Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Immigration vue par le FN ...

L’Immigration vue par le FN ...

Pour le FN, l’immigration n’est pas simplement l’arrivée et l’installation d’étrangers,… il s’agit d’une véritable menace sur l’ « identité nationale » c’est-à-dire sur ce qui fonde le socle culturel, au sens large, d’une collectivité nationale : les valeurs, les symboles, les coutumes,…

Par définition, l’étranger a un bagage culturel différent de celui du pays dans lequel il va s’installer… et s’installer dans un pays ne le dépouille pas automatiquement de celui-ci. Reste à savoir de ce qu’il advient de ce bagage une fois posé en terre étrangère.

Le FN fait une différence entre les différentes cultures, celles, proches de la culture française, qui permet l’intégration – essentiellement, pas seulement (asiatique), celle fondée sur un socle judéo-chrétien,… et les autres, ou plutôt l’autre, celle fondée sur l’Islam.

Le FN affirme que la « culture islamique » est incompatible avec les principes de la République Française, et représente même un danger pour celle-ci. Cette hypothèse, érigée en principe, fait donc de tout porteur de cette culture un danger potentiel… Et c’est donc, au nom de la défense de l’ « identité française » qu’est élaboré en stratégie politique l’exclusion des populations d’ « origine musulmanes ».

Cette argumentation ne manque pas de sel quand on connaît le fossé qu’il y avait entre la religion catholique et les principes de la République,… quand on connaît les efforts des républicains pour réduire les prétentions totalitaires de l’Eglise,… et quand on connaît l’attitude du FN au regard des intégristes religieux catholiques.

Mais soit ! Entendons – sans l’approuver – ce raisonnement. Il y a beaucoup plus grave dans cette attitude,… quelque chose d’éminemment contradictoire qui le rend historiquement absurde et politiquement ridicule.

Sans remonter à la préhistoire, lorsque les conquistadors espagnols ont débarqué en Amérique, ils ont pris pied sur une terre déjà occupée, aux civilisations évoluées, affronté des peuples qui avaient leurs cultures. Ils les ont, en partie, exterminés, détruit leurs cultures, traditions, langues et ont carrément pris leur place.

Lorsque les colons européens ont débarqués en Amérique du Nord, comme les conquistadors au Sud, ils ont méthodiquement chassé ces peuples qui habitaient ces contrées, les ont asservis, parqués, en partie exterminés et pris leurs terres.

Lorsque les colons britanniques, hollandais ont investi l’Afrique du Sud, ils ont également chassés les populations indigènes et pris leurs terres. De même pour l’Australie, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie pour les français, la Palestine pour les israéliens….

Le FN, si soucieux de défendre l’identité originelle des peuples, reste pourtant d’une discrétion absolue sur ce genre d’évènement,… et trouve même « normal » ce type de colonisation qu’il a toujours revendiqué ( ?)

Comment le FN peut-il accepter l’existence de gouvernements sur le continent américains, qui sont issus de migrants qui ont détruit la culture locale ? Comment le FN peut-il soutenir les revendications des colons français en Nouvelle Calédonie qui ont fait main basse sur une terre qui ne leur appartenait pas ? Comment le FN peut-il défendre la colonisation de l’Algérie des 1830 alors qu’il s’agissait manifestement d’une invasion coloniale mettant en péril la culture locale ?

Pour le FN les immigrés bénéficient d’avantages du fait de leur présence en France, profitent de nos richesses… qu’ils contribuent par ailleurs à créer ! Mais qu’en est-il des colons qui ont pillé des pays entiers et exterminé les populations ?

Y aurait-il pour le FN une bonne et une mauvaise immigration ? Y aurait-il pour le FN des « invasions » respectables et d’autres qui ne le serait pas ? Apparemment oui ! Mais alors quels sont les critères de la qualification ? L’immigré serait dangereux mais le colon respectable. Autrement dit, et dit crûment, il y aurait une race supérieure, la blanche, détentrice de la « vraie culture » et les autres…

Patrick MIGNARD

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/05/24/limmigration-vue-par-le-fn/


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • kingfausto kingfausto 7 juin 2012 09:18

    Je crois que Marine Lepen n’est pas fondamentalement raciste mais en substance, elle passe beaucoup de temps à faire des amalgames sur l’islamisme, les sans papiers et les terroristes parce que c’est ce que son électorat veut entendre ! Pourquoi Sarkozy est passé de 23 à 49% des votes entre le 1er et le second tour !
    Et puis parler immigration permet d’éviter d’avoir à parler d’économie quand on se dit candidat anti-système. C’est beaucoup plus facile de montrer les dents quand on parle de nos délinquants que quand il s’agit d’aller tenir tête à la gouvernance Européenne.

    La femme est ni de droite ni de gauche mais elle aimerait bien recentrer la droite autour d’elle quand même !

    Ils ne sont pas à un paradoxe près pour faire tourner cette petite entreprise familiale qui est, ne l’oublions pas gérée par le père, la fille et le gendre !


    • justice99 justice99 7 juin 2012 10:54

      Pourquoi Sarkozy est passé de 23 à 49% des votes entre le 1er et le second tour !


      Vous êtes idiot ou vous faites exprès ?

    • latortue latortue 7 juin 2012 11:45

      Entreprise familial dites vous

      Martine Aubry fille de Jacques Delors

      Roselyne Bachelot de son vrais nom narquin fille du député Jean Narquin

      villepin fils de Xavier villepin sénateur

      Marie Bové europe écologie fille de josé Bové

      Rafarin fils de Jean Rafarin député et secrétaire d’état

      gilbert Mitérand député le frere Jacque consiller a l’élysée et le cousin Ministre

      marie luce penchard ministre fille de lucette michaud chevry élue sénétrice de guadeloupe

      jean louis debré fils de Michel debré

      serge dasault fils de marcel du même nom sénateur de père en fils

      rama Yade fille du diplomate Djibril Yade

      Phillipe De Gaulle fils du Général et autre fils charle et aussi Jean mais aussi l’oncle pierre président du conseil de Paris

      Kosicusko Morizet Un arrière-grand-père sénateur-maire (SFIO) de Boulogne-Billancourt, un grand-père gaulliste ancien Ambassadeur de France à Washington, et un père élu UMP

      Louis Giscard d’Estaing fils de l’ancien président mais aussi

      L’oncle : Olivier, ancien maire d’Estaing

      Le grand-père maternel : Jacques Bardoux, ancien membre du Conseil de Vichy, puis député du Puy de Dôme

      L’arrière arrière grand-père : Agénor Bardoux ancien élu du Puy de Dôme et ancien ministre de l’Instruction publique

      vous en voulez encore des fils de et filles de il y en a des dizaines et des dizaines ,alors arrêtez de dire des conneries toujours les mêmes renouvelez vous un peu.



    • Onecinikiou 7 juin 2012 14:17

      Vous oubliez (mais je vous excuse puisque les médias de gauche - euphémisme - n’en parlent pas) Maryline Mélenchon, qui travaille au conseil général de l’Essonne, ou papa fut sénateur 21 ans. Un hasard sans aucun doute...


    • DSKprésident 7 juin 2012 16:13

      dans votre énumération de père-fils en politique, n’oubliez par Lionel JOSPIN, fils de Robert Jospin et collabo notoire (comme la gauche de l’époque) en 41-44 !

      http://www.youtube.com/watch?v=rN7qOOvXcrY

      et encore un rappel de Jospin pour s’amuser du mensonge et de la manipualtion UMPS et merdiatique :

      http://www.youtube.com/watch?v=niC9Bgyt7PA


    • Cigogne67 7 juin 2012 09:23

      certaines colonisations sont heureuses, d’autres pas. Il suffit de regarder une carte politique de notre monde pour comprendre.

      l’illustration est sympa mais j’aurais préféré Charles MARTEL

       

       


      • mbdx33 mbdx33 7 juin 2012 09:49

        @Cigogne 67

        Nous sommes nombreux je pense à attendre de vous que vous développiez votre affirmation concernant « certaines colonisations (...) heureuses » et que vous nous expliquiez comment vous arrivez à qualifier une colonisation heureuse, d’une qui ne l’est pas. Je vous suggère donc de compléter votre réponse.


      • Cigogne67 7 juin 2012 10:01

        il suffisait de le demander gentiment.

        la colonisation Gréco-romaine de la Gaule est heureuse lorsque celle de l’égypte par les arabo-musulmans beaucoup moins. Résultats à la clé ... à moins d’être un adepte de la soumission.

         


      • mbdx33 mbdx33 7 juin 2012 12:19

        Donc, selon vous, Vercingétorix se trompait en s’opposant aux romains. Et les arabo-musulmans n’ont apporté que des désastres en Egypte et la situation perdure aujourd’hui. C’est cela ?


      • Castel Castel 7 juin 2012 16:48

        la colonisation Gréco-romaine de la Gaule est heureuse

        D’abord les grecques n’ont rien à voir là-dedans, ensuite, l’idée que la colonisation romaine est heureuse est une forme d’orgueil basée sur un bellicisme sans fond. Pourquoi toujours cette idée de culture supérieure qui aurait raison d’emmerder des peuples pacifiques ? De plus, la culture celte était loin d’être ariérée et était même considéré par les grecques comme des philosophes.


      • sto sto 8 juin 2012 02:34

        « la colonisation Gréco-romaine de la Gaule est heureuse  »

        Du pur nombrilisme.
        et puis vous n’y étiez pas, que je sache...


      • Alex Alex 7 juin 2012 10:07

        Le problème de cette « démonstration » est qu’elle semble assimiler l’immigration à une colonisation ou une invasion, thèmes propagés par Le Pen et Giscard.


        • Henri Francillon Henri Francillon 7 juin 2012 16:14

          Le problème de cette « démonstration » est qu’elle n’en est pas une puisqu’elle se contredit totalement.
          En comparant en effet les différentes colonisations, l’auteur prend parti pour le FN puisque, comme lui, il assimile l’immigration à la colonisation.
          Mais surtout, le titre est mensonger puisque seul un membre du FN peut nous donner l’avis de ce parti sur l’immigration, l’auteur n’en étant pas se contente d’une tirade haineuse, contre plus de 6 millions de Français qu’il traite de racistes, alors qu’en démocrate il aurait pu simplement leur demander leur avis et en débattre avec eux.
          À parler des autres à leur place on ne peut que propager division, incompréhension et haine, et il semble bien que ce fut ici le seul but de l’auteur.
          Dommage, car le sujet de l’immigration mérite d’être discuté sereinement, rationnellement et logiquement pour qu’il cesse d’être ce tabou infâme.


        • DSKprésident 7 juin 2012 10:07

          L’immigration massive bénéficie :

          - au grand patronat pour faire pression à la baisse sur le salariat local

          - à la gauche qui espère engranger de futurs électeurs

          - à la Franc-Maçonnerie qui travaille pour le mondialisme, le grand patronat et pour le projet de Nouvel Ordre Mondial, dictaure d’une ologarchie sur les peuples métissés, uniformisés, manipulables...

          - aux élites juives dominant la France (en politique / economie / média ) afin de perpétuer le « diviser pour mieux réigner »propres aux minorités comme l’est cette communauté en france.

          - aux banquiers qui asservissent le peuple français via la dette (l’immigration massive a un coût dans un pays ou il y a déjà 10% de chômage).

          - aux adeptes de la nouvelle religion bobo dominante de l’antiracisme, de l’hummanisme, droit-de-l’hommisme et belles âmes...

           

          Pour ceux qui veulent se faire leur propre opinion sur qui organise l’immigration massive, à qui profite t-elle, voici une bonne vidéo d’une conférence intéressante sur le sujet (loin des manipulations habituelles sur le sujet) :

           http://www.youtube.com/watch?v=uycCCJOK0YY&feature=related

           

          je me suis toujours demandé quel serait le résultat d’un référendum français, pour ou contre l’immigration massive.

          et pendant ce temps là, en Israël, ils font des murs, des ratonnades contre les noirs qui « envahissent » et ils les foutent à la porte ou dans des camps...

          Hummanisme à géométrie variable...


          • Henri Francillon Henri Francillon 7 juin 2012 16:21

            Vous oubliez de mentionner que l’immigration bénéficie visiblement aussi aux immigrants, puisqu’ils sont de plus en plus nombreux.
            Certes, la tactique de les victimiser perpétuellement permet d’en faire un tabou, mais le fait que non-seulement ils ne s’en vont pas mais qu’en plus ils continuent à affluer en masse démontre qu’ailleurs l’herbe n’est pour eux pas plus verte, et qu’en les opposants ainsi aux autochtones ceux qui les rejettent comme ceux qui les défendent (s’ils sont victimes c’est des autochtones) s’en servent comme d’un punching ball au lieu de les inviter au débat.
            Et d’avec eux constater que nous sommes tous, immigrants comme autochtones, manipulés par les mêmes.


          • zarathoustra 7 juin 2012 10:10

            On peut appliquer le même raisonnement à la gauche qui voit une religion de paix et d’amour dans l’Islam et l’obscurantisme et le conservatisme dans le Catholiscisme.

            Les hommes des lumières ont combattu la religion non pas parce qu’elle était catholique et qu’ils préféraient l’islam mais parce qu’elle était un instrument de domination. Aujourd’hui, les églises sont vides, il n’y a plus de curé et on voit des publicités 4 par 3 pour vendre des produits halal (le retour des indulgences ?). Voilà un sacré retour en arrière pour ceux qui voyaient dans la fin de l’omnipotence de l’église catholique, le début de l’émancipation de l’homme.

            Rousseau disait : « Tel philosophe aime les tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins ». On ne saurait mieux décrire la position de la gauche (et de l’extreme gauche) vis à vis de l’immigration. Il est intéressant de voir le renversement dialectique qui a transformé la lutte contre la xénophobie en une xénophilie béate et une farouche haine de soi. C’est étonnant pour quelqu’un qui n’est pas catholique de vouloir désespérément racheter les péchés de ces ancêtres par la venue massive d’immigrés.


            • tikhomir 7 juin 2012 10:37

              C’est juste moi ou ROBERT GIL est en train de nous expliquer que principalement les musulmans sont des colons qui nous envahissent  ? Et il a l’air de trouver ça normal en plus...


              • Robert GIL ROBERT GIL 7 juin 2012 11:10

                juste pour signaler que l’article n’est pas de moi, mais je savais qu’en publiant cet article de Patrick MIGNARD, je l’ouvrait a de nombreux commentaires...


              • tikhomir 7 juin 2012 11:42

                Vrai, mais il est publié tel quel et je considère donc que vous êtes d’accord avec ce que vous publiez, que vous l’écriviez ou non. Ou alors, si cela ne reflète pas votre point de vue, il faut le commenter de façon claire.


              • kriké 7 juin 2012 10:44

                L’immigration doit être extrêmement bien contrôlé surtout maintenant.
                Inutile de faire entrée en France des types qui se sont battus comme des
                barbares sanguinaires pendant des années,ou des masses de paysans incultes
                dans un pays au bord de la faillite.
                Je sais c’est pas sympa,on pourra pas héberger les grec,les espagnoles et les
                italiens en plus,et il faudra bientôt pensé à se barrer de la France si sa continu.


                • zarathoustra 7 juin 2012 11:45

                  Marx, le naif, pensait que les entreprises qui exploitent les travailleurs appartenaient aux capitalistes mais selon vous en réalité elles appartiendraient au FN et à ses électeurs. Le Gard et le Nord comme fiefs de la bourgeoisie capitaliste en France...

                  Pour la xième fois, pouvez-vous nous expliquer pourquoi Parisot et NKM écrivent des livres pour dénoncer le risque que représente Marine Le Pen ? Pensez-vous qu’elles nous défendent contre l’oligarchie qu’incarne le FN ?

                  Concernant l’immigration la plus faible d’Europe, quand je vais dans les autres villes européennes (Barcelone, Rome,...) je vois moins d’immigrés que dans le centre de Paris. Pouvez-vous m’expliquer ce paradoxe : soit les immigrés dans les autres villes sont encore plus « parqués » loin des grandes agglomérations qu’en France, soit ils sont moins nombreux qu’en France.


                • tikhomir 7 juin 2012 11:50

                  « L’immigration de la France est la plus basse de tous les pays d’Europe. »

                  Remarquez, c’est peut-être pour ça que l’extrême droite perce un peu partout en Europe et fait une légère poussée seulement maintenant en France. Et au vu des résultats de nos voisins, il est peut-être légitime de vouloir limiter l’immigration avant que tout ça n’aille trop loin.

                  « Ceci est un fait. »

                  Ce n’est pas parce que « ceci est un fait » que ceci une bonne chose.


                • Le Yeti Le Yeti 7 juin 2012 11:54

                  Nous savons tous que la Terre tourne autour de la France mais que se passe-t-il en périphérie ?

                  L’Egypte, dont la stabilité politique fait rêver, importe 95% de sa nourriture. Quid en cas d’interruption économique ou politique de ces importations ? Vous croyez vraiment qu’il vont patientez chez eux ? (En plus, la perche du Nil ...)

                  Les terres arables Africaines sont ravagées par l’industrie lourde ou par l’agriculture intensive souvent de type monoculture. Vous croyez vraiment que tous ces pauvres gens vont changer leur régime « alimenterre » et se mettre à sucer des cailloux ?

                  Etc, etc.

                  L’Occident ferait bien de se préparer à la pression d’une immigration d’ampleur biblique ...


                  • Constant danslayreur 7 juin 2012 13:48

                    Bien vu sur l’Égypte le Yéti, le moins qu’on puisse dire c’est que ça n’y va pas fort. Des observateurs et non des moindres, toutes tendances confondues disent désormais que si Chafik (l’ancien général) l’emportait, ce serait une cata et que si Morsi (des frères musulmans) l’emportait, ben ce serait … une cata aussi.

                    Alors sur les 80 Millions, disons ... une bonne dizaine, alors voyons voir, plus question d’aller en Arabie saoudite (trop de disparitions et de longs emprisonnements d’égyptiens sans autre forme de procès), les autres pays du golfe ? c’est déjà quasi-saturé, ne reste plus que l’Europe…

                    Les égyptiens sont un grand peuple, mais dix millions d’un coup, Hortefeux va en faire une jaunisse smiley


                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 7 juin 2012 13:52

                    yeti le noircisseur de tableau !

                    il y aurait donc suffisamment d`industries lourdes en afrique pour poluer toutes les terres de cet enorme continent ? ce ne doit pas etre le boulot qui manque aux populations alors, pourquoi s`expatrier dans des pays malades de la dette ou une plus en plus grande proportion de leurs populations natives les rejettent et finalement les accables de tous les maux ?


                  • Le Yeti Le Yeti 7 juin 2012 14:15

                    Le tableau n’a pas besoin de moi pour être noir ni pour manquer de clarté.
                    Et je me sent vraiment petit joueur comparé aux marchants de sable de tous poils, dont les marchés semblent en expansion.

                    Pour ce qui est de la situation Africaine, creuses donc la question ...
                    Et n’oublie pas les States, et l’Asie !

                    Mais j’avoue, j’aimerais avoir ton optimisme. Si la façon dont on voit ou se représente les choses n’y change rien, au moins, autant de conviction doit malgré tout les rendre momentanément plus supportables. C’est toujours ça de pris. Mais je n’appelle pas ça prendre les choses en mains.
                    Et le savon pour les mains « On ne pouvait pas savoir ! », lui, commence à manquer.


                  • Loatse Loatse 7 juin 2012 12:53

                    @Robert GIL

                    Les choses ont changées en 30 ans et si le FN d’aujourd’hui récolte autant d’adhésions, c’est sans doute parcequ’il y a un fond de vérité dans le volet sur l’immigration de son programme...

                    Pendant les trentes glorieuses, le travail ne manquait pas, les usines fonctionnaient à plein rendement et tout un chacun pouvait s’il désirait entreprendre de longues études, accéder à la vie professionnelle sitôt son diplôme en poche...

                    Aujourd’hui, c’est plutôt délocalisations et chômage de masse

                    Dans le contexte économique qui est le nôtre, on nous explique chiffres à l’appui, que faire rentrer sur le territoire 200 000 personnes/an n’aura aucun impact sur les chiffres du chomâge bien au contraire... sauf que j’ai du mal à comprendre comment sauf si tous les candidats à l’immigration sont de futurs chefs d’entreprise...

                    J’en conclus pour ma part que cette politique immigrationniste est tout benef pour le patronat, car plus il y a de chomeurs et de difficulté à trouver un emploi, moins il y aura de revendications de la part des travailleurs et plus ceux ci accepterons sans rechigrer de bas salaires...

                    C’est la le paradoxe de la gauche.... (et pourtant je suis de gauche)

                    Deuxièmement,

                    Il y a aussi quelque chose de pas très cohérent à reconnaitre voire à défendre le droit à certains peuples de préserver leur identité ou spécificité culturelle et à considérer que ceci ne serait pas valable pour la france...

                    On peut dire certes que c’est aussi le christianisme, le socle de cette identité et que les valeurs inhérentes à cette religion sont encore très présentes... mais il y a aussi un mode de vie différent de celui des pays extra européens, les codes vestimentaires n’y sont pas les mêmes, le statut de la femme non plus...

                    c’est là que le bât blesse car pour que nous puissions vivre bien ensemble, il faut que la tolérance soit des deux côtés.. or ces dernières années des revendications religieuses assorties d’un rejet pour notre mode de vie notamment par une partie des derniers arrivants ont posé problème... Le retour au religieux dans les pays arabes avec le remplacement de gouvernements laics par des gouvernements islamistes a de quoi inquiéter...surtout lorsque cela touche la tunisie..et que la démocratie n’est plus considérée comme un modèle de société valable mais comme une entrave à l’épanouissement de celle ci...

                    or, quand une population, un groupe de personnes devient majoritaire au sein d’un pays, c’est la culture de la majorité qui devient prédominante...


                    • Robert GIL ROBERT GIL 7 juin 2012 13:29

                      Ce n’est pas l’immigration qui tire les salaires à la baisse, c’est la capitulation des salariés devant le discours patronal, car toutes les conquêtes sociales ont toujours été obtenues par des luttes. Il est trop facile de justifier sa lâcheté et sa résignation en faisant porter le poids de sa soumission par d’autres ! Si demain il n’y avait plus d’immigrés, ne croyez pas que le patronat vous augmenterait automatiquement, vous n’aurez que ce que vous prendrez ! Cela s’appelle la lutte des classes, elle n’a pas de frontière ni de préférence nationale ............
                      http://2ccr.unblog.fr/2012/04/04/immigration-npa-medef-meme-combat/


                    • Loatse Loatse 7 juin 2012 14:15

                      Robert GIL

                      Vous déformez mes propos là...

                      j’ai écris :

                      J’en conclus pour ma part que cette politique immigrationniste est tout benef pour le patronat, car plus il y a de chomeurs et de difficulté à trouver un emploi, moins il y aura de revendications de la part des travailleurs et plus ceux ci accepterons sans rechigrer de bas salaires

                      Dans la réalité, beaucoup de travailleurs hésitent à se syndiquer... pourquoi ? parce que et je parle en connaissance de cause, on leur fait bien comprendre que les postes à responsabilité leur seront inaccessibles et postuler ailleurs est devenu problématique...
                       Avant ce chomage massif, vous pouviez également refuser un poste si vous estimiez que le salaire proposé n’est pas assez conséquent ou en cas de refus d’une demande d’augmentation...

                      aujourd’hui non... de moins en moins..

                      La lutte des classes ne fera pas diminuer le nombre de chômeurs que le smic soit ou pas à 1700 euros, ca ne va pas tout résoudre et empêcher les faillites ! Une politique d’immigration qui ne tient pas compte du contexte économique n’est pas raisonnable du tout...

                      en cela j’étais d’accord avec georges marchais (il y avait alors déjà 2 millions de chômeurs) .
                       
                      Même avec toute la meileure volonté du monde si vous avez un pain, vous pouvez le couper un nombre de fois bien défini, pas plus... cela vaut aussi pour le logement, même si l’on met tout en oeuvre pour remédier à ce problème, dans l’immédiat cela reste problèmatique...

                      de là à coller la crise sur le dos des immigrés il y a une fichue marge que je ne franchirai pas même pour vous conforter dans vos idées préconcues...


                    • Rounga Roungalashinga 7 juin 2012 14:22

                      Si demain il n’y avait plus d’immigrés, ne croyez pas que le patronat vous augmenterait automatiquement, vous n’aurez que ce que vous prendrez !

                      En faisant cette hypothèse (que demain il n’y a plus d’immigré et plus de possibilité d’en faire venir), alors le rapport de force capital/travail sera ébranlé de manière à ce que si les travailleurs luttent pour une augmentation des salaires, ils l’obtiendront. En effet, il suffira aux ouvriers de faire grève et cela suffira à bloquer la production, car le patronat n’aura plus de moyen de faire contrepoids. A moins qu’il se mette en tête de faire travailler des adolescents trop heureux de se faire 500€ d’argent de poche par mois, et fasse pression pour faire baisser l’âge légal du travail.
                      Votre réflexion sur l’abandon supposé des luttes syndicales est particulièrement abject, quand on sait que l’immigration est justement un outil permettant d’affaiblir ces luttes, par l’embauche de travailleurs moins exigeants (« si tu fais la grève, je m’en fous, j’ai qu’à te virer car les immigrés, eux seront ravis de faire ton boulot pour le même salaire, voire moins cher. Alors, tu restes ou tu te casses ? »), et peu enclins à faire grève (les briseurs de grève).
                      Il faut mettre fin à cette rhétorique faisant des pauvres en général les seuls responsables de leurs propres malheurs (« les chômeurs n’ont qu’à trouver du boulot au lieu de se gaver d’allocs », « les ouvriers n’ont qu’à lutter avec plus de conviction pour obtenir ce qu’ils veulent », « les français n’ont qu’à voter pour des dirigeants honnêtes », « les français doivent payer la dette car ils ont vécu au-dessus de leurs moyens pendant 30 ans », etc., etc. ad nauseam). Non seulement c’est un discours qui ne tient pas compte des rapports de force réels, mais il est de plus rarement réversible dans la bouche de ceux qui le prononcent (le pauvre a toutes les obligations, mais tout est dû aux minorités). C’est donc une mentalité profondément réactionnaire.


                    • tikhomir 7 juin 2012 14:25

                      "Même avec toute la meileure volonté du monde si vous avez un pain, vous pouvez le couper un nombre de fois bien défini, pas plus..."

                      Sauf quand on s’appelle Jésus smiley.


                    • zarathoustra 7 juin 2012 14:56

                      L’extreme gauche pense que l’arrivée d’immigrés va lui permettre de constituer une base populaire pour faire la révolution. Le travailleur bien qu’exploité a un niveau de confort matériel qui le dissuade de faire une révolution, il faut donc des plus pauvres et des plus désespérés pour mener ce combat comme si les militants du NPA avaient peur de se salir les mains. Mais les révolutions arabes ont bien montré que ces populations n’aspirent pas à prendre le contrôle des moyens de production.

                      Il faut admettre que cette stratégie imaginée par un facteur de Neuilly (ça ne s’invente pas) est un fiasco total. Plutôt que de semer la graine de la révolution dans la population, la politique migratoire pratiquée depuis 40 ans a attisé les tensions communautaires et préparé le terrain pour des émeutes ethniques et autres joyeusetés.

                      Pendant que l’extreme gauche kidnappe des chefs d’entreprise, le NPA présente des candidates voilées aux élections et ils viennent nous parler de lutte des classes et de révolution.


                    • Loatse Loatse 7 juin 2012 15:12

                      @tickomir

                      lol smiley


                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 7 juin 2012 19:16

                      "Ce n’est pas l’immigration qui tire les salaires à la baisse, c’est la capitulation des salariés devant le discours patronal,« 

                      La capitulation des salariés devant le discours patronale vient d’où ?

                      De la propagande qui,comme avec le chômage,se sert de l’immigration comme un élément puissant de dissuasion.

                      Les nouveaux arrivants n’ont pas la même culture du travail et ils sont souvent pris à la gorge financièrement,je ne leur jetterais donc jamais la pierre mais je ne peut que constater qu’ils acceptent des conditions de travail que je refuse et que cela touche directement aux revenus net (paniers,pause,heure sup).
                      je constate aussi que la grande majorité des gens qui nous servent les poncif comme :

                       »Les immigrés prennent les boulots que les français ne veulent pas« (propos selon moi racistes)
                       »L’immigration ne pousse pas les salaires à la baisse« 

                      n’est pas concernée,enfin pas encore,et ils sont tellement déconnectés qu’il ne voient pas que la majorité des emplois précaires sont occupés par des FRANCAIS et confondent trop souvent,à l’instar du noyau dur du FN,blanc et français.Mais cela va changer :

                      J’ai eu trop souvent des discussions houleuses avec un ami que je m’étais fait au CNT sur le sujet.
                      Lui était graphiste moi prolétaires multi casquette (Seul prolétaire dans ce groupe, cocasse).Je tentais de lui expliquer en quoi l’immigration ne sert pas à combler un vide mais à en créer un et lui ne cesser de me répéter,entre autre chose, le poncif »les immigrés prenne un travail que l’on ne veut pas".

                      5 ans plus tard le voilà au chômage,lâché par son entreprise pour un jeune indien peu exigeant (payé au smic)je peut vous dire qu’il voit l’immigration d’un autre œil,au point de proférer les propos douteux qui sont de grand classique au sein du FN et de tomber dans le panneau inverse,de xénophile à xénophobe.

                      Suis-je un cas à part ?j’en doute fort mais j’ai la chance d’avoir assez d’instruction pour ne pas céder à la haine,ce n’est pas le cas de tous.


                    • Robert GIL ROBERT GIL 8 juin 2012 09:06

                      c’est vrai que j’avais oublié qu’avant l’arrivé des immigrés les patrons et les ouvriers vivaient en parfaite osmose les uns avec les autres.....


                    • Rounga Roungalashinga 8 juin 2012 11:04

                      c’est vrai que j’avais oublié qu’avant l’arrivé des immigrés les patrons et les ouvriers vivaient en parfaite osmose les uns avec les autres.....

                      Justement, on dit le contraire. Relisez jusqu’à ce que vous compreniez ça.


                    • tinga 7 juin 2012 13:34

                      Les nations sont là pour nous montrer l’immensité de la bêtise humaine, elle ne sont que le résultats de guerres, de partages entre familles dégénérées par des siècles de consanguinité, c’est parce qu’il n’a pas de frontière que l’argent domine le monde, les peuples seront libres quand ils auront compris que les nations ne sont que des prisons.

                      Seule l’union des peuples viendra à bout de l’oppression, le fn comme tous les autres partis sait cela, il n’est que la caricature de la classe politique.
                      L’occident a écrit sa page d’ histoire, sans aucun doute avec trop de sang...

                      • sbmk 7 juin 2012 13:46

                        Je trouve que l’intervention de Loatse résume assez bien la pensée de bien des gens que l’on pourrait qualifier de modérés à l’origine et qui se tournent vers le FN (moi le premier) parce que c’est le seul parti qui reconnaisse qu’il existe un problème de taille lié à l’immigration et que les chose ne vont pas aller en s’arrangeant.


                        Il ne faut pas être idiot pour comprendre que le capital rapace utilise l’humanisme des gens et leurs aspirations à la paix pour faire accepter des ressortissants d’autres pays comme des esclaves modernes pour la plupart d’entre eux, sous couvert d’Internationale ou autre concepts pacifiques. Une fois ce monde arrivé, il s’inscrit dans la population locale et la nationalité française est supposée gommer toutes les différences et susciter un sentiment d’appartenance unanime à des valeurs communes.

                        Il suffit d’habiter ailleurs que dans les beaux quartiers d’une grande ville, pas dans l’une de ces paisibles petites communes loin de tout et à un (grand parfois) jet de TER pour comprendre que c’est fans et que la situation a très mal évolué. Pourtant point de guerre perdue ou de peste dépeuplante, il y avait des gens et une vie à ces endroits.
                        Il n’est plus besoin aujourd’hui d’aller dans ces grandes cités qui défrayent la chronique (donc les faits divers franciliens, puisque l’actualité n’est pas si nationale que ça dans les médias) pour constater que les populations ne se mélangent pas plus que ça, que la cohabitation est assez peu heureuse (on habite où l’on peut, et il faut faire avec) et qu’un remplacement de population s’opère dans les quartiers populaires (où je vis) et dont la classe moyenne (dont je fais partie) n’a pas les moyens de s’extirper.

                        Originaire de Lorraine, l’essentiel de mes camardes de classe avaient des noms en « i », « vitch »,« sky » et je me souviens assez peu de Dupont. Du coup, le concept de Français de souche ne m’évoque rien. Il faut aussi dire qu’ils parlaient français, avec l’accent du coin (contrairement à leurs grands parents et parfois parents), portaient des prénoms en usage en Occident généralement (il y avait bien un Paulo ou un Salvatore de temps en temps), bref ni enfants ni parents ne remarquaient beaucoup de différences. Mais avec l’arrivée en masse de gens du Maghreb d’abord et ensuite de certaines parties de l’Afrique, on a bien remarqué que les choses ne se passaient pas de la même façon et qu’il y a avait une assez forte de volonté de vivre « comme là-bas » tout en étant choyés par la France, pour une grande majorité de personnes, qui l’ont par ailleurs transmise à leurs enfants. Que l’on cesse de dire que c’est faux, ça concerne un nombre incalculable de gens, j’en ai côtoyé une sacrée quantité au quotidien (parents de gauche convaincus, donc respect de la carte scolaire et enseignement public partiellement en ZEP).
                         On voit bien que les valeurs profondes ne nous rapprochent pas (je suis athée, avec cet héritage culturel d’une grand-mère catho de campagne et de parents qui s’en sont détaché en devenant adultes), mais le fait que les gens ne s’écharpent pas à longueur de journée ne prouve pas que tout va bien et que l’on s’enrichit les uns les autres. Bouygues et KFC oui s’enrichissent de ce phénomène, pas le peuple que nous sommes. Le reste du temps, il faut courber l’échine et sponsoriser, sinon gare à la Justice impartiale (qui ne marche pas non plus pour les Japonais ou les Vietnamiens).

                        Peu à peu la démographie nous place dans une situation où les représentants d’un ensemble culturel (on va dire les gens influencés par l’Islam, qui ne sont pas tous identiques mais de sensibilité proche) vont être supérieurs en nombre au mélange « judéo-chrétiens-athées-divers » présent initialement dans les grandes villes et leurs banlieue. Et jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas vraiment d’exemples de pays où cette cohabitation se passe bien, sauf quand l’argent est en jeu dans des zones « privilégiées ».

                        Pourquoi écouter éternellement la voix de Paris quand on croit en une autre qui propose déjà les outils pour gérer la vie ? 

                        Même si c’est un scénario qui peut mettre du temps à se concrétiser, on y est quand même et j’avoue ne pas avoir envie de vivre dans quelque chose qui ressemble à l’Iran dans les vingt ans à venir. Et contrairement à ce que l’on ve me rétorquer, j’ai aussi envie de continuer à être (plus ou moins) libre dans défiler en rangers devant un illuminé qui se prend pour le centre du monde. 

                        Rester européen quoi, profiter des enseignements de deux guerres débiles qui avaient enfin vu arriver un semblant de paix et de tranquillité pour les populations ...


                        • arobase 7 juin 2012 14:14

                          Ca vaut le coup d’oeil de lire ça :


                          sur le sujet, dans ma réion, la majorité des jeunes au chômage sont diplômés minimum bac +3.

                          toutes les tâches salariées de maçonnerie, travaux publics, restauration (cuisines), agricoles, ordures ménagères, débroussaillage, jardinage, entretien et ménage....sont effectuées par des immigrés . (ou français fils d’immigrés maghébins).

                          quand lepen aura réglé le problème de l’immigration  à sa manière, je suppose que tous ces emplois essentiels et indispensables seront distribués sans possibilité de refus (comme le voulait sarkosy) à nos jeunes diplômés ?

                          ou alors qui les fera ?



                          • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 7 juin 2012 14:28

                            Bonjour Arobase,

                            Si les travaux « ingrats » sont bien rémunérés (ou plutot « normalement » rémunérés) vous trouverez des volontaires pour les faire. 
                            Par ailleurs j’ai habité en Bretagne : tous les travaux dont vous parlez étaient effectués par les gens du coin . La faiblesse des salaires était compensé dans de nombreux cas par la sureté de l’emploi.
                            Enfin il y a 2 fois plus d’immigrés chomeurs que de locaux. Pourquoi ? Tout simplement parce que les immigrés ne sont pas plus bêtes que vous : dés qu’ils les droits à chomage et autres ouverts , ils sont nombreux à quitter ces boulots pénibles et mal payés.
                            Du coup nos patrons embauchent de nouveaux immigrés et rebelote.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès