Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’homme qui mentait à perpète

L’homme qui mentait à perpète

Bon, au bout de 12 mois d’exercice, les journalistes de l’écrit en sont toujours à essayer de cerner la personnalité véritable d’un président qui prend un malin plaisir à les désarçonner et les rouler dans la farine à la première occasion, à savoir sa première conférence de presse. Ces mêmes journalistes qui ont tenté jusqu’ici de le comparer qui à Tony Blair, son nouvel ami, qui à W. Bush, qui à Silvio Berlusconi, avec lequel, c’est étrange, il ne semble pas avoir eu beaucoup d’échanges. Mais il est vrai aussi que Silvio était à la retraite il n’y a pas si longtemps... Si bien qu’on ne sait toujours pas quel est le modèle que s’est choisi notre président pour justifier sinon une politique, du moins un comportement, qui, pour l’instant, laisse plutôt pantois. George Bush, peut-être, mais ce dernier est tellement fade que ça ne cloche pas. Il se couche depuis trente ans avec les poules, qu’il y ait la guerre ou pas, nous, notre président tient jusqu’à la seconde mi-temps d’un match de rugby et fait même la java après. Nous-mêmes avons eu du mal à cerner, il faut bien l’avouer, l’animal politique qui sommeille en lui. Pour ce qui est de l’animal pur, nous laisserons les journalistes de "Voici" en parler. Difficile de lui trouver un modèle ou une personne sur laquelle il aurait pu calquer ce comportement si étrange qui ne cesse de surprendre. Et puis, finalement, au fil du temps, des interviews et des saillies de ses ministres à son égard, une idée est venue... Elle est disons en même temps très révélatrice, et en même temps très effrayante. L’homme n’est pas forcément celui qu’on voit. A l’occasion du Festival de Cannes, qui débute tout juste, la lumière est venue. Notre homme qui se prend pour un président est un acteur de cinéma, et non un président véritable. C’est aujourd’hui une évidence, et ce n’est pas Sean Penn qui va me contredire. Voyons donc à qui il ressemble...

Aldo Maccione ?

Les gens qui le croisent le plus souvent donnent pourtant de sérieuses pistes... Prenons son ex-compagne, par exemple. "Nicolas, il ne fait pas président de la République, il a un réel problème de comportement. Il faut que quelqu’un le lui dise, j’ai fait cela pendant dix-huit ans, je ne peux plus le faire, je suis désormais la dernière à pouvoir le faire." Tout le monde l’avait remarqué lors de la cérémonie d’intronisation. Sa démarche de vilain canard, cette façon de poser la main sur la première épaule au passage, ce baiser sur la bouche dont il sait aujourd’hui qu’il faisait partie d’une mise en scène, rien qui ne cloche correctement, rien qui évoque la dignité présidentielle jusque dans son allure générale. Le problème de comportement est évident, le problème de la démarche évoque lui des acteurs qui en ont fait leur image de marque. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Le Canard enchaîné qui le relevait dans un de ses numéros de janvier dernier. Un "député ami de longue date", choqué lui aussi par son attitude provocante en Egypte avec Carla, confiait alors aux journalistes présents : "on espérait avoir à l’Elysée un chef d’Etat, et on se retrouve avec Aldo Maccione"... Et celui-là, effectivement, on n’y avait pas pensé. A le voir, effectivement, il y a bien des similitudes, pourtant, dans la façon de remonter les épaules, même si "l’Aldo attitude" n’y est pas encore totalement. Et même si le Maccione de La 7e Compagnie pourrait annoncer sans fou rire l’envoi de troupes françaises en Afghanistan... Quoique je m’avance, là, avec notre ancien Brutos. Le nôtre, il faudra qu’il fasse des efforts pour emballer avec succès à la plage (en dehors de s’y balader avec Madame). Non, l’allure seule ne fait pas... le comédien. Exit Maccione. Dommage, il était très sympathique notre Aldo la classe. Plus beau que lui, on meurt.

En Bigard Gentilhomme ?

Nicolas, le Bourgeois Gentilhomme... peut-être... Il y a beaucoup de M. Jourdain chez Nicolas Sarkozy. L’époque qui le veut surtout : au temps de Molière, on se moquait des "turqueries" de Soliman le Magnifique, aujourd’hui, Nicolas collectionne les sabres d’Arabie. M. Jourdain, encore marié rêve d’épouser Dorimène comme notre non-prince divorcé sa Clara, chose faite depuis. Une Mme Jourdain qui reproche son manque de manières comme Cécilia le "comportement" de Nicolas. Un Jourdain entouré de flatteurs, presque autant qu’à la cour élyséenne (sans journalistes, remarquez, au temps de Molière, à moins qu’on ne case La Fontaine comme envoyé de Marianne). La cérémonie d’investiture de Nicolas Sarkozy ressemblant comme deux gouttes d’eau à la représentation de la pièce de Molière, une comédie-ballet... où s’est illustré récemment un des grands amis présidentiels, ce grand mystique qu’est Bigard. Un Bigard qui s’est entiché un jour de jouer du Molière, la prétention chez certains n’ayant souvent pas de limites. Une mise en scène signée Alain Sachs et c’est fait, le public vient en masse, mais les critiques l’assassinent : "Les personnages se modernisent à tour de rôle : un maître de musique gothique, un maître de danse rappeur… autant d’anachronismes qui font de ce parti pris une originalité… douteuse. Certaines scènes, comme celle du maître de philosophie, perdent tout leur sens tant Bigard et ses partenaires parasitent le jeu de l’autre dans de sempiternelles pitreries qui ne réussissent guère plus qu’à nous essouffler. Lully en prend également pour son grade et se voit remis au goût du jour : était-ce nécessaire ? Pourquoi toujours vouloir se distinguer ?" Ereinté par la critique, mais avec un public enthousiaste... celui de Bigard, bien entendu. On croirait la période précédant les élections : les foules sont enthousiastes vis-à-vis du candidat Sarko, alors que les observateurs politiques s’en défient. Bigard a lui ses enthousiastes, dont fait partie le président, qui s’est rendu sur place le vérifier au temps où il était encore ministre de l’Intérieur : « Moi, quand quelqu’un remplit le Stade de France, ça m’intéresse, confie-t-il à L’Express en se défendant de tout opportunisme. Et puis son Bourgeois est plus fidèle à l’esprit de Molière que celui de la Comédie-Française. » Ah bon, on ne savait pas notre homme fan de théâtre à ce point, lui qui n’a jamais été vu à une seule représentation (sauf récemment)... Comme quoi entre Jourdains.... Nicolas pourrait donc bien être un de ces fameux M. Jourdain. Mais ce n’est pas encore ça non plus : M. Jourdain est certes plus bête, mais il ne ment pas autant.

Le "Tartarin des tarterets ?"

Nicolas Sarkozy, qui se targue de construire une base navale dans le Golfe, alors que rien l’y oblige, à part les sirènes d’un ami président qui affirme que c’est là que ça va se passer, le prochain conflit, par certains aspects, pourrait être taxé de va-t-en guerre. Plusieurs de ses sorties oratoires le laissent penser : à la cérémonie de vœux des ambassadeurs, relayé par son ministre de l’Extérieur, puis lors d’une visite éclair en Afghanistan, l’homme est tenté de recourir s’il le fallait à l’usage des armes. En croyant aux chimères énoncées par son collègue américain à propos du danger iranien. Comme un certain... Tartarin de Tarascon, à propos d’un lion inexistant. De Tartarin, il a la verve et la posture : le haut du corps en arrière pour apostropher un marin vindicatif, ou pour tenir tête à un technicien SNCF. Aux tarterets, le toujours juste Plume de presse aussi avait remarqué un côté Tartarin prononcé, par son côté bonimenteur de foire et vendeur au parapluie. 500, puis, 209, puis 57 visites annoncées en banlieue pendant la campagne électorale, mais combien d’effectives ? Nicolas Sarkozy ne serait qu’un Raimu ou un Francis Blanche à chéchia ? Même pas, l’original était bien plus ravageur. Fort heureusement pour la France, il ne porte pas gibecière en bandoulière, façon Giscard en Afrique. Mais laisse quand même ses invités massacrer des animaux sans défense, même si ce ne sont que des pauvres faisans achevés à terre, comme le stipule un autre article du Canard enchaîné à propos des faisans d’élevage massacrés par Khadafi. Un autre volatile, bien plus difficile à abattre celui-là. Non, ce n’est peut-être pas du côté cinématographique qu’il faille chercher, en définitive. Revenons-en donc à la politique...

Nicolas su eminencia ? Ou Carlos ?

Nicolas Sarkozy en Berlusconi, on en a déjà parlé, mais ce n’est pas ça non plus. Non s’il y a bien un homme politique auquel il pourrait ressembler, en raison de ses frasques amoureuses et de quelques détails de vie privée, c’est Carlos Menem. Oui, le président-dragueur d’origine syrienne aux tempes grises et à la nouvelle femme (Miss Monde, excusez du peu, qui s’appelle aussi Cécilia) à balconnets proéminents et aux cheveux décolorés. Surnommé de ce côté de l’Atlantique le "mégalo libéral". Au début de sa carrière un petit "marlou frimeur" dit L’Express, puis un"péroniste impétueux", "qui ressemblait tant alors, avec ses bottines à talonnettes, ses cheveux longs et ses énormes favoris, au célèbre caudillo Facundo Quiroga"... Arrivé au pouvoir avec un programme de gauche, il fit un programme de droite. Sans que ça ne le gênât pour autant : « Menem, selon le journaliste politique Oscar Cardoso, n’avait pas d’idéologie, juste le sens du pouvoir », enfonce L’Express. Un chef d’Etat qui avait tout compris très vite, le lendemain même de son accession : "Menem l’homme d’Etat ne fait plus peur aux nantis - il les a bien servis." Un président à la vie amoureuse un peu perturbée, son épouse à ressorts Zulema l’ayant forcé au divorce, l’homme étant un cavaleur de première, mais qui est resté deux mandat de suite à pouvoir, avec "ses faux amis et ses vrais ennemis, tous candidats, (qui) dénoncent d’une même voix la corruption des siens, son enrichissement suspect, ses amours tumultueuses, ses amis douteux, ses indulgences coupables et les problèmes sociaux qu’il n’a pas su régler. Pour arriver à se maintenir au pouvoir, il arpentait le pays en costume blanc, passant pour un nouveau messie à bord d’une luxueuse limousine. Supprimant à chaque passage 30 % des fonctionnaires, en bon libéral, fort peu regardant sur les dessous de table du pouvoir, laissant à son départ l’Argentine comme "le pays de l’impunité, de la barbarie et du crime organisé", dit le journaliste Gabriel Michi dans Noticias. On espère que ce ne sera pas le bon modèle à suivre... Non, là ça paraît un peu trop à charge et, en France, il n’y a pas de Lama (sauf un chanteur ringard qui se prend pour Napoléon depuis qu’il a porté son costume).

Nicolas en prince Rainier ?

Dès l’intronisation, de vaillants et courageux journalistes, dont ceux de l’AFP, ont osé comparer notre nouveau président et sa famille à celle de la principauté de Monaco. Chez les uns, on se drogue, on divorce ou on enregistre des disques... chez les autres, on enregistre aussi des disques tient au fait, c’est vrai. Chez les uns, on tue la mère en accident de voiture, chez les autres, on n’en est qu’à un banal accident de scooter. Chez les uns, on se marie et on divorce, chez les autres, tiens il y a une des filles de Cécilia qui se marie aussi, tiens. Chez l’un, on a régné 56 ans... chez l’autre euh... un an, ça paraît déjà très long à tout le monde. Le premier a son Onassis, l’autre a son Bolloré pour faire des balades en yacht. L’un épousera une actrice blonde, l’autre une mannequin brune. Le premier aura une Mercedes landaulet avec bar, le second un prototype Renault spécial. L’un passera sa vie sur un bout de rocher, l’autre ira fort peu à Brégançon, sur un autre bout de rocher. Au premier succédera son fils... Heu, hélas, ça se présente pareil à Neuilly... mais bon, ça fait un peu trop de différences. Revenons-en au cinéma où nous n’avons peut-être pas épuisé tous les héros. Reste Charlton Heston dans Ben-Hur, le film préféré du président, mais, à le voir faire des discours récents comme celui sur l’esclavage, avec ses inutiles gesticulations, on se dit qu’il ressemble davantage à Ben Hur Marcel joué par Coluche qu’à autre chose. Non, ce n’est pas encore ça. Le cinéma, on y revient, donc.

Nicolas en Romand

Exit donc ses comparaisons : pas un ne convient vraiment... Nicolas Sarkozy, c’est donc autre chose. Il n’est pas toujours là où on l’attend, s’amuse à faire des escapades mémorables au Maroc ou à Disneyland et aujourd’hui au cap Nègre (Brégançon semble inutilisé depuis l’ère post-Cécilia), raconte n’importe quoi à n’importe qui, insulte entre deux micros, fait croire aux Français qu’il travaille après une séparation douloureuse alors qu’il roucoule le soir chez Séguéla, à peine de retour du Maroc où il avait été vu en autre compagnie. Quelqu’un qui ne fait pas ce qu’il dit, ou qui n’est pas là où il devrait être. Qui nous ment perpétuellement, en insistant sur le contraire : "je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas", comme le claironnait pourtant son slogan de campagne.

Exactement ce qu’avait dit Jean-Claude Romand à sa famille, et ce pendant des années. Mais, si vous savez bien, cet homme incarné à l’écran avec justesse par Daniel Auteuil, qui avait passé une bonne partie de sa vie (près de vingt ans !) à faire croire qu’il travaillait comme chercheur réputé alors qu’il n’avait aucun diplôme, et qui a aussi passé son temps à faire la cavalerie avec la fortune familiale pour faire vivre sa famille, n’ayant aucun travail réel. Pour réussir à vivre comme ça pendant vingt ans, il faut sacrément savoir mentir. Il y était parvenu, jusqu’au jour où ça a dérapé, et il a trucidé toute la famille, un matin de janvier 1993, avant de tenter de se suicider et de se rater. Et là, ça y est, on se dit, ça colle déjà nettement mieux : pour Nicolas, c’est en cours, ce schéma mortifère : autour de lui, il n’ y a déjà plus que des cadavres. Le PS est déjà mort, le MoDem tout comme, même le RPR y est passé pour devenir l’UDF, où il y a déjà plusieurs morts politiques également dans les rangs. Des ministres sont en sursis, certains ont déjà été rétrogradés. Boeckelérisés. Et qu’on ne nous dise pas que cette fois nous n’avons pas été prévenus. Personne n’avait vu voir venir Romand. Nous, heureusement on a François Léotard, qui nous a averti que "tout cela allait mal finir." Sa conduite actuelle ressemble en effet à un véritable suicide politique, chaque jour annonçant soit un couac de sa majorité, soit une bourde d’un des ministres, soit un sondage encore pire que les précédents. Il a déjà tué en quelques mois la fonction présidentielle en en faisant seulement une sorte de saltimbanque ou de VRP à avions, en armements ou en centrale nucléaire. La cavalerie, il l’a faite avec les promesses de pouvoir d’achat, renouvelées encore et encore alors que l’économie ou la vitalité des entreprises ne s’y prêtent pas, et les cadeaux aux plus riches pour déshabiller les plus pauvres. Comme Romand, qui venait régulièrement dans sa famille pour ponctionner les fonds dont ils avait besoin, il vient voir un jour des pêcheurs pour leur dire qu’il pensera à eux pour qu’ils puissent quand même pêcher en janvier pour ne pas s’en rappeler en mars. Bref, notre président ressemble comme deux gouttes d’eau au héros du film L’Adversaire : le matin on croit qu’il part au travail, et en fait il emprunte un Falcon pour passer tout le week-end auprès de sa nouvelle compagne. On l’imagine partant avec des dossiers sous le bras, en fait, il part avec sa montre et ses habits neufs. Il promet de s’occuper de tous les Français, mais en réalité laisse d’autres se charger du sort des ouvriers de Mittal, trop occupé à sélectionner le meilleur titre du prochain album de Madame. La seule différence, en fait, pour l’instant c’est que Roman avait une maîtresse, à qui il venait raconter tous ses malheurs, ce mythomane complet. Qui s’en est pris pour perpète, lui.

Références : L’Affaire Romand : le narcissisme criminel, par Daniel Settelen et Denis Toutenu, ou l’odyssée d’un pervers narcissique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (100 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • lavabo 16 mai 2008 14:45

    Voila le morice du week-end !!!!!!!!!!

    profitez en bien la pluie revient

    J’attends avec impatience la contribution de Lerma, apparemment il est en forme aujourd’hui


    • Djanel 16 mai 2008 18:27

       

      .

      .

      .

       

      Comme Morice aime les chansons à textes en voici quelques unes que l’abominable Sevran a ignoré et qui mettrons en pleine forme Bulgroz qui a besoin des communistes pour être anti-communiste car un anti-communiste sans communiste, c’est comme une pute sans vagin, çà ne sert à rien. Elle est bonne celle-là.

       

       

      Grève illimitée

       

       

      En voici une deuxième avec Evariste

       

      la révolution

       

       

      En voici une troisième avec Kurt Weill et Berthol Brecht. En allemand, c’est plus sec. Le front des travailleurs

       

      le front des travailleurs

       

       

       

      Le Front des Travailleurs

      Hans Eisler / Bertold Brecht

      L’homme veut manger du pain, oui,
      Il veut pouvoir manger tous les jours.
      Du pain et pas de mots ronflants.
      Du pain et pas de discours.
      REFRAIN
      Marchons au pas (bis)
      Camarades, vers notre front,
      Range-toi dans le front de tous les ouvriers
      Avec tous tes frères étrangers.

      L’homme veut avoir des bottes, oui,
      Il veut avoir bien chaud tous les jours.
      Des bottes et pas de boniments,
      Des bottes et pas de discours.

      L’homme veut avoir des frères, oui,
      Il ne veut pas de matraques ni de prisons.
      Il veut des hommes, pas des parias,
      Des frères et pas des patrons.

      Tu es un ouvrier, oui,
      Viens avec nous, ami, n’aie pas peur,
      Nous allons vers la grande union
      De tous les vrais travailleurs.

       .  .


    • Parpaillot Parpaillot 16 mai 2008 14:45

      Prems ... !!! 

      Mais qui c’est sur la photo ???

       


      • Parpaillot Parpaillot 16 mai 2008 14:46

        Ah zut encore raté, coiffé au poteau ...


      • Gazi BORAT 16 mai 2008 16:00

        @ parpaillot

        "Qui c’est sur la photo ?"

        Cela ressemble à une photo de Philippe Leotard, en pleine descente de cocaïne...

        gAZi bORAt


      • Gazi BORAT 16 mai 2008 16:01

        Mais, au fait...

        Où donc est passé Lerma ?

        gAZi bORAt


      • lavabo 16 mai 2008 16:03

        @ Gazi,

        je suis comme vous, vraiment decu que Lerma ne sois pas encore venu défendre son idole........

         


      • lavabo 16 mai 2008 16:11

        @ morice, vous l’avez trouvé où c’te photo ?

        et aussi très fort le parallèle avec Aldo Maccione  "L’aventure c’est l’aventure" le meilleur Lelouch (C’est que mon avis)


      • morice morice 16 mai 2008 14:53

        DOM22 :les avis sur la personne viennent de son propre entourage... je ne fais que répercuter... et luis s’expose, il l’a assez CHOISI... qu’il ramasse les fleurs, maitenant... plus discret, il serait moins... visé. Sacré narcisse, va..


        • Castor 16 mai 2008 16:21

          moi, quand je te critique, ça vientde ce que je constate par moi-même.

          Je trouve que ça fait moins concierge...

          Tiens, t’as vu ? Dans concierge...y’a cierge !


        • morice morice 16 mai 2008 15:05

          j’ai eu du mal à touver un effet repris de justice, il est vrai, merci Jacob. On dirait qu’il sort de 48 h de garde à vue là..


          • morice morice 16 mai 2008 15:09

            « Et si ce président faisait le sale boulot ? » ah ah , un kamikaze !!! ah ah !!


            • morice morice 16 mai 2008 15:16

              en fait ,elle n’avait rien à reprocher ? j’ai retouvé la question : ben oui elle en avait. Ce qui n’explique pas un comportement pareil : il allait se dorer sur un yacht parce que les socialos n’avaient pas osé s’attaquer aux retraites ? NON. Le comportement ne s’explique pas en miroir des manquements des autres.


            • morice morice 16 mai 2008 15:17

              Super en effet Jacob : allez donc mourir pour le pavot. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=33909


            • lavabo 16 mai 2008 15:30

              L’opposition ? y en a encore une ? où ca ????????


            • Traroth Traroth 16 mai 2008 17:49

              Ca ressemble plutôt à un engin destiné à regler le problème du chômage, à la manière néo-libérale...


            • morice morice 16 mai 2008 15:42

              Seb 59 : ah parce qu’habituellement vous les lisez ? Première nouvelle !! 


              • morice morice 16 mai 2008 15:44

                 opposition se garde bien de s’aventurer sur un terrain qu’elle sait glissant et ne reproche à sarko que la forme.... euh et ça c’est la forme ?


              • morice morice 16 mai 2008 15:46

                 par lavabo (IP:xxx.x0.98.97) le 16 mai 2008 à 15H30 

                 
                L’opposition ? y en a encore une ?
                dans l’article : "schéma mortifère : autour de lui il n’ y a déjà plus que des cadavres. Le PS est déjà mort, le modem tout comme, même le RPR y est passé pour devenir l’UDF, où il y a déjà plusieurs morts politiques également dans les rangs".

              • tvargentine.com lerma 16 mai 2008 16:05

                Décidement vous portez la haine en vous

                Une honte pour AGORAVOX

                 


                • lavabo 16 mai 2008 16:15

                  Ah Lerma on n’attendait que vous........

                  Vous pourriez développer svp ? je vous trouve un peu court comparé à ce matin où vous étiez particulièrement inspiré

                  Bon je vois que vous allez bien je vais pouvoir partir en week end peinard


                • roOl roOl 16 mai 2008 16:25

                  moué, je le trouve pas en forme moi, tout faiblard....

                  c’est moi qui vais donc passer un bon weekend en l’imaginant au 36eme dessous smiley


                • lavabo 16 mai 2008 16:39

                  Un Lerma en forme est une garantie de rigolade  sur presque chaque article. Moi ca me fait de la peine de le voir tout mou


                • wesson wesson 17 mai 2008 00:51

                  sobre et direct,

                  vous vous améliorez Lerma ! - on est pas plus d’accord avec vous, mais ça prends moins de temps à lire !


                • Traroth Traroth 16 mai 2008 17:52

                  Vous voulez une serviette en papier ?


                • Traroth Traroth 16 mai 2008 17:53

                  Mais attention quand même, il parait que ça rend sourd...


                • dalat-1945 16 mai 2008 16:12

                  @ Morice,

                  Nous avons depuis un certain nombre d’années "TOUFOU" avec Hollande (le jeune caniche qui voulait devenir aussi savant que CAPI de Sans famille, mais qui n’y est pas arrivé !), depuis un certain temps j’ai découvert TOUCON, enfin je voulais dire Momo ! Comment va t’il finir lui ?Un mélange de MELENCHON de MAMERE et de FABIUS avec un zeste de Robert HUE. Oui, j’ai trouvé, il finira probablement en nain de jardin à Tourcoing !

                  Toujours aussi fûfûte le Momo !


                  • morice morice 16 mai 2008 16:16

                     par lavabo (IP:xxx.x0.98.97) le 16 mai 2008 à 16H11 

                     
                    @ morice, vous l’avez trouvé où c’te photo ?
                    ... franchement je ne sais plus. Chez mes potes du Central ?

                    • morice morice 16 mai 2008 16:18

                       par Calmos (IP:xxx.x21.255.64) le 16 mai 2008 à 16H08 

                       
                      Toujours aussi nostalgique... Calmos... c’est pas tout d’avoir été militaire, le plus difficile c’est d’oublier... ’

                    • morice morice 16 mai 2008 16:21

                      lerma

                       
                      on précise votre propos ?

                      Une honte pour AGORAVOX...si fier d’avoir Lerma pour rire chaque jour..


                      • LE CHAT LE CHAT 16 mai 2008 17:13

                        @momo

                         

                        c’est un remplaçant d’andy Garcia dans le parrain III ?

                         

                        bon week end


                        • morice morice 16 mai 2008 17:18

                           J’ai arreté de lire vos articles au 15 eme qui traitait les americains de salauds et que j’ai vu que, pour vous, un terroriste barbu est un intouchable. .. ça c’est votre façon de voir. Moi je ne peux que continuer de conseiller de lire quand même, vous savez, les surprises ça existe... au fait ça veut dire quoi "traiter de salauds" ??? j’ai "traité " ??? là vous n’en n’avez aucune preuve, de ce que vous claironnez. Que je dise en revanche que les neo-cons ont fait une guerre basée sur des mensonges vous déplaît, c’est tout . De là à dire que je puisse soutenir un quelconque terrorisme c’est faux et archi-faux. Vous n’en n’avez AUCUNE preuve. Il n’y a pas UNE SEULE PHRASE de soutien de ma part en plus de 15 articles (y’en a 138 au fait). PAS UNE SEULE LIGNE DE SOUTIEN au terrorisme. PAS UNE. Alors vos inventions, vous pouvez les garder pour vous. En revanche, vous avez clairement expliqué ici votre extrême droitisme revendiqué, qui explique pourquoi vous ne voulez pas lire ce que j’écris. Car c’est ÇA qui vous gêne, le reste c’est votre baratin. Et votre pseudo soutien inventé ne sert qu’a masquer votre opinion PERSONNELLE, RIEN d’AUTRE. J’ai déjà dit que c’était un méthode, je constate que vous êtes rodé à son exploitation journalière... 


                          • Traroth Traroth 16 mai 2008 19:10

                            "Je vous ai maintes fois repeté cela, ne faite pas l’innocent" : Et ? Morice vous a maintes fois contredit, il me semble. Qu’est ce que ça prouve ? Vous croyez qu’une connerie devient une vérité si vous la répétez assez souvent ? Ca prouve juste qu’au lieu d’être con, vous êtes *très* con.


                          • impots-utiles.com 16 mai 2008 19:15

                            il voudrait nous faire croire que sa politique est celle de la transparence...

                            Dans ce cas qui paye donc les aller-retours incessants en jet privé (falcon) de bernard kouchner à sa maison de vacances en corse ?

                            Utiliserait-il lui aussi un jet affrété gracieusement par Bolloré ? ou profite-t-il simplement des moyens mis à disposition par la république (les caisses ne sont-elles pas vides ??) à son usage personnel ?

                            http://www.impots-utiles.com/qui-paye-les-week-end-en-jet-prive-de-bernard-kouchner.php


                            • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2008 20:26

                              Pourquoi tout les nazillons qui trainent sur agoravox adorent-ils Sarko, alors que celui ci n’est meme pas français ?

                              C’est un saltimbanque hongrois, juif sépharade et turc par son grand-père !


                              • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2008 20:31

                                Alors foutez nous la paix, sinon je demande à la prefecture que sarko et sa pouf carla la rital soit reconduit à la frontière !


                              • Mr Mimose Mr Mimose 16 mai 2008 20:33

                                C’est vrai que ça défoule de jouer le petit nazillon !


                              • morice morice 16 mai 2008 21:06

                                 Seb59 : "Sur le reste : Oui vous etes pro islamiste et pro orient ." c’est faux, vous ne m’avez jamais vu ici défendre l’islamisme : ce que j’ai défendu, c’est l"idée de respect de la religion de l’autre. Je le fais d’autant plus que je ne n’en ai pas, de religion. L’islamisme dont vous m’accusez sans preuves vous a été mis dans votre petite tête par TALL. De vous même vous n’y avez même pas songé au départ : vous avez embrayé sur une IDEE, qui s’avère fausse.

                                "AUCUN de vos articles vous ne condamnez le terrorisme islamiste, " c’est faux. Exemple, que vous ne retenez pas :

                                ’il n’y avait pas eu antériorité de "preuves" ainsi fabriquées, comme l’épisode des bombes vivantes mongoliennes, nous aurions pu les croire sans problème, ces soldats américains, car, chaque jour, à Bagdad des femmes et des enfants se font déchiqueter par de véritables fous de Dieu, des islamistes extrêmes emportés dans leur folie destructrice. Le problème, c’est qu’il n’y en a pas qu’une de violence. L’une se nourrit de l’autre, et inversement. Le terrorisme nourrit la guerre contre le terrorisme qui fabrique à tour de bras de nouveaux petits terroristes. C’est pourquoi évoquer le terrorisme, dans ces colonnes, ce n’est pas en évoquer qu’un seul. 

                                "des islamistes emportés dans leur folie destructrice" : c’est SOUTENIR les terroristes que d’écrire, sombre personnage menteur ? Un supposé "islamiste" qui dirait que ses "amis" sont des fous et des tueurs ? Vous vous rendez-compte au moins de votre incommensurable connerie ?

                                maintenant passons au reste : "Votre coté fasciste se lit bien dans vos commentaires et votre facon de denigrer ceux qui ne pensent pas comme vous." ah, grand classique des nazillons : accuser celui qui les dénonce d’être des leurs. Seulement, mr le donneur de leçons en facisme, vous, vous avez aussi écrit ça tantôt : 

                                @ momo

                                Salut momo.

                                Avant tout, oui je suis pour les expulsions, je suis meme pour des
                                expulsions massives (enfants compris) aux frais des interessés qui sont DES
                                ILLEGAUX (et pas de pauvres refugiers). smiley

                                Je prefere qu’on utilise cet argent à expulser des illegaux, plutot que le
                                filer à toutes les mamas qui viennent abuser de la generosité de notre
                                pays.

                                Moi de droite ??? Pas du tout . Je suis d’extreme droite, je suis
                                nationaliste. Ca ne me pose pas de probleme d’aimer en priorité mon pays et
                                mes semblables. smiley

                                Vous et votre fine équipe essayez depuis des mois de m’empêcher d’écrire. Vous vous y êtes mis à plusieurs, avaient trollé dans des proportions que je ne rappelle pas, vous même, vous êtes devenu un autre pseudo très FINAUD... 

                                alors, voyez-vous, Mr le fasciste avéré, vous pouvez TENTER de me faire passer pour ce que je ne suis pas, mais vous êtes très mal placé pour le faire croire.... moi, voyez-vous, je ne me revendique pas du NATIONALISME... d’extrême droite. Vous, si ! et ouvertement. Et moi, je n’ai pas besoin d’une meute pour tenter de vous désarçonner. Vous êtes fasciste, et vous le reconnaissez, après des mois à l’avoir caché. Maintenant à vous de savoir pourquoi ne pas l’avoir dit plu tôt : pour passer pour le démocrate que vous n’êtes pas ? Pour avoir honte d’appartenir à cette idéologie qui prône racisme et haine ? Ce n’est pas le courage de vos opinions qui vous étouffe, Mr Seb59.... 


                                • morice morice 16 mai 2008 21:08

                                   "On ne sait même plus à qui vous répondez, ce n’est pas au Chat n’est ce pas ?" c’est le mec qui s’est pris 5 pseudos différents ici (le nombre est faible !) qui va aujourd’hui venir me donner des leçons de savoir-vivre ? Dites, Shawford, vous ne vous moquez pas du monde là ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès