Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’immigration, enjeu pour 2007

L’immigration, enjeu pour 2007

Le dernier rapport de l’Insee, concernant l’immigration en France, vient de paraître.

Loin de confirmer les craintes de certains candidats aux futures élections présidentielles, ce rapport met en lumière le taux relativement constant de cette immigration, passant de 7,4% en 1990 à 8,1% en 2005, pour un total de 4,9 millions de personnes.

Deux bonnes nouvelles sont à mettre au crédit de ce rapport ; l’une montre que l’immigration rééquilibre sa proportion hommes/femmes, et l’autre que le taux de diplômés de l’enseignement supérieur immigrants rattrape le niveau général de la population française établie, passant de 6% à 24% depuis 1982 (12% à 29% pour la population établie).

Un quart des nouveaux arrivants, soit 1,7 million, sont issus de l’Union européenne, ceux natifs du Maghreb sont 1,5 million, 1,4 million viennent d’autres parties du monde, dont 48% en provenance d’Asie, 16% pour la seule Turquie, et 40% d’Afrique subsaharienne, 7 Africains sur 10 venant d’un pays anciennement administré par la France.

A l’encontre d’idées communément reçues, les enfants de moins de 15 ans sont très peu nombreux, seulement 2% des 4,9 millions totaux.

En 2004, 2 millions d’immigrés possédaient la nationalité française, après mariage ou naturalisation.

Contrairement aux annonces sulfureuses de certains partis annonçant une invasion imminente et des dizaines de millions d’étrangers foulant le sol national, ce rapport révèle une stabilité déconcertante de l’immigration en France.

Il est difficile, par avance, de savoir si un tel rapport sera utilisé par les futurs candidats, et à l’heure où le sujet semble un fondamental de cette campagne 2007, l’Insee produit un brûlot qui risque de réorienter certains axes de la propagande pré-électorale.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (267 votes)




Réagissez à l'article

260 réactions à cet article    


  • space cowboy (---.---.183.9) 24 août 2006 12:36

    En voilà une bonne nouvelle !

    Mettre à plat avec du concret, à savoir des chiffres, l’immigration en france me parait être une très bonne chose !

    Cela nous permettra de pouvoir aborder sereinement le reste de sujets qui préoccupent les français... à savoir, pourquoi on arrive plus à boucler les fins de mois ?


    • Emile Red (---.---.195.165) 24 août 2006 13:10

      En ce qui concerne l’émigration j’ai fait une petite recherche, elle paraît être aux alentours de 200 000 par an mais malheureusement je n’ai pas trouvé quelles sont les règles suivies, donc si définitives ou non, et quel serait le taux de retour et sous quel laps de temps.

      Bah pour les trolls de la main gauche l’habitude fait loi et bien sur même s’il n’y a aucune raison à polémique sur un constat, on trouve toujours le virus qui le rendra malade.


    • logique (---.---.173.157) 24 août 2006 13:20

      « En 2004, 2 millions d’immigrés possédaient la nationalité Française, suite à mariage ou naturalisation »... CE NE SONT DONC PLUS DES IMMIGRES MAIS DES FRANCAIS !!!!


      • Emile Red (---.---.195.165) 24 août 2006 13:28

        Aussi étrange que ce peut paraître, on peut-être immigré de nationalité Française puisque né d’autre nationalité sur un sol étranger.

        Mais il est incontestable qu’ils demeurent Français.


      • Stravos (---.---.58.60) 24 août 2006 13:37

        Et ensuite ? La Terre, c’est 6 milliards d’étrangers et 60 millions de français ( soit 1% dixit le regretté Coluche).


      • sven (---.---.73.99) 24 août 2006 13:22

        Rappelons nous le fameux cri : « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». Cri d’alarme sur le néant ! Ces chiffres remettent en perspective la chasse aux enfants sans papiers scolarisés en France qui a lieu actuellement. Ce rapport montre, dans ce contexte, l’ignominie des politiciens qui inventent des problèmes pour faire carrière. Il montre surtout leur immense stupidité qui leur a fait croire que leurs mensonges ne seraient jamais découvert.


        • Hakim I. (---.---.29.83) 24 août 2006 14:41

          Ils ne les inventent pas, ils les créent.


        • delpgm (---.---.233.180) 24 août 2006 14:53

          Et apres on dira il y a pas assez d’enseignant


        • G (---.---.240.53) 24 août 2006 13:41

          Gros doute sur les chiffres quand je vois ce qui se passe depuis quelques années dans une administration qui gère les flux d’immigration ?


          • Pierre Jean Duvivier (---.---.2.182) 24 août 2006 13:46

            Le probléme est que le débat est biaisé : les gens visés en faite par certains partis politiques ou certains discours ne sont pas les ’immigrés’ même s’ils avancent cet argument.

            Il suffit d’aller voir une prefecture pour comprendre qu’il n’y a pas d’invasion : c’est une vue de l’esprit assez éloigné des réalités du terrain. Le croire est une forfaiture intellectuelle.

            Les sans papiers ’ne dérangent personne’ : généralement ils travaillent dans des conditions dures et n’aspirent pour la la plupart qu’à continuer à travailler dignement cette fois ci.

            Qui est donc visé ?

            C’est relativement clair : le probléme que souléve certains politiques provient de Français à savoir les fils & filles des immigrés d’Afrique du Nord des années 50/60.

            Le probléme central actuellement est qui un source d’amalgame stupide (désolé) est bel et bien un probléme de déliquance occassionné dans certains quartiers par des minorités agissantes issus de groupes ethniques précis d’Afrique du Nord.

            Le comportement de ces quelques délinquants ’repérables’ et ’visibles’ dans nos sociétés fait qu’on jette tout les étrangers dans le même sac....et qu’on amplifie un climat raciste qui porte préjudice à tout le monde.

            Ajoutez par dessus un brin d’islamisme - assez encouragé d’ailleurs par les amis de Sarkozy qui entend financer directement des associations ouvertement islamlistes pour faire un travail de pre-police - , d’obscurantisme -la situation des femmes en banlieue est lamentable..- et vous aurez tout les ingrédients d’un probléme qui devient chaque jour un peu plus insoluble.

            L’immigration est vraiment l’archétype du discours facile qui entend masquer le vrai probléme : quel traitement de la délinquance ’visible’ dans les banlieues ? et les deux questions n’ont STRICTEMENT aucun lien.

            Sarkozy a lamentablement echoué sur le traitement de la délinquance ’visible’ (celle qui nous touche au quotidien), son bilan le dit clairement alors il noie le poisson dans un probléme que beaucoup de Français croit lié...

            C’est un démagogue dangereux qui masque les vrais problémes derriére des écrans de fumée aux odeurs racistes et xénophobes...d’autres l’ont fait avant lui.

            Je vis ’en banlieue’ et la Police est toute juste bonne à étaler des PVs par groupe de 20 flics ou à griller des priorités en se conduisant de maniére généralement totalement incivique : aucun courage, aucune mission de maintien de l’ordre « réel », aucun ’exemple’ donné. Je ne parle pas du niveau de vocabulaire du policier moyen qui ressemble à s’y méprendre au voyou sur le trottoir d’en face l’uniforme en plus. La police en banlieue c’est les types à éviter en voiture ou à pied car ’il peut toujours arriver quelque chose’. Nos policiers s’emmerdent...oui oui ils s’emmerdent donc ils font chier les gens ’qui vivent normalement’.

            J’ai travaillé en Bulgarie...j’avais les mêmes la bas sauf qu’au moins on pouvait les payer...A defaut d’etre intelligent il savait comprendre leur interêt.

            Pour info, la Suisse posséde beaucoup plus d’étranger sur son sol que la France et ne se plaint pas d’une invasion : ces gens là travaillent et ’vivent’ tranquillement..arrétons de dire n’importe quoi svp !


            • Hakim I. (---.---.29.83) 24 août 2006 14:13

              Pierre Jean... je peux vous prendre dans mes bras ? lol


            • Jojo2 (---.---.158.64) 24 août 2006 14:19

              Excellent commentaire de PJD.


            • Emile Red Emile Red 24 août 2006 14:20

              Tout à fait Ludovic ce n’est pas pour rien que nous sommes le pays qui possède le plus grand nombre de policier par habitant au monde...

              Ca me rappelle tous ces gens qui critiquent l’excès de fonctionnaires et qui demandent plus de flics.


            • Hakim I. (---.---.29.83) 24 août 2006 14:23

              « Je vis ’en banlieue’ et la Police est toute juste bonne à étaler des PVs par groupe de 20 flics ou à griller des priorités en se conduisant de maniére généralement totalement incivique : aucun courage, aucune mission de maintien de l’ordre »réel« , aucun ’exemple’ donné. Je ne parle pas du niveau de vocabulaire du policier moyen qui ressemble à s’y méprendre au voyou sur le trottoir d’en face l’uniforme en plus. La police en banlieue c’est les types à éviter en voiture ou à pied car ’il peut toujours arriver quelque chose’. Nos policiers s’emmerdent...oui oui ils s’emmerdent donc ils font chier les gens ’qui vivent normalement’. »

              Je travaille sur une étude à ce propos . Cela fait des mois que j’essaies de dégotter les chiffres de la présence policière dans les quartiers sensibles. Personne n’est capable de me fournir cette information. J’ai bien quelques-chiffres mais pas assez fiables. Pourquoi ? parce-que le ministère de l’intérieur « ne garde pas ce genre d’informations » mais bien sur !

              En gros, c’est bien facile de parler d’incivilité alors que pendant une vingtaine d’années, aucune présence de l’ordre républicain n’était effecive dans ces quartiers. On a laissé « les métèques se buter entre eux » jusqu’au jour où la loi de la jungle a dépassé le périphérique. Là notre ami PASQUA à l’époque nous a envoyé la République Surprise. Le dialogue à coups de CRS et de matraques.

              Le jour où nous ne seront plus gouvernés par une mafia, les choses changeront peût être.

              Je conseille à tous de lire « Quand la banlieue brûle » de Laurent MUCCHIELLI.


            • bernique (---.---.160.147) 28 août 2006 10:50

              propos absurde


            • jean-pierre (---.---.24.122) 24 août 2006 13:51

              Vous trompez, je crois, cela n’infirme rien.

              En effet, l’étude le l’INSEE ne permet pas de trouver ce qui ne va pas avec l’immigration. Mais ont-ils cherché ?

              Les problèmes sont réels et la crise des banlieues n’est pas sortie de notre imagination.

              Je n’ai pas tout épluché, mais l’INSEE aurait du regarder l’évolution du nombre d’enfants français issus de l’immigration, car mon intuition est que le problème se situe à ce niveau là (ce qui se passe à l’école est un bon indicateur).

              Si ce problème était à ce niveau, il faudrait, pour le traiter sans que cela coûte trop cher, revenir sur le droit de la nationalité ou empêcher les populations à risques de venir.

              Politiquement, c’est très incorrecte.

              L’INSEE n’a pas étudié cet aspect et n’a pas réellement regardé le pb.

              Si vous voulez faire de l’immigration un enjeu, le plus serait de choisir les meilleurs immigrés pour la France (par exemple définir des critères pertinents d’immigration, comme au canada), il faudra que l’INSEE change sa façon de travailler et traite à fond les sujets.


              • Emile Red Emile Red 24 août 2006 14:23

                Une partie du problème est la trop grand concentration d’immigration en région parisienne, et la trop grande concentration de celle-ci dans certains quartiers.

                Si les politiques s’attachaient à diluer l’immigration sur le territoire le problème disparaitrait de lui même.


              • Fred (---.---.155.75) 24 août 2006 16:36

                il y a malheureusement moins d’emplois loin des grandes villes donc repousser les immigres et leur famille (ainsi que les Francais de souche a meme revenu et vivant aux memes endroits) n’est peut etre pas une solution.


              • Emile Red Emile Red 24 août 2006 16:42

                Il y a beaucoup de régions entières où l’immigration est négligeable, l’ouest en particulier et le nord fort urbanisé.


              • grand mère (---.---.55.151) 24 août 2006 18:54

                Vous avez raison c’est la concentration dans certains quartiers qui est difficile à vivre à Chateau rouge (PARIS 18) il y a beaucoup d’étrangers soit, mais le problème : aucune mixité particulièrement dans les écoles ( 37 nationalités ) + la prostitution en bas des résidences du CROUSS = la toxicomanie ( LE CRACK)+ la pauvreté + la saleté. Certains en profitent et surtout en vivent (les certains commerçants, les associations qui en font leurs fonds de commerces etc....) Et ou est la protection de l’enfance ???.........De plus touts les pseudo prédicateurs sont là : les témoins de Jéhova - shrina - la scientologie qui propose du soutien scolaire et une aide pour les drogués + ainsi que les religions reconnues ........ et c’est ce constat qui m’attriste et j’ai peur qu’il nous entraine vers une socièté + radicale ..........


              • (---.---.155.248) 24 août 2006 13:53

                Bonjour, c’est Yves.

                Merci pour ces chiffres qu’il est toujours interessant de connaître, et que l’on n’aura pas toujours le courage d’aller chercher.

                Restons dans le sujet. Et les commentaires concernant les sans-papiers n’y sont pas, car il s’agit là plus d’une question de respect de la loi qu’autre chose. On peut être contre une loi, et demander à la modifier. Demander son non-respect est une chose dangereuse car ouvrant la porte à toutes les dérives possibles (puis-je choisir la loi que je décide de ne pas respecter ?).

                Ne versons pas non plus dans la paranoïa ambiante. M.Farenheit, à ne pas prendre au second degré, nous dit « Comment peux-t-on être assuré qu’il n’en est pas de même aujourd’hui pour des motifs électoraux ? ». Ben voyons. Imaginer qu’en France tout est manipulé relève de la psychiatrie. Faisons confiance à l’INSEE pour le crier sur les toits si on leur demande de truquer les chiffres. Encore une fois, au lieu d’imaginer que nous sommes manipulés, essayez plutôt d’imaginer ce qu’il faudrait mettre en place pour nous manipuler : contrôle total des médias, des livres, du bouche à oreille, d’Agora, de tout.

                Le vrai problème de l’immigration aujourd’hui, à mon sens, ne se pense pas en termes de chiffres, mais en termes d’intégration. Quand je vois autour de moi (c’est à dire là où j’habite) une bonne partie de la communauté musulmane se replier peu à peu sur elle même, j’ai peur que nous n’allions vers une scission à l’américaine, c’est à dire définitive. Définitive car aux USA deux communautés vivent cote à cote depuis des siècles sans se mélanger, avec tous les problèmes qui en découlent.

                Les familles maternelles et paternelles de ma femme sont d’origine immigrées, en remontant à deux générations (à ses grands-parents, italiens et espagnols). Inutile de dire qu’aujourd’hui il ne reste rien chez eux de ces origines que la part de culture qu’ils ont apportée à la France dans son ensemble. Il n’en sera pas de même avec une communauté qui fait l’effort de conserver sa différence et d’importer les pires cotés de sa culture, tel son mépris de la femme et le refus de son émancipation. Rien n’est entrepris pour favoriser cette fusion de plusieurs peuples, et ce n’est pas le fait de placer le débat du tchador sur le plan religieux qui aidera à résoudre le problème. Encore une belle bourde, Monsieur C.

                On pourrait m’objecter que je ne fais que refuser une différence. Mais l’histoire montre que la différence est source de conflits. La vie des noirs aux USA n’est en rien favorisée par la fracture sociale qu’ils subissent.

                Bref, pour les chiffres, très bien. Mais le débat sur l’immigration ne s’arrète pas là.

                Yves.


                • (---.---.71.248) 24 août 2006 13:58

                  Encore Yves.

                  Ca y est, ça dérive.

                  M.Jean-Francois nous dit : « l’évolution du nombre d’enfants français issus de l’immigration [...] le problème se situe à ce niveau [...] empêcher les populations à risques de venir » !!!!!

                  Ben voyons encore !!! et c’est quoi une population à risque ? Si le problème c’est la place disponible, je propose plutôt de virer les cons. Ca fera plus de place qu’en virant les populations « à risque » dont je ne vois que trop bien, hélas, qui cela peut-être dans votre esprit malade.

                  C’est vrai qu’il y a des problèmes à l’école. Y introduire un peu de discipline fera surement plus de bien que d’en virer les arabes et les noirs, puisque vous pensez à eux.

                  Yves.


                • jean-pierre (---.---.24.122) 24 août 2006 14:14

                  C’est vous qui dérivez et je n’aime pas être traité de con.

                  On pourrait s’inspirer du Canada.

                  En simplifiant :

                  Vous êtes un immigré à risque (dont on ne veut pas) si vous êtes pauvre, peu éduqué, avec un metier qui n’interesse pas le pays et que vous ne parlez pas la langue.

                  Vous êtes un immigré interessant si vous êtes riche, éduqué avec un métier intéressant pour le pays si vous parlez la langue.

                  Je ne sais pas si le canada regarde l’ethnie d’origine, mais je ne serais pas étonné si c’était le cas.

                  Il y a aussi les USA : JE crois que les USA on un dispositif de tirage au sort avec un quota en fonction de la nation d’origine.


                • Emile Red Emile Red 24 août 2006 14:32

                  "Vous êtes un immigré à risque (dont on ne veut pas) si vous êtes pauvre, peu éduqué, avec un metier qui n’interesse pas le pays et que vous ne parlez pas la langue.

                  Vous êtes un immigré interessant si vous êtes riche, éduqué avec un métier intéressant pour le pays si vous parlez la langue"

                  Le propre de l’immigré, en Europe, est qu’il arrive pauvre (même s’il est parti riche), et la profession ne peut être un critère dans la mesure où certains métiers non diplomés ne sont acceptés que par les immigrés, et d’autre part les gens qui arrivent avec une profession reconnue sont traités différemment que les natifs : cf les medecins...


                • farenheit (---.---.173.162) 24 août 2006 14:50

                  Bonjour Yves,

                  Je ne pense pas avoir une tendance à la paranoïa ! Peux-t-on aussi avoir confiance dans les chiffres du chômage qui semblent montrer une embellie ? Pour ma part j’en doute.

                  Les chiffres de l’immigration ne sont effectivement qu’un aspect de la question. Le problème crucial est la possibilité d’intégrer toutes ces populations étrangères. Il faut aussi que ces populations souhaitent se fondre dans la société française. J’avoue être pessimiste. On assiste plutôt à un raidissement communautaire.

                  L’immigration est trop souvent perçue comme un phénomène économique. C’est aussi un phénomène culturel qui a des conséquences sur notre type de société. Il est de bon ton de discréditer le patrimoine culturel français et de porter aux nues toutes les traditions des immigrés. Si une partie de nos compatriotes d’origine étrangère accepte sans équivoque nos traditions, une autre partie par contre estime que c’est aux Français d’effectuer des changements de leurs lois, de leurs habitudes et de leurs moeurs. On peut donc se demander si les différentes réformes du code de la nationalité ont été bien raisonnables.

                  C’est un problème qu’il faudra bien aborder un jour réellement car il a une grande influence sur la perception de l’immigration par la population française.


                • Hakim I. (---.---.29.83) 24 août 2006 15:16

                  « Il faut aussi que ces populations souhaitent se fondre dans la société française. ».

                  Pour se « fondre », primo, il faut qu’on les accepte, secundo, se fondre dans un environnement où il n’y a QUE des « minorités visibles »... c’est difficile.


                • celse (---.---.75.158) 25 août 2006 08:21

                  @Yves

                  1- Je ne suis pas certain que l’on puisse mélanger le problème de l’intégration des immigrés en France, avec celui des noirs américains. Ces derniers ont eu et ont tjrs des problèmes d’intégration à cause, en autre, de leur ancien statut dans la société américaine.

                  2- Les immigrés me semblent beaucoup plus intégrés aux USA qu’en France. La progression des résultats scolaires et des revenus des familles issues de l’immigration en témoignent. Savez-vous qu’aux US ce sont les asiatiques qui enregistrent les meilleurs résultats scolaires et la plus forte progression de revenu, par exemple ? Bien sur, ils ont, pour certains — hispaniques et asiatiques, en particulier — une tendance à vivre ensemble. Mais ce sont deux choses différentes. Vivre en communauté ne signifie pas que vous n’êtes pas intégré.

                  3- Ouvrez les albums photos des grandes universités américaines, style Harvard, MIT, Stanford, Yale, Princeton et lisez le nom des élèves, vous verrez que beaucoup sont issus de l’immigration. Je suis entouré de fils et de filles d’immigrés de toutes origines, certains immigrés eux-mêmes, qui ont fait ces grandes universités, sont des cadres sup et ont tous des salaires dépassant les 120 000 $/an. Je n’en tire pas une généralité... mais je ne constate pas la même chose en France. Regardez les promos de Polytech, HEC, ENA, Central, Normal Sup... comptez les enfants d’immigrés et comparez avec les US. On reparle d’intégration après. Allumez votre poste de télé aux US puis en France et comparons. Faites la même chose avec les cadres et les cadres sup dans les boîtes.

                  4- Là où je travaille, je peux facilement affirmer que 70 % des 500 salariés (tous cadres) de mon étage sont ou des immigrés ou des premières générations. Jamais vu une boîte en France où les cadres sont issus de l’immigration ou d’enfants d’immigrés.

                  5- Les immigrés légaux ne sont pas plus touchés par le chômage que les citoyens américains. J’aurais même tendance à dire moins, puisque souvent pour immigrer il faut être sponsorisé par un employeur. Quand aux illégaux, difficile à dire.

                  Les US sont loin d’être parfaits. Le racisme y est fort. Mais côté intégration des immigrés, ils font mieux que nous. L’ascenseur social marche encore très bien (il est en panne en France)... même s’il y a sans aucun doute beaucoup de choses à améliorer.

                  Un immigré aux US


                • Hakim I. (---.---.29.83) 24 août 2006 14:03

                  Bonjour Emilie et merci pour cet article clair, concis et de bon sens.

                  Cependant, pour couper l’herbe sous le pied des trolls et autres adeptes de « la colonisation passive », je vous livre leur éventuelle interprétation de ces chiffres :

                  « Deux bonnes nouvelles sont à mettre au crédit de ce rapport, l’une montre que l’immigration rééquilibre sa proportion hommes/femmes, et l’autre que le taux de diplômés de l’enseignement supérieur immigrants rattrape le niveau général de la population Française établie, passant de 6% à 24% depuis 1982 (12% à 29% pour la population établie). »

                  Alors, ça, c’est souvent vu comme une infiltration. Dans le sens où une population visible qui s’instruit est dangereuse car instruite. En gros, cette instruction qui nous mènerait (nous Francais d’origine africaine) vers une meilleure appréhension des institutions. -> Colonisation de la France.

                  "A l’encontre d’idées communément reçues, les enfants de moins de 15 ans sont très peu nombreux avec seulement 2% des 4,9 millions total.

                  En 2004, 2 millions d’immigrés possédaient la nationalité Française, suite à mariage ou naturalisation."

                  Alors je vous laisse apprécier la subtilité du cheminement de la pensée des « colonisés passifs » suite à ces deux remarques (inhérentes l’une de l’autre). La première phrase nous dit qu’en gros le nombre d’immigrés de moins de 15 ans est quasi nul. Juste après vous parlez de naturalisation suite à mariage ou autres.

                  Vous avez livré le super argument aux « victimes d’invasion passive » car justement ils vous rétorqueront que les enfants de moins de 15 ans ont mal été comptés car ils ont la nationalité. Autrement dit « ce n’est pas un simple papier qui fait que l’on est Français ma ptite dame ! ».

                  Ce qui est mal vécu, en France, ce n’est pas tant qu’il y ait trop d’immigrés.

                  Ce qui les dérange le plus c’est le fait que ceux-ci aient pu accéder à la nationalité et qu’ils puissent jouir des mêmes droits Républicains qu’eux et donc de les revendiquer. En d’autres termes, dire à ce genre de personne qu’il est l’égal d’une personne d’origine Africaine lui donne des urtiquaires. Ils auraient plutot préféré la génération « béni oui-oui » de nos parents.

                  « Il est difficile, par avance, de savoir si un tel rapport sera utilisé par les futurs candidats, et à l’heure où le sujet semble un fondamental de cette campagne 2007, l’INSEE produit un brûlot qui risque de réorienter certains axes de la propagande pré-électorale. »

                  Vous ne croyez pas si bien dire ! Le problème c’est que le brûlot pourrait ne pas s’éteindre au lendemain des résultats présitentiels.

                  Bien Amicalement.

                  PS : Après m’être mis dans la peau d’un adolphos... j’ai besoin d’aller vomir un coup. A+ !


                  • Emile Red Emile Red 24 août 2006 14:38

                    Seul problème Hakim c’est que lorsqu’on parle d’immigrés on parle de gens nés sur un sol étranger ainsi les 2% d’enfants sont bien de nationalité autre que Française jusqu’à leur majorité où on leur donnera peut-être le choix.

                    Ce qui implique que dans les 2 millions d’immigrés naturalisés il ne peut y avoir d’enfants de moins de 15 ans.

                    Donc les trolls retournerons d’eux même à leur cuisine.


                  • Le gaulois. (---.---.0.27) 24 août 2006 14:29

                    Haaaa... on les attend ! Je parle bien sûr des petits bobos bien-pensants qui vont nous chanter la ritournelle du fantasme de l’immigration envahissante. Mais le fier gaulois à l’oeil acéré. À lui on ne conte pas de sornette alors que la colonisation rampante est déjà sous ses yeux.


                    • (---.---.50.133) 24 août 2006 14:37

                      = :> on est immigré chez vous que parce qu’on a pas la peau blanche ! :smiley


                      • corwinhawk (---.---.101.8) 24 août 2006 14:39

                        Bizarrement, SOS Racisme ne fait pas de scandale sur le rapport de l’Insee alors qu’il en fait un sur celui des RG.

                        Le premier dit qu’il y a tant d’immigrés en France, le second qu’il y a tant d’immigrés chez les criminels. Les critères sont pourtant à peu près identiques, mais pas le groupe étudié. Le premier est jugé tout à fait normal, le deuxième tout à fait raciste.

                        L’enjeu, à vrai dire n’est pas vraiment l’immigration. Depuis le début du XXe le taux d’immigration reste assez stable en france, les origines des immigrants ayant seulement évolués. L’enjeu c’est l’intégration de ces immigrés. Peut-être que le taux de criminalité dans cette population nous montre qu’elle ne marche pas. Je dis bien peut-être car il faudrait comparer les chiffres sur la même période.

                        Pour moi ces rapports sont tout aussi utiles pour comprendre l’immigration, mais il ne sont que des informations parmis tant d’autres. Ceux qui émettent des jugements à l’emporte pièce en les sortant de tout contexte sont, au mieux des idiots, au pire de dangereux manipulateurs :

                        Les extrémistes de droite diront qu’il y a trop d’immigrés qui viennent voler les bons français et les extrémistes de gauche diront que les immigrés sont victimes innocentes de tous ces français racistes. Sans compter ceux qui prétenderons que les chiffres sont faux.


                        • Jojo2 (---.---.158.64) 24 août 2006 14:59

                          « Le premier dit qu’il y a tant d’immigrés en France, le second qu’il y a tant d’immigrés chez les criminels. »

                          Faux, au moins tel que je l’ai lu ici

                          Le second dit que dans 24 « quartiers sensibles » il y a X% de ceci, Y% de celà parmi les « meneurs »...sans préciser la proportion des X ou des Y dans ces quartiers, ce qui est un non-sens statistique.


                        • Hume (---.---.205.1) 24 août 2006 21:09

                          Bien vu Jojo2 !!

                          Je vient de lire les chiffres et de me faire la meme reflexion.


                        • Cincinnatus (---.---.105.43) 24 août 2006 14:43

                          Il faut que le Gouvernement réinstaure l utilisation complete du codage du numero INSSE, comme cela avait été prévu par ces concepteurs initiaux.

                          Le premier groupe comporte actuellement seulement les valeurs 01, et 02. 1 et 2 pour le sexe.

                          Or, Le premier digit ne peut aller que de 0, à 9 (type numérique). Or la puissance lexicographique de ce code est insuffisante.

                          Soit on accepte de coder de 00 à 99, le 1 et le 2 du deuxieme digit pour le sexe ou on ajoute un troisieme digit dans le préfixe ; ou on va de 000 à 999 en reservant le 1 et le 2 pour le sexe...

                          Cela donnerait 001, 002 : fFrancais mâle et Francais Femelle 011, 012, Francais mâle ou femelle d origine Bretonne.... 021, 022 mâle ou femelle, d origine Basque... etc... 981, et 982 : Pascuan mâle, et Pascuan femelle 991, et 992 : Papou mâle et Papou femelle. Comme cela on pourrait coder 99 origines.

                          Si ca suffit pas on passe à 4 digits...

                          Une telle amélioration du codage serait intéressante par exemple pour la gestion des assujettis par le fisc....

                          Cela serait bien plus facile pour nos services de faire une gestion plus moderne et appropriée.

                          Qu en pensez vous ?


                          • Emile Red Emile Red 24 août 2006 14:46

                            Et tu fais quoi pour les gens issus de deux ou quatre origines différentes, et pour les enfants abandonnés tu numérotes au faciès ?


                          • Sran (---.---.145.39) 24 août 2006 14:48

                            On rajout un digit pour le casier judiciare, pour le niveau d’étude, pour le parti (0 si non), pour le nombre de skyblog, le nombre de femmes....

                            Vous rigolez ?


                          • Michael Comte (---.---.199.203) 24 août 2006 14:58

                            Moi je pense que quand on passe de 7,4% a 8,1% ca n’est pas une stagnation mais une augmentation. Surtout que ces 8,1% n’incluent pas les immigres qui ont obtenu la nationalite francaise, qui sont 2 millions en 2004.

                            Si on inclu ces 2 millions, on est passe de 7,4% a 11,3% en 15 ans.

                            Ca n’est pas une invasion parce que le terme invasion impliquerait qu’on ne veut pas d’eux, mais on peut quand meme appeler ca un changement profond de la structure de la population francaise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès