Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’immigration, cheval de bataille du gouvernement

L’immigration, cheval de bataille du gouvernement

Abracadabra. Le gouvernement avait juré ses grands dieux que le débat sur l’identité nationale n’était en aucun cas celui de l’immigration. Et pourtant, tout y ramène. Xavier Darcos le ministre du travail rentre dans la danse. Officiellement pour sanctionner les employeurs indélicats qui font appel à des travailleurs sans papiers. Derrière les employeurs c’est en fait, en pleine montée du chômage, l’immigration qui est stigmatisée.

On ne la fait pas à Maryse Tripier. Dans les colonnes de Métro, la sociologue spécialiste des questions d’immigration voit dans la fermeté affichée par Xavier Darcos “une sorte de diversion pour ne pas répondre aux demandes de régularisation“. La démagogie, c’est d’omettre de préciser qu’il est extrêmement difficile pour une majorité d’employeurs de s’assurer de l’authenticité des pièces présentées, que la sous-traitance en cascade rend très difficile tout contrôle.

La démagogie c’est également de passer sous silence le fait que ces travailleurs occupent le plus souvent des emplois extrêmement durs, qui ne sont pas recherchés par la population (nettoyage, bâtiment, restauration…). Faut-il comme le déclare Eric Besson, mettre en place un nouvel “arsenal complet de lutte contre les abus en la matière” ou tout simplement utiliser les textes existants ?

Derrière les effets d’annonce, la réalité est souvent crue. Le ministre du Travail, évoque dans Le Parisien, que les employeurs d’étrangers en situation irrégulière seront “dans le collimateur des inspecteurs du travail.” Illusoire face à la faiblesse des moyens alloués à l’Inspection du Travail. Révélateur, au regard de la réforme qui a touché ce corps en 2008, caractérisée par une perte d’indépendance des inspecteurs et contrôleurs désormais contraints à consacrer une partie notable de leur temps aux directives gouvernementales, au détriment de leur activité individuelle de contrôle.

Les deux pieds sur le terrain, la CGT à travers Francine Blanche reconnaît bien volontiers que, “le travail non déclaré est un fléau national”, mais, que “Xavier Darcos fait un amalgame avec le travail des sans-papiers : seule une minorité d’entre eux travaille au noir.” Pour la syndicaliste, “des branches entières de l’économie, dans l’hôtellerie, la restauration, le gardiennage ou le nettoyage sont assises sur le travail des sans-papiers. C’est une réalité économique à laquelle il faut répondre de manière pragmatique”.

A cet égard force est de constater que Martine Aubry est tombée dans le panneau, exactement là où Nicolas Sarkozy le souhaitait en déclarant ce week-end que le PS devait “défendre une régularisation large“. Le sujet vaut mieux que des annonces contre-productives basées sur un simple élan du cœur. Le PS doit sortir de son angélisme pour formuler des propositions un peu plus sérieusement étayées. Il doit être pédagogique pour dédramatiser par les chiffres et les faits les fantasmes liés à l’immigration.

Pas facile il est vrai pour la maison socialiste de lutter contre une idéologie désormais incarnée un fils renégat. Eric Besson, c’est Pierre Moscovici qui en parle le mieux. “Il fait une sale politique “, “et il le fait assez salement“, a accusé dimanche Pierre Moscovici, au cours de la Tribune BFM.

Gagné par la force obscure, le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale n’hésite pas à plonger les deux avant-bras dans le cambouis. L’Humanité s’est procuré le document qu’Éric Besson a adressé aux préfets pour la conduite des « débats sur l’identité nationale ». Sa lecture est éclairante notamment les annexes dans le guide pour la conduite des débats locaux. “Pourquoi accueillir des ressortissants étrangers dans notre République puis, dans notre communauté nationale ?“, “Pourquoi intégrer les ressortissants étrangers accueillis dans notre République puis, dans notre communauté nationale ?” propose de s’interroger le document (points 1-6 et 1-7).

La réponse d’Eric Besson se trouve dans un entretien accordé dernièrement au Journal du Dimanche. Pour le ministre, si la France a intérêt au brassage et à l’ouverture il n’y aurait à l’inverse aucune “raison quantitative d’encourager l’immigration“. “Ceux qui font profession de défendre les sans papiers devraient s’intéresser aussi aux étrangers en situation régulière, touchés à hauteur de 26% par le chômage, en butte parfois à des discriminations“, conseille-t-il.

Eric Besson invite la gauche à “ne pas éluder certains problèmes“, comme elle l’a fait lorsqu’elle était au pouvoir et raille les élites de gauche qui “nient les réalités“. “Si on contourne la réalité, on arrive au 21 avril 2002 : quelqu’un de grande qualité comme Lionel Jospin battu à la présidentielle” glisse, perfide, l’ex-socialiste.

La gauche est prévenue. Les succès électoraux futurs passeront préalablement par une victoire des idées.


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 23 novembre 2009 13:10

    Je ne crois pas que Martine Aubry soit « tombée dans le panneau ».

    Elle a agi au contraire en stratège politique en escomptant faire monter la mayonnaise du débat sur l’immigration dans l’espoir que Sarkozy, pourtant initiateur de la relance de ce thème, en soit pour ses frais au profit d’un Front National qui pourrait récupérer ses électeurs partis à l’Ump en 2007.

    Il se pourrait que Martine Aubry ait réussi là un très beau coup en vue des Régionales. Les premiers sondages, plutôt mauvais pour l’Ump, ont incité Sarkozy et ses amis à refaire un coup qui leur a déjà réussi. C’est peut-être prendre les électeurs potentiels du FN pour plus niais qu’ils ne sont. Affaire à suivre..


    • non666 non666 24 novembre 2009 11:18

      +1 Fergus.
      Ce coup ci, Sarkozy et les lobbies qu’il represente ne peuvent plus abuser TOUTES les droites en meme temps.
      Au centre, chez les chretiens democrates, la conccurence est trop vive pour savoir lequel survivra.
      Modem, Nouveau Centre , PS version « blairiste » (Segolène Royal) ou version « sociale democrate » (Aubry) , Ecolo....
      Comme de toute façon Borloo et Fillon sont trop impliqués dans ce gouvernement pour faire encore illusion, le combat n’aura pas lieu la, pour l’UMP en tous cas.

      La droite liberale, pro-israelienne, pro-US est acquise et elle n’a pas le choix....
      Les jeunes du Betar et de la LDJ, qui viennent faire la claque a chaque prestation « interne » de Sarkozy , au sein de l’UMP, n’impressionent plus guère maintenant qu’ils sont identifiés pour ce qu’ils sont.

      Il reste donc une seule droite a controler, la plus nombreuse, celle qui a TOUJOURS dominé son camps : la droite nationale et souverainiste.
      Or il ne reste plus AUCUN gaulliste credible, et je m’arrache la gueule en disant cela.
      Tous les anciens barons ont trahis pour survivre, une election de plus, et continuer a profiter des ors de la république.
      Dupont Aignan est un agent de la franco-americaine et du groupe « le siècle », les think tanks des collabos pro-yankees...
      Sarkozy nous fait donc ce qu’il fait de mieux : son numéro de strip tease classique qu’il vend a chaque election.

      Comme il ne nous fait plus bander, il envoit le traitre Besson , string afghan et expulsion homeopatique , pour faire le spectacle : pitoyable !
      400 000 entrées illicites par an : objectif d’en expulser 25000 ?
      L’objectif n’est evidemment jamais atteint et celui qui voulait juger les autres « au merite » evite soigneusement qu’on le juge sur ses résultats : ils sont trop mauvais.
      5 ans de ministere de l’Interieur et 2 ans et demi de presidence plus tard , la France est plus colonisée que jamais, le recul est total, la defaite imminente.

      Alors comme dab, avant de reprendre son discours d’integration et de discrimination « positive » qui plait tant a ceux qui veulent voir baisser les salaires (les couts ! mon bom monsieur) , Sarkozy refait son numero d’illusioniste sur l’immigration.

      Il sait le bougre que les sondages sont catastrophique.
      Il sait que partager le travail quand on en a trop, avec l’Afrique, cela peut se justifier, mais quand on n’en a plus ?
      Il sait ce que pense les salariés, les trompés de Gandrange , de renault, et maintenant de l’informatique.....
      Et oui, car si il y a bien une profession qui s’est « africanisée » depuis 10 ans, c’est bien celle la....
      Avec elle , c’est desormais tous les cadres qui sont visés dans les baisses de salaires.
      On ne fait pas venir des moins disants sociaux sans raisons....


      Alors oui, ces elections risquent d’etre un tremblement de terre.
      Trahis par les elites qui nous ont imposé le traité de Lisbonne malgrès notre refus clair pendant le referendum, trahis par cette droite « générique » qui ne satisfait que les liberaux atlantistes, les amis d’israel et le patronat le plus cupide, que nous reste t’il comme choix ?
      Ne vous marrez pas socialos de merde, chez vous , ce n’est pas mieux....
      Qui croit encore un PS qui n’a plus de socialiste que son nom, sa « marque commerciale » ?
      Avec Internet, les medias ont deja perdu le controle total de la foule.
      Nous les avons deja vaincu une fois en 2005, on peut rejouer le coup en 2010.
      Il y a ce qu’il faut, a gauche comme a droite pour provoquer un tremblement de terre.


      Ils vont essayer de nous diaboliser.
      D’ailleurs, nous y participerons peut etre aussi .

      Fachos !
      Coco !

      Mais d’un autre coté, que reste t’il comme choix aujourd’hui quand on a été trahis par tous ceux en qui nous avions mis nos confiances ?
      L’épée de damoclès n’a de valeur que si, de temps en temps, elle tombe sur son Roi....




    • saint_sebastien saint_sebastien 23 novembre 2009 14:14

      Pour cacher l’échec de sa politique économique , Sarko et ses sbires utilisent la vieille recette du diviser pour mieux régner.


      Ainsi , l’immigré , clandestin ou pas , est la cause de tout les mots de la France , c’est par sa faute que le français de souche est au chômage ou devient un travailleur pauvre.

      Taper sur les immigrés , c’est gratuit et sa rapporte gros niveau vote , quand bien même ça n’empêchera pas la faillite économique de ce pays sous la houlette de Sarko.

      L’immigré ( nord africain ou noir , inutile de le préciser ) est le juif du 21e siècle. A quand les pogroms et les camps de concentration pour régler ce problème ? ( ces derniers existent déja en fait ).

      Le français doit maintenant ouvrir les yeux et comprendre que son ennemi , ce n’est pas celui qui est montré du doigt , mais celui qui montre du doigt.

      Tous ensemble , français de souche , issu de l’immigration , nous nous devons de renverser ce gouvernement d’incapable qui nous mènent à notre perte , avant qu’il soit trop tard.



      • Fergus Fergus 23 novembre 2009 14:20

        Mon premier commentaire concernait la seule allusion à Martine Aubry. Sur le plan humain, d’accord avec Saint Sébastien.


      • Céphale Céphale 23 novembre 2009 14:25

        Besson, avec un B, comme Bousquet.


        • chris chris 23 novembre 2009 14:47

          Céphale avec un C, comme c..


        • Internaute Internaute 23 novembre 2009 14:30

          La démagogie mondialiste continue à nous faire croire que les immigrés occupent les emplois dont les français ne voudraient pas. Plus le mensonge est gros, mieux ils espèrent qu’il passera mais les français ne sont pas dupes.

          Chaque jour confirme que Martine Aubry n’envisage nullement une inversion des flux migratoires et que Sarkozy lui emboîte le pas. Dans son discours du 17 décembre 2008 à l’Ecole Polytechnique il annonçait déjà le métissage comme un objectif obligatoire qui sera éventuellement appliqué par la contrainte.

          Autrement dit, on va imposer aux français une compétition encore plus féroce pour l’accès aux services publics. Les derniers arrivés auront l’avantage de la discrimination positive. Cette attitude nie complètement le droit à l’héritage puisqu’elle consiste à dire que notre héritage public, fruit du travail de nos parents, appartient au monde entier. C’est du suicide. Sarkozy a donné leur part du Château de Versailles aux milliers de clandestins qui accouchent à Mayotte.

          En quoi le « brassage des populations » serait-il un avantage ? Les algériens vont sans doute nous apprendre à gérer un hôpital, une caisse de retraite ou une université. Quand on voit le niveau des services publics en Algérie on se demande ce qu’on gagne à mélanger nos populations. Martine Aubry va plus loin. Pour elle, c’est la ségrégation avec interdiction aux français d’aller dans les piscines aux heures réservées à ses protégés.

          Au lieu de défendre les travailleurs qui chaque jour voient disparaître leurs conquêtes sociales, Martine Aubry et Sarkozy veulent les mettre en concurrence libre et faussée avec des immigrés exploités comme des esclaves. L’autorisation qu’ils donneront aux clandestins et aux sans-papiers de travailler en zone grise ne fera qu’abaisser le niveau global des salaires dans les professions qui les emploient. Aubry et Sarkozy ne nous proposent que l’exploitation de l’hommme par l’homme cachée sous de beaux discours humanistes.

          L’immigration est entrain de faire perdre son caractère français à la France. Nos enfants ont le droit d’être instruits dans des écoles françaises parmis des camarades comme eux, perpétuant la noble tradition de l’Instruction Publique depuis des siècles. D’ailleurs, tous ces beaux parleurs qui se payent 20.000 euros par mois sur notre dos sont les premiers à mettre leur progéniture dans des établissements où ils sont protégés de l’immigration.

          Il faut arrêter cette colonisation à l’envers dans laquelle se vautrent les politiques de l’UMPS. Il n’y a plus que la droite nationale qui défende le peuple français. 

          http://www.frontnational.com/?page_id=1095


          • Duralex Duralex 23 novembre 2009 15:38

            « L’autorisation qu’ils donneront aux clandestins et aux sans-papiers de travailler en zone grise ne fera qu’abaisser le niveau global des salaires dans les professions qui les emploient. »

            C’est plutôt leur maintien dans la clandestinité qui tend à faire baisser le niveau des salaires dans les secteurs où ils sont employés.


          • pat30 pat30 23 novembre 2009 16:43

            « La démagogie mondialiste continue à nous faire croire que les immigrés occupent les emplois dont les français ne voudraient pas. »

            C’est ben vrai ça. C’est incroyable le nombre de gaulois qu’on voit dans les champs, vignes, vergers du Gard, des Bouches du Rhône, du Vaucluse

            On les voit bien l’été en plein soleil par plus de 40° quand on passe avec la clim à fond dans la bagnole.

            L’hiver c’est nettement mieux avec ce putain de mistral qui vous paralyse de froid en un rien de temps.

            Il y a quelques années l’ANPE d’Agen ne gueula-t-elle pas car les producteurs de prunes ne trouvaient pas de ramasseurs ?

            Ben oui c’est comme ça, ya des trucs que les Français ne veulent plus faire. Il suffit d’ouvrir les yeux et ça c’est pas démago.


          • Internaute Internaute 23 novembre 2009 17:40

            @Duralex

            Les employeurs qui embauchent des sans-papiers ou des clandestins ne le font que pour avoir une main d’oeuvre bon-marché. Ne vous imaginez pas qu’ils vont brusquement augmenter leur coûts parceque ces personnes seront légalisées. On les emploiera à temps partiel répétitifs ou en précarité sans heures sup. Faites confiance aux loubards pour trouver les ficelles du droit du travail qui leur permettront de passer au travers.

            Le plus incroyable est que les politiques n’envisagent nullement d’appliquer la loi et de punir les employeurs qui fraudent. Par contre, gare à vous si vous fumez dans un bar ou roulez à 52 km/h là où c’est limité à 50..

            Sed lex.


          • beuhrète 2 23 novembre 2009 14:48

            Les autres ...Mais il y a quand même quelques règles minimalistes à respecter. La liberté des uns s’arrète ou celle des autres commencent ... Je suis fatigué d’entendre les plaintes et les revendications de ces personnes ayant choisi notre pays comme terre d’adoption. Je ne suis pas… http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-262904


            • Nobody knows me Nobody knows me 23 novembre 2009 14:56

              Ce qui m’a le plus amusé dans toute cette démagogie et ce débat inutile, c’est la faute d’orthographe en plein début de questionnaire sur l’identité nationale...
               - Quelles sont les éléments de l’identité nationale ?
              Féminin pluriel pour « les éléments »... Royal, Eric !!

              Certains ont essayé de dire que c’était écrire et parler correctement le français mais apparemment même nos ministères ne seraient pas à la hauteur de cette conception là.

              xD


              • claude claude 23 novembre 2009 15:51

                besson et consorts, oublient que la france s’est construite sur des siècles d’immigration et d’’incorporation de provinces au fur et à mesure des alliances.

                ce qui fait qu’aujourd’hui, la france est comme un bouquet, composé de fleurs multicolores, et dont l’apport de nouvelles fleurs, ne fait qu’augmenter sa beauté. et toutes ces fleurs poussent sur la même terre.


                • le-Joker le-joker 23 novembre 2009 16:04

                  Il est vrai que les fleurs poussent très bien dans la merde. Pauvre Claude plus nunuche tu meurs.


                • Big Mac 23 novembre 2009 16:21

                  Oui et puis le moindre des jardiniers sait parfaitement que certaines espèces poussent très mal à côté de certaines autres et que certaines espèces sont parasites d’autres.

                  Mais enfin au pays des bisounours, c’est mieux que les affiches des témoins de Jéhovah, le lion broute la luzerne à côté de l’agneau et l’enfant fait des bisous au cobra royal.

                  On se demande pourquoi les magasins et les banques ferment leurs locaux avec des barrières métalliques et que malgré ça ils sont braqués, dans le monde des gôchistes, les voleurs rendent leurs biens aux propriétaires et les assassins ressuscitent leurs victimes.

                  Oui mais alors on ne voit pas pourquoi les africains quitteraient une Afrique féérique pour aller surpeupler une Europe déjà dense ?

                   


                • vergobret 23 novembre 2009 17:52

                  "sait parfaitement que certaines espèces poussent très mal à côté de certaines autres et que certaines espèces sont parasites d’autres."
                  Vous pensez par exemples à l’espèce des Tirailleurs Sénégalais du Chemin des Dames ?

                  Mbaye ! Mort pour la France !
                  Touré ! Mort pour la France !
                  Diallo ! Mort pour la France !
                  Et les Marocains ? Et les Algériens défendant les intérêts français ?
                  Et les unités polonaises en 40 ?
                  Et le bois d’ébène ?

                  Je ne vous dis pas le nombre de nationalités qui ont contribué à l’essor de la France...
                  Et parfois à sa sauvegarde.
                  Vous vous sentez moins seul ?


                • claude claude 23 novembre 2009 21:13

                  et un jardinier averti saura marier les plantes pour en tirer les maximum ! les plus beaux jardins sont ceux où les variétés sont les plus importantes, cela évite le dégénérescences génétiques et les fins de races...

                  je préfère ma nunuchitude à votre xénophobisme rampant.


                • vergobret 23 novembre 2009 22:29

                  Ah, oui, le coup du jardinier. Celle-là, il doit pas la connaître : de Brel ;

                  (..)

                  Mon ami est un vrai poèteDans son jardin, quand vient l’étéFaut le voir planter ses mitraillettesOu bien creuser ses petites tranchéesMon ami est homme plein d’humourC’est lui qu’a trouvé ce bon motQue je vous raconte à mon tourIch slaffen at si auuz wihr prellen zie

                  (..)
                  (Caporal casse ponpon)

                  Mais j’ai peu d’espoir quand à l’effet de la poésie sur certains...
                  Par les temps qui courent...

                • vergobret 23 novembre 2009 22:31

                  (c’est mieux comme ça, ’scuzez)

                  Ah, oui, le coup du jardinier. Celle-là, il doit pas la connaître : de Brel ;

                  (..)

                  Mon ami est un vrai poète
                  Dans son jardin, quand vient l’été
                  Faut le voir planter ses mitraillettes
                  Ou bien creuser ses petites tranchées

                  Mon ami est homme plein d’humour

                  C’est lui qu’a trouvé ce bon mot
                  Que je vous raconte à mon tour
                  Ich slaffen at si auuz wihr prellen zie

                  (..)
                  (Caporal casse ponpon)

                  Mais j’ai peu d’espoir quand à l’effet de la poésie sur certains...
                  Par les temps qui courent...


                • Nobody knows me Nobody knows me 24 novembre 2009 09:55

                  Le bataillon des sinistres... Faut absolument les voir pleurer pour les droits des femmes et des homosexuels en Iran, après avoir lu ça. Effet hilarant assuré.
                  MDR


                • Yohan Yohan 23 novembre 2009 17:08

                  On aimerait que ce sujet soit débattu sérieusement, et pas seulement avant chaque échéance électorale, pour ensuite laisser le pays se dépatouiller dans la merde et continuer comme si de rien n’était. En attendant, je ne serait pas étonné que la réponse des citoyens ne soit pas celle attendue par l’UMPS


                  • Yohan Yohan 23 novembre 2009 17:12

                    Faut pas confondre « enfourcher cheval de bataille » avec « ripoliner le cheval de troie »


                    • chris chris 23 novembre 2009 17:20

                      « Derrière les employeurs c’est en fait, en pleine montée du chômage, l’immigration qui est stigmatisée. »

                      Vous raisonnez par amalgame :

                      1) il s’agit de sanctionner les employeurs, pas leurs employés
                      2) il s’agit de sanctionner les employeurs de travailleurs non déclarés et sans papiers, pas les employeurs de travailleurs étrangers légaux

                      Amalgame, amalgame, qui est le plus démago, celui qui aborde un problème ou celui qui en fait une caricature ?


                      • chris chris 23 novembre 2009 17:25

                        « Un employeur n’a pas à vérifier l’authenticité des papiers. La déclaration d’embauche à l’URSAFF suffit à prouver sa bonne foi. »

                        Vous confondez deux choses : la déclaration régulière d’un salarié à l’URSSAF (qui concerne autant les nationaux que les étrangers) et l’embauche d’un travailleur muni d’un titre de travail régulier


                        • frédéric lyon 23 novembre 2009 17:42

                          L’Europe ne peut pas être une terre d’immigration massive, c’est le continent le plus densément peuplé de la planète en moyenne


                          Ce ne peut être qu’une terre d’immigration soigneusement sélectionné de travailleurs possédant des qualifications particulières, qui peuvent nous manquer à un moment ou un autre.

                          Il faut instaurer le système de la carte verte en Europe, qui est une autorisation de travail délivrée à ceux qui possèdent les qualifications requises pour une durée déterminée et qui permet d’entrer sur le territoire d’y trouver un travail et un logement et d’obtenir une immatriculation sociale.

                          Tout les pays civilisé possèdent un tel système

                          Quant à ceux qui sont sans titre de séjour et permis de travail il aut les mettre dehors, car s’ils sont entrés en fraude c’est parce qu’ils ne répondaient pas à nos critères de sélection, dans le cas contraire ils auraient déposé une demande de permis de travail.

                          Et il faut aussi punir les employeurs qui les exploitent pour profiter de l’aubaine en leur fournissant des emplois non-qualifiés et sous payés. Ces employeurs doivent être punis sévèrement, d’une façon qui soit réellement dissuasive. Celà devra aller jusqu’à la saisie des actifs de la société employeuse pour payer le rapatriement de ses employés en situation illégale.

                          C’est le laxisme vis à vis de ces employeurs indélicats qui est le plus dommageable à la lutte contre l’immigration illégale.

                          Il faut aussi punir plus qu’on le le fait vraiment les « marchands de sommeil ». 

                          • vergobret 23 novembre 2009 17:56

                            Poème de Sédar- Senghor

                            Aux Tirailleurs Sénégalais morts pour la France

                            Voici le Soleil
                            Qui fait tendre la poitrine des vierges
                            Qui fait sourire sur les bancs verts les vieillards
                            Qui réveillerait les morts sous une terre maternelle.
                            J’entends le bruit des canons—est-ce d’Irun ?—
                            On fleurit les tombes, on réchauffe le Soldat Inconnu.
                            Vous, mes frères obscurs, personne ne vous nomme.
                            On vous promet 500 000 de vos enfants à la gloire des futurs morts, on les remercie d’avance, futurs morts obscurs
                            Die schwarze Schande !

                            Ecoutez-moi, Tirailleurs Sénégalais, dans la solitude de la terre noire et de la mort
                            Dans votre solitude sans yeux, sans oreilles, plus que dans ma peau sombre au fond de la Province
                            Sans même la chaleur de vos camarades couchés tout contre vous, comme jadis dans la tranchée, jadis dans les palabres du village
                            Ecoutez-moi, tirailleurs à la peau noire, bien que sans oreilles et sans yeux dans votre triple enceinte de nuit.

                            Nous n’avons pas loué de pleureuses, pas même les larmes de vos femmes anciennes
                            Elles ne se rappellent que vos grands coups de colère, préférant l’ardeur des vivants.
                            Les plaintes des pleureuses trop claires
                            Trop vite asséchées les joues de vos femmes comme en saison Sèche les torrents du Fouta
                            Les larmes les plus chaudes trop claires et trop vite bues au coin des lèvres oublieuses.

                            Nous vous apportons, écoutez-nous, nous qui épelions vos noms dans les mois que vous mourriez
                            Nous, dans ces jours de peur sans mémoire, vous apportons l’amitié de vos camarades d’âge.
                            Ah ! puissé-je un jour d’une voix couleur de braise, puissé-je chanter
                            L’amitié des camarades fervente comme des entrailles et délicate, forte comme des tendons.
                            Ecoutez-nous, morts étendus dans l’eau au profond des plaines du Nord et de l’Est.
                            Recevez le salut de vos camarades noirs, Tirailleurs Sénégalais

                            MORTS POUR LA REPUBLIQUE !


                            • Elisa 23 novembre 2009 18:21

                              Non Monsieur Besson, vous n’êtes pas ce ministre républicain que vous annoncez avec autant de suffisance.

                              Un ministre républicain se réfère en priorité aux fondements historiques de notre république et non pas aux injonctions douteuses de sondages souvent orientés.

                              La grandeur d’un homme politique c’est celle d’un Badinter qui fait voter l’abolition de la peine de mort alors que l’opinion des français est contraire, c’est celle d’un Jaurès qui se bat pour la paix alors que le chauvinisme est exacerbé, c’est de Villepin qui contre son camp refuse de se soumettre à l’injonction du tricheur Busch etc...

                              Qu’ont en commun ces personnalités très différentes ?

                              Ils ont préféré dans des circonstances graves être fidèles au 1° article de La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (tous les hommes_ pas tous les français_ naissent et demeurent libres et égaux en droit) plutôt que de masquer sous des oripeaux républicains leurs ambitions personnelles et leur soumission aux puissants.


                              • beubeuh 23 novembre 2009 18:22

                                Le problème c’est que dès qu’on parle d’immigration tout le monde se vautre avec délectation dans les préjugés et à-peu-près
                                - On croit naïvement que les sans-papiers sont des gens entrés illégalement, alors qu’il suffit de voir sa carte de séjour non renouvelée, voire même d’être dans une situation de zone grise : vous faites une demande de titre de séjour, on vous donne un récipissé temporaire valable 2 mois le temps d’étudier votre demande mais on ne vous répond que 6 mois plus tard. Dans l’intervalle vous êtes devenu sans-papiers.
                                - on confond droit du séjour et naturalisation (Sarkozy avait fait un amalgame scandaleux face à Ségolène Royal en 2007 sans être repris ni par cette dernière ni par les journalistes présents).
                                - on invoque systématiquement la limitation des flux migratoires pour limiter le droit à la circulation. Il me semble que le droit d’entrer et sortir d’un pays et le droit d’y rester devraient pourtant être deux choses différentes.
                                - on discute au sujet des expulsions pour savoir si elles sont morales ou non, jamais pour se demander si elles servent à quelque chose. Ca m’étonnerai quand même beaucoup que la perceptive de se faire expulser dissuade un seul instant des gens qui ne mangent pas à leur faim dans leur pays. Y’a-t-il une seule étude qui prouve que les politiques menées en France depuis 25 ans (en gros depuis le premier ministère Pasqua) aient eu le moindre impact sur les flux migratoires ?
                                - on admet sans trop réfléchir que les associations caritatives venant en aide aux migrants favorisent l’immigration. Dans ce cas pourquoi un pays comme la Russie qui dispose d’un secteur associatif epislonnesque et de partis xénophobes voire néonazis violents et ayant pignon sur rue connaît-elle malgré tout une forte immigration clandestine ?


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 23 novembre 2009 18:35

                                  Qu’est-ce qu’on n’a pas chanté suite à l’annonce du débat sur l’identité nationale en France ! Certains auteurs sont vraiment ignorants de la chose, d’autres comprennent bien mais croient naïvement à la possible diversion et qui sait à la possibilité de contourner l’essentiel...

                                  Et pourtant nous avons expliqué que la question de L’IDENTITE NATIONALE se posait d’elle-même suite à L’ECHEC avéré de la politique française mise en oeuvre par toutes ses Républiques !

                                  Le brassage génétique, le métissage, les croisements, les sélections (sur) naturelles, les manipulations génétiques, les amalgames, les marmites des sorcières, L’IMMIGRATION CHOISIE, les sans noms et les sans papiers toilette, les harragas envoûtés puis extraits à leurs pays puis attirés comme des mouches puis exploités comme des esclaves, les Offices des bois et sous bois qui pratiquent la sélection indigène etc... Tout cela est fini et ne donnera aucun résultat bénéfique à la France !

                                  Oui la France est piègée par sa francophonie expanstionniste ; un boumerrang sous forme d’une mondialisation batarde a balayé d’un coup ses fausses Libertés, ses profondes Inégalités et ses hyocrisies fraternelles !

                                  La France est le tombeau des droits de l’Homme !

                                  La France est dépassée, voilà pourquoi elle sent le besoin de se redéfinir : l’identité nationale est une empreinte fondamentale, ou elle existe ou elle n’existe pas !

                                  Mohammed.


                                  • clostra 23 novembre 2009 19:55

                                    Faut dire que ça manque au paysage les fermetures d’entreprises.

                                    Allez, on ferme les entreprises, c’est bon pour la relance !


                                    • eric 23 novembre 2009 20:02

                                      De quoi parlez vous et que proposez vous ? Pas clair. En revanche, il est clair que vous n’avez pas encore la lucidité de Besson.

                                       « Le gouvernement avait juré ses grands dieux… » certainement pas, une identité « Nationale » ne se défini que si il existe des étrangers, si il n’y avait que des français dans le monde, on en parlerait pas. La question de l’immigration à évidemment toute sa place dans ce débat, comme la question d’autres influences étrangères, par exemple anglo saxonne sur notre culture, nos habitudes.

                                       Pourquoi la chasse aux entreprises employant des sans papier serait elle une stigmatisation de l’immigration ? Ce fût le leit motif de  la gauche pendant longtemps, s’attaquer aux patrons voyous au moins autant qu’aux illégaux.

                                       Il n’y a pas besoin de diversion pour ne pas répondre à des « demandes de régularisation ». Sauf décision politique, sur le plan légal, pour le moment les « avec, papiers étrangers », introduits illégalement en France n’ont pas un droit quel qu’il soit à se voir offrir des autorisation. Moins en tous cas que ceux qui depuis chez eux font légalement la demande. Ils ont déjà transgressé la loi.

                                       Il entre dans les attributions de fonctionnaires de consacrer leur temps aux directives gouvernementales, c’est leur métier. Après tout, ils sont quand même à notre service à travers nos élus, donc notre gouvernement.

                                       CGT, on ne voit pas très bien comment des travailleurs « sans papiers » pourraient ne pas travailler au noir.

                                       Besson renégat ? Le premier sens est : personne qui a renié sa religion ? La gauche serait une religion ? Le second, qui a renié ses convictions, son parti . Besson a décidé de changer d’orientation politique, ce qui est quand même un des premiers des droits en démocratie.

                                       26% de chômage chez les migrants légaux, et il faudrait se préoccuper d’en faire venir d’autres ? Cela veut dire qu’il n’y a pas assez d’emploi dans les travaux durs que les locaux ne veulent pas faire ?

                                       30% du marché de l’emploi interdit aux étrangers. Mais pas une voix de gauche pour une ouverture de la fonction publique aux migrants. Leur donner le droit de vote, peut être, leur permettre de mettre des lettre dans les boîtes ou de répandre du gravier aux ponts et chaussé, ou payer le médecin roumain à l’hopital public comme un statutaire pour le même travail, Jamais.

                                       

                                      Bande de tartuffes ! Besson lui a compris que pour faire du vrai social, il ne fallait plus compter sur le PS et il a bien raison. C’est vraisemblablement par fidélité à ses idées sociales qu’il a choisit Sarkozy.

                                      Les vrais renégats, sont ceux qui ont renié leur conviction et font mine de s’agiter pour trois afghan qui n’ont pas pu aller en Angleterre au lieu de se soucier des 26% d’étrangers légaux qui sont au chômage. Ceux qui bien à l’abri dans leur statut de la fonction publique, pontifient en donnant des leçons sur les beauté d’un l’accueil dont la charge ne pèse pas sur eux.




                                      • Céphale Céphale 24 novembre 2009 12:03

                                        Votre Besson, ça le fait jouir d’être un rénégat du PS. La preuve, il a déclaré : « J’étais Judas, maintenant je serai Marcel Déat  »


                                      • Céphale Céphale 24 novembre 2009 12:12

                                        Le lien sur Déat n’a pas marché. Je résume donc :

                                        Député socialiste jusqu’en 1939, Marcel Déat a fondé en 1941 le Rassemblement national populaire, parti qui collabore avec le troisième Reich. Il termine sa carrière politique en 1944 comme ministre du Travail et de la Solidarité nationale dans le gouvernement de Vichy, et s’enfuit à Sigmaringen avec Pétain et le dernier carré des collabos.


                                      • eric 24 novembre 2009 14:08

                                        Utile rappel de l’itinéraire de Déat,

                                        Il fut celui, de prêt ou de loin de l’essentiel des figures marquantes du Pétinisme, En termes d’histoire des idées politiques, ceci exclue évidemment tout rapprochement de ce régime avec l’UMP parfaitement étranger à ces traditions que ce soit dans ses composantes gaullienne ou chrétienne démocrates.

                                        En revanche puisque , pour changer, vous évoquez « les heures les plus sombres de notre histoire », il est bon de rappeller, que, comme le PS, comme la CGT, SUD etc... le régime de Vichy était très attentif à ce que les « diversités » de l’époque ne soient pas admisent dans la focntion publique.
                                        Malgré cette double filliation, doit on faire un parallèle direct entre Vichysme et gauche actuelle ? A la marge, sans doute, il y a quelque chose. Mais laissons les morts enterrer les morts. L’égoisme et l’indifférence au social de la gauche contemporaine se passent parfaitement de toute référence à cette période lointaine.
                                        Caractéristique commune des ministre d’ouverture , Ils ont eu une vie en dehors de la fonction publique. C’est sans doute pour cela qu’ils ont finit par comprendre ou était la vraie générosité et on décidé de vivre leurs conviction sociales avec ceux qui les portaient vraiment.
                                        Qui est un renégat ? Ségolène qui paye l’ISF ? Ou Martin Hirsh qui a consacré sa vie à Emaus ? Besancenot, dipômé qui pique les boulots peu qualifiés au moins diplômés pour défendre à mi temps, le droit de la poste à refuser la mixité sociale, ou Besson qui se soucie des migrants légaux chômeurs ?

                                        Il ne suffira pas aux tartuffes du social de crier au Vychisme à tout bout de champs pour faire oublier leur égoïsme de classe....


                                        • Gazi BORAT 24 novembre 2009 14:20

                                          Martin Hirsch

                                          Sa vie à Emmaüs ???

                                          N’exagérons rien !

                                          Il fut un proche de Kouchner qui en fit son chef de cabinet alors qu’il était secrétaire d’état.

                                          Il bénéficia du « flingage » médiatique de l’Abbé Pierre par des amis de Kouchner reprochant au vieil homme de ne pas avoir voulu désavouer Garaudy, avec qui il était lié depuis la Résistance..

                                          gAZi bORAt


                                        • eric 24 novembre 2009 16:07

                                          Comme « mixité sociale », c’est quand même autre chose que d’épouser ses camarades de promo à condition qu’ils soient de la même sous tendance, comme engagement associatif, autre chose que de s’acheter des montres avec l’argent des étudiant et comme éxagération moins débile que de comparer Besson à Déat ou Sarkozy à Pétain...
                                          Quand à l’Abbé Pierre, grand catholique, splendide exemple de résistant, militant MRP, il fait partie des racines de l’UMP, comme d’ailleurs la plus part des mouvements d’aide sociale non professionnalisés et non politiques.


                                          • Gazi BORAT 25 novembre 2009 08:12

                                            Pour l’Abbé Pierre, n’oubliez pas son engagement en faveur des sans papiers... mobile, à mon sens de la campagne qui le fit tomber.

                                            Un engagement généreux.. mais pas très « UMP » ni même PS à cette époque, en supposant que les propos de Martine Aubry ne soit pas un enfumage ponctuel.

                                            Que l’on se rappelle ses propos d’autrefois sur les « Faux chômeurs ».. Elle non plus n’hésite pas à donner dans la démagogie et le populisme aux moments opportuns..

                                            gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès