Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’extrême gauche en France : pourquoi autant de diplômés de (...)

L’extrême gauche en France : pourquoi autant de diplômés de l’enseignement supérieur déçus de la société ?

Beaucoup de citoyens s’étonnement de constater que les adhérents de l’extrême gauche en France soient très souvent diplômés de l’université (Besancenot facteur titulaire d’une maîtrise d’histoire par exemple).

Il manque depuis 1981 un million de PME en France comparativement à notre démographie et au volume de tous nos voisins, 2000 entreprises seulement comptent plus de 500 salariés en France (y compris nos plus grands groupes dont le capital a été ouvert aux fonds de pension US depuis 1982 par la gauche elle-même, nous privant ainsi de 60% des bénéfices mais pire de 20 milliards d’euros de fiscalité du fait que les sièges sociaux se trouvent à l’étranger, Air France Genève, Carrefour Genève... etc..).

Moins de 30 000 entreprises françaises seulement comptent plus de 50 salariés dans notre pays, autant dire qu’il n’existe pas assez de postes de cadres en France (93% des entreprises françaises comptent moins de 9 salariés).

Seule la fonction publique (en fait trois) avec déjà plus de 5 millions et demi de fonctionnaires offre des emplois mais toujours aussi limité en postes de cadres catégorie A. (moins de 15%)

Avec 230 000 étudiants qui décrochent tous les ans un diplôme au moins égal à la Licence (non reconnue dans le reste du monde), l’économie française n’offre chaque année qu’un peu moins de 100 000 postes de cadres (27 millions de population active,15% de postes de cadres,40 ans de vie active, soit à peine 100 000 postes en flux annuel). 50% sont prioritairement réservés aux élèves des grandes écoles, 20% au recrutement interne, et sur les 30% qui restent la moitié au profit des cadres juniors sans emploi.

En clair sur les 230 000 diplômés français (hors grandes écoles) chaque année, à peine 15 000 peuvent espérer obtenir décrocher un emploi de cadre dans leur entrée dans la vie active.

La quasi totalité formée dans des filière où il n’existe pas d’emploi de cadre ne peuvent donc que rejoindre la fonction publique dans des emplois subalternes et surtout sans avenir.

Combien de bac plus 4 ou 5 dans des emplois de secrétaires ?

Il est donc normal qu’ils se sentent floués par la société qui ne leur offre aucun avenir correspondant à leurs qualifications mais surtout à leurs espérances.

il manque au passage 10 000 ingénieurs par an depuis 1981, mais il est plus simple de passer un DEA dans des matières certes intéressantes mais sans aucun débouché, en classe prépa un étudiant travaille 35h00 de cours par semaine, 4h00 de colles personnelles et encore 35h00 de travail personnel. soit plus de 70h00 par semaine.

Combien d’étudiants en filière littéraire fournissent cet effort en université ?

Uniquement ceux qui se trouvent dans les filières scientifiques, chacun peut aisément le constater.

Se retrouvant à plus de 25 ans, après souvent un ou deux ans de galère, ils rejoignent en masse nos trois fonctions publiques dont la vocation depuis 1981 n’est plus seulement, le service public mais aussi d’offrir des emplois souvent sous qualifiés au regard des diplômes détenus par ces postulants.

Combien de bac plus 5 dans des emplois de secrétariat dans notre administration territoriale ? Combien de bac plus trois ou plus dans la pénitentiaire ? combien de bac plus 2 ou 3 dans les écoles de formation de sous-officiers ? (le bac est le minimum requis pour postuler à l’école des sous-officiers de Saint Maixant),

Tous accèdent donc au monde du travail par la petite porte. Il faut bien vivre et avoir quelques moyens de subsistance à 25 ou 28 ans.

5 à 10 ans plus tard, ils constatent qu’ils se sont fourvoyés dans des filières sans avenir.

Le statut en apparence protecteurs des fonctionnaires les privent en fait de concourir pour les mêmes postes que ceux auxquels peuvent postuler ceux (pas mieux diplômés qu’eux) qui se trouvent en revanche dans les bons statuts.

La révolte gronde alors. Que faire ?

Seul l’engagement syndical ou politique leur permet de s’exprimer à leur réel niveau de compétence.

Dans ces conditions quel programme politique suivre ?

Il n’en existe qu’un seul : faire table rase de la société qu’ils sont légitimement en droit de rendre partiellement responsable de leur situation.

Sur le plan fondamental des républicains, la déclaration des droits de l’homme (1789) ainsi que la déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU en 1948, posent comme postulat que la propriété PRIVEE est un droit inaliènable (article 17)

Refuser ce droit fondamental, consiste donc à dénaturer les droits de l’homme et à se présenter comme contre-révolutionnaire en FRANCE au moins.

Combattre ce droit en fait donc des non-républicains, des opposants à la république.Des opposants idéologique à l’idée même de la nation Française.

Le savent-ils eux mêmes ?

Nous pouvons en douter, mais nombre de gourous qui ne vivent que de l’action politique le savent.

Rappel de notes explicatives sur ce sujet :

L’express besancenot entretien

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/besancenot-etre-elu-ne-sera-jamais-pour-moi-unmetier_712299.html

http://storage.canalblog.com/09/29/177230/32956823.jpg

Sous la menace de l’ultra gauche ?

http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=3626

Avec la crise la France moisie est de retour

http://www.rue89.com/basse/2008/11/26/avec-la-crise-la-france-moisie-est-de-retour

Penser l’insurrection

http://www.article11.info/spip/spip.php?article185

LCR

http://www.lcr-rouge.org/spip.php?article835

Une alternative radicale au capitalisme (fin de la propriété privée qui en est le fondement)

http://www.over-blog.com/com-1010952357/nouveau_parti_anticapitaliste.html

NPA maintenant

http://npa2009.org/

à quoi sert l’extrême Gauche (fin de la propriété privée)

http://luette.free.fr/spip/spip.php?article35



Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • jaja jaja 20 décembre 2008 12:52

    @ l’auteur : Que voulez-vous prouver ? Que les débouchés n’existent pas ou peu pour la grande masse des diplômés dans cette société capitaliste où une minorité de soi-disant dirigeants décident de tout ? Ce n’est pas un scoop....

    Et pourquoi vous limiter aux diplômés de l’enseignement supérieur ? Que dire des débouchés pour tous ceux qui, munis d’un simple CAP ou d’un BEP, se retrouvent condamnés à la précarité et aux salaires de merde à vie, exploités jusqu’au trognon par les "entrepreneurs" capitalistes... Et que dire de tous ces autres qui sortent par centaines de milliers de l’école sans diplôme. Doivent-ils crever la gueule ouverte ?

    "Sur le plan fondamental des républicains, la déclaration des droits de l’homme (1789) ainsi que la déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU en 1948, posent comme postulat que la propriété PRIVEE est un droit inaliènable (article 17)"

    Beaucoup de ces pseudo républicains bourgeois de 89, à l’image de Lafayette, n’ont pas hésité à faire tirer sur le peuple. Ils n’ont pas hésité à guillotiner Gracchus Babeuf qui se battait contre la propriété privée des moyens de production et pour une société égalitaire. La classe sociale bourgeoise l’a emporté et s’est empressée de détruire tout embryon de pouvoir populaire et de mettre en place une société d’exploitation féroce et à son bénéfice exclusif...

    Militant au NPA je tiens à vous dire mon sentiment concernant la propriété privée. Je pense qu’il serait normal que chaque homme ou femme dispose de son logement. Quiconque paie un loyer et connait les affres des fins de mois et les récriminations de son propriétaire (public ou privé) me comprendra. Donc je suis partisan pour toutes et tous de la propriété privée de sa "tanière" pour chaque être humain. Ce droit devra être mis en pratique par une Révolution victorieuse.

    En revanche je suis pour la socialisation des grands moyens de production, donc l’expropriation, sans indemnités, des actionnaires capitalistes qui mènent ce monde à la misère ou aux grandes boucheries cycliques, issues incontournables des crises économiques du capitalisme.

    Mais la propriété collective des grands moyens de production ne suffit pas. Les richesses produites doivent être ensuite partagées entre toutes et tous de manière égalitaire, comme le désirait déja Babeuf. Ce qui n’a aujourd’hui eu lieu nulle part et qu’il s’agit de réaliser en tenant compte de l’histoire des Révolutions avortées et tuées dans l’oeuf, comme en URSS et dans les pays de l’Est par exemple...

    Associée à la démocratie directe où le peuple décide de tout, cette propriété collective et ce partage des richesses est l’étape nouvelle à atteindre pour nos sociétés.

    Etre pour la socialisation des moyens de production ne ferait pas de moi, selon vous, un Républicain tout ça parce que les leaders bourgeois, y compris Robespierre, nous ont cantonné à rester à vie leurs esclaves ? C’est votre point de vue, pas le mien. Chacun son camp camarade...



    • foufouille foufouille 20 décembre 2008 13:38

      si tu veut un partage egal des richesses, tu devras tuer les loup capitalo-fachos, et les tuant tu deviendras un peu comme eux
      tu creeras donc une caste de dirigeant


    • jaja jaja 20 décembre 2008 13:50

      Foufouille, exproprier les capitalistes ne veut pas dire les éliminer physiquement. C’est un acte politique par lequel ils perdent la propriété juridique des entreprises... Cela ne peut se faire que si la force est de notre côté. Quel besoin alors de jouer les bouchers ? Et dans quel but ?


    • foufouille foufouille 20 décembre 2008 19:05

      @ jaja
      tu crois au pere noel
      ils vont pas se laisser faire
      et leur fortune est mondiale


    • dalat-1945 20 décembre 2008 19:52

      Vous êtes un grand naïf Jaja. Venez voir en Corée du Nord ou à Cuba, là où on applique vos principes.

      Pas la peine de remonter jusqu’à Gracchus Babeuf !


    • foufouille foufouille 20 décembre 2008 20:21

      cuba est un cas a part (blocus)
      c’est juste des pays socialistes
      et les states ont emprisonnes des deviants communistes durant des annees
      ajoute guantanamo et les avions prisons


    • jaja jaja 20 décembre 2008 20:41

      Cuba et la Corée du Nord des pays de démocratie directe et d’égalité salariale ? (mes principes premiers) vous voulez nous faire rire ?


    • jaja jaja 20 décembre 2008 20:44

      Cuba et la Corée du Nord des pays de démocratie directe et d’égalité salariale ? (mes principes premiers) vous voulez nous faire rire ?


    • foufouille foufouille 20 décembre 2008 22:39

      @ dalamix
      on retrousse nos mache pour des gars comme toi


    • jaja jaja 20 décembre 2008 14:05

      CQFD...

      Quand à la gauche caviar son "utopie" reste à démontrer, elle aussi... Ses tenants s’en sont bien sortis en ce qui concerne leurs richesses matérielles et leurs places dans la société bourgeoise. Ce qui était et reste son objectif suprême....
      Elle a surtout servi à jouer les fous du Roi et à entraver tout mouvement menaçant un tant soit peu sérieusement le système capitaliste.


    • Bois-Guisbert 20 décembre 2008 14:42

      Ca tient tout simplement de la jobardise de gens prétendument intelligents, qui se laissent berlurer par des théories à la con, qu’ils croient aptes à faire le bonheur du genre humain.

      C’est vieux comme les Lumière, et sans doute plus encore, ce grégarisme de crétins cultivés.


      • William7 22 décembre 2008 07:23

        Toute la quintessence de la stupidité droitière en peu de mots. beau challenge !

        Les théories à la con et "utopiques" (Comprendre ici le marxisme....), la religion civile, le salut terrestre (Au moins, ce type de conneries chez Marcel Gauchet, ça a du style, ici c’est juste vulgaire). Le mythe du self-made man individualiste, la crapulerie collectiviste ? Tous les poncifs pavloviens de la non-pensée droitière qui se croît émancipée et surtout (termes à la mode) "politiquement incorrecte".

        En gros, les anarchises, les libertaires et les marxistes sont des gens "inutiles et dangereux"...La comparaison virale n’est pas loin, mais on ne m’accusera pas d’approcher le point Godwin n’est-ce pas ?


      • c.d.g. 20 décembre 2008 14:53

        plusieurs points sont evoques dans cet article
        1) le declassement de la jeunesse. Etant donne que la France est en declin, il est certes inevitable. Mais il est amplifie par la politique de ces 30 dernieres annees qui a consiste a priviligier les gens en place ’en particulier ceux qui etaient deja detenteurs de capitaux)
        2) le role de l universite (usine a chomeurs). Longue discussion possible sur le but de l education. Est ce de former des gens aptent au besoin de l economie a l instant t ou de former des gens aptent a reflechir et a avoir un role "citoyen"

        Dans toute phase de declin, les victimes ont tendances a aller vers les extremes qui leur promettent une existance a laquelle ils ont droit d apres eux et leur donnent un bouc emissaire. extreme gauche maintenant en France, extreme droite en Allemagne en 1930

        Sinon le pronleme de declassement est vrai aussi en grece, en egypte ... En grece c est l extreme gaiche qui recupere les decus, en egypte c est les integristes islamistes


        • ARMINIUS ARMINIUS 21 décembre 2008 09:14

          Puisque vous parlez de l’Allemagne et l’auteur de l’article du manque de PME, permettez- moi de rejoindre les deux mots pour mettre le doigt sur une explication possible : L’Allemagne doit en grande partie l’excédent de sa balance commerciale au tissus de ses PME qui participent à sa puissance d’exportation. A cela trois raisons :
          1/ la taille des PME allemandes : là ou en France on rencontre des PME de 2 à 20 employés, l’Allemagne aligne des chiffres, en moyenne, 10 fois supérieurs. Ce n’est pas le nombre des PME qui est insuffisant dans notre pays , c’est leur taille.
          2/ la formation : il y a longtemps que le travail manuel a été valorisé en Allemagne, tant au niveau de l’apprentissage (Fachhochschule) , qui jouissent d’équipements de pointe,que des stages en entreprises et... des salaires.
          3/ les entreprises sont assez importantes pour exporter, elles jouissent en plus d’une réputation de sérieux dans leur production qui aide considérablement leur démarche commerciale.
          Je ne m’étendrai pas sur l’état des lieux pitoyable de la France en la matière : tablant sur quelques industries phare qui prennent l’eau dès la première tempête, sur une consommation intérieure comme principal moteur de son économie ; bref sur quelques oeufs fragiles qui se retrouvent bien seuls au fond du même panier. Le panier de crabes de nos politiques ? il va bien , merci.


        • 9thermidor 20 décembre 2008 15:42


          l’ égalité des chances est une escroquerie républicaine , parmi d’ autres.

          non : il ne suffir pas d’ avoir bac +5 pour avoir un poste de cadre stable.

          l’université produit 30 fois trop de littéraires sur- diplômés , qui finiront caissières chez Carrefour.

          pour créer des entreprises , il faut en finir avec une fiscalité confiscatoire

          et aussi :

          1/ il faut un capital de départ, que ne founit pas l’ Etat,
          ni personne.
          ++

          2/ il faut une expérience du métier et du marché, inconnue des facs
          ne comptez pas sur les futurs confères : vous êtes un concurrent potentiel
          ++

          3/ il faut des anges gardiens qui vous montrent le chemin.

          personnellement , je me suis débrouillé tout seul

          ++


          • ARMINIUS ARMINIUS 21 décembre 2008 09:31

            Assez d’accord sur l’esprit individualiste français : cette politique du chacun pour soi est une véritable plaie : sur les marchés export là ou dans les autres pays les PME s’unissent pour accroitre l’impact de leur pénétration, en France on se la joue "solo" en demandant parfois l’aide des quelques "grands "de l’export qui n’ent n’ont rien à battre... quant aux soi-disants experts fonctionnarisés censés vous épauler à l’export (style Sopexa,) ne me faites pas rigoler : ces gens là, n’ayant jamais eu à défendre leur bifteck, n’ont aucune idée des réalités du terrain.


          • HELIOS HELIOS 20 décembre 2008 15:44

            Toute la demonstration vient du nombre d’entreprises en France...
            La realité est beaucoup plus simple.

            Pour qu’un systeme marche il faut deux elements simples :


            — - L’absence de corruption... banir le "on s’arrangera" si cher aux orientaux et mediterraneens du sud...

            — - Le respect incontournable des reglements et des lois.

            Pour que ces deux vertues s’installent il faut commencer par faire une pression "morale" sur tous ce qui est deviant et ensuite mettre en place les instruments qui permettent de les assumer :


            — - Une vraie justice rapide et efficace accessible a tous...

            — - un transparence citoyenne pour en favoriser le controle...

            J’ajouterai que pour le peuple se sente proprietaire de son devenir, il est nécessaire qu’une vraie democratie soit possible

            Tout ça existe deja, dans notre constitution et nos lois si seulement on les appliquaient

            On peut bien rever, non ?


            • maxim maxim 20 décembre 2008 16:14

              ah quand je lis des délires de révolutionnaires en peau de lapin ,ça me fais marrer !

              arrêtez les mecs ,la révolution et le grand soir ,ce n’est qu’un rêve ....

              à part ça,ces diplômés de l’enseignement supérieur ,ils sont diplômés en quoi ?

              j’ai une belle soeur ,étudiante éternelle jusqu’à plus de 40 piges, 56 ans maintenent ....( parce que y’avait Maman derrière qui finançait ...) qui se retrouve sur diplômée de chez surdiplômé ,avec un boulot pas terrible et qui se plaint qu’elle n’aura pas de retraite complète !

              à qui la faute ? quand on sait à l’avance qu’on n’aura pas de débouchés dans une filliére ,on s’oriente vers quelque chose qui assure de l’avenir ! c’est trop facile de dire que c’est la faute aux autres !

              dans la vie ,on ne s’en prend qu’à sois même !

              alors le coups des gamins attardés ultra gâtés par les parents ,qui réalisent soudain qu’ils vont végéter ?

              hé bien ,bien fait pour eux ! chacun doit se demerder dans la vie ! c’est pas la fête du slip tous les jours !seulement faut bosser ,et là quand on parle boulot ,y’a plus personne !

              finalement ,Besancenot est moins con qu’eux ,et certainement moins faignasse ,lui au moins il bosse comme facteur ,même avec une licence d’histoire !

              au moins il aura une retraite de la fonction publique ! et les autres pleurnichards qui rêvent de révolution ,ils connaîtrons la soupe populaire !


              • ASINUS 20 décembre 2008 16:21

                yep désolé moi les trucs d intellos me dépassent , c est des choses simples qui m interpelle
                je n arrette pas d entendres les représentants des entreprises dirent que l ecole ne prepare pas a l entreprise d accord alors pourquoi ais je du me fader 12 entreprises avant d en trouver une prenant mon mome de 14 ans pour le stage de 3 e stage d une semaine non remuneré ne donnant lieu a aucune charges et a exactement deux feuilles a signer, s il y a des verrous d en la tete des intellos ya des cadenas
                dans la tete des patrons


                • Jean-paul 21 décembre 2008 07:19

                  @ Asinus

                  Tres simple a comprendre ,les patrons ne veulent pas faire de baby sitting !!!!!


                • ASINUS 21 décembre 2008 10:51

                  bonjour , jl ça les as jamais dérangé de prendre des apprentis a 14 ans avant , perso j ai commencé a 16ans, de plus croyez vous que les gamins du college en zus ou je vis ne savent pas qu ils sont déja sur la voie de garages comdamnes par un systeme qui exigent d eux14/15 en français anglais maths pour pouvoir choisir de continuer vers ce qu ils veulent , yep ils n existes pas une etudes sociologique des momes repondants au criteres de education nationale ? yep suis sur qu on y decouvrirait que les gagnants sont majoritairement les fils et filles de ceux qui font l education nationale mais c est un autre debats n est ce pas , pas aussi interressant que de savoir pourquoi l extreme gauche ;; ;; ;;
                   


                • xray 20 décembre 2008 16:21

                   


                  Il n’existe pas plus d’extrème gauche que d’extrème droite. Tout cela, c’est bidon.

                  Quelque soit l’extrème, le seul discours qui a le droit de citer, c’est le discours au service du grand capital de la Dette publique. (Dette publique entre les mains des curés.)

                  Le terrorisme :
                  Une fois, c’est la gauche, une fois c’est la droite, une fois c’est les Arabes. À chaque fois, c’est les flics (Ou l’armée).

                  Un vandalisme institutionnel
                  http://pour-vivre-heureux-vivons-cache.i-clic.net/article-244833.html

                  UNESCO, Le tissage des mots pour la confection du prêt-à-croire.
                  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/29/unesco/
                  Provocations qui, si elles aboutissent, justifient une répression au nom de la recherche de la « Paix » et de la sécurité. (La « culture de la Paix » au service de « la légitimité de la violence ».)


                  • William7 20 décembre 2008 16:35

                    Je ne sais pas si vous avez la même impression, mais ça fait un petit temps que j’observe les droitiers ressortir des thèses du style.

                    Si vous êtes de goche (des sales gauchistes aux cheveux sales), c’est que vous êtes pas des loosers déclassés. C’est une thèse de la droite assez vieille mais revue et corrigée apparemment.

                    je crois que si elle en séduit autant, c’est qu’elle surf sur les concepts chéris de la droite : la responsabilité individuelle et son corollaire, la méritocratie. Deux concepts que les penseurs de gauche ont pourtant mis à mal depuis fort longtemps de manière argumentée.


                    • William7 20 décembre 2008 16:34

                      Je ne sais pas si vous avez la même impression, mais ça fait un petit temps que j’observe les droitiers ressortir des thèses du style.

                      Si vous êtes de goche (des sales gauchistes aux cheveux sales), c’est que vous êtes des loosers déclassés. C’est une thèse de la droite assez vieille mais revue et corrigée apparemment.

                      je crois que si elle en séduit autant, c’est qu’elle surfe sur les concepts chéris de la droite : la responsabilité individuelle et son corollaire, la méritocratie. Deux concepts que les penseurs de gauche ont pourtant mis à mal depuis fort longtemps de manière argumentée


                      • William7 20 décembre 2008 16:35

                        D’ailleurs, c’est rien que du sous-Nietzsche : les gens sont de gauche sont des pauv’typs qui sont plein de "ressentiments".


                        • anny paule 20 décembre 2008 16:41

                          Si les diplômés ou sur diplômés ont une certaine tendance (certaine, seulement !) à s’orienter vers l’extrême gauche type LCR / NPA, c’est tout simplement parce que la gauche traditionnelle n’a pas joué le véritable jeu démocratique.
                          Quand je dis "jeu démocratique", j’entends confrontation des idées, opposition constructive capable d’oeuvrer dans l’intérêt général, autrement dit, du plus grand nombre possible. Ceci me permet, au passage, de préciser que nous ne sommes pas du tout, en ce moment, et quoiqu’il en soit dit, dans un système démocratique. Ce n’est pas parce qu’un président a été élu (démocratiquement !) qu’il peut s’arroger le droit de piétiner son peuple, de le nier (ex. : Congrès de Versailles et négation de la volonté populaire de 2005), de "pondre" des lois plus inégalitaires les unes que les autres, de casser en très peu de temps ce qui s’était patiemment construit sur de très nombreuses décennies.
                          La gauche traditionnelle au pouvoir n’avait guère fait mieux... certaines mesures reprises durement par le pouvoir actuel avaient été initiées par la gauche jospiniste... Les crises financières dont nous subissons tous les effets auraient pu être prévues de longue date, y compris au moment où cette gauche traditionnelle disposait du pouvoir...
                          Si certains des jeunes diplômés se radicalisent, c’est qu’ils n’ont plus leur place dans cette société : certains d’entre-eux, au prix de lourds efforts (liés à leur milieu social et à la nécessité d’avoir un "petit travail" pour assumer la charge de leurs études supérieures) ne trouvent que peu ou pas d’emploi, et sont obligés d’accepter de se sous-classer. C’est un fait. L’ascenseur social est en panne, et ce n’est pas nouveau. Ce phénomène a pu s’apprécier de façon quantifiable dès le début des années 90 (ce qui fait presque 20 ans).
                          Quel type d’espoir leur offrir si la société dans laquelle nous vivons reste sur ces mêmes principes ? Aucun !
                          Alors, la LCR/NPA qui n’a jamais fait que manipuler des idées, qui ne s’est jamais mis les mains dans le cambouis, qui se veut pur(e) et dur(e) paraît être un refuge... la promesse "du grand soir". Ce peut être le miroir aux alouettes !
                          Je crois, hélas, qu’un principe de réalité devrait dicter d’autres conduites !
                          Pas besoin d’un chef charismatique (même si les médias en font une sorte de jeu !), c’est de nous tous, de la base, des citoyens conscients, organisés, responsables, que peut venir la solution...
                          Seulement, il faudrait se défaire de cet individualisme qui nous tue, de l’esprit de compétition et de concurrence qui nous est savamment distillé au quotidien par les médias, il faudrait que se recréent des réseaux de solidarité (non d’aide et de charité)... alors, sans heurts, nous pourrions espérer des jours meilleurs. Une révolution des comportements, sans crise majeure. C’est peut-être une utopie !


                          • maxim maxim 20 décembre 2008 16:50

                            Annie Paule ..

                            je vous ai plussé ! vous decrivez bien l’essentiel !


                          • jaja jaja 20 décembre 2008 16:59

                            "Alors, la LCR/NPA qui n’a jamais fait que manipuler des idées, qui ne s’est jamais mis les mains dans le cambouis, qui se veut pur(e) et dur(e) paraît être un refuge."

                            Mettre ses mains dans le "cambouis" c’est pour beaucoup participer au pouvoir et à ses fastes, trahir ses camarades... Certains l’ont fait, à l’image d’un Julien Dray par exemple. Moi j’appelle ça mettre les mains dans la merde. Militant depuis plusieurs décennies maintenant j’espère que nos mains s’approchent enfin du cambouis.

                            Mais jamais nous ne mêlerons nos efforts avec ceux qui ont pataugé dans la merde jusqu’au cou et qui ont toujours trahi le mouvement ouvrier et les peuples opprimés.

                            Privatisations de la "gauche", fin de l’échelle mobile des salaires, contrats précaires, CRS contre les grévistes, guerres coloniales etc. etc..


                          • 9thermidor 20 décembre 2008 17:46


                            depuis que la France est en République , le pouvoir appartient au meilleur comédien

                            c’est la conséquence du droit de vote .

                            mais les comédiens n’ont aucun souci du bien commun,
                            seulement du leur personnel et de leurs copains de scène.

                            Par ailleurs , on est mieux payé à l’ Elysée
                            qu’ au théâtre municipal de Quimper.


                          • pissefroid pissefroid 21 décembre 2008 10:57

                            à anny paule

                            Il me semble que votre dernier paragraphe correspond à la société anarchiste.
                            Ce serait idéal.


                          • maxim maxim 20 décembre 2008 16:46

                            ouais ! mais vos intellos de gauche ,à part les arguments et la tchatche ,c’est tout ce qu’ils ont !

                            hé bien oui ,la méritocratie ! et alors ? c’est quand même normal que celui qui se défonce même sans bagage réussisse à quelque chose sans rien devoir à personne ..

                            mais seulement ça déclenche des rancoeurs chez ceux qui s’imaginent prioritaires ou supérieurs parce qu’ils ont des diplômes !

                            hé bien si ils sont si supérieurs et intelligents que ça ,qu’ils le prouvent ?


                            ahhh ! c’est vrai ,il faut se lever tôt le matin et se salir les mains ? c’est ça en fin de compte le problème ,c’est que la fac ,c’est fini ! et il faut bosser pour de bon !

                            ha ben non ça tombe pas tout cuit dans le bec ! et le pognon il faut le gagner !


                            • maxim maxim 20 décembre 2008 17:56

                              tiens Jaja ...

                              on suppose comme ça ,Besancenot arrive en têtes des présidentielles ....et après ?

                              le programme svp ,on lit et après on débat !


                              • jaja jaja 20 décembre 2008 18:35

                                Je te retourne la question, on fait quoi ? Car il est bien entendu que la démocratie directe n’est pas que propagande et donc que le peuple doit trancher sur les grandes questions politiques.

                                Pour le programme d’urgence du NPA il est en gestation. A noter que le NPA ne verra le jour que fin janvier 2009 et qu’actuellement tous les militants discutent du programme en toute démocratie et que ce dernier sera adopté lors du Congrès de fondation.

                                Si tu veux te faire une idée de ce que sera le programme final rends toi sur le site du NPA :

                                http://www.npa2009.org/


                              • foufouille foufouille 20 décembre 2008 19:19

                                le NPA c’est les seuls (? ?) qui proposent de taxer les flux financiers
                                j’ai beau etre democrate, je sens que je voterais pour eux


                              • K K 20 décembre 2008 23:49

                                Bayrou n est pas contre non plus la taxe Tobin.
                                http://www.mouvementdemocrate.fr/evenements/municipales-2008/convention-municipale/bayrou-discours-convention-municipale-100208.html

                                il dit qu’il faut y reflechir et qu’il faut que les etats se renforcent pour pouvoir l’imposer aux puissances financieres.


                              • Jean-paul 21 décembre 2008 07:15

                                Foufouille
                                Tu t’en fous ,tu ne payes pas d’impots !!!!!!!!!!!!!!!!!!


                              • foufouille foufouille 21 décembre 2008 11:27

                                @ jean paul
                                l’impot qui rapporte le plus est la TVA........
                                que tout le monde paye
                                je bosse pas non plus, ca m’empeche pas de penser a ceux qui peuvent

                                il me semble d’ailleurs que c’est toi qui vit a l’etranger ?


                              • Yohan Yohan 20 décembre 2008 18:28

                                La création d’entreprise est souvent le fait d’autodidactes. Les jeunes diplômés rêvent plutôt d’intégrer une grande entreprise pour y faire carrière. Très peu ont envie de se lancer dans la création d’entreprise. A en croire les journaux d’annonce légale, on sera étonné du nombre de noms de gérants à consonnance étrangère qui sont bien obligés de se prendre en main pour espérer grimper plus rapidement à l’échelle sociale.

                                En France, il faut gonflé et quasi inconscient pour créer son entreprise, avec toutes les embûches de l’administration et l’oeil méfiant des banquiers. D’ailleurs, on attends toujours que les promesses des gouvernements gauche droite soit tenues sur l’entreprise à un euro et en dix minutes. C’est loin d’être le cas dans la vie réelle. J’en ai fait moi-même l’expérience récemment. C’est à vous dégouter de rester dans ce pays

                                Je recommande l’expérience à tous les donneurs de leçon et aux diplômés, à qui ça ferait grand bien, surtout aux futurs militants d’extrème gauche qui ne cessent de vilipender l’entreprise .. smiley


                                • William7 20 décembre 2008 19:09

                                  on lira utilement sur ce sujet Sophie Boutillier, La légende de l’entrepreneur. Le capital social, ou comment vienrti d’entreprise, Syros, 1999.



                                • Jean-paul 21 décembre 2008 06:45

                                  @ Yohan

                                  J’ai monte une entreprise en France ( bureaucratie ,feuilles de paye illisibles ,charges sociales )
                                  J’ai aussi monte une entreprise au Royaume Uni ( feuillede paye = 2 lignes ,besion d’uncomptable et non un expert comptable ,administration pour nous aider ,bureaucratie simple .
                                  Bref il faut etre completement inconscient pour monter un entreprise en France ou etre expert comptable .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès