Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > l’Hydre de Lerne élyséen

l’Hydre de Lerne élyséen

La Vieme République a renforcé les pouvoirs du Président de la République...mais aucun Président avant Nicolas Sarkozy n’avait exercé cette forme d’hyperpresidence. Ce dernier ne se contente pas seulement de son poste pour lequel il a été élu...il a plusieurs têtes...et pour faire allusion a la mythologie, ce monstre (au sens figuré) mange l’opposition et tient les médias traditionaux en captivité sous ses imposantes pattes. Analyse

 

Première tête, Président de la République : Nicolas Sarkozy est un fin politicien. A sa manière il a su « inventer » la propagande du XXIième siècle ». Jamais un Président de la République n’a occupé une telle place dans les médias, jamais un Président n’avait tant communiqué. Mais ou en sont les résultats de cette hyperactivité ? Souvent des réformes pensées à la va-vite et ne reflétant pas vraiment les desiderata des catégories de la population qu’elles concernent. Voyez la réforme de l’hôpital ou encore celle de l’université. Ces réformes sont souvent concoctées à l’Élysée comme le font remarquer souvent « off the record » certains parlementaires appartenant a la majorité.

Deuxième tête, Chef de Gouvernement : En 2007, Nicolas Sarkozy affirmait que François Fillon n’était qu’un simple « collaborateur ». En fait jamais un Premier Ministre n’avait été si absent, si pâle. C’est souvent Nicolas Sarkozy qui occupe les médias pour soutenir ses réformes...si ce n’est lui, ce sont alors ses conseillers. Nous voilà donc arrivé a Claude Géant, véritable Premier Ministre bis. S’il y a un Premier Ministre bis il doit bien avoir quelque chose a diriger. Nul n’ignore qu’une fois par semaine a l’Élysée, se réunissent les « fidèles Ministres » comme Brice Hortefeux...oui Brice mais aussi Nadine (Morano) entre autres. A noter l’absence de François Fillon dans ces réunions de « secte » comme le qualifie l’opposition.

Troisième tête, Président de l’UMP : Si nous l’avons oublié, les élections européennes nous l’ont rappelé. C’est bien le visage du Président de la République qui aborde les affiches de l’UMP, parti majoritaire. Plusieurs médias traditionaux ont même affirmés que l’Élysée a eu un droit de regard sur les listes du parti...d’ailleurs les ténors de la majorité ne l’ont pas nié disant si « d’après vous Angela Merkel ne s’intéresse-t-elle pas aux listes de son parti ? ». Mais ou est Xavier Bertrand dans tout cela ? Euh l’officiel Président de l’UMP est très discret...il cherche toujours sa place. On ne l’entend que très peu, souvent pour relayer les directives de l’Élysée. C’est surtout l’Hydre qui fait campagnes...pour vanter « sa présidence » de l’Union Européenne

Quatrième tête, Chef suprême du Parlement : Nous l’avons dit le Parlement, dont soi-disant les pouvoirs sont renforcés n’a pas vraiment de marge de manœuvre. C’est ce que veux Nicolas Sarkozy que le Parlement fait. C’est sûr qu’il y a une opposition, mais son parti étant majoritaire, c’est lui qui a le dernier mot. Ainsi, au mépris du Parlement, la loi Hadopi a été ré-inscrite et a été adoptée même par ceux qui s’y opposaient. Parfois les parlementaires venaient à agacer notre Hydre comme le mois dernier ou il a dénoncé « l’amateurisme des parlementaires de l’UMP ». Nous le voyons, il n’y a pas de débat au sein de la majorité parlementaire. Les membres de l’opposition qui font souvent des propositions acceptables ne sont pas pris en compte. Ainsi la démocratie vient à s’avarier dans ce pays qui pouvait s’enorgueillir des idées des Lumières ? Si l’opposition est toujours méprisée (sauf lors des séances de questionnement), si tous ses textes sont rejetés systématiquement a quoi sert-elle ? Le Parlement apparaît mieux comme une église ou le saint pasteur parle et les « fidèles » disent amen

Cinquième tête, Coordonnateur général de l’opposition : Bien sûr, ne soyons pas des hypocrites. Il est clair que l’Hydre a réduit à néant l’opposition qui apparaît comme un robot dont il a les commandes. Voulant laminer le PS, il invente l’ouverture : Besson, Amara, Bockel, Kouchner. Alors vous croyez que c’est parce qu’il les aime tant...qu’ils sont devenus ministres...ou plutôt, parce qu’à l’UMP, il n’y a pas assez de compétences. Et puis, y a-t-il vraiment ouverture ? Est-ce que ces ministres présentent un courant dans cette majorité ? Non, l’affaire est simple, d’une part nous avons un présidant voulant mettre à mal son principal adversaire et de l’autre des citoyens gourmands, avides de pouvoir au détriment de leur conviction. Donnant-donnant. Et toujours dans l’optique de destruction du parti socialiste, l’Hydre a décidé la position du laisser-faire face à l’extrême-gauche. N’oublions pas Bayrou, non ce vilain monsieur ne devait avoir en aucun cas un groupe parlementaire...ainsi il faut inventer le Nouveau Centre, véritable queue ridicule de l’UMP. Et puis, le priver de la mairie serait bien, c’est pourquoi il faut faire toutes les manœuvres sur le terrain pour le priver de Pau...C’est donc Sarkozy qui anime l’opposition en décidant les hauts et les bas. C’est relativement facile puisque l’opposition est affaiblie par ses querelles intestines et le trop plein d’ambitions présidentielles. Les femmes et les hommes ont la grosse tête.

Sixième tête, marchand de nucléaire : Souvent chef de l’État en déplacement à l’étranger profite pour vendre le nucléaire « civil » ce qui provoque la colère des groupes écologiques qui trouvent cela préjudiciable à l’environnement de la planète.

Septième tête, superstar : Difficile de ne pas l’être avec une chanteuse comme femme. Ainsi en visitant l’Espagne, l’Hydre a préféré les presses people aux presses politiques en droite continuité à l’exclusivité de Paris Match en 2008. En ces temps de crise, il vaut mieux s’évader de temps en temps et rien de mieux que le dernier CD de Carla

Huitième tête, Aspirant Maître du Monde : Sarko, on nous l’envie titrait le Courrier international fin 2008. Pauvres journalistes, s’il est vrai que l’Hydre a la grosse tête, s’il est vrai qu’il est hyperactif, les vrais problèmes mondiaux dominent. Alors vous pensez que l’éthiopien qui ne mange pas à sa fin a quelque chose à faire avec Nicolas Sarkozy. Mais surtout, il y a la concurrence de Barack Obama qui est bien plus « apprécié » que le chef de l’État français qui a bien développé de l’antipathie au niveau international...au Québec, quand il se déclarait pour un Canada uni...en Afrique quand il disait que l’homme africain n’est pas entré dans l’Histoire

Ainsi ce monstre à huit tête va-t-il se tempérer et se « recentrer dans la démocratie ? ». Qu’on se complaise à parler d’hyperprésidence n’est pas une fierté pour un pays qui se revendique comme inventeur de l’idéal républicain et des droits de l’Homme. Dans aucun pays démocratique du monde, un président n’a autant de pouvoir, même pas un pays qui a une traditions présidentielle comme les États-Unis...rappelez-vous des rejets du plan de relance de George Bush ou même une majorité de députés républicains ont voté contre. Quel député UMP oserait se défier à l’Hydre élyséen ? France, ressaisis-toi !

 Source image : l’Hydre de Lerne Sarkozyste


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • armand 19 mai 2009 18:54

    Article plussé mais non commenté
    alors voilà oui notre conducator « el minimo » est un digne representant de la worldcompany donc acte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès