Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’indignité de Sarkozy

L’indignité de Sarkozy

On savait Nicolas Sarkozy menteur, manipulateur, mesquin. On le savait également vulgaire et inculte. On découvre durant cette campagne à quel point il peut également être méprisant à l’égard de ses adversaires, et notamment de son principal concurrent : François Hollande. Jamais dans le passé un président sortant ne s’était ainsi vautré dans la goujaterie et la médiocrité...

 Parmi les causes avancées pour expliquer l’échec de Jospin lors du fameux « 21 avril » figure en bonne place son célèbre « off » confié à des journalistes lors d’un retour en avion de La Réunion au mois de mars 2012 : « Chirac est vieux, usé, fatigué ». Que n’avait-il pas dit ? Malgré l’évidente pertinence de ce constat, un grand nombre de Français y a vu un inadmissible manque de respect et en a tenu rigueur au candidat socialiste. Cette petite phrase n’a pas suffi à provoquer l’élimination de Jospin, mais elle y a contribué.

2012. Sarkozy n’a que faire de ce précédent fâcheux. Confronté à des sondages pour le moins difficiles, il tape comme un sourd sur Hollande, alignant sans vergogne les mensonges les plus éhontés et ponctuant ses propos d’attaques personnelles visant à discréditer la stature et la crédibilité de son adversaire socialiste. Comme vient de le rappeler la journaliste Anna Cabana dans l’hebdomadaire Le Point, Sarkozy veut faire du petit bois de Hollande, et plus précisément « lui sauter à la gorge », « l’atomiser », « l’exploser », « le réduire en miettes ». Comprendre : lui fait partie de la race des vainqueurs, l’autre n’est qu’une chiffe molle.

En l’occurrence, Sarkozy, une fois de plus oublieux de sa fonction présidentielle et de la dignité qui s’y attache, voudrait se prendre pour Tyson face à Holyfield. Raté : il n’est qu’un gamin effronté, un pathétique chef de bande prétendant au leadership de la cour d’école. Pathétique, mais aussi terriblement frustré de voir, drapé dans son assurance tranquille, son adversaire ignorer ses rodomontades et les dérisoires moulinets de ses petits bras musclés.

Qu’à cela ne tienne : arrogant et suffisant à l’extrême, Sarkozy n’hésite pas à afficher sa supériorité auprès des membres de la presse. Ainsi confie-t-il au journaliste du quotidien Le Monde Philippe Ridet « Hollande est nul ». Étrange tactique électorale de la part d’un candidat donné battu par tous les instituts de sondage au 2e tour de la présidentielle : vaincu par un « nul », bonjour l’affront !

Mais sans doute Sarkozy estimait-il n’être pas encore allé assez loin dans la provocation. Cédant à son penchant pour l’excès et la puérilité, il s’est lâché début avril à Saint-Raphaël devant un parterre de militants UMP appelés à brocarder Hollande : « Et ça voudrait gouverner la France ! » s’est-il exclamé, très satisfait de lui alors qu’il venait de toucher le fond de l’indignité et d’ajouter une nouvelle tache sur le costume présidentiel.

« Ça » n’a pas répondu à cette pitoyable provocation. C’est aux électeurs que Hollande a préféré laisser ce soin. Á eux, s’ils le jugent utile, de sanctionner Sarkozy les 22 avril et 6 mai pour l’ensemble de son œuvre, vulgarité et bassesse comprises. Les quatre derniers sondages, calamiteux pour le sortant, pourraient d’ailleurs donner raison au flegmatique Hollande et renvoyer l’agité Sarkozy à sa collection de timbres et aux ennuis judiciaires qui se profilent. Et qui sait ? peut-être pourrait-il un jour succéder à Tapie dans sa cellule VIP de La Santé. Le président déchu pourrait toujours y contempler Marianne, mais uniquement sous la forme d’un timbre !


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


    • Fergus Fergus 14 avril 2012 09:03

      Bonjour, Chapoutier.

      Merci pour ce lien. Peut-être saurons-nous même avant qu’il part, grâce aux médias suisses et belges.

      Quoi qu’il en soit, si le vote confirme les derniers sondages, ce sera un grand cri de joie sur le coup de 20 heures. Et peut-être même, fenêtres ouvertes, un grand cri libérateur de la part de nombreuses victimes de la politique sarkozyste, du genre « Casse-toi, pov’ con  ! »


    • Piere CHALORY Ézotérik Speed 14 avril 2012 10:38

      Bonjour à tous


      Je partage entièrement l’avis de Fergus, quoique le mot indignité me semble insuffisant pour qualifier le « personnage’’, merci Chapoutier pour le lien, croisons les doigts...

      Pour m’amuser, et même si »comparaison n’est pas raison« , j’ai tapé dans recherche Google le mot scandale associé à : 


      Et le gagnant est ?

      À moins que vous trouvez quelqu’un de plus scandaleux que le »vainqueur" par environ 3 millions 620 mille résultats, il s’agit bien d’un record mondial qui n’est pas près d’être battu.

    • Piere CHALORY Ézotérik Speed 14 avril 2012 11:07

      à moins que vous trouviez...


    • Fergus Fergus 14 avril 2012 11:08

      Bonjour, Ezotérik Speed.

      Merci pour cette information. Rien là de véritablement étonnant tant la carrière et le mandat présidentiel sont marqués du sceau du scandale. Jamais avant lui on n’avait vu un président comptant un aussi grand nombre de mis en examen (ou en passe de l’être) parmi ses amis et collaborateurs.

      Avant que lui-même ne soit inquiété s’il perd son immunité dès le mois de mai...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 avril 2012 13:29

      Salut Fergus,
      bonjour tout le monde.

      Oui, « indignité » est le bon terme pour qualifier ces cinq ans de malheur. Même s’il existe des tas d’autres épithètes, divers et variés, pouvant être associés au nom de Sarkozy. En vrac :

      Abaissement, abjection, affront, avilissement, bassesse, crime, déchéance, dégradation (de la note souveraine), délit, déshonneur, faute, grossièreté, honte, ignominie, immondice, infamie, injure, insulte, lâcheté, malhonnêteté, méchanceté, mépris, noirceur, offense, outrage, pleutrerie, tripotage, turpitude, vilenie, vulgarité, etc.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 14 avril 2012 13:50

      Non, il ne faut pas le foutre dehors, mais dedans. D’ailleurs il a déjà visité ses futurs appartements.


    • Fergus Fergus 14 avril 2012 14:22

      Bonjour, Peachy.

      Une majorité de Français partagent ce constat. Et si Sarkozy parvient à limiter les dégâts, c’est uniquement grâce aux considérations d’intérêt d’une partie de son électorat.


    • Fergus Fergus 14 avril 2012 14:25

      Bonjour, LeManu.

      Le mettre dedans, c’est ce qui lui pend au nez si la Justice fait son travail en toute indépendance. Pas de chance pour Sarkozy, c’est l’une des priorités de Hollande : rendre le parquet indépendant de la Chancellerie.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 14 avril 2012 14:25

      hello, Frgs & Pchy
      je reformule, si vous permettez...

      "Et si Sarkozy parvient à limiter les dégâts, c’est uniquement grâce à la préservation des intérêts d’une partie de son électorat.


    • Serpico Serpico 14 avril 2012 19:47

      Pourquoi ne dégagerait-il pas le 22 avril ?

      Vous êtes trop pessimistes, les gars.


    • Diane-Annabelle 14 avril 2012 22:21

      @Peachy
      ...Oui, « indignité » est le bon terme pour qualifier ces cinq ans de malheur. Même s’il existe des tas d’autres épithètes, divers et variés, pouvant être associés au nom de Sarkozy. En vrac :...

      Entièrement d’accord, Peachy.. Jolie liste !
      (sauf que, si je puis me permettre, aucun de ces mots n’est une épithète, ce sont des substantifs.
      Et pour faire ma maligne en citant Daudet :
      « L’épithète doit être la maîtresse du substantif, jamais sa femme légitime. »)


    • Fergus Fergus 14 avril 2012 23:04

      Bonsoir, Diane-Annabelle.

      Effectivement, l’indignité a marqué ce quinquennat en de trop nombreuses reprises. Dès le début, les Français ont compris que le film serait mauvais tant a été grande l’erreur de casting sur l’acteur principal.

      @ Serpico.

      Soyons fous : un deuxième tour Hollande-Mélenchon !


    • modesto modesto 14 avril 2012 23:13

      bonjour peachy carnehan,

      ravi de votre recherche de vocabulaire.
      je rajouterai : corruption, manipulation, instrumentalisation, populisme...
      comme quoi, nos mots ne suffisent pas pour tous ces maux !

    • bakerstreet bakerstreet 15 avril 2012 01:33

      Trois pour cent d’ais favorables à Sarko dans cet article : POurra t’il remonter la pente ?


    • Fergus Fergus 15 avril 2012 08:54

      Bonjour, Bakerstreet.

      Le principal est dans les pourcentages qu’il réalisera le 22 avril et surtout le 6 mai. Personnellement, je signerais tout de suite pour un 47 % au 2e tour.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 avril 2012 13:10

      @ Diane-Annabelle

      « L’épithète doit être la maîtresse du substantif, jamais sa femme légitime. »

      Je suis impardonnable. Merci pour ce rappel.

       smiley


    • CE TYPE EST UNE VERMINE...INELIGIBLE......QUI CROUPIRA BIENTOT AU BAGNE DE CAYENNE


    • chapoutier 14 avril 2012 08:41

      Sarkozy et la spéculation sur la dette : «  Je n’ai pas besoin de l’exciter... D’abord la spéculation, les marchés, les agences... tout ça n’a pas d’intérêt. La seule chose, c’est quand un pays a des dettes, il doit les rembourser.  »
      ce qui intéresse est bien d’enrichir ses potes 
      8 millions de Français en dessous du seuil de pauvreté.
       5 millions de chômeurs.
       1 million d’emplois industriels perdus.
       54% des électeurs qui ont voté NON au Traité de Lisbonne, et que sarkozy a transformé en OUI.

      et il se permet d’afficher son mépris

      et oui Fergus, ce sale type, ça voudrait continuer à gouverner encore 5 ans.


      • Fergus Fergus 14 avril 2012 09:09

        @ Chapoutier.

        Merci de rappeler ces chiffres édifiants, sans oublier 120 000 SDF et en 2011 près de 400 morts de la rue.

        Un terrible bilan social qui, plus qu’un long discours, montre à quel point Sarkozy a en effet été avant tout « Le Président des riches », ce chef de clan complice de l’oligarchie comme l’ont si pertinemment dénoncé les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dans leur ouvrage éponyme.


      • lebreton 14 avril 2012 14:48

        bonjour,


        Pensez vous au millions d’électeurs étranger ,quel contrôle peut il y avoir notamment aux states ,la je dit danger ,connaissant comme vous les moyens dont dispose le petit dictateur ,ça ne devrait pas etre possible de voter sans que nous ayons un droit de regard sur le déroulement du scrutin ,voyez les résultats de 2007 c’est plus qu’inquiétant et pourtant personne n’en parle a gauche ! c’est ça la surprise annoncée ,élu avec 20000 voix d’avance ! dans ce cas il conviendra d’embaucher des snipers ,mercenaires américains qu’on trouve sur le net moyennant finance ,a moins de voir du coté de marseille !!!!! 

      • Fergus Fergus 14 avril 2012 16:51

        Bonjour, Lebreton.

        Gageons que les partis d’opposition vont se pencher de très près sur les conditions du scrutin des Français de l’étranger. Qui plus est, comme je l’ai indiqué plus loin à Isga, les instituts de sondage estiement que cette année, le vote des expatriés n’est favorable que d’une courte longueur à Sarkozy : environ 52 % contre 48. Tout résultat nettement plus favorable au candidat UMP serait par conséquent éminemment suspect et pourrait donner lieu à de virulentes contestations, voire à des graves remous.


      • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 14 avril 2012 23:01

        @ lebreton

        « Du coté de Marseille ».....

        Alors, vous pouvez lire ceci :

        http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2012/04/14/la-securite-a-marseille-recule-a-pas-de-gueant/

        Bien cordialement,

        jf.


      • Fergus Fergus 14 avril 2012 23:24

        Bonsoir, Jacques.

        La situation sécuritaire à Marseille est à l’image de l’action de Sarkozy depuis son arrivée à Beauvau : nulle. Et cela malgré le turn-over des préfets de police, tous aussi inefficaces dans la lutte contre la crimininalité. La police a besoin de moyens et pas de com’ !


      • Marc Chinal Marc Chinal 14 avril 2012 23:46

        Alors qu’attendez-vous pour signer cette pétition :
        http://www.remboursement-president.net ?


      • Fergus Fergus 15 avril 2012 08:05

        Bonjour, Marc.

        Merci pour le lien. Le moins que l’on puisse dire est que Sarkozy n’a pas mérité son salaire si l’on se réfère à ses échecs dans presque tous les domaines.


      • brieli67 15 avril 2012 16:40

        encore un de ces mensonges signés Zorro Sarko


        ce n’est pas Un salaire !

        ce ne sont pas des honoraires d’une profession libérale

        ce ne sont pas des indemnités forfaitaires d’un élu ou d’un dirigeant d’association... publique ou non

        Le Président gère en bon père de famille tout le budget de la structure présidentielle dont l’Elysée. Il y a une somme mensuelle fixée par le Parlement.

        Si le PDG de cette socièté en invitant moins de « chefs africains » par exemple ou de ministricules ou d’artistes...... Le reste du montant non « consommé », le Prezz peut faire ce qu’il veut.. . le mettre sur son compte par exemple. Ce qui reste encore toujours le cas.

        NNS s’est tout juste autorisé d’assurer un montant mensuel garanti !!
        Mitterand et surtout Chirac avaient une gestion légère........très cavalière.

        CONCLUSION : les ors de la République ont connu de sévères restrictions, plus difficile de dépasser le montant mensuel
        le Prezz s’est assuré des revenus constants intouchables      


      • Fergus Fergus 15 avril 2012 22:10

        Bonsoir, Brieli.

        Le fait est que l’utilisation du budget élyséen reste très opaque malgré les efforts de Dosière.


      • Michel DROUET Michel DROUET 14 avril 2012 09:32

        Bonjour Fergus

        Merci de mettre les pendules à l’heure : les médias parlent tous de campagne minable, pas à la hauteur, indigne, etc..., en oubliant de préciser que ce climat délétère n’est que le fait d’un seul et unique candidat : Sarkozy qui a opté pour la violence, le dénigrement et la vulgarité pour éviter de parler de son bilan et de ses propositions.

        Nos politilogues, sondeurs et journalistes, si discrets actuellement, ne manqueront pas de voler au secours de la victoire le 6 mai en cas d’alternance et d’analyser les causes de la défaite du candidat sortant en mettant en avant ses travers que vous dénoncez si bien dans votre article.


        • Fergus Fergus 14 avril 2012 09:51

          Bonjour, MIchel.

          En effet, bien que n’étant pas un fervent admirateur de Hollande et du programme socialiste, je trouve scandaleux la manière dont la majorité des journalistes amalgament les deux candidats dans la dénonciation de la violence en campagne. Sur ce plan, Sarkozy écrase la concurrence, en n’hésitant pas à user de formules inadmissibles et dégradantes pour la fonction qu’il occupe encore.

          Une technique de caniveau qui semble pourtant ne pas payer si l’on en croit les 5 derniers sondages qui le donnent ous nettement battu. Gageons, comme vous le soulignez, que ces journalistes n’hésiteront pas, en cas de défaite du sortant, à mettre en avant les aspects négatifs de ce comportement. Ils n’avaient pas été si prudents et si attentistes avec Jospin.


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 avril 2012 14:05

          On remarquera qu’en 2007, alors que Sarkozy planait dans les sondages, la campagne était qualifiée de « passionnante ». Aujourd’hui qu’il est aux fraises et en passe de recevoir une raclée mémorable, ces mêmes médias jugent la campagne « décevante ».

           smiley


        • Fergus Fergus 14 avril 2012 14:27

          @ Peachy.

          Je partage cet avis.


        • Defrance Defrance 15 avril 2012 07:53

             @ Peachy, 

             Sa Compagne est décevante elle aussi, contrainte aux reunions Tupperware ! 


        • Parrison Parrison 14 avril 2012 09:34

          Bonjour l’auteur,


          Deux liens 

          http://www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/Fukushima-Sarkozy-fait-marche-arriere-502405/

           

          http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/13/visioconference-sarkozy-accuse-de-mettre-en-scene-obama-pour-faire-campagne_1685410_1471069.html


          Où le candidat sortant fait machine arrière, il doit bien y a voir là quelque stratégie cachée car ça ne lui ressemble pas ce genre d’aveu... attendons, il ne manquera pas de rebondir sur ses mensonges, pour invoquer la « transparence » alors qu’en fait, jusqu’à ce jour IL A MENTI tout simplement... 

          Oû l’on voit le candidat faire feu de tout bois, après Angela, le voicise mettant en scène aux côtés de Barack.... aurait-il toujours besoin d’une mère et père « fouettard » pour exister... ?

          Par ailleurs, j’ai lu sa lettre aux Français... une lettre d’amour, Dieu que c’est touchant... ! Si on lit bien, il cogne et tabasse et ensuite vient nous assurer que c’est pour notre bien... Qui aime bien châtit bien... et d’ailleurs c’est nous qui l’avons poussé à nous maltraiter... !

          Ca me fait penser au SMS à Cécilia... le jour où elle plie bagage, il essaie de la ramener dans ses filets... Prêt à promettre la lune pour ne pas perdre la face, mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas de l’amour, il est incapable de sentiments envers autrui. Une fois l’acte de contrition passé, le naturel revient en force et la sanction est effroyable... tu as osé me défier, braver mes interdits, et je t’ai récupérée.... crois-moi ça ne passera pas et je ferai en sorte que tu t’en repentes ad vitam.... La solution est la fuite, c’est une question de survie. 

          Avis à ceux qui seraient tentés par le chant des sirènes, elles vous emporteront par grands fonds pour mieux assouvir leur vengeance au spectacle de votre agonie... !




          • Fergus Fergus 14 avril 2012 11:18

            Bonjour, Parrison.

            Sarkozy est allé à Fukushima comme il se trouvait à Berlin pour démolir le mur quasiment dans les premières heures. Deux mensonges qui montrent, s’il en était encore besoin, qu’il ne peut s’empêcher de mentir pour se faire mousse, et cela sur tous les sujets. J’en profite pour rappeler qu’en termes de mensonge indigne il avait aussi, àdeux reprises durant la campagne de 2007, prétendu que son grand-père était un héros de la guerre de 14 alors que celui-ci avait été exempté. Difficile de faire plus écoeurant que Sarkozy !

            Quant à la visio-conférence avec Obama captée « par hasard » par les caméras de France Télévision, cela montre que Sarkozy reste prêt à utiliser toutes les ficelles pour sauver ce qui peut l’être. Jusqu’au bout, il restera dangereux, précisément parce qu’il n’a ni scrupule ni morale.


          • zadig 14 avril 2012 10:29

            Bonjour Fergus,

            Pour les semaines à venir j’espère les évènements suivants :

            1) Un bon premier tour pour FH
            2) Une victoire nette au deuxième tour.
            3) Un début rapide des opérations de nettoyage.
            4) Une mise en route de la machine judiciaire.

            (la clique doit payer pour ses actes délictueux )

            Cordialement


            • Fergus Fergus 14 avril 2012 11:21

              Bonjour, Zadig.

              Si l’on se réfère à la vague de sondages qui vient d’être publiée depuis deux jours, ce scénario semble de plus en plus plausible. Méfions-nous quand même des coups tordus de l’UMP...

              Cordialement.


            • chapoutier 14 avril 2012 13:45

              4) Une mise en route de la machine judiciaire.

              j’ai retrouvé les plans de la machine à monsieur Guillotin.

              on commence quand ? smiley


            • Fergus Fergus 14 avril 2012 14:28

              @ Chapoutier.

              Pour moi, un exil aux Kerguelen serait suffisant ; Sarkozy roi des manchots !


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 avril 2012 15:58

              Au soir du 6 mai on le capture avec un filet, ou une seringue hypodermique, puis on le libère quelques jours plus tard dans son milieu naturel des Hauts-de-Seine. Chez les riches, à Neuilly, là où des bataillons juges l’attendent de pied ferme.

               smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès