Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’indécent Monsieur Sarkozy

L’indécent Monsieur Sarkozy

Un nombre croissant de Français – et cela se traduit, de scrutin en scrutin, par des résultats toujours plus désastreux dans les urnes – ont compris que Nicolas Sarkozy est un menteur et un manipulateur prêt à saisir toutes les opportunités pour se faire mousser et redorer une image gravement ternie par un mandat calamiteux. Avec une prédilection pour le registre compassionnel censé emporter l’adhésion populaire. Hélas ! pour lui, cela prend de moins en moins dans l’opinion et tend même à alimenter le ressentiment de nos concitoyens, furieux d’être pris à répétition pour des naïfs décérébrés. Les dirigeants étrangers eux-mêmes, pourtant tenus par des contraintes diplomatiques, ne se laissent désormais plus prendre aux manœuvres du président français. Dernier en date : le Premier ministre japonais...

La tragique suite de catastrophes qui a lourdement frappé le Japon reste évidemment – sans doute pour de longues semaines encore – au cœur de l’actualité, entre les villes dévastées par le tsunami d’un côté, et l’effroyable menace que continuent de faire peser sur l’archipel les réacteurs endommagés de la centrale nucléaire de Fukushima, de l’autre. La plupart des forces armées et des secouristes nippons est toujours à pied d’œuvre pour travailler d’arrache-pied et, dans des conditions souvent pénibles, voire périlleuses, sauver ceux qui peuvent l’être et venir en aide aux sans-abris, victimes du tremblement de terre et du tsunami, ou déplacés hors du périmètre de sécurité des 30 km autour de la centrale en perdition. Et que dire de ces hommes, de ces héros, techniciens ou pompiers, qui, au péril de leur vie ou au risque de développer de terribles cancers, s’efforcent avec un admirable courage de sauver la vie de leurs concitoyens ou des habitants des pays proches ? Nous devons à tous ces gens-là un respect total.

Les responsables politiques japonais eux-mêmes, quelle que puisse être leur responsabilité dans l’implantation des centrales nucléaires, le choix des techniques opérationnelles validées naguère pour les réacteurs, et la sous-estimation de l’ampleur des tsunamis, sont pour l’heure sur le pont et préoccupés presqu’exclusivement par les opérations de sauvetage des victimes du tsunami et le refroidissement des réacteurs de Fukushima. C’est précisément dans ce contexte que Nicolas Sarkozy, désireux de montrer devant les caméras de la planète sa compassion envers le peuple japonais comme il le fait en France à chaque fait divers médiatique envers les familles des victimes, a souhaité s’inviter au Japon à l’occasion du voyage qu’il doit effectuer le 31 mars à Nankin (Chine) pour participer à un G8 consacré à la réforme du système monétaire.

Cette initiative, pour le moins déplacée en l’état actuel de la situation, n’a manifestement pas été goûtée par Monsieur Naoto Kan qui a bien autre chose à faire, dans un pays en deuil, qu’à dérouler le tatami rouge à Nicolas Sarkozy venu chercher là des points de popularité. Dans une réponse courtoise mais ferme, le Premier ministre japonais vient d’opposer un refus sans appel au président français. Nicolas Sarkozy devra, s’il souhaite toujours se rendre au Japon, attendre que les hypothèques environnementales et sanitaires liées à l’état des réacteurs de Fukushima soient levées. Attendre que les victimes aient été dénombrées et rendues à leurs familles pour un service funéraire dans les régions dévastées par le tremblement de terre et le tsunami. Attendre que la vie commence à reprendre ses droits. Attendre tout simplement que soit écoulé le délai minimum de décence qu’impose une telle série de catastrophes.

L’indécence, précisément ce que reprochaient Sarkozy et ses amis aux responsables des Verts et d’Europe Écologie lorsque ceux-ci ont pris la parole, dans les jours qui ont suivi la catastrophe nucléaire, pour demander, non dans l’immédiat comme cela a été honteusement affirmé par les caciques de l’UMP, mais dans les prochains mois, l’ouverture d’un légitime débat sur l’avenir de la filière nucléaire et l’éventualité d’un référendum.

Égocentrique et plus manipulateur que jamais, Nicolas Sarkozy voit la paille dans l’œil de ses adversaires, mais manifestement pas la poutre dans le sien. Normal, au fond, car comme le disaient avec beaucoup de bon sens les anciens : « Tel on est, on croit les autres ! »


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 22 mars 2011 09:52

    Bonjour Fergus,

    C’est marrant tout de même, tout le monde (même dans son propre camp) sait qu’il ment, qu’il est malhonnête, sans parole, antisocial etc… Et malgré cela, il en y aura toujours pour revoter pour lui et ses copains de l’UMP. Sont-ils idiots ou atteint du syndrome de Stockholm ? Si l’homme est mal traité, c’est parce qu’il choisit lui-même son bourreau…


    • Fergus Fergus 22 mars 2011 10:04

      Bonjour, Gabriel.

      En l’occurence, je crois moins, pour le coeur de son électorat, au « syndrome de Stockholm » qu’à un sauve-qui-peut guidé par les intérêts des possédants et une culture corporatiste viscéralement réactionnaire (la majorité des commerçants et des paysans). Reste une fraction non négligeable de gaullistes chez les personnes âgées qui n’ont pas encore compris que le gaullisme est mort, définitivement tué par les couteaux sarkozystes.

      Une chose est sûre : Sarkozy a désormais perdu, et probablement sans espoir de retour, nombre de gaullistes modérés et de catholiques sociaux, choqués par ses mensonges répétés, ses manipulations, son instrumentalisation de la chasse aux roms et ses simagrées religieuses démenties par son comportement. De quoi faire le lit d’une candidature Borloo (il y songe depuis dimanche avec une acuité accrue) ou d’une mutinerie de Fillon et des chiraquiens que Sarkozy envoie désormais à la boucherie électorale !

      Cordialement.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mars 2011 13:04

      Il n’y a plus de limites à la honte que suscite en moi la perception de Sarkozy, représentant de mon pays sur la planète.

      Une amie de ma mère est allée, dans un caprice de la jeune fille qu’elle est restée, passer 15 jours au Japon pour y passer, rêve d’enfance, son anniversaire : Elle aura donc eu 80 ans au Japon.
      Ayant par chance quitté Tokyo le matin du tremblement de terre, elle n’a dû qu’à un sms de France d’être mise au courant de ce à quoi elle avait échappé. Les courbettes et la déférence des Japonais rencontrés n’en avaient rien laissé paraître.
      Je lui avait d’ailleurs fait transmettre ce lien vers cet article émouvant d’un expatrié publié ici -même, qui rejoignait la honte de son pays que suscitèrent en elle es titres alarmistes en caractères de 40 ultrabold de notre presse nationale. Le petit commerce, voyez-vous... un nuage par ci, une évacuation par là...

      Sarko s’est avéré un pitoyable représentant de commerce raté qui veut réussir. Mais nous ne fûmes pas assez nombreux à le comprendre avant son couronnement... Lamentable, déplorable, pathétique et trop bête pour s’en rendre compte, il restera un accident surréaliste. Petit est le qualificatif qui finalement s’impose.

      Il rêvait d’entrer dans l’histoire sous les honneurs mais en sortira à coup de pied au cul. Mais malheureusement, seulement après avoir, à l’intérieur comme à l’extérieur, massacré la république et le peu d’honneur qu’il lui restait. On peut peut-être racoler avec, mais on ne gouverne pas avec un Kärcher. Reste donc à se débarrasser de l’obscurantisme populiste qui résultera de cette trivialité.

      Alors ce racolage au milieu des 20 000 cadavres dont la moitié toujours pas retrouvée, ne m’étonne plus. Il m’écoeure un peu plus, c’est tout. Et puis après tout, qu’il y aille, et qu’on le coule dans le béton du futur « sarkophage » de la centrale.

      Merci, merci, Fergus, de votre article, j’y adhère à 100%.


    • Fergus Fergus 22 mars 2011 15:01

      Bonjour, Le Menu.

      J’adhère totalement à votre commentaire. Rien à ajouter à ce constat affligeant de ce qu’aura été la pire présidence de la Ve République. Vivement la fin du bail !

      Cordialement.


    • Micka FRENCH Micka FRENCH 23 mars 2011 06:08

      Des nouvelles de l’Ecossaise...

      « STOP UMP YES WE CAN » !
      Ca commence à se profiler ! C’est bien.

      Comme l’indique l’intitulé de mes rubriques depuis 1995 : « Quand on est trop dévot, on est détruit ».
      Oui, je sais , c’est lamentable comme jeu de mots mais javais tout bon !!!.
      Le petit dévot envers le grand capital est détruit et c’est une bonne chose....

      Note personnelle : Votre Gibson est superbe.

      Avec les compliments de Micka FRENCH sur le Web (et sur JAMENDO), grande collectionneuse de Stratocasters 1961-67 de Rickenbackers et de Framus....

      http://mickafrench.unblog.fr


    • Fergus Fergus 23 mars 2011 09:32

      Bonjour, Micka.

      « Le petit dévôt est détruit ».

      N’allons pas trop vite en besogne, rien n’est encore fait malgré la probable confirmation dimanche de la déculottée de l’UMP aux Cantonales. En réalité, tout se jouera probablement durant l’automne : soit Sarkozy a réussi à redorer un peu son image, et sa mégalomanie narcissique le poussera à continuer avec la certitude qu’il peut, à lui seul, renverser les montagnes ; soit il continuera de rester dans les basses-eaux sondagières alors que le PS se mettra en ordre de bataille, et il est probable qu’il sera poussé vers les sortie par ses propres amis, poignard en main dans la bonne vieille tradition de la droite française.

      Cordialement.


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 mars 2011 10:36

      Salut Fergus

      Je n’ai même plus besoin d’écrire des articles, il me suffit de lire les tiens.

      Il est probable que Sarkozy soit doucement poussé vers la sortie. Je le prédis depuis mai 2007 sauf que je voyais Villepin à la manoeuvre. Ce sera Fillon. Il tiendra le poignard mais il faudra que Jupé lui tienne la main pour porter le coup.


      • Fergus Fergus 22 mars 2011 10:51

        Bonjour,Daniel, et merci pour ton commentaire.

        Il semble en effet que les couteaux soient presque sortis des fourreaux si l’on se réfère à l’attitude de Fillon et aux bruits qui courent depuis dimanche sur les élus UMP.

        D’autre part, Borloo sembl désormais presque décidé à se lancer dans la course présidentielle pour tirer profit des pans entiers de l’UMP modérée qui ne suivent plus Sarkozy.

        Affaire à suivre...

        Cordialement.


      • Castel Castel 22 mars 2011 16:09

        J’imagine plutôt Copé. C’est le seul qui a discours vis-à-vis de l’Islam, ce qui lui permet de se démarquer de la gauche et de l’UMP.

        Fillon ou Sarko, ils ne sont pas crédible sur ces sujets.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mars 2011 16:37

        Salut Fergus.

        D’accord avec toi sur toute la ligne. Pour se convaincre de la détestation de Sarkozy au sein même de l’UMP il faut lire cet article du Nouvel Obs intitulé « Comment se débarrasser de Sarkozy ». Extrait :

        ...Il y a une autre hypothèse que bien peu excluent complètement à droite : un nouvel « appel des 43 ». En 1974, cet appel, venu des rangs du parti gaulliste, a contribué à décrédibiliser Jacques Chaban-Delmas au profit de Valéry Giscard d’Estaing. L’histoire pourrait-elle se répéter ? Un ancien ministre observe : « Certains en doutent car ils prennent les députés pour des lâches. Mais, en l’occurrence, pour défier Sarkozy, ceux-ci ne devront pas écouter leur courage mais leur trouille : la trouille de ne pas être réélu. Dans les mois qui viennent, les députés vont avoir un seul guide : leur instinct de survie. Il peut se transformer en instinct de mort contre Sarko. »


      • Fergus Fergus 22 mars 2011 17:08

        Salut, Peachy, et merci pour ton soutien.

        Merci pour cet extrait du Nouvel Observateur. Oui, il pourrait y avoir un nouvel « appel des 43 » et l’hebdomadaire a raison d’en souligner le moteur : la trouille des élus UMP, que la politique et le comportement de Sarkozy vont envoyer par dizaines dans le mur.

        Quand le bateau prend des paquest de mer parce qu’il est sur un mauvais cap, non seulement il faut écoper, mais également débarquer le capitaie à la première escale !

        Cordiales salutations.


      • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mars 2011 18:36

        Hiya Peachy

        je releve de cet article (ton lien)
        "Sarkozy aussi est doté d’un instinct de survie (...) Il fera tout pour désarmer les critiques de son camp. Il veut croire qu’à l’approche de l’échéance, tout rentrera dans l’ordre : il apparaîtra à droite comme le plus crédible, le seul capable de battre la gauche et de contrer Marine Le Pen (...)  "Rien ne m’a jamais été donné, a-t-il coutume de dire, tout ce que j’ai eu, je l’ai conquis de haute lutte« .

        Je pense sincèrement qu’il est trop tard. Les rats quittent le navire, on l’a vu, on le voit, et cette débandade (quel nom approprié en l’occurrence !) au grand jour de la majorité présidentielle fait pitié plus que plaisir. Ces gens nous gouvernent, bordel ! Nous sommes gouvernés par des pantins non civilisés, à coup de crocs en jambes, peaux de banane, calculs, mesonges, et langue de bois... En effet  »rien ne lui fut donné" : il l’a pris, c’est tout. Que les crédules qui l’ont élu et qui aujourd’hui le lachent pour la Marine se rassurent, il seront plus nombreux que ceux qui l’ont trop suivi et retournent tardivement leurs vestes.

        Le duel PS/FN se précise : MM.Mélanchon, Cohn Bendit, et autres ramasse-miettes, c’est vous les arbitres, vos candidatures risquent bien de faire le lit du FN.


      • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mars 2011 18:39

        Zut, ça fait 2 fois que j’oublie...
        « Quelle belle image ! » smiley


      • le journal de personne le journal de personne 22 mars 2011 11:16

        Tous les hommes ont un problème avec l’érection. Surtout les hommes. Je veux parler de ceux qui ont eu un problème. Et on peut, si on était un peu plus francs ériger un monument à la gloire de ceux qui y ont échappé.
        Ceux qui en souffrent ne peuvent s’empêcher de vous faire partager leur souffrance… leur couac !
        Violer le ciel de toute une nation avec ou sans l’appui de quelques amis. C’est l’occasion à ne pas rater… L’étoile qui fait rêver et envier tous ceux qui doutaient de vos capacités…

        Entre Sarkozy et Kadhafi… il n’y a que ça. Tout le reste c’est du blabla… un problème d’érection… chacun des deux s’efforce à montrer à l’autre qui est le plus viril des deux membres actifs… de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud.
        Qui assurera le coup et qui repartira avec la queue entre les jambes pour une longue traversée du désir.
        Un petit avantage pour le bourreau de Tripoli : c’est qu’il vendra chèrement sa peau… car il préfère encore mourir que se dégonfler… le gourou du tout Paris, quant à lui, n’est pas moins gonflé… il est déterminé à en découdre avec cette vierge folle de Kadhafi. Et s’il a attendu la bénédiction de l’ONU, c’est pour nous prouver que parmi tous les nouveaux chefs d’orchestre de la planète, il est peut-être le seul à disposer d’une baguette.
        Et que tout homme qui s’oppose à lui, ne sera jamais ni suffisamment aimé, ni suffisamment armé pour épater comme lui, toute la galerie.

        Erection présidentielle… en plein ciel de Benghazi. Qui va l’emporter ? Celui qui durera le plus longtemps, en état d’érection.
        http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/Erection/


        • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:04

          Bonjour, Journaldepersonne.

          C’est une façon de voir les choses. Personnellement, je ne crois pas que Sarkozy se soit lancé dans une quelconque compétition avec Khadafi pour une raison simple : il n’en a rien à faire. Simplement, il a voulu utiliser la situation libyenne dans un double but : aider les rebelles et surtout s’aider lui-même en escomptant de bonnes retombées en matière d’image. Peut-être même y a-t-il derrière cet activisme de Sarkozy sur ce dossier un troisième but : une partition de la Libye en abandonnant à Khadafi la Tripolitaine dénuée de pétrole et en permettant aux alliés (dont la France et Total) de mettre, en collaborant avec les rebelles, la main sur le pétrole de la Cyrénaïque.


        • goc goc 22 mars 2011 12:05

          Salut Fergus

          a propos du voyage au Japon, la presse française a « oublié » de préciser que ce sont les japonnais qui ont demandé le report du voyage. Elle ose même faire croire que c’est le nain qui par « décence » aurait decidé de reporter le voyage

          sinon concernant l’ambiance à l’UMP, il est clair que Fillon, qui n’a jamais renoncé à être candidat, a très vite vu l’opportunité de se positionner au centre droit, toute en flirtant avec le gaullisme. C’est un coup politique de première.

          Comme quoi une fois de plus il semble que les vrais ennemis du nain se trouvent bien dans son camp.

          Ceci étant, celui qui pourrait prédire le vainqueur d’une élection Fillon-DSK , serait très fort.


          • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:09

            Bonjour, Goc.

            En effet, c’est bel et bien Natao Kan, le Premier ministre japonais qui a refusé, courtoisement mais fermement comme je l’ai indiqué dans l’article, d’accueillir Sarkozy le 31 mars.

            Pour ce qui est du résultat d’une élection Fillon-Strauss-Kahn, je crois que l’on assisterait à une nette victoire du second, le premier étant, quoi qu’il puisse en dire, marqué par la mise en oeuvre de la politique de casse sociale sarkozyste.

            Cordialement.


          • ELCHETORIX 22 mars 2011 12:48

            bonjour l’auteur , non seulement Sarkofou est indécent c’est un malade à l’égoïsme démesuré , à l’image de son adversaire khadafou !
            Ces moyens financiers et matériels utilisés pour l’intervention en LIBYE seraient mieux utilisés pour aider la population Japonaise en proie à une immense catastrophe humanitaire due au tsunami et au risque d’irradiation nucléaire .
            Non ce va-t-en guerre , bling-bling a tout fait pour cette opération militaire en LIBYE dont on ne sait ni l’issue ni les conséquences diplomatiques pour notre état dans le monde musulman ou non !
            RA .


            • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:16

              Salut, Elchetorix.

              Comme je l’ai indiqué dans un précédent commentaire, peut-être y a-t-il derrière cette intervention officiellement inspirée par bons sentiments envers les rebelles libyens la volonté de mettre la main en accord avec ces rebelles sur le pétrole de la Cyrénaïque dans la cadre éventuellement d’une partition du pays entre l’Ouest snas pétrole et l’Est (+ le Sud) riches en gisements pétrolifères.

              Curieusement, il n’y aucun frémissement d’intervention en faveur des rebelles bhareïnis ou des partisans du légitime Ouattara : impossible de froisser les Saoudiens dans le premier cas et pas de pétrole dans le second !

              Bonne journée.


            • Ray Volté 27 mars 2011 18:09

              L’indécence de l’agité de l’’Elysée est connue de la planète entière. Combien d’années seront nécessaires pour réparer la casse de notre image dans le monde. crédibiliser notre parole diplomatique, notre sérieux industriel, commercial et bancaire. Nous sommes tombés si bas que la reprise en main sera douloureuse. Qui paiera ? Certainement pas les tenants qui profitent du système. La chanson est connue. cocu, battu, content, le peuple paiera. jusqu’à quand ? J’habite dans une région frontalière, voir l’ironie des voisins fait monter le rouge aux joues, on vole bas. 


            • Georges Yang 22 mars 2011 12:52

              Fergus
              Ce n’est ni l’outrecuidance ni la médiocrité de Sarkozy qui dédouane les Verts de leurs propos obscènes vis à vis du Japon qui leur sert de caisse de résonance électorale.
              Pour les Verts, un Japonais irradié, c’est 10 voix de plus aux présidentielles.


              • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:28

                Bonjour, Georges.

                Je ne pas du tout d’accord avec ce point de vue. Je n’ai pas entendu de propos particulièrement choquants de la part des responsables écologiques, mais après l’expression d’un réelle compassion avec les victimes, une demande, légitimée par les évènements du Japon, d’ouverture en France d’un véritable débat sur le nucléaire et , le cas échéant, de la tenue d’un réfrendum.

                Un débat réclamé non dans l’immédiat comme je l’ai indiqué dans l’article, mais dans les semaines ou les mois à venir, à la lumière des enseignements qui pourront être tirés de la catastrophe japonaise.

                Qui plus est, cela fait des décennies que les Verts réclament ce débat, un débat totalement occulté lors du Grenelle de l’Environnement, au mépris des aspirations écologistes d’une part grandissante de la population. Voudriez-vous que les habitants d’un village qui demandent depuis des décennies l’installation d’un feu pour traverser la rue principale exposée à une forte circulation se taisent dans les jours qui suivent la mort d’un piéton, fauché par manque de feu tricolore ? J’ajoute à cela que les écologistes du monde entier, dans les pays où le nucléaire est présent, se sont manifesté, y compris au Japon.


              • BlackMatter 22 mars 2011 13:12

                Je relis parfois avec plaisir le livre de Léotard, « Ca va mal finir »

                Que dire après 4 ans de Sarkozy comme « président » ?

                Bon, niveau résultat, y en a aucun...
                Que ce soit sur la croissance, le chomage, la sécurité, la grandeur de la France.

                Mais en plus, il va arriver à faire exploser son propre parti tant qu’à force de jouer avec les thèmes de l’extrême droite, il se retrouve finalement dépasser par l’original et une partie de sa droite décompléxée.

                Il est clair qu’une partie de l’UMP cherchera à s’allier avec le FN à terme pour sauver les meubles mais cela se fera par une fuite des centristes et des UMP attachés à de vraies valeures républicaines. Peut etre même pourra t on parler un jour d’une UMP d’extreme droite.

                En tout cas, la droite va éclater. Fillon a bien compris le danger mais pas Sarkozy ni Coppe. Les deux n’ont pour seul moteur que leur ego démesuré. L’intéret des Français, de la Nation et même de leur parti, ils s’en moquent comme de l’an 40. Un pense à 2012 et l’autre à 2017. Voilà à quoi ils songent tous les matins en se rasant... Ne vous demandez pas s’ils ont une vision pour la France, ils ne regardent que leurs nombrils et leurs ambitions personnelles. Et s’il faut mettre le pays en ruine pour y arriver, s’il faut monter les français les uns contre les autres, provoquer une guerre civile, ils n’hésiteront pas... Qu’importe les moyens, seul le résultat compte.

                Pauvre droite qui risque de voir un Président sortant battu par le FN au 1er tour de l’élection présidentielle.

                Avis aux connaisseurs : la droite la plus bête du monde, elle est de retour !


                • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2011 13:18

                  heureusement que Léotard est là pour sauver les valeurs républicaines !

                  son aura immense donne sur le terrain un FN à plus de 39% à Fréjus ! un vrai mur  de la démocratie , ce Léo !


                • BlackMatter 22 mars 2011 14:05

                  Moi je cite Léotard parce que j’ai lu son livre.
                  Je ne le prend pas comme modèle.

                  D’ailleurs je ne vote à droite que lorsque j’y suis obligé...
                  Pour un certain J. Chirac par exemple.

                  Là encore, on avait jouer avec le feu en jouant sur les thèmes de l’extreme-droite.
                  Sauf que c’est Jospin qui a payé du fait notamment, il faut bien le dire, de sa campagne pourrie et bien décevante.

                  En tout cas, certains n’ont pas retenu la leçon...


                • BlackMatter 22 mars 2011 14:20

                  Je vais essayer d’être plus clair sur le danger.

                  Je suis un démocrate républicain.
                  Je vote à gauche.

                  Quand le PS est confronté au FN, je vote PS évidemment.
                  Quand l’UMP ou le RPR en son temps est confronté au FN, je vote UMP/RPR bien sûr...

                  Mais si l’UMP considère que le vote républicain n’a pas de sens, le jour où je serais à nouveau confronter à un duel UMP/FN que ferais je ? Si j’ai l’impression que c’est bonnet blanc et blanc bonnet, que l’UMP a perdu son honneur, je m’abstiendrai...

                  Et si dans une telle situation, l’UMP perd le soutien de la gauche républicaine, sachant que de surcroit les électeurs du FN ont tendance à se mobiliser plus alors cela se tradura pour l’UMP par des échecs non seulement cinglants mais aussi destructeurs.

                  Je ne souhaite pas l’éclatement de l’UMP. Je dis qu’ils doivent faire attention. A force de jouer avec le feu, on finit par se bruler voir déclencher un incendie.


                • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:36

                  Bonjour, BlackMatter.

                  Je suis d’accord avec vos observations concernant l’avenir de l’UMP et le risque de scission, au sein de ce parti, entre les tenants d’une position proche des frontistes, à l’image des Ciotti, Estrosi et consorts, et tous ceux, héritiers du gaullisme, qui ne se reconnaissent plus dans la politique de Sarkozy.

                  L’animal UMP est sérieusement malade, mais loin d’écouter les médecins, il s’agite d’une manière désordonnée totalement contre-indiquée dans la pathologie présente. Normal : il n’a plus réellement de chef, si ce n’est un cacique sans vision et de moins en moins respecté par ses troupes. 


                • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2011 13:14

                  Une présidence de la communication , il n’aura produit que du vent , en fait !

                  blablablablabla , les français aux poches vides veulent autre chose que de belles paroles creuses ... C’est valable aussi pour le PS dont les dirigeants ne savent que produire du vent contraire ....


                  • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:40

                    Bonjour, Le Chat.

                    Tu es gentil en parlant de communication sarkozyste. J’ai surtout entendu de la propagande.

                    Cela dit, tu n’as pas tort concernant le PS, on est là aussi trop souvent dans le creux et la langue de bois.

                    Il y a pourtant une différence entre les deux : on sort de voir ce que donne le sarkozysme alors qu’on n’a pas vu la gauche aux commandes depuis 9 ans. On est donc dans le procès sur actes dans le premier cas mais dans le procès d’intention dans le second. Evitons pas conséquent de les mettre tous les deux sur le même plan.

                    Cordialement.


                  • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2011 14:51

                    salut Fergus ,
                    les socialos ont voté le traité Lisbonne et trahi le peuple français ! leur duplicité dans les difficultés qu’éprouvent les français est évidente , et cerise sur le gâteau , ils appellent à voter UMP , donc à cautionner le gnome au lieu de tout simplement s’abstenir comme Arlette savait le faire , tout comme le FN qui ne donne pas de consignes à choisir entre la peste et le choléra !
                    avec DSK au FMI et Pascal Lamy à l’OMC , on aura du mal à croire qu’ils feront une autre politique que celle au profit des nantis !

                    cordialement


                  • BlackMatter 22 mars 2011 15:53

                    Je suis socialiste et je n’ai pas voté le traité de Lisbonne.
                    Tout d’abord parce qu’il s’agissait d’un vote parlementaire et non d’un référundum.

                    En ce qui me concerne, lors du référundum sur le traité constitutionnel, j’ai mis le bulletin Oui dans l’envellppe. Mais j’ai aussi mis le bulletin Non. Vote nul donc.

                    En effet...
                    J’ai considéré qu’effectivement il était important que l’Europe se dote d’institution démocratique et que les décisions se prennent à la majorité et non plus à l’unanimité. Lorsqu’on est 27, l’unanimité est pratiquement impossible. En même temps, je trouve que l’Europe s’est élargie sans doute trop rapidemment sans prendre le recul nécessaire. Bref j’ai mis le bulletin Oui.

                    Mais j’ai mis aussi le bulletin Non. Qu’est ce que c’est que cette constitution qui impose finalement aux pays quelle doit etre la politique économique suivie, à savoir l’ultra-libéralisme sans proctection de nos frontières. Qu’est ce cette Europe qui ne prévoit même pas de se protéger contre du dumping extérieur ?

                    J’aurais préféré pour ma part que ce traité soit renégocié pour éliminer tous ce qui ne concernait pas le cadre purement institutionnel. Mais N. Sarkozy en a décidé autrement et en conséquence - parce qu’il fallait débloquer la crire européenne - les parlementaires socialistes ont été contraints de voter la réforme. C’est du pragmatisme politique. Ok, parfois c’est dégoute.

                    Mais accuser les socialistes alors que Sarkozy est responsable de cette mascarade (forcément, lui l’ultra-libéralisme et la loi du plus fort, il est pour) c’est un peu fort de café.




                  • LE CHAT LE CHAT 22 mars 2011 16:07

                    Mais accuser les socialistes alors que Sarkozy est responsable de cette mascarade (forcément, lui l’ultra-libéralisme et la loi du plus fort, il est pour) c’est un peu fort de café.

                    DSK n’est il pas lui aussi un chantre de l’ultralibéralisme !
                    la plus part des socialistes ont fait campagne pour le oui et ont mis au placard ceux qui avaient osé voter le non .
                    Sans les socialos , jamais le gnome aurait eu les 2 tiers du congrés pour faire passer sabouse !


                  • BlackMatter 22 mars 2011 16:22

                    Mais moi, je ne suis pas un adepte de DSK.

                    Mais en matière économique, il semble le plus crédible.
                    Cela dit, en matière de politique extérieur, notamment du fait de sa fameuse phrase « chaque matin quand je me lève, je me demande comment je pourrais utile à Israel », humm, humm... Moi ca ne passe pas.

                    Ca n’est pas ce que j’attends d’un président de la république française.
                    En même temps, je ne suis ni anti-sémite ni anti-sioniste. Je pense juste que les palestiniens ont le droit à une terre, viable et libre de toute occupation.

                    Alors je ne sais pas si ce sera un critère déterminant dans mon choix.

                    De toute facon, entre DSK et Sarkozy, mon choix est vite fait ! smiley


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mars 2011 18:45

                    Votre échange me semble dater du siècle dernier, les amis...


                  • 65beve 22 mars 2011 21:52

                    le chat,
                    « les socialos ont voté le traité Lisbonne et trahi le peuple français »

                    Sur 205 ,
                    pour = 121
                    contre = 25
                    abstention = 17

                    ça fait pas beaucoup pour sauver l’honneur.

                    cdlt


                  • Kalevala 22 mars 2011 13:21

                    Ce que j’ai mis un peut de temps à comprendre, c’est Sarkozy utiliser les mêmes ressorts politiques que Bush. Dans le fait qu’il y a eu une abstention record dans les cantonales, ne rassure pas pour divers raisons entre autre le pont en or pour Marine, mais surtout que tous les ingrédients pour imposer l’État d’urgent. Il y des facteurs qui plaident pour cette hypothèse, le contre coup de la catastrophe nucléaire, l’ouverture officielle de la première exploitation du gaz de schistes prévue pour le 14 Avril enter en guerre de la France contre la Libye.

                    Il y a là des motifs majeurs où le gouvernement pourrait utiliser l’argument de l’État d’urgence, depuis plusieurs années, nous avons assister aux verrouillages de tous mouvements de désapprobations populaires en diabolisant toutes oppositions.
                    Souvenons nous comment le sonnet de l’Otan à Strasbourg à été gérer par un état de sièges.
                    Il se pourrait que les futures élections Présidentielles en Mai 2012 n’est en définitif pas lieux.

                    Il y a un risque possible, vue le peut de morale politique qui déploie depuis qui est au pouvoir et la complaisance actif des parlementaires à voter des lois qui sont ouvertement liberticides.

                     
                     


                    • Fergus Fergus 22 mars 2011 14:47

                      Bonjour, Kalevala.

                      Je ne crois pas à ce type de scénario pour plusieurs raisons :
                      1) Il existe de nombreux démocrates, notamment issus du gaullisme, dans les rangs de la droite, et ceux-là s’opposerait avec vigueur à toute tentative de ce genre ;
                      2) Sarkozy n’a plus la confiance de la plupart des forces vives de la Nation ;
                      3) Sarkozy est très affaibli dans ses propres rangs, et des ambitions commencent à se faire jour. Un faux-pas de ce genre permettrait de le débarquer sans coup férir.

                      Mais je ne suis pas dans la tête de Sarkozy, et son cas relève manifestement d’une certaine forme de pathologie...


                    • Kalevala 22 mars 2011 15:20

                      Ce qui me fait penser à cette hypothèse qui en réaliste je ne souhaite pas. C’est la réforme de général de l’administration qui m’a que le but de garder des fonctionnaires fidèles à la ligne du pouvoir. L’autre fait c’est le devoir d’obéissance des forces de maintien de l’ordre et , c’est l’imbrication étroite de l’armée a l’alliance de l’otan.
                       Le seul contre pouvoir qui résiste encore c’est le corps de la justice, une fois qui l’on régler, il y aura plus de risque de contre pouvoir aux siens de l’État.
                      On peut nous refaire le coup de Vichy, 
                       En réaliser, au siens du pouvoir il y a tout les ingrédients pour décréter un état d’urgence, il leur manque juste le prétexte : quelles troubles écolos, de chômeurs affamées, de rentiers ruinées,de paysans, des terroristes de papier, ils ont le choix. En tenant compte des différents malaises qui traverse notre société, ils ont l’embatras du choix et toute la latitude d’agir.
                      Les derniers gaullistes sont en voie de disparition, malgré que je fonde beaucoup d’espoir sur le pari de Asselineau qui pour l’instant n’a pas d’échos.


                    • Fergus Fergus 22 mars 2011 17:19

                      @ Kalevala.

                      Je connais pas mal de fonctionnaires. La plupart sont légitimistes mais ils refuseront la voie de l’aventure sous la houlette d’un mégalomane égotique.

                      D’ailleurs la comparaison avec Pétain se heurte à un énorme écueil : le traître de Vichy était encore, avant la signature de l’Armistice, l’un des princiapux héros de la Grande Guerre et la majorité de la population, notamment rurale, avait une confiance presqu’aveugle en lui. Rien de tel avec Sarkozy dont l’influence se dégrade de mois en mois dans tous les secteurs de l’activité, y compris bien sûr chez les fonctionnaires. Qui plus est, des gens comme Juppé ou Koscisko-Morizet et l’ensemble des centristes se désolidariseraient immédiatement de lui en ouvrant la voie à une crise aigue.

                      Bonne journée.


                    • spartacus1 spartacus1 22 mars 2011 17:36

                      Fergus, tu nous dis : « Mais je ne suis pas dans la tête de Sarkozy, et son cas relève manifestement d’une certaine forme de pathologie... ».

                      À mon sens, il s’agit plutôt d’une forme certaine de pathologie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès