Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’héritage empoisonné de Nicolas Sarkozy

L’héritage empoisonné de Nicolas Sarkozy

2-nicolas-sarkozy.jpgEssayons-nous un temps à la politique fiction. Nicolas Sarkozy, fort d’une majorité présidentielle élargie et du report de voix des électeurs du centre (à la faveur de la campagne progressiste qu’il a mené), est triomphalement réélu au deuxième tour des élections présidentielles, aux dépens de Martine Aubry qui consacre ainsi la quatrième défaite consécutive des socialistes à une élection présidentielle. La faute à une absence de leadership criante, et de divisions idéologiques persistantes. Ce scénario écrit d’avance serait-il prophétique ? En prenant compte du schéma politique actuel, la réélection de Nicolas Sarkozy ne constituera qu’une simple formalité.

 Ce dernier dispose effectivement d’un atout fondamental à sa disposition : sa majorité présidentielle élargie réunit en son sein des villiéristes, des chasseurs, des chrétiens-démocrates, des fédéralistes, des libéraux, des sociaux-libéraux et des radicaux. Une mosaïque politique, aux divergences internes masquées et contenues par le leadership de Nicolas Sarkozy, dont ce dernier pourra retirer un excellent score au premier tour des élections présidentielles. A la faveur d’une bonne performance au premier tour, Nicolas Sarkozy espère pouvoir ainsi créer une "dynamique de premier tour" et ainsi pallier un réservoir de voix à sec (cf. l’UMP peaufine sa stratégie à l’approche des régionales).

Si cette stratégie est parfaitement recevable dans l’optique des échéances présidentielles de 2012, n’amorce-t-elle pas un déclin prévisible de la droite répubicaine au profit de l’opposition après le retrait de Nicolas Sarkozy ? L’éclatement du parti sera inévitable en l’absence d’un leader susceptible d’assurer la fédération des courants aussi diverses que ceux qui composent aujourd’hui la majorité présidentielle.

Or, un parti miné par des clivages idéologiques internes (le PS l’a prouvé), n’inspire pas confiance dans la perception de l’électorat. Et la personnalité de Nicolas Sarkozy laisse à penser qu’il ne se contentera pas de régner en vieux monarque subordonné à son premier ministre comme le fut son prédécesseur au cours de son deuxième mandat, et ne permettra ainsi pas à une personnalité d’émerger et de s’assurer une légitimité de leader à droite.

En assurant l’unité de la droite républicaine, Nicolas Sarkozy met ainsi en péril l’apparente solidité dont bénéficiait l’UMP. Le coup politique que constitue le rassemblement de CPNT et du MPF aux côtés de la Gauche Moderne et du Nouveau Centre pourrait en réalité se retourner contre l’UMP. Attention d’ailleurs à ce que la scission n’intervienne pas très rapidement...dès 2012.
 
 
Retrouvez ce billet dans son contexte original sur le blog d’Alex Joubert, http://lenouvelhebdo.com 

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Nico Nico 19 octobre 2009 13:13

    Le nain ... ou plutot le pervers narcissique qu’il est n’abandonnera pas comme ca sa place.
    Il va se battre en essayant de nous mentir encore... et encore... je crains même qu’il essaye de maintenir sa place de force....Vous verrez...


    • JoëlP JoëlP 19 octobre 2009 15:28

      14 ans et déjà si lucide ! Vous devriez vous préparer pour 2017... D’ici là, vous aurez au moins eu le bac et à 22 ans vous aurez toutes vos chances pour la présidence.
      Au fait, il fait quoi votre papa ?


      • non666 non666 19 octobre 2009 17:09

        Bon alex, plusieurs choses.

        Le fait que DeVilliers se soit couché, ne signifie pas que ses electeurs le suivront.
        Le fait de faire croire aux 3 droites (nationale, chretienne democrate et liberale qu’elles sont toutes representées dans l’UMP peut marcher UNE election, pas deux.
        Vous savez ce qu’on dit , on peut tromper mille personnes une fois, une personnes (un idiot surement !) mille fois , mais pas mille personnes mille fois.
        Le ralliement des leaders qui vont à la soupe ne signifie en aucune manière le ralliement des troupes.
        Idem pour les Gaullistes et les Lepenistes qui ont été abusé aux dernières elections.
        La soumission à l’Otan , le suivisme des etats unis en Afghanistan et les declarations d’intentions sur l’Irak, la sippression du referendum obligatoire contre toute nouvelle candidature à l’Europe (Turquie et Israel) ont tué pour Sarkozy toute chance de convaincre les souverainistes.
        Ni les Gaullistes dont je suis, ni les lenistes, ni les « villieristes » authentiques ne se laisseront plus avoir.
        Cette famille politique est quand meme la PREMIERE en nombre , a droite, rien que ça....

        Idem pour les chretien democrates/centristes qui vont avoir du mal a rester credible en justifiant le bouclier fiscal (qui ne profite qu’a une minorité) le renflouement des groupes de presses des amis de son Altesse, les innombrables promesses sociales non tenues (’Gandrange !).

        La seule possibilité est de verrouiller l’election presidentielle en organisant le premier tour entre elus, grace au droit de veto de fait des « petits maires »....
        Sans concurrence, il peut gagner haut la main, en effet !
        Quand aux diffrentes tribues qu’il a rallié (chasseurs, amis d’israel, liberaux sociaux...) , je demanderais comme staline : combien de divisions ?
        Et quelle fidelité en attendre maintenant qu’il a trahis tout le monde ?




        • monbula 19 octobre 2009 19:25

          Non666
          La seule possibilité est de verrouiller l’election presidentielle en organisant le premier tour entre elus, grace au droit de veto de fait des « petits maires »....

          Je n’ai pas saisi votre phrase..


        • monbula 19 octobre 2009 19:31

          Non666

          Excusez, j’ai compris le sens de votre phrase.


        • Daniel Roux Daniel Roux 19 octobre 2009 18:03

          Sarkozy élu une 2ème fois, ne serait qu’un bégaiement ironique de l’histoire. Cela me peinerait, mais ne me surprendrait pas.

          L’illusion démocratique est morte à Versailles. Le PS semble se satisfaire de la distribution des rôles. L’opposant de droite Villepin, va probablement être neutralisé par les magistrats dont le premier d’entre eux est à la fois le président de la République et partie civile. De formidable moyens médiatiques vont être mis en oeuvre afin de convaincre les électeurs que la ré élection de Sarko va de soi et que ce n’est pas la peine, qu’ils se dérangent. A moins qu’elle ne soit décidée par la congrès après une énième modification de la Constitution par la même assemblée.

          Rappelons nous Chirac, élu et réélu pendant 40 ans, par de plus en plus d’électeurs : Maire, député, maire de Paris, Président de la République et pour finir, l’homme politique le plus sympathique de l’année dernière.

          Personnellement, je suis tombé de ma chaise en apprenant sa ré-élection en 2001. Ce jour là, j’ai enfin compris que plus de 50% des Français étaient sourds et aveugles, ignoraient l’éthique, votaient sans rien comprendre, ni à l’économie, ni à la politique, ni à même à leurs propres intérêts de classe. La télé n’y est pas pour rien.

          Pourtant, il suffit de lire son C.V. officiel et le moins que l’on puisse écrire, est que le personnage est .... trouble. Quant à ses activités secrètes, certaines ne le sont pas tant que cela puisqu’elles sont clairement décrites sur internet. Elles font frémir d’horreur et d’indignation.

          Tout cela fait réfléchir. Ma conviction est que le tirage au sort des représentants du peuple sur le modèle des jurés d’assises pour un court mandat serait plus performant que le mode d’élection actuel pervertit par la démagogie.

          Nous allons inexorablement vers la tyrannie et la destruction de notre société. L’homme n’a pas changé, ni rien appris depuis l’antiquité.


          • Alex Joubert 19 octobre 2009 18:57


            Ni les Gaullistes dont je suis, ni les lenistes, ni les « villieristes » authentiques ne se laisseront plus avoir.Cette famille politique est quand meme la PREMIERE en nombre , a droite, rien que ça....


            Sur quels chiffres vous basez-vous ? Ni les militants, ni les électeurs en tout cas.... Ensuite, je ne pense pas que les électeurs villéristes passent outre le ralliement du MPF à Sarkozy. Tout d’abord, car si ce n’est pas Sarkozy, qui ce sera ? Le FN ne présentera pas de candidats faute de signature (la moitié de leurs maires n’ont pas été réelu), Dupont-Aignan, ca paraît plus improbable qu’il atteigne les 500 et la conscience du devoir citoyen qui abrite ces électeurs patriotes laisse envisager qu’ils ne se résigneront pas à s’abstenir. 



            • monbula 19 octobre 2009 21:25

              Alex
              Les maires donnent leurs signatures même à des adversaires potentiels...
              Où est le problème ?


            • non666 non666 19 octobre 2009 22:17

              Je me base sur le fait que l’UMP ne represente pas une seule de ces familles mais pretent etre la fusion de ces trois la.
              Cela a marché en 2007....
              Dans toutes les elections precedentes la sommes des voix des souverainistes etaient dans les 20-25%...
              N’oubliez pas qu’au sein meme de l’UMP , les gaullistes sont aujourd’hui les premiers des cocus de la fusion malgrès eux qui ne profite qu’aux liberaux.

              Quand aux chiffres de militants, ne nous trompons pas, tant nous savons qu’aussi bien au PS qu’a l’UMP , l’augmentation masive qui a precédé l’election présidentielle etait aussi suspecte qu’ephemere.
              Il faut dire que chacun anticipait des primaires eventuelles et que certains lobbies voulaient absolument voir Sarkozy etre L’unique champion de la droite , histoire de voir leur cause avancer....
              Nous verrons bien aux prochaines regionales, de toute façon.

              Combien vont encore croire une UMP qui n’est plus qu’un fan club de la dysnastie Sarkozy ?


            • monbula 19 octobre 2009 19:20

              Alex

              Vous parlez en réalité du bazar électoral de Sarkosy que tout quidam voit maintenant mais ce dont j’ai peur, c’est la désaffection des électeurs qui ferait son jeu.


              • freelol freelol 20 octobre 2009 06:48

                Il est tout à fait possible que la droite gagne la prochaine présidentielle faute d’opposants sérieux cependant je ne pense pas que « la réélection de Nicolas Sarkozy ne constituera qu’une simple formalité. » loin de là. On peut déjà imaginer qui ne revotera pas pour lui.

                Son atlantisme à déjà démontré qu’il avait renié l’héritage du général de Gaulle. Les « vrais » gaulliste ne peuvent plus se reconnaitre en lui.
                Les jeunes, les ouvriers séduits par sa campagne populiste et déçus par sa présidence se tourneront à gauche ou a droite
                Les électeurs du front national retourneront voter FN car finalement ce Sarko est pas du tout à l’écoute des gens. Déçu car finalement on travaille autant pour gagner moins.

                La discorde dans son propre camp, sa gouvernance pas vraiment démocratique conduira même qui sait a un reniement dans son propre parti.

                Faut pas rêver jeune padawan, Sarko est probablement le pire président de la Vème République et il va se prendre un bon retour de baton, sors de ta bulle.


                • Harmonie 20 octobre 2009 08:54

                  « I have a dream !!!! »
                  Je n’ai pas fait l’ENA, ni polytechnique , alors pardon de n’exprimer que l’avis d’une simple citoyenne !!!!
                  Si on supprimait tous les avantages financiers de nos « élus » ! s’ils n’entraient en politique que pour le bien de notre nation ? croyez-vous qu’il y aurait autant de candidats ?
                  Bien sûr, ils auraient droit à un salaire ! il faut bien vivre !!!
                  On aurait peut-être la chance alors d’avoir des gens capables au gouvernement et pas simplement des rapaces !!!!!
                  Qui va représenter un contre pouvoir aux prochaines élections ? notre petit bonhomme a toutes les chances de gagner , il n’y aura personne en face de lui et en plus , le peuple est tellement dégoûté qu’il ne se déplacera même pas pour voter !
                  Aux dernières élections présidentielles , on a eu le choix : voter pour la peste ou pour le choléra !!!! pas génial !!!!!
                  Bon, en même temps, on ne sera peut-être plus là ! le virus tueur (ou le vaccin tueur) nous aura peut-être exterminés !!!! nous sommes trop nombreux sur cette bonnevieille terre !!!!


                  • Blé 20 octobre 2009 11:23

                    Vous avez raison sur les largesses de l’état pour nos élus mais le débat à ce sujet n’a jamais lieu, ni par la droite ni par la gauche.
                    L’élection de Sarkozy est un symptôme de notre république déclinante. Il va donc l’achever, il est là pour ça. L’économie de marché et les jeux en bourse n’ont pas besoin de citoyens mais de consommateurs qui vivent à crédit comme le modèle U S A .
                    Pour les propriétaires de moyens de production et les banquiers les salaires sont toujours trop élevés, les salariés ne travaillent jamais assez, un fonctionnaire est un privilégié dans le monde du travail.
                    Aujourd’hui s’il y a un milliard de gens qui crèvent de faim, ce n’est pas du au manque de bouffe mais aux guerres et à la spéculation. Il y a assez de nourriture pour faire vivre 9 ou 10 milliards d’être humains.
                    Les paysans sont en difficultés dans le monde entier, les banquiers assurent leurs arrières en spéculant sur les denrées alimentaires de première nécessité. Rien de nouveau sous le soleil.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès