Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’horizon se dégage pour Mélenchon avec le soutien de Pierre Laurent (...)

L’horizon se dégage pour Mélenchon avec le soutien de Pierre Laurent (PCF)

Alors qu’il bat désormais Hollande et Valls dans les sondages, avec 15,5% des intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon devrait voir les communistes se rallier à lui. C’est en tout cas la proposition faite par le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Mieux vaut tard que jamais.

Certains gloseront sur ce positionnement, quelque peu tardif, pour ne pas dire hésitant, de la partie du PCF, qui jouait encore, il y a peu, la carte d’un rassemblement traditionnel avec les socialistes, en proposant un candidat communiste, au premier tour de la présidentielle.

C’était tourner le dos au bien mal en point Front de Gauche et, surtout, s’opposer à la stratégie décidée, dès le mois de février, par Jean-Luc Mélenchon, de partir en solo, pour éviter les sempiternelles chausse-trappes et autres palabres qui auraient dispersé autant qu’affaibli la démarche de la vraie gauche de proposer un candidat à la présidentielle.

De fait, depuis des mois, le parti communiste se déchire sur la question du soutien à Mélenchon. Au point que le chef de file du Parti de Gauche a vu se rapprocher de lui des figures emblématiques du PCF, telle que Marie-Georges Buffet et une part non négligeable, 15 à 20%, de la base militante.

Soutenir Mélenchon plutôt que couler avec le PS

Les récents déboires des socialistes, désormais empêtrés dans l’affaire Hollande, suite aux révélations sulfureuses de son livre, laissent entrevoir un avenir plutôt sombre à une stratégie de connivence avec ce qui restera d’un Parti Socialiste en miette, après l’élection présidentielle. Sauver les meubles grâce aux ententes avec le PS, pour maintenir un minimum de députés à l’assemblée, paraît, à beaucoup, au PC, relever du fantasme. Cette option ferait davantage encore couler ses alliés.

L’évolution des indicateurs d’opinion montre que la Bérézina emportera tout ce qui touche de près ou de loin aux socialistes de marque Hollando-Vallsienne.

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, s’est donc apparemment rangé à cette évidence. Il proposera deux options au vote d’une conférence du parti : l’une pour soutenir Jean-Luc Mélenchon, et la seconde pour une candidature PCF. Cette dernière option n’étant pas celle qu’il privilégie.

La personnalité de Jean-Luc Mélenchon de mieux en mieux perçue dans l'opinion

Même si la décision définitive interviendra fin novembre avec le vote des adhérents, c’est un réel soulagement pour les militants du PC et du PG, qui voient, dans ce soutien (tant attendu) l’espoir que la vraie gauche puisse créer la surprise, au premier tour de la présidentielle.

Ce renfort de poids intervient à un moment où la personnalité de Jean-Luc Mélenchon devient de plus en plus lisible pour les Français et particulièrement ceux de gauche, qui lui accordent d’être le candidat qui incarne le mieux les valeurs de gauche.

De surcroît, selon un sondage IFOP pour le JDD, à la mi-octobre, JLM a intégré le top 5 des personnalités politiques préférées des Français, derrière Alain Juppé, François Bayrou, Jean-Pierre Raffarin et Martine Aubry. Selon un autre sondage (Ipsos), JLM serait une des personnalités politiques qui passent le mieux à la télévision.

Obtenir le soutien de LO et du NPA

Jean-Luc Mélenchon a démontré au fil des mois le bien-fondé de sa stratégie, visant à sortir une tête de l’eau, pour sauver le navire de la gauche. Cette (vraie) gauche semble donc se mettre en ordre de marche.

Reste que, si elle veut faire mieux que figurer au premier tour, les « Insoumis » de Mélenchon doivent convaincre d’autres « rebelles » de ne pas se présenter. Les voix de Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA ) seraient, à l’évidence, précieuses, pour envisager franchir le premier tour.

Un ralliement de ces deux-là renforcerait indéniablement la dynamique autour de Mélenchon et l’espoir de transformer la déconfiture socialiste en une possible victoire de la gauche. La vraie.

 

Verdi

Vendredi 4 novembre 2016

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

414 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 5 novembre 08:32

    Beaucoup de bruit pour rien se déroule Place du Colonel Fabien. L’action a lieu principalement sur les terres et dans le bureau de Leonato, avec quelques scènes dans la ville de Paris.

    Le fourbe Don Juan, frère bâtard de Don Pedro, conspire par jalousie à saboter les fiançailles de Héro et Claudio. Il envoie son acolyte courtiser Marguerite, la femme de chambre de Héro, qui s’habille comme sa maîtresse, et fait croire à Claudio que sa promise lui est infidèle… etc… etc…


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 novembre 09:22

      @Jeussey de Sourcesûre

      en attendant l’épilogue du drame shakespearien, une péripétie inédite :

      Réunis en conférence nationale, les 535 délégués du PC ont choisi, samedi 5 novembre à Paris, de privilégier, à 55,7 % des voix, une candidature interne pour la présidentielle de 2017.
      Ils ont donc désavoué le secrétaire national, Pierre Laurent, qui avait pris position pour l’autre option proposée : celle de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Le dernier mot reviendra aux 50 000 adhérents revendiqués par le parti qui seront appelés à se prononcer les 24, 25 et 26 novembre.






    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 novembre 09:40

      @Jeussey de Sourcesûre

      Pendant ce temps-là, en Espagne, le Secrétaire général du Parti socialiste espagnol (PSOE) Pedro Sanchez a démissionné parce qu’il refusait de voter l’investiture au Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy.

      Aucun rapport !

      Circulez, y a rien à voir.


    • Cadoudal Cadoudal 6 novembre 22:00

      @Jeussey de Sourcesûre
      Ouais, encore une réunion, de démocrates la gauche est a la rue dans tous les sondages et ces collabos de la pire espèce sont en train de faire des calculs savants sur la meilleure façon d’entuber le populo et de mettre un de leurs apparatchik à l’Elysée....

      Tous fusillés à la libération, voila ce qu’ils méritent...





    • @Jeussey de Sourcesûre

      non car le PCF est financé et ami du PS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Ar zen Ar zen 5 novembre 08:58

      « l’espoir de transformer la déconfiture socialiste en une possible victoire de la gauche. La vraie ».

      Dans le cadre des traités européens nous avons, non pas une possible victoire de la gauche en perspective, mais la certitude d’une politique ultra-libérale loin d’une politique de la « vraie » gauche.

      Ainsi, JLM, qui est partisan de la « refondation démocratique de l’UE », ne pense qu’à « renégocier les traités ». Tous les suiveurs de Mélenchon acceptent cette idée de « renégociation » avec bonheur et satisfaction. Ils pensent que Mélenchon pourra, sans problème, imposer ses vues aux 26 autres chefs d’Etat et de gouvernement, leur imposer de « nouveaux traités » allant dans le sens d’une « vraie » politique de gauche. Et bien évidemment les 26 seront d’accord, l’Allemagne en tête, le Luxembourg, les Pays bas, etc.

      Ce qui est incroyable dans cette affaire de « renégociation des traités » c’est que les partisans de MLP sont convaincus de la même dynamique pour les idées de leur leader. Ils pensent que MLP pourra « renégocier » les traités afin d’imposer ses vues aux 26 membres de l’UE. Ils n’ont aucun doute là dessus.

      Il en va de même pour les fidèles de NDA. Il va « modifier » les traités et les imposer aux 26 autres membres de l’UE. Il n’y a aucun doute là dessus.

      Dans cette affaire de « rénégociation des traités » il apparaît, par conséquent, que l’opinion des 26 autres pays compte pour une broutille, pour rien en réalité, dans le raisonnement tenu par JLM, MLP et NDA. Les autres 26 chefs d’Etat et de gouvernement accepteront de bon gré de modifier les traités pour satisfaire les vues de JLM, MLP ou de NDA.

      Une « vraie » politique de gauche avez vous écrit ? De qui se moque t-on ? À raisonner dans un cadre franco-français, ceux qui détiennent le « vrai » pouvoir échappent à toutes les critiques et toutes les analyses. Comme leurrer le peuple de France ? En regardant le bout de ses souliers.


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 5 novembre 09:00

        @Ar zen

        franco-français... et clientélo-électoraliste !

      • howahkan howahkan 5 novembre 09:07

        @Ar zen

        salut tout à fait Melenchon le franc mâcon faux dissident du Ps , non orateur donc camelot se fout de la gueule des gens qui le suivent...il prends la place de MLP, il s’agit de donner une illusion pour que beaucoup votent encore et valident ainsi la poursuite de la france comme caniche de l ’ Israël et des us..enfin des auto proclamés élites en argent bien sur..

        le peuple pas très malin,arriviste en général lui aussi, mais plutôt couillon sur la plupart des coups lui n’a rien à dire...sauf tous les 5 ans quand il est prié d’aller mettre un bout de papier dans une boite.....

        qu’en est il de François Asselineau...je suppose que fifi ne va pas tarder et je lui laisse le soin de développer smiley


      • howahkan howahkan 5 novembre 09:09

        @howahkan

        quand a ce Pc là, je ne parle pas du PCRF..qui lui veut sortir de l’UE ,otan, euro etc..ce que je garde de lui est cette avancée sociale fabuleuse avec entre autre la loi Gayssot....que l’univers entier nous envie bien sur..


      • Fergus Fergus 5 novembre 09:41

        Bonjour, Ar zen

        Si Mélenchon est élu à la présidence, il aura en effet les moyens d’imposer à ses partenaires une renégociation des traités. Et cela en mettant le marché sur la table : « Soit vous acceptez le principe d’une renégociation, soit je lance une procédure référendaire de Frexit ».

        Croyez-vous sérieusement que les membres de l’UE, confrontés de facto au dilemme suivant « Soit l’on réforme l’Union, soit l’Union disparait » resteront sans bouger ? Certainement pas ! Sans la France, l’UE n’existe plus, et tout le monde le sait, à commencer par l’Allemagne qui a tout intérêt à pérenniser l’Union Européenne. 

        Avec son poids de fondateur de l’UE, sa puissance économique et son influence géopolitique, la France n’est pas la Grèce et ne court pas le risque d’être traitée par le mépris et une fin de non-recevoir.


      • Verdi Verdi 5 novembre 09:52

        @Fergus

        Bonjour Fergus,

        L’aveuglement de certains les empêche de faire une analyse objective : celle que vous faites et que je partage. 
        La France n’est pas la Grèce. Les Français ont déjà manifesté, en 2005, leur désapprobation de l’Europe telle qu’elle est aujourd’hui. 
        Les moyens de pression d’un Mélenchon au pouvoir seront dissuasifs pour tous ceux (finance, banques, etc.) qui auraient beaucoup à perdre dans une confrontation dure avec la cinquième puissance économique mondiale. 

      • Croa Croa 5 novembre 10:15

        À Ar zen,
        Le plan A de la France Insoumise (Ø) de renégociation des traités est une erreur. Je pense qu’on ne peut pas éviter d’en passer par là parce qu’il a encore trop de gens qui rêvent d’« Europe » à la Ø.
        Heureusement il y a le plan B du « frexit » qui finalement s’imposera à tous et même aux rêveurs. 
        *
        À ce propos bien sûr que ceux qui proposent directement le « frexit » (Nikonoff, Asselineau, etc. ) ont raison sur le fond. Néanmoins la proposition des deux plans successifs A et B est un compromis intelligent qui a l’avantage de rassembler. En ne voulant pas transiger l’UPR et le PEP scient la branche sur laquelle ils s’assoient !  Ces gens feraient mieux de soutenir la candidature Mélanchon comme s’apprête à le faire le PC au lieu de persister à vouloir présenter leur candidat. (ce qui n’empêchera pas ces mouvements de présenter des candidats aux législatives éventuellement.)


      • alinea alinea 5 novembre 10:53

        @Croa
        Sortir d’emblée comme but premier, c’est le repli ; le repli n’est pas dans les idées de la gauche !
        On parle plus haut sur ce fil de « renégocier les traités » , c’est la mauvaise foi ancrée à l’UPR, l’UPR qui, entre parenthèse, se fout comme d’une guigne qu’on avance en France, mais qui tient à avoir raison ; c’est très capricieux comme attitude, enfin pas encore tout à fait adulte à mes yeux. Idem pour le NPA naturellement qui préfère la débâcle Juppé à Mélenchon. Beaucoup d’entre ceux-là possèdent une boule de cristal en laquelle ils portent une confiance aveugle, comme si l’Histoire ne s’était pas toujours écrite avec des évènements, des inattendus, des surprises.
        Par ailleurs je conseille à tous le dialogue entre Mélenchon et Chantal Mouffe, présentée sur AgoraTV.


      • Verdi Verdi 5 novembre 11:00

        @alinea

        Je suis d’accord avec votre point de vue (voir ma réponse à Jaja).

        Je conseille également d’écouter le débat entre Mélenchon et Mamère, ce mercredi 9 novembre, à 14 heures, sur France Info, retransmis en direct sur Facebook. 

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 11:47

        @Fergus
        Il ne suffit pas de faire du chantage et de menacer 26 pays qui ne nous ont rien fait. Il faut l’accord UNANIME des 27 pays sur les propositions de Mélenchon, à la virgule près.


        Quels pays sont d’accord, donnez nous la liste !
        Qui est d’accord ? Orban ? Renzi ? Merkel ? Rajoy ? Qui ?
        Pour l’instant zéro pays. Vous vendez des illusions.

        Il n’y aura donc aucun changement dans les Traités, alors autant passer directement au FREXIT.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 11:58

        @Verdi
        Cameron a essayé de faire du chantage, nada, wallou, rien du tout !
        Pourtant la GB a un PIB supérieur à celui de la France....


        Pour les USA et l’ OTAN, les vrais donneurs d’ordres, l’important ce n’est pas la France, un boulet avec des Français massivement allergiques à la mondialisation..

        C’est l’ Allemagne et les pays de l’ Est frontaliers de la Russie...
        La France compte pour peanuts.
        Faites un peu de géopolitique, cela vous rendra plus modeste.

      • Fergus Fergus 5 novembre 12:06

        Bonjour, Fifi Brind_acier

        L’UPR et vous qui en êtes le porte-paroles restez dans le déni total du séisme que constituerait le marché proposé par Mélenchon.

        Or, il est évident que si celui-ci était élu, les membres de l’UE n’aurait pas d’autre choix - sauf à voir disparaitre l’UE du fait d’un retrait de la France - qu’une refonte des traités existants, voire un remplacement pur et simple du traité de Lisbonne par un nouveau texte élaboré durant la durée du quinquennat, le cas échéant avec un nombre réduit de membres d’une future UE limitée aux nations réformatrices.

        Bref, contrairement à ce que vous ne cessez d’asséner, rien ne serait impossible. A condition que Mélenchon soit élu, et cette hypothèse reste - je vous le concède bien volontiers - peu probable dans le contexte politique actuel.


      • Croa Croa 5 novembre 12:17

        À alinea,
        Ce que tu dis vaut pour l’UPR supposé être hors clivage mais pas pour le PEP qui se revendique de gauche mais qui est pourtant partisan d’une sortie d’emblée !
        En quoi ce serait un « repli » ? (En fait tu fais partie des rêveurs incapables de voir que cette EU est une arnaque au profit de l’oligarchie Financière ; À tel point que vous en êtes à croire que cette construction serait un idéal de gauche !!! )


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 12:21

        @Fergus
        Quel séisme a provoqué le Brexit ? Nada.


        La France, c’est peanuts pour les USA et l’ OTAN, redescendez sur terre !
        Pour eux, seule l’Allemagne compte.
        « L’Alliance germano américaine pour le 21e siècle »

      • Fergus Fergus 5 novembre 13:01

        @ Fifi Brind_acier

        Ne me faites pas rire : non seulement le Royaume-Uni n’est pas l’un des pays fondateurs de l’UE et surtout l’un de ses deux piliers majeurs, mais ce pays n’est en outre pas dans la zone Euro et, à bien des égards, est une épine dans le pied de la Communauté.

        Autre élément important : à aucun moment, les dirigeants de l’UE n’ont cru au Brexit, persuadés que les avantages - en partie indus - dont bénéficie le Royaume-Uni favorisaient la victoire du Remain.


      • alinea alinea 5 novembre 13:09

        @Croa
        parce que le PG a beaucoup de liens avec les « résistants », qu’ils soient slovènes ou grecques, portugais ou espagnols...
        Le fait est que tous les peuples sont dans le même bateau immonde et qui coule en plus ; l’union libre faisant la force, passer par cette tentative me paraît intelligent.
        Mon rêve, et quelque chose me dit que ça se fera même si je ne le vois pas, c’est l’Europe du sud alliée, avec une toute autre politique extérieure et du commerce et des échanges entres tous ses pays.
        Personne ne sait ce que provoquera l’élection de Mélenchon, la Constituante et le changement de République et de régime. On peut s’attendre à tout, mesures de rétorsion, coups bas, ainsi, si nous étions plusieurs à marcher ensemble, nous aurions plus de chances de réussir. Le tout n’est pas de sortir de l’UE, qui n’est qu’une partie de l’empire, il faut aussi rompre avec le capitalisme ! Certes cela ne se fera pas en cinq minutes, mais plus nous serons soudés dans ce but, au delà des frontières et à l’intérieur, plus l’aventure risque de nous réveiller, enfin « nous », les hésitants ! Et une fois qu’on est réveillés, le courage revient.
        Mais bon, je n’ai rien contre sortir de l’UE en préambule, le fait est que ce qui s’est proposé à la Convention est différent. Je pense aussi que tout le monde n’est pas dans cette priorité d’emblée, aussi, il est bon de rassembler.


      • Croa Croa 5 novembre 13:23

        À alinea,
        Un « frexit » ne signifierait nullement une rupture avec nos amis justement. Si les grecs avaient osé le grecxit nous les aurions soutenus non ? Bon, c’est pareil dans l’autre sens !
        Mais comme au fond tu n’as rien contre sortir de l’EU en préambule finalement nous sommes d’accord il me semble. smiley


      • JMBerniolles 5 novembre 14:10
        @Fergus

        Franchement l’argument : la France n’est pas la Grèce est à la limite de faire rire.... tristement.

        Sur le plan diplomatique il faut être aveugle pour ne pas voir que la France (à cause d’une politique extérieure vassalisée sous les américains et les sionistes) ne pèse plus rien.

        La gifle que Poutine vient d’asséner à Hollande parle tout de même assez. Pour ceux qui ne comprennent pas cela veut dire : je n’ai pas de temps à perdre avec un larbin.

        Quant à l’économie, du point de vue de la dette et sur le plan du commerce extérieur où notre déficit prend une tournure abyssale, traduisant bien la réalité d’un pays en plein déclin, notre situation est bien plus fragile que celle de la Grèce.

        Dans le système actuel (euro, libre échange, libre circulation des travailleurs, transferts de nos technologie, - micro électronique, spatial,... bientôt nano électronique... liquidation de notre recherche ) nous sommes à la merci d’une forte augmentation des taux d’intérêts...

        Donc notre rapport de force économique est négatif. Sauf si l’on décide de sortir de l’Euro, de rétablir un certain protectionnisme, de relancer notre recherche et notre industrie. On voit mal quelque chose de cohérent comme cela dans le programme avant tout démagogique de Mélenchon.

        Je pense que Mélenchon et ce nul de Mamère s’accorderont sur la liquidation de notre industrie nucléaire. L’écologie politique sert à cacher un asservissement au néo libéralisme. On liquide, on taxe, on interdit, tout ce que souhaite le système dominant donc.

        Je constate avec beaucoup d’amis militants que ce genre de propos est littéralement rejeté, sans arguments développés, par les adeptes d’une gauche sortie des réalités : vraie gauche, gauche de la gauche, gauche démocratique, gauche authentique (les valeurs de gauche ont été tellement trahies que l’on se trouve dans un vrai cloaque dont la sortie nécessite une vraie révolution)... Vouloir s’allier aux trotskistes et à l’écologie politique est bien une preuve d’aveuglement total.

        Sur le fond l’idée même de révolution socialiste est un cauchemar pour tous ces représentants de partis politiques qui ont failli d’une manière telle dans le passé que seule leur disparition peut apporter une lueur d’espoir.



      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 5 novembre 14:12

        @Croa

        Sauf si l’UE implose avec l’effet domino des grandes banques comme la deutsche bank et leurs filiales des paradis fiscaux luxembourgeois, suisse et monégasque.

        Pas de plan A, pas de plan B, mais un réveil brutal des états-nations pour lesquels deux ou trois générations de grandes familles apatrides avaient imaginé réaliser la vision supranationale d’Hallstein : une méthode néofonctionnaliste pour l’Europe.

      • Fergus Fergus 5 novembre 14:29

        Bonjour, JMBerniolles

        Sauf que tous les discours comme le vôtre sont fondés sur une gouvernance libérale molle de type Chirac, Sarkozy, Hollande ou Juppé. On nous serions là sur une hypothèse radicalement différente. Dès lors, les critères d’évaluation ne peuvent être les mêmes !


      • gerard5567 5 novembre 15:34

        @Ar zen
        Solution ?


      • JMBerniolles 5 novembre 16:15
        @Fergus

        Ce n’est pas un discours qui me plait particulièrement, au contraire je dirai, mais Mélenchon a largement participé, le PC aussi, à cette politique néo libérale qui nous domine depuis au moins 1983.

        Vous ne réalisez pas, comme beaucoup parce que c’est caché par tous nos médias, l’état réel de la France et tout ce qu’il faudrait faire pour redresser la situation. Vous effacez vous même cette question avec une confiance qui vous aide à vivre, je pense.

        Les américains ont une expression très imagée pour décrire le mouvement général des gens dans nos pays occidentaux où une domination de type orwellien s’exerce : « sleepwalking ».
        Par exemple « we are sleepwalking towards the WWIII » . l’anglais a cette capacité d’exprimer les choses dans une forme concise et précise.

        Ce qui peut nous aider dans le contexte agressif actuel, ce sont nos armes. La sortie de l’OTAN est donc impérative, ainsi que la mise sur pied d’une force de dissuasion cohérente. 
        Est-ce que Mélenchon propose cela ? je vois dans mon coin des gens de cette mouvance générale très occupés à nous désarmer sous prétexte de combat pour la paix... jamais la formule romaine, si vis pacem para bellum, n’a été aussi vraie.

        Je ne suis pas contre le mouvement pour la Paix. Celui-ci a eu son importance notamment après guerre. Moi-même, j’ai refusé de travailler sur la miniaturisation de notre bombe atomique.
        Mais il y a d’autres périodes comme celles de la guerre civile en Espagne où il faut s’armer.






      • julius 1ER 5 novembre 16:28

        @Fergus


        au moins il y a quelqu’ un de lucide sur ce forum !!!!
        il est clair qu’en dehors de Mélanchon pour rassembler la Gauche ... il n’y a pas grand-monde !!!

        c’est sûr que Mélanchon n’est pas le sauveur mais c’est à ceux qui le suivent d’apporter des réponses à tous les problèmes posés et faire en sorte qu’il y ait du suivi dans les propositions que celles-ci ne restent pas « lettre-morte » !!!!

        quand aux autres genre Dpa (avec sa réouverture du bagne de Cayenne ) j’en ris encore !!!
        et le FN qui ratisse les voix de Gauche et qui s’en prend au Secours Popu et à la Ligue DH ...
        quelle sinistre farce !!!
        quand aux autres guignols genre Assholineau avec son Frexit... lorsque l’on voit où mène le Brexit pour les plus défavorisés en GB .... quelle crédibilité ????
        tous ces politiques qui veulent jouer aux roitelets ...... dans les jardin d’enfants !!!!!

      • Alren Alren 5 novembre 16:46

        @JMBerniolles

        Sur le plan diplomatique il faut être aveugle pour ne pas voir que la France (à cause d’une politique extérieure vassalisée sous les américains et les sionistes) ne pèse plus rien.

        C’est ce qu’on essaie de faire croire aux Français mais ce n’est pas vrai  !!!

        La France est la cinquième puissance du monde à égalité avec la GB. Elle domine intellectuellement toutes les techniques les plus pointues et ses chercheurs - publiant en anglais ce qui les noient - sont de premier plan, recherchés par les universités et les entreprises étrangères de haute technologie.

        D’autre part, comme le disent les conseillers de la France Insoumise, son immense domaine maritime lui est promesse de ressources colossales dans l’avenir.

        Pour cela il faut maîtriser les techniques marine et sous-marines. Ça tombe bien, là aussi les Français sont parmi les tous meilleurs au niveau mondial !

        Si le brexit n’a pas changé grand-chose à l’état de la diplomatie mondiale, c’est parce que le nouveau gouvernement conservateur britannique est dans le fil de ses prédécesseurs : vassalisation face aux USA, soutien à l’état voyou israélien et déférence devant l’état criminel saoudien.

        Il n’en sera pas de même en cas d’une victoire de la gauche !

        La diplomatie française changera du jour au lendemain si JLM est élu président. Et nul ne pourra s’opposer aux décisions que prendra son gouvernement en la matière surtout si ces décisions sont rapidement appuyées par des approbations référendaires.

        Ceux qui sont assez âgés pour se souvenir du séisme qu’a constitué l’élection de Mitterrand en 1981 et la nomination de ministres communistes, auront une idée de ce que sera(it) l’arrivée du porte-parole et principal contributeur du programme de la France Insoumise.

        Contrairement à ce que vous pensez, JMBerniolles, la France sera(it) au centre du monde en effervescence, soulevant un fol espoir chez les peuples et une grande rage chez les ultra-riches, rage vaine, déteignant sur leurs larbins.

        Et l’on verra(it) alors en rangs serrés les journalistes du monde entier venir analyser le phénomène qui se produit dans ce pays spécial, celui qui a fait la Révolution de 1789 et donné à tous les humains la déclaration des droits de l’homme et du citoyen !


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 novembre 17:00

        @Alren

        Ceux qui sont assez âgés pour se souvenir du séisme qu’a constitué l’élection de Mitterrand en 1981.
        Je me souviens du 11 mai 1981. Je serai toujours reconnaissant à F. Mitterrand pour ce matin...
        A l’heure de l’embauche, le monde avait changé. Les regards n’étaient plus les mêmes.
        Ce sentiment n’a pas duré... Ce fut un séisme de très courte durée !
        Je n’ai pas envie de revivre la suite...

        La diplomatie française changera du jour au lendemain si JLM est élu président.
        Remplacer des franc-maçons par un autre franc-maçon ne changera que l’emballage. Le produit restera le même.
        Mais, on a le droit de rêver... ou d’essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes.


      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 5 novembre 17:28

        @Alren

        « Contrairement à ce que vous pensez, (...), la France sera(it) au centre du monde en effervescence, soulevant un fol espoir chez les peuples et une grande rage chez les ultra-riches, rage vaine, déteignant sur leurs larbins.

        Et l’on verra(it) alors en rangs serrés les journalistes du monde entier venir analyser le phénomène qui se produit dans ce pays spécial, celui qui a fait la Révolution de 1789 et donné à tous les humains la déclaration des droits de l’homme et du citoyen » !

        J’espère que votre scénario se produira.

        Cordialement.


        Thierry Saladin



      • JMBerniolles 5 novembre 17:30
        @Alren

        Merci pour votre réponse.
        Si vous êtes convaincu de tout cela, tant mieux pour vous, je ne me sens pas l’envie de vous décevoir.

        Que la France ait encore des atouts et qu’elle ait été à la pointe mondiale dans beaucoup de domaine n’est pas niable.

        Personnellement je souhaite que le moment du redressement vienne le plus tôt possible notamment pour nos jeunes.

        Mélenchon n’est pas crédible au-delà de gens attachés aux valeurs de la gauche pour qui il n’est pas lui-même (je veux dire le politicien vétéran qu’il est avec ses vérités qu’ils ne veulent pas voir) mais l’incarnation de leurs espoirs. Etant aussi attaché aux valeurs et racines de la gauche je ne vais pas leur reprocher cela, mais juste le côté irréaliste, qui leur coûterait une grosse désillusion s’il arrivait au pouvoir. Ce qui ne peut survenir, car ceux qui restent à convaincre le voient, eux, comme il est.

        Mélenchon va donc être conduit à appeler à voter Juppé au deuxième tour, ce qui est un désastre compte tenu de ce qui se produira sous Juppé.


      • alinea alinea 5 novembre 17:49

        @Croa
        Qui ça « nous » ? Hollande ? ou bien quelques clampins en manif le dimanche ?


      • alinea alinea 5 novembre 17:53

        @JMBerniolles
        Vous l’avez payé cher votre boule de cristal ? Ben... vous vous êtes fait avoir !! smiley
        Mélenchon propose en premier lieu de changer la constitution et de la faire écrire par le peuple ; ensuite, le Président ne sera plus roi !! alors, être déçus ?
        D’un autre côté votre boule a raison : nous ne serons pas déçus par Juppé !!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 18:26

        @alinea
        Et donc les 180 pays du monde qui n’ont pas le bonheur de vivre en Europe sont tous des pays fermés au reste du monde ? Vous avez vu cela où ?


        Faire miroiter « une Autre Europe », alors qu’il est impossible de changer les Traités, c’est adulte ?
        Non, c’est une arnaque et une manipulation...
        Mélenchon est champion de France pour faire avaler des couleuvres.

      • JMBerniolles 5 novembre 18:27
        @alinea

        Très sincèrement je souhaiterais me tromper sur Mélenchon.

        Je crois effectivement qu’une constitution s’impose, mais il faut faire les choses dans l’ordre, il faut d’abord que le peuple triomphe du système. 

        Et j’ai du mal à voir ce que le « peuple » mettrait dans cette nouvelle constitution.
        Il faut une ligne directrice et une cohérence. j’ai lu des propositions, mais elles émanent de gens non habilités.... 

      • alinea alinea 5 novembre 18:32

        Fifi, faites-moi la liste des 180 pays à qui les USA foutent la paix.
        Mélenchon ne fait pas miroiter une autre Europe, il sait que les peuples européens en ont leur couffle, il faut bien commencer quelque part.
        Vous vous savez !! mais vous êtes au mieux un pour cent. C’est juste le bon sens qui me fait (ré)agir !


      • Ar zen Ar zen 5 novembre 18:33

        @Fergus

        Et à l’auteur et aux autres supporters de Mélenchon (de Marine Le Pen et Nicolas Dupont Aignan).

        Je reprends simplement ce que vous écrivez : « croyez vous sérieusement que les membres de l’UE, confrontés de facto au dilemme suivant, soit l’on réforme l’union, soit l’union disparaît », resteront sans bouger.

        Première réflexion Fergus. Je suis d’accord, ils ne resteront pas sans bouger. Ils demanderont à ce que la France applique la procédure qui prévoit les modifications des dispositions des traités à savoir celle régie par l’article 48 du TUE. Il faudra que Mélénchon annonce les dispositions qu’il souhaite voir modifier. Et ensuite la procédure pour atteindre une « unanimité » durera plus de 5 ans, comme le traité CETA.

        Deuxième réflexion Fergus. Ce que vous écrivez concerne le FDG mais cela concerne également le Front National et Debout la France. En effet « croyez vous sérieusement que les membres de l’UE, confrontés de facto au dilemme suivant, soit l’on réforme, soit on fait un référendum sur la sortie » resteront sans bouger ? Marine Le Pen peut le dire, Nicolas Dupont Aignan peut le dire.

        Ainsi donc Fergus, les traités européens qui s’appliqueraient en cas de victoire de JLM seraient tels que Mélenchon les souhaite, en cas de victoire de MLP, tels que celle ci les souhaite, en cas de victoire de NDA, tels que celui ci les souhaite. Les autres peuples seront d’accord à « l’unanimité » d’appliquer les traités « révisés » soit par Mélénchon (s’il gagne), soit par MLP (si elle gagne), soit par NDA (s’il gagne).

        En réalité, JLM, MLP et NDA ont très exactement la même stratégie : ils espèrent bien recueillir « l’unanimité » des 26 autres membres en cas de victoire. Les autres peuples, quant à eux, ne se sentent pas du tout concernés par le contenu des traités. Ils seront d’accord d’appliquer les recettes de Mélenchon, de MLP ou de NDA en fonction du résultat des élections françaises.

        Les futurs traités européens dépendent donc du résultat de l’élection du président de la République française. C’est ce dernier, où cette derrnière, qui déterminera leur orientation.

        Ce genre d’analyse ne peut pas être crédible. Dans l’esprit des supporters de Marine Le Pen, les traités auront un contenu d’extrème droite, dans l’esprit des supporters de Mélénchon un contenu de gauche, dans l’esprit des suiveurs de NDA un contenu de droite. Les 26 autres peuples seront tous d’accord à l’unanimité pour accepter le choix des Françaises et des Français. C’est vraiment génial comme point de vue. Je ne m’en lasse pas.


      • alinea alinea 5 novembre 18:35

        JMBerniolles
        mais tout le monde est habilité !
        Déjà fin du président roi ; ensuite règle verte plutôt que règle d’or ; ensuite...proportionnelle, fin du sénat,etc ?!!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 18:56

        @Fergus
        Les USA s’en foutent que la France sortent de l’ UE ! Seule comptent pour eux, l’ Allemagne et les pays de l’ Est, qui jamais ne voteront le moindre changement dans les Traités.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès