que des paroles pieuses. L’avenir, il est peut-être pour une majorité dans le smartphone, auquel cas l’interprétation spirituelle de la société reste vaine puisque l’humanité va finir dans la matérialité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • ottomatic 3 mai 2012 09:06

    « Ce ne sont que des paroles pieuses. L’avenir, il est peut-être pour une majorité dans le smartphone, auquel cas l’interprétation spirituelle de la société reste vaine puisque l’humanité va finir dans la matérialité. »


    Pousser les autres au matériel... en gardant pour soit le spirituel... encore une forme de domination par le savoir...

    • dawei dawei 3 mai 2012 13:48

      ... et vice et versa ...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 mai 2012 10:33

      Bonjour,

      « Nous vivons une fuite permanente » dites-vous, et en effet, et pour répondre au commentateur du dessus, nul besoin de pousser les gens dans le matériel, il y vont. Pour ma part, je n’ai aucune intention de garder le spirituel pour moi, j’essaie de le partager et ce n’est pas ma faute si les gens préfèrent lire des potins politiques ou des scandales.

      Pour alimenter le sujet, la position de Douste-Blazy contre Sarkozy va dans le sens de ce qui se passe à la GNLF mais l’essentiel, c’est la crise morale, intellectuelle et spirituelle de notre époque


    • dawei dawei 3 mai 2012 13:54

      En tout cas l’egregore du sarkozisme vit ses dernières heures . J’espere que le prochain sera plus transcendant .


    • cathy30 cathy30 3 mai 2012 11:01

      Bonne analyse.
      Alors là, rien ne va plus. La loge française est en accord, avec le capitalisme, la françafrique, le colonialisme, les lobbies, mais pas avec ce qu’il se prépare. La France livrée aux banques.
      On regarde Roland Dumas, Jacques Vergès et on a tout compris.
      Les intérêts de tous sont touchés ? Apparemment oui.


      • frugeky 3 mai 2012 11:05

        Dire que la glnf est de droite est un doux euphémisme. Dans Noir Silence de François-Xavier Verschave, il en fait une description au vitriol, y relevant nombre de personnalités politiques ancrées à droite ainsi que des militaires, des dirigeants des services, etc...en fait l’annuaire de gladio en France. La loge p2 française quoi...


        • lsga lsga 3 mai 2012 14:31

          Sauf si la majorité des électeurs Front National votent Sarkozy et qu’il est réélu....


          à ce moment là, le FN sera décrédibilisé (vote coup de gueule plutôt que d’adhésion), et l’UMP pourra absorber l’extrême droite naissante en son sein. 

          • kemilein 3 mai 2012 18:51

            "s’inscrit dans une crise morale et intellectuelle de la société française.
            L’Occident traverse une crise crépusculaire et le tournant des affaires
            crise de Civilisation
            Des symboles du passé tombent, des valeurs se dégradent,"

            du blabla insipide fondé sur les sables mouvants d’une perception subjective partiale et partielle.

            qui a une crise morale ?
            qu’est ce que La Morale ?
            qui la définit ?

            une crise crépusculaire et de civilisation ?
            quel déclin constatez vous ? celui de la domination, et ?

            des valeurs se dégrades ?
            lesquelles ? qu’elles légitimité ont ces valeurs et les autres ?


            • Tipol 4 mai 2012 07:45

              Les organisations mafieuses se réorganisent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès