Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’idolâtrie, nouvel opium des médias (et du peuple ?) : le cas (...)

L’idolâtrie, nouvel opium des médias (et du peuple ?) : le cas Ségolène

La France est frappée d’un mal qui, d’habitude, sévit uniquement dans des régimes autoritaires : l’idolâtrie (du chef). En l’occurrence, celle de Ségolène Royal. Serait-elle le nouvel opium des médias ? Peu importe le flacon, pourvu que ces derniers, et par ricochet le peuple, aient l’ivresse de la nouvelle égérie du Parti socialiste. Dangereux, il va sans dire, pour la démocratie.

Comme dans tout raz de marée, il y a des signes annonciateurs. Il en a été ainsi pour le tsunami Ségolène Royal qui déferle sur la France. Et non sans dommages dévastateurs au sein du Parti socialiste, les premières victimes étant les éléphants du PS candidats depuis belle lurette à la candidature pour les présidentielles 2007 : Dominique Strauss-kahn, Laurent Fabius et Jack Lang.

En effet, depuis des mois, les médias nous préparent tranquillement mais sûrement à la montée en puissance de Ségolène Royal sur la scène politique nationale. Ils nous familiarisent avec ce visage, de façon crescendo. Les articles se sont multipliés, progressivement. Puis, nous sommes passés aux passages à la télévision et sur les antennes radios.

Le rythme s’est accéléré brutalement deux mois avant les vacances d’été. Dès lors, les unes, les dossiers, les interviews ont pullulé. Et la rentrée annonce la même débauche, la même profusion. Preuve en est : l’archi-médiatisation de son discours de rentrée.

Face à cette folie médiatique, on ressent un profond malaise. Les médias sortent de leur rôle, celui d’informer afin de permettre aux lecteurs, donc aux électeurs, de se prononcer en connaissance de cause. Les médias n’assument plus leur responsabilité non plus, celle de contre-pouvoir, autrement dit, ne jouent pas les garde-fous face, justement, aux excès de ceux et celles qui nous gouvernent.

Ce sont les médias qui ont créé de toute pièce la candidate Ségolène Royal, et non la personnalité politique qui existe depuis longtemps. Ils lui ont donné une crédibilité pour l’imposer graduellement à l’opinion publique.

Une déferlante totalement irraisonnée, et déraisonnable en démocratie, car à ce stade, c’est de l’idolâtrie.

Le contre-pouvoir n’existe plus. Autrement dit, celui qui nous apporte une vue équilibrée et critique, en l’occurrence, sur une personnalité de tout premier plan qui aspire à exercer les plus hautes fonctions de l’État. Et de la nation. Parmi les médias, c’est l’encensement, l’unanimité, pas une voix discordante. Des applaudissements à tout va.

Mais combien de temps cette comédie, car c’en est une, durera-t-elle ? Ségolène Royal devrait, la première, se méfier comme de la peste de cette folie médiatique qui l’entoure. Pour deux raisons. D’une part, cette frénésie artificielle peut l’induire en erreur sur sa réelle popularité, avoir un effet de loupe tronqué, illusoire, qui pourrait lui jouer un mauvais tour lors des rendez-vous importants avec ses sympathisants. Puis, en cas de succès, avec ses électeurs.

D’autre part, Ségolène Royal devrait se méfier considérablement de la versatilité des médias. Autrement dit, leur stupéfiante propension à mettre au pilori aujourd’hui ce qu’ils portaient au pinacle hier. Elle en joue à merveille et avec intelligence actuellement. Mais qu’elle n’en abuse pas. Et, surtout, qu’elle prenne ses distances avant qu’il ne soit trop tard.

Que Ségolène Royal profite de cette vague porteuse et qu’elle en tire tous les bénéfices tant qu’elle le peut, avant que cette fenêtre fantastique, et inespérée il y a encore quelques mois, ne se referme, tout aussi brutalement qu’elle s’est ouverte !

En tous cas, les médias nous offrent un spectacle affligeant, qui ne permet pas de retrouver la confiance perdue à la fois dans notre démocratie et dans les contre-pouvoirs, pourtant indispensables au bon fonctionnement de notre régime politique.

Des médias prompts à tirer à la moindre occasion sur l’ambulance des institutions fatiguées et d’une démocratie usée. Mais ils sont les premiers à en saper les fondements, de nos jours extrêmement affaiblis, en se comportant de la sorte. Plus grave, certains sacrifient sur l’autel de leurs intérêts financiers et à l’effet de mode leur indépendance d’esprit. Il ne faut pas se tromper, si Ségolène Royal intéresse autant, c’est qu’elle fait vendre aussi. Et en période de crise, comme c’est le cas pour la presse, des sujets propulseurs sont toujours bienvenus !

A lire la presse, à regarder les journaux télévisés et à écouter la radio, on constate avec consternation que la pluralité des opinions s’est réduite à peau de chagrin, tandis que le quatrième pouvoir (les médias) n’est plus que l’ombre de lui-même. Une situation donc dangereuse, car ce sont deux éléments fondamentaux de toute démocratie bien portante. A quand le sursaut ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (143 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • heu ? (---.---.203.190) 29 août 2006 12:07

    Question stupide : Si Madame Royal était petite grosse et moche, en serait on là ?


    • Bob (---.---.76.255) 29 août 2006 12:18

      J’avoue que ça aurait un effet des plus comiques !

      Cette campagne qui n’a pas encore commencée (on pourrait en douter mais non), va se jouer sur l’image... rien d’étonnant dans ce pays où tout est basé sur l’apparence...


    • didier (---.---.154.226) 29 août 2006 18:52

      Alors si l’élection se joue sur l’image et la « beauté » des candidats, Sarko n’a plus aucune chance...


    • (---.---.108.96) 30 août 2006 01:42

      et oui, on est encore à ce niveau de réflexion en France...


    • levoisin (---.---.84.11) 30 août 2006 10:04

      un empoisonnement à la dioxine et le problème est réglé. Personnellement, si la droite, avec la concentration de pouvoirs qu’elle possède, n’est pas fichu de détruire le candidat de gauche pour l’empêcher de remporter les élections (actuellement, tout candidat officiel unique ps, peut-être même jospin, remporterait l’élection présidentielle à la condition de se cantonner à une « posture » de gauche et de ne pas avoir de programme), hé bien la droite ne mérite vraiment pas de l’emporter.


    • chantecler (---.---.146.14) 29 août 2006 12:17

      Que veux-tu,la nature a horreur du vide,et depuis 2002 les gens attendent la relève:mais la croisière s’amuse,et on n’est pas pressé.Je sais il y a ce suspens insoutenable du retour de cet homme qui« fend l’armure »à chaque apparition...avant de tomber de son cheval !C’est pitoyable mais pour une fois je n’en rends pas les médias responsables.Aprés on dira aux électeurs abassourdis qu’ils n’ont rien compris,qu’il y a eu un manque de pédagogie...La base de la pédagogie,c’est d’expliquer,d’y revenir bref,pas tout embrouiller aux derniers instants.


      • (---.---.157.54) 29 août 2006 12:22

        « L’idolâtrie, nouvel opium des médias (et du peuple ?) : le cas Ségolène »

        Tiens c’est nouveau ; l’ancien opium c’était Sarko (sur TF1 ils sont toujours accros).


        • France-Europe-Monde (---.---.7.202) 29 août 2006 12:23

          Reconnaître que les média infuent sur l’opinion des Français serait pour les Français remettre en question leurs certitudes.

          La presse a besoin de nouvelles règles, dues à l’essort des techniques liées à l’image. En effet, avec les nouveaux logiciels de photos, la presse et la publicité créent de nouvelles images (retouches, montages), que le lecteur lambda n’est pas toujours à même de détecter.

          Il serait donc bon de voir apparaître une mention de ces nouvelles images (« image retouchée »), par exemple.

          Cette réflexion n’est pas très éloignée du cas « Royal » dans les média. En effet, nous atteignons-là les limites d’une presse pour qui tout est permis, y compris faire ou défaire l’opinion publique !!!


          • Cool Mel (---.---.125.5) 29 août 2006 12:36

            Ils ont voulu éradiquer la religion, ils ont les divinités qu’ils méritent.

            Ca va de Morville à Royal, en passant par Debbouze, Halliday, Bruel, Dujardin, Zizou et Roselmack.

            Rien que des épées.

            On vit décidément une époque formidable.


            • patrice (---.---.59.112) 29 août 2006 15:43

              L’argument est ridicule. Les USA ont le même problème médiatique... dans un pays ou vivent 95% de croyants, dont un président qui fait prier avant chaque conseil des ministre.

              Les médias occidentaux sont des « cash-machines ». Ils ne parlent que de ce qui fait vendre. Si ségolène royal a percée, c’est qu’il existait un besoin latent de nouveauté en politique. A l’extrème rigueur, on peut reprocher aux journalistes de s’être fait prendre au syndrome du « la france s’ennuit » (titre d’un article du monde de début 1968, réputé avoir annoncé avant tout le monde mai 68). En effet, ils rèvent tous d’annoncer « le » scoop ! Ou, à tout le moins, de ne pas être celui qui n’auras rien vu venir et sera le dernier à parler de ce que les autres ont annoncés depuis longtemps. Résultat, à la moindre nouveauté, ils se jettent tous dessus... Ainsi, aux USA, alors même que PERSONNE ne pouvait annoncer de résultat assuré, FOX NEWS a annoncé l’élection de Bush (automne 1999) et tous les médias US ont repris.

              En tant que marchand de journaux, je ne me fie pas aux « unes », sinon, je penserais que la future présidente française s’appelle Eva Longoria. smiley


            • Jacques Adam (---.---.15.155) 29 août 2006 12:39

              Que ne trouverait-on pas sur Agoravox pour « taper sur Royal »... il me semble que je n’aie pas lu beaucoup (un seul ?) article parlant positivement de Royal... Et pourtant plus de 50 % des Franaçais ont une image positive d’elle... Donc les « reporters » Agoravox ne représentent pas une image fidèle de ce qu’est la France de 2006... Dont acte...


              • France-Europe-Monde (---.---.7.202) 29 août 2006 12:47

                Ce n’est pas taper sur Royal que de dire ce que l’on pense. L’image se retourne toujours sur celui qui cherche à l’exploiter.

                Royal a la nostalgie du service militaire obligatoire : sommes-nous là dans une logique de PAIX ?!

                A notre époque, il n’y a plus à hésiter entre la guerre et la paix. Certes, c’est Chirac qui a mis en place « l’armée de métier », mais Jospin ne l’aurait-il pas fait ?!


              • (---.---.162.15) 29 août 2006 15:44

                Sur Agoravos, l’image négative de Sarkozette n’est pas seulement chez les rédacteurs d’article, elle est aussi dans les contributeurs qui y répondent. Alors, oui, il y a de quoi s’interroger. Mais plutôt que de mettre en cause Agoravox, je mettrais plutôt en cause les sondages...

                Am.


              • (---.---.29.3) 29 août 2006 15:51

                Si, seulement des 50% autres.


              • didier (---.---.154.226) 29 août 2006 18:56

                Ha non, moi je suis à 100% pro-Royal !!!


              • (---.---.185.253) 30 août 2006 11:37

                Agoravox n’est pas representatif de la population qui suit et se laisse manipuler par les medias. Ca veut dire beaucoup sur Segolene et cela demontre l’article


              • meridien (---.---.148.44) 29 août 2006 13:47

                mr.Rossard vous prenez les électeurs et Ségolène ,uniquement comme des ’manipulés’ par les médias dont vous faites partie,sans vous en en rendre compte ; manipulés pour ne pas dire des cons,mot malheureusement galvaudé Ainsi donc Ségolène est une pure création de l’esprit de médias avides d’argent ,et nous,les autres serions des simples d’esprit sans jugeote aucune Puis-je vous dire que vous êtes particulièrement malveillant et grossier (et macho ) envers cette femme politique qui a au moins le mérite pour moi de vous EMMERDER... et ça c’estun premier résultat à bon entendeur ;j’attends votre réponse .Vous avez mon adresse- mail et je suis rédacteur agréé

                meridien


                • chantecler (---.---.146.14) 29 août 2006 14:06

                  Ce n’est pas seulement que Ségolène a le mérite de « vous emmerder »,elle a aussi celui d’exister,pour des tas de citoyens interrogatifs.Evidemment pour ceux qui pensent que le choix c’est Jospinou contre Jospinou... ! Ségolène : profite de ton temps libre pour faire de la musculation,prends de la testo, aie le look Schwartzy, porte le pantalon et des rangers,ça te permettra de planquer 2 guns pour te défendre sur ta droite et sur ta gauche.Et si François te fait des misères,colle-lui un bonne fessée.


                • (---.---.128.203) 29 août 2006 22:32

                  Mouais... Le Pen aussi, il emmerde pas mal le monde. C’est pas pour ça que je vais me mettre à l’apprécier...


                • Pierrot287 (---.---.136.254) 29 août 2006 13:52

                  La bonne question, c’est pourquoi ce besoin d’idôlatrie ? Pourquoi ce rejet d’une classe politique désuète qui n’intéresse plus, et qui ne rassemble pas ? Alors oui, on se tourne vers du nouveau qui brille, et qui ressemble au changement. Alors Ségolène est là, et il n’y a pas à s’inquiéter, au pire elle ne fera pas plus mal que les autres, et on peut raisonablement espérer du mieux. Nul besoin d’avoir un programme plein de promesses qui ne seront jamais tenues, mieux vaut la sincère volonté d’agir dans l’intérêt collectif avec un louable effort de social attendu ! Car au-delà de l’image, il y a une femme compétente et volontaire qui, si elle sait bien s’entourer, aura de grandes chances de réussite.


                  • Visiteur Indigène (---.---.180.214) 29 août 2006 13:58

                    M%me Royal est la candidate néo-conservatrice adoubée par washington au même titre que Mme Merkel la chancelière allemande dont les prises de positions belliqueuses sont escamotées par le fait que ce pays ne possède pas d’armée régulière. Mme Royal aura la puissance atomique française et la troupe qu’elle mettra bien entendu au service de ces va-t-en guerre néo-cons américano-sionistes en bonne serviteur.

                    Reprenez ces voyages à l’étranger pour vous fixer et ensuite ses déclarations. En résumé le candidat sûr pour la droite adoubé est Mr Sarkozy et pour la gauche Mme Royal. Gageons que nos médias nous matraqueront sur ce duel programmé d’avance. L’esprit libre et indépendant Français se perd dans les conjectures financières et guerrières d’outre-atlantique, vassalité obligatoire sous peine de rétorsion. Faut-il rappeller que ces personnes sont de même confession et que le programme est identique sauf que les mots changent, l’une aplanifiant l’autre.


                    • patrice (---.---.59.112) 29 août 2006 15:50

                      « MmeMerkel la chancelière allemande dont les prises de positions belliqueuses sont escamotées par le fait que ce pays ne possède pas d’armée régulière. »

                       smiley Si l’on retranche la part affectée à l’armement nucléaire, la France dépense moins que l’Allemagne pour son armée... Dois-je en déduire que la France n’a pas d’armée régulière ?

                      Nul ne fait la différence entre le sage qui se tait et l’imbécile qui ne dit rien... par contre, quand il s’exprime smiley


                    • gerardlionel (---.---.34.154) 29 août 2006 14:07

                      Cela me parait reflèter le « mariage incestueux des médias et de la politique » Ségo et Sarko sont les créatures consanguines et monstrueuses de cette union, il y en aura d’autres d’ici quelques années pour renouveler "l’interêt !


                      • ZEN zen 29 août 2006 14:19

                        @ Stéphane

                        J’ai souvent été en désaccord avec vous, mais là je vous trouve trés clairevoyant à la fois sur le « phénomène » sociologique « Royal », qui vient remplir un consternant vide politique, et sur l’état de décomposition avancée des principaux médias en France et leur logique presque entièrement commerciale

                        Le vide sidéral du débat politique au sein du PS m’effraie pour l’avenir.


                        • gem (---.---.117.249) 29 août 2006 15:25

                          le débat politique est vide partout, pas seulement au PS. Beaucoup s’en plaignent à grand son de trompe, à force ça finit par devenir louche : par quel mystère le « débat politique » peut-il rester aussi vide alors qu’il a tant d’ardent défenseur...


                        • Jojo2 (---.---.158.64) 29 août 2006 16:03

                          Tout le monde sait qu’on vote pour une tronche. Il y a eu un travail intéressant là-dessus paru dans Science.


                          • al (---.---.20.126) 29 août 2006 16:40

                            Bravo pour cet article.

                            Ce qui fait peur, c’est son refus de debattre au PS. Elle veut obtenir le ralliement des autres sans discussion. Est-ce la democratie ? Dans le cas ou cela arriverait, elle pourrait alors se reserver contre Mr Sarkozy. Si elle apparait coherente, forte, en mesure de l’emporter, c’est tres bien mais c’est le moins qu’on puisse attendre d’un/une presidentiable. Mais si au contraire, elle apparait confuse, empruntee, inexperimentee alors les socialistes (et plus generalement les electeurs) se demanderont si on peut reellement donner le pouvoir a une telle personne. Et dans ce cas, la victoire est quasi acquise pour la droite. Donc Mme Royal, pour l’instant, c’est l’inconnue. Bonne ou mauvaise.

                            Alors l’idolatrie, l’absence de debats au sein du PS, c’est mauvais pour le PS et pour la democratie.

                            Les medias nous refont le coup : il n’y a que deux reels candidats. Si certains n’ont pas retenu de leçons de 2002, ce sont bien les medias. Ridicule.

                            Cordialement

                            Al


                            • chantecler (---.---.146.14) 29 août 2006 17:32

                              Il me semble que débat est tronqué par l’utilisation du mot idolâtrie.Il est évident que si un candidat est idolâtré c’est une erreur pour la démocratie.Le problème est de savoir si Ségolène Royale est une candidate valable ou si c’est une création des médias.Si elle a la capacité pourquoi la dénigrer d’emblée ? Que la décision appartienne au PS,je le conçois,encore que les citoyens ont le droit d’avoir une idée là dessus.Les choses ne sont vraiment pas claires et, me semble, t’il le PS y est pour beaucoup:5ans c’est pas mal pour présenter un programme et un candidat.


                              • tal (---.---.31.158) 29 août 2006 18:13

                                Je suis un inconditionnel de Ségolène, pour la simple raison qu’elle personnifie a mes yeux le vide de la pensée socialiste de ce début de XXI°siecle, et plus largement l’absence d’imagination, pour ne pas dire l’incurie de la classe politique Française dans son ensemble.Ségolène ne sachant que dire,décide a chacune de ses apparitions, de dire n’importe quoi.Elle est tout simplement gé-niale !!! Quand on sait ce qui se passe dans le monde actuellement, quels sont les enjeux du futur pour une nation médiane comme la France,la manipulation éhontée de l’information par les médias,et quand on constate le peu d’intérêt que porte la majeure partie des gens aux querelles de chef des partis politiques,on ne peut que se réjouir de constater le désappointement, l’hébétitude et la rage contenue des tenors du PS devant le phénomêne de Ségolénite qui s’est emparé de nos compatriotes.Aux dernières nouvelles, il n’est pas exclu qu’elle croise le fer in fine, avec ...son tendre époux, pour la désignation du candidat PS .Je n’ose y croire tout en l’espérant.Ce serait tellement jouissif ! Je participe modestement à cette épidémie et en suis un des vecteurs, écoeuré que je suis depuis longtemps, de la mascarade représentée par le jeu politique dans mon pays.Si l’épidémie de Ségolénite nous fait toucher le fond, tant mieux ce ne peut-être que salvateur.

                                VIVE SEGOLENE !!! A BAS TOUS LES AUTRES !!!


                                • tranber (---.---.14.133) 29 août 2006 18:22

                                  Je suis assez d’accord avec l’analyse. Plus profondément, c’est le système des partis qui est, certes amplifié par les médias, à l’origine de la situation pour une grande part.

                                  Si Ségolène (qu’on soit ou non d’accord avec elle) parle trop de programme, les médias relaieront surtout les commentaires acerbes de ses opposants et insisteront sur « programme » ou « pas programme ». Elle fait bien mieux d’en dire le moins possible tout en occupant l’espace.

                                  Dans la mesure où, à droite comme à gauche, pour avoir une chance de gagner, il faut s’appuyer sur un des deux GRANDS partis, quelle alternative ?

                                  Dans la mesure où, malgré la claque prise lors du dernier référendum, aucun des deux grands partis et aucun des médias (Marianne et Charlie Hebdo exceptés qui se sont bien et clairement exprimés pendant la campagne) qui nous sont chantés la même rengaine n’a fait amende honorable, que concluons nous ?

                                  Que, bien que vivant dans une démocratie, mon vote de citoyen n’est pas considéré comme un vote utile ou intelligent. Je me suis fait traité d’idiot (j’ai voté contre) pendant 3 mois...et j’ai l’impression que ça continue.

                                  Alors je voterai probablement pour Ségolène pour mettre une femme en pouvoir avec le petit espoir que ça virera ou écoeurera quelques cancres cacochymes qui occupent médias et partis en étant convaincus de savoir ce qui est bon pour moi...Tout comme j’avais voté Taubira : brillante, cultivée, femme et noire.

                                  Quand l’expression se réduit, les critères de choix aussi smiley Et tant pis si je passe pour un zozo aux idées courtes...J’ai défilé avec le MLF quand j’étais petit et j’ai toujours pensé que les femmes en politique nous feraient le plus grand bien (voir Simone VEIL). Ca dérange ? smiley tant pis !!


                                  • Michel CROCHEMORE (---.---.115.101) 29 août 2006 18:23

                                    Bonjour,

                                    Bien sur, que le peuple a besoin de cela et ceux qui tirent les ficelles par derrière via médias divers et variés le savent mieux que d’autres !!!!

                                    Ce qui est significatif, c’est que :

                                    -  Mme Royal n’aurait pas jugé opportun d’aller discuter avec la jeunesse de son groupe politique
                                    -  Mme Royal n’aurait pas jugé utile d’aller à l’université d’été du MEDEF

                                    -  Par contre , Mme Royal aurait accepté d’aller plancher début octobre 2006.... Devant des personnes qui cultivent l’occulte, le secret (pardon discrétion , ils disent) et plancher à huis clos !!!!!

                                    Oui, cela est significatif, car quand on est candidat à ce type de poste, d’une part, on ne doit pas cacher le contenu de cette planche aux électeurs et on ne rechigne pas les débats de la jeunesse démocratique de son propre parti politique, d’autre part, face au patronat on s’assume dans la clarté... Assurément, un(e) candidat(e) qui planche est une information nettement plus sérieuse qu’un ou une candidat(e) qui est en maillot de bain ou fait du jogging , mais ce n’est pas ce que souhaiteraient apparemment les français !!! Le contenu de la planche à huis clos ne les intéresse pas ... Curieux ? ==> Non , pas curieux , c’est la France telle qu’elle est !!!

                                    Au lieu de tout cela, il semblerait que Mme Royal ne rechignerait pas à aller plancher face à de mystérieux inconnus , accoutrés de tabliers et cultivant les symboles digne des sectes .......

                                    Cordialement ================================================================================ Tous (ou presque) les ingrédients sectaires réunis !!!! N’est-ce qu’une coïncidence curieuse ? J’en doute !!!

                                    Dans un monde qui évolue de plus en plus vite , pourquoi continuer des pratiques dignes de la féodalité, dignes du moyen âge ? Pourquoi vouloir à tout prix MASQUER L’ESSENTIEL ? L’essentiel est bien souvent DEMONSTRATIF des faits , quoiqu’en disent ceux qui refusent cet essentiel et préfèrent l’entourer d’un beau nuage de fumée pour mieux le masquer ... Notamment faire diversion quand on les interroge pour que l’essentiel n’apparaisse pas comme tel .... La pratique est aussi vieille que le monde .... Et peu originale !!!!

                                    L’essentiel qui est là :

                                    - Cultiver la discrétion pour ne pas dire le secret .. Franchement , dans une France qui d’une part se dit : Pays des Droits de l’homme et d’autre part a une belle devise Républicaine, certes devise trop souvent bafouée malheureusement. OUI, franchement pourquoi certains n’osent pas dire ouvertement qu’ils sont francs maçons , serait-ce dangereux en France d’être : SOI-MEME et de ne pas avoir honte de l’être ?
                                    - Utiliser un vocabulaire qui est démonstratif et pour certains mots (profane, initiés, frères, ..) ressemblent étrangement au vocabulaire des sectes et religions . Cela aussi est DEMONSTRATIF de l’essentiel.
                                    - Pratiquer des rites comme dans les sectes et religions. Cela aussi est DEMONSTRATIF de l’essentiel.
                                    - Pratiquer le culte de la hiérarchie pléthorique (jusqu’à , je crois quelques 32 degrés ou 33... peu importe, on n’est pas à 1 ou 2 degrés près ) .... Une hiérarchie tellement pléthorique que dans notre monde moderne du 21ème siècle, toute entreprise qui aurait un tel nombre de niveaux hiérarchiques ne pourrait que péricliter !!!
                                    - Protection particulière entre frères , et les quelques affaires de justice qui ont pu voir le jour et aboutir le démontrent . . Cela aussi est DEMONSTRATIF de l’essentiel.
                                    - S’entourer d’une symbolique (symboles, objets,...). Cela aussi est DEMONSTRATIF de l’essentiel. Même en Afrique, de nombreux peuples ne dansent plus autour des totems !!!
                                    - Refuser , bien trop souvent la mixité, ce qui est plus rétrograde que certaines religions qui ont déjà pratiqué une « certaine » ouverture à la mixité .... Cela aussi est DEMONSTRATIF de l’essentiel.
                                    - Et je pourrai poursuivre sans aucun problème ......à causer de l’ESSENTIEL, L’ESSENTIEL étant la clé de voûte de l’édifice !!!!

                                    Bref, quand d’une part,
                                    - on prétend être Républicain et qu’on aime Notre belle devise Républicaine on commence d’abord par la respecter cette devise ... et cela en évitant de pratiquer une fraternité fermée que je qualifie de fraternité de frère. Et en prônant l’EGALITE (de droit j’entend) pour tous et y veiller .
                                    - d’autre part, quand on prétend ne pas être une secte, on le démontre clairement en se démarquant ENTIEREMENT de ce qui est DEMONTRATIF de ce qu’est une secte !!!!

                                    Tout est et reste : Un problème de cohérence, L’incohérence entre les propos et la pratique est aussi DEMONSTRATIVE de l’essentiel !!!

                                    Probablement que certains francs maçons sont honnêtes , je n’en doute pas et je demande qu’à y croire, mais je suis et reste persuadé que cela reste une belle vitrine pour certains qui ne pensent qu’à eux, qui n’y adhèrent que dans un but : Les relations, le carnet d’adresse, les informations à glaner ..... Tout comme pour les religions, certains y adhèrent dans le seul but de se donner une image d’eux-mêmes et pour « paraître ».

                                    Bref, ce n’est en fait qu’une VITRINE qui masque l’essentiel qu’il est préférable que d’autres ne voient pas. Bref, une belle VITRINE , tout comme certains partis politiques sectaires en général d’extrême droite ou d’extrême gauche ....(ex : Le FN au pouvoir en France ce serait une catastrophe pour Notre France... Je dis bien NOTRE France , car la France appartient à TOUS les français qu’ils soient ou pas francs maçons ) ..........

                                    Cordialement

                                    Signé de la part d’une victime de l’OBSCURANTISME,

                                    Mon crime : « Avoir voulu savoir, ce que d’autres avaient décidé que je n’avais pas le droit de savoir » , en d’autres termes : »avoir tenu le fil d’Ariane d’une magouille secrète" => Résultat de curieuses protections occultes (Obscurantisme d’ailleurs prévu par le maître dans une lettre d’intimidations digne du moyen âge !!!)


                                    • lss (---.---.220.225) 29 août 2006 18:27

                                      Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse... mais gare à la gueule de bois... les médias sont bien parti pour refaire comme en 2002, les partis je ne sais pas, les français, ce serait présomptueux que de prétendre en avoir une idée...

                                      Cela dit, comme l’auteur le fait remarquer, pour l’instant on nous parle surtout du flacon...

                                      Enfin ce qui est étonnant (à bon ?), c’est de voir à quel point les extrêmes sont prudemment évités... Aurait-on chez les médias (en dehors du point et marianne, quoique...) comme une envie d’éluder les questions qui les mettrait en porte-à-faux ?


                                      • D.guillaume (---.---.250.28) 29 août 2006 18:28

                                        dieu sait que les « éléphants » sont soutenus par la presse ! Quand aux articles critiques contre Mme Royal, j’en ai lu plus que de louangeux. Ne pensez-vous pas qu’une fois de plus la presse suit tout simplement l’opinion ? On aîîîîme Lang mais il plait moins, son discours est ronéotypé par les années, les français ont envie qu’on leur parle d’eux plutôt que de culture ou d’égo surdimensionnés (c’est moi qui ai la plus gross, na !) et Mme Royal vous semble sotte parce que le citoyen comprend ce qu’elle dit ! Ne seriez-vous pas un homme, un vrai ?


                                        • Tonica (---.---.153.104) 29 août 2006 18:42

                                          M. Rossard vous prenez les électeurs et Ségolène ,uniquement comme des ’manipulés’ par les médias dont vous faites partie,sans vous en en rendre compte ; manipulés pour ne pas dire des cons,mot malheureusement galvaudé Ainsi donc Ségolène est une pure création de l’esprit de médias avides d’argent ,et nous,les autres serions des simples d’esprit sans jugeote aucune Puis-je vous dire que vous êtes particulièrement malveillant et grossier (et macho ) envers cette femme politique qui a au moins le mérite pour moi de vous EMMERDER...

                                          J’ajoute aussi que si soutenir Segolène est synonyme d’idolatrie, c’est pas mal aussi. Mieux vaut avoir une idole que rien et c’est la faute aux Français si on en est à ce stade aujourd’hui.

                                          Ce qui est déjà bien, c’est ce que vous ignorez Mr Rossard : "La presse (toutes tendances confondues) court derrière Ségolène alors que Sarko (Le hongrois qui veut devenir roitelet de France) lui, court derrière la presse en se faisant inviter partout où il peut se faire voir.

                                          Que les Français retiennent ceci : Sarkozy et Ségolène sont les deux face de la même médaille c’est à dire l’inconstance de la politique française.

                                          Enfin, je veux dire à M. Rossard que c’est son imagination à lui qui lui permet de voir le cas Ségolène sous l’aspect de l’idolatrie.

                                          La France risque un autre naufrage : "Le second tour des présidentielles se fera entre Ségolène et Lepen.


                                          • stephane (---.---.202.18) 30 août 2006 09:59

                                            Reponse de l auteur a ce commentaire ’’Puis-je vous dire que vous êtes particulièrement malveillant et grossier (et macho ) envers cette femme politique qui a au moins le mérite pour moi de vous EMMERDER...’’

                                            je ne peux laisser sans reponse ce commentaire aux antipodes de mes convictions. Ou voyez vous que Segolene ’’m emmerde’’, comme vous dites ? au contraire, je lui adresse un conseil de prudence si elle veut aller loin. je suis le premier a me feliciter de la presence des femmes en politiques. si Segolene peut secouer le microcosme politique masculin tant mieux. d ailleurs j’attends la meme chose du cote de la droite avec pourquoi pas une montee en puissance de la ministre de la defense. et pourquoi pas un duel 100% feminin ? mais la France est elle prete ? Et surtout les hommes politiques ?

                                            Enfin cet article met surtout en cause l attitude des medias, premiers responsables de cet etat de fait. Et non Segolene qui en profite. Tant mieux pour elle !


                                          • didier (---.---.154.226) 29 août 2006 18:50

                                            « Ce sont les médias qui ont créé de toute pièce la candidate Ségolène Royal ».

                                            OK, si vous connaissez en 2006, une autre manière de créer un candidat, faites nous signe...


                                            • Hume (---.---.205.1) 29 août 2006 19:13

                                              Rarement lu un article aussi stupide...

                                              Et sarko et les medias ? il est ou le culte de l’idolatrie

                                              Ici on est plutot dans le culte de la connerie...


                                              • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 30 août 2006 11:22

                                                Justement, ce qui me plaît avec Ségolène, c’est qu’elle est la seule personnalité politique dont l’image se vend mieux que celle de Sarko. Avant, c’était ’tout sur Sarko’, maintenant, c’est ’tout sur Ségo’.

                                                Has been, le Sarko, has been...


                                              • C.D.MAB (---.---.59.101) 29 août 2006 21:20

                                                Je pense que les six ans qu’elle a passé aux cotés d’un Président qui a utilisé sa fonction dans la limite du possible y compris par jeu intellectuel, lui ont donné l’idée que ça pouvait être cela sa quête du Graal.

                                                On peut s’entraîner dur, y croire très fort, il faut trouver le bon chemin face à des concurrents qui ne sont pas nés d’hier et qui ont des qualités et une expérience qu’elle sait ne pas avoir.

                                                Alors, elle se lance dans un combat le plus original possible pour se signaler aux médias, people ou pas, et ça marche.

                                                Rapprocher « militaire » et « jeune délinquant » quand on est une élue de gauche et fille de militaire, c’est une belle accroche ! Tacler Aubry sur les 35 h alors que la droite veut en faire un de ses chevaux de bataille, quel contre-pied !

                                                Arrive un problème plus difficile. Comment s’opposer à la très subtile science politique de Fabius ou de DSK ? Cà s’est plus dur, alors on va dire que les citoyens sont les experts légitimes des questions qu’ils posent et on en fait un bouquin. Le bouquin, il est difficile à accoucher et le peu que l’on en voit aujourd’hui n’est pas enthousiasmant, mais au moins on pourra dire que la parole a été donnée aux gens.

                                                Les médias mordent à l’hameçon et la marée monte rapidement.

                                                1) Soit les médias y ont vu un bon sujet pour vendre du papier. 2) Soit il y a une consigne de focalisation souhaitée par des adversaires politiques autres que ceux du PS et qui croient que Ségolène Royal a des failles plus faciles à combattre qu’avec les autres candidats du PS.

                                                Dans tous les cas, Ségolène Royal sait que le risque de manipulation existe, mais elle doit penser qu’elle est assez douée pour retourner l’opération à son bénéfice.

                                                Il reste le PS. Faire que sa popularité soit telle que les militants ne pourront pas refuser cette divine surprise, c’est sans doute son souhait mais c’est marginaliser des structures et enterrer un peu vite des acteurs de talent qui eux , par idéologie ou par incapacité, n’accepteront jamais d’être un objet entre les mains des médias.

                                                Alors au prix de dérobades, attristantes pour ses amis et mises en lumière par ses adversaires étonnés, Ségolène Royal fait l’apprentissage de critiques blessantes et humiliantes surtout quand ses groupies se font siffler pour avoir fait de la promo, un peu par effraction, lors de la séance de clôture de l’université du PS qui n’avait pas prévu d’hymne à sa gloire.

                                                Peut être que le PS va revenir sur terre et qu’il va y être fait à nouveau de la politique authentique et pourquoi pas... avec Ségolène Royal.


                                                • Hume (---.---.205.1) 29 août 2006 21:50

                                                  Donc si nous resumons elle est incompetente, elle « se cache »...

                                                  Il est etonnant de ne jamais avoir entendu ce genre de critiques sur Mitterand ou Chirac qui ont toujours ete tres prudents avant les elections et le meme Chirac avec sa fameuse « fracture sociale » alors qu’il n’abait aucun programme et surtout pas sur ce theme !!

                                                  En quoi jugez vous les autres plus competents ? Vous parlez de Fabius et de sa « tres subtile science politique » !!! J’en ris encore. C’est ce meme Monsieur qui dis passer de la couleur rose tres claire a tres foncee alors que tout le y voit bien entendu une grossiere manoeuvre pour se distinguer alors que quasi personne ne veut de lui. Nous ne devons pas avoir tout a fait la meme definition de subtil.

                                                  En fait on lui reproche de ne pas savoir tout faire (tiens...). Les autres « presidentiables » savent-ils le faire ? Elle a un parti derriere elle, chacun avec ses conpetences, ecnomiaques, culturelles, polotiques... Un parti qui soit disant a deja expose une ligne de conduite un programme, ce qui n’est pas le cas de la droite qui pourtant parle beaucoup... pour ne rien dire.

                                                  Pour moi je ne vois ou est le probleme. Ah si !! une grosse difference... c’est une femme.

                                                  Comme je l’ai entendu dire recemment la France se decomplexe... et montre son cote mal-pensant : raciste, xenophobe, homophobe et machiste visiblement...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès